Allocations, taxe à 75%, croissance... Bercy prépare le terrain

 |   |  367  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Interrogé sur RTL ce lundi au sujet de la taxe sur les hauts revenus, le ministre de l'Economie et des Finances a assuré que le Conseil d'Etat rendrait sa décision d'ici le 12 mars. Pierre Moscovici a ajouté que le seuil de 75% serait maintenu si cela est "possible".

La taxe sur les hauts revenus devrait être fixée avant le printemps. "Nous avons consulté le Conseil d'Etat qui va rendre son avis, je pense, d'ici au 10 ou 12 mars", a déclaré Pierre Moscovici sur RTL. "Nous gardons l'esprit d'un effort exceptionnel, pour une durée exceptionnelle, dans une circonstance exceptionnelle", a poursuivi le ministre. 

Garder les 75%, "si possible"

Quant au seuil d'imposition, Pierre Moscovici n'a pas caché son souhait de voir maintenu les 75% polémiques et retoqués par le Conseil contitutionnel le 29 décembre dernier. "Si c'est possible, oui", a indiqué le ministre de l'Economie et des Finances.

Les Sages avaient pourtant jugé que la promesse électorale de François Hollande de taxer les revenus supérieurs à 1 million d'euros était "inconstitutionnelle" parce qu'elle touchait des personnes physiques prises individuellement et non des foyers fiscaux.

Du reste, l'impôt "le plus raisonnable serait un taux de 65%", estimait début février un proche du gouvernement. Ce qui est sûr, c'est que l'impôt global devrait être au maximum de 67%, le Conseil constitutionnel ayant jugé confiscatoire un taux de 68%.

La fiscalisation des allocations familiales à l'étude

Par ailleurs, concernant la fiscalisation des allocations familiales, Pierre Moscovici a expliqué qu'il attendait un rapport d'expert en cours. "Je ne vais pas improviser là-dessus, il y a actuellement une mission qui a été confiée à un ancien président de la Cour des comptes, Bertrand Fragonard, le grand spécialiste de ces questions sur la politique familiale, qui rendra ses conclusions au Premier ministre, et ensuite nous prendrons nos décisions", a conclu le ministre.

Il "faut muscler" la croissance

Enfin, Pierre Moscovici a également rappelé qu'il allait falloir "muscler" la croissance. "Nous avons un acquis de croissance en 2013 qui est faible", a reconnu le ministre alors que le gouvernement vient de reconnaître pour la première fois que l'objectif de réduction du déficit à 3% du PIB fin 2013 ne serait pas atteint. La "réduction des dépenses [qui] doit être privilégiée", a également ajouté le ministre sur RTL. Ce dernier a rappelé que cela allait se faire notamment dans le cadre de la "modernisation de l'action publique", mise en place par Matignon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/02/2013 à 11:27 :
Quand on a des enfants, on sait qu on en prend pour une bonne vingtaine d année si nous voulons leur offrir des études et ce sont ceux qui sont conscients de cela qui vont être pénalisés parce qu ils ne se contentent pas de les "pondre" en attendant que le reste du monde les aident. C est bête a dire mais avant de faire des gamins, il faut réfléchir. Quand on n a pas les moyens d avoir 2 voitures, on en a qu une seule
a écrit le 19/02/2013 à 6:01 :
C'est une erreur de diminuer relativement les allocations familiales pour les classes moyennes superieures. Soit on pense que les allocs n'ont pas d'influence sur les taux de natalite, et il faut les supprimer. Soit on pense que c'est le cas, et il faut inciter les CSP+ a avoir plus d'enfants, et les CSP- a en avoir moins. Je sais que ce n'est pas politiquement correct, mais pour des raisons hereditaires et d'environnement, ce sont statistiquement les professions intellectuelles qui ont les enfants les mieux formes, et c'est d'eux dont l'economie francaise aura besoin demain. Il faut dong augmenter les allocs pour les personees aisees.
a écrit le 18/02/2013 à 19:17 :
Mais il est où Hollande sérieusement, c'est un fantome ce mec
a écrit le 18/02/2013 à 19:16 :
Il faut dire qu'avec mes amis journalistes majoritaires à 80% on fait passer ça comme du beurre.
a écrit le 18/02/2013 à 19:06 :
Une taxe à 75 % qui va rapporter 0.
a écrit le 18/02/2013 à 18:46 :
on est pas prés de revoir la croissance.j ai une nouvelle idée de taxe pour les socialistes la taxe a la connerie politique et pourrais aussi rajoute la taxe a l incompétence dans les services publique l état renflouerait très vite
ces caisses .
a écrit le 18/02/2013 à 18:43 :
Toujours plus d?impôts et de taxes pour payer les 50 milliards d'euros d?intérêts par an ?
a écrit le 18/02/2013 à 17:50 :
N avez vous jamais remarqué que bizarrement, au moment où sont attribuées les allocations rentrées scolaires, il y a un boum dans les magasins pour les ventes de télés et autres bidules du genre. Il est vrai qu' un téléviseur écran plat de 108 cm est indispensable à l éducation de nos chères têtes blondes et ensuite il faut bien aller pleurer en mairie parce que la cantine est trop chère... C est quand même inadmissible que nous soyons obliger de nourrir nos enfants !
a écrit le 18/02/2013 à 17:25 :
Les allocs familiales ne mènent clairement nulle part, vu qu'on ne pourra pas trouver du travail à tous ces jeunes ... Seule solution, les diminuer graduellement en fiscalisant de plus en plus, pour essayer de lisser le choc démographique.
a écrit le 18/02/2013 à 17:10 :
Bientot cela va etre taxe a 750 %.Des rigolos nos socialos.
a écrit le 18/02/2013 à 16:28 :
De toute facon nous sommes dans un pays d'assistes. Trop d'aides distribuees, on n'encourage pas assez le travail et le merite.
a écrit le 18/02/2013 à 16:26 :
fiscaliser les allocs, c'est comme d'habitude taper sur la classe moyenne qui paye des impôts. On continue donc de décourager les créateurs de richesses et on s'étonne que la croissance ait disparu ?
Réponse de le 18/02/2013 à 17:26 :
L'impot sur le revenu étant progressif ce serait bien que ceux qui n'en paient pas alors qu'ils touchent des allocations , en paient un peu si on les fiscalise.On est tous dans la merdouille et chacun doit participer en fonction de ses moyens.
a écrit le 18/02/2013 à 16:23 :
Ce n'est pas en instaurant une taxe à 75 % et en maintenant l'ISF à 1,5 % que l'on va encourager les entrepreneurs et les riches à investir ou a rester en France, bien le contraire.Attention à trop vouloir , on perd tout. Et les pauvres seront encore plus pauvres.Il faut un peu changer d'idéologie messieurs les socialistes, les temps évoluent et nous ne sommes pas seuls au monde.
a écrit le 18/02/2013 à 15:47 :
Quand j'ai vu ça : http://www.businessinsider.com/anjem-choudary-muslim-preacher-explains-government-assistance-to-fund-jihad-holy-war-2013-2
c'est injuste pour les gens triment pour 2000euro/mois mais ils sont plus pauvres que les gens ont les aides.
Réponse de le 18/02/2013 à 16:28 :
encore une salade sauce socialiste ils renient tous leur engagements de campagne sur le plan economique ce sont des mauvais et des menteurs .........................................ils n'y a rien a attendre ce sont des nuls.........................
a écrit le 18/02/2013 à 15:46 :
On disait souvent que le socialisme de 1981 c'était fini. Il s'avère qu'à part sur les nationalisations (mais on préfère les nationalisations indirectes par les impôts, alors la différence réelle) la gauche de 2012 n'a pas évolué d'un iota idéologiquement par rapport à celle de 1981. Toujours les mêmes discours, la vision de la société par la lutte des classes, la volonté d'égalitarisme par nivellement à l'école ou dans la vie de tous les jours, le développement de la sphère étatique, rien n'a bougé depuis 30 ans ...
Réponse de le 18/02/2013 à 17:17 :
Pour une fois qu'on annonce des économies (diminution des allocations familiales) : les libertariens devraient être heureux !
Réponse de le 18/02/2013 à 20:08 :
Le pire est qu ils n ont tire aucune leçon le l experience désastreuse du socialisme par les pays de l Europe de l'est .
a écrit le 18/02/2013 à 15:34 :
On veut reduire la dette? Supprimons les allocations!! Ca passerait l'envie a certains de faire beaucoup d'enfants et de rester chez eux car ils percoivent 2000e d'allocs par moi(+ la CMU + la cantine a moindre frais + l'APL etc etc). La France est un pays d'assistés.
Réponse de le 18/02/2013 à 16:10 :
Oui qui fait beauoup d'enfants en France pour vivre qu'avec les alloc ? Je suis sur que tout le monde aura deviné .
Réponse de le 18/02/2013 à 16:45 :
Réponse à devinette, les castors
Réponse de le 18/02/2013 à 19:45 :
castors.....juniors.....ben quoi c'est de l'humour....bon ok..j'ai pas fait avancer le débat d'un iota...; tant pis.... pays de bisounours et d'aveugles ça oui
a écrit le 18/02/2013 à 15:34 :
Malgré la fuite avérée des ménages aisés ou pire, des entrepreneurs qui espèrent l'être un jour, le gouvernement persiste et signe, droit dans ses bottes, son combat idéologique qui ne pèsera pourtant pas grand-chose dans les finances publiques! Par contre, les coûts cachés pour la nation sont énormes en termes de démotivation des entrepreneurs ou de délocalisation de sièges sociaux. Plutôt que de laisser le soin aux entrepreneurs de créer des emplois, l'état préfère se substituer à eux, les faire fuir, et créer ses "emplois d'avenir" financés aux frais du contribuable. Moins de richesse, plus de dépenses, et donc plus d'endettement! Déjà qu'avec Sarko on allait droit dans le mur, maintenant on y va en klaxonnant, allez comprendre...
a écrit le 18/02/2013 à 15:30 :
Le déficit à 3 % n'était qu'une transition en 2013 puisqu'Hollande a promis un déficit à 0 en 2016. On sait déjà que c'est impossible pour cette année, comment va t'il faire pour arriver à 0 à la fin de son mandat.Plus personne ne veut investir en France , les riches s'exilent petit à petit or sans argent impossible d'entreprendre.Qu'il n'aime pas la finance et les riches ça le regarde mais au moins qu'il ne fasse pas subir les conséquences néfastes au pays, il ny aura pratiquement pas de croissance dans notre pays, et davantage de chomeurs. Encouragez à investir en France et gardez nos riches qui dépenseront leur argent en France plutot qu'ailleurs, ne les matraquez pas en impots.
a écrit le 18/02/2013 à 14:22 :
que ce non ministre cesse de baratiner
il nous ment depuis 8 mois sur le taux de croissance et recommance en disant la dopper
il a juste réussit à casser la confiance des consommateurs , des investisseurs Français et etranger et des ménages
son incompétences est crainet , il est totalement dépassé sa seule vision est "comment lancer un nouvel impôt"
qu'il s'attaque comme le FMI , l'europe et la cours des compte lui demande depuios 8 mois : tailler enfin dans les coûts déments de l'administration : mais il faut du courage politique et pas un baratineur
Réponse de le 21/02/2013 à 17:37 :
oui il nous ment je ne croix pas du tout a la crise sa fait des annèe qu'ont comme ça.ou sont l'argent depuis 5 ans et cette annèe il y as rien de remplie dans les caisses
Réponse de le 26/02/2013 à 17:11 :
chapeau l'orthographe et la grammaire ! tu as dù arrêter l'ecole apres le CP ? c'est du charabia ! tu envoyes ton message depuis le Mali?
a écrit le 18/02/2013 à 13:59 :
pas logique notre mosko il dit il faut muscler la croissance mais il fait le contraire,il absorbe déja 56,3 du pib et il va augmenter les impots la fiscalisation des alloc,les 75% sont bien une augmentation des impots alors que supprimer la moitié des ministres ,les sous préfectures ,la mloitié des députés ,les 3:4 des sénateurs,les agences d'état etc etcqui ne servent à rien çà se sont des économies qui libéreraient la croissance.ET SURTOUT redonneraient la confiance aux entreprises seules à pouvoir relancer la croissance ils sont la depuis neuf mois et toujours aucune piste d'économies
Réponse de le 18/02/2013 à 14:33 :
au gouvernement ce sont des menteurs et des guignols tout ce qui avait ete dit sur le plan economique pendant la campagne presidentielle est abandonné ils sont incapables de faire face a la situation de plus en plus critique ................................depot de bilan du gouvernement qui s'annonce ..................
a écrit le 18/02/2013 à 13:12 :
Tant que 500 000 élus, et leurs supplétifs, 5 Millions de fonctionnaire sucent le sang de la bête sans vouloir céder un pouce de leurs privilèges, la France s'enfoncera. En combien de temps, Hollande aura réussi à créer un million de chômeurs supplémentaire ? Probablement, un record ) Parce que le chômage, ILS S'EN FOUTENT !
Réponse de le 18/02/2013 à 15:46 :
IRONIQUE : Vous avez raison enlevons toute la police et les gendarmes, achetons nous tous une arme à feu et on fera le ménage nous même.
Réponse de le 19/02/2013 à 0:40 :
Mettons les à 40 h et à 4 semaines de congès et vous verrez qu'on en aura trop !
a écrit le 18/02/2013 à 13:11 :
J'ai une idée à la majorité du citoyen et tous les 10 ans ensuite, le fisc lui fait la proposition suivante pour les 10 ans qui suivent :
A : Vous bénéficiez du régime de base pour les impôts et les alloc
B : Vous êtes taxés à 10% et vous recevez 10% des alloc.
Qu'en pensez-vous?
a écrit le 18/02/2013 à 11:39 :
Mais Majesté pourquoi taxez-vous les pauvres plutôt que les riches?
Mais Monsieur le Marquis pars-que les pauvres son plus nombreux.
N'avez-vous jamais entendu ça quelque part ?
Réponse de le 18/02/2013 à 13:20 :
C'est comme en Grèce, les pôôôvres armateurs n'ont pas le droit de payer des impôts! On laisse ce privilège au reste du peuple.
a écrit le 18/02/2013 à 11:29 :
Il prévoit de taxer les lames de rasoir !
Réponse de le 18/02/2013 à 13:51 :
oui tts ces histoires commence à nous raser.
a écrit le 18/02/2013 à 11:03 :
Taxer tout ce qui est sur le territoire et les gens qui y travaillent ,mais, par contre laisser les importations sans trop de brides détruire nos capacités de production merci messieurs les politiques!!
Nos PME sauterons grace aux taxes d'un coté et de la concurrence DELOYALE de l'autre
mais qui pourra encore accepter que le routier roumains travaille pour 5 fois de salaire que le notre?
En quoi la croissance à avoir avec la baisse de la puissance ? Moins d'inspecteur des fraudes? (comme pour les raclures d'os de cheval aux collagènes?)
Réponse de le 18/02/2013 à 11:54 :
L'assiette de l'impot sur les revenus devrait inclure les revenus sociaux (allocations diverses, primes de rentrée soclaire et de Noel etc... etc... etc...). Une mesure juste pour les salariés qui eux ne percoivent aucune aide sociale et qui paient des impots
Réponse de le 18/02/2013 à 15:37 :
Autant supprimer certaines aides, ce sera plus simple !
a écrit le 18/02/2013 à 10:43 :
allocs:pour le secteur public il faut trouver un moyen de compenser sinon c'est la paralysie du pays.Dans le privé ça craint moins,ils ont besoin de travailler pour manger.
a écrit le 18/02/2013 à 10:40 :
Une bande d'irresponsables qui flatte son électorat et taxe les redistributions de l'état plutôt que de les diminuer ce qui économiserait le coût de gestion et montre bien qu'on a aucune intention de faire des économies de gestion.
Toujours plus de taxes, des impôts à payer immédiatement, voire rétroactivement, et des promesses d'économies dont on ne voit jamais l'amorce d'un début d'action dans un pays ou le prélèvement de l'état représente la moitié du PIB !
On distribue à grands coups de justice sociale ce qu'on confisque sournoisement aux innocents qui en redemandent .!
La dessus il faut "muscler la croissance" dont on coupe les jambes à longueur de journée !
Mais comment des gens qui ont passé leur vie sans jamais créer de richesse, qui sont payés à la fonction et non au résultat et grace au travail des autres, qui ne sont jamais au chomage mais "dans l'opposition" rénumérée pourraient ils comprendre la création de valeur ?
a écrit le 18/02/2013 à 10:20 :
Comme tout revenu les allocs devraient être taxables. Avec le barême de l'IRPP ça a l'avantage de moins donner à ceux qui en ont le moins besoin.
Mais ne vaudrait-il pas mieux supprimer les allocs pour les remplacer par des services ou produots made in France : cantine ou creche gratuite, aide à domicile, petits cours privés pour les enfants, cahiers, fournitures scolaires, theatre et cinema, sport etc....
Réponse de le 18/02/2013 à 11:01 :
Les allocs ne sont pas un revenu, c'est une redistribution !
Plutôt que de les taxer, il suffit de les diminuer , ce qui revient au même et économise le coût de gestion de l?état
Evidemment, c'est moins hypocrite et ça ne fait pas "justice sociale" mais cela ne permet pas d'entretenir le mythe de l'état providentiel et incontournable..
Mais qui oserait en France demander enfin de l'efficacité à un système qui "bouffe" 50 % de notre PIB pour en redistribuer la moitiè en s'arrogeant le rôle de pourfendeur des inégalités qu'il entretient par ses résultats déplorables.
Dans aucun pays du monde la pauvreté n'a jamais été vaincue par un état : ceux ci ne savent que la dissimuler , la rendre soit disant acceptable.en abaissant le niveau de vie général.
Il y a de plus en plus de pauvres dans un pays qui s'appauvrit et on continue pourtant année après année, droite comme gauche, à assassiner le potentiel de croissance sur l'autel de l'état tout puissant..
Fuyez camarades, ils sont devenus fous !
Réponse de le 18/02/2013 à 11:53 :
@Vercaud, non ce n'est pas pareil. Payer l'impôt est un acte citoyen, je pense que ca ferait du bien à certains de voir à quel point l'impôt est lourd dans ce pays.
Réponse de le 18/02/2013 à 15:53 :
@Vercaud. Si on diminue les allocs à la source tout le monde en pâti ; si c'est sur le revenu, certains payeront des impôts d'autres non, donc ce n'est pas pareil.
Réponse de le 18/02/2013 à 16:37 :
les allocations familiales ont été inventées pour favoriser une politique de natalité..... avec un certain nombre de mesures autres..... crêches publiques par exemple......

ceci étant, on a au fur et à mesure décidé d'autre mesure de natures fiscales cette fois, comme la crédit d'impôt pour les "gardes d'enfants par exemple, et l'aide aux devoirs)... plus vous payez d'impôts plus vous en bénéficiez.......

je doute fort que les ménages à hauts revenus conditionnent le fait qu'ils aient des enfants au fait qu'ils touchent les alloc..... parcontre ils bénéficient à plein des avantages fiscaux.....

il ne serait donc pas choquant d'avoir des alloc dégressives en fonction des revenus....corrigé du nombre d'enfants... quelques familles de droites catho bon teint, en font 5/6 7 ou 8...... si si... j'e connais à 10...... ceci étant, les enfants font vivre les adultes..... la contribution à la consommation est plus qu'importante....... donc pas de tabous, juste.... les justes aides à ceux qui en ont besoin....

je ne vous pas au nom de quoi la politique familiale ne pourrait pas évoluer en fonction du contexte......économique et social... la droite à l'air bcp moins chagrinée par la désindexation des retraites complémentaires...... !!!!!!!!!!!!!!!! qui touchera tout retraité ou presque.....

Réponse de le 18/02/2013 à 17:00 :
@Etienne. Et depuis quand les allocations seraient liées à la richesse de ceux qui les reçoivent ?
Relisez la définition: les allocations familiales sont versées sans conditions de ressources a partir du deuxième enfant.a charge. Il ne s'agit pas d'une aide liée au niveau de revenus mais d'une incitation pour favoriser les familles "nombreuses".
S'il s'agit de prélever davantage sur les classes moyennes et aisées, on peut choisir autre chose et nos gouvernements ne s'en sont pas privé ces dix dernières années...............
a écrit le 18/02/2013 à 10:12 :
Après toutes ces économies, Moscovici devrait pouvoir se payer des lames de rasoir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :