Le chômage a continué à progresser en mars

 |   |  346  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Selon la Dares et Pôle Emploi, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A a progressé de 0,6% à la fin mars. Avec 16.000 demandeurs d'emplois supplémentaires, la France compte au total 2.884.500 chômeurs dans cette catégorie composée des personnes sans emploi. Un chiffre en hausse de 7,2% sur un an.

C'est une nouvelle pierre dans le jardin de Nicolas Sarkozy que la Dares et Pôle Emploi viennent officiellement et statistiquement de lancer. Selon leurs estimations, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A a progressé de 0,6% à la fin mars. Avec 16.000 demandeurs d'emplois supplémentaires, la France compte au total 2.884.500 chômeurs dans cette catégorie composée des personnes sans emploi. Un chiffre en hausse de 7,2% sur un an.

Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie B, qui exercent une activité réduite courte, d'au plus 78 heures au cours du mois a reculé de 0,4% (+4,7 sur un an). Ceux appartenant à la catégorie C, qui ont une activité réduite longue, de plus de 78 heures au cours du mois, a en revanche augmenté de 1,9 % (+4,8 % sur un an). Ces deux catégories représentent 1.424.800 demandeurs d'emplois fin mars.

Au total, la France métropolitaine compte plus de 4,3 millions de demandeurs d'emplois, toutes catégories confondues

Au total, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C a progressé de 0,7% à 4.309.300 en France métropolitaine fin mars et de 6,4% sur un an. Ce qui représente 30.700 chômeurs supplémentaires. Ils sont 4.582.000 en intégrant les DOM.

Pas de surprise, les jeunes de moins de 25 ans et les seniors sont les principales victimes du sous-emploi. Le nombre de jeunes chômeurs a augmenté de 0,9% fin mars et de 5,2% sur un an. Celui des plus de 50 a avancé de 1% l mois dernier et bondit de 14,6% en glissement annuel.

Alors que la zone euro, avec laquelle la France réalise les deux tiers de ses échanges commerciaux, sera selon le FMI en récession cette année, cette tendance peut-elle s'inversée après les élections présidentielles et législatives ? C'est très improbable. Pour mémoire, l'Unedic anticipe plus de 3 millions de demandeurs d'emplois de catégorie A à la fin de l'année. De son côté, l'Insee estime que le taux de chômage grimpera à 10,1 % cet été. Il s'élève à 9,4% actuellement.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/05/2012 à 17:41 :
Laissons voir si Hollande ou Sarkozy va nous faire rentrer dans l'histoire on à eue que je me souvienne le même problème lors de la seconde guerre mondiale, enfin on verra, cela ne sert à rien de spéculer mais je doute fort que l'un de ces 2 hommes trouveront une solution.
a écrit le 28/04/2012 à 20:32 :
Encore un effort et bientôt nous serons au guiness des records en Europe
a écrit le 27/04/2012 à 20:35 :
Sans oublier Carrefour 3 à 5 mille personnes
a écrit le 27/04/2012 à 20:34 :
Sans oublier Carrefour 3 à 5 mille personnel à la porte
a écrit le 27/04/2012 à 17:54 :
Notre bon président avait promis 5% de chômeurs à la fin de son mandat nous sommes à 10% ...Et nous sommes le 8 ème pays de l'Europe sur les 27 dans la hiérarchie du chômage...nos amis Belges sont à 7,2% de chômeurs, meilleurs que nous! La France
figure aussi parmi les pays où les inégalités ont le plus augmenté en Europe en cinq années!!! MERCI qui...
a écrit le 27/04/2012 à 15:53 :
C'est pas grave, tonton Hollande va arranger tout ça ....il va déjà trouver un emploi et un toit à toutes les régularisations et ensuite .......heuuuu désolé les caisses sont vides !!
Réponse de le 27/04/2012 à 16:43 :
@Avenir: les "caisses" comme vous le dites, sont déjà vides! Les marges de manoeuvre du prochain président, quelle que soit son orientation politique, seront presque nulles. La réforme structurelle de l'Etat, et de la fonction publique s'impose, non par idéologie, mais parce que la dépense induite est devenue énorme; le service de la dette est le premier poste de dépense du budget. Le concept d'efficacité de la dépense publique reste encore un tabou.
a écrit le 27/04/2012 à 13:55 :


ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE POUR CONTRER LE CHOMAGE ?????



La formation par l'apprentissage, l'alternance souffrent d'un probleme récurrent, celui d'une méconnaissance de l'ensemble du grand public. Cette formation a été trop longtemps dévalorisée et les jeunes y accédaient trop souvent par défaut. Elle a tout de meme évolué grâce au fait de pouvoir poursuivre des études dans l'enseignement supérieur ( BTS, Ingénieur ..)

Mais plus que l'apprentissage, ce sont les métiers manuels traditionnels auxquels il forme majoritairement qui souffrent d'une image négative. Il parait urgent maintenant (crise oblige) de modifier ces représentations.. Ce sont dans les secteurs comme l'hôtellerie, la restauration , les métiers de bouche , le bâtiment , la vente que les ruptures de contrat sont les plus nombreuses. Dans certaines entreprises artisanales ou commerciales, l'apprenti , souvent employé à des taches de nettoyage avec des horaires parfois supérieurs à la durée légale du travail est hélas encore une réalité. Pour éviter ces abus une augmentation du nombre d'inspecteurs chargés de l'apprentissage dans les départements serait d'une nécessité urgente, tout comme la mise en place et la réactivation de la commission départementale de délivrance des agréments (au x employeurs), commission supprimée il y a une quinzaine d'années ( au profit d'une simple habilitation , un engagement du maitre d'apprentissage à former un apprenti.

Concernant les centre de formation d'apprentis CFA et leur personnel enseignant qui partagent avec les maitres d'apprentissage la responsabilité de l'enseignement du référentiel de formation correspondant au diplôme préparé, ceux-ci ont effectué des efforts pour mettre la qualité de la formation au c?ur du système( visites régulières aux entreprises, charte qualité, adéquation emploi-formation pour les ouvertures de sections, niveau de qualification des enseignants égal ou supérieur à celui des enseignants de LP etc....); dans ce cadre et pour en savoir davantage sur le métier spécifique de professeur en CFA, un ancien enseignant retraité a souhaité au travers d'un ouvrage d'évoquer très succinctement son expérience professionnelle :PROF EN CFA mémoire d'un marginal de l'éducation de jacques LOUBET aux editions edilivre










a écrit le 27/04/2012 à 11:40 :
On ne peut que s'inquiéter d'avoir de tels chiffres. En effet malgré toutes les vieilles ficelles qui ont du être utilisées: radiations administrtives entrées en stage emplois aidés avancés en début d'année etc les chiffres sont mauvais. En cas d'élection de FH tous les copains de NS qui retenaient leur licenciements vont "se lâcher" pour savonner la planche du nouveau gouvernement et FH devra trouver de nouveau crédit pour financer ses emplois aidés que NS aura siphoné en 6 mois. le poste de Président ne va pas être une sinécure.
a écrit le 27/04/2012 à 11:12 :
le texte ci-dessus et les commentaires me confortent dans mon idee. la situation economique et ses conséquences sociales s'aggrave. On entend des pistes de solution totalement opposées. Tout statisticien en tire la conclusion qu'il faut "moyenner" tout cela pour en tirer la "moins mauvaise piste" a suivre. Moyenner, cela s'ignifie prendre en compte des avis contraire, débattre des grands problemes et faire des compromis. c'est le contraire de la dictature dasn laquelle nous nous enfoncons. Donc ne vous faites pas d'illusion, la situation ne peut que s'aggraver.
parmi les candidats, 4 proposaient des pistes d'amelioration (je dirais plutot de rétablissement) de la democratie. Ils on ete ejectes. Restent en lice 2 parmi ceux qui nous conduisent vers le déclin depuis des decennies. Lorsque le reveil se fera, il pourra se faire soit par les urnes (rate pour ce coup la) soit plus viollement. Il peut y avoir un compromis entre ces 2 possibilités (emeutes, mouvements qui amenent a des réformes destinées a cacher la verite), mais les problemes persisteront. Si un jour la démocratie s'ameliore, les problemes seront examinés (ce qui n'est jamais le cas actuellement, il n'y a qu'enfumage) et pourront etre regles. Nous en sommes TRES loin. Le chemin vers la decadence et la misere sera long. ensuite seulement seront abordes les problemes graves que sont l'explsion demographique, la creation monetaire, la déterioration de l'environnement, la santé et la nourriture, etc.
a écrit le 27/04/2012 à 8:58 :
Il n'est pas l'état qui fait des emplois! C'est le marché. Les chômeurs doivent trouver d'autres opportunités. Malheureusement, les avantages des chômeurs sont énormes. Arrêtez le chômage en arrêtant le paiement des chômeurs
Réponse de le 27/04/2012 à 11:55 :
Les retraités aussi sont inutiles, et les malades, pourquoi payer hein ? "Only the strong survives" n'est pas un credo qui réussira aux faibles européens. N'est pas américain ou océanien ou asiatique qui veut. A bon entendeur.
Réponse de le 27/04/2012 à 12:49 :
"les avantages des chômeurs sont énormes", dit Atreus. Et bien, qu'attend Atreus pour se mettre au chômage ? Cela lui permettrait de remettre les pieds sur terre et d'arrêter de croire à la propagande.
Réponse de le 27/04/2012 à 14:18 :
"atreus", il est inutile de s'attarder sur ses propos insultants et irresponsables, c'est un peu le Wauquiez 1er recordman de destruction d'emplois ... ou bien le Wauquiez 2ème qui est comptable du recul de la france, en matière d'innovation, à la 11ème place sur 27 pays européens... BREF comme wuaquiez, "atreus" sera le comptable de la chute de la Sarkologie et de la Fillonnerie. BYe.
a écrit le 27/04/2012 à 5:25 :
Tiens donc.....et cette fois que va donc dire notre zélé MINISTRE du TRAVAIL??? qu'il s'agit là d'une "éventuelle tendance haussière de la baisse de l'emploi" il est vrai que çà rassure tout de suite....une question toutefois ces 0.6% de malheureux chômeurs de plus faisaient il partie de la FRANCE du "Vrai Travail" ??? si oui il va falloir leur dire de même que leur statut a évolué...ils ont le privilège désormais d'appartenir à la FRANCE du " Vrai demandeur d'Emploi" et çà.....çà change TOUT !!!.
Réponse de le 27/04/2012 à 17:24 :
Réponse à TOULOUSAIN.
Il va vous dire que c'est une bonne surprise parceque c'est beaucoup moins que ce qu'il escomptait.N'est pas ministre qui veut.
a écrit le 27/04/2012 à 1:13 :
Plus de 4 000 000 de chômeurs et au moins 15 000 000 de personnes vivant mal au quotidien. Ce qui m'étonne, c'est que ça n'ait pas encore explosé. La capacité de résistance des français est vraiment exceptionnelle. $arkozy de Nagy Bocsa va en faire les frais, mais ça ne résoudra pas le problème sans une explosion sociale. Alors, pour quand? Lorsque la moitié de la France sera au chômage?
Réponse de le 27/04/2012 à 11:57 :
pour dans quelques mois cher JB38 qui me semblez bien logique et lucide. En effet les peuples du monde entier ont serré les dents vraiment exceptionnellement longtemps pendant que les fameux 1% s'en moquaient. Plus pour longtemps en effet.
a écrit le 27/04/2012 à 1:07 :
Quitte à ce que ce soit douloureux, il faut rompre avec le système actuel qui ne crée que misère et nous enfonce tous les jours un peu plus dans la récession, et pire la déprime. Aux politiques de prendre leurs responsabilités, il faut bouger, vite et commencer par reprendre en main les cordons de la bourse.
a écrit le 26/04/2012 à 21:19 :
@ solidarité par le service : et pourquoi pas des tickets pour allez manger, vous avez vu le nombre de gens qui se rue devant les épiceries sociale, non pour moi il faut créer des emploi à plein temps vous verrez la croissance va êtres booster à 100 % qui dit pouvoir d'achat dis rentrée d'argent mensuel, mais le hic ce n'est pas en travaillant à mi-temps qu'on va s'en sortir, il y à que très peu de CDI dans toutes les branches d'activité, mais vôtre idée est bonne mais impensable tant qu'il auras pas un contrat d'embauche indéterminé, le commentaire judicieux est utopique, enfin on verra qu'elle seras le nouveau président et on ne peut faire que des suggestions toute les propositions sont bonne à étudier.
a écrit le 26/04/2012 à 20:57 :
Si nous cumulons toutes les catégories nous arrivons à 5,3 millions de chômeurs http://www.emploi.gouv.fr/files/files/Demandeurs%20d_emploi%20inscrits%20et%20offres%20collectees%20par%20pole%20emploi%20en%20mars%202012.pdf
En effet, ces chiffres vont s'agraver avec les plans sociaux garder au placard, notamment dans les entreprises où l'Etat est présent. Ce qui explique que PSA est passé à l'acte. Car pas de présence de l'Etat. Mais Technicolore s'apprête à licencier 3000 personnes, France Telecom 10 000 personnes, Alstom 8 000 personnes, Renault 6 000 personnes, Thalès 14 000 personnes...
Cela va être dur et violent!!!
Réponse de le 27/04/2012 à 19:33 :
Il faut rajouter Air France, Eurocopter
a écrit le 26/04/2012 à 20:43 :
@ a écrit : le problème c'est que la situation du chômage est loin d'être résolu, oui pour ça vous avez raison - gardez vôtre travail - le chiffre du chômage à été multiplié quand les grandes entreprise ont fermé,on pouvait s'en sortir en travaillant en intérim dans les 80/90 l'intérim explosait il y avait des contrats à foison mais dès leur disparition de ces usines ont été multiplié par x travailleur, ensuite il y à eue les CES en 2003 il n'était plus d'actualité, après et apparu les CUI et les CA des formations qui ne débouchait à rien peu ont eu un travail à la fin et le reste et revenu à la case départ, alors c'est l'état qui est la faute de l'aggravation en créant des mi-temps, il faut 2 mi-temps pour pouvoir s'en sortir, la vie est de plus en plus chère, et ça ne va pas s'arranger même si on pense que les embauches sont gelé car il y à les élections, et en ce qui concerne la fonction publique il n'y à pas plus d'embauche que de défoncer des portes ouvertes, c'est des jeunes qui sont soit en formation ou en contrat à mi-temps, il n'auras aucune solution quand les usines seront à l'étranger c'est pourtant simple à comprendre, l'état à trop taxé les grandes entreprise alors ils en eu marre et mis la clé sous la porte, il y à que le BTP est en pleine essor, et les ouvriers du bâtiment qui sont à leur compte ou qui n'ont pas peur de faire des heures supplémentaire, et ce n'est pas avec le nouveau président qui va changer les choses à moins d'un miracle
a écrit le 26/04/2012 à 20:39 :
Pour qu'il y ait des emplois , il faut redonner du pouvoir d'achat aux catégories les plus modestes en leur remettant des bons d'achat de services à consommer en France (aide au devoir, encadrement des enfants , aide au ménage , (cela permetttrait d'éviter une consommation de biens importés de Chine et cela créerait es emplois locaux , de proximité et cela aiderait les enfants de ces familles qui n'ont pas eu la chance de naître dans une famille d'enseignants à s'en sortir par l'aide au devoir )
Réponse de le 26/04/2012 à 21:13 :
et on les finance comment ??? ces emplois destinés aux familles modestes ????
Réponse de le 27/04/2012 à 1:02 :
@ Réalisme
Vous pouvez vous demander comment on fait dans le système actuel, c'est I-M-P-O-S-S-I-B-L-E. Conclusion, il faut C-HA-N-G-E-R le système. Revenir en arrière ou en inventer un autre, ce qui est sûr c'est que celui avec lequel nous vivons et M-O-R-T.
Réponse de le 27/04/2012 à 5:50 :
on ne peut pas inventer des services dans le vide.les services doivent s'appuyer sur une industrie de production
Réponse de le 27/04/2012 à 7:23 :
, je finance ces bons d'achat en supprimant les conseillers régionaux, les sénateurs, en diminuant les rémunérations des députés et par l'impôt , un impot très important sur les 10% les plus riches, car les inégalités ont explosé ces dernières années y compris dans la fonction publique et c'est ce qui crée ce déséquilibre; Alors , soit il faut diminuer le salaire des plus riches pour augmenter celui des pauvres, soit il faut les taxer en proportion. rien ne justifie que des gens gagnent 4 ou 6 fois plus que d'autres, même s'ils ont fait les grandes écoles , m^^eme si ce sont des managers . Des différences aussi importantes sont inadmiissbles.
a écrit le 26/04/2012 à 20:37 :
=> mesures n°5, 10, 11, 12 et 13 du manifeste ROOSEVELT 2012

- neutralisation de 80% des plans de licenciement en cours en appliquant à la lettre ce que le gvt allemand a mis en place depuis 2008
- création de 2 MILLIONS d'emplois CDI en 5 ans ,essentiellement privés, sans attendre le retour de la croissance et sans ruiner l'état ni les entreprises ni le contribuable

40 personnalités de tous horizons et 27.000 signataires pour l'instant

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20120224trib000684740/les-15-mesures-radicales-de-roosevelt-2012-pour-sortir-de-la-crise.html
a écrit le 26/04/2012 à 20:25 :
Ne vous inquietez pas flamby arrive y va vous arranger cela
Réponse de le 26/04/2012 à 20:46 :
Après ces 10 années sombres d'une gesuion piteuse de l'UMP, rien ne peux être pire, y comprit pour les électeurs de droite traditionnelle. Après tout Chirac avait fait arriver Mitterand au pouvoir, le dauphin préféré de Chirac Mr Sarkozy a continuer en embrassant des socialistes dans les gouvernements de son collaborateur Fillon, et Sarkozy et son collaborateur nous amènent à nouveau le socialiste de droite Hollande au pouvoir. Cesont bien les mêmes bonnets blancs blancs bonnets kiff kiff. et Basta.
Réponse de le 27/04/2012 à 11:58 :
La vulgarité en moins pour les socialos et encore. Mais Sarko, Morano and co sont imbattables à ce petit jeu
a écrit le 26/04/2012 à 20:23 :
La destruction massive d'EMPLOIS, c'est ce que les familles française retiendront du déplorable bilan de Sarkozy / Fillon / Wauquiez / Bertrand etc etc. La destruction massive d'ENTREPRISES, c'est ce que les ENTREPENEURS français retiendront du déplorable bilan de Sarkozy / Fillon / Estrosi / Novelli / Besson. Il est temps que les français en tirent toutes conséquences, à la Présidentielle, MAIS aussi aux Législatives car les Parlementaires ont aussi une lourde responsabilité pour avoir laissé faire benoitement les gouvernaillons de Fillon brouillon et approximatif.
Réponse de le 27/04/2012 à 1:24 :
Avec l'UMP, les députés de droite en plus d'être "godillots" sont devenus panurgiens.
Non contents de voter avec leurs pieds, ils le font aussi comme des moutons. Le résultat, c'est qu'il vont finir à l'abattoir aux prochaine législatives, transformés en viande hallal par le couteau des frontistes. Paradoxal.
Réponse de le 27/04/2012 à 9:30 :
Les Parlemetnaires UMP, un mélange de moutons et de loups affamaés ont une bonne prédisposition à se manger entre eux, ils finiront par se canibaliser.
a écrit le 26/04/2012 à 19:46 :
lu sur le télégramme: Chômage. Nouvelle hausse en France et en Bretagne.....bravo la Bretagne a déjà fait session?
a écrit le 26/04/2012 à 19:43 :
Ah la la tous ces chômeurs !!! ras le bol, qu'ils aillent travailler bon sang.....bon je déconne, tous cela pue .....
a écrit le 26/04/2012 à 19:19 :
Nous allons connaître une situation comme la Grèce avec des tas de suicides, hélas. Un chômage considérable. Le pays s'enfonce dans la misère sans aucun espoirs d'en sortir un jour. Seuls nos élus qui ont eu la clairvoyance de s'octroyer des indemnités non-imposables ne sentiront pas les effets de la crise. Ils sont responsables mais pas coupables. Ben voyons.
a écrit le 26/04/2012 à 19:08 :
Il faut tenter de nouvelles pistes mais qui osera les adopter :

1) Supprimer le SMIC surtout pour des activités à faible productivité
2) dans le même temps, libérer les services et en finir avec des monopoles( taxis par exemple, architectes, la liste est longue en france )
3) réduire ldes dépense de l'Etat ( suuprimer les sénateurs, supprimer les préfectures, réduire le nombre de régions, supprimer les départements, réduire les dépenses de fonctionnement des ministères
Réponse de le 26/04/2012 à 20:36 :
Vous avez tout à fait raison. Nos entreprises délocalisent car la France n'est pas compétitive vis-à-vis des pays émergents.
Alors alignons-nous sur le moins-disant planétaire : supprimons toute protection sociale, instaurons une durée minimum légale du travail de 80h/semaine, payons les travailleurs 150?/mois, ... !!!
Mais cette fuite en avant est-elle vraiment la finalité de l'humanité ?
La seule solution est de mettre en place des barrières douanières aux frontières de l'Europe, pour stopper les ravages causés par les politiques de dumping (social, environnemental,...), et équilibrer nos finances publiques.
Pour cela, il faut commencer par virer le monarque, et sa troupe qui conduisent le France à la ruine.
Réponse de le 26/04/2012 à 22:55 :
@ Pierre
Supprimer le smic quelle bonne idee. Heu on pourrait aussi s'aligner sur les l salaires roumains (ne parlons meme pas des chinois) Par contre n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste. Ne faites pas comme la majorite de francais d'accord pour ce genre de mesures mais surtout pas pour eux.

Pierre il faut arreter cette surenchere neoliberal. Parce que c'est justement ca qui est en train de tuer le liberalisme.Si demain vous baissez les salaires baissez les impots des plus aises, les autres pays suivront. C'est malheureusement ce qui se passe aujourd'hui.Regardez l'exemple de l'angleterre qui sabre les depenses publiques, baissent les impots des plus riches avec quel resultat.
A ce jeux du toujours plus (ou moins) la democratie se cassera la gueule et on se retrouvera avec un scenario type annee 30. Les extremes qui montent dans tout les pays d'europe devraient nous emmener à des propos plus mesures.
Réponse de le 27/04/2012 à 1:29 :
@ Boss
Ce que vous dites est raisonnable. Vous serez d'accord avec moi que le système est donc "cuit" et qu'il faut en inventer un autre. Comme je ne pense pas que nous pouvons faire confiance aux politiques pour avoir des idées révolutionnaires, c'est donc le peuple qui devra s'atteler à la tâche. En général ça finit comment ce genre d'embrouille?
Réponse de le 27/04/2012 à 9:32 :
La solution radicale sera peut être que les français se révoltent comme en Lybie, l'équipe à Sarkozy se verra ainsi dans son rôle dédié, celui de Kadhafi.
a écrit le 26/04/2012 à 19:03 :
Le gros problème est que les embauches sont gelées en attente de l'election du prochain president !! Certaines relations chefs d'entreprises me confient egalement penser a renoncer aux embauches prévues cette année, la cause étant la hausse des charges qui sera mise en place par Hollande !! Un conseil gardez votre emploi car si vous le perdez une longue galère va commencer !!
Réponse de le 26/04/2012 à 19:51 :
mettez le fn au pouvoir triste france
Réponse de le 26/04/2012 à 19:51 :
mettez le fn au pouvoir triste france
Réponse de le 26/04/2012 à 22:26 :
Vu ce qui risque d'arriver sur le droit au licenciement et les charges en hausse j'anticipe et n'embauche plus en France depuis quelques mois. Ma PME n'a pas les moyens de se retrouver en sur effectif en cas de revirement de situation économique. Le droit du travail est un dfrein énorme à l'emploi en France. Qui comprends çà?
Réponse de le 27/04/2012 à 1:35 :
@Pme
Vous voyez le problème par le petit bout de la lorgnette. Imaginez qu'il n'y ait pas de droit du travail? Votre Pme n'existerait pas, votre pays serait sous-développé, les infrastructures nulles. Tout comme une République bananière d'Afrique...encore que depuis quelques temps l'évolution en France sous l'impulsion de $arkozy de Nagy Bocsa, on s'en rapproche dangereusement.
a écrit le 26/04/2012 à 18:59 :
Le vrai bilan de Sarko....+35% de chomeurs en plus.... Bravo les politocards.... Et avec
le prochain qui arrive le 06 mai ne sera pas mieux....
Réponse de le 26/04/2012 à 19:31 :
a relativiser en égard de ce qui ce passe ailleurs.
Réponse de le 26/04/2012 à 19:33 :
Et en données corrigées ????
Réponse de le 26/04/2012 à 20:03 :
Il serait intéressant de savoir combien de fonctionnaires n'ont pas été embauchés du fait de la règle du non remplacement d'un départ à la retraite sur deux. Puis il faudrait comparer ce chiffre à la hausse du chômage depuis l'application de la règle, car les candidats non recrutés par l'Etat sont pour certains dans le privé ou à la recherche d'un emploi non ? Alors fallait-il continuer à recruter des fonctionnaires pour faire baisser les statistiques du chômage ?
a écrit le 26/04/2012 à 18:54 :
Pôle Emploi m'a proposé un stage de formation début Mars.
J'ai refusé cette formation qui ne correspondait pas à ma situation.
Bravo Pôle Emploi.

NB : Je suis en retraite depuis Septembre 2009.
a écrit le 26/04/2012 à 18:41 :
les vrais emplois de gauche arrivent ...
a écrit le 26/04/2012 à 18:33 :
Comme pour des millions de fonctionnaires, cette nouvelle me laisse totalement froid.
Réponse de le 26/04/2012 à 19:34 :
Passes le concours.
a écrit le 26/04/2012 à 18:30 :
Vous êtes d'un optimisme délirant. Renseignez vous sur l'interdiction d?annoncer des plans de licenciement en période électorale . Attendez vous au pire après les élections car il n'y aura pas suffisamment de place dans les stages de soit disant formation pour baisser la montée brutale du chômage après les législatives.
Réponse de le 27/04/2012 à 12:01 :
c'est là que ça va devenir rigolo (ironie). Crise éco rien à côté de crise sociale et morale aussi profonde. Tant pis, la génération baby boom aura été la seule à ne pas connaitre la guerre. Bravo à eux, ils ont bénéficié de l'après-guerre pour se gaver et en ont provoqué une (la future, là bientôt!!) pour continuer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :