Les salaires devraient augmenter de 3 % en 2012

 |   |  314  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Selon les résultats d'une enquête Mercer à paraître ce lundi les entreprises, interrogées entre mars et juillet 2011, prévoyaient des budgets d'augmentation 2012 de l'ordre de 3%. Mais avec la crise actuelle, elles pourraient revoir leurs prévisions.

Le gel des salaires pourrait être de l'histoire ancienne .En 2011, les entreprises ont été moins nombreuses à geler les salaires qu'annoncé. Les résultats de l'enquête de rémunération « Mercer total remuneration survey » France 2011 montre ainsi que le taux d'augmentation médian attendu, incluant les augmentations générales et individuelles était de 2,5 % en 2011, quelle que soit la catégorie professionnelle.

Les taux d'augmentation ont été resserrés autour de la médiane (2,5 %), avec « un premier quartile à 2,1 % et un troisième quartile à 3 % pour l'ensemble des catégories professionnelles ce qui signale une relative homogénéité des pratiques des entreprises », explique Bruno Rocquemont, responsable des enquêtes de rémunération chez Mercer France.

Et celui-ci de poursuivre : « Avant les entreprises saupoudraient les augmentations générales, aujourd'hui, on assiste à leur quasi-disparition. Les augmentations générales deviennent réservées aux non-cadres, tandis que les cadres bénéficient d'augmentations liées au mérite. Les entreprises rémunèrent les talents pour éviter qu'ils partent à la concurrence ».

Impact de la crise

Réalisée avant l'été, l'enquête de rémunération Mercer a été complétée par une « enquête flash » réalisée en fin août-début septembre relative à l'impact de l'actualité économique mondiale sur les prévisions salariales 2012. Résultat : « 81 % des entreprises indiquent qu'elles pourraient être amenées à réviser leurs budgets d'augmentation », détaille Bruno Rocquemont. Difficile pour autant de mesurer l'impact véritable de la crise sur les prochaines négociations annuelles obligatoires dans les entreprises. En effet 71 % des entreprises interrogées par Mercer indiquent ne pas pouvoir encore se prononcer sur l'impact chiffré de ce révisions.

Celles qui le peuvent (15 %), envisagent une réduction de l'ordre de 0,5 point de leurs budgets d'augmentation. Et à ce stade, le gel des salaires n'est une option que pour une très faible minorité des entreprises.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/10/2011 à 7:48 :
Les entreprises sont réalistes et projettent un inflation supérieure à 2%.
D'une manière ou d'une autre, il faudra en effet, laisser glisser un peu d'inflation pour alléger le poids de la dette,...
a écrit le 04/10/2011 à 6:04 :
3% ? Ce sera loin de couvrir les hausses d'impôts et l'inflation réelle ça..
Réponse de le 04/10/2011 à 10:48 :
VOUS AVEZ ENTIEREMENT RAISON!
a écrit le 03/10/2011 à 20:01 :
La logique de Mercer m'échappe. Pourquoi payer plus alors que le chômage est en hausse significative ? Je crois plutôt que les salaires vont au mieux rester stables, mais probablement encore baisser.
a écrit le 03/10/2011 à 14:29 :
Les impôts locaux augmentent,
les médicaments sont de moins en moins remboursés,
les complémentaires santé revoient leurs tarifs à la hausse,
les assurances augmentent, les prix des denrées de basent augmentent,
le pétrole s'est effondré à moins de 80$ le baril mais le super frôle toujours 1,50 ? le litre (et si le baril redépasse les 100 $, on peut parier sur le litre de super à 1,80$ comme en Italie)
Bref 3% d'augmentation (et encore dans les entreprises, rares, qui vont effectivement passer à l'acte) c'est le plancher pour ne pas sombrer totalement dans le ridicule....
Je ne pas saoûler tout le monde avec des arguments qui sont répétés en continu, le sondage dont parle l'article n'est qu'un buzz, la réalité on la voit tous quand en fin de mois il ne reste rien dans nos comptes bancaires...
a écrit le 03/10/2011 à 13:39 :
Pas pour tout le monde !!!
Le salaire des fonctionnaires est bloqué depuis le 1 juillet 2010 et jusqu'au..... 31 décembre 2012 !!!!
a écrit le 03/10/2011 à 12:17 :
Youppi ! En avant l'inflation, en avant le chômage ! Magnana sera otro dia (on verra plus tard) ! Carpe Diem !
a écrit le 03/10/2011 à 11:43 :
Ne vois tu rien venir peuple de France, mais si: des élections,donc le temps des promesses et des gros mensonges.
Part SATANAS et ta bande de profiteurs.
a écrit le 03/10/2011 à 11:37 :
et celui des politiques de 6%...... Ce type d'annonce n'a que pour but que de nous faire acheter plus de vaseline
Réponse de le 03/10/2011 à 21:32 :
et celui des fonctionnaires de 0% depuis 2 ans.
a écrit le 03/10/2011 à 11:33 :
encore un titre racoleur beatement optimiste!
rien que les phrases suivantes disent que l'étude date du début de l'année
et cette "moyenne" nécessite une explication des quartiles.
3% de 100 000 euros cela fait 3000 euros. de quoi compenser l'augementation à 1% de 25 smicards!
a écrit le 03/10/2011 à 11:31 :
3% en 2012 , 5% en 2013 mais en sachant que l'euro aura perdu 50% de sa valeur entre temps .....
a écrit le 03/10/2011 à 9:19 :
Augmentation de 3% avec une Inflation qui est sur septembre de 3,3%....et au delà depuis le début de l'année...La générosité des "négriers" euh pardon patrons du CAC 40 est éxubérante !!!
a écrit le 03/10/2011 à 8:55 :
on nous ressert ce genre d'annonce à chaque veille d'élections présidentielles. Bien entendu les gogos vont se réjouir de cette annonce. Quant aux généreux donateurs, à commencer par l'état, ils savent très bien que ce coup de pouce sera récupéré, sous une forme ou sous une autre dans les mois qui vont suivre, car on ne peut pas donner ce qu'on n'a pas. C'est aussi bête que ça.
a écrit le 03/10/2011 à 8:09 :
C'est les fonctionnaires qui vont faire le nez.
a écrit le 03/10/2011 à 8:01 :
faut faire gaffe au verbe : devraient !!
ce qui n'est pas encore sur soit c une promese électorale soit une anticipation
a écrit le 03/10/2011 à 6:47 :
3 % c'est enorme si on compare le taux de croissance.
a écrit le 03/10/2011 à 6:11 :
Et de combien va augmenter la rémunération du divin Bernard Arnault: http://vanessa-schlouma.blogspot.com/2011/06/les-quelques-riches-et-les-innombrables.html
Réponse de le 03/10/2011 à 16:51 :
oui mais lui au moins il travaille, il ne perd pas son temps comme toi sur le site de 'la tribune' ;-)))

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :