Pour l'instant, l'auto-entreprise soutient encore la création d'entreprises

 |   |  254  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Entre février et mars, les créations d'entreprises ont augmenté de 3,1% selon l'Insee. Plus d'une création sur deux est une auto-entreprise.

L?entrepreneuriat résiste. Depuis l?automne 2008, la création d?entreprises est l?un des seuls indicateurs conjoncturels encore dans le vert, à l?exception de quelques reculs mensuels. Entre février et mars, la création d?entreprises a augmenté de 3,1% pour atteindre le chiffre de 47.639. Sur ce total, l?Institut dénombre 25.484 créations d?auto-entreprises. Pour l?instant, le succès de ce régime social et fiscal simplifié ne se dément pas. Alors que Sylvia Pinel, la ministre de l?Artisanat s?est prononcée cette semaine en faveur d?une limitation dans le temps du régime de l?auto-entreprise pour les personnes qui l?ont choisi pour encadrer une activité principale, il faudra suivre cette statistique avec attention lors des prochains mois.

Une énergie bridée

Reste que cette bonne nouvelle doit être un peu relativisée, puisque près des deux tiers des créations d?entreprises sont le fait de demandeurs d?emplois qui, peut-on l?imaginer, ont décidé de créer leur propre emploi à défaut de convaincre un employeur. Autre bémol, ce dynamisme est un peu gâché en raison des déperditions d?énergies constatées par la Cour des comptes. Un rapport des Sages de la rue Cambon dévoilé en février estime que le soutien à la création d?entreprises reste un « mille-feuille illisible », dénonçant notamment les aides "foisonnantes", la « multiplicité des acteurs avec des objectifs différents sans qu'une coordination minimale soit assurée ».

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/06/2013 à 9:04 :
BEAUCOUP DE GRAND PATRON ONT DEBUTE DANS DE PETIT CARAGE RELISSEZ LES HISTOIRES DES GRAND INDUSTRIEL LES PETIT RUISEAU FONT LES GRANDE RIVIERES
a écrit le 14/04/2013 à 12:03 :
Les gens créent souvent une auto-entreprise parce qu'ils n'arrivent pas à trouver le moindre boulot, c'est un peu "quand on a tout essayé" ou "perdu pour perdu" mais surement pas " la grande initiative de création d'entreprise....
Je n'ai jamais vu d'auto-entrepreneur qui arrivait à dégager un salaire digne de se nom...
Il ne faut pas oublier de dire que les charges RSI sont passées de 21,3% en 2012 à 24,6% en 2013 et que la taxe foncière des entreprises est due dès la troisième année quel que soit le chiffre d'affaire...Alors, bonjour les pigeons!!
Les auto-entrepreneurs ne sont pas des chômeurs ou des gens en difficulté qui ont retrouvé un travail, il ne faut pas s'y tromper. C'est encore et toujours de la misère et de la précarité!
a écrit le 13/04/2013 à 3:09 :
que ce soit gauche ou droite, tous les mêmes! ponctionner, est la seule politique en france, laisser les gens s'assumer,hors de question! 43 ans que je suis sur le marché du travail dont 35 dans le batiment et 10 artisan.2009 reconnu inapte au metier du batiment (sans indemnisation, incapacitée pas assez importante, 49%) j'ai tout connu, chomage, fin de droit, ASS. Inscrit comme auto entrepreneur, on me sucre mes ASS (450?) On m'a considéreé comme un statut de micro entreprise! Pas d'autres explications! Circuler ya rien a voir! Statut d'auto entrepreneur, pour moi, un vrai nid de vipére! mais vous les artisans qui ralez tout le temps, descendez dans la rue, réclamez une diminution de vos charges au lieu de vous en prendre a des gens qui ne demandent que a travailler! Mais ce qui tu la france actuellement c'est l'egoisme des Français!
a écrit le 12/04/2013 à 21:54 :
Ayant à peu près lu vos commentaires, je vous dis qu'il ne faut pas se décourager. Sylvia PINEL est la 39ème MINISTRE QUI NE SERT A RIEN, d'ailleurs que sait-elle faire ? RIEN ! Elle a commandé un rapport sur l'auto-entrepreneur, mais comme elle ne sait pas comment s'occuper, elle ne va pas suivre ce qui est écrit dedans : C'EST LE SEUL MOYEN QU'ELLE A DE FAIRE PARLER D'ELLE et de se FAIRE CONNAîTRE ! C'est ça les politiques !
a écrit le 12/04/2013 à 18:01 :
@C moi : le black se fait même chez les entreprises !!et bcp plus plusieurs salariées nn déclarés ( tu le sais trÚs bien ), ne cherches pas des faux prétextes pour détourner le sujet ...,auto entrepreneur et une bonne chose ; les chômeurs , le handicapés , les RSA, les pommés , etc ..., autre qu être dépendant du systÚme , ont l occasion de se prendre enfin en main et ne pas dépendre de l etat ni des entreprises qui les exploites pour 1€ ( tout à ton honneur )....,et tkt pas pour l économie française elle se porte trÚs avec ce régime , mdrr
a écrit le 12/04/2013 à 16:31 :
4 ans auto entrepreneur,il faut en vouloir,faire ce que les autres ne font pas pour pas plus que le RSA mais on à la conviction de ne pas être payé à rien faire,mais si au bout de 5 ans il faut arreter,a 47ans aujourd'hui qui m'employera qui comprendra qu'avec une petite fille de 3ans handicapée l'organisation n'est pas simple,ce statut d'auto entreprise jusqu'à présent m'a permis de survivre sans demander quoi que ce soit à personne,mais demain si l'on doit arreter,il reste quoi? meme pas l'estime de soi il faudra est assisté,j'ai commencé à travailler à 14ans et c'est dur à avaller
Réponse de le 12/04/2013 à 20:46 :
Entièrement d'accord avec vous. Connaissez-vous un artisan qui va venir pour 50 euros tondre la pelouse et tailler la haie des mamies restées seules dans leur villa ? Dans le Sud-Aveyon (entre St-Affrique et Albi) vous n'avez plus qu'une ou 2 entreprises de bâtiment, qui vous répondent qu'ils ont leur clientèle et privilégient celle-ci, qui trouvez-vous pour refaire 1 salle de bains, par ex : eh bien de jeunes auto-entrepreneurs qui nous rendent bien service pour quelques menus travaux que ne veulent pas faire les artisans. Et tout le monde y trouve son compte.
a écrit le 12/04/2013 à 16:17 :
Ce qu'il faut savoir c'est que les entreprises sous le statut artisan ou société paient des charges et de la TVA, alors que l'autoentrepreneur n'en paie pas ou presque, il ne peut pas employer de salariés. En pratique, dans notamment les métiers du bâtiment, il demande au client d'acheter lui même les matériels et de lui payer la main d??uvre en liquide comme ça il déclare ce qui l'arrange. Il s'agit d'une forme légale de travail au noir. C'est pourquoi les artisans veulent bien de ce statut pour quelqu'un qui démarre, et bénéficie de la simplicité du statut, mais cela devient rapidement de la concurrence déloyale.
Réponse de le 12/04/2013 à 20:38 :
Et la main d'oeuvre espagnole qui envahit le Sud de la France, en venant travailler dans le bâtiment, notamment ?
Réponse de le 12/04/2013 à 21:00 :
J'ai une salle de bain à refaire dans une maison à Belmont s/rance (12) pour l'adapter à la demande d'une jeune femme qui veut me louer cette maison pour y créer l'activité de garde d'enfants de moins de 3 ans. Aurez-vous le temps de venir me faire ce travail, vu que sur place les 2 seules entreprises n'ont pas le temps ET SURTOUT NE SONT PAS INTERESSEES PAR CE PETIT TRAVAIL ?
a écrit le 12/04/2013 à 14:04 :
Mon fils étudiant (doctorat) a tenté de créer une micro entreprise dans la communication technique , en France . Il est doctorant et parle couramment le Mandarin et l'Anglais : en tant qu'étudiant et entrepreneur il devait cotiser 2 fois à la sécu , sans pouvoir être remboursé en cas de maladie ou de problèmes de santé (11 mois par an à l'étranger) ! De plus la création d'entreprise doit être validée par un grande quantité d'organismes et nécessite des procédures extrêmement complexes (alors qu'il ne demandait pas d'aides) ! A Hong-Kong il a pu créer son entreprise en moins d'une journée pour une somme dérisoire (équivalente à 1500?) . C'est au cours de ces démarches qu'il c'est aperçu que toute l'administration Française c'est focalisée sur les créateurs d'entreprises par la mise en place de procédures extrêmement tatillonnes , incompréhensibles, et très longues : création en 6 mois minimum ..... Le système administratif , vivant sur la création de richesses par les entreprises privées, est en train de scier la branche sur laquelle les fonctionnaires sont assis (sans pendre le moindre risque!) ; Notre pays est a l'agoni
Réponse de le 12/04/2013 à 15:54 :
Dans les chambres des métiers ou de commerce il y a des CFE centre de formalités des entreprises , moyennant quelques dizaine d'euros ils se chargent des inscriptions auprés des différents organismes obligatoires, j'en ai fait l'expérience , ça marche bien en moins de six mois ,quelques semaines ont suffit !! .
Pour la sécu certains pays ont des accords pour les remboursements des frais médicaux .
Je ne suis pas doctorant mais je n'ai pas rencontré les difficultés que vous décrivez !!!
Réponse de le 12/04/2013 à 16:20 :
Oui enfin créer une entreprise coute cher en france et reste complexe.

Au canada il suffisait d'aller a un bureau de donner un nom et 40 dollars et hop on pouvait se lancer.
Réponse de le 13/04/2013 à 2:20 :
Je n'ai pas mis tous les renseignements : pour créer cette entreprise , mon fil devait le faire a partir de la Chine ! Merci a pnv pour le renseignement sur les aides des chambres de métier . Par contre , pour la sécu , c'est un vrai casse tête ! De toute façon , les jeunes diplômés parlant couramment 2 ou 3 langues trouvent des pays bien plus accueillants que la France , pour créer des entreprises : le jour ou la France commencera a ne plus pouvoir payer ses fonctionnaires sur emprunt (comme actuellement ! ) , cela fera sans doute accélérer la simplification administrative !
a écrit le 12/04/2013 à 13:31 :
Certes, mais quand on sait que 50% des AE ne génèrent aucun chiffre d'affaires, et que les autres 50% ne génèrent en moyenne que 1.000?/mois de CA (soit quelques centaines d'euro après cotisations et dépenses de fonctionnement), on ne voit sur quoi repose sur cet enthousiasme.

L'augmentation de la création d'entreprise est liée au chômage : quand le chômage augmente, les gens en arrivent/sont encouragés à tenter de se mettre à leur compte, même si la plupart n'ont pas les compétences ni la carrure pour le faire. Combien finissent par arrêter au bout de quelques mois avec encore moins d'argent?

"Le chômage a une histoire" de Gilles Balbastre
www.youtube.com/watch?v=MnovGVFCgEk
a écrit le 12/04/2013 à 13:26 :
Ici devant le LOURD CHÔMAGE, des "petits jeunes" sans emploi, de - 25 ans, se sont lancés là-dedans. Ce sont certains les enfants de mes voisins qui S'ASSUMENT, ne sont pas à la charge de la Société et pour certains sont encore chez leurs parents. PINEL préfère-t'elle qu'ils demandent le RSA et "glandouillent" toute la journée (peut-être dans la délinquance ?). Par contre son rapport qu'elle a commandé et qu'elle n'applique pas, c'est encore nous avec nos impôts qui le payons : Cela se passerait-il comme ça si elle travaillait dans le privé ??!
a écrit le 12/04/2013 à 13:23 :
Il n'y a plus rien à faire dans ce pays où le gouvernement fait tout pour alignet tout le monde par le bas. Pourquoi travailler puisqu'on favorise l'assistanat. Ce pays est foutu
Réponse de le 12/04/2013 à 21:39 :
Faut pas se décourager, 2017 c'est pour bientôt !
a écrit le 12/04/2013 à 13:19 :
hollande nous parle de choc de simplification ... et ampute le statut d 'autoentrepreneur ...alors que c'est le seul statut simplifié ...la bétise jusqu'au bout , mesure plus stupide , c'est pas possible ... tu veux bosser ??? alors on va te poser des problemes , on est la pour le mettre des batons dans les roues jusqu'a ce que tu abandonnes ....
Réponse de le 12/04/2013 à 13:34 :
+1.aux yeux de la clique il vaut mieux céder aux injonctions des chambres de métiers que de créer des emplois.les chambres de métier ,de commerce et d'agriculture ne servent a rien et sont remplies de fainéants payés grassement
a écrit le 12/04/2013 à 12:39 :
Rien à faire ! Ce gouvernement n'aime ni les riches ni l'entreprise privée !
Ce n'est pas un gouvernement socialiste, mais bien d'idéologie Communiste d'avant chute du mur de Berlin que nous avons !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :