La conférence sociale s'achève sur fond de discorde sur le chômage

 |   |  600  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La conférence sociale se termine ce vendredi. Parmi les thèmes à l'ordre du jour : le chômage. Alors que l'Insee anticipe une augmentation du taux de chomage de la population active en 2013, François Hollande maintient coûte que coûte son objectif d'inverser la courbe du chômage d'ici la fin de l'année.

Fin de la deuxième session de la conférence sociale. Ce vendredi, les partenaires sociaux, réunis comme l'avait voulu François Hollande, achèvent leurs discussions sur les retraites, la santé des salariés au travail ou encore, bien sûr l'emploi. L'enjeu pour cette dernière question apparaît d'autant plus fort qu'à la veille de cette dernière journée de rencontres, l'Insee a publié des résultats peu encourageants. L'institut dela  statistique a en effet indiqué que, selon ses prévisions, le chômage devrait continuer de grimper fin 2013 pour atteindre 10,7% en métropole.... Alors même que François Hollande réitérait  jeudi 20 juin son objectif d'inverser durablement la courbe du chômage à la fin de l'année. Du côté du  gouvernement,  on rappelle  que si le rôle de l'Insee est d'établir des prévisions, celui de la majorité au pouvoir et de mener des politiques destinées à modifier ces prévisions négatives. Ainsi, le ministre du Travail Michel Sapin précise: "entre nos estimations et celles de l'Insee sur la montée en puissance des contrats d'avenir, il y a une différence de 20.000. Or, cet écart c'est justement la différence entre une courbe qui flêchit et une courbe qui continue de progresser" . Pour mémoire, le pays compte déjà 3,26 millions de demandeurs d'emploi sans activité, plus de 5 millions d'inscrits à Pôle emploi.

"L'enjeu"

Jeudi soir, le chef de l'Etat a fait de cette question de l'emploi "l'enjeu" numéro un de la conférence sociale. Il a annoncé un plan pour pourvoir les emplois ne trouvant pas de candidats, qu'il a chiffrés entre 200.000 à 300.000. Ce projet comportera des formations et, éventuellement,  des incitations financières afin d'inciter à la mobilité. Dès juillet, une estimation sera effectuer pour connaître le nombre réel des offres d'emploi non pourvues. L'idée du gouvernement étant que ce plan de formation exceptionnel soit mis en oeuvre dès la fin de l'été. Michel Sapin, le ministre du Travail le veut "extrêmement ambitieux".

Le patronat a accueuilli favorablement cette promesse. En revanche les représentants de salariés ont affiché leur déception. Le secrétaire général de FO Jean-Claude Mailly a notamment estimé qu'"on ne règlera pas le problème du chômage en réglant ce problème". Le numéro un de la CFDT, Laurent Berger a quant à lui demandé des "propositions précises" avec des "objectifs chiffrés"."On ne peut pas avoir un discours ambitieux sur l'emploi et demain avoir une annonce qui fait pschitt", a-t-il lancé en fin de journée.

Désaccords sur les retraites

Autre sujet de discorde:les retraites. François Hollande a exclu de reculer l'âge légal de départ  mais affirmé qu'un allongement de la durée de cotisation était "la mesure la plus juste à condition qu'elle soit appliquée à tous et à tous les régimes". La CGT, FO ou Solidaires évoquent "un désaccord profond" et des mobilisations à venir tandis que le Medef souhaite un recul de l'âge de départ.

Le gouvernement semble par ailleurs avoir écarté la piste d'un rapprochement entre le public et le privé, les fonctionnaires étant déjà très remontés contre le gel annoncé de leurs salaires en 2014 pour la quatrième année consécutive, un sujet qui n'a pas vraiment été abordé jeudi. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault doit clore les débats dans l'après-midi et tracer une nouvelle feuille de route sociale pour l'année à venir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2013 à 14:15 :
Le peuple réduit à l'esclavage par certains fonctionnaires et leurs marionnettes élues. Cela nous réserve des lendemains sinistres et irraisonnés.
a écrit le 21/06/2013 à 22:53 :
Après la non augmentation du smic, des fonctionnaires de la semaine dernière, il fallait bien un autre sujet pour que nos si brillants hommes politiques réfléchissent et fassent croire qu'ils travaillent pour la justice et l'égalité. La réforme de la retraite, en quelques mots:
- je ne touche pas aux régimes de spéciaux (youpi le politique qui ne va pas être inquiété, ni les autres à la prime à charbon par exemple....ce n'est qu'un exemple et il y en a tant...)
- je ne touche pas aux régimes des fonctionnaires (c'est pour la prochaine, parce que sinon le politique ne va pas être réélu. Echéance électorale oblige; Il n'y a que ça qui l'intéresse vous me direz) Et encore, la prochaine, je module juste les années prises en compte (comme ça je fais plaisir à mes amis hauts fonctionnaires) sans trop faire grincer les autres. De toute façon, s'ils veulent faire grève, c'est que le WE sinon je retire de l'argent... Hi hi hi... Et oui j'ai tout verrouillé.
- je demande juste aux autres de travailler plus, et plus longtemps pour gagner encore moins... Mais à côté, je donne, je donne sans compter (environ 18% d'augmentation). Oh zut, il n'y a plus d'argent. C'est pas grave, j'augmente tout. Mais je ne suis pas concerné par tout çà. Je vis aux frais de la princesse. J'ai le beurre, l'argent du beurre et en plus j'ai la crémière. Je réforme pour les autres mais surtout pas pour moi et mes copains.
Allez encore un effort, vous y êtes presque... Alors rendez vous le 04 juillet pour se concerter avec les syndicats... Et quelle concertation... C'est déjà tout prévu, il faut juste faire croire que les décisions seront prises dans l'intérêt de tous. Et c'est surtout pour ficeler les syndicats pour éviter de descendre dans la rue (vu les dossiers sous le coude...)
Ou sinon, c'est pour trouver une autre date.
Et je propose pourquoi pas le 04 août. Date très symbolique de l'histoire de la France. C'est la date de l'abolition des privilèges et la fin du système féodal. Allez encore un effort, vous y êtes presque.
Réponse de le 22/06/2013 à 11:19 :
Suivez donc l'argent des retraites, au lieu de vous disperser !
Réponse de le 22/06/2013 à 15:36 :
bine d'accord, le monde politique et public se gave et le privé est saigné pour assurer leur prospérité, la nouvelle forme d'esclavage, et bien bordée, ils ont le pouvoir !!
Réponse de le 22/06/2013 à 21:17 :
il y a un problème mais, il faut dire que tout est opaque et ne permet pas une bonne compréhension de la gestion des retraites. Quelqu'un lèvera t-il ce dilemme !
Réponse de le 23/06/2013 à 12:04 :
les rapports divers ocde, cour des comptes.. ont déjà levé le voile, mais les politiques s?octroient le droit d'être en gréve permanente, c'est à dire de ne rien faire là où ces rapports signalent des énormités et des gains trés importants, il faut arréter la paye des politiques pour grève du zéle.....quand à l'existant et même s'il reste peut être des zones d'ombre, la justice et l'efficacité est de faire un eseul régime de retraite, un seul régime de travail, et là on aura les leviers et la capacité de réguler au mieux tout en assurant des planchers revalorisés, car la suppression des régimes spéciaux (yc des politiques), c'est déjà 2 milliards de gains de gestion !!!! (cf rapport ifrap) don csi on prend le problème pour la bon bout, on peut avancer trés vite et de façon éqitable, mais il faudrait un vrai politique courageux !!!
Réponse de le 23/06/2013 à 14:44 :
oui à condition de virer tous ceux qui s'occupent des retraites si non cela ne sera qu'un plus grand gâteau !!!
a écrit le 21/06/2013 à 22:48 :
il va faire quelques contrats publics, hirstoire de rendre les petits jeunes inemployables après avoir trempé dans kafka, et c'est tout ! aucune mesure sérieuse sur la dépense publique, l'énorme gâchis de la formation professionnelle gérée par les syndicats, ...il faut arrêter d'envoyer tous les éléves au bacs (en diminuant le niveau), certains s'ennuient et mette le bazard en classe, il faut les mettre en apprentissage : il y a 500 000 emplois non pourvus ...!!! et être plus coercitif sur les choix : on manque de chaudronniers à 100km de florange !! marre de payer pour des profiteurs ! j'ai déménagé 4 fois pour suivre les emplois possibles, je n'ai pas campé au fond du jardin en attendant qu'on vienne me proposer un emploi sur un tapis !!
a écrit le 21/06/2013 à 22:38 :
il n'y a pas de gel de salaire dansle public, il y a gel de l'indice, mais pendant ce temps, les avancements automatiques via les échelons continuent d'être appliqués à responsabilité constante, ce qui explique que la masse salariale augmente... cf insee : augmentation moyenne dans le public de 4% contre 1% dans le privé et retraite de 1700e dans le public contre 1100e dans le privé... la justice se sera pour plus tard, flanby gére son électorat qui a la garantie de l'emploi et fait 35h max quand d'autres font 70h et cotisent pour 2 vies de travail pour 900e de retraite (agriculteurs, commerçants...). mensonge set manipulations...
Réponse de le 22/06/2013 à 15:38 :
précision utile face aux médias qui relayent que le salaire des fonctionnaires est gelé !!! les échelons compensent avec les primes, la dépense publique continue d'augmenter !!! et c'est le privé qui paye le spots cassés, toujours bons à être sacrifiés pour financer les nantis !!
a écrit le 21/06/2013 à 17:39 :
Ne pas aligner les régimes des fonctionnaires et les régimes spéciaux sur le privé est une honte, toujours les meme qui payent les pots cassés. En plus nous dire qu'il n'y a pas de différence est un gros mensonge de pétochard, quand aux syndicats, il n'y a plus que les fonctionnaires et les edf et sncf pour etre syndiqués, alors pensez, le gouvernement a peur de la paralysie du pays. Ne me parlez plus jamais des socialistes, c'est pire que la droite.
Réponse de le 21/06/2013 à 18:32 :
Pourquoi vouloir à tout prix aligner tout le monde vers le bas, qu'elle satisfaction cela vous donneras , je ne comprend pas cette position.
Réponse de le 21/06/2013 à 20:29 :
Quel que soit le sens de l'alignement, il faut l'égalité pour tous.
Réponse de le 21/06/2013 à 20:48 :
ce n'est pas ainsi que l'on renverse la table, vous êtes déjà résigné.
Réponse de le 21/06/2013 à 22:07 :
les non syndiques devraient utiliser des methodes de syndicalistes avec les syndicats! ca les ferait bcp rire de se faire saccager leurs chateaux et autres biens par des gens qui ' crient leur colere ultra sociale'
Réponse de le 21/06/2013 à 22:43 :
le but n'est aps de mettre tout le monde à 600e de retraite, au contraire, en faisant un seul régime de retraite, un seul régime de travail, on fait d'énormes économies de services qui essaient de décrypter les texes incompréhensibles, traitent les cas tordus... plus de 2 milliards de gains immédiats...et si on harmonise, on a les manettes pour faire avancer tout le monde de façon cohérente, écréter les hautes retraites et avoir une retraite minimale sans doute à 1000e voire plus, au moins on y verra clair et il sera facile d'avancer. certes certains y perdront, mais est il logique de partir à 50 ans avec une meilleure retraite que ceux qui travaillent 70h et partent à 62 ans ? la justice c'est l'égalité de traitement, pas les privilèges électoraux
Réponse de le 21/06/2013 à 22:47 :
Avant de faire quoi ce soit, inventorier la CNAV pour savoir ce qui doit être fait à partir de là , on devrait savoir ce qui devrait être réorganisé et l'effort réel à fournir . Il faut que la CGT et FO soient fermes sur ce principe.
Réponse de le 22/06/2013 à 16:55 :
ah bon, c'est la CGT qui va contribuer à réformer ? après avoir tué au moins 100 000 emplois à marseille à appuyer un blocage permanent inqualifiable pour des avantages éhontés ??? on n'a pas de syndicats, on n'a que des bras armés des partis politiques, et qui représentent que 5% des employés, ils ne sont en rien représentatifs et ne sont que des parasites pour la société, rien à voir avec les syndicats des pays nordiques, concrets, pragmatiques, responsables... et il y a plus de 80% de syndiqués...
a écrit le 21/06/2013 à 16:38 :
Surtout que le gouvernement ne touche pas aux régimes spéciaux ,ils vont encore nous bloquer le pays qu'il fasse payer le privé comme il a toujours su le faire pour que ses malheureux puissent continuer à profiter du système;500000 actifs pour 1 000 0000 de retraités pour ses régimes vraiment spéciaux chercher l'erreur!!!
Réponse de le 21/06/2013 à 20:31 :
la majorité habituellement silencieuse acceptera-t-il une nouvelle fois de se faire tondre? Pas sur que cette injustice flagrante partisane perdure longtemps.
a écrit le 21/06/2013 à 15:46 :
Surtout ne pas aborder les sujet qui fâchent c'est a dire la retraite des fonctionnaires rien de mieux que de laisser le priver fiancer les déficits du public l'exception culturel avec les statut des intermittents du spectacle
a écrit le 21/06/2013 à 15:31 :
les 27 millions de salariés du secteur marchand supportent l'ensemble des réformes structurelles de notre pays depuis plusieurs années mais aucun de la monarchie et ses serviteurs de l'état qui ne représente que 5,2 millions d'individus. La révolte du privé commence à souffler contre cette injustice qui fait de la France un pays très inégalitaire.
Réponse de le 21/06/2013 à 22:08 :
quand le prive ramasse la savonette, ca s'appelle ' de la reforme dans la justice pour tous'
a écrit le 21/06/2013 à 14:28 :
Diminuer le chômage, rien de plus simple. Il suffit de revoir le mode de calcul. Rayer des listes : les chômeurs de longue durée, les chômeurs en fin de droit , les chômeur de plus de 60 ans plus indemnisés mais n'ayant pas leurs trimestres pour prendre leur retraite, les jeunes en recherche d'un premier emploi, mieux contrôler les intermittents du spectacles, surveiller leurs abus et voilà, c'est fait. Hollande est le meilleur.
Réponse de le 21/06/2013 à 15:44 :
il faut relativiser,il a trouvé des fonctionnaires déjà très entrainés.
a écrit le 21/06/2013 à 13:45 :
Hollande tient sa promesse d'une France de fonctionnaires paresseux surpayés protecteur de leurs privilèges ainsi que de la monarchie parlementaires... et pour la majorité des français de la société civile sueur, travaillé plus pour gagner moins jusqu'à la mise en bière, chômage et larmes.
Réponse de le 21/06/2013 à 14:23 :
Vous ajoutez un zeste de Guéant, une pincée de Cahuzac et on amène au pouvoir Marine et Florian (Philippot) avec comme bras armé un peuple amer, désespéré, écoeuré et sans avenir qui viendra assièger les symboles de nos institutions politiques.Facile: remplacez, Brasilia, Rio et....par Paris, Lyon, Marseille
Réponse de le 21/06/2013 à 18:34 :
Marine et Florian arriveront quand même pourquoi cet appel au secours !
a écrit le 21/06/2013 à 13:35 :
Les Français ne feront jamais ce que les Brésiliens réalisent en ce moment pour défendre leurs droits ! des masses énormes de foule en marche! c'est cette force dont les gouvernements ont peur ; Eux , au moins tentent quelque chose et ne se contentent pas de râler stérilement ..Alors, la jeunesse en France, elle est où? les retraités, ils sont où? les chômeurs et tous les mécontents, et il y a de quoi...où sont ils???? !
Réponse de le 21/06/2013 à 15:03 :
On ne fait pas la révolution avec le ventre plein ....!

"Ils n'ont pas de pain , donnez leur de la brioche" disait MARIE ANTOINETTE .

Un zeste d'emplois aidés quelques promesses rien d'essentiel quoi .

La vraie question est : Jusque quand ?
Réponse de le 21/06/2013 à 15:18 :
Inutile de faire comme au Brésil , cela donnerait du travail aux CRS ! Il suffit de montrer son mécontentement le WE pour ne pas pénaliser encore plus les travailleurs.
Refus de se déplacer,de consommer du carburant,de consommer.1 WE ,si le message ne passe pas,un deuxième WE ,puis un troisième s'il faut.
Cela veut dire pas de TVA dans les caisses de l'état , mais la France en est elle capable???
Un mouvement spontané,hors politique,syndicats qui sont à la remorque!
a écrit le 21/06/2013 à 12:52 :
le chomage ,on s'en fout!il est urgent d'abord de sauver la retraite par répartition!chaque chose en son temps,par ordre d'importance!
a écrit le 21/06/2013 à 11:47 :
Les syndicats ont enfin compris que le président non seulement est flou mais ne sait pas c'est quoi l'emploi. Le pion de service, Ayrault, trouvera sûrement un truc avec ses copains enseignants donc fonctionnaires.
a écrit le 21/06/2013 à 11:41 :
La grande muette à qui ! il faudrait poser beaucoup de questions la CNAV , car c'est la grande lessiveuse des petites retraites et des calculs plutôt opaques où est-elle ! et qu'attendent les journalistes pour poser les bonnes questions.
a écrit le 21/06/2013 à 11:30 :
A quand un prèsident qui aura pour OBJECTIF de rèformer le pays avec la remise en cause: (retraites du public , avantages des politiques, journalistes, ect ect ) qui décidera de ne faire q'un seul mandat mais qui lui rentrera dans l'histoire de FRANCE et non dans l'objectif d'un 2e mandat quand je constate comment Mr BARTOLONNE et d'autres députés réagissent je leurs dis profités bien ,bientôt nous vous mettrons pour une grande partie d'entre vous AUX CHOMAGES!!! et pour de nombreuses ANNEES...
a écrit le 21/06/2013 à 11:21 :
Tiens moi je ferai bien la somme des rémunérations de tous ceux qui sont autour de cette table.
Réponse de le 21/06/2013 à 11:39 :
Plutôt la somme des retraites cumulées qu'ils touchent ou vont toucher ! Bien plus important que les rémunérations même faiblement imposées...
a écrit le 21/06/2013 à 11:06 :
Tout en adhérant sans conteste au Mariage pour tous, je trouve que les discussions sur ce point ont pris bien le temps et n'a pas été voté "à la va vite", tout comme l'ANI et maintenant sur cette conférence soi-disant "sociale". FH ne nous prendrait-il pas pour des veaux sans cervelle ? Qu'attend-il un soulèvement ? Eh bien on va le lui offrir !!!
Réponse de le 21/06/2013 à 11:36 :
moi je suis contre le mariage pour tous, contre la droite et la gauche soit disant Républicaine qui ruinent le pays et je fais confiance aux syndicats comme la CGT et FO et ceux qui ont dans les mêmes vues pour protéger l'ouvrier et le retraité et l'avenir de leurs enfants , car le peuple c'est nous. Et comme vous je suis pour un troisième tours sociales.
Réponse de le 21/06/2013 à 11:52 :
Moi je suis contre le mariage pour tous contre la gauche et la droite et le centre et les extrêmes et les anar et les syndicats donc je suis un Français Normal, pas un président qui se dit Normal mais qui ne sais rien de la vraie vie, ni les emmerdes des fin de mois, ni des retraites qui ne couvrent pas le loyer ni le chômage et la précarité. quand toutes les personnes autour de la table ont elles été faire la manche dans la rue ou au moins regarder tous les jours son compte en banque frolé le zéro voir avec un signe moins ?
a écrit le 21/06/2013 à 11:01 :
l'occasin ratée de montrer que HOllande est le président des Français et non pas d'un clan les fonctionnairs et autres privilégies
maintenant descendons dans la rue pour mnifester comme les profs pour imposer la reforme pour tous EGALITE fin des privileges
Réponse de le 21/06/2013 à 12:35 :
%% pour % D ACCORD ....nous y serons des milliers ....mais pas avec les syndicats de fonctionnaires...
a écrit le 21/06/2013 à 10:57 :
Comme disait ou chantait plutot, notre philosophe Johnny Halliday, il faut donner au peuple,
L' ENVIE D'AVOIR ENVIE. Ce n'est pas parce que l'éxécutif en a "décidé" ni en envoyant des jeunes dans des collectivités déjà largement pourvues, qu'on réduira à long terme le fléau du chomage. Un coup du pied au c.. à l'Education Natrionale , à ceux qui se caressent avec des statistiques à 85 % pour l'obtention d'un bac qui ne sert à rien ou à pas grand chose, à ceux qui se réfugient derrière un code du travail devenu obsolète. Voilà ce qu'il faut! Tant qu'on enverra pas les jeunes en apprentissage dans des bassins de production qui recrutent (ex: Airbus) et qu'on inculquera pas aux jeunes les notions de mobilité et de flexibilité, ON N'Y ARRIVERA JAMAIS
a écrit le 21/06/2013 à 10:34 :
Les français sont excédés de ces tours de passe passe sur le chomage, de ces fausses déclarations de réforme qui ne correspondent qu'à des bricolages à la fois douloureux pour certains et inefficaces pour tout le monde. Cette période est tristement révoltante car nous sommes dirigés par des gens qui brillent en société mais qui sont nuls sur le terrain et bien incertains dans leur foi !
a écrit le 21/06/2013 à 10:01 :
Et une conférence (anti)sociale pour rien! Il ne faut pas se voiler la face, cette réunion est un coût supplémentaire et inutile. Les grands gagnants seront les Grands Patrons (une fois de plus) et les grands perdants les salariés (comme d'habitude!)
Tout est déjà calculé d'avance. On fait semblant de blablater autour d'une table histoire de dire que chacun tient son rôle comme au théâtre. De vrais acteurs de cinéma qui justifient leurs faramineux salaires et avantages. Continuez à faire semblant, Bande d'affreux!
a écrit le 21/06/2013 à 9:53 :
Eh oui j'ai pas les C......... de m'attaquer aux régimes de retraite spéciaux (normal je suis concerné ! (hi, hi, hi,)
Réponse de le 21/06/2013 à 11:54 :
Ben non seulement cela Ayrault ancien prof avec 35 % de fonctionnaires en France c'est bizarre c'est le pourcentage qui continue de faire confiance au pouvoir actuel.
a écrit le 21/06/2013 à 9:51 :
La retraite est le tournant qui aurait pu faire de fh un vrai président pour tous!
En excluant les fonctionnaires, il rate cet objectif.
Cela fera de lui le énième m bricolage qui bidouillera la retraite.... En oubliant le principe d'égalité!
Nul
a écrit le 21/06/2013 à 9:50 :
la génération 1948 dont 80% de chômeurs, première grosse génération du baby boom est mise d'office à la retraite à 65 ans. Cela va-t-il inverser la courbe du chômage?
Réponse de le 21/06/2013 à 11:42 :
Cela fait 10 ans qu'ils sont à la retraite avec leurs préretraites à 55 ans !
a écrit le 21/06/2013 à 9:40 :
Je doute que en 2 jours nous traitions les problèmes de 50 ans
Mais les décisions sont prisés
Ils nous ont fait pleurer avec la non augmentation des fonctionnaires
Pour nous annoncer qu'ils ne touchent pas a la retraite des fonctionnaires et des régimes spéciaux
Ils viendrons nous expliquer sur les plateaux de télé et de radio que la réforme est juste
Ils ne savent que augmenter les impôts et taxes pour redistribuer à leur électorat
a écrit le 21/06/2013 à 9:38 :
Si on comprend bien,après ce semblant de concertation ,le gouvernement va procéder par "ordonnances" pendant l'été .Ce qui promet un automne social difficille.
Mais peut on faire autrement ? Dans la mesure où certains groupes de Français ne comprennent pas que la situation de nos finances en matière de retraites en particulier est alarmante ! et qu'il y a vraiment peu d'espoirs coté Chomage .
On peut s'attendre à ce qu'il y ait une explosion sociale en Automne dont on pourra "sortir" peut etre par un référendum sur le sujet des retraites .Jusqu'à maintenant tous les gouvernements de droite ou gauche ont reculé .Celui çi sera t il plus courageux ???;;;
a écrit le 21/06/2013 à 9:37 :
reculade sur le rapprochement des régimes publics / privé, pas de réforme sur la retraite des sénateurs et des députés, bel exemple d'égalité... Ah oui, les impôts vont encore augmenter... Il n'y aura bientôt plus personne pour les payer, c'est peut-être l'objectif des francs-maçons du gouvernement qui y sont légion... C'est quoi l'objectif pour notre pays derrière tout ça ?...
Réponse de le 21/06/2013 à 10:19 :
Vous faire dire n'importe quoi
Réponse de le 21/06/2013 à 11:56 :
un fonctionnaire qui essaie de défendre sa peau comme chich
a écrit le 21/06/2013 à 8:35 :
Dire:, c'est simple et facile.- Faire:, c'est autre chose et il faut être compétent
Réponse de le 21/06/2013 à 9:46 :
Mais faire quoi?Parlons-en!
a écrit le 21/06/2013 à 8:30 :
la seule reforme des retraites qui va avoir lieu, c'est l'augmentation des cotisations ( patronales, hein, car augmenter les cotisations salariales, c'est injuste, vu que c'est paye par les salaries)... quand les taux vont commencer a remonter, ils vont avoir le feu a la baraque ( enfin, c'est deja le cas, mais ca sera pire...)
Réponse de le 21/06/2013 à 9:48 :
La différence entre les 2 cotisation est artificielle vu que dans les 2 cas le cout du travail monte et que dans les 2 cas ca nuit a l'emploi surtout pour les Pme
a écrit le 21/06/2013 à 8:15 :
Nous aurons du chomage tant que le prix de l'énergie sera trop faible comparé au cout du travail:transférons sur l'énergie une partie des taxes sociales qui affectent le travail!
Réponse de le 21/06/2013 à 11:44 :
+1 ! C'est inéluctable...
a écrit le 21/06/2013 à 8:06 :
Ayrault voué à l' échec !!!! et encore Moi, Je , normal, mais pas le père " l' égalité" a encore une fois défavorisé le privé !!! mais son pélérinage dans le sud-ouest sinistré , va le faire grimper dans les sondages : c'est la seule inflexion de courbe possible , grâce aux veaux !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :