L'ISF a rapporté plus que prévu en 2010

 |   |  132  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
L'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) a rapporté 400 millions d'euros de plus que prévu au budget de l'Etat en 2010, selon Les Echos de ce lundi.

Pour la deuxième fois, le produit de l'ISF en 2010 a été revu à la hausse. Le gouvernement prévoyait initialement des rentrées fiscales de 3,5 milliards d'euros lors du vote de la loi de finances initiale pour l'an dernier.

En fin d'année, une nouvelle estimation annonçait un produit de 4,1 milliards lors du collectif budgétaire. Or, le chiffre définitif avoisine finalement les 4,5 milliards, selon Les Echos, soit 400 millions de plus que prévu.

"Cette bonne nouvelle pour les finances publiques confirme que l'économie française sort progressivement de la crise, tirant à la hausse le marché immobilier et la Bourse", écrit le quotidien.

Mais elle ne va pas faciliter la tâche du gouvernement. Ce dernier entend réformer la fiscalité du patrimoine sans pénaliser les comptes publics.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/02/2011 à 15:57 :
D'un côté on va créer un nouvel impôt pour "maintenir" en vie ceux qui n'ont pas prévu le coût d'une maison de retraite et qui ont préféré dilapider leur argent en voyages, vacances, sorties, dernier portable, dernière télé, alcool et cigarettes... et j'en passe, et de l'autre, taxer les prévoyants sur des "biens" déjà lourdement taxés (revenus = les charges, immobilier = frais de mutation, actions = frais d'achat et de vente, assurance-vie = frais, csg,...). C'est scandaleux !!!
a écrit le 30/01/2011 à 14:39 :
j'invite tous les lecteurs et la direction de la Tribune a lire le livre la révolution fiscale de Thomas Piketty qui propose de " mettre à plat tous les impôts pour que le nouveau système soit plus juste et efficace ! le système actuel est aussi à bout de souffle et on ne sait plus qui taxer ?
a écrit le 28/01/2011 à 9:27 :
Et l'ISF rapportera encore plus en 2011 car il va y avoir plus de contribuables soumis à cet impot compte tenu de la hausse de l'immobilier
Réponse de le 17/02/2011 à 8:34 :
Cet impôt dépend de l'immobilier, donc la hausse de l'immobilier profite au gouvernement, aucune chance pour du changement sur cet impôt.
a écrit le 26/01/2011 à 10:58 :
Il est préférable d'aller passer ses vacances et dépenser son argent à l'étranger, que de faire des économies pour se constituer un patrimoine, car l'ISF pénalise les prévoyants.
a écrit le 26/01/2011 à 10:29 :
L'ISF est un impot scandaleux qui implique une inquisition abusine du patrimoine.
Réponse de le 17/02/2011 à 8:26 :
Donc le nom de cet impôt doit être "impôt du patrimoine des familles Francaise" certainement pas impôt sur la fortune.
a écrit le 25/01/2011 à 13:36 :
Il y a des personnes qui ont travaillé toute leur vie pour avoir un patrimoine et pouvoir le transmettre à leurs enfants, et dieu sait commes nos jeunes en ont besoin aujourd'hui, ces personnes se sont privées de vacances, de sorties etc.. pour devoir payer à la retraite alors que leurs revenus sont moindre cet impot aberrant qu'est l'ISF. A la réfléxion au lieu d'investir en France, il vaut mieux aller dépenser son argent à l'étranger, au soleil.
a écrit le 24/01/2011 à 22:06 :
C'est pourtant facile à comprendre:
1- Le seuil d'entrée à l'ISF ne change pratiquement jamais.
2- L'immobilier augmente
Donc il y a plus de gens qui paient cet impôt.
Mais ça ne les rend pas plus riche pour autant.
Je vous parie que si le seuil continue de ne pas changer, alors dans 10 ans le nombre de gens à l'ISF aura doublé.
Finalement l'ISF est une machine à transformer les cadres en pseudo riches.
Réponse de le 25/01/2011 à 6:32 :
il faudrait peut être avant tout définir le mot "riche", l'ISF n'est pas un impôt contre les "riches" mais un impôt qui taxe un patrimoine "substantiel". Cet impôt n'est donc pas équitable entre 2 contribuables percevant le même revenu mais ayant des comportements de consommation totalement différent, l'un pouvant dépenser (consommer) l'ensemble de ses revenus, l'autre pouvant économiser une grande partie. C'est pourquoi la réforme de l'ISF devient indispensable mais la contrepartie serait la taxation de la succession. L'idée étant que celui qui fait tourner l'argent, fait tourner l'économie ce qui n'est pas le cas des "rentiers". D'un autre coté s'il n'y a plus d'investisseur, il n'y a plus de production ! pas simple..
a écrit le 24/01/2011 à 20:43 :
L'ISF est finalement un bon indicateur, ainsi on peut en déduire que le patrimoine servant à l'assiette de cet impôt a progressé. Les raisons de cette progression sont multiples : 1/ quelques retours d'exilés fiscaux, amélioration des ciblages des contrôles fiscaux, 2/ progression de la cote des valeurs mobilières, 3/ progression de la cote de l'immobilier (surtout sur les biens en ile de France) 4/ augmentation des revenus (RCM / LOYERS /BNC-BIC)....cet impôt serait-il annonciateur de la fin de la crise ou montrerait-il que certains en ont profité ? je vous laisse en débattre...
a écrit le 24/01/2011 à 19:26 :
D'autres journalistes disent qu'il y a eu des rentrées exceptionnelles dues aux contrôles et aux régularisations effectuées , et qu 'il convient d'en tenir compte dan les diverses comparaisons .
a écrit le 24/01/2011 à 18:21 :
un impot oui mais pas l'inquisition,lire le dernier livre de Rocard,
mais AVEC UNE DROITE PLUS A GAUCHE QUE LA GAUCHE
voir jupé plus 10 il ya du soucis a ce faire
a écrit le 24/01/2011 à 18:21 :
un impot oui mais pas l'inquisition,lire le dernier livre de Rocard,
mais AVEC UNE DROITE PLUS A GAUCHE QUE LA GAUCHE
voir jupé plus 10 il ya du soucis a ce faire
a écrit le 24/01/2011 à 16:18 :
Le libellé de cet impot impot sur la fortune ne veut plus rien dire.Autrefois avoir une fortune signifiait étre très riche. Aujourd'hui le simple fait d'avoir acquis un peu d'immobilier (dont la résidence principale=lorsqu'il était abordable, et qui a pris une valeur inconsidérée et virtuelle fait de vous un personnage ou un foyer qui a une fortune. Cela me parait incongru.
Réponse de le 25/01/2011 à 13:39 :
Le pire c'est que la gauche l'appelait l'IMPOT SUR LES GROSSES FORTUNES., lorsqu'elle l'a créé.
a écrit le 24/01/2011 à 16:17 :
bonne nouvelle, l'état va pouvoir rembourser le trop perçu
a écrit le 24/01/2011 à 15:21 :
Si nos gouvernants réfléchissaient quelque peu, devant cette hausse de l'immobilier, ils devaient dans un premier temps monter le seuil de déclaration 2011 pour l'année 2010, et ensuite supprimer complétement l'impot en 2011.Car avec le seuil à 800000 euros il y a quantité de ménages qui seront soumis à déclaration. C'est décourageant.
a écrit le 24/01/2011 à 15:16 :
Si par malheur l'ISF n'est pas supprimé, les français devront vendre leurs biens immobiliers et investiront leurs capitaux à l'étranger. Et le pays sera encore plus dans la galère.
Réponse de le 24/01/2011 à 15:45 :
Je ne crois pas que cela arrive, le président Sarkosy a bien compris l'enjeu de la suppression de l'ISF, méme si certains de son entourage hésitent pour des raisons électorales et non budgétaires comme ils voudraient nous le faire croire. Je pense que le Président aura le dernier mot, fort heureusement.
a écrit le 24/01/2011 à 15:03 :
Supprimez l'ISF et imposez TOUS les revenus par un baréme progressif.
Mais tous les revenus sans exception(aides sociales allocations, indemnités, subventions, etc...) et bien sur plus values.
a écrit le 24/01/2011 à 14:54 :
Cette hausse est principalement dûe à la hausse de l'immobilier. Mais tant que vous ne vendez pas votre résidence, vous n'avez pas un centime de plus!
Et si vous la vendez, il vous faudra racheter une nouvelle résidence!! au prix du marché!!
Cet impôt est décidément le plus stupide existant! D'autant plus qu'il fait perdre chaque année au pays 10 milliards d'euros!
a écrit le 24/01/2011 à 14:20 :
Actuellement le seuil de l'ISF est tellement bas par rapport à leur patrimoine que certains français tremblent tous les ans à savoir je suis redevable ou non. Car il ne faut pas oublier que c'est le patrimoine du foyer qui est imposé.
Réponse de le 24/01/2011 à 15:49 :
Il est vrai que l'on risque gros si l'on ne fait pas de déclaration alors que l'on est imposable, mais beaucoup ne réalisepas que leur patrimoine a atteint le seuil.
a écrit le 24/01/2011 à 14:15 :
"C'est d'autant plus scandaleux que l'isf est appliqué sur des valeurs virtuelles en immobilier. Qui me dit que je revendrai mon bien au prix actuel du marché. Pareil pour la bourse quoique j'ai la possibilité de prendre mes bénéfices plus facilement. C'est pourquoi, il faut supprimer cet impôt inique qui épargne les très riches par la réintégration ds le barème progressif de tous les revenus du patrimoine réalisés ,sans PFL, en prévoyant un petit abattement pour ne pas léser les petits épargnants. C'est une réforme facile à faire et lisible pour tout le monde. Il faut éviter de tuer la poule et préservons les oeufs. C'est incroyable, il n'y a qu'en France pour avoir un débat pareil alors que de plus en plus d'hommes de gauche partagent mon analyse. "

Réponse de le 24/01/2011 à 14:46 :
La valeur des biens immobiliers est basée sur la vente de biens de méme catégorie dans le méme quartier. dixit le fisc. Qui vous dit que lorsque vous vendrez ce bien il aura la méme valeur . Personne! parce que personne ne peut le savoir. En attendant vous payez l'ISF sur une soit disanr valeur du bien.Insupportable de continuer.
Réponse de le 24/01/2011 à 14:49 :
Nos voisins européens ont compris le probléme et avec intelligence ils ont supprimè cet impot, comme vous le dites méme la gauche la preuve Mr Zapaterro en espagne. Chez nous M. Walls a dit étre pour sa suppression.
Réponse de le 24/01/2011 à 15:41 :
Ne comparez pas les gauches réalistes et la gauche idéaliste et bornée comme celle de la France.
a écrit le 24/01/2011 à 13:56 :
Si vous habitez la région parisienne que vous etes propriétaire, à cela vous ajoutez la valeur de vos meubles, celle de votre ou vos voitures, votre livret bancaire, votre alliance de mariage, etc et vous étes assujetti à l'ISF
Réponse de le 24/01/2011 à 14:13 :
Situation identique pour un couple qui habite un appartement dans une grande ville dont il est propriétaire et qui lui a deux livrets et deux alliances et bien sur deux voitures., et peut etre deux petits contrats d'assurance vie.E revanche s'il a le bonheur de posséder une oeuvre d'art représentant des milliers d'euros, celle ci sera exempte d'ISF. Chez le français moyen ce n'est pas souvent le cas.
Réponse de le 24/01/2011 à 18:48 :
Il ne faut pas oublier non plus sa médaille de baptème dans la déclaration.
a écrit le 24/01/2011 à 13:43 :
que nenni ! c'est la preuve que les riches s'enrichissent encore plus (fini la crise pour eux ; pour les autres ....vogue la galère)
Réponse de le 24/01/2011 à 14:25 :
On ne s'enrichit que si l'on revend avec du bénéfice pas en gardant le bien. Et là il est logique d'ètre taxé.
a écrit le 24/01/2011 à 13:27 :
Bien sur avec de telle hausse de l'immobilier, il y a de plus en plus d'assujéttis à l'ISF. Le comble c'est que tous ces assujettis paient aujourd'hui sur la valeur virtuelle de biens immobiliers, qui peut etre demain aura baissé. On ne leur remboursera pas l'impot déboursé pour cela. L'ISF est vraiment un impot pervers.
Réponse de le 24/01/2011 à 13:53 :
Vous avez raison la valeur du patrimoine immobilier peut changer d'année en année et vous payez sur une valeur qui ne sera pas forcément la méme lors de la vente de vos biens et qui aura peut etre baissé.Autant payer sur le revenu de ces biens est normal autant l'imposition sur une valeur de l'année est stupide et injuste.
a écrit le 24/01/2011 à 12:50 :
mauvais signe pour le contribuable moyen. Quand Sarko va réformer l'ISF et l'IR il va falloir trouver un peu plus d'argent sur l'ensemble des contibuables qui vont devoir payer plus pour que les privilégiés échappent à l'ISF! Ne pas oublier qu'en fiscalité rien n'est neutre il ya toujours des gagnants et des perdants. Avec ce gouvernement une seule certitude si l'on ne fait pas partie des plus aisés on sera les dindons de la farce.
Réponse de le 24/01/2011 à 14:23 :
Vous trouvez qu'il est normal de payez une taxe parce que vous détenez un bien, alors que vous payez déjà un impot sur le rapport de ce bien.
Réponse de le 24/01/2011 à 16:31 :
la double imposition est toujours un sujet de débat mais elle existe dans d'autres domaines ex carburant.
La base de calcul de l'ISF est certainement contestable en particulier en ce qui concerne l'habitation principale pour laquelle il devrait y avoir "un abattement forfaitaire"
par contre on ne me fera pas pleurer sur le sort du "retraité de l'ile de Ré" ou de la "veuve de Neuilly ou du XVIème"
L'ISF a été progresivement vidé de son sens du fait des nombreuses exemptions obtenus par les différents lobbies ex oeuvre d'art, forêts etc... et de l'interprétation trop large des biens dits professionnels et des montages complexes des juristes (qui au passage se servent grassement!)
Est ce que pour cela il faut le supprimer? il faut surtout réformer l'ISF dans le sens d'un impôt juste mais jusque là le gouvernement a surtout agit dans le sens de "sauvons les riches"
plus quedans celui de la justice!
a écrit le 24/01/2011 à 8:47 :
Quand vous savez que le prix de l'immobilier a augmenté de 9/10 % en France et de 18 % sur Paris en 2010, ne cherchez pas pourquoi cette augmentation "virtuelle" de recettes fiscales, sur un impôt déclaratif. Si demain le marché de l'immobilier chutait voire s'effondrait, qu'en serait-il des rentrées fiscales de l'ISF...l'augmentation du patrimoine immobilier des français, est-elle aussi satisfaisante que celle que l'on peut lire tous les jours ?
Réponse de le 24/01/2011 à 11:46 :
N'oublions pas non plus la remontée des valeurs boursières qui augmente la valeur comptable des patrimoines.
Réponse de le 24/01/2011 à 13:14 :
Bien d'accord avec vous, ce qui justifie la suppression de cet impot sur une richesse virtuelle.
Réponse de le 24/01/2011 à 14:28 :
C'est en effet un impot basé sur des valeurs virtuelles, mais qui ne vous sera jamais remboursé en cas de diminution de valeur. Le supprimer ne serait que justice.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :