Les impôts augmentent presque partout... et surtout en France

 |   |  495  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En 2011, les impôts ont augmenté dans 20 pays de l'OCDE, et ont diminué dans six. C'est en France que la hausse a été la plus importante, après le Chili.

Face à la crise, la plupart des pays industriels augmentent leurs impôts. C'est la conclusion à laquelle parvient l'OCDE, au regard des données concernant les prélèvements obligatoires, que l'organisation vient de publier. L'an dernier, 20 pays membres de l'organisation ont accru leurs prélèvements, contre 6 qui les ont diminués, en proportion du PIB. C'est au Chili que les taxes et autres contributions publiques ont le plus augmenté, de 1,75 point de PIB. Mais la France ne situe pas si mal, pourrait-on dire, de ce point de vue. Juste après le Chili, en fait. Les prélèvements obligatoires y ont augmenté de 1,35 point de PIB, passant de 42,9% à 44,2% de la richesse nationale. La République tchèque se situe juste après (+1,1 point), suivie de près par l'Allemagne (+1 point).
Cette évolution tient bien sûr à la contrainte de réduction des déficits publics, qui pousse les gouvernements à accroître la pression fiscale. Mais aussi, souvent, à diminuer la dépense publique. Ainsi, en Grande-Bretagne, les prélèvements obligatoires ont augmenté plus modérément (+0,7 point), le choix ayant été fait d'accentuer les efforts sur les dépenses. Difficile de dire que cette politique a été plus efficace que celle conduite en France : le déficit public britannique s'est à peine résorbé, en raison d'une croissance trop faible, inférieure à 1%.

Le luxe suédois de baisser les impôts
Certains pays se sont offert le luxe de pouvoir baisser leurs impôts, comme la Suède, où le taux de prélèvements a reculé sensiblement, d'un point de PIB. Une politique rendue possible par l'excellente situation des finances publiques suédoises...Elle est d'ailleurs poursuivie actuellement.
Les prélèvements obligatoires y sont désormais proches du niveau français (44,5% du PIB contre 44,2% dans l'Hexagone), alors que le taux record est constaté au Danemark (48,1%).

En 2011, la hausse la plus forte depuis Juppé
La forte hausse des prélèvements obligatoires, en France en 2011, la plus importante depuis Alain Juppé, en 1996, peut surprendre: les hausses d'impôt entrées en vigueur en 2011 ont tout l'air d'un simple apéritif, en comparaison de ce qui a suivi. Mais Nicolas Sarkozy avait tout de même avalisé une série de remises en causes de niches -ou considérées comme telles- dont certaines importantes, comme la remise en cause du calcul mensuel des baisses de charges ou la fin du taux réduit sur les abonnements internet ou les mobiles «triple play». En outre, de nombreux mécanismes mis en place lors de la relance de 2009 ont pris fin.

La France hors concours pour 2013
En tout état de cause, on peut parier qu'au titre de l'année 2013, la France, avec ses 30 milliards d'euros d'impôts en plus (1,5 point de PIB) aura droit à la palme des hausses des prélèvements au sein des 29 pays de l'OCDE...Même si certains pays d'Europe du sud, en situation difficile, ont fortement recours, également, à la fiscalité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2012 à 18:21 :
Ce n'est pas nouveau, le français ronchon est contre l'impôt quoi qu'il arrive... L'impôt c'est l'état, l'état c'est nous; c'est aussi simple. Arrêtons de regarder à gauche et à droite, d'essayer de rentrer dans les niches fiscales à tout prix, à gagner plus de fric pour acheter la dernière télé.... En essayant de vivre simplement, nous consommerons moins, vivrons mieux, ensemble à nouveau et en payant paisiblement nos impôts; le Danmark l'a fait pkoi pas nous? Ils ont une politique géniale orientée sur l'assistance aux demandeurs d'emploi, aux femmes enceintes et à la petite enfance et aux retraités en maison de retraite. Une vision du bonheur en sorte.
Hollande fait son taf, c'est il y a 25 ans qu'il fallait taxer! Il est évident que maintenant les gens ne comprennent pas pkoi on vient leur taper leurs économies...Le réveil est brutal je le consens.
Je nous souhaite bon courage! Nous allons nous en sortir tous ensemble! Allons de l'avant!!!

Antoine
a écrit le 18/11/2012 à 17:11 :
Le probleme en France c'est que des que vous vous attaquez aux depenses, vous n etes pas elu ou re-elu.
Réponse de le 18/11/2012 à 17:56 :
Vous avez tout à fait raison .....c'est un suicide collectif !!
a écrit le 06/11/2012 à 18:23 :
dans 5ans , la moité de la france sera SDF, merci mr hollande
a écrit le 26/10/2012 à 19:05 :
il faut resituer les impôts dans la situation économique de chaque pays. Ceux qui ont fait les réformes courageuses sont repartis sur une situation assainie, repartent sur une situation de croissance. Rien à voir avec la france qui est totalement surendettée, a un déficit du commerce extérieur trés négatif (plus de 70 milliards), et donc pour qui l'augmentation des impôts est une asphyxie supplémentaire des consommateurs (baisse du pouvoir d'achat) et des entreprises (augmentation des charges), donc des impôts qui tuent l'emploi et aggravent la dette par effet induits, d'autant qu'il n'y augmentation des dépenses publiques en 2013 (+ 6 milliairds). Donc la gestion actuelle tue l'emploi et aggrave la situation économique, il faut commencer par baisser les colossales dépenses publiques pour amorcer un cercle vertueux, mais hollande ne sait que taxer, aucune culture économique et gestion du clan électoral, impossible de faire plus destructeur, on va dans le mur
a écrit le 25/10/2012 à 13:33 :
Vous avez presque raison, cher TGV ... mais n'oublions pas qu'avec un déficit à 3 % du PNB la dette croîtra quand même d'une centaine de milliards et pour peu que le taux auquel la France emprunte remonte, la charge de la dette progressera sensiblement !
a écrit le 25/10/2012 à 13:27 :
L'étude ne parle pas de l'augmentation des impôts mais de la hausse des recettes fiscales !
a écrit le 25/10/2012 à 11:33 :
Que nous demande Hollande? Une augmentation très sensible des impôts directs et indirects? Que nous promet-il? Dans quatre ans le niveau de la dette de la France n'aura pas augmenté! Triste consolation. Finalement ce supplément d'impôts va servir à maintenir un train de vie de l'Etat que ce pays ne peut plus s'offrir! Deux questions me viennent à l'esprit. Que fait ce gouvernement pour créer de la croissance? Je ne sais pas. Que fait ce gouvernement pour faire des économies structurelles comme l'Allemagne l'a fait? Rien!
a écrit le 25/10/2012 à 11:27 :
Main mise de l?état PS UMP sur l?épargne des français:

1996: 0,5 % de prélèvement sociaux
2012 : 15,5 de prélèvement sociaux!
a écrit le 25/10/2012 à 11:17 :
faut bien financer tout les cadeaux fais à nos retraités chouchoutés qui pèsent tant électoralement...
Réponse de le 25/10/2012 à 12:37 :
Les retraités dont vous parlé, sont également concernés par les prélèvements sociaux ! un PEL ouvert en 2001 et finissant en 2011 va maintenant subir ce prélèvement ce qui nous a informé notre banquier ! alors quels cadeaux aux retraités. On nous prélève la CSG sur la totalité de notre retaite, ce n'est pas le cas pour les salariés. On va maintenant nous préléver des taxes sur nos retraites ! on fait des cadeaux aux banquiers, ça oui !!
a écrit le 25/10/2012 à 8:57 :
Le principe d'annualité budgétaire, vous savez ce que c'est ?

" Le principe d'annualité budgétaire consiste à fixer pour une année la durée de l'exercice budgétaire. Cela signifie que l'autorisation budgétaire donnée par la loi de finance n'est valable que pour une année. Il n'existe donc pas de loi permettant à un gouvernement de prélever un impôt permanent. Mais cela signifie aussi que l'autorisation de dépenses donnée par la loi de finances au gouvernement ne couvre également qu'une année" ( source wikipédia, )

Donc les hausses d?impôts en 2011 ont été prévus en 2010...Et qui était au pouvoir en 2010 ?
a écrit le 24/10/2012 à 23:39 :
Voilà une information très intéressante car elle montre que l'UMP et son "directeur" M. Sarkozy a fait exploser les impôts et que notre baratineur national M. Copé nous raconte des salades tout comme Mme Pécresse M. Fillon et autres artistes de droite et que nos extra-terrestre de la gauche sans grande envergure comme l'UMP vont satelliser la France en imposition. Conclusion l'endemble de nos Pieds Nickelés pas innovants mot à la mode mais dont ils ne connaissent pas le sens, sont les pires politiciens de la planète ne parlons pas des zombis type M. Mélenchon et Mme Le Pen nos deux bobos des extrèmes.
La grande question quand enfin les françias resteront chez eux le jour du vote, sans aucune voix à en dehors des deux pour cent de militants des partis politiques, qui eux en bon zozos votent comme des veaux, mot du général qui n' a jamais été aussi vrai.
Réponse de le 25/10/2012 à 13:48 :
D'accord avec vous samarinda. Grâce à l'ancienne équipe au pouvoir nous n'étions que second mais je pense, qu'avec la nouvelle, la première place nous est désormais promise. Il est dommage qu'en France on "brille" surtout dans des domaines plus que douteux : consommation d'alcool, de médicaments, administration pléthorique et tutti quanti....
a écrit le 24/10/2012 à 22:21 :
Si je comprends bien, même à l'UMP on pratique une politique socialiste.
Réponse de le 25/10/2012 à 13:07 :
C'est exact. D'ailleurs, notre droite se situerait sur l'échiquier politique américain, à gauche du Parti Démocrate ! Et quand on a pu qualifier Chirac d'homme de droite, un rad-soc !.. On a tout dit, ou presque
a écrit le 24/10/2012 à 20:49 :
Le constat du candidat à la succession de Mrs Merkel; Peer Steinbrück,SPD, sur la situation économique en Allemagne. Afin de pouvoir augmenter les taxes sur les entreprises. Il y en a qui vont mal et taxe et il y a en qui voit du potentiel de taxation. Donc gegeclermont les taxes ont déjà augmenter (certaines cotisations, comme les retraites baissent) et pourrait encore augmenter outre-rhin.
a écrit le 24/10/2012 à 20:33 :
Ca change pas grand chose, ça fait 40 ans que ça monte.
Bon là avec le présiflan, ça monte fort, mais le symbole est à ce prix.
Et puis les riches n'avaient qu'à pas devenir riches!
N'oublions pas que le monde nous admire pour ces grands mouvements du menton symboliques.
De toute façon, soyons patients, le FMI va bientôt s'occuper de nous.
a écrit le 24/10/2012 à 19:52 :
Et m'on partait déjà de très haut !
a écrit le 24/10/2012 à 19:39 :
Ce sera quoi demain ? Diminuer de 20 % les indemnités chômages, les salaires ? Les aides à l'immigration ??
a écrit le 24/10/2012 à 19:28 :
Moi, j?augmente les impôts pour la réussite de la France. Non mais !
Réponse de le 25/10/2012 à 0:29 :
Ben faut bien qu'il soit exemplaire quelque part, flamby !!
a écrit le 24/10/2012 à 19:25 :
Pour résumer : forte hausse des impôts en 2011, nettement plus en 2012 et encore beaucoup plus en 2013 ! Les parasites de l'UMP et du PS ne seront donc jamais rassasiés ?
Réponse de le 25/10/2012 à 9:20 :
il vous faut ajouter les 25% DE FONCTIONNAIRES ....assimiles en plus clientaile du ps pour croquer le millefeuille
a écrit le 24/10/2012 à 19:16 :
Nos élus votent d'autant plus volontiers des augmentations d'impôts ou des impôts nouveaux pour les autres qu'ils n'en paient pas eux-mêmes (indemnités non-imposables obligent). C'est la République exemplaire.
Réponse de le 24/10/2012 à 22:20 :
Ils ont réussi à remettre en place ce qui prévalait avant la révolution française ou 90 pourcentage de la population paye pour les privilégié.
a écrit le 24/10/2012 à 19:10 :
On ne peut pas dire que le gouvernement est mauvais partout, il y a des domaine ou il est très bien classé a l'international. Notamment en ce qui concerne les hausses d'impots (30 milliards pour 2013), a default de savoir faire autre chose.
Réponse de le 25/10/2012 à 4:23 :
On pourrait exporter ce précieux savoir-faire.
a écrit le 24/10/2012 à 19:07 :
Au moins nous sommes premier dans un domaine, on dit merci qui ?
a écrit le 24/10/2012 à 18:55 :
Quelle surprise ! avec les socialistes, nous étions sûr de payer, nous ne sommes pas déçus et ce n'est pas fini. En allemagne, les impôts vont baisser mais ils ont un commerce extérieur au beau fixe, une chancelière compétente et nous c'est le contraire !
Réponse de le 24/10/2012 à 20:31 :
eh le niais - regarde les mois précédants l'élection présidentielle en France, le bilan de ton copain n'était pas meveilleux - Cinq années ou le déficit du commerce extérieur na cessé d'augmenter de plusieurs milliards d'euros il me semble - alors pour un gars compétent le bilan n'était pas glorieux .
Réponse de le 24/10/2012 à 22:04 :
pelle à feu, eh benh on peut dire que ton champion flamby , lui, fait des étincelles ! Faudra lui acheter des rames, en plus des pédales, car il ne pédale plus assez vite, enfin si mais dans la choucroute lol!
a écrit le 24/10/2012 à 18:51 :
eh oui vive le socialite donnons aux autres mais pas aux francais c est ca le socialisme
Réponse de le 24/10/2012 à 22:25 :
oui
Réponse de le 25/10/2012 à 4:27 :
On donne surtout aux élus qui, eux, n'ont pas besoin de se priver.la solidarité tant vantée par les socialistes n'existe pas pour eux. C'est ce qu'ils appellent la justice sociale!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :