La contraction dans l'industrie française se tasse

 |   |  366  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La contraction de l'activité a ralenti en décembre dans l'industrie française, l'indice PMI manufacturier atteignant son plus haut niveau depuis quatre mois, selon les résultats définitifs de l'enquête Markit auprès des directeurs d'achats publiés ce lundi. Dans la zone euro, l'activité manufacturière a reculé en décembre pour le cinquième mois consécutif.

Les résultats définitifs de l'enquête Markit auprès des directeurs d'achats font état pour le mois de décembre d'un indice PMI de 48,9 contre 48,7 en première estimation (flash) et 47,3 en novembre. Il se situe pour le cinquième mois consécutif sous la barre des 50 signalant une contraction.

La production manufacturière a diminué pour le cinquième mois consécutif mais retrouve un niveau proche de l'équilibre, à 49,2 après 47,1 en novembre. "Malgré un ralentissement de la contraction de la production en décembre, la conjoncture reste difficile dans le secteur manufacturier français, fragilisée par le climat d'incertitude affectant tant les consommateurs que les entreprises", déclare Jack Kennedy, économiste à Markit. "Les fabricants réduisent plus sévèrement leurs stocks au cours de la dernière période d'enquête, tendance reflétant le pessimisme des entreprises quant à l'évolution à court terme de la demande", ajoute-t-il.

Les fabricants ont de nouveau réduit leurs stocks de produits finis le mois dernier, le taux de contraction se redressant pour atteindre son plus haut niveau depuis octobre 2009.

L'emploi a progressé dans l'industrie après avoir légèrement baissé en novembre, mais le taux de création de postes reste marginal, souligne Markit. Le volume du travail en cours reste inchangé après quatre mois consécutifs de baisse.

"La prudence est de mise dans le secteur en cette fin d'année 2011, les entreprises manufacturières adoptant une attitude attentiste face à l'évolution de la crise de l'Eurozone", souligne Jack Kennedy.

Recul en zone euro

L'activité manufacturière dans la zone euro a de son côté reculé en décembre pour le cinquième mois consécutif, bien qu'à un rythme légèrement moins marqué qu'en novembre, qui avait marqué un plus bas de 28 mois. L'indice PMI du secteur est légèrement remonté à 46,9 contre 46,4 en novembre. Il est sans changement par rapport à l'estimation "flash" publiée mi-décembre.

L'enquête PMI de décembre suggère toutefois une poursuite de la contraction du secteur sur les premiers mois de 2012. La composante des nouvelles commandes, à 43,5 contre 42,4, reste nettement en dessous du seuil de 50 séparant contraction et expansion.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/01/2012 à 9:23 :
" "Malgré un ralentissement de la contraction de la production en décembre,..." les derivees secondes, c'est assez abstrait pour le vulgus pecus...
Réponse de le 02/01/2012 à 13:15 :
Qu'en termes élégants ces choses là sont dites,.... répond le vulgus pecum, à moins que ce soit le vulgum pecus, ou le vulgum pecum
Réponse de le 02/01/2012 à 16:17 :
Il ne faut pas non plus prendre les lecteurs pour des débiles. Même si certains ne savent pas ce qu'est une dérivée seconde, ils sont capables de comprendre que l'adoucissement de la chute de cette courbe est plutôt porteur d'espoir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :