RSA : Martin Hirsch riposte et accuse

 |  | 322 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le président de l'Agence du service civique a répondu ce mercredi à la polémique autour du Revenu de solidarité active qu'il a créé. Il s'oppose à ce que ce revenu minimum soit assorti d'un obligation de travailler 5 heures par mois pour une collectivité locale. Martin Hirsch souligne que le RSA dégage des excédents.Il se demande si cet argent ne va pas servir à alléger l'impôt de solidarité sur la fortune.

Le créateur du RSA, Martin Hirsch s'oppose farouchement à ceux qui, à l'UMP, proposent de faire travailler les bénéficiaires du RSA pendant 5 heures par mois. L'ancien Haut commissaire aux Solidarité actives redoute que l'idée lancée par Laurent Wauquiez, ministre des Affaires européennes et Jean-François Copé, patron du parti, ne revienne à "travailler moins pour coûter plus à l'Etat et au département" comme il l'a précisé au micro de France Info ce mercredi. Laurent Wauquiez et Jean-François Copé notamment estiment qu'obliger les bénéficiaires du RSA à travailler, même pour un petit nombre d'heures, contribuerait à limiter "l'assistanat", selon eux généré par cette aide.

"Une sacré entourloupe"

Martin Hirsch craint que ces 5 heures de travail auprès des collectivités locales ne nuisent aux contrats aidés de 25h par exemple. Surtout, il fustige une "polémique indigne" relevant que l'argent "consacré au RSA ne va pas au RSA". "On a financé le RSA, il y a des excédent : 999 millions en 2010, où vont-ils?" observe l'ex-président d'Emmaüs. "Je ne veux pas que cet argent soit utilisé pour alléger l'impôt de solidarité sur la fortune, ça serait quand même une sacré entourloupe" a-t-il ajouté critiquant ceux qui voudraient "faire de l'argent sur le dos des pauvres". Le président de l'Agence du service civique a aussi rappelé que la lutte contre la pauvreté figurait parmi les promesses de Nicolas Sarkozy lors de sa campagne pour les présidentielles en 2007.

Augmenter les aides

Martin Hirsch doit y participer à la convention sur la "justice sociale" de l'UMP qui doit avoir lieu cet après-midi. Il devrait proposer d'autres solutions pour aider au retour à l'emploi comme l'augmentation du RSA pour certaines personnes travaillant à temps partiel, une augmentation des contrats aidés ou un financemet renforcé de l'accompagnement dont peuvent bénéficier ceux qui reçoivent le RSA pour la recherche d'un emploi.

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/06/2011 à 12:40 :
le probleme de la france : les patrons, les riches ne sont pas assez patriotes. contrairement aux autres nations, ou les dirigeants re-investissent daqns leur pays, pour augmenter la production, la rentabilité et de nouveau s'enrichir, en france nous assistons a une fuite des capitaux en paradis fiscaux, et ceci non controlé... (bon les gens font ce qu'ils veulent, c'est leur argent,) mais ce manque de patriotisme, nuit enormement la production, et a la puissance nationale....
certes il y a trop d'impots, et je comprends aussi, mais quand meme...
Réponse de le 11/06/2011 à 2:56 :
Que d'illusions!
J habite aux US et les riches et les patrons ne se comportent pas mieux!!!
a écrit le 10/06/2011 à 9:21 :
Coluche revient, ils sont devnus fous ils pensent que leur crise est de la faute des pauvres !
a écrit le 09/06/2011 à 21:35 :
M. Martin Hirsch vous êtes mon héros. Tenez bon. Vous me donnez du courage. On se sent moins seul.
a écrit le 09/06/2011 à 17:40 :
Lorsque je pense aux milliards d'euros octroyer aux banques, aux entreprises, et aux états par l'état, alors qu'ils ont tous échoués dans leur gouvernance. Et, que ce sont les citoyens qui sont victimes de la double peine (licenciements, impôts en hausse à venir, et pillage des aides sociales), je me dis que nous sommes tombés bien bas, et que les dirigeants ne sont que des crapules avides d'argent.
Réponse de le 09/06/2011 à 20:18 :
les milliards prétés aux banques ont été rembourser il y a 4 mois ainsi le contribuable n'a versé aucun euro. et ce prêt a rapporté 2.6 milliards ? d'intéret à l'etat. alors ne dit pas des betises l'argent fut prété ( a fort taux ), pas donné, la france y a gagné de l'argent.
Réponse de le 09/06/2011 à 22:10 :
Ce n'est pas parce que les milliards prêtés aux banques ont été remboursé que cela excuse les fautes de gouvernance de ces derniers.
Réponse de le 09/06/2011 à 22:26 :
Tout à fait, l'etat a fait un très bon profit de l'argent PRETE aux banques lors de la crise. Et cet argent est rentré dans les caisses de l'état pour financer entre autre le RSA...
Réponse de le 12/06/2011 à 11:18 :
Les licenciements, les prises de risques inconsidérés, les restrictions de crédit, les milliards provisionnés, les actionnaires floués, la chute des cours de bourse. Il me semble que les financiers ont la conscience bien tranquille, et la mémoire sélective...
a écrit le 09/06/2011 à 16:26 :
pourquoi refuser de taxer les traders, les gros qui reçoivent des indemnités démesurées, les compagnies comme TOTAL et ses énormes bénéfices... Un smic à 1500? net par mois est nécessaire pour arriver à vivre normalement. A côté des 12000000? donnés par Mme Bétancourt à sa fille pour couvrir les frais d'avocats le débat sur le RSA est minable, ce qui n'est guère étonnant car nos politiques sont tous les mêmes, ils se foutent du peuple. Peut-être devrions nous faire comme en Tunisie, Egypte et autres, la REVOLUTION
a écrit le 09/06/2011 à 15:14 :
un peu frileux Wauquiez et Copé. Allons jusqu'au bout de la démarche et exigeons un travail de 35 heures par semaines en échange d'une assistance, évidemment poussée au SMIC. Non mais !
a écrit le 09/06/2011 à 14:40 :
Ont va les pleurer, les pauvres devront travailler 5 h pour recevoir un revenu. Pourquoi on ne plaint pas les francais qui travaillent plus de 50 h par semaines, eux le mérittent.il est vrai que l'on "survie" avec le RSA, mais il faut arreter avec le politiquo correct. En 2010, 50 000 emploi dans la restauration et 70 000 dans la construction n'ont pas été pourvues, mais où sont ces RSA, pourquoi ne prennent ils pas des emplois libres, parcequ'ils ont prit gout au " je fout rien, les aides sont là " si cher aux petits gens. Enlevons toutes ces aides et là ils se bougeront le cul sur ces 120 000 postes.
Réponse de le 09/06/2011 à 17:26 :
Le plus méprisable dans cette histoire, ce sont les pensées abjectes des uns et des autres envers les plus démunis, alors que ce sont justement les personnes en place dans ces entreprises qui refusent de donner une chance égale à tous (sauf pour les places les plus ingrates, seulement, il n'y en a pas 4 millions).
Réponse de le 09/06/2011 à 22:40 :
C'est tout à fait vrai qu'il y a du travail non pourvu, dans la restauration, hôtellerie, construction, secrétariat, mais aussi dans des emplois qualifiés. C'est vrai aussi que pour certains, c'est difficile de se déplacer ou n'ont pas de formation appropriée (attention, je ne dis pas qu'ils n'en ont pas, je dis pas appropriée...). Je suggèrerai que ces personnes accèptent la mobilité du travail et cherchent des moyens de se former. Et, de grâce, arrêtez de demander que l'état règle tout les bobos de chacun. Dans beaucoup de pays du monde, y compris en Europe, quand on est au chômage, si indemnités il y a, elles sont même inférieures au RSA, et alors, les gens cherchent, changent de travail, font preuve d'un peu plus d'humilité... Il y aura forcément des personnes âgées ou malades qui ne pourront pas le faire, et alors là, oui, nos impôts doivent servir pour les aider, mais, cette partie de la population est bien moindre que tous ce qui pourraient travailler et que beaucoup d'entreprises voudront embaucher.
Réponse de le 10/06/2011 à 9:18 :
Le plus souvent celles et ceux qui se contentent du RSA cherchent un travail par ailleurs à leur niveau de qualification et de compétences. Selon vous un jeune BAC+5 au RSA à qui on ne propose que des stages peu ou pas rémunérés devrait préférer tondre les talus ou faire la plonge que de poursuivre l'espoir d'un travail à sa compétence!
a écrit le 09/06/2011 à 13:44 :
@laurent.....des agents territoriaux debordes PAR LES RTT peut etre
Réponse de le 09/06/2011 à 14:35 :
c'est pour cela, qu'ils ont besoin des RSA!!!!!!!! pour entretenir et faucher, mais surtout tenir compagnie aux agents qui trouvent les semaines longues ( humour, je précise)
a écrit le 09/06/2011 à 13:33 :
à tout ceux qui voudraient que les RSAistes travaillent CEs 5 eures. quel sera le coût de cette nouvell fauss bonne mesure?
I. il faudra organiser ce travail donc embaucher quequ'un qui va rechercher ces 5 heures. quel coût par raport au travail effectué?
II. vérifier que ces 5 heures sont bien effectuées, donc embaucher pour controler.
quel coût par raport au travail effectué?
III. payer ces 5 heures donc embaucher pour gérer ces paiements.
quel coûtpar rapport au travail effectué?
IV. ce travail de 5 heure, s'il existe aurait donc pu être réalisé par un entreprise.
cette entreprise ne le fera pas, don soit débauchera, soit n'embauchera pas.
quel coût?
etc, etc,...
ce sont le mêmes qui critiquent les 35 heures, mais qui ne veulent (peuvent!) donner que 5 heure de travail à un chercheur d'emploi!
et celui qui sera payé ces 5 heures, quel sera le coût de déplacement, nourriture, habillement, ... presque certain qu'il en sera de sa poche, le poussant encore plus dans la précarité et aboutissant à l'effet inverse de celui escompté.
vivement 2012 que l'on sorte ces démago-populo_inculto_blingbling qui n'ont vraiment honte de rien.
a écrit le 09/06/2011 à 11:57 :
Tempete dans un verre d'eau. Dans les faits, les personnes qui bénéficient du RSA ne travaillent pas ou très peu. L'idée est simplement de leur demander par solidarité envers la société une geste symbolique : une simple demi journée de travail par mois. Ce temps de travail permettrait de réaliser des petits travaux laissés de cotés par des agent territoriaux souvent débordés: desherbage des bords de rues, fauchages des sentiers de randonnées, peinture des bancs publics... De plus ces gens renoueraient un contact avec des personnes actives a plein temps et commencerait a avoir un début de formation et d'expérience dans des postes qu'ils n'auraient jamais eu l'occasion d'approcher avant. Continuer a laisser ces gens au bord du chemins en ne leur donnant comme chance qu'un tout petit d'argent sans aucunes perspectives c'est ca la vrai question. Ces 5 heures de travail ne sont pas la réponse universelle mais c'est un petit début.
Réponse de le 09/06/2011 à 12:48 :
a Laurent68: c'est 5 heures semaine payées au smig!!! Il faudrait peut-être aussi que ces gens soient conscients que cet argent ne vient pas des banques, que ce sont leurs voisins qui paient pour eux et malheureusement beaucoup le savent et se fichent bien de la (gueule) de leurs voisins, car l'on entends souvent ( faut-etre cons d'aller travailler!!!) Alors la pitié ne fait pas changer les mentalités!!!! Il faudrait mieux commencer par là
Réponse de le 09/06/2011 à 13:11 :
En gros tu veux que les gens RSA bossent comme des agents d'états mais sans le revenu qui va avec...
Autant créer des emplois et recruter RSA en tant qu'agent d'état pour (désherbage des bords de rues, fauchages des sentiers de randonnées, peinture des bancs publics) non ?

Ha oui mais non... cela couterai trop cher aux gouvernements... un salaire au SMIC ! La ruine !

Travail, patrie, économie. Oh joie !
Réponse de le 09/06/2011 à 14:11 :
Faute d'emplois suffisants j'ai au RSA sur ma commune de jeunes diplômés qui ne trouvent que des stages peu ou pas rémunérés, d'anciennes secrétaires de plus de 50 ans dont les entreprises ne veulent plus trop vieilles mais ces gens seraient bon à désherber la bord des routes, de qui se moque t -on ?
Réponse de le 09/06/2011 à 14:21 :
@ Laurent68: en gors, tu suggères que les RSA fassent le travail des gens payés avec des avantages sociaux quasi-gratuitement pour que ces derniers puissent continuer à cumuler les RTT. C'est vrai qu'il faut pas être trop fatigué pour pouvoir appécier les RTT. Et si c'était toi à qui on proposait le retour à l'esclavage ???
a écrit le 09/06/2011 à 9:42 :
Une aide publique , en l'occurence, le RSA , qui dégage des excédents ???
Du n'importe quoi ... A t-on jamais vu ça, ?
l'aide publique, quelle qu'elle ne soit, ne peut être QUE déficitaire ...Et si on ne dépense moins que prévu, ce ne peut être qu'une très, très bonne nouvelle ...
Martin Hirsh, est un utopiste, rêveur, ne sachant pas gérer le "panier de la ménagère" et bien loin des Français..qui travaillent ....
Réponse de le 09/06/2011 à 10:57 :
Mr hirch a raison, il a un excédant sur l'aide qui lui a été attribuée!!!!(humour) Mais il ne dit comment, ni d'ou vient cet argent. C'est la gestion des communes en général qui fixent un budget voirie par exemple et une fois les travaux terminés, il reste une cagnotte que le trésor publique permet de dépenser a autre chose, pourvu que le budget soit épongé des comptes. MAIS MR HIRSH D'OU VIENT CET ARGENT??????DU CONTRIBUABLE BIEN SUR!!!!!!!!!!!!
a écrit le 09/06/2011 à 8:25 :
Hirsh n'a pas compris la réaction de français qui souhaitent un réciprocité:c'est l'opinion publique.Le point le plus important qui lui échappe est la "désocialisation"des hommes bénéficiant d'aides sans cotrepartie.Il sont incapables et ne veulent plus etre commandés et son incapable de recevoir un ordre.Comment les réinsérer dans les entreprises dans ce contexte ?
Réponse de le 09/06/2011 à 9:34 :
Trouvez-vous que la dépression et la désocialisation de ces gens est une absence de contrepartie? ce sont des gens que l'Etat français a consenti à rendre incapables si vraiment ils le sont. Mais je préfère croire que ce sont des gens bien plus capables que beaucoup de politiques qui vivent dans une bulle irréelle où ils rentrent tous les Week-end en Falcon à l'autre bout de la France et que cela coûte l'équivalent de 35 SMIC annuels au contribuable.
Réponse de le 09/06/2011 à 9:34 :
Trouvez-vous que la dépression et la désocialisation de ces gens est une absence de contrepartie? ce sont des gens que l'Etat français a consenti à rendre incapables si vraiment ils le sont. Mais je préfère croire que ce sont des gens bien plus capables que beaucoup de politiques qui vivent dans une bulle irréelle où ils rentrent tous les Week-end en Falcon à l'autre bout de la France et que cela coûte l'équivalent de 35 SMIC annuels au contribuable.
a écrit le 09/06/2011 à 8:03 :
a lire les commentaires nous sommes bien au fond du trou .....la seule issue est que l exemple vienne du haut de notre pyramide de privilèges
a écrit le 08/06/2011 à 21:05 :
Match Hirsch / Baroin pour savoir si "la taxe servant à financer le revenu de solidarité active est-elle utilisée à d'autres fins que le financement de la lutte contre la pauvreté"

Ca c'est un débat super intéressant, qui mobilise deux de nos intellectuels les plus brillants et les plus indépendants d'esprit : est-ce que, dans un Etat lourdement en déficit, la taxe de 1,1% sur les revenus du patrimoine finance bien le RSA ? La question n'ayant pas de sens, on est impatients de savoir qui a raison

France Energies, le parti du développement social

www.france-energies-2012.fr
a écrit le 08/06/2011 à 17:06 :
Moi je rêve d'une France dont le Pole emploi serait tellement efficace que les bénéficaires du RSA n'existeraient même pas! N'y a-t-il pas d'emploi? Ou ne veut-on pas qu'il y ait plus d'emploi? Dans les tours de la Défense, cela grouille de gens qui travaillent 70h par semaine. Ils ont des salaires mirifiques. Si l'inspection du travail y faisait une balade elle se rendrait compte que l'on pourrait doubler les emplois rien qu'à la Défense. Les coûts n'augmenteraient pas pour les employeurs car on paierait deux fois moins ces gens là (au lieu de 30.000eur/mois, juste 15.000eur/mois)! Il n'y a vraiment pas assez d'emplois pour tous? ARRETONS!
Réponse de le 09/06/2011 à 11:02 :
Je suis bien d'accord avec vous, encore faut-il que vos nouvelles recrues sachent, PARLER,ECRIRE,LIRE,COMPTER!!!!!!!!!!!!!!!!!!!EN FRANCAIS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 09/06/2011 à 13:04 :
Je suis entierement d'accord Pierre avec votre reponse ; je voudrais ajouter que les personnes qui travaillent ds les tours de la Defense ne comptent pas leurs heures ils ont du travaille ils bossent !!
Réponse de le 10/06/2011 à 2:59 :
et de plus, je pense que les gens qui gagnent 30K par mois ne courent pas les rues... il faut arreter avec les fantasmes quand meme, pour rappel le salaire median est aux alentours de 2000 euros par mois!
Réponse de le 10/06/2011 à 12:23 :
2000e / mois net ? c'est du barantin
en moyenne peut etre avec les tres gros salairees qui augmentent la moyenne, apres la mediane, si vous savez comment on la calcule, ca ne veut rien dire ....
Réponse de le 11/06/2011 à 2:59 :
Mediane: 50% des salaires en dessous, 50% des salaires au dessus.
CQFD
a écrit le 08/06/2011 à 16:58 :
L'égalité est gravée dans la constitution - Chaque Français a un droit opposable a exige un emploi au SMIC MINIMUM - UN POINT c'est TOUT - l'Etat UMP destructeur d'emplois viole la constitution chause jour qui se lève ... l'UMP est l'Union du Mensonge Politique. rien de plus à dire. 5h par semaine pour 100 ? par mois c'est l'Etat négrier qui va recréer la négritude et la blanchitude en France. Les Français seront dans la rue tot ou tard, les Français doicent éxiger un Droit Supérieur à l'Emploi rémunéré au SMIC MINIMUM, tous les français sont égaux en droit. l'Etat de l'Union qui Méprise le Peuple viole la constitution chaque jour un peu plus. La France finira comme la Syrie, pire que l'Egypte et la Tunisie. Syrie = Sarkosy
Réponse de le 08/06/2011 à 19:06 :
Les pauvres sont plus facile a attaquer que les riches qui ont de fort lobbying.
Ce qui est triste ce sont les commentaires de certains qui oublient que si ils ont un bon taf,la secu,conges payes etc etc c'est grace aux combats de nos ancetres pour une societee plus juste ou on n'exploiterait pas (trop) son prochain.Sans ces combats on serait encore a l'epoque de germinal. Le systeme de redistribution des richesses n'existerait pas et personne sur ce forum,a moins de faire parti de la noblesse,n'aurait eu la moindre chance de s'en sortir.Et maintenant certains se felicitent de ce recul....
a écrit le 08/06/2011 à 13:21 :
Le RSA est financé pour partie par une taxe sur les revenus du capital. Merci aux épargnants qui ne sont pas tous "des riches", mais des citoyens qui font un effort pour leur retraite etc...
Réponse de le 08/06/2011 à 15:00 :
oui out à fait d'accord !
Réponse de le 09/06/2011 à 8:51 :
Les financeurs ont un droit de regard sur l'affectation de leur argent. Quoi de plus normal.
a écrit le 08/06/2011 à 12:42 :
monsieur Hirsch est qq'un de très bien. Mais le RSA descendant du RMI (revenu minimum d'INSERTION créé par M. Rocard dans le but avoué était d'INSERER les gens dans le monde professionnel) a perdu toute sa signification. Son but est dévoyé par certains qui ne VEULENT pas travailler et ce sont ces personnes là que les Copé, Wauquiez veulent mettre au boulot. Quoi de plus naturel? les 47% des foyers fiscaux payant l'IR se posent une question simple: que fait on concrètement de ces sommes pour aider les demandeurs d'emploi? le RSA est une solution d'aide mais pour ceux qui "jouent" le jeu.
Réponse de le 08/06/2011 à 13:34 :
@ dudu: Copé et cie, c'est de la démagogie. Les droits et les devoirs sont un bon concept, mais encore faudrait-il qu'ils se les appliquent avant de les imposer aux autres !!! Démago, démago à l'approche des élections donc !!!
Réponse de le 08/06/2011 à 15:08 :
@dudu : la fraude au RSA est estimée aux environs de 2% des bénéficiaires donc je rejoins Patrickb sur le discours démagogique. Quant a ceux que ne veulent pas travailler au RSA, je vous suggère d'essayer de vivre avec le RSA ou plutot de survivre. Ayant touché le RMI à l'époque je peux vous dire que c est loin de suffire pour se la couler douce
Réponse de le 08/06/2011 à 16:50 :
la solution serait de donner du travail à tous et le RSA perdrait sa justification !
je n'envie pas les bénéficiaires du rsa : à l'administration de bien gérer les bénéficiaires qui sont sensés retourner au travail ?
beaucoup de polémiques pour moi dans un but électoral : l'échéance présidentielle approche - le "petit peuple est las de payer pour les assistés" ......par contre les plus aisés paient TOUJOURS moins d'impôts proportionnellement que les français MOYENS : qui en parle ?
Réponse de le 08/06/2011 à 16:59 :
@jeromed. d'où sortez vous les 2%? moi j'ai vu 24.5% et plus...... faux. voyez vous balancer des chiffres sans source aucun intérêt. D'autre part je dis et je répète une chose, RMI et maintenant RSA ont pour but l'INSERTION et l'aide à ceux qui travaillent. Loin de moi l'idée de sanctions ou de crier haro sur les bénéficiaires de ces prestations mais les foyers fiscaux sont en droit de demander des comptes et de poser des questions. Démagogie en quoi poser une question est ce démagogique, est-il préférable de proposer 300000 emplois bidons pardon d'avenir, n'est ce pas la du racolage, du populisme de bas étage?
a écrit le 08/06/2011 à 11:52 :
@fatigué je fais partie des gens insérés: quinqua par contre je n'ai pas fait la pluie et le beau temps malheureusement. Pour avoir un fils de 23 ans je comprends tout à fait la remarque et me désole aussi de voir la France saborder sa jeunesse et donc son avenir. Je suis un petit contribuable et je serai prêt à payer plus d'impôt pour aider à l'insertion des jeunes qui pour leur grande majorité veulent travailler contrairemet à ce que véhicule la propagande poujadiste de certains membres de l'UMP
Mais électoralement ce sera plus rentable pour Sarko de remettre une couche sur le minimum vieillesse en début d'année 2012 parce que les ainés surtout si ils sont ruraux votent à droite même si ils ont des petits revenus. Je peux comprendre que par dépit les jeunes se désintéressent de la politique mais il faut qu'ils prennent conscience qu'ils laissent alors le champ libre aux démagos: Sarko Borloo ou aux populistes: MLP. L'offre en face n'est pas exaltante je le concède (heureusement DSK est hors course!) mais entre 2 maux il faut choisir le moindre c'est le principe de la démocratie
a écrit le 08/06/2011 à 11:27 :
l'argent, le fric...ça ce gagne, mais ça ne se donne pas!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 08/06/2011 à 12:48 :
Il est vrai que les fils à Papa ont beaucoup travaillé pour s'offrir leur porsche à 18 ans...que de labeur. On ne leur a rien donné ça c'est sûr! Heureusement tonton Copé est d'ailleurs là pour alléger leur impôt dès leur 30 ans, quand leur patrimoine devient trop important...
a écrit le 08/06/2011 à 10:56 :
C'est toujours la même chanson,c'est la faute des chômeurs s'ils ne trouvent pas de travail .C'est toujours la faute des plus faibles ,c'est une constante de la droite de trouver un bouc émissaire ,et de ne jamais voir où est le vrai problème : 57 milliards de cadeaux fiscaux aux plus riches des Français en une année ,ça c'est de l'assistanat ! à comparer au coût du RSA : 1 milliard! ! Moi je propose la semaine de deux heures pour les rentiers (les vrais fainéant eux !) qui ne font qu'encaisser des loyers ou des dividendes sans rien faire : Un jour les gens oseront leur demander quelle est leur utilité sociale personnelle et on sera surpris de les avoir tolérés tant de temps !
Réponse de le 08/06/2011 à 11:13 :
un jour suite certaine reaction le travail ou zero revenu c'est normal
a écrit le 08/06/2011 à 10:24 :
Mon expérience : Intérimaire depuis 6 ans (j y reviendrais)
Je connais 3 allocataires du RSA, et les trois ont travaillé en tant que stagiaire, certains sur des périodes de trois mois répétés, un pendant deux ans....
A la fin de leurs stages, ils sont passés directement par la case RSA.
Les voila a 26 et 27 ans au RSA, évidemment tous sur diplômés (Bac +5 pour deux d entre eux).

Et donc l objectif est de les mettre au travail?
Bonne idée, ils en cherchent désespérément depuis bientôt 2ans.

Quel dommage seulement 10h par semaine....dommage avant ils bossaient plus de 40h par semaine pour 400?/mois !

Expliquez moi en quoi ils rentrent dans la case assistés : si ils avaient pu ils auraient volontiers cotisés aux assedics....pour en bénéficier dans les moments difficiles
Ils auraient également volontiers travaillé pour un salaire "décent" (le SMIC par exemple, elle est belle la France non?!)
Mais non....
La SEULE proposition politique et donc de les forcer a travailler pour la collectivité pour un salaire équivalent a .... quoi d ailleurs?
A la moitie de ce qui est présenté comme le Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance (!)

Et si on commençait par revaloriser très sérieusement les stages, les soumettre aux mêmes régimes de cotisation....
Ca serait peut être plus efficace... Et les "jeunes" se sentiraient peut être moins marginalisé...
Et si tous les minima sociaux étaient équivalent : minimum retraite supérieur au RSA a hauteur de 40% !
Et oui en France on demande à des mères célibataire d élever leur enfant avec moins que ce que l on estime nécessaire a un retraite (n ayant même jamais cotisé) pour vivre .....

Ne vous croyez pas a l abris le RSA on y vient vite .... il suffit d être rayé des listes de bénéficiaire des assedics.
(Récemment ils ont allongé la liste des cas susceptible d entraîner une radiation...)

Tout ça pour dire finalement que tous le discours politique sont a destination des retraités.... comme les fonds publics finalement.....

Et qu on fait payer aux jeunes tous les avantages qu on ose pas retiré au gens insérés (comprendre les quinquas et + qui électoralement font la pluie et le beau temps)
Réponse de le 08/06/2011 à 13:22 :
c'est si vrai!
Réponse de le 08/06/2011 à 15:21 :
il y a plein de quinquas qui travaillent et ne gagnent presque rien, d'autres qui sont pauvres ainsi que des retraités mais le problème en France sait qu'on ne sait que piquer aux pauvres pour donner aux autres pauvres au lieu de s'attaquer aux très hauts revenus de ce pays. Droite libérale ou gauche caviar c'est du pareil au même.
Réponse de le 08/06/2011 à 16:55 :
yves a raison ! qu'attend on pour créer une tranche supérieure à l'impôt sur le revenu comme en allemagne ? les français moyens et les plus pauvres continuent à payer des contributions plus élevées que les riches qui voient leur ISF baisser à la veille des élections ! le budget essence étouffe les plus pauvres....
Réponse de le 09/06/2011 à 11:54 :
A mimosa: vous voulez vous aligner sur l'Allemagne? Allons-y: retraite à 67 ans, aucun salaire minimum, assurance chômage beaucoup moins favorable, pension d'invalidité qui n'existe plus... Vous prenez toujours?
Réponse de le 10/06/2011 à 5:17 :
Bravo Tom,
Mais vous avez oublié la réductions des charges sociales (patronales et salariales au dela d'un salaire de 5000 euros) ce qui augmentera le déficit de la sécu et réduira de nouveau les taux de remboursement.
a écrit le 08/06/2011 à 9:56 :
Force est de constater que l'UMP ne sait plus où donner de la tête pour récupérer des voix. Ceci dit, pourquoi les bénéficiaires ne sont t'ils pas inscrit comme demandeur d'emploi automatiquement ?? Les obligeants à rendre des comptes à Pole Emploi sur leur recherche d'emploi. Tout simplement pour ne par faire grimper les chiffres du chômage !
a écrit le 08/06/2011 à 9:53 :
c'est étonnant de constater comment l'UMP s'attribue des adjectifs qui sont à cent lieues de son action: Populaire alors que l'action de l'UMP ne vise qu'a favoriser les plus aiséé et non le "peuple" maintenant c'est la justice sociale alors que tout à chacun peu constater (et les statistiques le confirment) que les inégalités n'ont fait que progresser. Je m'interroge sur le fait que Martin Hirsch qui est un homme de qualité et de conviction puisse encore fréquenter l'UMP. Le centre se cherche un leader Martin Hirsch est autrement plus crédible qu'un bonimenteur comme Borloo.
a écrit le 08/06/2011 à 9:36 :
MERCI M HIRSCH, de nous donner des faits plutôt que la démagogie d'un jeune loup ambitieux et la démagogie racoleuse d'un "patron" de parti obsolète à la dérive populiste.
Réponse de le 08/06/2011 à 12:47 :
vous parlez d'Hamon le socialiste comme Hirsch? en effet plus populiste que Hamon, Montebourg, difficile c'est vrai.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :