Tout ce qui ne tourne pas rond chez Pôle emploi

 |   |  243  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
C'est un projet d'avis à charge sur Pôle emploi que le Conseil économique et social (CES) rend public ce mardi. Le document de 90 pages critique le fonctionnement de l'institution née de la fusion ANPE-Assedic et comporte vingt-deux recommandations pour le rendre plus efficient.

Une fusion "peu préparée et inachevée", un accompagnement "insuffisant des demandeurs d'emploi", "un service aux employeurs perfectible", une coopération "difficile au sein du service public de l'emploi », c'est le constat sévère dressé par le Conseil économique et social et environnement (CES) dans un projet d'avis rendu public mardi sur Pôle emploi

Plus de deux ans après la fusion des Assedic et de l'ANPE, le CES note que "cette réforme n'a pas encore produit tous les résultats attendus". Et si les auteurs du document de la section travail et emploi du CES prennent acte du contexte "peu favorable" dans lequel est intervenu le travail "considérable" de la fusion avec la très forte hausse du nombre de demandeurs d'emploi liée à la crise, ils estiment que la restructuration du service public de l'emploi était "peu préparée" et reste "inachevée".

Vingt-deux recommandations pour renforcer Pôle emploi

Le projet d'avis épingle par ailleurs "un accompagnement insuffisant des demandeurs d'emploi" qui "apparaît moins efficace" qu'en Allemagne et au Royaume-Uni et une "efficacité du service public de l'emploi "limitée" en termes de retour à l'emploi.

Pour renforcer le service public de l'emploi, le CES formule vingt-deux recommandations. Il préconise notamment de "limiter de manière notable la taille des portefeuilles des conseillers de pôle emploi et, d'améliorer le service d'indemnisation ou de "personnaliser davantage le service aux demandeurs d'emploi".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2011 à 17:26 :
Les employés de pôle emploi n'ont jamais acceptés la fusion ANPE ,Assedic ,les employés traînent les pieds .Avec l'ANPE ce n'était pas mieux ,j'ai vite compris après plusieurs échecs que pour recruter pour mon entreprise ,c'était les Agences Intérim ,très réactives ,performantes.
a écrit le 14/06/2011 à 16:16 :
Il faut vraiment faire quelque chose. il n'est pas normal que dans ce pays le taux de retour à l'emploi soit si faible. L'Etat n'a pas le droit de laisser 9.5% de la population au chômage car ce n'est pas économiquement efficace. Ce sont des gens qui ne consomment pas et dont l'Etat ne donne pas la possibilité à leur potentiel de s'exprimer. Quel gâchis de force productive. De combien améliorerait-on le niveau de vie des français si on organisait la société de sorte à ce que chacun ait un emploi! Et à ceux qui sortent l'argument que l'on ne créée pas les emplois sur demande et que c'est la crise moi je dis qu'étant donné le nombre d'emplois fictifs et bien payés que l'on octroie (par exemple 4500 euros sans rien faire), le chômage est bien une question politique et se résout de façon politique. Laisser une partie de la population au chômage quand en face on a les supers protégés de fonctionnaires c'est tout simplement une tactique pour répartir la richesse d'une façon orientée! Et cela peut se changer à coup de décrets! Tous le blabla sur les lettres de motivations.... c'est juste une façon de nous expliquer qu'en fait on a préféré recruter un fils à papa!
Réponse de le 14/06/2011 à 17:42 :
Il n'y a pas 10 000 solutions. il faut réduire drastiquement le train de vie de l'état, réduire la dette, confier aux organismes ou entreprises dont c'est la spécialité les travaux que l'état ou les collectivités assument à un prix déraisonnable, etc.. Mais aussi, il faut que les députés arrêtent de pondre des lois à n'en plus finir sans en faire évaluer le coût pour la collectivité. Il faut une véritable concurrence dans les services de transport, il faut la retraite à 67 ans comme chez les voisins ou après 43 annuités de travail (sauf travaux pénibles). Il faut une affiliation obligatoire des salariés à un syndicat afin de les rendre responsables et ne plus subir l'irresponsabilité de ces groupuscules qui se font une concurrence à celui qui sera le plus démago.
a écrit le 14/06/2011 à 15:25 :
A-t-on résolu le problème ASSEDIC-ANPE ? Il semble me souvenir qu'il existait des différences de traitement entre les salariés de ces organismes qui, de ce fait, ne voulaient pas se fondre en un seul. Les problèmes actuels ne sont-ils pas en partie la conséquence de ces mésententes ? Car lorsqu'il s'agit de faire bouger les mammouths...
a écrit le 14/06/2011 à 15:12 :
Pôle emploi ne propose jamais rien aux chômeurs. Quand une entreprise propose un poste de travail, comment se fait-il que Pôle emploi n'arrive pas à mettre le chômeur en relation avec l'entreprise. Pôle emploi a le cv, l'entreprise recherche un profil, il suffirait d'un simple coup de fil pour organiser un rendez vous. Fini la lettre de motivation. Le recrutement se ferait rapidement. Quant une filière est trop encombrée, trop de postulants pas assez d'offre, pourquoi ne pas offrir une formation vers les métiers qui embauchent ? Simple ou peut être trop compliqué ,
Réponse de le 14/06/2011 à 16:03 :
le pole a le monopole
c'est plus mal vu quand une entreprise recrute directement
les agences d'interim sont plus reactifs
a écrit le 14/06/2011 à 15:11 :
Une solution simple, moins coûteux et à long terme !

Je suis cadre supérieur, 45 ans, abonne au pole emploi!!

J'ai fait l'expérience de leurs services et je dois dire que ça laisse à désirer du point de vue stratégique comme opérationnel!!

Je pense une solution serait de purement et simplement supprimer cette entreprise publique sans efficacité qui coûte cher et qui ne répond pas au besoin du pays!

Je suis pour une institution qui :

Travail sur le long terme avec les entreprises, les institutions économiques, ainsi qu'avec des salaries ou chômeurs : L'objectif de cette institution doit être d'orienter, former ou suivre les chômeurs ou salaries en rapport avec la demande et les besoins des entreprises.

Cette institution doit être quasi privatiser et les salariés ou freelance de cette institution doivent avoir leurs salaires et des primes important sur objectifs sur la durée (5 / 10 ans ou plus)!

Elle doit être financé en partie par les salariés, par les employeurs et par l?état !

Et SVP pas de « pole emploi » ou APEC, des monopoles, sans intérêt !!
a écrit le 14/06/2011 à 14:24 :
Le CESE est très utile par ses rapports qui met le doigt là où ça fait mal,pole emploi à subit la crise sans avoirs les moyens.
Laissons le temps au temps et arrêtons de critiquer ce service.
Réponse de le 14/06/2011 à 15:32 :
Je propose que le CES qu'on a rebaptisé CESE devienne le CESSE et qu'il disparaisse comme son nouveau nom l'indiquerait car contrairement à ce vous affirmer et comme beaucoup d'autres machins, il apparait tous les jours que ça ne sert à rien sinon à distraire l'attention des citoyens et à creuser un peu plus le déficit budgétaire de la France.
a écrit le 14/06/2011 à 14:23 :
Encore un rapport commandé au service de l'être suprême et qu'on jette ensuite en pâture aux média. Lamentable.
Réponse de le 14/06/2011 à 15:22 :
encore 1 an et l'être suprême aura quitte ...... qui portera le chapeau des ......mécontents ......j ai peur du pire pour 2013
a écrit le 14/06/2011 à 14:19 :
Quand on entend ça c est du vécu:

Mon père a été licencié a 56 ans, juste après le vote de la fameuse contribution Delalande (désolé pour l orthographe) car justement sa boite ne voulait pas la payer si elle l avait licencie plus tard.... encore une bonne idée si je puis dire mais ça n est pas le sujet... Il a commencer a travailler a 16 ans.... arrivé devant un conseiller Assedic a l'époque encore a qui il a demandait une aide pour retrouver un travail car encore actif et volontaire, voila la réponse: "pourquoi chercher, vous avez acquis tous vos trimestre de retraite, vous avez droit a votre chômage jusqu'a vos 60 ans, et vu votre age vous étés exempté de recherche....."

Il est la le problème de la France c?est que :

Si vous avez plus de 50 ans vous étés trop vieux et vous coûtez trop cher à l entreprise? Moi je pensais que l expérience était une richesse mais bon?
Si vous avez pas diplôme vous étés « trop bête » pour travailler malgré toute la bonne volonté que vous pouvez montrer
Si vous avez un diplôme universitaire vous avez la théorie mais aucune expérience et d une part vous coûter trop cher a l embauche et comme on a licencie l ancien qui aurait pu vous apprendre le métier, vous former coûte également trop cher?.

Et ça ce n est qu?en imaginant que vous étés né de la bonne couleur de peau, avec le bon prénom et le bon nom en plus?.

Avec tout ça si vous trouvez un travail, mais qu?au bout de 10 ans fort d?une expérience vous souhaitez voir autre chose : « vous étés instable et vous avez pas les qualifications requises?. »

Alors désole mais le système est gangrené à la base, et ces pauvres conseiller pole emploi sont a ranger dans la même catégorie que les conseiller d orientation et les prof : n?ayant jamais eu a se frotter au monde économique réel il n?y entendent pas grand-chose et leur conseils sont donc bien souvent inadéquate et pas en rapport avec les aspirations ou le projet de leur interlocuteurs.

Désolé si je heurte les sensibilités de certains mais c est la réalité c?est bien de connaître les techniques de rédactions de lettre et CV, de recherche d emploi?. Mais au jour d aujourd?hui ça ne suffit plus? La totalité du système et des mentalités est à changer
Réponse de le 14/06/2011 à 15:16 :
un concours et FONCTIONNAIRES ...
a écrit le 14/06/2011 à 13:51 :
Le CES critique à juste titre sans doute le (dis)fonctionnement de Pole Emploi, ce que tout un chacun sait depuis longtemps. A propos de ce dernier, il m'avait semblé qu'il s'illustrait par son inutilité et qu'à plusieurs reprises il avait été suggéré de le supprimer...mais bien sur, il faut caser les copains et les copines...
a écrit le 14/06/2011 à 13:04 :
On ajoutera à ce constat désolant un système d'information (ou peut être plusieurs avec des fonctions redondantes ?) qui marche sur la tête !!! Ce qui se traduit par exemple par l'envoi de multiples courriers sans objet (et la fameuse réponse des agents : "ne tenez pas compte de ce courrier" au ton pourtant comminatoire), des demandes multiples et contradictoires. Comment a coûté la dernière refonte informatique de Pôle Emploi ?
a écrit le 14/06/2011 à 11:57 :
Je suis au chômage depuis juin 2010 à ce jour rien ne m'a été proposé de positif, j'ai demandé maintes fois une formation mais sans succès.
Pôle Emploi ne cherche pas à aider et faire évoluer les chômeurs, ,j'ai 50 ans je travaille depuis l'âge de 17 ans sans aucune interruption et j'aspire à faire autre chose mais on ne me donne pas les moyens de me réaliser car si on écoute Pôle emploi rien n'est possible, pas assez de diplômes pas de langues étrangères, trop vieux.
Alors quoi juste les yeux pour pleurer !!!
Il serait temps de changer cela d'autant plus que l'âge de la retraite étant repoussé il va bien falloir permettre aux chômeurs de mon âge et plus de continuer dans la vie active la tête haute.
Réponse de le 14/06/2011 à 13:48 :
Si ce que vous dites correspond à la réalité, c'est proprement honteux...hélas,sous le soleil rien de nouveau! L'ANPE(ex Pole Emploi) a toujours brillé par son ineficacité depuis des décennies, et son talent à en démotiver plus d'un! Comme beaucoup, le seul conseil à donner est de ne surtout pas compter sur eux...
Réponse de le 14/06/2011 à 14:52 :
@ victime du système,organisation à la FRANCAISE! des promesses!! des promesses!!!! à croire que ceux qui ont la réponsabilité de notre pays, n'ont pas pris conscience de la gravité de la situation!!!!
Réponse de le 14/06/2011 à 14:52 :
@ victime du système,organisation à la FRANCAISE! des promesses!! des promesses!!!! à croire que ceux qui ont la réponsabilité de notre pays, n'ont pas pris conscience de la gravité de la situation!!!!
Réponse de le 14/06/2011 à 16:09 :
se diriger plus vers les boites interim que sur pole emploi
une sucession de cdd peut donner un cdi
les employeurs recherche ces ccd directement par les boites interim malgres qu'ils se font matraquer par pole emploi
a écrit le 14/06/2011 à 11:53 :
Encore une réforme voulue par le Président qui fait Pschitt faute d'une préparation suffisante. Le but d'une réforme est d'améliorer la situation existante auparavant et si possible de faire des économies. Au lieu d'avoir deux services: ANPE et ASSEDIC qui fonctionnaient à peu près bien on a maintenant une entité Pôle Emploi qui plus de 2 ans après n'a toujours pas trouvé son rythme de croisière et ne satisfait pas "ses clients" et il n'y a pas eu d'économie du Sarko pur jus. Gouverner ne se réduit pas à réformer surtout quand les réformes ne sont pas pensées en amont.
Réponse de le 14/06/2011 à 15:15 :
Un président est là pour donner une direction. Les fonctionnaires ont pour mission de la suivre. La responsabilité de ces difficultés incombe surtout aux dirigeants et aux fonctionnaires de Pôle Emploi.
Réponse de le 14/06/2011 à 15:37 :
pour information halley, les agents de l'ex-ANPE (environ 2/3 des effectifs de Pole Emploi) n'ont jamais été fonctionnaires mais contractuels de l'Etat en CDI. De plus, aujourd'hui, ce sont près des 2/3 des effectifs qui sont régis par le droit privé.
En ce qui me concerne, petit conseiller de base, mon portefeuille global de demandeurs d'emploi dépasse les 300 personnes et encore, je ne me plainds pas, il y a pire que moi ...... On est loin des 60 promis par le gouvernement. Dans ce cas, comment suivre efficacement les demandeurs? De plus, je n'ai pas que la mission 'suivre les demandeurs à faire' : il y a les inscriptions, l'accueil client, la plateforme téléphonique ...... Ceux qui ont LA solution, qu'ils me la donnent, je me ferai 1 joie de l'appliquer. @ bons entendeurs ............
Réponse de le 14/06/2011 à 16:16 :
les boites interim assurent un meilleur service
Réponse de le 14/06/2011 à 16:24 :
quel direction donne le président!! droit dans le mur!! a tout réformé sans réfléchir ont vois maintenant le résultat,allez bientot 2012,que l'on en finis avec ces incompétents.
a écrit le 14/06/2011 à 11:49 :
La température monte avant 2012.......on accuse le Thermomètre !
La technique du bouc émissaire chère à Sarkozy.
Il manque 4 millions d'emploi à plein temps en France, c'est le seul problème. Les agents de Pôle emploi bossent mieux et plus que tous les hommes politiques...M Ferry compris !
2012 nous nous souviendrons
Réponse de le 14/06/2011 à 16:27 :
m ferry il ne bosse pas il a un emploie fictif,a 4500 euros,pas besoin du pole emploi lui.
a écrit le 14/06/2011 à 11:45 :
complètement dépassées et peu professionnels les employés de pole emploi passent plus de temps à discuter entre eux et à boire du café qu'avec les demandeurs d'emploi qu'ils expédient, ou dirigent vers des emplois qui n'ont rien à voir avec leur formation initiale. l'état d'esprit étant plutot celui de fonctionnaires que de gens compétents et déterminés forts d' une certaine logique. pour se décharger Ils envoient tout le monde vers de GRETA, efficace, à l'écoute, adapté, mais débordé ! (avec hélas beaucoup d'emplois précaires!)
Réponse de le 14/06/2011 à 14:11 :
Emplois précaires que l'on retrouve dans le pole emploi...
Chaque employé gère entre 100 et 200 dossiers (personnes donc). Comment voulez-vous faire ?
La politique voulant qu'un fonctionnaire sur 2 ne soit par renouvelé trouve là sa limite.
Quant au agences privées, elles sont trop incompétentes, et n'ont pas les épaules pour gérer tout ces chômeurs, résultats d'une politique et économique que l'on a pas connu depuis la guerre.
Réponse de le 14/06/2011 à 15:08 :
on en a mare de tous c est priviligier de fonctionaires qui ce branlent du matin au soir 5 millions en france
Réponse de le 14/06/2011 à 17:30 :
marine vat faire le menage
des bateaux sans fonds

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :