Après les syndicats de la SNCF, ceux de la RATP appellent à la grève le 23 septembre

 |  | 261 mots
Lecture 1 min.
Six syndicats de la RATP (CGT, Unsa, CFDT, Indépendants, CFE-CGC, CFTC) ont appelé ce vendredi les agents de l'entreprise à faire grève le 23 septembre pour protester contre la réforme des retraites.

Six syndicats de la RATP (CGT, Unsa, CFDT, Indépendants, CFE-CGC, CFTC) ont appelé ce vendredi les agents de l'entreprise de transports d'Ile-de-France à faire grève le 23 septembre, jour de mobilisation contre la réforme des retraites, qui fera suite à celle du 7 septembre dernier.

Les deux autres syndicats de la RATP, Force ouvrière (FO) et Sud, n'ont pas prévu pour l'instant d'appeler à cesser le travail, étant en désaccord avec le principe de journées de grève "à répétition".

La mobilisation du 23 a été lancée par une intersyndicale qui réunit la CGT, la CFDT, la CFTC, la CFE/CGC, FSU et Unsa. FO et Solidaires se sont dans un second temps associés à cette démarche, tout en souhaitant marquer leur différence.

A la SNCF également, le 23 septembre sera jour de grève. Les syndicats de cheminots CGT, Unsa, CFDT et Sud ont déposé eux aussi des préavis de grève. La CGT, l'Unsa et la CFDT ont opté pour un préavis de 24h et Sud-Rail pour un préavis reconductible.

Dans une lettre ouverte transmise jeudi à la presse, les responsables de l'ensemble des syndicats, FO excepté, ont déclaré que les changements concédés mercredi par le chef de l'Etat sur les carrières longues et la mobilité "ne [modifiaient] pas la logique globale de la réforme". "Les injustices demeurent", selon eux. Ils ont confirmé leur opposition au report de l'âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans et celui du taux plein de 65 à 67 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :