Le gouvernement débat d'une plus forte taxation de l'assurance-vie

 |   |  961  mots
Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, et sous pression des assureurs Copyright Reuters
Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, et sous pression des assureurs Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Imposition plus forte des gros contrats qui ne joueraient pas le jeu du financement des entreprises, révision du régime favorable des successions : telles sont les idées en débat. Pierre Moscovici freine, sous la pression du monde de l'assurance, mais les "budgétaires" pèseront dans les arbitrages

La fiscalité de l'assurance-vie ne changera pas : François Hollande en avait fait la promesse pendant la campagne électorale, après l'émoi provoqué par la perspective d'une taxation de ce placement à l'impôt sur le revenu.
S'il n'est bien sûr plus question de revenir à cette extrémité, la promesse présidentielle de stabilité pourrait être écornée, dans le cadre du projet de loi de Finances pour 2014. L'assurance-vie verrait sa taxation alourdie. C'est en tous cas ce que défendent des parlementaires PS comme les auteurs du rapport sur le financement de l'économie, Karine Berger et Dominique Lefebvre, ou le rapporteur général du Budget, Christian Eckert. Au sein de l'exécutif, jusqu'à l'Elysée, ils ont leurs soutiens.
Deux sujets sont notamment seront soumis à l'arbitrage présidentiel, au cours des semaines à venir.

Les assureurs vent debout contre la fiscalisation des gros contrats
Le premier est connu : il s'agit de la proposition du rapport Berger Lefebvre, sur le financement de l'économie. Les parlementaires auteurs du rapport proposent la création, qui fait l'objet d'un consensus général, d'un contrat d'assurance-vie baptisé «euro-croissance ». Ce contrat serait plus dynamique que ceux en euros, grâce à un investissement partiel dans le financement des entreprises, tout en assurant une garantie du capital. Cette garantie ne serait atteignable qu'à l'issue du contrat, ce qui satisfait pleinement les assureurs, qui voient là une possibilité d'alléger leurs contraintes de solvabilité.
Là où les parlementaires Karine Berger et Dominique Lefebvre ne sont plus suivis par les assureurs, c'est quand ils suggèrent de contraindre les titulaires de gros contrats d'assurance vie de basculer vers ces « euro-croissance », via la fiscalité. Les foyers fiscaux possédant des contrats pour un montant total de plus de 500.000 euros devraient faire passer leurs avoirs sous ce régime juridique... faute de quoi leurs revenus seraient soumis au barème de l'impôt, au lieu de bénéficier d'une imposition limitée à 7%.
Les assureurs dénoncent là une idée contreproductive, avec un argument marketing non dénué de fondement : comment « vendre » aux assurés ces nouveaux contrats « euro-croissance », s'ils sont présentés de façon négative, comme une contrainte à l'encontre des détenteurs de «gros » contrats ? « Nous expliquons au ministère de l'Economie combien cette idée est contre-productive » souligne un acteur influent du monde l'assurance. « Elle ne rapporterait rien aux finances publiques, voire pourrait être coûteuse ». Karine Berger dit tout le contraire : « sans la contrainte fiscale, les «euro-croissance » ne décolleront jamais » souligne-t-telle.

Moscovici écoute les assureurs
Mais Pierre Moscovici ne semble pas insensible aux arguments des assureurs, soucieux qu'il est de tout faire pour faciliter le financement de l'économie. En outre, les contraintes techniques sont lourdes. L'idée de Karine Berger et Dominique Lefebvre, c'est de taxer les foyers ayant placé plus de 500.000 euros en assurance-vie. Mais si ce chiffre est apprécié par contrat, il suffirait alors aux plus aisés des contribuables d'en ouvrir plusieurs alimentés à hauteur de 499.000 euros. Pour surmonter cette difficulté, les auteurs du rapport préconisent la création d'un fichier général des assurés-vie, qui permettrait d'apprécier le montant global détenu par chaque foyer. A la seule évocation de cette perspective, les assureurs poussent de hauts cris. « A l'heure de la simplification administrative, c'est hallucinant de se lancer dans un tel chantier, en créant un fichier de 20 millions de contrats pour en surveiller quelques milliers » s'insurge l'un des premiers de la place.
Or, comment mettre en place ce seuil de 500.000 euros sans fichier ? S'il n'est pas créré,  la taxation Berger-Lefebvre pourra difficilement voir le jour. Pierre Moscovici s'était prononcé en faveur de ce fichier. Aujourd'hui, les assureurs le font hésiter...

Contrainte budgétaire

Mais le ministre de l'Economie ne peut ignorer la contrainte budgétaire, et la nécessité de trouver de nouvelles recettes pour réduire le déficit public en 2014. S'il l'oublie, les « budgétaires » du gouvernement se feront fort de la lui rappeler.
Bercy table officiellement sur six milliards d'euros de prélèvements obligatoires en plus. Mais il s'agit d'un chiffre net : compte tenu de recettes de 2013, non récurrentes, qu'il faudra remplacer, le gouvernement est à la recherche de recettes -principalement des impôts nouveaux- à hauteur de 14 milliards d'euros. Trouver quelques centaines millions -voire plus- au moyen de l'assurance-vie, voilà qui serait bienvenu. C'est la position défendue par le rapporteur général du Budget, Christian Eckert. Dans son rapport publié récemment en vue du Débat d'orientation budgétaire, il se montre critique à l'égard de la situation fiscale actuelle de l'assurance-vie.

Deuxième dossier: la taxation des droits de succession
Et ouvre un deuxième dossier : celui des droits de succession. « Comme toute niche fiscale » , les modalités d'imposition des contrats d'assurance vie génèrent un « point de fuite » permettant aux contribuables les plus fortunés d'échapper au droit commun de l'impôt et, plus particulièrement, de l'impôt sur les successions » écrit le rapporteur général du Budget.
Les sommes déposées sur les contrats d'assurance vie restent aujourd'hui exonérées de droits de succession jusqu'à 152.500 euros par bénéficiaire. Surtout, au delà, l'imposition est limitée. Elle est de 20% jusqu'à 902.838 euros, et de 25% au dessus de ce seuil. «Il y a là un problème d'équité fiscale » affirme Karine Berger. Aux dires des assureurs, Christian Eckert se serait lancé seul dans ce combat, sans soutien ni à Bercy ni ailleurs. La réalité serait plus nuancée. L'idée d'accroître les droits sur les gros contrats est examinée avec intérêt, y compris à l'Elysée. L'arbibrage pourrait être rendu assez vite, dans les semaines à venir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2013 à 13:39 :
nouas avons économisé pour avoir un peu d'argent au cas où nous devrions aller en maisons de retraite médicalisée. à 77 et 73 ans, notre santé est loin d'être au top. les intérets de cette épargne est certes une source de revenus, mais celà a demandé des efforts...d'autant plus que cela va s'ajouter à d'autres impots ( nous avons 3 enfants)...combien denouvelles taxes ou impots vont ENCORE s'ajouter ?
Réponse de le 25/10/2013 à 21:09 :
hélène ma pauvre hélène, je suis dans votre cas, et le constat est accablant, il y avait la rafle du veldiv, nous l'avons tous condannée, aujourd'hui la majorité des députés et notre gouvernement organisent la rafle des portefeuilles.... condannons également.
Réponse de le 28/10/2013 à 11:43 :
la comparaison est totalement indécente et n'au rai pas du faire l'objet d'une parution sur le site.
a écrit le 22/10/2013 à 16:39 :
Pour ceux qui veulent j'ai lancé une pétition en ligne sur le site suivant:

http://www.petitions24.net/?kategoria=kaikki&sarake=lisayspaivamaara&jarjestystapa=desc&start=0

Merci d'avance pour votre participation
a écrit le 22/10/2013 à 13:38 :
Ras le bol de ce gouvernement qui nous met à genoux avec cette taxation supplémentaire où va-t-on aller? le seul argent que les français avait de côté va maintenant être taxé à mort, ils en ont pas marre de toutes ces conneries? et les français qui d'habitude font grève pour des choses, parfois sans importance, là personne réagit et pourtant c'est bien là qu'il le faudrait!!!!
Réponse de le 22/10/2013 à 20:22 :
tout à fait d'accord. ou sont les manifestants, est ce qu'enfin les habitants de france vont se manifestés, non ils préfèrent manifester contre l'homosexualité qui pourtant ne leur fait pas de mal et ne change rien à leur vie.
a écrit le 18/07/2013 à 13:23 :
Vous voulez organiser une soirée avec des amis :
- un ami policier vous fera la cuisine
- une infirmière l'aidera
- des scouts feront le service
- un ami vous fournira les produits de base grace à d'autres amis etc ...
et tout cela en cash pour éviter des prix prohibitifs et surtout "pour rendre service" à des personnes qui ne peuvent plus vivre avec leur salairse ou pensions
Ha j'oubliais une chose : cela se passe en France

A suivre ....
a écrit le 15/07/2013 à 17:24 :
Une nouvelle taxe c.est le bonheur socialo mais la France en creve.
a écrit le 15/07/2013 à 14:39 :
délit d'initié! C'est certain! CAHUZAC a vu venir le coup! ...et s'en est mis à l'abri!
Il savait que si Hollande prétend qu'il n'aime pas l'argent, il adore celui des autres!!!
comme tous les socialistes qui ont la même religion:" travaillez prenez de la peine, créez de la richesse ."..sous le noble vocable de "Solidarité", nous nous occuperons de faire ce que l'on sait faire le mieux: créer les impôts qui vont bien pour vivre à vos crochés, et bichonner notre électorat de fonctionnaires sans lesquels nous ne serions pas élus!
Et nous continuerons à vous garantir, cher fonctionnaire , une retraite à 75% de votre dernier salaire (augmenté, pour faire bon poids, 6 mois avant votre départ) contre tout esprit d'équité vis à vis du privé, puisque l'on sait les "ponctionner" par l'impôt pour financer vos retraites!
HONTE à VOUS, MONSIEUR HOLLANDE, qui mentez effrontément quand vous dites que
les retraites du privé sont sensiblement semblables à celles du public (moyenne des 25 meilleurs années contre 75% des 6 dernier mois dans le public!), quand vous annoncez une reprise alors que c'est faux, un recul du chômage d'ici la fin de l'année, par des emplois "aidés"payés par nos impôts , tout comme vos prédécesseurs palanquaient les chômeurs dans les entreprises publique comme EDF, France Telecom , SNCF, THOMSON etc..)
Et maintenant vous voudriez taxer notre épargne après avoir rogné nos retraites?
Non! vous n'êtes pas le président de tous les français, mais celui d'une caste , celle des fonctionnaires dont vous êtes , qui ruine la France par le poids du "service" public champion du droit de grève, et devant lequel votre prédécesseur a reculé en nous bernant car c'était dans le contrat qu'il avait "signé" Mette fin aux régimes spéciaux .On l'a "viré " entre autre aspect déplaisants, pour cela et c'est probablement ce qui vous attend si vous reculez vous aussi devant l'obstacle .
Réponse de le 15/07/2013 à 15:05 :
Quelques chiffres pour rétablir la réalité:
1- Côté privé, un cadre né en 1950, gagnant 7.400 euros brut par mois en fin de carrière, parti à la retraite en 2010, jouit d?un taux de remplacement de 56%, un non-cadre de la même génération, gagnant 2.400 euros à la fin de sa vie active, bénéficie d?un taux de remplacement beaucoup plus élevé (75%).
2- Côté public, toujours pour la génération née en 1950, il atteint environ 75% pour un enseignant ou un policier, mais il tombe à 68% pour un agent de catégorie B et à 54% pour un haut fonctionnaire gagnant 7.400 euros en fin de carrière.
La différence s'explique en grande partie par le fait que la pension pour le secteur public, bien que calculée sur un nombre d'années plus restreint, est basée sur les salaires, primes non comprises, lesquelles peuvent représenter une part significative du revenu de la période active.
Réponse de le 15/07/2013 à 15:49 :
réponse à Kendal
le problème des moyennes est qu'il ne tient pas compte de l'écart type. A titre d'exemple, une rémunération de 11600 de cadre supérieur en fin de carrière s'est traduite par une retraite de5500 euros, soit 47% après lissage par la moyenne des 25 meilleures années. Pouvez-vous me dire combien un haut fonctionnaire arrivant à la même somme en fin de carrière touchera? car il y a plus d'un haut fonctionnaire , de type énarque ou autre qui gagne bien au delà des 7400 mentionnés en fin de carrière, n'est-ce pas ?
Réponse de le 15/07/2013 à 16:07 :
@Fiasco 2: il ne s'agissait pas de moyennes, mais d'exemples précis.
Réponse de le 16/07/2013 à 9:58 :
Kendal, merci de cette précision. Pour reprendre aussi un exemple précis, le mien, et après vérification par rapport aux chiffres erronés indiqués précédemment, je tombe à 37.7% de couverture de la retraite par rapport à la dernière rémunération et non 47% qui prenait en compte d'autres revenus( de type assurance vie). D'où mon irritation quand les frères "Rappetout" de l'oncle Picsou , président Normal(!!!)veulent aussi toucher à ce pactole qui est une épargne de sécurité constituée pour faire face à la dégringolade prévisible de pouvoir d'achat à la retraite.

Là où je vous rejoins, c'est qu'il ne serait que justice d'intégrer les primes des fonctionnaires dans le calcul de la rémunération des fonctionnaires pour mettre fin à l'opacité de leur rémunération , et mettre tout le monde, public et privé , au même régime. A tout le moins de l'équité. Je ne suis pas sûr que les chiffres que vous indiquez représentent la réalité de la haute fonction publique et en particulier des énarques retraités dont j'ai quelques spécimens dans mon entourage et qui semblent plus que satisfaits de leur sort par rapport au privé.
Voir notre président " normal "continuer dans le déni (un de plus) par manque de courage politique pour s'attaquer aux réformes de fond (devant lesquelles son prédécesseur a reculé pour se contenter de réformettes )en prétendant que les deux systèmes sont quasiment équivalents et avoir commandé un rapport de plus payé par nos deniers pour ne pas en tenir compte est insupportable!

Encore plus quand on a voté pour mettre fin au règne d'un président voyou qui entre autres arnaques et reculades sur les réformes à faire pour diminuer la dette de la France prétendait avoir mis fin aux régimes spéciaux alors qu'il avait "acheté" l'accord des syndicats en dessous de table en garantissant le maintien des avantages acquis jusqu'à la retraite des derniers employés sous contrat initial sncf, GDF ou EDF(soit dans prés de 30 ans) . Régimes spéciaux qui continuent à être financés pour partie par les caisses de retraites du privé, et pour le solde par les contribuables, n'est-ce pas , si l'on en croit le dernier rapport sur le sujet remis au président par Mme ?
Réponse de le 08/10/2013 à 8:21 :
Hélas j'arrive aux mêmes constats que vous .Mais à partir de ces constats comment infléchir ce massacre généralisé ? Un contre pouvoir à organiser ? Comment se fait il que nous continuions à accepter leurs manquements ? Pourquoi ne descend t-on pas dans la rue avec nos exigences ?
a écrit le 15/07/2013 à 14:26 :
La solution pour mettre tout le monde d'accord: la taxation de tous les revenus au même niveau, quelle que soit leur origine, en conservant cependant la progressivité de l'impôt global.
L'interventionisme de l'état pour orienter par des incitations fiscales l'épargne des français vers tel ou tel secteur est contre-productive et les modifications permanentes de la fiscalité nuisent à la construction d'un plan prévisionnel pour chacun.
Un revenu est un revenu.
Réponse de le 15/07/2013 à 15:56 :
+1
Réponse de le 15/07/2013 à 16:29 :
Les revenus des livrets fiscalisés (des banques) sont soumis à l'IR. Il y avait un PFL, niche fiscale pour les hautes tranches d'impôts (19%, c'était cadeau pour certains) mais ça a été supprimé, en fait pas totalement car maintenant c'est 24% (me semble) prélevé d'office sur les intérêts de l'an passé comme "avance sur impôts" et l'excédent rendu en fin d'année si les impôts sur le revenu sont inférieurs à cette somme (tiens un cadeau). Sauf déclaration préalable pour ne pas que ce soit prélevé, si on a moins de xx ? de revenus prévus dans l'année. De la paperasse !
CSG prélevée et tout à l'IR, comme ça, pas de jaloux.
Réponse de le 15/07/2013 à 16:55 :
Je precise bien ... tous les revenus: salaires, primes, revenus immo et mobiliers, intérêt des livrets, allocations diverses... bref tout Euro entrant dans le revenu entre dans l'assiette taxable, l'impact sur les plus modestes étant nul ou limité par la progressivité, et il me semble que l'on y gagnerait en simplification, en transparence et en équité de traitement.
a écrit le 15/07/2013 à 12:16 :
Durant 2 décennies, l'Etat s'est servi de l'assurance-vie et du fond en euro pour se financer à crédit pour maintenir son train de vie. Aujourd'hui, la priorité est à son désendettement et au financement des PME et TPE. Il paraît donc normal qu'il cherche à réorienter l'épargne majoritairement investie dans la dette
Le souci est que cette "richesse" est aujourd'hui très majoritairement détenue par les seniors et il n'est pas évident que le temps soit leur meilleur associé pour prendre aujourd'hui beaucoup plus de risque. Au contraire de vouloir punir par l'impôt, je pense qu'il faudrait au contraire encourager à réorienter une partie de cette épargne vers les populations plus jeunes, a priori, beaucoup plus enclines à relancer l'économie, à travers la consommation via un gain en pouvoir d'achat, et/ou l'investissement plus à risque (notamment "l'euro-croissance") puisque le temps leur est beaucoup plus propice.
N'oublions pas que les assureurs, qu'on le veuille où non, sont des acteurs économiques importants (qui n'est pas assuré aujourd'hui ?) et ont jusque là étaient épargnés par la crise. Évitons qu'ils puissent être à l'origine de la prochaine ! ...

a écrit le 15/07/2013 à 12:11 :
La taxation actuelle n'est pas de 7% mais de 7,5% aprés abattement par AN de 4600 Euros
personne seule ou 9200 pour un couple . Profitez en pour faire des rachats a hauteur des intérêts . Et bien sur 15,5% de CSG tous les ans sur les interêts
a écrit le 15/07/2013 à 10:10 :
Et s'ils taxaient les plus values sur les ventes de la résidence principale ? Cela serait faire preuve de bon sens. C'est quand même pas normal de s'enrichir en s'achetant son logement principal !
Réponse de le 15/07/2013 à 12:17 :
d'accord avec vous, il est urgent de faire crever cette bulle qui tue la croissance et desespere la jeunesse...
Réponse de le 15/07/2013 à 14:00 :
@krok: non, inacceptable, alors qu'on réduit son train de vie pendant de longues années pour se loger.
Réponse de le 15/07/2013 à 14:32 :
@krok : si vous déménagez et vendez votre résidence principale pour en acheter une autre, équivalente au même prix, avec quel argent vous financerez si vous devez payer un impôt sur la plus-value de la première ?
La solution ?.ne pas déménager et ainsi ne pas vendre.
Avec votre mesure, le marché immobilier et la mobilité des gens se bloqueront un peu plus.
Réponse de le 15/07/2013 à 16:10 :
+1 @Lucianno
Réponse de le 15/07/2013 à 20:47 :
@Lucianno : si la taxation est appliquée partout et sans exception personne n'aurait intérêt à vendre le bien plus cher que son prix d'origine + inflation cumulé + coût travaux éventuels.
Vous n'aurez plus besoin de financer votre "relogement" du coup. Au passage la hausse insensée des prix l'immobilier profite surtout aux retraités qui prennent en otages les jeunes actifs, les agents immobiliers et l'administration publique qui voit les droits de mutation doublé sans qu'il y ait de contre partie (amélioration des services publics, écoles , crèches, police , travaux etc).
Réfléchissez un instant : vous auriez envie de passer 30 ans à rembourser un crédit pour loger décemment votre famille ? ou bien préférez vous mettre 15 ans et utiliser le reste de votre argent pour l'éducation de vos enfants, les vacances, l'achat d'une nouvelle voiture, des vêtements etc.
Nos parents se paient des 90m² pour moins de 200 keuros en 1997. Ce n'est pas si loin et à l'époque le secteur du BTP se portait bien... Ahh j'oubliais votre banquier est super content lui aussi, il empunte à 1% à la BCE (via la Banque de France) pour vous prêter à 3% ! Et si je rajoute l'assurance ça fait 3,25% ! Opération tout bénéf.
a écrit le 15/07/2013 à 8:31 :
Comment peut on placer 500.000? et plus en assurance vie alors que les comptes ne rapporte rien, cette argent est donc volatile et partira à l étranger en cas de taxation c est un coup épée dans l eau.
a écrit le 15/07/2013 à 8:27 :
Les contrats d assurance vie aujourd hui c est un placement pour la retraite ou un moyen de planquer des capitaux, ce n est pas difficile de faire la différence entre les détenteurs. Aujourd hui le ministère des finance c est bien au sont les comptes et peuvent faire le calcul. Le problème c est que une grande partie des placements partira si il est taxé et qui va partir ?
a écrit le 15/07/2013 à 8:15 :
Les augmentations d'impôts "promises" par hollande, rassurez-vous, ne toucheront pas ceux qui les votent ! Vous avez entendu les parlementaires proposer la fiscalisation de leurs émoluments ?
Réponse de le 15/07/2013 à 16:00 :
Les indemnités des parlementaires sont fiscalisées.

"Sur le plan fiscal, l?indemnité parlementaire de base majorée de l?indemnité de résidence, à l?exclusion de l?indemnité de fonction, est imposée suivant les règles applicables aux traitements et salaires."
a écrit le 15/07/2013 à 7:26 :
ils veulent vraiment nous mettre a genoux quand a eux ils vivent bien a voir la tete de moi president pour eux leur salaire est net on les nourris on les loges ils voyagent aux frais du peuple Fabius aujourd hui au Mexique ou sont les economies depuis 1 an ils ont fait le tour du monde il faut vraiment mettre un terme a cette gabgie
Réponse de le 15/07/2013 à 16:12 :
@badou ... il me semble me souvenir d'un précédent président qui avait la bougeotte :-)
a écrit le 15/07/2013 à 6:28 :
Bientôt le retour de la gabel en France un seul mot d'ordre la taxation
a écrit le 14/07/2013 à 23:35 :
Assurance vie=ni assurance ni vie, c'est la mort assurée de l'épargnant prévoyant.
a écrit le 14/07/2013 à 23:32 :
Aux socialistes vous leur donner le sahara et peu de temps aprés ils acheteront du sable!
Réponse de le 15/07/2013 à 21:14 :
Sérieux, Dubaî est socialiste ?
a écrit le 14/07/2013 à 23:00 :
Le tsunami fiscal continue de nous submerger. Faisons nos valises avant l'exit tax.
a écrit le 14/07/2013 à 20:08 :
Alors que les gouvernements de ces 10 à 12 dernières années n'ont cessé d'alourdir la taxation sur les plus-values dans les comptes-titres (hop, on enlève le plafond de cessions au delà duquel on est taxé au 1er euro de plus-value, hop, on passe d'un taux forfaitaire à l'imposition des plus-values au revenu imposable; limitation des réductions d'impôts pour des investissements en FCPI/FIP etc), voilà que ce gouvernement envisage d'alourdir la taxation sur l'assurance-vie, enfant chéri des Français. Ca risque d'être la goûte d'eau qui va faire déborder le vase ...
a écrit le 14/07/2013 à 19:42 :
Ils n'ont qu'à se taxer un peu plus eux mêmes ! comment se fait il, qu'ils s'oublient" toujours ces rigolos ?
a écrit le 14/07/2013 à 18:48 :
"les évadés fiscaux veulent pas revenir, m'en fout je vais me rabattre sur les pauvres types
qui ont cru a l'avantage fiscal de l'assurance-vie !"
a écrit le 14/07/2013 à 18:41 :
Et l'assurance décès ?
a écrit le 14/07/2013 à 13:26 :
Taxez tout à 100 %, qu'on en finisse une bonne fois, ce qui nous permettra de reconstruire la France en mettant tout à plat et en ayant pris toutes les dispositions pour écarter définitivement les soviétiques incapables qui nous gouvernent.
a écrit le 14/07/2013 à 12:35 :
Il faut bien rembourser les 500 millions donnes à la Tunisie par Hollande !
a écrit le 14/07/2013 à 11:13 :
Vu la rentabilité des placements, autant le garder chez soit et bernique pour l'Etat spoliateur.
a écrit le 14/07/2013 à 11:04 :
l'impôt nous fait reculer. l'impôt est nocif au pays quand il est contreproductif (plus d'impôts = moins de dépenses et donc moins de TVA qui rentre dans les caisses du trésor). il a atteint ses limites. . A moins de vouloir russifier le pays, on se demande pourquoi ils surajoutent encore et toujours continuellement de l'impôt sachant que cela nous appauvrira mais appauvrira l'état.
a écrit le 14/07/2013 à 10:56 :
Dire comme Karine Berger (grande spécialiste des placements, voir son patrimoine) que les contrats bloqués Euro-croissance vont rapporter plus que les contrats en euro est évidemment un mensonge à 99 %.
Mais, elle s'en fiche car elle essaye de jouer au plus malin avec les gros épargnants qui, pour elle, peuvent sans problème perdre de l'argent.
Réponse de le 15/07/2013 à 12:16 :
Elle à qu'a proposer des contrats à capital garantie et rendement garanti elle aura du monde
a écrit le 14/07/2013 à 10:32 :
Taxe, taxe , taxe...voilà le credo du gouvernement. Pour le reste, il n'y a plus rien!
a écrit le 14/07/2013 à 10:09 :
Le gouvernement pratique le chantage, système très utilisé par la maffia! Si vous ne prenez pas mes placements pourris, je vous taxé un maximum! Il me semblait pourtant que le chantage était réprimé en France par la justice! Mais de plus cette atteinte aux libertés -une de plus!- passera aux yeux le la loi! Nous avançons rapidement vers le totalitarisme type URSS. Il ne manque plus que les camps de rééducation pour ceux qui n'obtempéreraient pas au délire gouvernemental.
Réponse de le 15/07/2013 à 12:18 :
Lapin n'a pas mis ses lunettes 100000 euros à 0,53% cela fait 530 EUROS et non 5300
a écrit le 14/07/2013 à 9:47 :
Il faudrait arrêter de "justifier" les impôts supplémentaires par toute sortes de raisons : financement de l'industrie, des retraites, des services publics, etc....Le problème est que personne en France, à gauche comme à droite ne veut réellement baisser les dépenses qui s'envolent tellement le système est dopé à la dette facile et à l'impôt justicier. Promis juré cela n'affectera que les riches, et ma réélection !
Les politiques de droite comme de gauche sont formés au même moule de l'état tentaculaire qui vit aux dépens des autres sous pretexte de redistribution chaque jour plus inefficace et de soutien au pays chaque jour plus calamiteux. Des incapables jamais sanctionnés..........Le récent épisode financier de l'UMP en est la preuve flagrante: l'impôt sur les sympathisants pour régler la gabegie de politiques se prétendant bons gestionnaires et se défilant devant leurs responsabilité à plus haut niveau !.
a écrit le 14/07/2013 à 9:19 :
l'assurance vie est une des plus importantes niches fiscales à l'heure actuelle dont les avantages fiscaux cumulés en font effectivement un produit sur-protégés. il faut déterminer, par la fiscalité, la vocation première de ce support : s'agit il d'un vecteur de soutien à l'économie au travers pourquoi pas de supports euro_croissance et dans ce cas, l'exonération fiscale des plus values au delà d'une certaine durée de détention est légitime mais alors il faut supprimer l'avantage fiscal en terme de succession: ou, à l'inverse, il s'agit d'un outil de transmission du patrimoine. Dans ce dernier cas, il faut maintenir les exonérations en terme de droits de succession mais supprimer l'exonération des plus values réalisées pour les soumettre au droit commun. Dans les deux cas, les supports servent au financement de la dette de l'Etat, donc cet argument devient sans objet. IL s'agit bien de définir une stratégie fiscale claire et durable et même temps de réformer l'enveloppe excessivement privilégiée que constitue l'assurance vie à l'heure actuelle.
Mettez des seuils de déclenchement si cela vous chante pour préserver de " l'epargne populaire", cependant tout le monde devrait être égal devant l'impôt et fiscalement il n'y a pas de pauvres ou de riches, il y a des revenus , des plus values et du patrimoine avec des seuils et des taux d'imposition.
a écrit le 14/07/2013 à 8:59 :
Il faut se souvenir que l'assurance-vie est la garantie de la France vis à vis de la dette. Diminuez la, les prêteurs étrangers sauront s'en souvenir....
a écrit le 14/07/2013 à 8:14 :
l echec des augmentation des impots qui ont vu le jour depuis un an en ne permettant pas de boucher les trous ne suffit pas, ils veulent continuer, le soulevement genéral approche avec l'arrivée des feuilles d'impot en fin d'année. De grace monsieur le président arretez de vous en prendre aux contribuables, la consommation et l'investissement va s'effronder, on vous demande d'appliquer les avis de LA COUR DES COMPTES
a écrit le 14/07/2013 à 8:04 :
Je serais curieux de connaître l'origine professionnelle des petits rentiers aigris qui couinent à longueur de temps sur la taxation de leur immobilier et assur-vie ! Je parierais sur une bonne proportion d'anciens fonctionnaires de gôôche ayant viré à droite sur le tard pour profiter des niches fiscales chiraco-sarkozistes et d'ex petits cadres peinards de grosses boîtes, dont la principale prise de risque dans la vie a été de partir aux ASSEDIC à 57 ans avec un gros chèque !
a écrit le 14/07/2013 à 8:01 :
En l'urgence, faut combattre ce dernier gouvernement en Europe ....entièrement aux mains de la Nomenklatura socialistes...Car Personne de séreux n'a les moyens ou la volonté de financer du socialisme obsolète ....! Moscovici dehors....
a écrit le 14/07/2013 à 7:23 :
Avec les contrats Euro-croissance, Karine Berger, la maline, veut contraindre les gros épargnants à financer ce que les banquiers compétents refusent de faire.
L'investissement forcé sur ce qu'elle décidera, voilà la nouvelle trouvaille de Karine la maline.
a écrit le 14/07/2013 à 5:01 :
Oyé oyé stop google ! Ya des commentaires ils sont quand même pas clairs (les miens peut être aussi, heineken). Sans vouloir faire mon professeur, j'ai parfois l'impression que ça ressemble à une mauvaise traduction toute pourrie. Vaut mieux que je me mette a sport lait ?
a écrit le 14/07/2013 à 4:57 :
"Le gouvernement est à la recherche de recettes -principalement des impôts nouveaux- à hauteur de 14 milliards d'euros"

L'avenir est des plus sombre, le 14 juillet avec beaucoup de vaseline.
a écrit le 14/07/2013 à 3:27 :
et mr fabius a quand va t'on taxer ces euvres d'art
a écrit le 14/07/2013 à 1:46 :
Je ne vois pas comment obliger quelques foyers fiscaux a investir dans des portefeuilles actions va aider a relancer l'économie. Bref encore une promesse de campagne qui va partir a la ramasse pour essayer de gratter 4 sous. De mémoire nos ministres ne sont pas de grands investisseurs d'ailleurs. Nouvelle règle: pour être ministre il faut investir 50% de son patrimoine dans des entreprises françaises.
a écrit le 13/07/2013 à 23:41 :
taxez. taxez. taxez. Les fuites doivent etre evitees: ahurissant de voir des gens mettre du fric dans des assurances vies (400000 euros ou plus) pour ne pas le donner aux enfants lorsque l un meurt. Assechez ces assurances vies qui ne sont qu une magouille comme d autres de la part des banksters et assureurs.
a écrit le 13/07/2013 à 23:33 :
Aujourd'hui j'ai vu l'expo photo de la mairie de Paris sur ses agents. Ce qui m'a frappe avant tout c'est qu'ils n'ont vraiment pas l'air fatigue. Normal moins de 30 heures par semaine payées 40.
a écrit le 13/07/2013 à 23:28 :
Heureux qui comme...: ma famille(6personnes) a réussi a passer la période des soldes en ne dépensant rien, mais rien de rien.
a écrit le 13/07/2013 à 22:12 :
Donnons toujours plus aux fonctionnaires (jour de carence qui coute des millions au contribuable) et à ceux qui dorment quand ceux qui travaillent sont sur la route du travail... avec l'argent de ceux qui font attention à leur budget et qui épargnent... Vive le socialisme, qui saigne tous ceux qui travaillent et qui ont font l'effort de mettre un peu d'argent de coté pour protéger leur famille. Qu'ils soient taxés jusqu'au sang !
a écrit le 13/07/2013 à 22:05 :
Que le gouvernement commence par récupérer les milliards non réclamés des contrats d'assurance-vie des personnes défuntes. C'est un véritable scandale qui apparemment, n'émeut personne... et surtout pas dans les gouvernements successifs de gauche ou de droite !
a écrit le 13/07/2013 à 22:03 :
taxes, taxes, impots, encore plus de taxes et d'impots.... impots, taxes... le socialisme !!!
a écrit le 13/07/2013 à 21:33 :
Berger vit sur notre dos depuis sa naissance. Il faut virer ces fous notre pays est de plus en plus un enfer
a écrit le 13/07/2013 à 21:15 :
Il faut absolument fuir cet enfer fiscal et mental que devient ce pays sous la houlette de Kim IL Flanby. La répression se fait de plus plus intense pour ceux qui croient dans les valeurs de travail, d'effort et d'épargne. Seuls auront droit au confort les membres de la nomenklatura socialiste.
a écrit le 13/07/2013 à 21:10 :
Je me demande pourquoi, si ces nouveaux contrats « euro-croissance » s(er)ont intéressants, pourquoi ne pas en faire profiter également les moins de 500k? ? Du moins partiellement, un produit qu'on peut régler en pourcentage sur les sommes déposées. Si c'est pas intéressant, ne pas obliger les "gros contrats" à en prendre, drôle d'invention (une sorte d'impôt qui ne veut pas se déclarer ?). Le dynamisme de ce truc, ça sera quoi ?
Si tout le monde vidait ses AV, ils feraient la moue....
a écrit le 13/07/2013 à 20:51 :
Personne n'est obligé de laisser ses sous à la banque. Investissez ; achetez des terres ou de l'immobilier.
a écrit le 13/07/2013 à 20:44 :
Berger, c'est pas cette inconnue qui se prend pour le nombril du monde socialiste. Qui prétend être la grande timonière de la chose économique version de gauche. Moi je trouve qu'ils ressemblent de plus en plus au prince Jean et au shérif de Notingham dans Robin des Bois. Aucune chance qu'ils fassent des économies sur les aides,allocs et autres sommes abyssales destinées à entretenir la fidélité de leur électorat. Bravo.
a écrit le 13/07/2013 à 20:43 :
moi,je propose de supprimer tout simplement l'état,ou de le laisser dans l'état oú on l'a trouvé en entrant!Mort aux vaches,mort aux lois,vive l'anarchie!
a écrit le 13/07/2013 à 20:37 :
Le génie de nos gouvernants actuels, c'est d'augmenter les impôts pour avoir moins de rentrées fiscales. Ils ne se rendent pas compte que les Français (pas les plus riches) sont en train de faire de la résistance avec le travail au noir. Certains l'interprètent comme de la fraude, d'autres comme une résistance face à une injustice engendrée par ce qu'il faut bien considérer comme un nouveau fascisme. Je suis parfaitement à l'aise pour en parler, car je touche une pension qui ne dépasse pas 1000 euros par mois. Je vois bien autour de moi ce qui se passe. S'il n'y avait pas une relative entraide, beaucoup n'y arriveraient plus depuis le changement de gouvernement. Et ces messieurs qui nous gouvernent osent parler de justice sociale.
a écrit le 13/07/2013 à 20:37 :
Le génie de nos gouvernants actuels, c'est d'augmenter les impôts pour avoir moins de rentrées fiscales. Ils ne se rendent pas compte que les Français (pas les plus riches) sont en train de faire de la résistance avec le travail au noir. Certains l'interprètent comme de la fraude, d'autres comme une résistance face à une injustice engendrée par ce qu'il faut bien considérer comme un nouveau fascisme. Je suis parfaitement à l'aise pour en parler, car je touche une pension qui ne dépasse pas 1000 euros par mois. Je vois bien autour de moi ce qui se passe. S'il n'y avait pas une relative entraide, beaucoup n'y arriveraient plus depuis le changement de gouvernement. Et ces messieurs qui nous gouvernent osent parler de justice sociale.
a écrit le 13/07/2013 à 20:25 :
Je propose que l'état confisque purement et simplement les successions. Ceci éviterait que des lignées de rentiers ne se créent. Non, mais !
a écrit le 13/07/2013 à 20:01 :
Le gouvernement débat d'une plus forte taxation de l'assurance-vie.. Bravo Bravo :) Je te taxe, mais toi tu paye comme toujours!
a écrit le 13/07/2013 à 19:59 :
Jamais ils arrêtent leur jeu de massacre ? Jamais ils s'occupent de dégager les centre de couts cancéreux de leur bande de copains parasites, au lieu de taper sur la gueule du peuple ?
a écrit le 13/07/2013 à 19:29 :
Et oui, il faut bien payer les salaires de tous ces hommes politiques et fonctionnaires qui ne servent à rien !
a écrit le 13/07/2013 à 19:15 :
Le livret bidochon (pardon A) ne marche plus .... Jean-Marc on fait quoi ?
a écrit le 13/07/2013 à 19:10 :
taxer un sujet tabou ... sur les contrats anciens .... ils vont se casser les dents ...... et tant mieux ... même DSK avait essayé ... il avait remis en place par le conseil constitutionnel ! ... Pour les nouveaux contrats ils peuvent le faire ... pas les anciens ! CQFD (l'assurance vie en France est grosso modo ... le montant de la dette publique)
a écrit le 13/07/2013 à 19:04 :
Le gouvernement débat, mais non tout est tranché, l'assurance vie va être taxée. Comment pouvait il en être autrement avec des gens dont la seule chose qu'ils sachent faire est de taxer, taxer et encore taxer. Chez eux c'est un axe réflexe qui passe même pas par le cerveau. Comme le disait Mme Tatcher, le socialisme cesse avec l'argent des autres.
a écrit le 13/07/2013 à 18:54 :
Les retraites qui comptaient dessus pour améliorer leur retraite pitoyable de brontosaure se restreindre : moins de consommation, donc plus de chômage et moins de rentrées d'impôts! Et Moscovici se plaindra que les rentrées fiscales sont de plus en plus faibles: il cherchera encore à augmenter les impôts! En ignorant superbement la courbe de L'affermage ou les conseils des économistes!
Fuyez la France, elle ne veut plus de vous....
a écrit le 13/07/2013 à 18:52 :
La Suisse a encore de beaux jours devant elle. Ils n'ont pas compris encore qu'il fallait couper dans les dépenses. Cela viendra quand le pays sera noté comme la Grèce. ce qui ne va pas tarder.
a écrit le 13/07/2013 à 18:44 :
"cela ne touchera presque personne" promettront-ils! Et puis après vous regarderez voiture feuille d'impôts: vous ne vous saviez pas si riche....
a écrit le 13/07/2013 à 18:41 :
Et après cela ils seront les premiers a s'étonner de leur popularité quasiment nulle, de la rébellion larvée contre eux, de la déroute aux élections, de la vision negative des pays etrangers a notre egard...La France est foutue!
a écrit le 13/07/2013 à 18:26 :
Tout ceci ne tient pas debout,le projet de création d'un fichier des détenteurs d'assurance-vie relève de l'usine á gaz,et ce gouvernement n'est pas en capacité réelle de l'organiser,pas plus que les précédents n'ont pu le faire pour les multi-détenteurs de livrets A.
Et il ne faut surtout pas compter su r le prétendu civisme des épargnants pour s'auto-déclarer,pas sur le mien en tous cas.
Il faut néanmoins être vigilant,et s'attendre á tout face á ce jusqu'au boutisme fiscal spoliatoire et captatoire,orienter ses placements,conserver toujours une longueur d'avance,et se tenir informé.
Les contrats d'assurance-vies existants sont suffisamment taxés,les prélèvements CSG/RDS,merci M Strauss Kann,au passage,sont un véritable scandale.
Il est hors de question d'en accepter plus!
Et puis oú va tout cet argent,á qui profite t:il réellement?
a écrit le 13/07/2013 à 18:13 :
Il y a quelques conséquences à bloquer le processus humain "donner-recevoir-rendre".
Ce processus existe dans toute société y compris primitive ( Marcel Mauss : essai sur le don).
Notre société est organisée selon "OnTePrends-TuPrends-OnTereprends "(MôaJe : Essai sur JePeuxDoncJeFaisEtAlors?)
L' expérience se termine sous nos yeux Zébahis.
Un retour aux valeurs qui fondent les sociétés serait à évaluer pour ceux qui peuvent encore concevoir ce dont il s' agit.
Donner-recevoir-rendre c' est ce qu' il faut laisser fonctionner ou laisser se rétablir.

a écrit le 13/07/2013 à 18:00 :
vraiment un gouvernement de PONCTIONNAIRES qui ouvre un boulevard pour le FN
a écrit le 13/07/2013 à 17:58 :
Le meilleur investissement à faire aujourd'hui, c'est l'achat d'une lessiveuse ou d'un matelas.
a écrit le 13/07/2013 à 17:20 :

Je reviens d?un nouveau pélerinage sur le site officiel des déclarations de patrimoine et je n?en crois toujours pas mes yeux : en dehors de Fabius et de Delauney, qui sont surtout des héritiers, aucun ministre n?a dans son patrimoine, une part conséquente en actions. C?est effarant « valeurs mobilières côtées » = « néant. » Fractions d?investissement dans ce qui permet d?enrichir la France, de contribuer à son devenir = rien.
37 ministres sur 39 = « néant », ou quelques montants insignifiants, pitoyables, ridicules ! Pas un seul PEA approvisionné au plafond !
Une ou deux maisons ou apparts, et des vieilles bagnoles (surtout pas une Peugeot neuve en 2012-2013).

Je ne les soupçonne même pas de dissimulation systématique.
C?est une armée mexicaine extra-terrestre, qui ne parle ni ne comprend la langue du pays et veut imposer des réformes dont elle n?a aucune idée. Juste faire les poches des assujettis.
Des dirigeants plus proches d?une bande de spoliateurs semi-incultes que d?une élite réelle.
a écrit le 13/07/2013 à 17:15 :
Quand on pense que Hollande, voire même Moscovici, avait promis de ne pas toucher la fiscalité de l'assurance-vie, parce que c'était une épargne longue nécessaire à la survie du pays... Ou sont les menteurs ?
a écrit le 13/07/2013 à 17:12 :
Au fait, y-à-t-il un seul ministre qui joue le jeu du financement des entreprises? Pas un, je dis bien pas un, ne possède la moindre action! Il est vrai qu'avec 10 000? par mois tous frais payes, on ne déclare en patrimoine que 3 vélos, voire une vieille Twingo....
a écrit le 13/07/2013 à 17:10 :
A vue de nez il faut avoir plus d'un million d'euros de patrimoine total pour avoir plus de 500 000 euros rien qu'en assurance vie. Cette mesure ne peut concerner qu' environ 5% des ménages les plus riches.... Ceux qui justement ont vu leur patrimoine augmenter de 25% l'année dernière, ceux dont plus de la moité des revenus provient du capital et qui fournissent les plus importants bataillons des fraudeurs. Je ne vais pas pleurer sur leur sort, même taxés à 35% ce sera encore moins ponctionné que le travail du type qui se crève pour assurer le rendement des actions.
a écrit le 13/07/2013 à 16:50 :
Non moi ça m'amuse,ils s' autodétruisent tout seul,nous n'avons qu'a attendre la chute,à ce train là elle va pas attendre 4 ans.
a écrit le 13/07/2013 à 16:35 :
Le royaume des turpitudes est sans borne ! Les moutons de Panurge que sont les épargnants et déposants ont été amplement gavés d'arnaques par l'inventivité bancaire et financière durant ces trois décennies de cavalerie débridée. Si l'assurance-vie en euros est un refuge pour des économies de précaution, elle n'est qu'un pis aller, tant gouvernants et financiers ont verrouillé tout le circuit de l'argent. Tromper avec quelques arcanes sophistiquées un chaland régulièrement abusé dans l'opacité de l'assurance-vie en unités de compte n'est pas fait pour restaurer une Confiance tellement ravagée par l'inventivité bancaire d'une cavalerie financière débridée par les dérégulation et désintermédiation de gouvernants et financiers complices. Ce chaland, généralement ignare mais assujetti au rapport humain, ne perçoit même pas que son Argent en banque ou assurance n'est pas une possession qui lui appartient dans son intégralité, mais seulement un titre de créance sur un établissement sûr aléatoirement, sinon faussement. Le krach boursier de 2008 et les six années de carnavals des G7, G20, forums de Davos et autres subterfuges, ont déniaisé nombre de victimes. Que banquier ou assureur gémisse sur les contraintes de solvabilité n'est qu'un attrape-nigaud, alors qu'ils sont roués dans l'art de sortir de leur bilan les risques - et conséquemment le besoin de fonds propres - par cette titrisation colossale et obscure qui prospère avec marchés et traders. Au total : nos savants gouvernants et comparses financiers chassent sans scrupule, l'argent à dépenser pour consommer toujours plus, comme l'argent non consommé à bloquer dans les investissements que le Pouvoir décide. Pour ce dernier, l'assurance-vie si opulente soit-elle, n'est jamais qu'un appât fiscal depuis longtemps employé pour le "chalutage" de l'argent à "parquer"de sa population. Appât par périodes délité.
a écrit le 13/07/2013 à 16:31 :
Depuis la fin du mandat de NSarkozy, il y a bien, chaque année, et non à la fin de vie du produit, prélèvement sur les Assurance-Vie de la CSG sur les intérêts acquis, une fois que les gestionnaires en ont calculé de vrai rendement ? C'est déjà un "gros" poste de revenus régulier (moins gros quand les intérêts baissent).. Pourquoi ne pas demander aux assureurs d'envoyer (comme les employeurs pour les salaires) des informations sur les contrats ? Si le Conseil Constitutionnel est d'accord.
"ces nouveaux contrats « euro-croissance »" garantis à l'échéance, au moins à la valeur initiale, je suppose. 8, 10, 12 ans après selon réforme, on récupèrera au mieux ce qu'on y a mis ? Qui garantit et paie le différentiel si ça a chuté ?? L?état ? Avec un emprunt ou une dette accrue pour ce faire ?
« sans la contrainte fiscale, les «euro-croissance » ne décolleront jamais » Pourquoi, c'est si nul que ça comme produit ? Un attrape gogo organisé par l?État ? Un saut dans le vide (avec un tapis en mousse au sol s'il n'y a pas de parachute dans le sac) ? Ça incite !!!! On signe où ?
"faute de quoi leurs revenus seraient soumis au barème de l'impôt" mes retraits partiels, ils voient leurs intérêts soumis à l'IR (et CSG), mieux que les 35% libératoires avant les 4 ans. Régime normal. Ils étendent à 15 ans au lieu de 8, ça donnera moins l'impression d'une avidité exacerbée (des sous, des sous, viiiite ! Où puis-je en piquer beaucoup, y a le feu....)
a écrit le 13/07/2013 à 16:05 :
C'est devenue une habitude de commenter. Nous pensons que c'est notre travail. Souvent ou souhaite fermer les yeux. Ne regarder et n'écouter aucune informations sur le gouvernement ils sont venus au pouvoir et y resterons quatre ans encore, nous ne pourrons pas les faire dégager, même en criant. Ils feront ceux qu'ils veulent, et tant pis les manifestations. Et les gens honnêtes, qui pensent à la société, même eux parfois, ne peuvent rester sans rien faire face à l'incompétence de l'Etat. Ils doivent ouvrir les yeux et pendre la plume. Tout ce qu'ils ont dit pendant la campagne, on s'en fout, car on sait que c'est juste pour les voix qu'ils pourront obtenir. Qu'ils ne tiendront pas leur promesses, on le sait très bien. Depuis leur arrivé, jusqu'à maintenant, ils n'ont fait qu'augmenter la fiscalité et penser à comment faire pour taxer l'assurance vie pour diminuer le déficit de l'état. Un état ne peut pas dépendre de l'impôt. Il faut recréer l'économie. Il faut chercher par quel moyen on va attirer l'argent dans le coffre. Pour un état les ressources économiques sont plus importantes. Mais l'augmentation des impôts n'y sera pour rien. On va taxer l'assurance vie. Si on ne gagne pas d'argent comment peut-on assurer la vie ? Depuis quelques jours nous voyons que les titulaires du livret A, en entendant l'info qui dit que le taux du livret A sera réduit, ne mettrons plus d'argent dans leur livret A car ils disent que s'il n'y a pas d'avantage, à quoi bon mettre l'argent dedans ? Là-dessus, le gouv doit savoir que ce n'est pas parce qu'on a le pouvoir que l'on doit faire n'importe quoi. Il est encore temps de réfléchir à ce que l'on fait. Sans augmenter les taxes il y a beaucoup d'autres moyens en France pour remplir les caisses. Il y a des gens à la tête d'entreprises, commerce qui sont totalement inexpérimentés et qui négligent leur fonction. Comme Pôle Emploi. C'est honteux. S'il subsiste une telle négligence, comment développer la France ? Le public n'est pas responsable et c'est d'autant plus une raison de ne pas les exploiter pour bourrer les poches des autres.
a écrit le 13/07/2013 à 15:08 :
Eh oui, on baisse le livret A, et on taxe l'assurance vie. Avec la hausse du chômage et les charges sur les heures supplémentaires, c'est pouvoir d'achat 0 !
a écrit le 13/07/2013 à 15:07 :
L'important c'est qu'on laisse une bonne retraite à un député après un seul mandat de cinq ans, donc 5 ans de cotisation. Mon neveu qui a été élu député l'an dernier se frotte les mains.
a écrit le 13/07/2013 à 14:56 :
A se demander qui a voté pour lui car plus personne ne semble l'apprécier ? Hypocrisie ?
a écrit le 13/07/2013 à 14:47 :
C était la taxe du jour

A demain pour une nouvelle taxe !!!
a écrit le 13/07/2013 à 14:38 :
On va pas creer de nouveaux impots. On va simplement augmenter ceux qui existent..... Ou comment mentir aux Francais!
a écrit le 13/07/2013 à 14:26 :
Quand les prédateurs socialistes improductifs....se payent sans vergogne..... pour exister ....sur le compte des autres ... ! pour mieux vous inculquer ce qu'est le bonheur Made In Pensée Unique.. .Alors les vassaux la révolution c'est pour quand...?
a écrit le 13/07/2013 à 14:23 :
Au lieu de raler, bougez vous ... Agissez, decendez dans la rue ... Les politiques ne comprennent que cela ...
a écrit le 13/07/2013 à 14:12 :
Le livret A même à 1% a de très très beaux jours devant lui!
a écrit le 13/07/2013 à 14:09 :

La France détient le record mondial des dépenses publiques rapportées au PIB avec 57%

En France c?est exactement la même logique qui prévaut : tout le monde sait que le système actuel est condamné à long terme : la montagne de riz est une montagne de dettes entretenues par des gouvernements de fonctionnaires, qui gouvernent pour les fonctionnaires, les syndicats et leurs intérêts particuliers, entrainant lentement mais surement le pays à la ruine.
La France est maintenant passée dans la partie droite de la courbe de Laffer

La France est maintenant passée dans la partie droite de la courbe de Laffer : le taux d?imposition augmente, mais les recettes diminuent.

Les privilèges insensés dont bénéficient la fonction publique en France (retraite calculée sur les 6 meilleurs mois, supérieure de 50% en moyenne à ceux du privé) ont transformé un pays prospère en une nation de mendiants et d?assistés.

Si on ne veut pas réduire les dépenses c?est parce que l?on se heurte à des intérêts catégoriels mais aussi parce que l?on entretien auprès des électeurs le mythe que l?Etat peut tout à coup de taxes et subventions.

Mais c?est exactement le contraire de ce qui se passe en ce moment : l?économie française a basculé de l?autre côté de la courbe de Laffer, et toute nouvelle progression des taux de l?impôt provoque une baisse des recettes fiscales. Même les recettes de la TVA baissent, ce qui indique un repli de la consommation : chacun a bien compris que désormais ce n?est plus la peine de chercher à augmenter ses revenus, les impôts prendront tout.

Incapable de contrôler ses finances et les privilèges de ceux qui les gèrent, la France a sciemment détruit l?emploi, créant une, deux , puis trois générations de chômeurs professionnels.

Pendant ce temps la noblesse enfonctionnarisée n?en finit plus de plumer le tiers-état à coup de CSG, CRDS et autres acronymes improbables, dont la seule raison d?exister est de perpétuer l?indécente gabegie de nos finances publiques.

La France détient le record mondial des dépenses publiques rapportées au PIB avec 57%. Pour relancer l?emploi, tout le monde sait qu?il n?y a qu?une solution : plus de flexibilité pour pouvoir s?adapter à une conjoncture qui peut se retourner à tout moment, alors que la France ne cesse de faire le contraire en complexifiant les règlements et les impôts à l?infini.

Si les énarques qui nous gouvernent avaient passé ne serait-ce qu?une journée à la tête d?une PME, ils auraient appris qu?on ne peut pas embaucher en temps de crise sans pouvoir débaucher facilement.
a écrit le 13/07/2013 à 14:05 :
Coquilles :
"S'il n'est pas créré" créé
"Trouver quelques centaines millions -" centaines de millions
"L'arbibrage pourrait être rendu" arbitrage
a écrit le 13/07/2013 à 13:28 :
"Serrez les genoux, les petits chous", la Pieuvre veut tout, et leurs marionnettes politiques (blackmailées comme pas possible; voir l'affaire Snowden..) en arrivent à se prendre les pieds dans le tapis, coincés en la Banque et la ...bancassurance- qui hurle!
Pour une fois, on a envie de reprendre Blankfein: "si vous avez été assez bète pour signer (cette escroquerie que je vous ai vendue), c'est que vous n'ètes pas assez malin pour vous protéger, donc c'est de votre faute"!
Au fait combien y a t-il de gogos-à-tondre ayant plus de 500 000 Euros en ass. vie, en France?
a écrit le 13/07/2013 à 13:20 :
Taxer les assurances vies c'est inéluctable et juste pour payer les grosses retraites non justifiées dans un pays du chomage envahissant chez les jeunes et chez les seniors ... il ne faut pas oublier que les grosses retraites d'aujourd'hui ruinent la France ... il serait sain de plafonner les retraites à 1 200 euro par mois.
a écrit le 13/07/2013 à 13:20 :
Lamentables gesticulations d'un gouvernement à l'agonie ..... Spoliation systématique et collectivisme forcené sont les seuls caps de ces fonctionnaires néo-marxistes. A quand une union avec la Corée du Nord ?
a écrit le 13/07/2013 à 13:08 :
Mieux vaut être fonctionnaire avec 5000 ? de retraite par mois garantie et cramer tout que salarié du privé ponctionné de plus en plus chaque année et qu'il est bien obligé d'épargner car il aura une petite retraite. C'est de ce monde donc rêve ce gouvernement: ponctionner ceux qui travaillent pour protéger les fonctionnaires.
a écrit le 13/07/2013 à 12:58 :
Et les économies sur le fonctionnement de cet Etat français obèse qu' il faut mettre au régime, la réduction des coûts, des déficits, du nombre de fonctionnaires, de départements, de régions à regrouper pour réduire ce mille-feuille de petits fonctionnaires inutiles et bien planqués dans leurs petites habitudes et leurs 32 heures : CELA S' ARRETE QUAND ????
monsieur le tout petit président de gauche socialiste !!!!
a écrit le 13/07/2013 à 12:58 :
Contrats Euro-croissance : ou comment tondre les gros épargnants en leur faisant croire (avec toute la mauvaise foi possible) qu'ils vont gagner plus d'argent.
a écrit le 13/07/2013 à 12:58 :
encore une fois la parole de l'état ne vaut rien. Pour ceux qui n'auraient pas encore compris...
a écrit le 13/07/2013 à 12:49 :
ce gouvernement est desesperer !
il lui faut a tout prix de l argent !
a écrit le 13/07/2013 à 12:49 :
Ces "économistes", K. Berger « l'intellectuelle » et ses deux complices, d?où parlent t-ils ?
Quelle est la composition de leur patrimoine ? La part qu?y tiennent l?assurance-vie et les valeurs mobilières ?
Comme Moscovici, Montebourg, Ayrault, Hollande et trente autres : rien ? Pas une action achetée, aucune participation personnelle engagée dans l?économie du pays ? C?est facile, mais non crédible, d?avancer n?importe quelle idée qui n?engage que les autres.
C?est pitié de lire que des irresponsables infatués peuvent avancer, impunément, des propositions insensées qui accélèreraient la course du pays à la ruine.

Je suis très surpris que les journalistes n?enfoncent pas le clou : ces ministres ou députés qui prétendent redresser nos finances alors qu?ils n?ont jamais pris aucune part à la vie réelle économique productrice de richesses. Qui, à l?âge mûr, et malgré leurs rémunérations, ne sont même pas redevables de l?ISF ! Qui ne prennent aucun risque mais exigent que les autres en prennent à leur place. Rois du Yaka mais sans jamais aucune responsabilité sur les résultats. Creuseurs de déficit à renflouer par le seul secteur privé. Démasquez-les, c?est votre travail de pointer ces contradictions inacceptables.

a écrit le 13/07/2013 à 12:12 :
L'assurance vie est exonérée jusqu'à 150.000 si souscrite avant 70 ans. Sinon, c'est 30.000.
Faut bien taxer pour nourrir cette fonction publique que le monde nous envie...
a écrit le 13/07/2013 à 12:07 :
Dans ce gouvernement,chaque matin nous réveillons avec une connerie supplémentaire!
L'assurance vie en euro servant au remboursement de la dette de l'état et le contrat étant individuel,pourquoi parler de foyer fiscal?Une tromperie de plus,il est vrai que l'on n'est plus à ça près .
Le seul petit détail que nos politicards assoiffés de rentrées fiscales semblent oublier c'est que les gros contrats vont investir dans l'immobilier et là il s'agira bien d'argent qui ne profitera en aucun cas aux entreprises!ni à l'état!
Les personnes qui veulent investir dans l'économie le font par le biais du PEA,du LDD mais pas par des actions fumeuses de contrats obscures proposés par les banques.
Il ne faut pas avoir BAC +25 pour comprendre cela !
a écrit le 13/07/2013 à 12:04 :
Taxer, taxer, toujours taxer, rien que taxer! A part ça, ce gouvernement il nous emmène où, droit dans le mur? Aucune proposition concrète visant à réduire le budget de l'Etat pour ne pas froisser les électeurs. Il faut taller dans le vif, mais Hollande qui a été incapable de gérer l'un des plus modeste département de France n'est pas à la hauteur pour gérer celui de la 5ème puissance du Monde, qui ne va d'ailleurs pas le rester longtemps, car les autres, eux, avancent et se réforment en profondeur.
a écrit le 13/07/2013 à 11:30 :
Si j'ai bien tout lu FREUD comme disait le regretté COLUCHE mieux vaut faire un héritage de son vivant et le mettre à un successeur x que de le placer dans une assurance vie, un LEP, un livret d'épargne populaire, ils vont inventer quoi après.
a écrit le 13/07/2013 à 11:27 :
Ahurissant ! ce gouvernement !
a écrit le 13/07/2013 à 11:07 :
Pour la succession, j'ai déjà réglé le problème. J'ai retiré petit à petit mes fonds (très importants) de la banque pour les transférer dans mon coffre afin que mon unique fils ne soit pas spolier des fruits de mon travail.
a écrit le 13/07/2013 à 10:55 :
Promis on augmente plus les impôts , par contre pour l électricité, le gazole les successions, les PEA ... Et croyez en notre ingéniosité et productivité quand il s agit de ponctionner ce qui appartient à autrui !!!
Réponse de le 16/07/2013 à 0:02 :
Aujourd'hui on taxe et réoriente les contrats d'assurance vie de plus de 500 000 ?, et demain on descendra les seuils : 400 000 ?, 300 000 ?, 200 000 ?, 100 000 ?. Après pas de souci car la reprise arrivera !
Ce gouvernement est tellement prévisible !
Réponse de le 17/08/2013 à 16:10 :
Après 44 ans d'activité ou j'ai tout payé plein pot Je suis un "jeune" retraité, et j'ai bossé toute ma vie depuis l'âge de 17 ans. Pas de bac en poche, mais une bonne formation pro. Debout le matin de bonne heure (5 h et pas 13 h comme j'en connais beaucoup, et qui sont toujours fatigués !!!),
A titre d'exemple, lors de ma reconstitution de carrière, j'ai retrouvé un bulletin de paie ou j'avais travaillé 303 heures dans le mois,( pas un bulletin de feignant ça)
j'ai des "éconocrocs" placés dans l'assurance vie, l'immo, ect, ect.
Je dépense tous les mois toute ma retraite, et les revenus de mes placements, je me fais plaisir, j'aide mes enfants, juste ce qu'il faut pour qu'ils ne s'arrêtent pas de bosser, car l'oisiveté est mère de tous les vices, et je paie mes impôts, et beaucoup, rubis sur l'ongle au percepteur qui ne m'oublie pas..Je fais donc fonctionner l'économie Française.
Mais tout a des limites, et si les "rouges" qui nous gouvernent actuellement dont je connais depuis longtemps " l'efficacité " car mon père était un fervent coco après la guerre se mettent à ponctionner du fric qui ne leur appartient pas, cela peut s'appeler racket, vol ect, bien dans l'air du temps actuellement, et bien je vends tout mon patrimoine et je me tire vers des contrées plus joyeuses ou les dirigeants sont plus attentifs aux nouveaux résidents qui arrivent avec des ?.
Quand une majorité de Français à faible QI, vivant sous perfusion d'aides sociales à tout va commencerons à bouffer leurs godasses, ils réagiront peut être s'ils ne sont pas tout à fait idiots et anesthésiés par des discours et seulement des discours et des mensonges.
A bon entendeur SALUT

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :