Une baisse historique du déficit public grâce... aux hausses d'impôts

 |   |  783  mots
Valérie Pécresse évoque des économies grâce à la réduction du nombre de fonctionnaires / Photo Reuters
Valérie Pécresse évoque des économies grâce à la réduction du nombre de fonctionnaires / Photo Reuters (Crédits : REUTERS)
Les prélèvements ont augmenté de 1,3 point de PIB en 2011, selon l'Insee. La plus forte hausse depuis 1996 lorsqu'Alain Juppé était à Matignon. Cette progression compte pour 60% dans la réduction du déficit public à 5,2% l'an dernier. Nicolas Sarkozy comme François Hollande prévoient de poursuivre dans cette voie, pour parvenir à l'équilibre des finances publiques.

De rupture, il n'y eut point... En France, la tradition veut qu'on réduise le déficit public à coup d'impôts supplémentaires. C'est ce qu'a fait l'exécutif sous la houlette de Nicolas Sarkozy, en 2011, comme ses prédécesseurs... Il a procédé à la plus importante hausse des prélèvements obligatoires (+1,3 point) depuis un certain Alain Juppé (en 1996). Compte tenu d'allègements fiscaux consentis en début de mandat, le quinquennat devrait se solder par une hausse des impôts, taxes et cotisations, de 0,7 point de PIB (si l'on compare la situation de 2006 à ce que devrait être 2012). Le candidat Sarkozy avait promis, début 2007, une baisse de 4 points de ce taux de prélèvements obligatoires. Bien sûr, il y a eu la crise. Mais elle n'explique pas tout .

La plus forte baisse du déficit jamais enregistrée
Force est de constater que le déficit des administrations a reculé sensiblement, l'an dernier, de 1,9 point de PIB, à 5,2% de la richesse nationale, selon les données communiquées par l'Insee. La plus forte baisse jamais enregistrée par l'Institut de la statistique, qui a calculé les déficits depuis 1959. Il est vrai qu'il est peut être plus facile de diminuer le déficit après un plan de relance, puisque certains dispositifs de soutien à l'activité, conçus comme provisoires, prennent fin simultanément, et spontanément.
En tout état de cause, en 2011, la diminution du déficit tient pour 60% à la hausse des prélèvements obligatoires, et 40% au ralentissement des dépenses publiques, dont le poids a baissé dans le PIB. Les prélèvements sont passés de 42,5% à 43,8% du PIB, tandis que la dépenses publique reculait, de 56,6% à 55,9% de la richesse nationale.

Progression des prélèvements jusqu'en 2016
La hausse des prélèvements est quasiment conforme aux prévisions. Et Nicolas Sarkozy prévoit de continuer sur cette voie, si l'on en croit les documents officiels. Par rapport à leur niveau de 2012, les impôts taxes et autres cotisations de toute nature continueraient de progresser, en proportion du PIB, de 1,2 point, pour atteindre 44,8% du PIB, selon le rapport officiel du gouvernement, publié fin 2011, que la prochaine programmation des finances publiques, adoptée en conseil des ministres le 11 avril, devrait confirmer.
Cette progression correspond à près de 25 milliards d'euros de recettes en plus. L'exécutif minimise ce chiffre, faisant l'hypothèse que plus de la moitié de cette somme viendrait de rentrées fiscales spontanément fortes, en matière d'impôt sur les bénéfices des sociétés notamment. Les impôts rentreraient tellement bien dans les caisses de l'Etat que leur croissance dépasserait celle du PIB, d'où cette hausse du taux de prélèvements. Une hausse sans douleur, donc, sans que les Français soient mis à contribution, tel est le message...
Sauf que cette hypothèse d'importantes rentrées fiscales spontanée peut être discutée. Surtout, elle repose sur le pari d'une croissance relativement forte, supérieure à 2% à partir de 2014. Si celle-ci n'est pas atteinte, il faudra bien augmenter, vraiment, les impôts.

Une remise en cause du modèle social
Ou tailler vraiment dans les dépenses. La seule solution serait alors de s'attaquer aux dépenses sociales, qui représentent plus de la moitié de la dépense publique. A nouveau évoquée par la ministre du Budget, Valérie Pécresse, dans une interview au Monde, la baisse du nombre de fonctionnaires, au rythme du non remplacement d'un départ à la retraite sur deux, ne serait assurément pas suffisante. Ni le simple fait de ralentir les dotations aux collectivités locales.
Si Nicolas Sarkozy n'a pas vraiment touché à la sphère sociale pendant son quinquennat, au grand dam des plus libéraux des experts et observateurs, c'est parce que les Français sont plus qu'attachés à leur modèle. On se souvient du tollé provoqué par la seule évocation d'une prise en charge plus rigoureuse des dépenses d'assurance maladie correspondant aux affections de longue durée (ALD, lesquelles expliquent une très grande part de la croissance des dépenses de santé). Le gouvernement n'avait pas dépassé, alors, le stade du ballon d'essai.

François Hollande parie moins sur la croissance

François Hollande, qui n'envisage pas vraiment de couper dans les crédits publics, prévoit d'accroître les prélèvements jusqu'à 46,9% du PIB en 2017. Son programme, est, d'une certaine façon, plus prudent que celui de Nicolas Sarkozy, puisqu'il ne s'attend pas à une hausse importante et spontanée des prélèvements. D'où la rafale de hausses d'impôts prévue (29 milliards d'euros, auxquels il faut ajouter 15 milliards pour financer les dépenses nouvelles).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2012 à 22:24 :
Sortons de l'ultra-libéralisme ambiant, qui est la cause principale de ces problèmes de dettes publiques, avec toutes ces délocalisations qui ne sont source que de baisse des rentrées fiscales et de hausse des dépenses sociales (chômage,...). Mettre en concurrence les travailleurs français avec les travailleurs chinois est un non sens historique, qui ne profite qu'à la classe dominante (les 1%), dont le rêve est de pouvoir faire travailler les gens gratuitement. La plaisanterie n'a que trop duré, la révolution approche.
Réponse de le 30/05/2012 à 23:53 :
tu fais comment le beau ???? tu ne sais sans doute même pas planter un clou !!! quand l'ultra libéralisme sert à payer ton salaire sur le dos du tiers monde (depuis 50 ans) cela te gène bien moins.
Le fait est que tes esclaves d'hier (les chinois et autres) ne seront plus tes esclaves demain....et il veulent bien aussi ton niveau de vie....seule ta pensée ne les intéresse pas, le communisme ils connaissent déjà.
Bonne nuit quand même

Réponse de le 05/06/2012 à 2:10 :
@ c-loss, +1, quelle impocrisie cette gauche qui a bien profite de l'escalavage du tiers monde et qui maintenant crie SOLIDARITE.
a écrit le 06/04/2012 à 11:55 :
incroyable comme il flotte depuis quelques mois un parfum de printemps des peuples, une atmosphère de pré-révolution.

Pas seulement sur les forums, mais dans les discussions réelles, en famille, au boulot, entre amis.

C'est à la fois inquiétant et excitant.
a écrit le 02/04/2012 à 15:55 :
changement d'atmosphère sur lien suivant : www.dailymotion.com/video/xkdzij_parodie-elections-2012_news
a écrit le 02/04/2012 à 10:33 :
Les commentaires sont révolutionnaires. Réunissez-vous non pas pour aller à Versailles, mais pour vous rendre à l'Elysée. La locataire actuelle vous dira peut-être "s'ils n'ont pas de pain qu'on leur donne de la brioche".
a écrit le 02/04/2012 à 9:38 :
qui a dit je ne serais pas le président de la hausse des impôts?
cahcun n'a qua faire la liste des impôts et taxes nouvelles qu'il doit payer et cet article le confirme .NS à été le président qui a le plus augmenté les prélèvements fiscaux. surtout aux plus pauvres d'ailleurs!!!
c'est pour cela qu'il faut lui éviter de recommencer en avril.
Réponse de le 30/05/2012 à 23:35 :
Les pauvres ne paient pas d'impôts, N Sarkozy vous manque tant que cela pour poursuivre la diabolisation, mais vous verrez bientôt votre feuille de paie rabotée pour financer les dépenses démagogiques de votre chouchou.Dites vous bien que l'augmentation des impôts est nuisible à la croissance et à la compétitivité.
a écrit le 02/04/2012 à 9:28 :
Toujours rien pour dégraisser les multiples mamouths, les nombreux statuts sacandaleusement profitables à des minorité/particularismes bien protégés et ou discrets, et toutes les usines à gaz qui ont échappé à tout controle... Avec la remise en avant de la valeur travail, c'est pourtant bien le fond du problème ! Le reste n'est que gesticulations...
a écrit le 02/04/2012 à 9:13 :
On voit le résultat d'une décennie d'incurie.
a écrit le 02/04/2012 à 7:12 :
Pourquoi est-ce toujours l'alternative hausse des impôt ou réduction des dépenses sociales? La tribune ne connait-elle pas la comparaison des dépenses publiques entre la France et l'Allemagne de l'Institut Tomas More qui fait ressortir un excès de 160 milliards en France à population égale? Les axes sont prècis: nombre de fonctionnaires, régimes de retraite des fonctionnaires et régimes spéciaux, education nationale, réforme hospitalière, rythmes de travail, etc.
Réponse de le 02/04/2012 à 12:11 :
L'Allemagne : femmes travaillant bcp moins (pas de crêches/garderies ni école l'après-midi), prise en compte du temps de transport dans le temps de travail, intéressement à mille lieux de ce qui est servi en France, etc.

En France, Partenariats Public-Privé incroyablement dispendieux (et échappant à tout contrôle), népotisme des potentats locaux et départementaux, gabégie au sommet de l'Etat (copains-coquins), patrons n'ayant que faire de la valetaille ouvrière, etc etc

Cessez donc de tout mettre sur le dos des petites gens, fonctionnaires ou employés du privé, ce petit jeu a suffisamment duré.
a écrit le 02/04/2012 à 6:22 :
mais lol, on fera comment quand les gens n'auront plus d'argent ? ah oui ! il ya les pme, ben oui les multi nationales ont des services spécialisés pour ne rien payer ... et quand il n'y aura plus de pme , quand leurs dirigeants auront baissé les bras ? heing ? ben oui , on à cassé de l'entrepreneur depuis 30 ans . eh bien l'état demandera peut être aux bisounours de leur trouvé une solution ?
a écrit le 02/04/2012 à 0:47 :
Qu'on baisse les prelevementrs sociaux!!! Pas d'alloc familiale pour les plus riche, pas d'alloc familliale apres le 5eme enfants, chomage pendant 12 mois avec plafond, suppression du lundi de pentecote, on a 5 semaines de vacances en france contre 4 dans tout les autres pays europeens.suppression de la secu pou les enfants de la SNCF qui ont plus de 25 ans.retraite a 67 ans comme en Allemagne.
Réponse de le 02/04/2012 à 8:53 :

retrograde .. jaloux !! he oui des acquits bien defendus...rien sans sacrifices
Réponse de le 05/06/2012 à 2:12 :
Y en a qui ont essaye...ils ont eu des problemes
a écrit le 02/04/2012 à 0:29 :
mais gros lol quoi
hey l'UMP, j'ai une autre idée : vous faites le tour des maisons des francais, et vous leur prélevez toutes leurs économies, et hop ca y'est y'a plus du tout de déficit de la france, la crise est réglée.
encore une fois un coup de com comme le président nous as habitué.
quand est ce qu'on aura des vraies mesures ? pour relancer l'industrie, l'économie etc ??? ou on va continuer a hausser les taxes comme ca jusqu'a ce que les francais n'ont plus rien ?
OSEZ VOTER DIFFERENT !! sarkozy=hollande=5 ans de plus de morosité, de déprime, de hausse des taxes, de hausse du chomage, etc...
a écrit le 01/04/2012 à 19:40 :
Avons nous encore les moyens d'entretenir cette classe politique plethorique ? 577 deputes , 348 senateurs !!!! Un seul depute coute 1 million d'euros/an a la communaute ! Plus il y a de deputes et plus des debats sont houleux , interminables et parfois meme indignes . Reduire le nombre de deputes et senateurs c'est redonner de l'air au debat republicain .
Quant est-il de ces organismes aussi couteux qu'inutiles ( tel le Conseil Economique et Social , entre autres ..) veritables refuges pour les recales du suffrage et les amis au pouvoir! Nous avons plus de senateurs a Paris qu'il y en a Washington DC aux USA ( 100 senateurs pour plus de 300 millions d'habitants , 348 senateurs en France pour 65 millions d'habitants , cherchez l'erreur !) .Le gouvernement doit reduire la voilure tres significativement . Supprimer les sous-prefectures , eliminer l'echelon departemental , interdire le cumul des mandats , pas plus de 2 mandats pour les elus , .. Avant de surtaxer les Francais , que le gouvernement donne l'exemple en matiere de bonne gestion !
Réponse de le 01/04/2012 à 21:31 :
Et les expatriés vont devoir élire 11 nouveaux députés qui serviront à quoi ? Puisque tous les expatriés sont assujettis aux lois du pays où ils se trouvent ! Les avantages de la caste laissent pantois : savez-vous que la veuve d'un sénateur bénéficie à 100 % de la pension de reversion ?
Réponse de le 01/04/2012 à 21:43 :
sanctionnons cet état voyou et ses valets : députés en surnombre vivant sans complexe sur le dos du peuple !
Réponse de le 02/04/2012 à 3:22 :
Ne plus allez voter mais descendre dans la rue pour faire entendre notre voix à ceux qui se gavent sans complexe sur notre dos. Ils nous trompent avec le sourire !
a écrit le 01/04/2012 à 17:58 :
Sarkotaxes va peut-être disparaitre pour un autre xnième taxe . Les têtes changent,
les taxes restent .
Réponse de le 04/06/2012 à 22:58 :
Espérons qui Sarkozy n'a pas donné un mauvais exemple en instaurant de
nouvelles taxes comme il l'a fait.
a écrit le 01/04/2012 à 15:13 :
à noter que l'ump a frappé très fort en taxant les revenus mobiliers , plus values dès le premier euro décourageant l'épargne vers la bourse et en taxant les veuves en supprimant la demi part presque à leur insu ( qui en parle ?) seuls les proprios s'en tirent plutôt bien , mais pour combien de temps ?
Réponse de le 02/04/2012 à 0:49 :
Je suis proprio et je peux vous dire que je souffre comme la majorite des francais dans ce pays
a écrit le 01/04/2012 à 14:14 :
La France est un paradis fiscal pour les élus de tous bords puisqu'ils n'ont pas de salaire mais des indemnités non-imposable (sans compter tous leurs nombreux privilèges). Pas fous nos élites, l'enfer fiscal c'est pour les autres !
a écrit le 01/04/2012 à 11:46 :
Les buses ! Bravo les cessions faites aux Conseils Régionaux et Départementaux .... forcément plus facile de dire que les charges baissent puisqu'elles sont transférées !
a écrit le 01/04/2012 à 11:13 :
c'est facile de réduire le déficit avec autant d'augmentation d'impôts..et ils se croient supérieurs à tout les autres?! dehors l'ump
Réponse de le 01/04/2012 à 22:49 :
c'est pas pour défendre l'ump, mais je voudrais juste redonner 1 extrait de l'article : "François Hollande, qui n'envisage pas vraiment de couper dans les crédits publics, prévoit d'accroître les prélèvements jusqu'à 46,9% du PIB en 2017. D'où la rafale de hausses d'impôts prévue (29 milliards d'euros, auxquels il faut ajouter 15 milliards pour financer les dépenses nouvelles)."
alors dehors l'ump? welcome PS?
a écrit le 01/04/2012 à 10:27 :
Toujours plus d'impôts. Toujours plus de taxes ! UMP et PS c'est 35 années consécutives de déficit budgétaire. C'est toujours plus + de dépenses inutiles ! Vivement les élections pour que Sarko et Hollande prennent une veste. Ce n'est pas avec ceux qui créent les problèmes qu'il faut compter les résoudre. Allez du vent l'UMPS ! Une bonne brise (marine) fera du bien au pays !
Réponse de le 01/04/2012 à 16:05 :
ça ne changera rien, mais bien d'accord pour évincer Sarko et Hollande.
Réponse de le 01/04/2012 à 22:52 :
non, ça ne changera rien puisque notre modèle sociale a 1 coût et qu'il doit etre financé!
a écrit le 01/04/2012 à 10:22 :
35 ans de gouvernance par des cyniques, opportunistes et désinvoltes qui ne paient pratiquement pas d'impôts (parce qu'indemnités non-imposables). Et ils sont une véritable armada ! L'étendue du désastre fait peine à voir avec des dizaines de millions de pauvres, de malheureux.
a écrit le 01/04/2012 à 10:12 :
POURQUOI NE JE NE VOTERAI PLUS POUR L UMP !
" Je ne serais pas le président des hausses d'impôts"
Sur 5 ans quelques exemples, car on ne parle jamais de ceux qui ont constitué avec leur travail du patrimoine, je ne parle pas des héritiers de grandes fortune, ou de rentiers, mais juste des entrepreneurs ayant pris seul les risques pour réussir :
- HAUSSE de la CSG crds sur les revenus du patrimoine et du capital : +28 %
- abattement de 14 % sur revenus fonciers : SUPPRIME
- abattement sur dividendes : REDUIT de 20 %
- réduction d'impôt sur dividendes : SUPPRIME
- exonération en cas de cession de valeurs mobilières détenues depuis plus de 8 ans voté en 2007, application février 2012, SUPPRIME par la loi en 01/2012 (encore une loi jamais appliquée)
- HAUSSE de la taxation sur cession de valeurs mobilières : + 15 % (30 % en 2007, 35.5 % à ce jour)
- abattement forfaitaire en cas de cession de titres : SUPPRIME, taxation à compter du 1er euro
- instabilité fiscale hallucinante
- HAUSSE des tranches marginales d'imposition
- exonération de taxation sur biens locatifs détenus depuis plus de 15 ans : SUPPRIME
etccccccccccccc

Par contre quand on a eu 5 ans pour:
-Tailler dans les dépenses de l'état = ZERO (et si on gérait l'état comme une entreprise.........on aurait déposé le bilan depuis longtemps?..)
- Réduire le cout de la politique sociale qui est folle = ZERO
- Lutter contre la fraude sociale et fiscale = ZERO
- arrêter la politique de l'assistanat perpétuel (rsa etc.?..) = ZERO
- taxer les parlementaires comme les contribuables classiques = ZERO

Jamais un gouvernement n'aura autant taxé le capital le travail et le patrimoine des français qui travaillent, qui se « lèvent tôt «, qui réussissent car ils prennent des risques, donc si on fait le contraire de ce que l'on annonce, cela s'appelle enfumer les électeurs, il est temps de démontrer a ce ramassis de PINOCHIO ce que c?est que le retour de flamme, NON, NON et NON vous n?aurez PAS ma voix ! NI EN AVRIL NI EN JUIN !
Réponse de le 01/04/2012 à 10:25 :
pas faux...............
Réponse de le 01/04/2012 à 11:38 :
cà à le merite d'etre clair BRAVO
Réponse de le 01/04/2012 à 12:20 :
laguepe tu as parfaitement raison, tout ceci est très clair et tu comprendras que face aux Pinochios, moi, chef d'entreprise je n'irai pas voter pour la première fois depuis 37 ans que je vote...selon les sondages nous serons 30%, édifiant
Réponse de le 01/04/2012 à 15:11 :
à noter que l'ump a frappé très fort en taxant les revenus mobiliers , plus values dès le premier euro décourageant l'épargne vers la bourse et en taxant les veuves en supprimant la demi part presque à leur insu ( qui en parle ?) seuls les proprios s'en tirent plutôt bien , mais pour combien de temps ?
Réponse de le 02/04/2012 à 6:12 :
Et dire qu'une majorité pense que ce gouvernement est le gouvernement des riches... En France la réussite est une maladie honteuse...
Pour résorber le déficit, pourquoi ne pas créer une taxe sur le social.
Réponse de le 02/04/2012 à 18:16 :
Edifiant commentaire...! Mais le social n'est pour autant pas l'ennemi de entrepreneuriat. Payer ses impôts pour nos écoles, nos routes, notre santé, notre sécurité reste un devoir honorable. Le monde de l'entreprise est lui-même parmi les premiers bénéficiaires de tous ces services et ressources. Le tout est de savoir comment sont utilisés nos impôts...
a écrit le 01/04/2012 à 8:56 :

rendez vous dans les urnes...la seule l unique alternative...
Réponse de le 01/04/2012 à 9:40 :
NON / la seule alternative c'est que personne aille voter.
Réponse de le 01/04/2012 à 15:23 :
Vous avez la solution de voter avec un bulletin NUL MOTiVé, par exemple ecrire sur un bulletin blanc : "NUL DECU par l'UMP", ou bien "NUL DECU par le PS" ... c'est la meilleur façon de leur faire compter combien ils ont décu d'électeurs ... l'abstention, ils se la rejettent les uns sur les autres pour se "dédouaner"... et il ne faut pas leur faire ce cadeau. SI LES URNES sont BOURREES de bulletin nuls mitivés, ils les compteront rassurez-vous !!
a écrit le 01/04/2012 à 6:30 :
les taxes et impôts sont concentrés sur la classe moyenne supérieure qui ne bénéficie pas 'autant ' des prestations sociales en comparaison à la moitiée des français qui ne paye pas d'impôts.

D'où un 'attachement' des français à ce modèle social que l'on n'ose pas remettre en cause et qui (cela ne va pas plaire à certains) aboutit à des délocalisations à tout va et cela n'est pas prêt de s'arrêter.
a écrit le 01/04/2012 à 5:55 :
Tant que nous n'aurons pas changer de modèle économique retrouver notre souveraineté monétaire et notre indépendance..le pays ne pourra pas s'en sortir.
je voterais Marine sans aucun problème
Réponse de le 01/04/2012 à 8:39 :
Entre les dires et les actes, le fossé est grand.
Réponse de le 01/04/2012 à 19:21 :
"je voterais" au conditionnel? Rien n'est acquis alors! Vous avez 3 semaines pour vous documenter un peu et sortir la tête du sable... Aller courage, apprendre n'a jamais été une tare.
a écrit le 01/04/2012 à 5:51 :
il faut limiter les hausses des retraitres supérieures à 2000 ? et les limiter à 1.5 % maxi
Aujourd'hui la hausse des retraites annoncées, comme par hasard avant l'élection présidentielle est de 2.3 % alors que les caisses sont vides... Reste que sur cette base les retraites vont augmenter plus vites que les salaires, seul devrait donc bénéficier d'un coup de pouce les retraites inférieures au SMIC.

Réponse de le 01/04/2012 à 8:43 :
Et pourquoi pas une retraite minima à 1500 euros. Pour ceux qui veulent plus, c'est à eux de mettre de côté en fonction de leur salaire. La solidarité ne doit pas se faire sur le montant cotisé. Il est normal que celui qui gagne plus cotise plus pour alimenter la caisse de retraite, tout comme il est normal qu'il paie plus d'impôt.
Réponse de le 01/04/2012 à 10:30 :
Retraite minima à 1500 euros ? Délire ! le smicard gagne plus à la retraite qu'au boulot !
Et il me parait normal que celui qui cotise plus touche plus lorsqu'il est à la retraite.
Réponse de le 01/04/2012 à 10:50 :
La plupart des SMICAR se sont certainement plus usé au travail que ceux touchant un salaire supérieur. Ce serait un juste retour des choses.
Réponse de le 01/04/2012 à 21:46 :
les retraites n'augmentent plus ! pas plus que les salaires ! seules les minimas
vieillesse ont un "coup de ^pouce" pour l'inflation- beaucoup de pensions inférieures à 2000 euros ...
a écrit le 01/04/2012 à 5:49 :
Le changement, ce n'est pas élire les mêmes portes drapeau. Si vous voulez un véritable changement, n'allez pas voter. Ce désaveux envers ceux qui se disent les représentant du peuple devraient ainsi les inciter à réfléchir à une gouvernance différente, plus proche des attentes des Français. Les programmes des têtes de liste ne prennent pas en compte le pouvoir d'achat, les salaires, les niveaux de retraite et ne remettent pas en cause l'utilité du Sénat et le nombre de députés, gaspilleur de l'argent publique.
Réponse de le 01/04/2012 à 9:41 :
+ 1 ;-) Trop top. Je n'irais pas voter en ce qui me concerne.
Réponse de le 01/04/2012 à 11:50 :
et laisser le champs libre aux extrémistes ? Si tu te plaints des "grands partis" et de leur inaction ou dérives, alors que se passera t il ??

Trop dangereux l'appel au "non vote" , plutôt voter BLANC : VOTER est un acte CITOYEN !
Réponse de le 01/04/2012 à 18:50 :
Oui il faut aller voter. Mais vous n'êtes pas obligé de vous renier. Vous pouvez Voter avec un bulletin NUL MOTiVé, par exemple ecrire sur un bulletin blanc : "NUL DECU par l'UMP", ou bien "NUL DECU par le PS" ... c'est la meilleur façon de leur faire compter combien ils ont décu d'électeurs ... l'abstention, ils se la rejettent les uns sur les autres pour se "dédouaner"... et il ne faut pas leur faire ce cadeau. SI LES URNES sont BOURREES de bulletin nuls mitivés, ils les compteront rassurez-vous !!
Réponse de le 02/04/2012 à 1:23 :
Attention le droit de vote est un devoir, si vous laissez les autres parler à votre place ne venez pas pleurer...
a écrit le 01/04/2012 à 4:12 :
Quand flamby va être aux commandes , il y aura tellement d'impôts , que vous pourrez faire fi de votre fiche de paye , que des retraits !!!!
Réponse de le 01/04/2012 à 7:36 :
Il en est de même avec Sarko. Alors votez les extrêmes plutôt que Lolo et Pipo.
Réponse de le 01/04/2012 à 8:00 :
Sarkozy n'a pas attendu Flamby pour augmenter les impots de la classe moyenne : Doublement de la taxe sur les mutuelles (Decembre 2011) qui passe ainsi de 3.5% a 7%. Merci Sarkozy. Elargissement de l'assiette de la CSG et RDS qui passe a 98.25% du salaire brut au lieu de 97%, merci Sarkozy. En mai 2012, non Merci Sarkozy. Mon salaire brut stagne et mon salaire net baisse, alors dehors !!!
Réponse de le 01/04/2012 à 8:46 :
Il faut éliminer Sarko dès le 1er tour qu'il aille s'exiler à l'ile de Ré avec Jospin.
Réponse de le 01/04/2012 à 11:52 :
Pourquoi Ré des bobos. Non lui c'est beaucoup "+" , avec sa princesse italienne sur la Côte d'Azur. Faut pas mélanger les torchons et les serviettes ...
Réponse de le 01/04/2012 à 16:06 :
@MINDELO Si par malheur goulasch reste aux commandes, les impôts augmenteront et les salaires, à la demande expresse et insistante du MEDEF, baisseront tout en travaillant plus de 40 heures et plus par semaine, les heures supplémentaires n'étant plus payées car "il faut baisser le coût du travail". Goulasch, le malheur des salariés!
a écrit le 31/03/2012 à 21:08 :
S'il y quelques economistes à bord,
une petite lecture pour vous convaincre qu'il y très peu de chance
de réduire la dette dans le prochain quinquenat:
politique de droite ou de gauche confondues:
http://www.ofce.sciences-po.fr/blog/?p=1602
Réponse de le 01/04/2012 à 19:25 :
Des économistes? C'est justement la que réside le problème. Il n'y en a plus... Pensez que toute l'économie actuelle n'a pas été repensée depuis les accords de Breton Wood... Ça laisse pensif.
a écrit le 31/03/2012 à 20:26 :
hélas pas de baisse du train de vie de l'état, la réforme de l'état toujours remise à "plus tard" - au peuple la rigueur et les hausses d'impôts et taxes !! mais on s'est déjà "habitué sur ce dernier point depuis 5 ans " .....la relance et la croissance ne sont plus au menu : inquiétant - car on n'effacera pas l'accroissement du chômage ! cette politique est excessive et va "dans un mur" - comme pour le japon années 90...
a écrit le 31/03/2012 à 18:12 :
on sait maintenant comment réduire la dette:augmenter les impots et relancer la croissance.pour augmenter la croissance:un seul levier rapide,l'augmentation des retraites et des salaires de la fonction publique.je pense que nous serons bientot surpris des excellentes performances economiques de la france.et si le modèle français devenait la référence pour l'europe?la roue tourne...
Réponse de le 01/04/2012 à 9:52 :
Je suis admiratif de tant de culture économique. Les caisses sont vides et on emprunte déjà pour justement payer la retraite et les fonctionnaires. Donc en claire vous nous dites de générer davantage de dette pour réduire la dette... Malheureusement je crois que c'est ce qu'on fait depuis 30 ans avec le résultat que l'on connait.
Réponse de le 02/04/2012 à 14:06 :
Les fonctionnaires ont déjà leurs traitements gelés depuis 2 années et leur traitement net est même en baisse au 01/01/2012 pour cause d'augmentation de cotisation retraite. Alors vos salades, vous savez ce que vous pouvez en faire ;-)
a écrit le 31/03/2012 à 16:42 :
Doublement de la taxe sur les mutuelles qui passe ainsi de 3.5% a 7%. Merci Sarkozy. Elargissement de l'assiette de la CSG et RDS qui passe a 98.25% du salaire brut au lieu de 97%, merci Sarkozy. En mai 2012, non Merci Sarkozy. Mon salaire brut stagne et mon salaire net baisse, alors dehors !!!
a écrit le 31/03/2012 à 14:16 :
qui a cru un jour les promesses de sarko ? il fallait bien payer son augmentation 172 %et son avion et toute sa clique etc .... c'est bien connu ce type est avide de frique de luxe de grandeur d'autoritee c'est a la fois napoleon et louis XlV bien mal fini tous les deux!!!!!
Réponse de le 31/03/2012 à 17:41 :
Allons, allons... Il est directement responsable, c'est vrai mais ne tombez pas dans le travers de ses dépenses personnelles qui, bien que scandaleuses, ne représentent pas les sommes énormes engrangées par les rapetous.
a écrit le 31/03/2012 à 12:38 :
Tailler dans les dépenses sociales n'est pas la solution, tout au moins pas la solution prioritaire. Les solutions prioritaires sont
- réformer le statut de la fonction publique, bloquer les salaires des fonctionnaires qui sont 20% supérieurs à ceux du privé, et réduire le nombre des fonctionnaires qui sont 44% plus nombreux en France qu'en Allemagne à population active égale
- Aligner les régimes de retraites des fonctions publiques et des régimes spéciaux sur celui du régime général: à cotisation égale pension égale!
- libérer l'Education nationale de l'emprise du SNES pour réduire le nombre des options sans éléves, réduire l'absentéisme et les détachements dans les syndicats et les associations, rendre les établissements autonomes dans la définition de leur projet pédagogique, réinsérer les 150 000 éléves qui sortent du système, favoriser l'apprentissage et les formations en alternance,
- Etablir un nombre minima d'heures travaillées annuelles pour un plein temps pour éviter les pratiques démagogiques des fonctions publiques territoriales où les horaires sont plus proches de 1200 heurs effectives que de 1800. Bloquer, voire réduire la dotation de l'Etat de 1% chaque année en valeur.
- Etablir de la transparence dans l'utilisation des fonds de la formation professionnelle du 1% construction, du fonctionnement des HLM
- Réformer l'excès de strucuture dans tous les dommaines: le mille-feuille administratif de l'Etat, les 123 caisses de sécurité sociales plus les caisse régionales, même chose pour les CAF, les CNAV, Pôle Emploi, chambres de commerce, chambres agricoles, syndicats professionnels, etc
- Libérer l'économie et l'accès à de trop nombreuses professions protégées: taxis, pharmacies, huisiers, notaires, coiffeurs, etc.
Il y a là pour plus de 100 milliards d'économies plus la libération de la croissance et l'amélioration de la formation et de l'intégration des jeunes.
Réponse de le 31/03/2012 à 17:43 :
C'est amusant, tout ce que vous décrivez est ce qui a précipité l'Allemagne de Bismarck dans le chaos.
Réponse de le 31/03/2012 à 18:25 :
Présentez vous aux présidentielles qu'on rigole un peu avec votre programme à la noix! Où avez-vous trouvé les idées folle-dingues que vous développez dans votre commentaire? C'est à mourir de rire. C'est du Sarkozy halluciné! Et pour les chefs d'entreprises français assistés permanents et incompétents, quel est votre programme car là il y a un boulot monstrueux a accomplir en virant ces nuls et incapables.
Réponse de le 31/03/2012 à 18:50 :
Mais c'est quoi votre plan? Un taux de chômage à 20% et la baisse du pouvoir d'achat généralisée! Vous voulez quoi, qu'on devienne des chinois ou des américains. Arrêtez de rêver, les français ne mangeront jamais de ce pain là.
Réponse de le 31/03/2012 à 19:50 :
pelle à feu surtout ne plus payer nos politiques et si on t'écoute payer les ouvriers à coupde trique comme au moyen âge au fait quelle est ta profession ? et surtout ton salaire
Réponse de le 31/03/2012 à 21:50 :
Parfaitement d'accord. Heureusement, je suis parti de France en 2008. Je m'en rejouis.
Réponse de le 01/04/2012 à 6:07 :
Tout n'est pas faux, il faut redéfinir les missions de l'Etat et revoir le "mille feuille administratifs" que ce soit au niveau des collectivités territoriales mais aussi de ces nombreuses structures juridiques regroupant les collectivités ou organismes publics (EPCI, communauté de communes, ....). A mon avis nous devrions regrouper l'URSSAF et la DGFIP qui deviendraient alors une administration chargée du recouvrement et du controle des cotisations sociales et des impots et taxes, interlocuteur unique des entreprises tout en misant sur une simplification de la législation sociale et fiscale (la simplification des codes juridiques sociaux et fiscaux étant nécessaire)
Cette structure fusionnée serait chargée de la collecte des droits sociaux et fiscaux avec interdiction de redistribuer des crédits d'impots ou sociaux
Seule la CAF/cpam pour les particuliers et la DRIRE (ou équivalent) pour les entreprises seraient en charge de procéder aux redistributions c'est à dire aux aides sociales uniquement sous condition de revenus pour les particuliers et des remboursements maladie (role de la CAF/cpam) et aux aides à l'investissement et à la création d'emploi pour les entreprises (DRIRE : qui regrouperait les aides versées par l'Etat et les collectivités locales, fini la course aux organismes divers qui distribuent des subventions et coûtent chers dans cette forme de gestion)...
a écrit le 31/03/2012 à 12:29 :

les impots ne devaient pas augmenter ??? deja une promesse non tenue !!!!
Réponse de le 31/03/2012 à 19:38 :
oui mais il faut payer l'assistanat de masse RSA, CMU, CMUC, APA, AME retraites à 60 ans autant d'aides faites par les socialos mais jamais financées, et ce sont des gens comme nous qui travaillons, vous je pense pas, qui finançons ce populisme socialiste.
Réponse de le 01/04/2012 à 5:42 :
Votez les extrêmes pour leur remettre les idées en place ou votez blanc afin qu'ils aient véritablement un signe que l'on veut une autre politique que taxer, taxer, taxer et taxer la France Moyenne.
a écrit le 31/03/2012 à 12:20 :
Mr SARKOZY rigole sur le club " des socialistes heureux " mais lui même rigole t'il
sur le club des " financement occulte de karachi à bettancourt " quand les preuves vont sortir bonjour l'ambiance au " CLUB UMP" seront t'il heureux j'en doute....
Réponse de le 31/03/2012 à 13:48 :
d'où l'importance d'être réélu à tout prix .. encore 5 ans d'immunité, s'il vous plait M. le bourreau :-))
a écrit le 31/03/2012 à 12:04 :
Ce n'est toujours pas le bon résultat surtout que nos dettes elles ,progressent encore plus !Qu'elles sont les économies de gestion faites ?Qu'elles sont les participations des tres riches au remboursement de dettes puisqu'ils n'investissent pas chez nous ?
Réponse de le 31/03/2012 à 17:44 :
Mais arrêtez avec les très riches. Ils représentent un pouillème de la population. Ce sont les impôts et taxes des classes moyennes qui par leur énormités, tuent le peuple français.
a écrit le 31/03/2012 à 11:55 :
Les impots ont considérablement augmenté !! Pecresse fait de l'auto satisfaction???
et Mr le président qui soit disant répond à toutes les questions????
il fait le mort sur les allusions de Mr DE MAISTRE je crois que cette histoire sans le BRULE vous avez remarquez à UMP silence radio que fait Mr COPE qui souhaite que les autres candidats soit clair et transparent ( je rigole si ils croivent qu'il vont nous prendre encore une fois pour des .... il se trompe) d'ailleurs Mr sarkozy rigolé encore quelques semaines avant d'être devant les " juges" comme CHICHI et c'est comme cela que l'on se dira et bien il n'y a plus qu'a voter pour MARINE voir MELANCHON bordel pour bordel allons y !!!!
a écrit le 31/03/2012 à 11:14 :
Lecon d'economie basique, il faut des impots pour faire tourner un pays....Logique que beaucoup avait oublie visiblement. C sur que si tout le monde ne payait que 10% d'impots,bah apres faut faire une croix sur un certains nbs de choses que tout le monde apprecie au quotidien
Réponse de le 31/03/2012 à 13:06 :
Les impôts sur le revenu, servent au remboursement des intérêts d'emprunt de dette publique. Pas à renflouer la Sécu, construire des ports, etc...
Réponse de le 31/03/2012 à 13:08 :
On devrait taxer 100 % des revenus, comme ça, tout serait gratuit. Il est bien connu que l'impôt relance la croissance, voyons ! Du grand n'importe quoi !
Réponse de le 01/04/2012 à 8:55 :
Comme il est bien connu que baisser l'impots sur les riches,creent de la croissance et de l'emploi....Les USA et le R-U en sont un parfait exemple....
Réponse de le 02/04/2012 à 6:40 :
non, mais vouloir créer des tranches d'imposition confiscatoire décourage et n'aide en rien en la relance d'un pays.
a écrit le 31/03/2012 à 10:11 :
"Je serai le Président du pouvoir d'achat". "Je baisserai les impôts". lol de lol...
Réponse de le 31/03/2012 à 11:34 :
depuis, il est devenu socialiste :-))) , plus d'impôts et plus de dépenses :-))
Réponse de le 31/03/2012 à 13:02 :
ah oui le Président du Pouvoir d'achat de 2007 .... (je vous demande 10 sec de silence car il est mort et enterré ce slogan) personne n'ose nous remettre ça en 2012 même pas celui qui l'a lancé et dont nous attendons encore les résultats et tout a augmenté sauf les salaires et les retraites (qu'il devait augmenté si mes souvenirs sont bons) !!!
a écrit le 31/03/2012 à 10:02 :
Braves gens si ce president repasse (1er respect de la démocratie)
mais ils ne faudra pas venir" CHIALER" sur le net pour se plaindre
car nous allons pendant les 5 prochaines années manger grave !!!!!
alors je vous direz chacun .....................................!!!! ( et en 2017 il sans fou il aura terminé son 2e mandats et il va gagner du FRICS avec ses bons copains faudra pas se plaindre puisque nous aurons revoter pour lui .. voila le prochain scenario et bonjours les taxes.les medicaments dérembourses. en fin bref même schéma que l'espagne et le portugal, l'itallie et qui c'est peut être la CRECE!!!
Réponse de le 31/03/2012 à 17:46 :
De toutes façons, si c'est lui ou hollande, la France est morte et enterrée.
Réponse de le 02/04/2012 à 6:42 :
Ce toute manière, les braves gens ne comprennent pas que la France est un pays agonisant. En effet, d'ici cinq ans, la zone Euro sera un Etat fédéral, et la France risque d'être dépecée au profit de grandes régions qui auront le statut d'Etats fédérés. La France est morte, vive l'Europe fédérale !
a écrit le 31/03/2012 à 9:57 :
nos hommes politiques sont tous des menteurs la place doit etre bonne pour en arriver aux invectives
a écrit le 31/03/2012 à 9:29 :
il y eut Potemkine, il y a Pécresse: qui croît ce salmigondis?
Réponse de le 31/03/2012 à 10:03 :
La France de Valérie Pécresse est la France de la Détresse.
a écrit le 31/03/2012 à 8:49 :
qui a dit qu'il n'y aurait pas de hausse d'impot ????? Le president pinochio !!!
a écrit le 31/03/2012 à 7:35 :
mais toujours pas de propositions de nos candidats pour réduire le train de vie de l'etat ,deputés,sénateurs collectvités locales etc.nous allons donc voter pour le moins mauvais candidat mais pas pour un bon candidat pourtant,il se vantera (à tort) pour dire vous m'avez élu pour ceci ou cela.un exemple,ma communauté de 5communes .16000 habitants 25 adjoints 5 M 1 Président 5 vices soit 36 payés pour seulement 16000h
Réponse de le 31/03/2012 à 9:37 :
la republique des copinages n'est pas malheureusement seulement du coté droit ,mais aussi et surtout du coté gauche
rien ne changera
a écrit le 31/03/2012 à 6:44 :
C'est mignon ce petit article pour expliquer que la hausse d'impôt réduit les déficits !!!c'est un peu pareil avec un verre d'eau...ho miracle quand on met de l'eau dedans il se remplit !!!
Bien entendu cet article se veut la démonstration qu'il n'est ni possible ni nécessaire de se poser la question des dépenses.....Les peupliers ne montent pas au ciel.

Pour ce qui est des impôts, je vous suggère de lire le canard enchainé de cette semaine qui explique comment Monsieur Hollande avec 100 000 ? de revenu n'est imposable qu'à 10%. Magnifique donneur de leçon. Je lui dit personnellement que sa justice me fait vomir.
a écrit le 31/03/2012 à 6:37 :
Pas de soucis, avec F Hollande, le déficit va REMONTER fortement !
a écrit le 31/03/2012 à 5:33 :
Bien, même trés trés bien; sauf que, comme le révèle vos commentaires les impôts ont augmenté comme jamais. A entendre nos chers gouvernants, les impôts n'augmenteront pas, disaient-ils ??? Alors s'il y a bien une liaison entre les deux courbes, baisse du déficit public et hausse des impôts, on peut essayer d'imaginer quel serait le niveau du déficit public, si l'ISF avait continué son rythme et que le bouclier fiscal n'ait pas existé !!!
Réponse de le 31/03/2012 à 6:36 :
F Hollande a déjà annoncé une HAUSSE d'impôts. Pas de soucis, il va réussir !
Réponse de le 31/03/2012 à 9:24 :
On n'a pas besoin de la gauche pour augmenter les impôts, la droite le fait très bien !!
Réponse de le 31/03/2012 à 11:19 :
Ni UMP ni PS, votez les extrêmes pour leur remettre les idées en place.
a écrit le 31/03/2012 à 2:13 :
Il n'y a pas que les impôts, le PIB ou la dotation aux collectivités..De mémoire, il y a aussi plus de 90 Mds ? dé dégèvements fiscaux inscrits au budget de l'Etat, soit une enveloppe de même ordre de grandeur que la dotations aux collectivités (85 Mds). Allez, un bon vieux référendum sur ces dégrèvements, çà tente personne ?
a écrit le 30/03/2012 à 22:45 :
Nos élus votent volontiers des augmentations d'impôts... parce qu'ils n'en paient pas !!(indemnités non imposables). Elle est pas belle la vie (pour eux) ?
Réponse de le 31/03/2012 à 20:29 :
vous avez raison ! la rigueur n'est pas pour eux ! d'ailleurs ils vous sourient pour que vous prolongiez leur mandat et leur "belle vie" ....
a écrit le 30/03/2012 à 22:43 :
Hausse des impôts ? les élus ne sont pas concernés. Ils n'ont pas de salaire mais des indemnités non-imposables. Ils ont tout compris. La rigueur, la crise, c'est pour les autres mais pas pour eux. Sans compter les privilèges qui s'attachent à la fonction : voiture, chauffeur, déplacements et restaurants gratuits etc.
a écrit le 30/03/2012 à 21:33 :
je croirai à un monde nouveau le jour où le statut de la fonction publique aura été jeter dans la Seine et encore ... il doit savoir nager !
Réponse de le 30/03/2012 à 21:58 :
faut pas mettre tous les fonctionnaires dans le même panier.J'ai 15 ans de boîte dans la fonction publique et je gagne 1 500? brut avec 3 samedi par mois.
Réponse de le 31/03/2012 à 7:38 :
@BERTRAND Ok!, je vois très bien ce Petit Travail Tranquille!!!
Réponse de le 31/03/2012 à 7:54 :
aussi paye ta tournée!!!
Réponse de le 02/04/2012 à 12:44 :
dupe, votre jalousie mal placée fait peine à voir...
a écrit le 30/03/2012 à 21:28 :
Il faut arrêter de nous enfumer...Explications :

Le deficit c'est quoi ? Grosso-merdo , c'est la difference entre ce qui rentre et ce qui sort dans les caisses de l'état. OK. Ca c'est le deficit en volume (en ?)
Maintenant si on exprime ce deficit en volume en % de PIB de l'année n pourquoi pas.
Mais si on considere que ce déficit s'est amelioré simplement parce que le % de PIB qu'il représente a diminué, alors là on marche sur la tête !
Pourquoi c'est très simple : si le PIB a augmenté entre temps (ce qui est le cas et de manière énorme puisque les nouveaux prélèvements ont gonflé ce PIB par rapport à l'année dernière), alors même si le % de PIB représenté par le déficit baisse par rapport au % de l'année d'avant, ca ne veut rien dire puisque le PIB a changé (en hausse !) !
C'est pas parce qu'un facteur baisse dans une multiplication de deux facteurs que le résultat de la multiplication baisse... Cours de 5ème....
Idem et pire pour la dette exprimée en % (qui monte) de PIB (qui monte) !!!!
Arrêtons de nous enfûmer ! Les journalistes pourraient quand même faire l'effort d'explication, c'est si simple !
@+

PPO
Réponse de le 30/03/2012 à 23:00 :
Je suis entièrement d'accord. Enfumage de présidentielle???
La dette provient de la loi de 1973 (Giscard Pompidou) et des traités européens qui ont modifié le mode de financement de l'ETAT.
En gros avant on emprunté sans intérêt aujourd'hui on emprunte avec intérêt, qui correspondent à environ 1200 milliards d'euros sur nos 1700.
Réponse de le 31/03/2012 à 7:35 :
"les nouveaux prélèvements ont gonflé ce PIB par rapport à l'année dernière". "avant on emprunté sans intérêt ". Les guignols de l'économie... et de l'orthographe ! L'Edulcoration Nationale a magistralement réussi la trépanation de ses nombreuses victimes.
a écrit le 30/03/2012 à 20:59 :
ainsi donc preuve est faite que 5 ans de bouclier fiscal sont bine responsable de l'augmentation de notre déficit; s'il n'avait pas fait de cadeaux aux riches, il n'y auraiot pas bessoin aujourd'hui de retaxer les classes moins aisées; decidemment le règne sarkozi a été une erreur du début à la fin!!
Réponse de le 30/03/2012 à 21:41 :
En voila un qui ne sait pas compter.......
a écrit le 30/03/2012 à 20:27 :
Et oui, les économistes libéraux ont raison, M. Nicolas SARKOZY est le dernier communiste d'Europe occidentale. Et dire que d'aucuns croient voter à droite en votant pour lui. Trente deux (32) nouvelles taxes crées en quatre années et demi. Auxquelles il faut ajouter celles crées sur l'exercice 2012.

Prenons un exemple : La "taxe pylône" - 3.900 Euro pour chaque pylône supportant des lignes de haute tension. 7.500 Euro pour chaque pylône supportant des lignes de très haute tension. Combien de pylônes dans notre département ?

Qui paye ? ERDF ?

Non : Le client final. La taxe est incluse dans le coût non pas technique, mais administratif de l'acheminement de l'énergie. Notre facture d'électricité a-t-elle augmenté ?

Baisse du pouvoir d'achat, baisse de la croissance dont trois pour-cent, même avec les dents n'ont jamais été atteints.

Nous sommes de droite ? Votons pour les libéraux du PS. Seuls les gauchistes seront déçus du flambisme rayonnant
Réponse de le 31/03/2012 à 10:05 :
Exact, de surcroit avec des ministres socilaos dans les gouvernements dirigés par la collaborateur Fillon de Sarkozy, ... mais avez vous vu les rassemblements de benets dans les meating de la SarkoFillonHollanderie ?
a écrit le 30/03/2012 à 20:14 :
Classes moyennes, salariés, entrepreneurs, innovateurs, jeunes dynamiques... Toutes les victimes de l'Etat providentiel obèse sont sacrifiées pour satisfaire l'insatiable appétit des politiciens et des hauts fonctionnaires, tous millionnaires. S'ils s'attaquent à quelques boucs émissaires "riches", c'est uniquement parce qu'ils ne supportent pas que d'autres puissent avoir plus d'argent qu'eux, surtout en travaillant. C'est tellement plus agréable d'être riche et de profiter de la Ripoublique sans avoir besoin de travailler. Nous sommes déjà trop taxés.
a écrit le 30/03/2012 à 19:52 :
On se félicite de ne se prendre que 103.1 milliard d'euros de déficit en 2011 ... ce qui a augmenté la dette de la France à 1700 milliard d'euros soit 85,8 % du PIB qui est à 1985 milliard d'euros. n'importe quelle entreprise serait en faillite depuis longtemps !!!
Et il ose se représenter ... dans n'importe quelle entreprise ça aurait été le licenciement pour faute lourde et on dégage !!!
Réponse de le 31/03/2012 à 11:38 :
oui, mais maintenant il va y avoir la fameuse règle d'or qui va tout régler :-))) promesse d'ivrogne
a écrit le 30/03/2012 à 19:44 :
Il faudrait que l'on cesse de nous bassiner avec la ou les crises: toute période nécessite qu'on s'ajuste en fonction des problèmes de l'heure. Nous vivons sous un régime monarchique électif; à nous d'en tirer la conclusion lors des élections. Quel dommage que mon épicier n'est pas voulu se présenter à la présidence car trop occupé.
a écrit le 30/03/2012 à 19:20 :
Et le président et ses ministres ils ont réduit leurs dépenses ils vont pas chez les discounteur faire leurs achats. Le président n'a pas baissé son salaire qui lui sert à quoi, le contribuable paie une bonne partie de ses dépenses, pourtant c'est la crise, tandis que nous on doit travaillé plus pour gagner moins car pour nous c'est la crise.
Réponse de le 30/03/2012 à 20:11 :
Programme pipo de FHollande: "si je suis élu je baisserai le (mon) salaire de Pdt de........... -30% ... Ah bon ? Mais pourquoi pas de 100% puisque c'était un "skannndall" en 2007 pour toute la gauche et son PS "donneur de leçons" à la droite !?
Réponse de le 30/03/2012 à 20:40 :
ça m'étonnerai qu'il "bouffe" des conserves à la fin du mois car y'a plus d'argent. Il devrait essayer ça lui chargerai du Fouquets et du caviar.
Réponse de le 30/03/2012 à 21:03 :
Pas plus Hollande que Sarko. Ils ont tous de beau programme mais on voit jamais rien de concret. Et en 2007 on n'était pas en crise... Pourquoi toujours les même qui paient. Normal que se soit le petit Français qui paie (faut bien quelqu'un...) celui qui n'a même pas les moyens de se payer une salade verte au Fouquets.
a écrit le 30/03/2012 à 19:03 :
A La Tribune et aux médias : le gouvernement communique en % du PIB.... pour masquer les chiffres : pourquoi ne donne-t-on pas les chiffres en Md? ??
Quel est le déficit budgétaire en Md? de l'année 2011?? Communiquer en % du PIB, 95% des français n'y comprennent rien....!!
a écrit le 30/03/2012 à 18:54 :
En langage politicien ne pas augmenter les impots signifie ne pas augmenter les taux d'imposition de l'IR. Or la CSG + CRDS ont augmenté, les abattements ont diminué, les tranches de l'IR ne sont pas revalorisées de l'inflation, les impôt sur l'assurance vie, les actions et l'immobilier augmentent et les taxes d'habitations aussi... Au final chacun peut remarquer qu'on paye de plus en plus d'impôt de manière détournée,mais nos politiques se gardent bien de le dire.
a écrit le 30/03/2012 à 18:37 :
faudrait mettre les augmentations d'impots avec le fait que plus personne ne veut travailler et que tt est bouche.... seule solution pour les jeunes, les entrepreneurs, les investisseurs, et autres... l'etranger...( --- http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2012/03/29/10001-20120329ARTFIG00708-ces-jeunes-citoyens-qui-disent-adieu-a-la-france.php --- mort de rire)
a écrit le 30/03/2012 à 18:22 :
on sauve les chiffres en écrasant les français. facile!
a écrit le 30/03/2012 à 17:52 :
excusez moi; j'ai dû sans doute manqué un épisode. Je croyais que sous sarkosy il n'y aurait jamais d'augmentation d'impôts, c'était un de ses engagements forts (il y en a eu tellement ...) en 2007. ce hiatus ne pose pas de problème pour les sujets à tendance "alzheimer" mais pour les autres, enfin ceux pour qui les paroles ont un sens,ça gêne un petit peu, un peu comme avoir le sentiment d'être cocu et de l'apprendre 5 ans après.
Réponse de le 30/03/2012 à 18:38 :
y a pas eu d'augmentation; si vous croyez que la csg a pris entre 2 et 6 points, c'est que vous avez fait un cauchemar... tout va bien
Réponse de le 30/03/2012 à 19:47 :
Au moins avec Hollande il n'y a pas de "cocufiage", vous savez déjà que, s'il est élu, les impôts seront augmentés de 50 milliards (et ça vous contente apparemment!)
Réponse de le 31/03/2012 à 8:30 :
vous sortez ce chiffre de l'institut montaigne qui, comme chacun sait, est tout à fait indépendant du pouvoir en place. Mais qu'importe, vous aurez droit au même traitement avec l'autre agité, qui vous certifiera main sur le coeur que les augmentations d'impôts, seuls les crétins de socialistes en sont capables. Apparemment cette situation vous satisfait également, donc tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.
a écrit le 30/03/2012 à 17:49 :
surtout que les taux pour l'impot sur le revenu n'a pas été augmenté d'où augmentation automatique du montant payé
a écrit le 30/03/2012 à 17:36 :
CSG CRDS 15,5% en catimini sur les revenus du patrimoine.
Moralité on économise toute sa vie pour essayer de se constituer une petite retraite et l'état vient se goinfrer sur vos économies. La réduction des dépenses on en entend toujours pas parler!!! La France est le seul pays d'Europe à ne pas prendre des mesures de réductions des dépenses!!
Réponse de le 02/04/2012 à 12:34 :
Menteur. L'Etat prélève sa dîme sur les intérêts, pas le capital économisé. Moralité, aussi bien vous, que l'Etat, gagnez de l'argent sur de l'argent généré en restant le fessier vissé sur votre chaise.
a écrit le 30/03/2012 à 17:30 :
c'est banal à dire, mais quid des réductions des dépenses publiques de manière drastique?
Réponse de le 30/03/2012 à 18:00 :
Quand "ces" réductions de dépenses cessent de devenir abstraites pour être concrètes là ça bloque. Report de l'âge de départ à la retraite et baisse des pensions, baisse des remboursements santé, consultation, chirurgie, médicaments, baisse des services publics dans les zones rurales ou sensibles, fermetures de classe, d'options, de filières, de diplômes et hausse des effectifs, baisse des prestations et allocations solidaires etc... Sans parler des niches fiscales ou plus généralement des dépenses fiscales bref ça bloque, sans même parler de justice ou de pertinence...
Réponse de le 31/03/2012 à 5:54 :
Tout à fait d'accord. Tout le monde veut la sécurité sociale, la retraite, des infrastructures , ne pas payer d'impôts et pas de déficit d'état. Sommes nous si inconséquent ? Regardons autour de nous et le constat est : terminé les 30 "glorieuses". Allez faisons un effort au moins pour les générations futures.


Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :