La recette d'Arnaud Montebourg pour construire "la France productive des années 2020"

 |  | 729 mots
Lecture 4 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Ce plan comporte trois parties: sauver l'existant, structurer les filières de demain et favoriser l'émergence de celles d'après-demain. Ambitieux? Le ministre du Redressement productif a bien l'intention de multiplier les consultations d'experts pour trouver les solutions idoines. Il compte aussi sur le lancement de la marque France lancée ce mercredi.

En présentant mecredi la nouvelle stratégie de filières industrielles du gouvernement, Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif marche dans les pas de... Christian Estrosi. En 2010, alors ministre de l'Industrie, l'actuel maire de Nice avait mis en place une politique de filières, au nombre de douze, dans le cadre de la Conférence nationale de l'industrie (CNI).

«Cette stratégie doit permettre de construire la carte de la France productive des années 2020, en tirant le meilleur parti de ses atouts, avec un Etat partenaire des entreprises, au service d'une politique industrielle ambitieuse et rénovée», a expliqué le ministre en Conseil des ministres.

Une stratégie «donnant-donnant»

Installé le 5 février prochain, le nouveau Conseil national de l'industrie (CNI) s'attachera à élaborer, avant la fin du premier semestre, des contrats partenariaux de filières. Il sera «l'incarnation» d'une politique industrielle solidaire qui privilégie le «donnant-donnant», a déclaré Arnaud Montebourg prédisant que les contrats des douze filières industrielles actuelles comporteront des engagements réciproques de l'Etat et des industriels.

Le premier objectif de cette politique consistera dans un premier temps à panser les plaies, en renforçant les filières actuellement en difficulté, notamment l'automobile. Elle devra aussi maintenir et développer les filières essentielles «où la France a des positions fortes comme les industries agroalimentaires, chimiques ou de la santé, et aussi à renforcer l'avance dont dispose le pays, dans des filières telles que le nucléaire et l'aéronautique, les éco-industries ou encore le secteur de la mode et du luxe», a précisé Arnaud Montebourg.

Une consultation prochaine pour les filières d'avenir

Plus prospectif, le deuxième volet de cette politique devra faire émerger les filières de demain. Certaines sont déjà identifiées: transition énergétique et écologique, numérique, santé et alimentation, et sécurité. Au premier semestre, une consultation sera organisée pour retenir les initiatives industrielles prioritaires pour le quinquennat, parmi lesquelles la voiture propre.

Le retour du Plan ?

Quant au troisième volet de la politique industrielle de filières, il aura pour objectif de préparer l'industrie d'après-demain. Comme le ferait par exemple, le Centre d'analyse stratégique, la version allégée de l'ex-Plan. Beaucoup de membres de la majorité regrettent le Plan et souhaiteraient le voir renaître sous la forme d'un commissariat général à la stratégie et à la prospective. Le nom de Louis Schweitzer est même déjà évoqué pour en prendre la tête.

Beaucoup d'experts sur les rangs

«La réorientation du programme d'investissements d'avenir permet le lancement, dans le cadre de la Banque publique d'investissement, d'un programme d'innovation de rupture. Au-delà, un comité issu des mondes de l'entreprise et de la recherche proposera au gouvernement, en liaison avec le commissariat général à l'investissement, les technologies clés dans lesquelles il est essentiel d'investir dès aujourd'hui car elles constituent les outils dont la maîtrise permettra de fonder le renouveau productif de la France dans quinze ans et au-delà», a poursuivi Arnaud Montebourg qui, avec Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur, Sylvia Pinel, la ministre de l?Artisanat et Fleur Pellerin, la ministre déléguée chargée des PME a également lancé ce mercredi la mission "Marque France". La présidence de cette mission de réflexion et de concertation destinée "à mettre en lumière les enjeux, ainsi que les voies et moyens de mettre en ?uvre une marque nationale partagée fondée sur une stratégie de marketing pays" selon le communiqué de Bercy a été confiée à Philippe Lentschener, le PDG du groupe MacCann. Il est entouré de Michel Gardel, le vice-président de Toyota Motor Europe, de Clara Gaymard, la présidente de General Electric France et vice-présidente de GE International chargée des gouvernements et des villes, de Robert Zarader, le président d'Equancy & Co et d?Agnès B, créatrice de mode.

Avec les réflexions de la CNI, les travaux du CAS, la consultation prévue au premier semestre, un comité issu des mondes de l'entreprise et de la recherche, des personnalités de la société civile et peut-être un commissariat général à la stratégie et à la prospective, les avis permettant d'assurer l'avenir de l'industrie tricolore ne devraient pas manquer.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2013 à 11:01 :
Ce qui est bien, avec les socialistes, c'est qu'on ne sait jamais ce qu'ils veulent. L'exemple le plus flagrant est celui du nucléaire: Un jour c'est bien, un jour c'est dangereux, il faut favoriser cette filière d'avenir mais il faut fermer Fessenheim, ramener la part du nucléaire à 50% en ne fermant qu'une seule centrale... Est-ce que M. Hollande se rend compte que ça n'amène à rien de se contredire sur tout?
a écrit le 01/02/2013 à 14:17 :
C?est amusant ce pays, pendant que les chômeurs désespèrent et les salariés trinquent avec les multiples plans sociaux et les fermetures, sans parler des hotels qui sont achetés par le Katar, les fonctionnaires font la grève et demandent plus de salaire sur le dos des salariés? pourtant ils sont de multiples avantages, comme la sécurité d?emploi qui n?est pas compensée ! Privilèges que cela!
a écrit le 01/02/2013 à 13:58 :
Cessons de pérorer, l?Etat est cher et inefficace, il brise la société. Il n?y a pas de moteur dans l?économie, il n?y a même plus d?humanisme ni de progrès? il n?y a que des parlottes, des colloques sur la croissance qui ne mènent à rien !
a écrit le 01/02/2013 à 13:01 :
On pousse la population à la misère et on fait bombance dans les palais avec des primes en millions? seulement on compte 9 millions de pauvres et 6 millions de chômeurs, ne parlons pas de l?inflation qu?on cache. C?est un régime anti-social et contre performant. La moitié de nos concitoyens ont rejetté les institutions aux dernières législatives, c?est bien que la population réprouve ces agissements. Au moment où l?industrie s?écroule sous l?incurie de l?Etat, il est temps de dire assez de mensonges, assez de traffics, assez de chômeurs !
a écrit le 31/01/2013 à 14:36 :
Bravo M. Montebourg! Au moins un ministre qui fait bouger les lignes (même si la forme peut parfois pécher); ils sont rares... Il en faudrait 10 comme lui.
a écrit le 31/01/2013 à 11:31 :
Pour l'économie Française, ça serait bien de ne plus avoir de ministére gadget comme ce ministére du redressement productif qui ne sert à rien et des ministres gadgets comme ce montebourg qui ne sert à rien, on aurait la paix et ca ferait un peu d'économies
a écrit le 31/01/2013 à 11:29 :
Montebourg c'est bien ce monsieur qui est ministre du redressement productif et qui ne sait méme pas que les constructeurs coréens fabriquent une grande partie de leurs véhicules en europe de l'est,!!!!!
a écrit le 31/01/2013 à 11:28 :
Zébulon se transforme en Superman. Il est vraiment trop fort. Tournicoti, tounicoton,
a écrit le 31/01/2013 à 11:25 :
Ce monsieur montebourg en 2020 aura fait comme toutes les hommes politiques une dizaine de ministéres sans aucune connaissance particuliére, aura penser avant tous à sa carriére, et ne se préocupera plus de l'économie Française et tant mieux pour l'économie Française.
a écrit le 31/01/2013 à 11:10 :
Un peu facile de taper sur Montebourg ! C'est quand même pas lui qui délocalise, qui supprime des emplois, qui gave les actionnaires ! Dès qu'il proteste contre cette économie de jungle en proposant un peu de protection pour l'emploi,des grands cris d'orfraie se font entendre comme si on avait marché sur les pieds de quelques gorilles perdus dans la brume du privé prêts à tout pour continuer dans l'ancienne voie!
Réponse de le 31/01/2013 à 11:26 :
Son seul probléme c'est qui ne connait rien à l'éconime et qu'il veut simplement que l'on parle de lui, il fait de l'air mais c'est tout commeun ventilateur.
Réponse de le 31/01/2013 à 11:40 :
Qu'il y ait des problèmes, tout le monde est d'accord. Mais prétendre les résoudre à coup d'effets d'annonce qui ne servent (en tout cas tente de le faire) que son image en proposant n'importe quoi, sans compréhension des conséquences ou sur des positions purement dogmatiques est quasi-criminel par les temps qui courent. Par ailleurs, tant de décisions viennent contredire dans les faits les annoncent que c'en est éprouvant. Comment peut-on tenir des discours de localisation mais financer des pôles de développement dans des pays du sud, en concurrence directe avec notre propre industrie locale (voir par exemple le site marocain). Comment peut-on juger terrible la perte d'emplois liés à la compétitivité mais continuer une politique d'immigration massive de personnes sans qualifications? Comment peut-on juger nécessaire que les entreprises forment les jeunes quand on dépense pour ce faire et au nom de tous plus de 80Mds d'euros par an, sans compter les budgets de formation permanente, d'apprentissage etc.? Et surtout derrière cette approximation permanente, cette frénésie se cache une incompréhension et un mépris total de la réalité. Du coup on laisse la porte ouverte aux "experts" qui sont autant de chapelles des lobbies. De tous sauf de la société civile qui n'en peut plus qu'on vienne lui expliquer que penser et que faire et qui voudrait qu'on la laisse simplement avancer.
a écrit le 31/01/2013 à 11:08 :
A part une recette de cuisine, je ne vois pas ce que montebourg peut donner comme recette et encore si il n'a pas plus de connaissance en cuisine qu'en économie, le plat va étre imangeable.
a écrit le 31/01/2013 à 11:06 :
Cela serait bien pour l'économie Française que montebourg et les hommes politques arrétent de s'en occuper
a écrit le 31/01/2013 à 11:02 :
Ca a quel coût se ministère? Car a part donner des gages aux gauchos il sert à quoi? Pour redresser nos finances on pourrait commencer par le fermer. De même pour tout ces agences gadgets dont la France à le secret de fabrication, qui nous plonge toujours plus vers un système ultra-bureaucratique. La France productive des années 2020? il me semble que c'est plutôt la France productive des années 1960 qui refait surface : endettement et nucléaire à gogo. C'est juste nul, on finira comme les japonais surendettés et irradiés.
Réponse de le 31/01/2013 à 11:11 :
Comme je l'ai dit la derniére foisj'aimerais bien finir comme les japonais qui ont une économie florissante et des grands groupes en pleine forme, ex toyota quand à leurs endettement la différence avec la France, c'est que la dette appartient aux japonais et non pas à des étrangers
Réponse de le 31/01/2013 à 15:24 :
L'endettement atteint +de 230% du PIB au Japon vs 90% pour la France. 80% des nouveaux emprunts ne sont pas acheté par les japonais mais directement par la banque du japon. Si tu es fan j'ai un ami qui veut vendre sa villa dans la province de Fukushima, vue imprenable sur l'océan, 430m2, luxe, il te fera un prix.
a écrit le 31/01/2013 à 10:46 :
Malgré tout le cirque de Montebourg, ce gouvernement n'est pas différent sur les sujets majeurs du gouvernement précédent, car ils n'ont rien d'alternatif à proposer.

La gauche a toujours été nulle en matière d'économie et le peu de résultats positifs qu'elle peut exhiber sont systématiquement dus à une conjoncture favorable (ex. sous Jospin). Or, nous sommes dans une situation très difficile et l'action de ces incompétents va accélérer la dégradation de l'économie française.
a écrit le 31/01/2013 à 10:39 :
Comme des enfants qui jouent aux légos, les socialistes ont cassé la dynamique des petites boites avec leurs 35 heures et maintenant , ils veulent reconstruire.
a écrit le 31/01/2013 à 10:27 :
Et bla bla bla, moins de bruit svp il y en a qui bosse.
a écrit le 31/01/2013 à 10:21 :
Mince qu'il est fort ce Montebourg ! Il m'impressionne tellement qu'il me fait peur !
a écrit le 31/01/2013 à 9:57 :
Mr Montebourg, les grands parleurs ne font pas les grands faiseurs. blablablabla. vous parlez beaucoup mais actes = zéro pointé. Nul mais régulier. Les chefs d'entreprise délocalisent à cause d'un état parasite qui met les patrons sous la paperasse au lieu de les laisser travailler, et qui se permet de racketter ces entreprises (dime, gabelle autre noms mais même objectif : engraisser les parleurs) Il n'y aura pas donc de plan d'avenir car plus d'emploi et plus de têtes qui innovent. Fichez la paix aux entrepreneurs, c'est eux qui ont les bonnes idées......
a écrit le 31/01/2013 à 9:38 :
Ce stratége de montebourg n'a même pas compris que la force et l'avenir d'un pays ce sont ces pme et pmi, qui en France sont assomés de charges et de fiscalités, mais qu'est ce que ce monsieur connait au monde de l'entreprise à part des visites de 10 minutes avec une meute de caméras et une floppé de conseillers avant de repartir dans sa voiture de fonction pour prendre un avion de fonction et de retrouver son jolie bureau bien en dhors de la réalité, lamentable et pathétique!
a écrit le 31/01/2013 à 9:35 :
Il faut savoir respecter notre pays, notre marché, notre savoir-faire, notre richesse.
a écrit le 31/01/2013 à 9:25 :
J'ai une proposition à faire la suppression du ministére du redressement productif qui ne sert à rien sauf à donner une tribune à ce clown qui ne connait rien à l(économie mais veut donner son avis sur tout
Réponse de le 31/01/2013 à 10:41 :
excellent ! C'est ce que je voulais écrire?
a écrit le 31/01/2013 à 9:10 :
On voit vraiment la médiocrité et l'incompétence des hommes politiques, tout à fait d'accord avec l'analyse de dossier, dans la même situation d'incompétence que ce clown de montebourg un cadre se serait fait licencier depuis longtemps, mais dans le monde politique l'incompétence ils vivent avec depuis si longtemps!
Réponse de le 04/03/2015 à 17:23 :
Pour dire de telles ...... il doit y avoir une idylle entre ces deux-là, je ne vois pas une autre explication ! ! ! !
a écrit le 31/01/2013 à 9:05 :
En réalité, si je prends en compte les commentaires ci-dessous, personne n'a bien lu l'article de Fabien Piliu. Montebourg a effectivement comme Fleur Pellerin) une certaine imagination. Celle-ci restera sans aucune conséquence, en dehors de la perte de temps que nous contribuables devont payer. L'enveloppe du colis, c'est "l'avenir", subitement déchiré, derrière le papier cadeau, vous n'avez pas un cadeau pourri, c'est une bombe: Je cite Mr Piliu: "Le premier objectif de cette politique consistera dans un premier temps à panser les plaies, en renforçant les filières actuellement en difficulté, notamment l'automobile." Sur le dos des contribuables, ils souhaitent subventionner des industries en voie de disparition, en manque de compétitivité! Le blabla sur l'avenir est intolérable à écouter, mais le SCANDALE, c'est qu'il veut que nous payons pour soutenir des entreprises dans l'industrie automobile.
a écrit le 31/01/2013 à 9:01 :
Visiblement ce monsieur ne connait pas plus ses dossiers que le domaine dans lesquel il évolue,un cadre dans la même situation se serait déja fait licencier depuis longtemps
a écrit le 31/01/2013 à 8:57 :
J'aimerais savoir quel formation en économie posséde ce triste sire de montebourg et quand va-t-il enfin se taire.
a écrit le 31/01/2013 à 8:55 :
Quand les hommes politiques vont -ils se taire et laisser la place à des gens compétents.
a écrit le 31/01/2013 à 8:52 :
On aura tout vu, arnaud montebourg, c'est bien ce monsieur qui ne sair pas que la plupart des voitures coréennes sont fabriqués en europe de l'est, qui avait dit que pétroplus serait sauvé par des fonds lybiens, qui dans son super plan pour le redressement de l'automobile Française donne des primes aux acheteurs de voiture hybride ce qui favorise énormément les constructeurs japonais et en particulier toyota etc etc, la liste est longue et ce monsieur aprés avoir maintes fois prouvé qu'il ne onnaissait absolument rien à l'économie ose encore donner son avis, phatétique.
a écrit le 31/01/2013 à 8:07 :
on va encore payer des consultations d'experts pour du vent.
a écrit le 31/01/2013 à 7:40 :
Des tartarinades dont il ne restera rien. Pauvres technocrates, pauvres politiciens ! On ne sait s'il faut en rire ou en pleurer.
Un chef d'entreprise qui est dans la vraie vie.
a écrit le 31/01/2013 à 5:55 :
On voit l efficacité du gouvernement hollande
Arcelor
Renault
Sanofi
Doux
....
Tous aux pôle emploi
Heureusement hollande a prévu de sauve la France avec le mariage pour tous et le vote des étranges
L incompétence c est maintenant
a écrit le 31/01/2013 à 5:55 :
On voit l efficacité du gouvernement hollande
Arcelor
Renault
Sanofi
Doux
....
Tous aux pôle emploi
Heureusement hollande a prévu de sauve la France avec le mariage pour tous et le vote des étranges
L incompétence c est maintenant
a écrit le 31/01/2013 à 0:46 :
Je suis assez sceptique sur les grands projets de ce genre. Le comité d'experts, on connait aussi. Et j'ai l'impression que cela ne convaint plus gd monde. Finalement nous avons perdu confiance. je ne sais pas ce que l'on pourrait faire pour la retrouver ... moi j'aimerais bien un site web innovant simple avec quelques indicateurs par territoire, qui me permettrait de mieux suivre la situation.
Réponse de le 05/03/2015 à 6:30 :
Ca ne rapporte rien a la France. Au contraire
a écrit le 31/01/2013 à 0:28 :
C'est la Bérézina, la production continue de chuter...
a écrit le 30/01/2013 à 23:25 :
Merci Montebourg !!! En 2080 la France sera peut être dans le ploton de tête après plus de
50 ans de socialisme !!! On a gagné .........une fois de plus !!! Quel comique !!!!!!!!!!!!
a écrit le 30/01/2013 à 23:02 :
Les recettes il en a mais il nous fait une drôle de cuisine.
a écrit le 30/01/2013 à 22:58 :
Mr MONTEBOURG
Vous êtes peut être sincère, mais vous ne connaissez malheureusement pas le milieu de l'entreprise.
Vous avez aujourd'hui un aperçu avec PEUGEOT des relations sociales calamiteuses qui prospèrent dans le milieu industriel, et qui détruiront ce qui reste de notre industrie.
Je vis dans le milieu de l'entreprise depuis 31 ans, donc je pense le connaitre un peu.
Les relations sociales se sont dégradées au fil du temps, et le syndicat CGT, subventionné par l'état, a pris le pouvoir politique dans les entreprises, avec comme seul but, par idéologie, de casser les entreprises pour ruiner les patrons,
Leur objectif est essentiellement politique, et la défense des salariés, qui est normalement leur mission, est subsidiaire ( avez vous entendu la CGT se révolter contre la suppression de la défiscalisation des heures sup ?? alors que tous les salariés sont concernés ?)
Non ils préfèrent les actions médiatiques pour se montrer influent, négociateur et incontournable, alors qu'ils ne sont que manipulateurs et destructeurs de valeur. Ils ne signent par principe aucun accord salarial.( 1250 salariés seront licenciés chez GOODYEAR, alors que depuis 2009, des reclassements et des primes ont été proposés aux salariés, mais toujours refusés par la CGT: ils auront atteint leur but, la fermeture de l'usine : les salariés de GOODYEAR sont les cocus de la CGT.
Mr MONTEBOURG, je peux malheureusement vous affirmer que tous vos efforts pour relancer la machine seront vains tant que vous n'aurez pas nettoyé l'industrie de la gangrène qui la ronge et la détruira.
Réponse de le 31/01/2013 à 4:42 :
Je partage sans reserves votre opinion et je rajoute que l association syndicats-gouvernement est la coupable du declin francais. La classe politique completement coupee de la realite a intronise les syndicats et tout un tas de lois qui ont bridee (tue??) la croissance a jamais...
Réponse de le 31/01/2013 à 10:36 :
Attention vous deux ,vous toucher a leur electorat .Mieux vaut avoir un electorat pourri que pas du tout !
Réponse de le 31/01/2013 à 10:37 :
Mieux vaut avoir un electorat pourri que pas du tout ! C'est un proverbe socialiste .
a écrit le 30/01/2013 à 22:29 :
Et sortir ses gros doigts étatistes de l'économie, il y pense notre ministre? Mesure après mesure, ils socialisent la France et son économie. Entre Fleur Pellerin qui veut nous expliquer ce qu'est un entrepreneur (à quand un diplôme de créateur avec fonds d'état automatiques et statut de fonctionnaire?), son copain à l'économie qui a le culot de prétendre être ferme avec les banquiers alors que la législation proposée n'aura simplement aucun effet et le spécialiste de l'économie sociale, ce pays est aux mains non seulement d'incompétents mais de sectaires prêts à tout plutôt que de revenir sur leurs dogmes, dont le premier est qu'ils savent mieux que tous ce qui est bon pour les autres. Et l'imposer. Par tous les moyens. Cela porte un nom.
a écrit le 30/01/2013 à 22:11 :
Je pensais que nous sommes en 2013 et non en 2020 qu'est-que c'est beau de croire au père-noël.
a écrit le 30/01/2013 à 21:59 :
Donc, avec Montebourg il est l'homme qui va trouver et résoudre le problème économique et celui de l'emploi pour 2020, cette homme qui à des qualités et qui donne l'impression de savoir ce qu'il dit, doit-être un grand marabout un visionnaire mais le problème c'est de parler et faire je pense que cette homme n'a pas compris ce concept, enfin faire et défaire comme dis l'autre ça ne solutionne pas les problèmes aurait-on fait encore le mauvais choix en choisissant Hollande, on à eue Sarkozy qui selon lui était l'homme qui allait redresser la France, on à vue le résultat et Hollande qui lui à succédé à je pense avoir besoin plus d'un quinquenat si il veut résoudre les problèmes de la société Francaise.
Réponse de le 31/01/2013 à 9:05 :
on a surtout plus besoin des hommes politiques qui ne connaissent rien à l'économie et aux entreprises.
Réponse de le 31/01/2013 à 15:14 :
@ surtout je suis à 100 % d'accord avec vous
a écrit le 30/01/2013 à 21:47 :
2020 c est facile et 2013 ou 2014 ?
a écrit le 30/01/2013 à 20:49 :
Il a en tout cas la manière de parler au gens (M Mittal) afin d'attirer des investisseurs.
a écrit le 30/01/2013 à 20:05 :
Ce pauvre Montebourg se prend pour Jésus Christ. Il va bientôt marcher sur l'eau et transformer les chômeurs en travailleurs. Il faut qu'il arrête de fumer le moquette. D'ici 2020, il n'aura sauvé encore aucun emploi. Un bel Ara, c'est tout
a écrit le 30/01/2013 à 20:04 :
Arnaud , fais plutôt une réforme des retraite juste , en prenant en compte les difficultés des polypensionnés , pour les sortir de leur pauvreté, ayant cotisé toute leur vie, ils ne méritaient pas ça , aide-les en convaincant les autres socialistes qui ne sont obnubilés que par le débat hommes /femmes ...... ça leur permettra d'acheter des produits français comme CRISTEL, ST JAMES;;;;;;
a écrit le 30/01/2013 à 19:50 :
le deux-roues motorisés. La France est le premier marché d'Europe pour les motos et scooters. Et on n'a pas de constructeur hexagonal, contrairement à la plupart de nos voisins. Quand on voit l'essor, à cause des embouteillages en ville, et les avantages en termes de fluiditié de circulation et de lutte contre la pollution, ce véhicule est pourtant promis à un bel avenir...
a écrit le 30/01/2013 à 19:49 :
"multiplier les consultations d'experts"...
Ça va claquer du pognon encore... le notre tant qu'à faire !
a écrit le 30/01/2013 à 19:48 :
J'ai une question hors sujet, excusez-moi, la tribune c'est le seul espace d'expression qui me permet de soulever mon interrogation:
Est-ce que BFMTV, la 2 et la 3 sont des chaines de propagande socialistes ?
J'ai regardé BFMTV, je suis choqué par leur parti pris, pour le mariage homo, pour la politique du gouvernement, pour les pseudo économistes qu'ils invitent tel que Elie COHEN.
Mais, ce n'est pas ça qui me choque le plus, vu que je ne paye pas de redevance sur BFMTV.
a écrit le 30/01/2013 à 19:46 :
Que du blaba
a écrit le 30/01/2013 à 19:38 :
esperons que son nom soit oublie a cette echeance
a écrit le 30/01/2013 à 19:34 :
2013? 2014? 2015? 2016? 2017? 2018? 2019?...........On crève?
a écrit le 30/01/2013 à 19:13 :
Faut qu'ils arrêtent de remuer du vent bon sang!
C simple : l'état est trop gras! Faut faire le ménage, simplifier les rÚgles, dissoudre le rsi et baisser les charges!
Ça donnera confiance, ça embauchera dc moins de chômage dc plus de conso!
Le copinage nous tue!
a écrit le 30/01/2013 à 19:10 :
On sent en lui la volonté de fabriquer en France. Il ne considère pas que la France se résume au CAC40 et aux adhérents d'un cercle premier. Les rentiers, on se les ai tapé pendant 5 ans.
a écrit le 30/01/2013 à 19:09 :
C'est vrai qu'ils ont intérêt à trouver des sources d'impôt ...sinon plus de chocolat.

Démissionnez en masse Messieurs afin d'alléger les coûts qui pèsent sur nos productions Françaises et n'oubliez pas de voter une loi pour l'égalité PUBLIC/PRIVE dans tous les domaines.....
a écrit le 30/01/2013 à 19:03 :
J'aime bien les décallages de publications de commentaires. A se demander s'ils ne sont pas systématiquement repoussés à plus tard quand ils dérangent trop aux heures de grande lecture... Puis on modifie légèrement le titre et on expurge à bon compte les mauvais coucheurs...
Réponse de le 30/01/2013 à 23:20 :
Tout à fait d 'accord !!!
a écrit le 30/01/2013 à 18:59 :
Rien de nouveau: on parait déjà de filières dans les années 60/70, les experts et comités en tous genres, coûteux, existent depuis des lustres (pour quel résultat ?), l'innovation, tout le monde en parle, mais cela ne sort pas d'une incantation. Les entreprises ont besoin d'un cadre fiscal et réglementaire simple, stable, non confiscatoire, et de liberté pour travailler. que l'état fasse son travail pour créer un cadre mettant les entreprises en situation de réussir.
Réponse de le 04/03/2015 à 13:12 :
Il faudrait prendre en compte la répartition géographique et le risque associé
a écrit le 30/01/2013 à 18:19 :
Montebourg nous rendrait service s'il se contentait de se pointer à des cocktails et des inaugurations. A chaque fois qu'un ministre français prend des initiatives depuis 30 ans, ça se finit en catastrophe : la réforme des régimes spéciaux Sarkozy, les maisons Borloo, le vaccin Roselyne, les 35h00 pour la fonction publique, la relance Balladur...
Réponse de le 31/01/2013 à 9:17 :
QUE tous ces hommes politiques qui vivent sur le dos de l'état depuis des années, qui ont fait de la politique un métier, qui ne savent faire que deux choses faie des promesses qu'ils ne tiendront pas et défendre leurs priviléges, qui n'ont jamais prit aucun risque en créant une entreprise, qu'ils s'en aillent et qu'ils laissent la place a des personnes de la société civile.
a écrit le 30/01/2013 à 18:12 :
Et si vous sortiez vos gros doigts d'étatistes bouffeurs de liberté de ce pays, cher ministre? Ne voyez vous pas là un chemin idéal pour conjuguer vos aspirations à une France renouvelée et notre plus grand bonheur?
a écrit le 30/01/2013 à 18:02 :
Tout à fait d'accord avec curieux, l'innovation de rupture ne naît pas d'une suite interminable de réunions d'experts qui n'ont aucune raison de prendre des risques - la raison étant de pouvoir rencontrer le succès -, et le tout piloter par l'Etat.
Un comité d'entrepreneurs, d'investisseurs et de scientifiques, voilà des termes que l'on voudrait voir, plus qu'experts. L'Etat dans tout ça ? Et bien, c'est un investisseurs comme les autres !

www.librepolitique.wordpress.com
a écrit le 30/01/2013 à 18:00 :
On pourrait peut-être se pencher sur la parité Euro/Dollar et donc Euro/Yuan. C'est aussi un problème pour la compétitivité de la maison France. C'est pas le seul... Loin de là !!!!!! Mais l'Euro à 1.35 Dollar est une catastrophe.
a écrit le 30/01/2013 à 17:35 :
Et quelques commissions de plus ! Tout cela va faire des dépenses élevées pour un résultat nul! Les solutions sont connues : la LIBERTÉ! Ne plus écraser les entreprises par des taxes délirantes, des normes contraignantes et toujours changeantes au gré de l'humeur d'un ministre... La stabilité, quoi !!!
Réponse de le 31/01/2013 à 4:44 :
vous avez écrit un gros mot en majuscule
a écrit le 30/01/2013 à 17:32 :
génial on revient a 1946 1946 on reve, nous avions à notre époque le rapport du club de rome qui avait prévu qu'en 2000 il existerat plus que deux constructeurs europées,??? plus personne n'en parle plus personne n'évoque ces réflexions qui en fait n'ont servi a rien, on nous refait le coup de demain l'industrie va revenir;.. un fou montebours, il ne dois pas savor que nous sommes dans un marché commun dans un marché mondial et que dans un pays ou les prelevements publics représentent 54 % du pib on va fabriquer en france;.... les inventions les grandes sont le fait du hazard la sérempidité... notre CNRS a inventé quoi?? on a besoin de trouveur....
a écrit le 30/01/2013 à 17:29 :
La vraie démocratie serait de voter pour garder ou virer les Ministres une fois l'an...j'en connais au moins 5 qui ne servent strictement à RIEN!
Réponse de le 31/01/2013 à 5:24 :
@Bil hari,La vrais démocratie serait de éliminé tous les partis qui nous porte au désastre par leur magouilles est élire seulement des gens compétant dans leur domaine.
Réponse de le 31/01/2013 à 9:22 :
Tout à fait d'accord, la vraie démocratie serait enfin de se passer des hommes politiques magouilleurs et incompétents et de faire appel a des gens de la société civile qui savent comment marche l'économie, ce qu'est une entreprise et qui ne vive pas depuis des anneés aux crochets de l'état
a écrit le 30/01/2013 à 17:24 :
Je ne savais pas que dans les facs de droits ils enseignaient aussi la gestion de l'état.
Peut être pas au fond, ah c'est pour cela mais alors qu'il retourne derrière le barreau.
a écrit le 30/01/2013 à 17:20 :
L'Allemagne n'a pas de ministre de l'industrie, c'est pourquoi l'industrie y va mieux.
a écrit le 30/01/2013 à 17:04 :
Je lui propose d'étudier une filière bien spécifique et qui a de l'avenir (décongestion des villes et moindre pollution) : celle du 2 roues-motorisés. La France est le premier marché du deux-roues en Europe et n'a pas de constructeur hexagonal ! Encore une fois, regardez le modèlé allemand : BMW a deux portefeuilles, auto et moto. Et Audi vient de racheter Ducati... En France on a tout juste été capable de laisser mourir Voxan ! Quelle honte !
a écrit le 30/01/2013 à 17:02 :
C'est facile ..il suffit que les socialistes dogmatiques quittent le pouvoir en 2013...pour que le prochain gouvernement arrive a ramener un peu de confiance dans l'investissement .en France en 2016....
a écrit le 30/01/2013 à 16:58 :
C'est gentil de parler du futur avec l'innovation: force est constater que la R&D est l'apanage des grands groupes internationaux qui allouent des budgets conséquents annuellement. Le tissu national est composé de 200 entreprises qui font plus de 50% des exportations hexagonale à l'heure où 90% des PME ont des clients dans un rayon de 20 kms. Ces dernières sont obnubilées par leurs trésorerie fin de mois: qui s'occupe de la survie de ces entreprises locales? Qui?
a écrit le 30/01/2013 à 16:46 :
sait-il seulement ce qu'il raconte avec ses projets ses contre-projets,sa nouvelle stratégie,ses réflexions,bla bla bla....
Réponse de le 30/01/2013 à 20:27 :
Parce que VOUS, vous le savez ce que vous racontez...le bla bla bla c'est vous, discusion de comptoir c'est vous, parler pour ne rien dire c'est vous, alors taisez-vous merci
Réponse de le 04/03/2015 à 6:24 :
Et envcore + d impots a venir!
a écrit le 30/01/2013 à 16:45 :
La recette des Français pour sauver leur peau : exiler montebourg !
Réponse de le 30/01/2013 à 20:30 :
et vous mettre à sa place ? mais qu'es-ce qu'on attend
Réponse de le 30/01/2013 à 22:02 :
@ raydelo exiler montebourg ok mais en rajoutant Hollande et toute son équipe et refaire les élections.
a écrit le 30/01/2013 à 16:45 :
A l'attention de M. Montebourg :
filière d'avenir : celle qui nous rendra notre totale indépendance énergétique et technologique, c'est à dire l'énergie verte que l'on est capable de produire en Europe sans importation (avec ses corollaires dans l'automobile, l'aviation ...) et recréer une électronique européenne et favoriser un écosystème informatique car tous les produits de développement, de navigation et d'OS sont américains.
Créer une Europe sociale, fiscale unique et virer les opposants (notamment les anglais)
Faire une agricole verte et productive ...
En gros, nous rendre indépendant économiquement au niveau Européen du reste du monde
Réponse de le 30/01/2013 à 19:51 :
L'energie verte est un mythe, aucune solution valable "verte" n'existe aujourd'hui, c'est une idéologie vert-rouge, un dogme des fanatiques ultra gaucho franchouillards bobo, comprenne qui pourra...
Réponse de le 30/01/2013 à 20:28 :
Tout cela d'un coup de baguette magique...vite rentrez au gouvernement
a écrit le 30/01/2013 à 16:22 :
il ne fait pas non plus fantasmer sur les innovations de rupture.... elle se produisent bien souvent... par hasard...au détour d'une culture permanente de l'innovation

c'est bien plus cela qu'il faut relancer.... en interne comme en externe, dans les entreprises.... outils collaboratif et intelligence collective... deux gros mots en france...... sans parler des modèles de management

il faut faire respirer les entreprises....
Réponse de le 30/01/2013 à 18:38 :
J'ai effectivement bien peur que la culture de l'innovation lui soit étrangère...
a écrit le 30/01/2013 à 16:17 :
Encore des experts qui ne connaît rien au monde de l'entreprise et qui pense pouvoir l'imaginer dans le futur. L'entreprise est avant tout une initiative privée dans un écosystème stable et favorable a son développement. Pour cela il faut reconnaître la propriété privée et la validité des contrats. reconnaître et encourager la capacité d'un individu a créer de la richesse, Lui laisser en profiter a sa guise avant de l'obliger a la partager avec l'état. c'est aussi simple que cela et c'est pas pour demain en France
Réponse de le 30/01/2013 à 18:21 :
Encore un commerçant qui ne comprend pas le travail des experts - et qui n'a probablement jamais mis le nez dans leurs recherches. "Laissez faire, laissez faire...", si vous ne payez pas un minumum d'impôts - certes, en France, les sociétés sont loin d'en payer un minimum-, qui sera là pour construire les aéroports et autoroutes nécessaires à l'approvisionnement de votre chaine de fabrication? Un système qui génère des entreprises qui fonctionnent, c'est un système pensées pour elles, pas un systèmes où elles auraient toutes les libertés.
Réponse de le 30/01/2013 à 18:51 :
+ 1
Réponse de le 31/01/2013 à 15:48 :
EPICIER ! Notre sous-fifre veut même construire un aéroport en plus ! Qui parait même qu'il ne servirait qu'à prévoir qu'il pourrait servir !!!.........sa gloriole ......?
Réponse de le 31/01/2013 à 15:48 :
EPICIER ! Notre sous-fifre veut même construire un aéroport en plus ! Qui parait même qu'il ne servirait qu'à prévoir qu'il pourrait servir !!!.........sa gloriole ......?
a écrit le 30/01/2013 à 16:09 :
Il faut réparer l'erreur majeure de Chirac qui, en supprimant le Commissariat au Plan, a fait de la France un canard sans tête de la compétition industrielle.
a écrit le 30/01/2013 à 16:09 :
Mais pourquoi donc la mariée est-elle si laide ?
a écrit le 30/01/2013 à 16:05 :
Monsieur Le ministre MOntebourg, CHANGEZ LES OUTILS car avec les outils des gouvernements UMP Nouveau Centre 2002 2012, vous aurez les mêmes résultats que l'UMP pendant 10 ans ...les filières Estrosi, c'est comme les Poles de Compétitivité, et c'est comme Oseo innovation ex Anvar ... ce sont les bazars clientelistes à bazarder dar dar ... la France s'est écroulée industriellement, la France s'est effondrée en matière d'efficacité de l'innovation à la 64ème place mondiale et à la 27ème place européenne selon les rapports récents de 2012 ... publiés par l'INSEAD OMPI et Europa ... ils sont regrouppés et accessibles via le lien suivant :
http://www.sylevra.com/la-france-a-mal-a-son-innovation.htm
Réponse de le 30/01/2013 à 17:10 :
Il serait urgent de regarder le détail des importations françaises (560 milliards par an au bas mot dont 65 milliards d'énergie !). La France est-elle écervelée au point de laisser ces entrées laminées les produits made in France.... les contrefaçons sauvages (Laguiole, parfums, etc, etc) sont une calamité. Notons par exemple que plus de 480 millions de paires de chaussures made in Ailleurs sont importées annuellement pour 5 milliards d'euros: la production France exporte à peine 80 millions de paires et le secteur emploie tout au plus 5 000 salariés sauvés des eaux.. Des exemples existent à la pelle....Montebourg cherche à faire des effets de manches avec l'innovation qui est un écran de fumée et une certaine diversion faute de vouloir prendre les sujets un pas un.
a écrit le 30/01/2013 à 16:05 :
enfin du nouveau pour défendre cette industrie.
a écrit le 30/01/2013 à 16:04 :
Là Arnaud, tu fais fort !!!!!!! si tu es payé pour cela, alors je comprends la poids de la dette, et surtout celle-ci est IRREMBOURSABLE !!!!!!
des experts inutiles et incompétents on va en trouver des paquets (de bonux)
a écrit le 30/01/2013 à 16:02 :
"a bien l'intention de multiplier les consultations d'experts" : on est mal barré, si ces experts sont aussi bons que ceux qui s'occupent de la finance !
a écrit le 30/01/2013 à 15:58 :
Comites, reflexions, experts, consultation, prospective...Cela sent le déjà vu et malheureusement déjà raté. Tous ces grands intellectuels oublient que les grandes idées démarrent souvent dans des garages et en tous cas jamais dans les comités théodules
Réponse de le 30/01/2013 à 16:24 :
rien de nouveau sous le soleil, quand un ministre est en panne d'inspiration, il se tourne vers les experts, mais bon au moins il n'est pas en train d'injurier les chefs d'entreprises ou de se prendre pour zorro
Réponse de le 30/01/2013 à 16:52 :
"BIS REPETITA" Bravo c'est tellement vérifié, les Ministères sont encombrés de FAUX Experts auto proclammés, tout comme Oseo Innovation ex anvar et ses pléthoriques officies troubles et nues de compétences....
Réponse de le 30/01/2013 à 19:41 :
Pour qu'il y ait "panne", il faudrait déjà qu'il y ait eu un fonctionnement, un état de marche...
a écrit le 30/01/2013 à 15:57 :
J'en rêve déjà.
a écrit le 30/01/2013 à 15:51 :
Tient don quichote commence a comprendre qu on n est plus au 19 eme siècle .
Réponse de le 30/01/2013 à 17:12 :
votre remarque ne respire pourtant pas la modernité...
en tous cas vous apportez sacrément de l'eau au moulin (rapport Don Quichotte)
Réponse de le 31/01/2013 à 3:24 :
Tu penses donc probablement que montebourg va apporter plus d' eau ! Ne rêves pas il est totalement a cote de la plaque !
a écrit le 30/01/2013 à 15:47 :
il peut raconter ce qu'il veut mais tant qu'il ne vondront pas toucher au train de vie de l'état qui par les charges étrangle l'industrie, la relance ne se fera pas;
Réponse de le 30/01/2013 à 17:12 :
prix nobel d'économie pour cette belle et fine remarque,
et vous ne pensez pas que des infrastructures performantes, des salariés productifs et bien formés ne sont pas des éléments de compétitivités pour une économie ?
qu'on puisse faire des économie, soit (on en a déjà pas mal fait, sisi !), mais nous sortir la sempiternelle ritournelle démagogique estampillée UMP/Medef, merci bien.
Réponse de le 30/01/2013 à 17:14 :
Niches fiscales et niches sociales France = 100 milliards d'euros par an. En limant, on pourrait trouver ici quelques dizaines de milliards à injecter directement dans la vraie innovation sur des secteurs stratégiques à sélectionner très méthodiquement. Vouloir c'est pouvoir à moins que.... le pouvoir soit paralysant.
Réponse de le 30/01/2013 à 17:35 :
Je partage l'avis de M. Matheo. L'état est une énorme usine à gaz, à l'image du cerveau de nos technocrates, qui ne savent créer que des impôts et des règlements de nature à paralyser totalement l'économie.
Sans une baisse massive des dépenses publiques, la France reprend de l'élan pour finir dans le mur.
Il suffit de regarder les propositions de notre ministre de la "destruction productive" pour voir que le mur se rapproche...!
Réponse de le 30/01/2013 à 18:29 :
On peut espérer (ou plutôt rêver) que la volée de bois vert administrée au secteur privée productif depuis l'arrivée de flanby est destinée à attendrir la fonction publique, pour qu'elle accepte bien gentiment de se serrer un peu la ceinture... On peut rêver, non ?
Réponse de le 30/01/2013 à 19:13 :
m r MONTEBOURG EST LE ROI DES DISCOURS POUR FAIRE DU MADE IN FRANCE A L EXSPORTATION IL FAUDRER AVOIR DES OUVRIERS QUALIFIEES ET FAIRE DE LA FORMATION ET NE PAS FAIRE APPEL AU PAYS VOISINS ALORS Q EN FRANCE IL Y A 4 MILLIONS DE CHAUMEURS

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :