Fillon et Copé s'accordent sur une réforme de l'ISF

 |   |  423  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Les deux candidat à la présidence de l'UMP ont évité toute opposition frontale lors du débat télévisé qui les a opposé jeudi soir. Jean-François Copé a prôné un retour sur les 35 heures tandis que François Fillon a fait valoir le bilan de sa politique économique lorsqu'il était premier ministre.

"L'ISF est un impôt stupide, qui rapporte très peu d'argent mais qui est devenu un symbole de justice. Mais plutôt que de le supprimer, je propose que cet impôt soit réorienté massivement dans l'économie, dans les fonds propres des entreprises de croissances", Jean-François Copé a fortement critiqué l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) jeudi soir lors du débat sur France 2 qui l'opposait à François Fillon. "L'ISF, les socialistes sont en train de le tuer. Il va donc falloir réformer nécessairement la fiscalité du patrimoine" a pour sa part estimé François Fillon.

Lors de ce premier débat télévisé, les deux candidats à la présidence de l'UMP ont tenté de marquer leurs différences tout en évitant l'écueil de l'affrontement.

"Un contrat de travail unique"

Interrogé sur le thème de l'emploi, Jean-François Copé a proposé une réorganisation du travail afin de tenter d'infléchir la courbe du chômage : "En ce qui concerne le chômage, je pense que la question de la seule réduction du déficit budgétaire ne peut pas suffire, à Génération France, le club que je préside, on avait fait une proposition, la compétitivité, et revoir l'organisation du travail en France." Selon lui, il faudrait créer "un contrat de travail unique, à durée indéterminée" et revenir sur les 35 heures.

Fillon défend son bilan économique

Lors de son interview en première partie d'émission, François Fillon s'est quant à lui justifié sur sa politique économique lorsqu'il était au pouvoir : "A partir de 2008, il y a une crise sévère, traduite par un effondrement des recettes. Le choix que nous avons fait avec Nicolas Sarkozy, que je ne regrette absolument pas, c'est de relancer l'économie et nous l'avons fait en augmentant la dette d'une part et d'autre part en augmentant les prélèvements obligatoires". L'ancien Premier ministre s'est efforcé de valoriser son action : "Pendant cinq ans, on a essayé de tenir la tête de l'économie française hors de l'eau. Quand on a laissé les clefs de la maison à François Hollande et Jean-Marc Ayrault, l'économie française était celle qui a connu le moins de récession des économies européennes" a-t-il soutenu.

Les questions économiques seront sans doute primordiales dans le choix des militants de l'UMP lors du scrutin interne qui se tiendra le 18 novembre prochain et qui désignera le président du parti.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2012 à 7:31 :
"Les entreprises de croissances" !!! Cherchez la phaute s'ille vout plé !!!
a écrit le 17/11/2012 à 23:33 :
C'est effrayant de voir à quel point la défaite ne les a pas changé. Se rendent-ils compte à quel point ils sont choquants en ne se préoccupant que de la minorité qui paie l'ISF ?
En plus, l'UMP veut nous faire croire qu'ils pourront s'en acquitter en investissant dans les PME. On sait d'avance qu'ils leur permettront d'investir dans leur propre PME où l'argent dormira tranquillement en attendant les 5 ans pour exonération.
a écrit le 27/10/2012 à 19:39 :
A Pantins irresponsables, on n'en reparlera dans 5 ans des résultats de ce nouveau gouvernement car il est facile de critiquer mais pour le moment on voit rien de positif, si ce n'est d'aider les "démunis" et j'avoue que je suis dégoutté de voir qu'ils s'en sortent mieux que ceux qui touchent un SMIC car tout leur est dû même les soins
a écrit le 27/10/2012 à 7:43 :
les émules de la pire calamité de l'ére sarkozy qui à fait plonger la france leur bilan avec leur gourou sarkozy qui malgré toutes ses frasques et affaires nébuleuses lui et sa suite continuent à jouir de salaires +primes +frais payés par les con..de contribuables quand à leur fierté de bilan en effet quels records à l'heure actif plus de 600 milliards ? de trou de dettes (le dilapidage des fonds publics)les caisses exangues sauf leurs poches( 'voir les multiples affaires de manipulations orchestrés ) le record des inégalités (quasi 12 millions de précaires)un afflux massif de plus de 1 millions de .tous azimuts une régularisation en plus en moyenne de près de 35 à 40 000 clandestins illègaux en 5 ans plus de 1 vmillion de chomeurs à leur actif les augmentations faramineuses de plus de 50% des énergies carburants matières premières etc..des impots et taxations à pusoif sauf pour les riches et nantis des réformes discriminatoites ne ciblant que les salariés les séniors et retraités du secteur privé en effet quel bilan ???dommage que 1789 ne peut etre reconduit
Réponse de le 27/10/2012 à 15:05 :
Sarko et Fillon ont sauvé ma boite industrielle par la réforme de la taxe pro, juste à temps ....Hollande et Heyrault sont bien partis pour la couler en supprimant la TVA sociale qui aurait pu nous donner une bouffée d'oxygène pour recommencer à innover et à investir, en revenant à la retraite à 60 ans qui fait partir de façon anticipée des savoir faire importants dans ma boite et qui vont augmenter mes charges l'an prochain alors que nous sommes toujours plus sur le fil du rasoir, subissant de plus en plus fort la concurrence asiatique. Avec Sarko, on avait le sentiment que le gouvernement connaissait nos difficultés et essayait de nous aider. Aujourd'hui nous avons un gouvernement complétement désorienté qui voudrait satisfaire son électorat de gauche mais qui réalise de plus en plus que la clé de la croissance passe avant tout par les entreprises et qui ne sait plus que faire ..... le chômage va exploser dans les mois qui viennent parceque les entrepreneurs sont complétement découragés . Ce n'est certainement pas votre idée car vos propos outranciers montrent un fanatisme et une dépendance complète aux médias de gauche. Mais moi ce ne sont pas des chiffres bidons que j'expose mais mon vécu et mon quotidien .... si seulement on avait pu conserver Sarko .....



a écrit le 26/10/2012 à 21:52 :
Même moi, j'aurais pu faire mieux à la Sarkozy et Fillon (et je ne suis pas socialiste)
a écrit le 26/10/2012 à 20:06 :
A bye bye, La dette de 600 milliards, il est trop simple de conclure qu'ils sont responsables de cette hausse car il y a bien évidemment un effet de crise que l'on peut ignorer. Entre fin 2006 et début 2011, la dette de la France a augmenté de 23 points de PIB. c'est beaucoup mais moins qu'en Espagne, en Ukraine USA, japon Portugal grèce Irlandes. Les 3 derniers pays ayant reçu une aide du FMI. Donc attention aux simplifications et aux articles démago..; Et attention aussi aux paroles des socialistes qui ne sont bons que pour descendre la droite au lieu d'agir...
a écrit le 26/10/2012 à 14:32 :
Copé , pain au chocolat , son origine , algérienne et roumaine , chercher l' erreur .
a écrit le 26/10/2012 à 14:09 :
Comment croire encore un instant en un ex premier ministre qui déclarait un État en faillite à son arrivée à Matignon et a accru de plus de 600 milliards la dette publique. La crise a bon dos. Il fallait avoir le courage de s'opposer à cette spirale ou alors démissionner. L'heure de la retraite a sonné pour lui ... Et puis cela m'amuse toujours de constater que ces politiques ont davantage d'idées quant ils sont dans l'opposition que quant ils ont le pouvoir ...
a écrit le 26/10/2012 à 13:17 :
Ces deux tartarins , pour qui j'avais voté , n'ont rien foutu pendant cinq ans notamment en terme de réforme publique et ils vont nous faire croire qu'ils ont changés en six mois .. lol ..
a écrit le 26/10/2012 à 11:18 :
Hors jeux pour les deux comparses .... il ya des choses plus urgentes!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 26/10/2012 à 12:16 :
pmxr, quand l'heure est au règlement de la surtaxe ISF qui arrive en ce moment, mon urgence, comme beaucoup de cons,c'est de pouvoir la payer.
Réponse de le 26/10/2012 à 14:07 :
L'économie s?effondre .... il y a urgence !!!! voilà ce que je voulais dire ... et François qui n'a jamais vendu une savonnette de sa vie (comme bien d'autres au gouvernement)... ne fait rien de bon !
a écrit le 26/10/2012 à 11:18 :
Après les avoir écouté, je n'ai aucune envie de voter pour cette fausse droite, la France aura t-elle un jour un vrai parti de droite, pour permette aux électeurs d?effectuer un vrai choix ?
a écrit le 26/10/2012 à 10:58 :
IMBECILE, car taxe des valeurs improductIves : residence principale, et laisse e cote les grandes fortunes en oeuvres d'art ; INJUSTE, car un couple est deux fois plus imposé qu'un celibataire . POURQUOI ? injustifiable, a droite comme à gauche
Réponse de le 26/10/2012 à 14:15 :
Merci ! ;o)))))))))
Réponse de le 26/10/2012 à 15:44 :
Pour ne pas la payer ne pas se marier : pour de plus amples conseils voir mme royal et mr hollande
Réponse de le 26/10/2012 à 22:04 :
Idem avec la concubine actuelle, la nouvelle Montespan.
a écrit le 26/10/2012 à 10:45 :
Une bonne idée pour soulager les pauvres contributeurs à l'ISF : leur laisser le choix d'investir cet impôt dans l'économie verte (dixit Hulot).
a écrit le 26/10/2012 à 9:47 :
Doite française, la plus bête du monde. Ils veulent supprimer l'ISF uniquement quand ils sont dans l'opposition. Idem pour les 35 heures !!!
Réponse de le 26/10/2012 à 10:22 :
idem pour les régimes spéciaux de retraite SNCF, idem pour l'augmentation de 500 milliards de la dette, idem pour la réduction de l'immigration, idem pour la restructuration des banques, idem pour le rétablissement de la compétitivité etc....
a écrit le 26/10/2012 à 9:28 :
il est tout à fait normal pour des socialistes de droite de trouver que l'ISF est un impot juste. Comme le socialisme est une idéologie injuste par nature, tout ce que prône cette idéologie sera trouvé juste par les tenants de cette idéologie. La position sur l'isf perlmet donc de préciser les socialistes officiels ou les socialistes cachés, comme la droite française, qui fait du socialisme depuis 40 ans ... (merci VGE)
a écrit le 26/10/2012 à 9:28 :
il est tout à fait normal pour des socialistes de droite de trouver que l'ISF est un impot juste. Comme le socialisme est une idéologie injuste par nature, tout ce que prône cette idéologie sera trouvé juste par les tenants de cette idéologie. La position sur l'isf perlmet donc de préciser les socialistes officiels ou les socialistes cachés, comme la droite française, qui fait du socialisme depuis 40 ans ... (merci VGE)
Réponse de le 26/10/2012 à 10:18 :
.....comme le libéralisme est une idéologie injuste par nature, tout ce que prône cette idéologie sera trouvé juste par les tenants de cette idéologie.
Réponse de le 26/10/2012 à 12:09 :
enfin un abord democratique:juste ou injuste est uniquement un point de vue personnel(comme aimer la fraise ou le chocolat).Le seul debat démocratique ne peut etre basé que sur des données vérifiables,mesurables...le reste ce sont des états d'ame politiciens
a écrit le 26/10/2012 à 9:12 :
isf ,un impot idiot,mais......
bref ! la droite est toujours aussi peu courageuse et apres ils s'etonnent que Mr Sarkosy ait était battu.
en 2007,on n'a crut à beaucoup de choses,mais cela à était souvent timoré avec des mesures en demi teinte.
ils n'arrivent pas à faire des mesures fortes comme la gauche avec les 35h ou la taxe à 75 %.
a écrit le 26/10/2012 à 8:59 :
c'est bien. Fillon et Copé ont inventé le fil à couper le beurre. Tout ce qu'ils nous disent, personne ne le savait. Que l'ISF soit improductif, accords de branches, etc Donc, c'est bon, en 2007, on est sauvé ... LOL
a écrit le 26/10/2012 à 8:39 :
ISF = impôt scélérat qui taxe des sommes ayant déjà payé l'impôt. De plus, ce rackett "légal" est improductif et draine des capitaux et des potentiels hors de France.
Mais l'idéologie est la plus forte, ainsi que la force d'inertie, la plus tenace des forces en France. Courage, coulons !!
a écrit le 26/10/2012 à 8:16 :
dans la première phrase, je pense qu'il faut écrire "évité" au lieu de "éviter" ;-)
a écrit le 26/10/2012 à 8:10 :
Monsieur Copé a bien dit que c'était un impôt idiot, mais que les français n'étaient pas pour des raisons idéologiques prêts à le supprimer. Cela viendra, mais pour l'instant, payons !!!!!
Réponse de le 26/10/2012 à 8:25 :
Pas courageux ni réalistes ces politiques! Tous trouvent l'ISF stupide et destructeur, mais aucun n'a le courage de le supprimer pour retrouver la compétitivité avec nos voisins! La France ne s'en sortira pas.
a écrit le 26/10/2012 à 8:04 :
plutôt mal à l'aise Fillon sur son bilan économique ,et pour causes!!!
a écrit le 26/10/2012 à 8:00 :
Curieux qu'ils aient des idées aujoud'hui qu'ils ne sont plus au pouvoir
J'aimerai voir les politiciens de droite et de gauche aider à nous relever plutot que de se battre
Defender nos intérets pas les votres

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :