Le dispositif Scellier sera remplacé, selon Bouygues

 |   |  205  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe de construction est convaincu que le dispositif Scellier aura un successeur. Selon Bouygues, ce dispositif de défiscalisation immobilière pour l'investissement locatif devrait être créé en 2013.

Alors que certains estiment que "la fin du Scellier" est une hypocrisie, un retour de ce dispositif est attendu sous un autre nom par Bouygues. Le groupe Bouygues est convaincu qu'un autre dispositif remplacera après 2012 l'avantage Scellier, supprimé dans le cadre du dernier tour de vis fiscal du gouvernement.

Pour réduire le déficit public de la France, le Premier ministre, François Fillon, a annoncé la suppression à la fin de l'année prochaine de la loi Scellier accordant un avantage fiscal pour les investissements locatifs, ainsi qu'une hausse de 5,5% à 7% du taux réduit de TVA notamment pour les travaux de rénovation dans le bâtiment. .

"La question qui se pose, c'est qu'est ce qui remplacera le Scellier en 2013", a déclaré Philippe Marien, directeur financier du groupe de BTP, à l'occasion de la publication des résultats trimestriels. "Historiquement, il y a toujours eu des mesures d'accompagnement du bâtiment, du logement en tout cas. Ce ne sera plus Scellier, ce sera autre chose, on verra bien", a-t-il ajouté.

D'ailleurs Bouygues a légèrement relevé mardi son objectif annuel de chiffre d'affaires, la performance de ses activités BTP et routes ayant plus que compensé l'abaissement des prévisions de TF1.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/11/2011 à 20:52 :
La question n'est pas dans l'avantage de l'état : il est anormal que les investisseurs financiers (c'est ce qu'est le scellier) soient FAVORISES au profit des autres acteurs du marché de l'immobilier. Ceci est de la base économique. C'est vu et revu sur les bancs de l'école. Le marché ne fonctionne correctement si il n'y a pas d'accès privilégié et inéquitable de certains agents économiques au détriment d'autres agents économiques.

Cela fait plus de 12 ans que l'état français biaise volontairement le marché immobilier. Stop !
a écrit le 17/11/2011 à 22:37 :
Il serait grotesque de restaurer un mauvais dispositif sous un autre nom.
Il faut au contraire aider là où il y a des besoins de logements. Ce serait un investissement des deniers publics, ce qui changerait.
a écrit le 17/11/2011 à 16:58 :
Sans doute y a-t-il toujours eu des mesures d'aide au logement... Mais avant Mehaignerie, il s'agissait d'aides aux accédants à la propriété, et aux sociétés de HLM. Depuis la première défiscalisation inventée par ce ministre, on a aidé les investisseurs a se constituer un patrimoine avec l'aide de l'état,
ces aides sont aller alimenter la hausse des prix de l'immobilier dont une partie s'est retrouvée dans les marges des promoteurs.
qu'il y ait des aides au logements pour les primo accédants est une bonne chose, que l'on enrichisse les plus aisés ou les plus éduqués n'est pas la meilleur chose que l'on ait faite, surtout que si les investisseurs se sont enrichis, l'état en contrepartie s'est appauvri.
a écrit le 17/11/2011 à 11:26 :
Qu'on supprime tous ces chèques que font les contribualbles aux bénéfices des seuls promoteurs-gestionnaires - sans oulier les intermédiaires qui encaissent de jolies commissions- de ces programmes vendus 30% au dessus des prix du marché, souvent dans des zones ou le besoin réel est largement inférieur au parc locatif construit.
Ensuite, le marché s'auto-régulera et on verra bien si l'immobilier continuera de doubler tous les 10 ans ! Une seule certitude, les investisseurs ne se feront plus pigeonner, et au pire, le contribuable financera des HLM uniquement là ou ce sera utile !
a écrit le 16/11/2011 à 21:54 :
Il faut arréter toutes ces cadeaux fiscaux pour l'immobilier, qui plombent le budget de l'état et perpétuent une énorme bulle immobilière. Laissons ce marché se réguler tout seul, sans aide, comme le prévoit le libéralisme. Comment tous ces patrons et ces élus de droite peuvent-ils ainsi souhaiter un marché aussi subventionné, comment les promoteurs peuvent-ils toujours souhaiter être des assistés et dilapider les fonds publics contre l'intérêt général ? Si l'immobilier était à sa juste valeur, il serait totalement inutile de donner tous ces cadeaux gouvernementaux.
a écrit le 16/11/2011 à 17:25 :
Il faut savoir que l état est le premier gagnant

exemple d'une vente d'un logement 150 000 ? = 30 000 ? de TVA directe
un logement construit = 1,5 emploi pendant un an
l'état ne peut pas supprimer ce type de loi car il gagne directement et indirectement ( charges salariales, tva sur matériaux, etc... environ 15 milliard d'euros par an, les réductions fiscales lui coutent moins cher....
Réponse de le 16/11/2011 à 20:25 :
On est bien d accord : ce dispositif dans sa forme actuelle fait gagner de l argent à l état .Alors je rigole quand j entends dire suppression des niches fiscales !! La gauche doit bien préciser lesquelles : demi part pour enfant par ex ?? Sinon c est démagogie.
Réponse de le 16/11/2011 à 21:56 :
Vos calculs sont complètement faux. En effet, ils supposent que sans cadeaux fiscaux ces logements ne se vendraient pas !! Or, en l'absence de cadeaux fiscaux, il y a quand même des ventes et donc l'état perçoit quand même de la TVA. Qu'il est facile de présenter des calculs faussés pour étayer ses arguments, n'est ce pas ?
a écrit le 16/11/2011 à 17:11 :
A titre de réflexion : Prix de vente d'un logement collectif neuf en province :
coût de construction : 42 % Honoraires techniques, assurances, frais financiers : 19 % Taxes : 17% Coût du terrain : 15% (en augmentation forte et constante) MARGE : 8% (tout est vendu avant l'achèvement de l'immeuble)
a écrit le 16/11/2011 à 14:39 :
Non il ne sera pas remplacer, simplement parce que d une part l Etat donc le contribuable n'a plus les moyens de subventionner ce genre d acquisition qui ne profite qu a tres peu....

D'autre part non ca ne va pas ralentir le marche, en Allemagne, dans les Pays Scandinave il n y a pas ce genre de procede et l immo se porte bien, non ca signifie juste que cette bulle fictive va enfin exploser que ses profiteurs vont dechanter.... Y a plein d autre procede pour faire des logements moins cher: une maison en bois par exemple en KIT coute moins de 100KE, une emission presentait il y a peu une maison tout a fait econome en energie tout en etant confortable a moins de 1500 euros le mettre carre car fait en "conteneur" recycle..... Il y a vraiment beaucoup de chose a mettre en place pour faire des logements verts et peu couteux..... DONC à ces promotteur de se mettre a la pages, et a eux de reduire leurs marges....
a écrit le 16/11/2011 à 11:29 :
Bien sûr, il serait dommage de dégonfler cette bulle de l'immobilier et de permettre aux gens de se loger à des prix décents.
Bien sûr qu'un dispositif qui aide les rentiers à gagner encore plus est indispensable au bon fonctionnement du pays.
On aura tout entendu !
Réponse de le 16/11/2011 à 13:52 :
Vous avez tout dit...
a écrit le 16/11/2011 à 10:20 :
Bien sûr Martin et Nicolas sont copains et si d'aventure ce dernier est réélu le dispositif Scellier supprimé en 2012 renaîtra sous un autre nom en 2013. Mais on en aura peut-être pas le temps car la dette, elle, court toujours.
a écrit le 16/11/2011 à 9:46 :
Il me semble également évident qu'il y aura un autre dispositif fiscal d'incitation à l'investissement immobilier. Le contraire serait suicidaire. par contre, il faut réorienter voire contraindre les projets à se faire sur des zones où les logements pour actifs manquent. Il ne serait pas tolérable que l'incitation fiscale continue à aller à des programmes en dehors de toute zone d'activité, et qui restent inoccupés pendant des mois voire des années.
a écrit le 16/11/2011 à 9:26 :
Les gens,
Arrêtez de jouer les grincheux en critiqueant ce genre de dispositif, vous ne voyez que le côté négatif des choses et vous oubliez le principal, c'est-à-dire les tenants de ce genre de dispositifs. Alors oui certes les personnes investissant dans ces dispositifs defiscalisent. Oui, mais dans le contexte actuel de réforme des retraites, c'est surtout un bon moyen de prévoir au cas où (car d'ici là la retraite...). Et c'est aussi un moyen déguisé pour l'Etat qui n'en a plus les moyens de construire des logements neufs (et dieu sait si on en a besoin) en faisant appel à l'épargne privée (à savoir nous) et en nous y incitant donc par des dispositifs avantageux.
Réponse de le 16/11/2011 à 11:03 :
Les avantages conférés à l'immobilier à commencer par l'effet de levier (dette), la déduction des charges, des investissements, des frais financiers et j'en passe et des meilleures sont déjà largement suffisants pour ne pas rajouter des cadeaux fiscaux inutiles. Et puis, les loyers ça doit se réglementer, une grille par région et par type de bien avec bonus ou malus en fonction de la qualité d'entretien de l'immeuble, le respect des normes et la qualité de l'entretien du bien loué. Terminé la spéculation de mes deux, allez voir en Allemagne comment ça se passe. A côté de ça, on doit construire au moins 300.000 HLM par an vu le retard pris et le mal logement en France. l'UMP sur la question centrale du logement a tout faux, hélas, les socialos l'ont bien compris ils vont ramasser la mise sur les conneries de l'UMP. Idem sur la question énergétique où l'UMP est pitoyable à commencer par ce nul de Besson qui ne connait rien et ne pense rien tellement son cerveau est vide.
Réponse de le 16/11/2011 à 12:56 :
rectification
1) les loyers scellier sont encadrés !
2) q une personne et une seule m explique en qoui une défiscalisation 8 % coute de
l argent à l état ( sachant que la TVA est à 19,6 )
Réponse de le 16/11/2011 à 14:46 :
1) les loyers scellier sont encadrés ==> Vrai mais en mal si je ne me trompe pas, dans certains coins c'était plus cher de louer un scéllier qu'un appart ancien d'où inoccupation de la l'appart scellier, je crois que ceci a été corrigé depuis mais à vérifier.
Réponse de le 16/11/2011 à 16:54 :
encore une info erronée !! 1) les loyers étant libres dans l ancien et sachant que c est de l ancien c est difficilement comparable ( cout du chauffage par ex souvent plus important ) 2) les loyers scellier sont encadrés et dépendent du choix du proprio : s il fait du scellier"'social'' donc loyer moins chèr il bénificie de plus avantage .Je rajoute que la grande stupidité du scellier est le zonage : ce sont des technocrates parisiens qui décide que telle ou telle zone c est tant de loyer . J attends toujours que qq me prouve que le scellier côute chèr a l état .
Réponse de le 16/11/2011 à 21:59 :
C'est très simple : si le Scellier ne coutait rien à l'état, le gouvernement, qui l'a mis en place, ne le supprimerait pas pour faire des économies !! Le Scellier coute 3 millairds cette année, il le garder couterait le double l'an prochain, le triple l'an suivant, etc, car il s'agit de cadeaux fiscaux pendant 9 ans !!! Jusqu'à 75000 euros pour un seul logement, c'est horriblement cher et il n'était pas possible de continuer à faire des cadeaux aussi généreux. C'était juste une mesure pour éviter aux promoteurs de faire faillite au plus fort de la crise.
Réponse de le 17/11/2011 à 8:28 :
j attendais ce genre de réponse :cela suppose que les "petits" investisseurs achètent sans ce dispositif , mais regardez les chiffres!!! les investissement scellier ont fortement baissé , ce qui parait évident puisqu l achat d un scellier est basé sur la rentabilité . Je précise que je n ai pas de scellier mais avais l intention d investir dans du locatif , ce que je vais faire ...mais a l étranger.;
a écrit le 16/11/2011 à 9:15 :
Rien mon petit gars, yaura plus rien comme conneries de défiscalisation ça nous a déjà ruiner ces conneries, Bouygues comme les autres constructeurs feront des HLM, et pas des merdes, aux normes écolos, et si vous construisez des merdes, on vous le fera payer cher, nous on n'aime pas se faire baiser et on connait vos pratiques.
a écrit le 16/11/2011 à 8:58 :
Il faut détaxer totalement les placements immobiliers, exempter les rentrées locatives de toute imposition et augmenter les impôts sur les salaires pour compenser.
Réponse de le 16/11/2011 à 10:26 :
Autre solution :
supprimer tout revenu (retraite, allocations ... supérieur aux minima sociaux) pour tous ceux qui vivent de rente payer par l'argent public (Seillier, Robien ...)
a écrit le 16/11/2011 à 8:40 :
RIEN, le marché se régulera tout seul.
a écrit le 16/11/2011 à 8:31 :
Le lobby de l'immobilier est en bonne place pour continuer à faire cracher au bassinet de beaux pigeons souhaitant se soustraire à l'impôt...
Réponse de le 16/11/2011 à 22:17 :
Très bien dit ! Des pigeons souhaitant se soustraire à l'impôt s'embarquent dans des montages débiles (bien à Albi, Montauban, en lointaine banlieue de Bordeaux...) et peu rentables...
Avec notre argent !
a écrit le 16/11/2011 à 7:53 :
C'est cela "les économies" du gouvernement!
on suprime pour refaire la même chose l'année d'après
c'est vraiment du réchauffé!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :