Les entreprises d'Ile de France se disent étranglées par les taxes pour le Grand Paris

 |   |  177  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Selon le Medef, ce sont plus de 500 millions d'euros de taxes nouvelles qui seront supportées par les entreprises franciliennes notamment pour financer le futur réseau de transport du Grand Paris.

"Les prélèvements obligatoires sur les entreprises vont augmenter dans notre région dans des proportions importantes par une tarification différenciée de la taxe locale sur les locaux à usage de bureaux, les locaux commerciaux et les locaux de stockage et par son extension aux surfaces de stationnement." Le Medef Ile-de-France ne cache pas son hostilité à la taxe destinée à financer les projets du Grand Paris.

L'association patronale estime que selon les derniers arbitrages sur le projet de loi de finances (budget) pour 2011, l'augmentation pourrait atteindre plus de 40 % globalement". Une hausse de la fiscalité locale d'autant plus lourde qu'elle s'ajoute à "une taxe spéciale d'équipement d'un montant de 117 Millions d' euros/an, répartie sur l'ensemble des contribuables franciliens parmi lesquels les entreprises."

Et le Medef Ile-de-France de conclure que "ce sont plus de 500 Millions d'euros de taxes nouvelles qui seront supportées par les entreprises franciliennes". L'association patronale regrette que d'autres pistes que l'augmentation des prélèvements obligatoires n'aient pas été explorées, comme le financement par des partenariats publics privés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :