Déjà plus de 660.000 auto-entrepreneurs en France !

 |   |  516  mots
Copyright Reuters
Le chiffre d'affaires déclaré à ce jour par les auto-entrepreneurs est d'un milliard d'euros pour l'année 2009 et de 2,9 milliards en 2010 dont 800 millions au titre du 4ème trimestre 2010.

Combien y-a-t-il d'auto-entrepreneurs en France ? La réponse que nous apporte ce jeudi l'Acoss, la "banque de la Sécu" est spectaculaire : "au 31 janvier 2011, la branche Recouvrement de?nombre 660.400 comptes auto- entrepreneurs administrativement actifs soit plus du double du niveau (314.000) enregistre? fin 2009."

Elle rappelle que "le premier trimestre 2010 avait e?te? tre?s dynamique en matie?re d'adhe?sions, en raison notamment de l'e?largissement du dispositif, au 1er janvier 2010, a? de nouvelles populations e?ligibles (notamment les travailleurs inde?pendants de?ja? inscrits et certaines professions). Depuis lors, le nombre trimestriel d'adhe?sions (autour de 80.000 par trimestre) semble e?tre comparable aux trimestres correspondants de 2009. En effet, les traitements des adhe?sions retardataires conduiront a? une revalorisation des deux derniers trimestres de 2010. Ce mouvement de cre?ation s'accompagne d'une augmentation des flux de radiations, qui sur un an repre?sente environ 18% du stock de fin 2009. Ainsi, on enregistre au 4e?me trimestre 2010, plus de 22.000 radiations, contre 14.000 au trimestre pre?ce?dent.
 

Techniquement, l'Acoss indique que "les donne?es de radiation des auto-entrepreneurs survenues plus de trois mois apre?s le de?but d'activite? prennent effet au 31 de?cembre de l'anne?e. Ceci explique le nombre e?leve? de radiations constate?es en de?cembre 2009 et de?cembre 2010. Le dispositif pre?voit un report de de?claration et de paiement au-dela? des 90 jours qui suivent la cre?ation de l'entreprise. Les auto-entrepreneurs, cre?ateurs, inscrits poste?rieurement au 30 septembre 2010 ne devaient pas de?clarer de chiffre d'affaires de?s l'e?che?ance du 31 janvier 2011. Ils effectueront leur premie?re de?claration a? l'occasion de l'e?che?ance du 30 avril 2011. Aussi, l'e?che?ance du 31 janvier 2011 ne concerne-t-elle potentiellement que 582.800 auto-entrepreneurs. Il s'agit ainsi :
- des cotisants immatricule?s en 2009 et aux 1er et 2e?me trimestres 2010, qui pouvaient de?clarer un chiffre d'affaires au titre du 4e?me trimestre 2010 ;
- des cotisants immatricule?s au 3e?me trimestre 2010 qui pouvaient de?clarer un chiffre d'affaires au titre des 3e?me et 4e?me trimestres 2010 ;
- des cotisants immatricule?s au 4e?me trimestre 2010 qui e?taient pre?ce?demment en activite? en tant que travailleurs inde?pendants « classiques » et pouvaient de?clarer un chiffre d'affaires au titre du 4e?me trimestre 2010."
 

Ces auto-entreprises font-elles vraiment du business ? Selon la banque de la Sécurité sociale, "actuellement, a? peu pre?s 217 200 de ces auto-entrepreneurs ont de?clare? avoir ge?ne?re? un chiffre d'affaires positif au titre du 4e?me trimestre 2010, apre?s 234 300 a? l'e?che?ance pre?ce?dente (tableau2). Toutefois, ce recensement effectue? par le re?seau des Urssaf donne lieu a? de nettes re?visions a? la hausse lors de chaque communique? de presse pour tenir compte des de?clarations retardataires parvenues dans l'intervalle". Le chiffre d'affaires de?clare? a? ce jour par les auto-entrepreneurs est de 1 milliard d'euros pour l'anne?e 2009 et de 2,9 milliards en 2010 dont 800 millions au titre du 4e?me trimestre 2010. A Noter que les donne?es relatives a? 2010 et notamment au 4e?me trimestre ont vocation, come pre?ce?demment, a? e?tre nettement re?vise?es a? la hausse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2011 à 22:41 :
après auto entrepreneur, auto stoppeur, et puis après auto chômeur. Le rêve quoi, super et tous ces zozos bien planqués au chaud dans leur bunker de la Défense ou de l'Assemblée Nationale ou d'ailleurs, on prend les gens pour qui ou pour quoi?
a écrit le 05/03/2011 à 17:10 :
Un salarié (donc précaire) qui a aussi un statut d'A-E ne poura pas toucher le chômage en cas de licenciement. Rien que pour cette raison, je ne serait pas A-E, alors que cela pourrait m'être utile.
Réponse de le 06/03/2011 à 18:00 :
Votre activité en tant qu'auto-entrepreneur, ne vous donnera pas droit au chômage comme tout entrepreneur individuel. Mais en tant que salarié, vous toucherez le chômage auquel vous avez droit pour votre emploi.
Réponse de le 08/03/2011 à 6:56 :
Une précision - vos indemnités sont recalculées en fonction de votre déclaration mensuelle alors votre activité d'auto-entrepreneur sera prise en compte en fonction de votre CA, même chose si vous travaillez en intérim ou tout autre emploi.
a écrit le 03/03/2011 à 20:47 :
ce régime est batard, il a été conçu comme un complément et est devenu pour certains le principal. il est surtout utile à ceux qui travaille au noir. ils sont couverts par leur régime et en cas de contrôle inopiné ils montrent leur certificat d'inscription.
ensuite ce règime fausse la concurence : pour les artisans pas de stage et souvent pas pas d'assurance rc...
Réponse de le 04/03/2011 à 10:17 :
je ne le crois pas , je pense que cela ouvre des portes pour la construction d'un emploi d'avenir -
Réponse de le 04/03/2011 à 10:26 :
Les auto-entrepreneurs prennent des assurances , c'est ds leur interet -
Réponse de le 04/03/2011 à 11:28 :
C'est fortement dans leur intérêt (RC professionnelle) voir obligatoire pour certaines activités (gros oeuvre BT). Le problème c'est qu'il n'y a pas de contrôle et quand on voit certaines personnes qui trvaillent à 15 ?/h on peut se demander si ils sont assurés. Beaucoup d'AE ne sont pas vraiment informés des conséquences de leur inscription (internet ne fait pas tout!) et se croient de bonne foi salariés alors qu'ils ont les responsabilité d'une entreprise.
a écrit le 03/03/2011 à 16:37 :
Bonjour,

A savoir s'il faut se réjouir ou s"il faut pleurer.
Avec une moyenne de moins de ? 4400 Chiffre d'affaires en moyenne par an, cela montre très bien de qui il s'agit. ( Une manière de faire baisser les chiffres du chômage, principalement ).

Par ailleurs, n'oublions pas on tablait sur 1 Milluion à la fin 2010!

cordialement,

giantpanda
a écrit le 03/03/2011 à 16:31 :
660 000 Automisères, une vraie idiotie, une connerie pure, développée par de vrais manipulateurs d'opinion. in finé les boffs qui ont pondu ce machin minable se la verron renvoyée tôt ou tard, les urnes parleront
a écrit le 03/03/2011 à 15:26 :
Donc,de quoi se rejouir!!!
2,9 milliars d'euros pour 660 000 auto-...? revenu moyen declare=4392 euros/an =366 euros/mois
Soit,c'est un moyen d'escroquer l'Etat et de faire payer encore plus d'impots aux Salaries(une fois de plus).Soit cette grande Reforme a réussi a faire emerger une
nouvelle categoorie sociale:Les SUPER-PAUVRES"hyper-actifs"
Réponse de le 03/03/2011 à 16:23 :
J'espere que leur salaire depasse les 366 euros par mois avec ça il n'y a pas de quoi vivre - vous calculez tres mal -
Réponse de le 03/03/2011 à 16:34 :
C'est autant de moins de chômeur dans les stats lol
Réponse de le 03/03/2011 à 21:45 :
à Rubis. J'ai comme l'impression que la notion de chiffre d'affaire, de salaire et de rentabilité sont des concepts qui vous dépassent totalement. Le calcul est bon : le chiffre d'affaire moyen est bien ce qu'il est indiqué. Dans ces conditions, le salaire, qui doit forcément être inférieur au ( CA - les différentes charges) est forcément ridicule. Votre espérance que le salaire soit en fait supérieur au chiffre d'affaire fait de vous un bien piètre gestionnaire ! Ou alors je félicite votre second degré ^^
Réponse de le 04/03/2011 à 10:15 :
Je pense qu'un auto-entrepreneur peut approcher au maximum d'un salaire mensuel de 1900 euros toutes charges et impots deduits , c'est un bon tremplin pour obtenir par la suite un autre statut -
a écrit le 03/03/2011 à 11:48 :
La création du statut des "autoentrepreneurs" avait pour but de faire rentrer le travail au noir dans les rails et de constater que certaines personnes ne pouvaient déja plus vivre avec leurs retraites. Ce succès constate plus un fiasco de notre "modèle social". Il ya de quoi s'inquiéter pour l'avenir....
Réponse de le 03/03/2011 à 14:28 :
pas du tout au contraire cela permet a l'auto-entrepreneur de travailler en tout honnetete et de faire vivre sa famille - Je dis Bravo -
Réponse de le 03/03/2011 à 16:33 :
366 euros de CA par mois, en effet c'est enorme .... pour un chinois.
Réponse de le 03/03/2011 à 21:39 :
il faut tabler environ entre 2600 et 3000 euros par mois tout depend ce que l'on fait -
Réponse de le 04/03/2011 à 8:25 :
Mais oui et moi je vote Bisounours en 2012
a écrit le 03/03/2011 à 10:48 :
IL faudrait revoir le titre de l'article qui relève plus de la propagande gouvernementale que de la réalité de la création d'entreprise. En effet votre article met le doigt où cela fait mal le nombre d'AE qui déclare un CA. Je voudrais que l'on m'explique ce qu'est une entreprise qui ne déclare pas de CA.
L'idée de l'AE est une bonne idée de départ mais qui a été détournée de son objectif pour des raisons de comm. au départ 'AE était pour une activité d'appoint complémentaire à une autre activité. le problème est qu'avec la crise le gouvernement en a fait un outil de propagande pour essayer de résoudre le problème du chômage. autre problème on est devant un système où il y très peu de contrôle: les AE déclarent les sommes qu'ils veulent bien déclarer: d'un côté cela peut permettre de combattre le "black" mais d'un autre côté cela le légalise! Question combien d'AE dans les camps de gens du voyage!.
Autre problème sans contrôle ce qui est le cas actuellment se développe un salariat déguisé des "employeurs" proposant d'embaucher des AE. Que font l'URSSAF et les syndicats de salariés?
Une vraie analyse de la création d'entreprise devrait faire le distingo entre AE et entreprise classique. On ne mélange pas les choux et les carottes!
Réponse de le 03/03/2011 à 14:22 :
Je pense que les personnes qui commencent un statut d'auto-entrepreneur ont la possibilite si leur CA est rentable de pouvoir ensuite changer de statut en "entreprise" et de pouvoir ainsi embaucher - bien entendu je pense que les charges sont plus elevees -
Réponse de le 03/03/2011 à 20:54 :
et bien moi je ne le pense pas, ce régime c'est comme le rmi/rsa quant on y est on y reste car contrairement au régime normal ou on apprend le système fiscal et social au fure et à mesure de son développement, là on apprend rien d'utile et si on doit basculer dans le système de droit commun on bascule dans l'inconnu mais avec déjà un certain volume d'activité sans en rien connaitre.
Réponse de le 03/03/2011 à 23:21 :
Bien entendu il faut prendre un comptable apres c'est evident -
a écrit le 03/03/2011 à 10:37 :
je trouve tres bien ce statut d'auto-entrepreneur qui permet effectivement a des personnes courageuses de travailler en toute legalite - je felicite le gouvernement de cette initiative -
Réponse de le 03/03/2011 à 16:36 :
mais malheureusement c'est aussi utilisé pour mieux exploiter des salariés redéfinis en AE
a écrit le 03/03/2011 à 9:28 :
le statut d'auto-entrepreneur n'est pas intéressant dans la durée, imposé sur le chiffre d'affaire, soumis à la taxe pro à partir de la 3ème année (depuis peu car cela aurait due être dès la 1ère s'il n'y avait pas eu une levée de bouclier de la par d'associations), c'est valable juste pour se "lancer", après il faut changer de statut. Pour la retraite c'est un CA de 24000e/an qui valident les droits à 4 trimestre... Mais bon ça fait de dire: "En France il ya plus de 660000 auto entrepreneurs!"
a écrit le 03/03/2011 à 9:06 :
certainement encore une usine à gaz. PORTE ouverte à toutes les fraudes.charges supplémentaires pour les autres entreprises qui doivent compencer le manque à gagner pour l'etat et l'urssaf.il serait certainement plus simple de baisser les charges pour toutes les entreprises qui, alors pourraient créer de vrais emplois
Réponse de le 03/03/2011 à 12:26 :
Cela réduirait aussi l'abus de l'utilisation des apprentis et autres stagiaires qui effectuent un réel travail sans être rémunéré à leur juste valeur (boulanger, patissier, ...).
a écrit le 03/03/2011 à 7:11 :
217 200 auto-entrepreneurs ont déclaré un chiffre d'affaires au T4 2010 pour 800 millions d'? soit une moyenne de 3 683? pour le trimestre ; la moyenne est donc supérieure à 3000 ? sur l'année. D'autre part l'auto-entrepreneur comprend des situations trés différentes : entre celui qui est déjà salarié et qui complète ses revenus (200 ? de plus par mois pour un salaire de 1000?, ce n'est pas rien) et celui qui a choisi cette forme juridique pour son activité principale, la situation n'est pas comparable
a écrit le 03/03/2011 à 6:59 :
Beau succès pour ce dispositif d'auto entrepreneuriat. Il cache en fait le sous emploi massif de personnes qualifiées; il renforce l'engorgement patent des organismes de recouvrement et d'assurances sociales publiques, tous non préparés à la modernité voire rétifs à se réformer, à simplifier leurs structures et procédures.
a écrit le 03/03/2011 à 5:46 :
Pour 2009 ca fait donc en moyenne un CA annuel par auto entrepreneur de 1515 euros, soit 126 euros par moi, un vrai salaire chinois .. Et pour 2010, hourra, on passe ainsi, selon les chiffres du "Ministere" a 3000 euros de CA ANNUEL par entrepreneur, soit une hausse fantastique de plus de 100%, comme quoi si on veut etre augmenté, meixu vaut devenir autoentrepreneur.
Dommage que la Tribune n'ai pas fait ce calcul tres technique pour se rendre compte de la realité economique du statut d'auto entrepreneur ...
Réponse de le 03/03/2011 à 7:04 :
L'auto entrepreneur est le plus souvent, en réalité économique, un chomeur qui cherche une porte de sortie à sa galère, un portillon qui s'avère bien réduit comme vous le calculez avec pertinence.
Réponse de le 03/03/2011 à 8:35 :
Bravo pour cette analyse ....Mais la Tribune incapable de compter pour un journal économique celà fait désordre.

Plus capable de censure que de calculs... Hum celà sent la tribune auto entrepreneur assez rapidement ....

Allez et bonne journée....
Réponse de le 03/03/2011 à 9:18 :
Un cas concret, dans ma famille un ouvrier maçon avec CAP se faisait exploité pars on patron heures sup non payées ou avec difficultés et de main à la main, 2 salaires avec de beaux chèques en bois et ne pas oublier que comme une bonne partie des artisans beaucoup de noir.
Il a décidé de se déclarer en auto entrepreneur et de prendre sur conseil une garantie décennale pour qu'il soit couvert pour l'ensemble de son activité. Il a commencé par des petits projets et au fure et à mesure du bouche à oreille son activité c'est étoffée et aujourd'hui il se paie 2000? par mois en payant les 23% de charge sur son CA. Ce qu'il manque une évolution de se statut avec une augmentation du CA accomapgné d'une augmentation des charges bien sur. Les politiques et les artisans conventionnels refusent d'améliorer ce statut innovant dommage pour la croissance.
Réponse de le 03/03/2011 à 10:10 :
@ samarinda. Il faut reformer le statut de l'EURL pour le rendre plus attractif et faire migrer les auto-entrepreneurs vers ce nouveau statut.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :