Cacophonie nucléaire entre le PS et les Verts

Le sénateur Vert Jean-Vincent Placé a assuré ce jeudi sur Europe 1 qu'il y avait, autour du candidat François Hollande, "un entourage très productiviste, pro-nucléaire ", qui devient "extrêmement arrogant". Mercredi soir,
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Au lendemain d'une journée de confusion autour du sort réservé au combustible Mox dans l'accord avec le PS, le sénateur Vert Jean-Vincent Placé, proche de Cécile Duflot, numéro un d'Europe Ecologie-Les Verts, a déclaré avoir lui-même rédigé, avec l'ex-ministre socialiste Michel Sapin, "un passage très précis qui est dans ce texte" (sur le Mox). "J'ai eu au téléphone moi-même Michel Sapin à 17 h", "cette partie du texte est là", a affirmé Placé.

Comme on lui faisait observer qu'il était difficile de comprendre la situation, puisque le passage sur le Mox a disparu de l'accord après avoir été soumis au bureau national du PS mardi soir, Placé a admis: "moi-même je ne comprends pas". Mais "je n'ai pas envie de m'empêtrer là-dedans", a-t-il ajouté.

Mercredi soir, François Hollande a rappelé que le PS et les Verts étaient en désaccord sur la poursuite de la production d'électricité d'origine nucléaire en France - qu'il veut réduire d'un tiers à l'horizon 2025 -, le chantier du réacteur de troisième génération EPR de Flamanville (Manche) ou le retraitement du combustible Mox. Ce dernier point a fait polémique et provoqué la colère d'Areva.

"Bien sûr qu'il va falloir continuer à en fabriquer si nous voulons garder un potentiel mais à l'horizon 2025, nous réduirons la part du nucléaire", a dit François Hollande. Le nucléaire "ce dont des entreprises, Areva, EDF, ce sont des emplois, des syndicats, des personnels qui se posent des questions donc il faut les rassurer", a-t-il souligné.

Invitée au même moment sur France 2, Cécile Duflot a affirmé "croire à la parole donnée" par le PS pour conclure l'accord.

Cible de nombreuses attaques ces derniers jours venant de la droite et du candidat du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon, François Hollande s'est placé au-dessus des polémiques. "Je me mets à un certain niveau", a-t-il dit. "Les Français attendent de moi que je sois en capacité de diriger la France donc moi je ne tombe pas dans ce type de polémique".

"Je ne dénigre personne parce que je ne veux pas que les Français dénigrent la vie politique, je veux qu'ils aient confiance", a poursuivi celui qui a été comparé ces derniers jours au personnage de bande dessinée "Babar" ou à un "capitaine de pédalo" dans la crise. "Je n'utilise aucun mot qui puisse abaisser mon pays ou les dirigeants de mon pays", a-t-il conclu.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 17/11/2011 à 17:07
Signaler
Je n'arrive toujours pas à comprendre comment les commentaires peuvent être aussi binaires : nucléaire ou bougies ! Il faut vraiment des dizaines d'années de culture imbibée de scientisme et bercée par les technocrates productivistes de notre pays po...

à écrit le 17/11/2011 à 16:14
Signaler
Si malheureusement ils arrivent au pouvoir, ce sera la même CACA-COPHONIE

à écrit le 17/11/2011 à 11:51
Signaler
Comme tout bon politique Hollande joue avec les chiffres: il fermera 24 centrales avant 2025, probablement le 31 décembre 2024 s'il est encore au pouvoir, en respectant ce qu'il a dit,... D'ici-là on peut espérer une autre alternance politique,...

à écrit le 17/11/2011 à 10:55
Signaler
On continue de fabriquer des centrales mais on en ferme 1/3 ????? qui comprends en dehors de F Holland expert de l'accord mou ou il faut avant tout signé mais contre quoi ??? comme au PS durant 10 ans deal siége de députés contre augmentation de ta...

à écrit le 17/11/2011 à 10:21
Signaler
J'ai vu un sondage express hier soir"acceptez vous de payer plus cher l'electricité en abandonnant le nucléaire?" réponse 83% de "non";ça doit commencer à faire réfléchir du coté du PS

à écrit le 17/11/2011 à 9:52
Signaler
Retour à la dynamo si les verts veulent bien pédaler.

à écrit le 17/11/2011 à 9:00
Signaler
Je peine à croire que ces bras cassés nous gouverneront dans un an. Chacune de leurs interventions met en valeur un aspect de leur inefficacité. M'enfin on est dans une ère de changement....

le 17/11/2011 à 10:34
Signaler
Tout à fait d'accord avec HOLLANDE s'il passe l'an prochain,nous nous éclairons avec des bougies pourquoi pas?IL EST NUL.

à écrit le 17/11/2011 à 8:38
Signaler
Curieux marchandage... je te donne un hypothétique siège de député et tu me donne une centrale nucléaire... et la France et les Français dans tout ça... ils s'en foutent ces charlots !

le 17/11/2011 à 10:26
Signaler
de tout bord cela se fait (regardez borloo et l'UMP)... c'est juste étonnant que vert et PS soient toujours aussi peu discrets dans leurs marchandages et préfèrent jeter sur la voie publique leurs états d'âmes ! qu'ils arrêtent de viser l'après pr...

le 17/11/2011 à 10:26
Signaler
de tout bord cela se fait (regardez borloo et l'UMP)... c'est juste étonnant que vert et PS soient toujours aussi peu discrets dans leurs marchandages et préfèrent jeter sur la voie publique leurs états d'âmes ! qu'ils arrêtent de viser l'après pr...

à écrit le 17/11/2011 à 8:09
Signaler
Une fois encore on pourrait regarder ce qui ce fait en Allemagne lié a l'arrêt de centrales: manisfestations de plusieurs milliers de personnes menacés de perte d'emploi et +11% d'augmentation du prix de l'électricité. Mais les démago-ecolos ne sont ...

le 18/11/2011 à 13:30
Signaler
Oui, bien d'accord avec vous.

à écrit le 17/11/2011 à 8:09
Signaler
ras bol des verts qui vivent dans les villes (paris) se sont des BOBOS qui nous : en..... tous !! le seul credible reste N H mais même les verts l'on FLINGUE en interne vous allez voir la " tole " qu'il vont prendre en 2012 avec eva joly !!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.