Echec du crédit d'impôt immobilier

 |   |  144  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le secrétaire d'Etat au logement, Benoist Apparu, vient de reconnaitre que la déduction des intérêts d'emprunts immobiliers n'avait pas eu l'effet attendu.

Le dispositif qui permet la déduction des intérêts d'emprunts immobiliers a échoué. Voila le constat fait par Benoist Apparu, secrétaire d'Etat au logement sur Europe 1. Il explique que e crédit d'impôt n'était pas "pris en compte par les banques dans le calcul de solvabilité de leurs clients", un constat justifiant selon lui sa suppression.

"On dépense 3 milliards d'euros sans que les banquiers n'intègrent cet élément (...) alors que d'autres produits, comme le prêt à taux zéro, sont intégrés par les banquiers pour calculer ce que peuvent emprunter leurs compatriotes", a-t-il reconnu. "On va dépenser moins et on va être beaucoup plus efficace", a-t-il ajouté.

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a annoncé début août qu'il serait supprimé et remplacé dès 2011 par un "prêt à taux zéro renforcé".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :