Mediator : Xavier Bertrand veut être entendu rapidement par les missions parlementaires

 |   |  283  mots
Xavier Bertrand, ministre de la Santé
Le ministre de la Santé, qui a occupé des fonctions similaires entre 2005 et 2007 avant que le Mediator ne soit interdit, veut apporter son point de vue aux prochains travaux parlementaires sur la chaîne du médicament.

Xavier Bertand, le ministre de la Santé, souhaite « être entendu le plus vite possible par les missions parlementaires », constituées autour de l'affaire du Mediator et qui vont très prochainement entamer leurs travaux.
Déjà ministre de la Santé entre 2005 et 2007, Xavier Bertrand, qui s'exprimait ce dimanche sur Europe 1, n'a, en effet, pas été auditionné par l'Igas. La mission de l'Inspection générale des affaires sociales, qui a donné lieu au rapport rendu public samedi, ne portait que sur le champ administratif (agences de santé...). Elle "ne pouvait pas entendre les ministres", a rappelé Xavier Bertrand sur Europe 1.

Indemnisation  rapide des victimes
En intervenant devant les missions parlementaires, l'ex-secrétaire général de l'UMP veut aussi débattre des propositions de refonte du système sanitaire qu'il a présentées samedi dans la foulée du rapport de l'Igas. Parmi elles, figure une réforme de la gouvernance de l'Afssaps, chargée d'autoriser les mises sur le marché, des mesures pour éviter les conflits d'intérêts et une amélioration du système d'alerte au bénéfice du patient.
Enfin, l'indemnisation des victimes du Mediator devrait intervenir rapidement, mais les modalités en seront décidées par les patients.

Selon le rapport de l'Inspection des Affaires sociales, le système de notification des cas par les professionnels de santé aurait dû permettre le retrait du médicament "si le principe de précaution avait été appliqué correctement". Le labo est accusé d'avoir commercialisé ce médicament sous une indication thérapeutique ne correspondant pas à la réalité.

Ce rapport de l?IGAS sur l?enquête du Mediator est d'ailleurs disponible sur www.igas.gouv.fr.



 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2011 à 17:17 :
Le LOUP-CERVIER semble ne plus être une espèce protégée ,sauve qui peut général annoncé .
a écrit le 17/01/2011 à 18:58 :
la reponse classique de l umps ; RESPONSABLE MAIS PAS COUPABLE ,,, on connait
a écrit le 17/01/2011 à 14:29 :
L'ennui dans cette affaire de corruption -car ce n'est pas autre chose- c'est que Xavier Bertrand va avoir à connaître et gérer les réactions de pas mal de ses frères impliqués...mais ne nous inquiétons pas, ils ont l'habitude de ce genre de situation et la rouerie nécessaire pour s'en sortir. A suivre.
a écrit le 17/01/2011 à 14:29 :
L'ennui dans cette affaire de corruption -car ce n'est pas autre chose- c'est que Xavier Bertrand va avoir à connaître et gérer les réactions de pas mal de ses frères impliqués...mais ne nous inquiétons pas, ils ont l'habitude de ce genre de situation et la rouerie nécessaire pour s'en sortir. A suivre.
a écrit le 17/01/2011 à 10:07 :
dans les pays vraiment démocratiques les députés devraient exiger sa demission puisqu'il a couvert cette magouille de2005
à 2007
a écrit le 16/01/2011 à 16:58 :
Mr X Bertyrand devrait plutot démisionner, abandonner la politique et aller donner des leçons ailleurs. Qu'il aille vendre des produits de grande consommation avec ses arguments à "2 sous", c'est probablement la seule chose qu'il lui reste à faire, ... enfin s'il trouve des gogos pour croire ses boniments.... et ses histoires à dormir debout.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :