La feuille de route bien chargée de JM Ayrault

 |   |  814  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Jean-marc Ayrault a présenté ce jeudi 3 janvier, à l'issue du premier conseil des ministres de l'année, son programme pour le premier semestre 2013. Pas moins de 15 projets de loi seront présentés, touchant à tous les domaines : marché du travail, école, logement, etc. Le tout au service d'une seule ambition : la compétitivité et l'emploi.

Le gouvernement est en action et tient à le faire savoir ! D?où la présentation par Jean-Marc Ayrault, lors du premier conseil des Ministres de l?année, ce jeudi 3 janvier, d?un « programme de travail du gouvernement » pour le premier semestre 2013, comprenant pas moins de 15 projets de loi. Le tout au service d?un seul objectif : rétablir la compétitivité et l?emploi. Rien de bien neuf, en vérité, les mesures présentées par le Premier ministre sont pour la plupart déjà annoncées ou sur les rails, d?autres s?imposent du fait de la censure par le Conseil constitutionnel d?une partie de la loi de finances 2013. Un programme au service d?une ambition : « créer un nouveau modèle français », que Jean-marc Ayrault a, par ailleurs, présenté dans une longue tribune publiée par le quotidien Le Monde daté du 4 janvier. Manifestement, le Premier ministre est à l?offensive sur tous les fronts pour faire oublier les quelques « couacs » de l?année 2012.

Une nouvelle mouture de la taxation à 75%

S?agissant du rétablissement des comptes publics, le Premier ministre a précisé que les chiffres définitifs du budget de l?Etat pour 2012 (recettes et dépenses, déficit) seront connus le 15 janvier. Des données qui, selon lui, « conforteront la crédibilité de notre trajectoire budgétaire » (sous entendu : parvenir à un déficit réduit à 3% du PIB dès la fin 2013). Dans ce cadre, il assure qu?un "réaménagement" de la contribution exceptionnelle (tranche à 75% sur les revenus à compter de 1 million d?euros) sur les plus hauts revenus censurée par le Conseil constitutionnel sera effectué « sans en changer le principe ». Reste à savoir quant ce « plan B » sera réellement présenté et efficient, sachant qu?il nécessitera l?adoption d?un collectif budgétaire. Par ailleurs, c?est au printemps que le gouvernement précisera quelles mesures d?économies il compte prendre, « notamment celles prévues dans le cadre du pacte national pour la croissance, la compétitivité et l?emploi ». Tous les ministères ainsi que les collectivités territoriales devraient être mis à la diète. Concernant l?emploi, rien de neuf. Jean-marc Ayrault a rappelé l?existence du dispositif des emplois d?avenir (secteur non marchand) et a confirmé que le projet de loi sur le contrat de génération (embauche aidé d?un jeune et maintien dans l?emploi d?un senior) serait le premier texte discuté lors de la rentrés parlementaire?. Sans insister sur son financement.

Vers une grande loi "travail"

Bien entendu, Le Gouvernement souhaite également que la négociation sur la sécurisation de l?emploi - qui reprend les 10 et 11 janvier prochains - débouche sur un « accord ambitieux » (auparavant, le gouvernement parlait d?un « accord historique »), qui ouvre aux entreprises les facultés d?adaptation dont elles ont besoin et apporte aux salariés les sécurités nécessaires. Le Gouvernement préparera un projet de loi sur ces sujets dès l?issue de la négociation.
Enfin, Les dispositions législatives permettant aux salariés de siéger dans les conseils d?administration, de mettre fin à certains comportements en matière de rémunérations et de protéger les entreprises contre les OPA hostiles seront présentées en Conseil des ministres avant la fin du premier trimestre. L?ensemble de ces dispositions pourraient être regroupées dans une vaste loi « Travail ».
Quant au décret modifiant les règles de revalorisation du Smic (nouvel indice des prix à la consommation et nouveau salaire de référence), « il sera présenté avant la fin janvier ». Un premier bilan du pacte de productivité et notamment du crédit d?impôt pour la compétitivité et l?emploi (CICE) sera dressé lors d?un séminaire gouvernemental en avril.


Loi sur la réforme bancaire dès ce mois de janvier

Côté finance, selon le Premier ministre, la Banque Publique d?investissements (BPI) « tiendra son premier conseil d?administration dans les prochaines semaines" et la réforme bancaire (séparation des activités) sera débattue au Parlement dès le mois de janvier ».
Et ce n?est pas fini. Le Premier ministre assure aussi que la loi sur l?urbanisme et le logement devant permettre de multiplier la construction de logements sociaux sera présentée fin juin en conseil des ministres. Quant à la « loi de refondation de l?école de la République » réintroduisant une véritable formation initiale pour les futurs « profs », elle sera présentée en conseil des ministres dès le 23 janvier. Sans oublier les suites du débat sur la transition énergétique, la réforme du système de protection sociale et la nouvelle étape de la décentralisation (projet de loi présenté fin mars). Ouf !

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2013 à 9:36 :
La feuille de route nous la connaissons tous. Attendre, encore attendre et prendre des mesures qui frappent les plus petits
a écrit le 04/01/2013 à 21:25 :
c'est pas minimiser le déficit quil faut faire, c'est 30% d'économes de dépenses improductives, de quoi financer la relance, baisser les charges et impôts et c'est surement 50 000 chômeurs en moins ! c'est pas un gouvernement, c'est une gréve perlée, il faut supprimer leur paye !!! tout politique qui ne baisse pas rapidement la dépense est en grève ! ils ne gérent absolument rien, et idem pour sarko et les prédécesseurs qui n'ont rien fait sur ce plan alors que c'est absolument majeur !!!! il faut les envoyer faire un stage en suéde pour apprendre le métier !
a écrit le 04/01/2013 à 16:35 :
Lui aussi, aurait besoin d'un ancien présentateur de JT comme conseiller en communication !
a écrit le 04/01/2013 à 15:12 :
JM Ayrault a signé le Manifeste ROOSEVELT 2012 il y a quelques mois (comme 70 autres personnalités et 88000 citoyens).

Mais il semble n'en avoir pas lu le détail, car il s'évertue à vouloir tout miser sur le retour de la croissance...
Réponse de le 04/01/2013 à 16:18 :

en plus futile et inutile des nominations de conseilles m .HULOT... m .SERILLON ...
a écrit le 04/01/2013 à 14:45 :
Et si avant de faire de nouvelles lois inutiles, on cherchait à supprimer toutes celles qui brident l'activité économique et emm.... les Français ?
a écrit le 04/01/2013 à 14:33 :
"Créer un nouveau modèle français", selon la louable ambition de Mr Ayrault, en oubliant de mentionner le traditionnel "que le monde entier nous enviera" pour faire bonne mesure du nombrilisme qui entoure la politique française. Ils ne sont pas les seuls il est vrai. Cependant c'est là que le bât blesse: ce modèle n'a été suivi par personne car trop coûteux. Aujourd'hui, là où d'autres réforment (poids de l'Etat, organisation administrative, Etat-providence) et s'adaptent aux nouvelles réalités de la concurrence, la France freine des quatre fers car un nombre considérable de personnes -et pas seulement les plus aisées- ont intérêt à perpétuer un système qui leur est largement favorable, mais financé par une minorité.
a écrit le 04/01/2013 à 14:28 :
Est-ce une idée ou notre premier ministre à l'air de plus en plus mauvais ?

Peut-être est-ce parce qu'il réalise que la politique menée a quelques lacune. Si on prend les chiffres de l'INSEE pour 2008 (désolé pour les approximation et l'ancienneté mais il est dur de trouver des chiffres précis):
- Pop active: 28 million de personnes
- Pop en activité: 25.7 million de personnes
- Pop payant des impôts: 13,7 million (49%)
- Fonctionnaires (collectivités territoriales incluses): 5,3 million dont 3,9 millions (approximation ~75%) sont imposables.
- Pop payant des impôts hors fonctionnaires (car ils sont payés avec les impôts): 8 million (29%).

Avec seulement 29% des français qui paient un impôt qui représente 20% du budget de l'état ... j'imagine qu'à un moment ou à un autre l'équation va devenir compliquée ...
Réponse de le 04/01/2013 à 14:52 :
Toute la population paie des impôts (TVA = 45 % des recettes de l'Etat). Auriez-vous été membre de la Cocoe pour livrer des calculs aussi guignolesques ? (approximation : voilà le mot juste !! fonctionnaire ôtés car ils sont payés par les impôts ...)
a écrit le 04/01/2013 à 13:58 :
Ne soyons pas dupes! Il reste imperturbable car il sait pertinement que sa retraite de premier ministre, rapidement acquise, sera beaucoup plus confortable que sa retraite de prof. d'allemand ! CQFD!
a écrit le 04/01/2013 à 13:17 :
La rédaction a oublié de mentionner "Publi-reportage" en début d'article. Merci de rectifier !
a écrit le 04/01/2013 à 12:48 :
Si vous etes véritablement un élus PS....
Commence par prêcher localement sur la fusion des régions et des départements vu que les socialistes ont toutes les cartes en mains..!!!
Réponse de le 04/01/2013 à 13:22 :
C'est minable ce que vous dites.
a écrit le 04/01/2013 à 12:24 :
il ne fait RIEN...et ne fera RIEN ..son soucis est de conserver le millefeuille pour gaver ses amis
a écrit le 04/01/2013 à 11:16 :
Sur les photos JM Ayrault est au bord du burn out ......jusqu'à quand ?

Sur le fond de l'affaire les politiques comme toute la socièté sont otages de l'administration qui freine,bloque ,enlise toute initiative .La haute administration nouvelle aristocratie d'état impose sa loi avec la complicité des syndicats de peur de permettre le moindre de ses privilèges .Je souhaite bon courage à ceux qui nous gouvernent !!!!
a écrit le 04/01/2013 à 11:10 :
le moins que l'on puisse dire c'est qu'il garde son sang froid et poursuit les réformes structurelles avec calme et détermination.Ce qui nous change de l'agitation stérile d'un sarkozy ou de l'inaction pathologique de Chirac.le gouvernement n'ose pas encore le dire,mais l'économie française devrait nous apporter d'heureuses surprise fin 2013.La grande discipline des ministres est un plus!
Réponse de le 04/01/2013 à 11:32 :
+ 1000 !!! trop bon de rire par ces temps de grisaille.
Réponse de le 04/01/2013 à 11:46 :
En effet, tout va bien madame la marquise, tout va tres bien meme!...
Réponse de le 04/01/2013 à 11:59 :
"L'économie française devrait nous apporter d'heureuses surprises fin 2013" boutade, bon mot, humour? "La grande discpline" ? Celle-là même qui conduit au rejet d'un certain nombre de propositions de lois car elles violent la constitution quand il ne s'agit pas de dossiers techniquement irrecevables (cf. le tarif progressif de l'électricité) avant même qu'elles ne soient invalidées car contrevenant à certain grands principes (la péréquation tarifaire dans ce cas précis) La discipline qui consiste sur la base d'un jugement de valeur lapidaire et gratuit à transformer un non-évènement (le départ de Depardieu) en affaire d'état peoplisé pendant des semaines sur toutes les unes? Ou la capacité à faire fuire les contribuables les plus fortunés sur la base d'une taxation qui ne verra probablement jamais le jour ? Ah oui pas de doute on se prépare un joyeux Noel 2013.. à ce niveau d'aveuglement béat je m'incline.
Réponse de le 04/01/2013 à 15:46 :
@élu ps. Mort de rire ! Trop fort votre commentaire... J'adore l'humour noir et le second degré.
a écrit le 04/01/2013 à 11:02 :
c'est peut etre utile toute ces nouvelles lois, mais ne peut-on pas en supprimer dans le meme temps?
a écrit le 04/01/2013 à 10:02 :
Une feuille de route chargée !!! Lui qui n'a pas fait grand chose de toute sa carrière travailler un peu le changera !! Avec les salaires que le peuple Français lui a donné et lui donne encore c'est la moindre des choses !!!
a écrit le 04/01/2013 à 9:39 :
et les mesures d'économies sur le mille feuilles administratif c'est pour quand.la crise est bien le résultat de l'endettement des états ;
a écrit le 04/01/2013 à 9:29 :
et les 10 milliards de réduction de dépenses annoncés l'an denier ? quels ministères ? comment ? quel rythme ? ce n'est que de la com ce plan de route ...
Réponse de le 04/01/2013 à 9:45 :
Ils rejoindront les 60 milliards prévus cette année !!!au pays de flamby on danse, on chante on ri ...( même les pieds dans la merdouille )...
Réponse de le 04/01/2013 à 13:49 :
Ce sont 10 milliards de baisse de l'augmentation des dépenses pas 10 milliards de dépenses en moins vous le n'avez rien suivi vous le faites exprès c'était pourtant clair.
Réponse de le 04/01/2013 à 15:05 :
@bolchevici:ha! ha!excellent,enfin un qui a de l'humour!je vous invite a nous rejoindre,de l'humour nous en avons aussi
a écrit le 04/01/2013 à 7:49 :
RTL vient d'annoncer que le taux du livret A serait rabaisser à 2 % en février.
Réponse de le 04/01/2013 à 12:15 :
à prevoir s'il ne descent pas a 1,75 encore
a écrit le 04/01/2013 à 7:32 :
Je ne sais plus quoi dire pour exprimer mon niveau d'exasperation vis a vis des dirigeants politiques Francais. Si seulement ils pouvaient partir en conges et laisser la population tranquille... Hors-mis la defense, la securite et les infrastructures... qui a vraiment besoin d'eux?! Je n'ose pas imaginer ce que 15 nouvelles lois vont apporter de positif?!...
a écrit le 04/01/2013 à 6:59 :
On s'accroche au 75 % , en donnant une image désastreuse pour les créateurs d'entreprise.. Tout cela pour gagner 160 Millions d'euros..Dans le même temps on donne 600 millions au congo (je crois), et 5,7 milliards a dexia.. !!
Incompréhensible ..Aujourd'hui socialiste ce sont plus que des mots comme réquisition, imposition, confiscation, délation.. Bref fuyons ce pays ou le rêve , la liberté de son bien , de son projet n'existent plus, et vite.. !
a écrit le 04/01/2013 à 6:28 :
Une feuille de route vers leurs demissions
Hollande demissioner si vous aimez la France
a écrit le 04/01/2013 à 0:02 :
Loi travail: On a tout essayé dans le dirigisme étatique disait un autre socialiste. Faudrait peut-être un peu faire confiance "au marché" car tout n'est pas à jeter. Et responsabiliser les syndicats (tous les syndicats) et les travailleurs.
Loi de régulation de la finance: s'attendre à un retraite en rase campagne.
Réduction des déficits: bonjour les impôts. J'attends de voir la réaction des bobos parisiens qui verront leur feuille d?impôts 2013 et 2014 ...
a écrit le 03/01/2013 à 23:35 :
Pour faire décoller et atterrir de si grands projets, c'est sur il lui faut un grand, très grand aéroport! Sinon on va au crash!
a écrit le 03/01/2013 à 20:50 :
Ce gouvernement n'a pas encore compris le niveau d'exaspération de la population et l'impérieuse nécessité de faire des réformes justes et d'envergure, d'améliorer largement la représentativité de tous les français dans les instances nationales, de diminuer sensiblement le nombre d'élus, de cesser de protéger constamment les mêmes lobbies, de réduire fortement les inégalités sociales en améliorant la vie des plus pauvres et en réduisant les revenus des plus riches .
Réponse de le 04/01/2013 à 7:15 :
Exact. La cécité continue de plus belle. Quand un million de personnes en colère descendront les Champs-Elysées la réalité leur sautera enfin à la figure. Il se pourrait bien que le sauve-qui-peut vide à toute vitesse le parlement. 100 sénateurs aux USA et 348 en France avec des avantages dignes de la royauté !! Des indemnités non-imposables pour ceux qui sont plus égaux que d'autres etc... LAMENTABLE.
a écrit le 03/01/2013 à 20:47 :
Ce regard en dit long sur l'homme. A chacun de se faire sa propre idée sur la personne ...
Réponse de le 03/01/2013 à 21:50 :
c'est la sortie de route du 1 ° ministre ils nous mement tout droit au desastre ..............................c'est tout du pipot ...........................
a écrit le 03/01/2013 à 19:39 :
Attention ! Regardez tous ! La montagne va accoucher de sa souris !
a écrit le 03/01/2013 à 19:29 :
Il n'y a qu'Hollande et sa clique pour y croire !
a écrit le 03/01/2013 à 19:01 :
il est pret a mordre
a écrit le 03/01/2013 à 18:50 :
Comme tous les gouvernements règlent les problèmes du pays à coup de projets de lois et de lois..qui sont faits et défaits au grès des alternances, ou sans..effets, on peut toujours rêver...ça donne au moins du travail à la haute fonction publique, à nos députés et sénateurs....la plupart des Français n'y croient plus....sauf ceux qui profitent du système...
a écrit le 03/01/2013 à 18:26 :
15 projets de loi, c'est pas assez. Si Ayrault arrive à en faire 40 à 50, à mon avis, on supprime tous les déficits, on crée 5 millions d'emplois et on dépasse les Allemands d'ici fin 2013. Il faut plus de projets de loi.
a écrit le 03/01/2013 à 18:20 :
rien de rien , trés fort ce mr ayrault, rien pour remonter la pente de la france
Réponse de le 04/01/2013 à 16:32 :
Pourtant je l'avais dit : notre route est droite mais la pente est raide !
a écrit le 03/01/2013 à 18:17 :
quand il va voir que pour l'emploi il n'aura qu'a se mobiliser tt seul, il va commencer a rire jaune! et comme on dit ' a salaire egal, travail egal' ;-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :