Mediator : les plaintes se multiplient

 |   |  446  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Xavier Bertrand, ministre de la Santé, a assuré ce mardi qu'il y aurait une indemnisation "juste et rapide" des victimes du Mediator, tandis que plus de cent plaintes ont été déposées en justice.

Cent seize plaintes pour homicides et blessures involontaires ont été déposées ce mardi devant la justice française par l'Association des victimes de l'Isoméride et du Mediator (Avim). L'antidiabétique du laboratoire Servier, également utilisé comme coupe-faim, serait responsable selon les études de 500 à 2.000 décès en France dus à des problèmes cardiaques.

Une enquête préliminaire a été ouverte en décembre par le parquet de Paris, choisi par le ministère pour traiter toutes les plaintes nationales, mais les associations veulent obtenir la désignation assez rapide d'un juge d'instruction indépendant.

Le président de l'Avim, Dominique-Michel Courtois, a assuré mardi que des centaines d'autres plaintes de malades ou de proches de victimes décédées allaient suivre. "On va aller de surprise en surprise et on commence à les connaître, c'est-à-dire des dysfonctionnements depuis de nombreuses années dans toutes les structures de contrôle", a-t-il dit à des journalistes.

"C'est ce qui explique que le médicament a pu être vendu sans aucun problème jusqu'en 2009 alors qu'on sait qu'au mieux il n'avait aucun effet et qu'au pire il entraînait les complications cardio-vasculaires que l'on connaît aujourd'hui", a-t-il ajouté.

L'association UFC-Que Choisir a également annoncé qu'elle déposerait plainte contre X à Paris "avant jeudi" pour "mise en danger de la vie d'autrui, homicides et blessures involontaires, tromperie sur la marchandise et sur les risques inhérents du produit", a précisé son président, Alain Bazot.

Lors d'une cérémonie de voeux à son personnel la semaine dernière, Jacques Servier, fondateur du laboratoire, avait estimé que le Mediator n'avait fait que trois morts et que le chiffre de 500 avancé par des études relevait du "marketing". Depuis, Lucy Vincent, directrice générale du laboratoire, a déclaré que "la mort de trois personnes, c'est déjà trop", tout en continuant à contester les études ayant conclu au décès de 500 à 2.000 personnes.

Une demi-douzaine de ministres de la Santé risquent de se voir reprocher leur manque de vigilance. En outre, Nicolas Sarkozy avait conseillé Jacques Servier lorsqu'il était avocat d'affaires. Devenu président, il lui a remis la Légion d'honneur personnellement en 2008.

Xavier Bertrand, ministre de la Santé, a assuré ce mardi qu'il y aurait une indemnisation "juste et rapide" des victimes du Mediator et que la question serait abordée dès mercredi lors d'une rencontre avec les associations de patients. Répondant à l'Assemblée à une question orale, il a rappelé que la consultation médicale de contrôle des patients ayant pris ce médicament serait "intégralement prise en charge" par l'Assurance maladie, qui "engagera ensuite les actions nécessaires".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/02/2011 à 10:48 :
j'ai perdu une tante nbettement avec un crise cardiac elle prenet le médiator pour un leger diabète un matin elle morte subitement je voudrais s'avoir a qui je dois me diriger je remercies,car jusqu'a present elle n'a jamais été malade

a écrit le 22/01/2011 à 20:00 :
bonsoir moi aussi mon toubibe ma prescri lemedicament miracle j'ai perdu 9 k en 1 mois et demi parfais mais maitenant que dois faire apres tout ce que j'entend de tout le monde je vais deposer plaites ou si quelqun peut me diriger je le remerci d'avance
a écrit le 21/01/2011 à 6:31 :
quelles sont les demarches pour obtenir un dedomagement pour" prejudice moral" alors que l'on m'a prescris ce medicament pendant plus de 7ans?
a écrit le 20/01/2011 à 19:23 :
J'avais 10Kilos a perdre et je suis aller voir mon docteur qui m'a donné un produit formidable LE MEDIATOR mélanger au BOP je les perdis très vite à la grande surprise de mon mari

Mais j'ai eu des chutes de tensions et une certaines fatigue mais il est vrai que depuis un certain temps j'ai plus le dynamisme et une pointe au coeur, je l'ai signalé a mon médecin traitant qui etait au courant que je prenais du médiateur, et c'est devenu juste une gene lié au STRESS

Ou est la vrai medecine aujourd'hui, lorsque vous voyez un medecin chercher dans un bouquin ce qui est le mieux pour vous au lieu de vous orienter vers un specialiste... chacun son métier

Je suis en colère contre ce laboratoire et j'espère que le matin devant leur glace ils pensent a tous ces gens qui sont morts face qu'il voulaient etre en phase avec la société qui juge l'esthétique et non le mental qui s'est envolé

rassures je fais un 40 depuis 8 ans, mais quel en sera le prix... celui de la confiance abusée

cdt
a écrit le 17/01/2011 à 19:58 :
j'ai pris du Médiator pendant 10 ans pour mon diabète qui m'a été prescuit au départ par un endocrinologue et ensuitr mon médecin traitant de 1999 à 2009. Je suis allée consulter mon docteur qui m'a dit que je n'avais rien aux poumons et c'est tout. Je ne suis pas malade pour le moment, j'ai de la chance, mais je voudrai participer aux nombres de personnes qui ont pris ce médicament. Comment faire ? merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :