Evasion fiscale : la France se veut plus intransigeante que ses voisins européens

 |   |  763  mots
Les enquêteurs français pourront infiltrer des établissements bancaires Copyright Reuters
Les enquêteurs français pourront infiltrer des établissements bancaires Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le gouvernement manie le bâton à l'égard de l'évasion fiscale, mais pas la carotte : à part la menace d'un traitement encore plus sévère à la fin de l'année, rien n'est prévu pour inciter les contribuables à rapatrier des fonds placés illégalement à l'étranger.

« En matière de fraude fiscale, nous n'avons pas assez de condamnations, pas assez de prison ferme ». Le député PS Yann Galut, qui sera rapporteur du projet de loi sur la fraude fiscale, débattu fin juin par l'Assemblée nationale, joue à fond la carte de la répression, à l'unisson avec le gouvernement.
Le ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve a déclaré ce jour au Parisien qu'il refusait toute disposition dérogatoire au profit des détenteurs d'un compte à l'étranger qui feraient amende honorable. Pas question d'amnistie et de cellule fiscale dite de dégrisement. Le gouvernement mélange un peu les deux, alors qu'aucune amnistie n'a jamais été mise en ?uvre, même par le gouvernement précédent.

La politique du bâton
Aujourd'hui, Bercy manie seulement le bâton. « Le projet de loi que nous avons présenté en avril (débattu à l'Assemblée en juin, donc) prévoit des sanctions alourdies », souligne Bernard Cazeneuve. « Les fraudeurs ont intérêt à se signaler. Sinon, ils risqueront jusqu'à sept ans de prison pour les cas les plus graves ». Ce que le ministre ne dit pas, mais que Yann Galut précise, c'est que les fraudeurs qui se déclarent actuellement ont de bonnes chances d'échapper aux poursuites de l'administration fiscale, devant la justice. En revanche, une fois le projet de loi voté, ce sera beaucoup plus compliqué.
C'est la seule « fleur » qui serait accordée aux repentis de l'évasion fiscale. Si, sous le ministre du Budget, Eric Woerth, les contribuables se déclarant pouvaient obtenir des remises sur les pénalités, ramenées souvent de 49% des sommes dues à environ 20% ainsi qu'un plafonnement des intérêts, il n'en est plus question aujourd'hui. « Il n'y aura pas de bonus aux fraudeurs », souligne Bernard Cazeneuve.

Le risque de départs à l'étranger?

Une politique contestée par certains spécialistes. L'avocat fiscaliste Nicolas Jacquot, qui a été conseiller de Jean-François Copé (UMP), alors ministre du Budget, souligne les dangers de cette stratégie: «La réalité est plus complexe qu'elle n'apparaît au premier abord. De nombreux contribuables concernés ne sont pas de purs fraudeurs. Souvent, ils détiennent des comptes à l'étranger qui leur ont été transmis de manière passive par leurs parents, leur famille. Le risque, si on ne les incite pas à se déclarer ou si on ne pratique que la menace, c'est qu'ils décident d'aller s'installer ailleurs ». De fait, en Italie, Espagne ou Royaume Uni, les « repentis » sont plutôt mieux traités qu'en France. Et la question ne se pose même pas pour un résident français qui déciderait de s'installer en Italie: ils n'auraient rien à régulariser, n'ayant pas dissimulé de revenus issus de ces pays.

Le choix de l'intransigeance
Bernard Cazeneuve a choisi l'intransigeance et s'en est expliqué devant l'Assemblée nationale, ce mardi : « Vous me direz quel intérêt ont-ils (les fraudeurs, NDLR) à aller devant l'administration fiscale ? Tout simplement, ils ont intérêt à y aller parce que le durcissement de la législation auquel nous allons procéder va les exposer à des risques de sanctions auxquelles ils n'étaient pas exposés jusqu'à présent et qui doivent les conduire à se mettre en conformité au droit. Parce que, comme vous l'avez dit, il n'y a pas de raison que des Français modestes payent l'impôt et que d'autres y échappent en période de redressement. «

Les enquêteurs pourront infiltrer des banques

Le projet de loi sur la fraude, qui prévoit donc des sanctions plus lourdes, donne aussi des moyens d'actions plus efficaces aux enquêteurs. D'abord, la qualification de bande organisée sera désormais possible pour les fraudeurs et tous ceux qui les aident. Ce qui est lourd de conséquences : « les enquêteurs pourront infiltrer des banques qui conseillent des montages fiscaux frauduleux, de même que des cabinets d'avocats », souligne Yann Galut.
Ensuite, l'utilisation des fichiers volés sera beaucoup plus facile. Dans le cas d'UBS, des recours en annulation de procédures ont été validés. Ce ne pourra plus être le cas. « En ce qui me concerne, je milite pour qu'il soit possible, à l'avenir, d'acheter des fichiers », déclare Yann Galut. Enfin, la création d'un parquet financier démultipliera les possibilités de poursuite. « Si l'on considère que 60 à 80 milliards d'euros échappent à toute déclaration au fisc, cela veut dire que l'Etat perd 5 à 10 milliards d'euros de recettes annuelles » estime le député PS. Ce qui n'est effectivement pas rien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2013 à 19:02 :
l egalites devant l inpot +la chasse au travail au noir sur 5ans =100x5 =500 milliards +AU MOINS 20 DE TRAVAIL AU NOIR X 5 =100milliards=600milliards de moins a payes au contribuable honnette,? CA VAUT LE COUP DE SI INTERESSE SERIEUSSEMEMT
a écrit le 23/05/2013 à 11:12 :
cet état est devenu infréquentable, il ne se farde même plus, à quand la pendaison, la guillotine, le meutre, la délation? , quand un état en est réduit à celà l'on sait ausis où vers celà va. Les anciens françaiss d'Afrique du Sud n'ont pas perdu la mémoire non plus, nous devons ne pas oublier, comem nosu ne devosn pas oublier non plus la période 1933 1945, quand la porte est ouverte tout est permis.
a écrit le 22/05/2013 à 14:38 :
la aussi on veut encore faire plus que les autres car comme on est dans une mouise qui n en finie pas on veut plus que les autres s atteler a cette affaire mais de grace laissons les pendant quelques temps et si cela ne va pas assez loin et bien on sera obligé de faire comme les autres et non pas pas faire du feu dans une petite cuisine et surtout de vouloir faire le coq car de ce coté la on est a première place;pour ne pas faire comme tout le monde; il est vrai aussi que tous les pays environants sont plutot près des idées de MERKELL que ceux d HOLLANDE.
a écrit le 22/05/2013 à 13:05 :
Et le travail au noir made in France, c'est de la fraude fiscale aussi?
a écrit le 22/05/2013 à 12:37 :
la france est exigeante pour se donner bonne consience.mais en réalité elle paie sa bétise d'etre devenu un ENFER FISCAL ;BRUXELLES DEVRAIT aussi se pencher sur ce probleme.
a écrit le 22/05/2013 à 12:06 :
A priori, l'ensemble des dépôts des particuliers sur comptes bancaires supportent le prélèvement à la source que ce soit en Suisse, au Luxembourg ou en Belgique (en Belgique, c'est même très élevé car on est ponctionné de quasi 50% des dividendes actions françaises, à charge pour les déposants d'aller récupérer le trop payé, ce qui est une usine à gaz..). Les sommes atomatiquement prélevées sont ristournées aux états dans lesquels résident les déposants. Alors quand on lit les estimations des "préjudices" pour les états, il y a bien sûr l'ISF (franco-français), et le droit des successions qui peuvent passer à l'as, mais cela ne saurait représenter les montants dont on parle. Ensuite ce pose le problème de l'optimisation fiscale des entreprises (en usant notamment des coûts de tranferts)..Mais a priori, la plupart de ces pratiques sont légales. Tout cela donc interroge sur le bien fondé des chiffres présentés et un peu rapidement repris dans les médias.. une chose est sûre: ces opérations de com. concentrent le mécontentement sur les fraudeurs, qui apparaissent comme responsables de tous les maux, et la lutte contre la fraude la martingale permettant à continuer "comme avant" les mêmes gabegies, les dépenses inconsidéres et les déficits immaitrisables..
Réponse de le 22/05/2013 à 12:50 :
Voilà des chiffres :
http://solidairesfinancespubliques.fr/gen/cp/dp/dp2013/120122_Rapport_fraude_evasionfiscale.pdf
a écrit le 22/05/2013 à 11:53 :
Pour inciter les fraudeurs à se déclarer, certains prônent la clémence plutôt que la répression sans dérogations. La méthode de la clémence (pénalités réduites, et pas de poursuite pénale) a été essayée par Woerth, et n'a eu que des résultats mitigés. La plupart des fraudeurs (et notamment les plus gros) sont restés insensibles à la carotte depuis 2009. Ce n'est pas en offrant de nouveau une carotte qu'ils changeront d'avis. Il faut donc passer à la méthode bâton, comme pour les excès de vitesses : les radars n'accordent aucune dérogation et ont fortement diminué le nombre d'excès de vitesse et de morts sur les routes...
Réponse de le 23/05/2013 à 2:08 :
Les petits auront peur du baton, mais pas les gros qui ont des structures internationales, leurs profits étant générés aussi hors de France. Il leur suffira de ne rapatrier en France que ce qu'ils voudront bien déclarer. A moins qu'on parte du principe que parce que Français TOUS vos profits doivent être taxés et imposés en France mais alors là il y a le transfert de siège social dans un pays plus accueillant. Les Européens eux-même lorsqu'il s'agit de sanctionner la Suisse ou le Luxembourg sont unis, mais entre eux on verra certainement les places financières ou les pays se rendre attractifs aux investissements de leurs voisins, cette lutte contre la fraude est aussi une guerre commerciale. Les banques américaines encouragent les investisseurs non-résidents à placer leur argent aux USA en arguant que les Etats-Unis apportent les mêmes avantages que la Suisse ou les Caraïbes au plan du respect de la sphère privée, à titre d'exemple, une demande d'agence étatique quelconque surtout étrangère est classée sans suite. Ce pays peut donc signé tout ce que vous voulez puisque finalement il ne répondra pas ou que rarement aux demandes de l'extérieur.
a écrit le 22/05/2013 à 11:18 :
La France se veut plus intransigeante ... en paroles , peuchère !
a écrit le 22/05/2013 à 11:08 :
Cahuzac a été un ayatollah de la lutte contre la fraude fiscale pendant des années (président de la commission des finances à l'AN puis ministre du Budget). Pourquoi ferions nous confiance à ce monsieur Cazeneuve qui veut restaurer la Terreur ?
a écrit le 22/05/2013 à 10:35 :
@burno, visiblement vous m?ngez diff?nts probl?s: l'Europe a besoin de 'paradis' fiscaux car sans ces derniers les capitaux iraient ailleurs. (En Asie par exemple): il faut r??ir sur le long terme l'Europe a besoin de gens riches , d'investisseurs, d'entreprises plus riches car sans visibilit?i stabilit?ur leur marges futures elle ne r?vestirons pas, quand aux paradis fiscaux ils g?rent des revenus en Europe (ex le Luxembourg ) ou plus de la moiti?es salaries (pas riches par ailleurs) sont fran?s belges ou allemands, ils consomment des produits provenant de ces m?s pays (bagnoles, produits pour l 'habitat, parfums etc), l'?t doit absolument refaire venir ges entreprises et non les faire fuir, tout cela est un faux d?t, en France d'ailleurs il faudrait commencer ??nstaurer les 40 heures, combien cela co?t il a la France (directement et indirectement) chaque ann?: '?ation n'est pas la bonne: apr?la g?ration qui bouffe tout: voici la g?ration qui casse tout.. C'est bien, acc?rons la destruction de l'Europe... Soyons tous pauvres ainsi il n'y aura plus d'espoir de prosp?t?i de jaloux...
a écrit le 22/05/2013 à 10:22 :
Et il ne parle pas des salaires et indemnités de toutes sortes que perçoivent tous nos élus politiques (FH + 39 ministres (dont 7 au Ministère des Finances !) qui sont non soumises à la CSG/RDS, ni à l'impôt sur le revenu ! Idem pour toutes leurs diverses retraites d'élus et dont celle de SENATEUR réversible à 100 % sur le conjoint !
Faudrait que ce Mr commence à s'appliquer la "justice fiscale" à lui-même
a écrit le 22/05/2013 à 8:51 :
Pour en terminer avec la fraude fiscale pourquoi ne pas commencer par supprimer l'impôt direct ?
Réponse de le 23/05/2013 à 2:34 :
Bien dit
a écrit le 22/05/2013 à 8:11 :
Evidemment la France, tiens j'en pleure, doit être exemplaire! Il ne s'agit pas d'assainir la situation mais bien de faire rouler des têtes dans la plus pure tradition républicaine -ou jacobine? Sept ans de prison pour fraude fiscale ? Va-t-on rouvrir le bagne de Guyane? Et où sera Cazeneuve l'obscur bras séculier dans sept ans? Les voleurs, les agresseurs de tous poils, les violeurs voire les assassins sont l'objet de toutes les mansuétudes de Mme Taubira pressée de leur éviter le "stress" (sic) d'un emprisonnement..Mais pour les "délinquants routiers ou financiers" la prison serait donc une peine presque trop légère.
Cazeneuve se prend pour Robespierre : on sait dans quel état il a laissé la France.
Réponse de le 22/05/2013 à 8:49 :
Avec ce genre de mesure la croissance du chômage va vite atteindre 5 millions de chômeurs. Avec plus de 5 millions de fonctionnaires, plus de 5 millions de retraités, plus de 650.000 élus, plus de 8 millions d'écoliers et près de 10 millions d'assistés, qui veut encore entreprendre en France pour travailler jusqu'au 1er octobre de chaque année pour l'Etat (pour les autres en fait) ? Compassion pour les violeurs et les assassins et intransigeance maximum pour les automobilistes et ceux qui veulent sauver quelques sous. Heureusement il y a les chances pour la France toujours plus nombreux. Barrez-vous les jeunes !
a écrit le 22/05/2013 à 8:11 :
2014 comme en 1794...La terreur...Avec M. Galut dans le rôle de Fouquier Tinville (il devrait se renseigner sur le sort de ce dernier, ça le calmerait) et comme à l'époque l'émigration et un état exsangue, à quand la banqueroute des 2/3 ?
a écrit le 22/05/2013 à 6:22 :
C'est dantesque..! les socialistes improductifs , ont validé au 21 siècle ...avec les chaînes les plus lourdes l'esclavagisme fiscal ... et voilà que maintenant ! ils se plaignent ...que les français exercent leurs droit naturel a vouloir la liberté...!
a écrit le 22/05/2013 à 5:52 :
rappelons a monsieur Cazeneuve,que tous les groupes de grande distribution ont des filiales a ZUG en Suisse!il veut affamer le peuple de France?
a écrit le 22/05/2013 à 5:05 :
J'encourage mes enfants à quitter la France au plus vite. Trop de jaloux et d'hypocrites. Quitter cette Union Européenne qui n'apporte que le désespoir. Mon ainé va s'installer dès cet été en Australie. Pourquoi pas ? Une de nos connaissance s'y trouve bien et ne voudrait plus revenir en France.
a écrit le 22/05/2013 à 2:19 :
Mais enfin la fraude fiscale représente des milliards que l'état ne perçoit pas et nous devrions tous accepter de travailler plus longtemps en espérant ne pas tomber malade car les assurances privés attendent avec impatience la mort programmé de la sécu. Moi je ne connais aucun riche, ni même de gens capable de "cacher" de l'argent à l'étranger. Tout le monde fait comme si les ouvriers et les usines n'existaient plus. Venez voir une femme qui travaille à la chaîne depuis 35 ans et qui a des problèmes aux mains, sans parler des ouvriers sur les chantiers. Tous mes collègues qui sont partis en retraite à 58 ou 60 ans sont morts dans les 5 ans suivants. Alors pardonnez-moi mais les malheurs des pauvres riches qui tremblent qu'on viennent leur prendre leurs précieux avoirs à l'étranger, ça me tire très peu les larmes ( vraiment très très peu)
Réponse de le 22/05/2013 à 6:58 :
parce que vous pensez, une seconde, que si le gouvernement percevait plus d'argent, il vous le donnerait, mais vous rêvez !!!!!
en revanche, si les français s'en vont encore plus, vous n'aurez plus que des smicards !!
un détail, pour moi très grave : M Fabius est, avec environ 10 millions d'euros, classé parmi les 1 pour cents les plus riches de France. C'est très grave, car 10 millions d'euros, ce n'est rien !! vous parlez d'usines, mais ce ne sont pas 10 millions qu'il faut pour créer une usine mais 100 millions !! ce qui veut dire que plus personne ne peut financer de nouvelles usines dans ce pays !!
M Arnault ou M Pinault seraient les seuls à pouvoir le faire !!!!
deux personnes seulement pour relancer la France !!!!!!!!!!!! on est vraiment mal barrés !!!!
Réponse de le 22/05/2013 à 12:16 :
La blague : 10M d'euros c'est rien... donnez les moi alors !
Quel discours de mafieux sérieux...
a écrit le 22/05/2013 à 1:44 :
Tout est fait pour encourager les gens à rester en France. Ceux qui paient des impôts avec un système aussi inique savent qu'ils travaillaient pour l'Etat jusqu'au 25 juillet de chaque année avant de travailler pour eux-mêmes. Avec l'augmentation des prélèvements obligatoires, ils vont devoir travailler pour l'Etat jusqu'au 1er octobre et demain peut-être jusqu'au 1er décembre. Déjà plus de 8000 contribuables paient 100 % d'impôts ! Les petits malins qui votent aussi allègrement les taxes pour les autres n'en paient pas eux-mêmes avec des indemnités non-imposables à profusion ! Quelle belle République exemplaire que voilà !
a écrit le 22/05/2013 à 0:09 :
35 ans de déficit à solder? Le gouvernement parle d?entrer dans la social-démocratie, les Allemands en sont sortis parait-il il y a plusieurs décennies. Amis humanistes, la bête est parmi nous ! On se croirait aux themopyles? genre glaciation de l?ère soviétique avec le gros Brejnev sorti de la naphtaline. Puisqu?on est au bout de la dette, nous avons été avertis, alors pour qui les factures ? Alors on attend la croissance qui existe déjà ? Nous n?avons pas de moteur dans l?économie? 6 points de dette pour 0 de croissance. Ces messieurs de l?etnat se font admettre dans les directions, dans certaines entreprises, on trouve tous les partis. Pourquoi ne pas faire un mouvement des classes moyennes, taillables et corvéables à merci !
a écrit le 21/05/2013 à 23:33 :
Les allemands ont baissé les impôts, ils font de la croissance, de l?emploi et de l?excédent budgétaire. Nous faisons du suicide collectif. Seulement pour payer notre fonction publique en double, il faut bien saisir les riches qui s?évadent. Les papiers, c?est très cher, les pantoufles aussi ! Les dépenses publiques sont improductives, c?est un coût double puisqu?il faut payer le déficit. Ainsi on augmente le chômage et nous n?avons ni avenir, ni justice, ni performance? Dans l?OCDE on prélève 10 points de plus que la moyenne, mais les dépenses? le gouvernement augmente les recettes au niveau des dépenses.
a écrit le 21/05/2013 à 22:35 :
Jusqu'à nouvel ordre détenir un compte à l'étranger n'est pas répréhensible. Il y a uniquement obligation de le déclarer. La seule chose prouvée à ce jour concernant l'affaire dite Cahuzac est de n'avoir pas respecté cette formalité. L'amende est d'environ 1000 ?. Il y a fraude si l'argent sur le compte provient d'activité non déclarée réalisée sur le sol français. Si ce n'est pas le cas, le fisc français n'a rien à voir avec cet argent et n'a aucun droit.

a écrit le 21/05/2013 à 22:30 :
Bonjour, vous pouvez croire que la France vas être intransigeant avec la fraude fiscale.... Comme toujours on vas baisser notre pantalon... Il y a bien longtemps que les promesse bidons de se gouvernement ne nous font plus rire.... Il est bien plus simple de raquetteur les pauvres français.... Si les socialiste avez du courrage, nous serrions informer depuis le temps.... La preuvent il on même supprimer le jour de carence des arrêt maladie des fonctionnaires.... Pauvre de nous...
a écrit le 21/05/2013 à 22:04 :
La lutte contre la fraude fiscale, c'est comme les augmentations d'impôt. C'est au final les moyens qui triquent. Comme les riches se cassent, il faut s'acharner sur les moyens qui restent car ils n'ont pas le choix.
Savez vous que le fisc français à sa propre doctrine. La doctrine peut être contraire à la loi ou à son esprit, le fisc qui est un état dans l'état n'en a cure. Donc, quand une loi est votée, le fisc interprète systématiquement la loi dans un sens défavorable au contribuable. Tout citoyen sans exception même le plus scrupuleusement honnête se verra en cas de contrôle notifier d'un redressement.
En matière d'impôt, en France, il n'y a plus de droit, plus de règle, il y a Bercy, la dictature fiscale. Bien sur certains y échappent, les copains, les coquins....
Réponse de le 23/05/2013 à 13:13 :
on apprend dès la première année a l'Ecole des impots, en France, que par définition et principe un redevable est un fraudeur et que il doit être considéré comme tel et poursuivi comme tel. le reste afférent aux "droits des contribuables",n'est qu'un habillage néo démocratique. Je ne doute pas que cette définition qui ma été donnée il y a 25 ans ait beaucouop changé : Présumé coupable, ou vache à traire il n'ya plus guère de nuances. A tout le moins désomais les politiques francais se défoulent par la parole e avertissent, avis à ceux, notamment les 8000, qui ne sont pas encore parti du territoire francais.Il leur reste pour quelques temps la Polynésie.....
a écrit le 21/05/2013 à 21:50 :
En Angleterre tout est autorise sauf ce qui est interdit, en France tout est permis meme ce qui est interdit ...(W.C.)
En France on croit encore qu'avec une loi on regle le probleme. Quand le ministre du budget se permet de tricher j'ai du mal a croire que cette loi puisse encore servir a quelque chose.
Un ecran de fumee pour les gogos.
a écrit le 21/05/2013 à 21:37 :
Il faut expliquer à Cazeneuve que ce n'est pas possible. Si on met en prison les fraudeurs, il n'y aura plus beaucoup de politiciens à l'air libre.
a écrit le 21/05/2013 à 21:28 :
7 ans pour fraude fiscale, et combien pour mauvaise gestion de l'Etat ?
Réponse de le 21/05/2013 à 22:19 :
quitte a choisir entre un voleur et un incompétant
a écrit le 21/05/2013 à 21:19 :
encore l' exception française...
a écrit le 21/05/2013 à 21:06 :
Les niveaux d'imposition en France sont une atteinte aux libertés individuelles et s'apparentent à la confiscation pure et simple. La France, c'est Cuba sans le soleil. S'il est juste de lutter contre les paradis fiscaux, il faut également que la communauté internationale s'organise contre les enfers fiscaux et exige de la France à un retour à des pratiques fiscales raisonnables.
a écrit le 21/05/2013 à 21:05 :
Depuis des lustres on nous bassine avec l' évasion. Il me semble que c'est une légende savamment entretenue par les politiques pour faire fantasmer les citoyens sur les vilains riches qui planqueraient leur magot à gauche dans les paradis fiscaux. Au vu du patrimoine des Ministres, représentant pour la plupart des riches, tout leur argent est investi dans la pierre. Il y a deux paradis fiscaux en France : les associations qui ne paient pas d' impôts et reçoivent des subventions et les oeuvres d'art défiscalisés souvent les gens confondent les tableaux de leur belle-mère avec des oeuvres de Brancusi, des tableaux de Mondrian ou de Füssli. Pas de taxes, pas d'impôts alors que si placer 500 000 euros à la banque vous les taxzs la CSG, la CRDS et idem pour les biens plus les taxes sur la p^lus value. Taxe de 5 % sur les oeuvres vendues plus de 5 000 euros.
a écrit le 21/05/2013 à 20:58 :
nos politiques ou le bal des hypocrites
a écrit le 21/05/2013 à 20:19 :
qui peut croire que les fraudeurs seront vraiment poursuivis? paroles, paroles. Il faut bien donner un os a ronger a ce peuple qui ne demande qu'a etre berne.
a écrit le 21/05/2013 à 20:10 :
On va arriver à la question de l'ancien régime et pourquoi pas à la roue. Mieux vaut avoir utilisé la carte de crédit d'un organisme public pour ses dépenses personnelles (dans le 62). cela n'est pas répréhensible ou si peu. d'ailleurs le politicien condamné est prêt à reprendre du service !
a écrit le 21/05/2013 à 20:06 :
une loi n('est pas rétroactive, Cazeneuve attend peut être que ses amis socialistes aient le temps de tout mettre à l'abri. Certes un e boutade mais qui ne serait pas si stupide, quand on connaît l'avidité de ces socialistes pour l'argent, on ne s'étonne plus.
Réponse de le 21/05/2013 à 21:44 :
C'est connu, tous les milliardaires sont socialistes.Il n'y a que dudu qui ne l'est pas.Ceux là, d'ailleurs ils n'aiment pas l'argent, c'est pour cela qu'ils les planquent.Ah, mais bien sûr, il n'est pas milliardaire dudu, c'est pour cela qu'il les défend. Il est désintéressé. C'est une qualité qui se perd de nos jours.Peut être que ceux là lui laissera quelques miettes. Il l'aurait bien mérité.
a écrit le 21/05/2013 à 20:02 :
vite, indiquez aux fraudeurs à quels guichets ils doivent s'adresser pour se faire niquer sans contrepartie, ils ont tous masos et cathos. Mea culpa, mea maxima culpa... haha
a écrit le 21/05/2013 à 19:57 :
"Les enquêteurs français pourront infiltrer des établissements bancaires"? Ah bon? Le gouvernement Hollande annonce donc officiellement qu'il compte mener des actions d'espionnage économique à l'encontre d'entreprises étrangères (en pensant évidemment aux banques suisses)?

On a pas fini de rire! Avec nos barbouzes à la sauce "Rainbow Warrior", on va se retrouver avec des fonctionnaires français enfermés dans les prisons suisses. On fera quoi pour les récupérer? Un échange d'espions dans un chemin forestier reliant la Suisse à la France un matin de brouillard (style guerre froide USA-Pacte de Varsovie)?

Heureusement que le ridicule n'a jamais tué un de nos gouvernant...
Réponse de le 22/05/2013 à 10:56 :
"Les enquêteurs français pourront infiltrer des établissements bancaires". Il s'agit certainement de la cellule des super agents, les as de Bercy, passés maîtres dans l'art du camouflage, polyglottes dans cinq langues, rompus aux techniques AEF (Anti Evasion Fiscale), pointus et efficaces... Cela laisse rêveur, un expat français à l'étranger se reconnaît déjà à au moins 300m (les anglo-saxons, 400m), avant même qu'il n'ait prononcé un mot, imaginez donc un de ces enquêteurs...
a écrit le 21/05/2013 à 19:56 :
bien sauf pour tous nos politiciens de tous partis , ils sont tous vereux , un peu comme les fruits en ce moment , c'est de saison
Réponse de le 29/05/2016 à 22:50 :
Si le prix de l'électricité facturé aux ménages monte, le prix de cette même électricité sur les marchés européens est en baisse !
Cherchez les dindons de cette farce qu'est la transition énergétique !
a écrit le 21/05/2013 à 19:56 :
Depuis la création de la civilisation, nous n'avons ni réussi à éviter la fiscalité, ni réussi à trouver les fraudeurs fiscaux. Les politiciens trouvent toujours un moyen pour tirer avantage de leur vie. C'était différent à chaque fois. Tout d'abord, ils ont commencés par les religions. En fait, toutes les religions (les lieux de culte), la monarchie, la politique sont tous dans le même sac. Leur objectif est le même pour accéder au pouvoir. Tout d'abord, parlons de religions. Pourquoi après le Prophète Abraham, y a t-il eu d'autres Prophètes? Pourquoi n'ont-il pas tous suivi le même chemin que celui d'Abraham? Or, ils ont été envoyé par le même Dieu. Sinon, nous ne dirions pas que toute la Terre, tous les humains, toute les espèces animales, ont été crée par Dieu, est que Dieu est unique. Sauf pour la religion Hindou. Donc quand ont été crée les Nouvelles Religions, cela a été pour prendre le pouvoir. Quand le peuple commence à se réveiller, les sectes se sont «dégrisées». Alors a commencé la monarchie. Puis ce fût la fin de la monarchie et la politique est apparu. C?est la même chose pour la monarchie et pour la politique. Ils ont réussi à convaincre le peuple par différentes façons. Quand les dirigeants des religions, au nom de la religion, ne pouvaient plus convaincre le peuple de les suivre, ces mêmes personnes ont crée une nouvelle «méthode», sous un nom différent. Pour la même raison est apparu la politique.
Quand le Prophète Muhammad a déclaré « Je suis le Dernier Prophète envoyé par Dieu. Il n'y en aura pas d'autres après moi », à ce moment la population a commencé a augmenter. Mais quand les « gens intelligents » attendaient de prendre le pouvoir, ils furent choqués. Alors ils trouvèrent un moyen d'asservir le peuple. Ils inventèrent la monarchie. Grâce à ça, ils ont réussi à diviser la terre. Chaque religion a trouvé cette idée excellente. « Nous pourrons pratiquer notre religion chacun dans notre coin. » Puis jour après jour la population grandit et parallèlement aux érudits, le peuple apprit aussi. La monarchie devint de moins en moins populaire. Alors, les « gens intelligents » cherchèrent d'autres moyens. Ils inventèrent la démocratie et leur dirent :  «  à partir de ce jour, vous aurez un jour de repos dans la semaine ». Alors le peuple rejoignit par groupe cette nouvelle démocratie. Puis la terre recommença à se diviser au nom du communisme, socialisme, démocratie, gauche, droite, etc...Par rapport à leur idéologie personnelle, les groupes s'agrandirent et mirent sur leur drapeau leur logo personnel. Au nom de la politique, ils attirèrent à eux la population. En réalité, ils tirent leur pouvoir du peuple pour parvenir à leur fins. Ils inventèrent les élections et consolidèrent ainsi leur pouvoir pour insuffler leur idées sur le peuple. Et maintenant on dois suivre, bénéficier et être géré par les politiciens jusqu'à ce que les politiciens ne trouvent pas de nouvelle «méthode» pour gagner leur vie.
a écrit le 21/05/2013 à 19:55 :
Devant le désastre d'une politique fiscale inconsciente, il reste la répression haineuse.
a écrit le 21/05/2013 à 19:54 :
Bon, bah comme ils me font vraiment peur, je vais rapatrier mes avoirs... Ou m'exiler, je vais réfléchir !
a écrit le 21/05/2013 à 19:46 :
ah!ah! "se veut plus intransigeante que ses voisins..." ! toujours un égo surdimensionné, toujours les leçons de morale pour les autres, toujours une immonde bétise.....avec ces gens là, on est loin d'être sortis d'affaire , hélas !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :