Pourquoi les Français se sentent-ils si malheureux ? (1/5)

 |   |  445  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au championnat du pessimisme, les Français semblent indétrônables. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce phénomène national. La Tribune se penche sur les maux qui hantent nos concitoyens, à commencer par l'emploi.

Le pessimisme est (toujours) de mise en France, comme l'a d'ailleurs rappelé François Hollande lors de son interview du 14 juillet accordée dans les jardins de l'Elysée. Un sentiment qui est corrélé à la crainte de perdre son emploi ou... de ne pas en trouver. Le chômage serait en effet la première préoccupation des Franciliens d'après une enquête de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme en Ile-de-France publiée ce mardi. Une crainte qui touche d'ailleurs une large majorité de Français comme le montrait un sondage publié début avril dans le quotidien Ouest-France

Mais en période de crise et de taux de chômage record - l'OCDE prévoit une hausse du chômage en France au moins jusqu'en 2014 -, alors que les contrats à durée indéterminée se font de plus en plus rares, les Français préfèrent conserver leur emploi, même s'ils n'aiment pas leur entreprise, comme l'explique une enquête de l'hebdomadaire britannique The Economist :  la mobilité reste associée à une prise de risque. La 8e édition du baromètre Ipsos Edenred révèle en effet que la principale préoccupation professionnelle des Français est le maintien de l'emploi.

Les Français ont peur de perdre leur emploi

D'après cette enquête Ipsos, 58% des salariés français déclarent ainsi ne pas songer à quitter leur entreprise. Une proportion en augmentation de 6 points par rapport à l'année précédente. Cette loyauté "par défaut" des salariés à l'égard de leur employeur s'accompagne d'une insatisfaction plutôt plus élevée que l'an passé à l'égard de la situation professionnelle. A titre d'exemple, seules 26% des Françaises se disent satisfaites de leur carrière selon l'étude FleishmanHillard "Women Power and Money" conduite par Ipsos.

Les Français ne font pas le métier qu'ils auraient aimé faire

Autre facteur qui peut expliquer le mécontentement français: pour l'anthropologue Samuel Lézé, "40% des Français ont une formation qui n'a rien à voir avec leur profession". Et de conclure: "ce qui devient problématique c'est que le travail ne soit plus un vecteur d'émancipation mais un moyen de subsistance".

Or le travail déteindrait non seulement sur le moral mais également sur la santé des salariés, à en croire une étude scientifique australienne. Des chercheurs de l'Australian National University auraient en effet constaté que les personnes qui détestent leur travail éprouvent très régulièrement de l'anxiété. Elles rencontreraient même de véritables périodes de dépression, tout comme les personnes sans emploi. Le travail serait donc toujours la santé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/11/2013 à 19:51 :
Le Français a depuis longtemps oublié qu'il a eu faim. En France le smic garantit un niveau de vie correct lorsqu'on sait compter, alors que toutes ces protections sociales n'existent presque pas ailleurs, ce qui est fort loin de la misère décrite par Zola. Tout le monde a voiture, portable et TV et ces mêmes personnes vont râler. Contre Sarkozy lorsqu'il est aux commandes, contre Hollande, ..Y a t'il des révoltes en France? des émeutes? non, nous en sommes loin et il n'y a que les extrémistes malhonnêtes qui font croire que, jouant sur la peur des gens, encourageant ceux-ci à râler pour en profiter aux élections. Les Français devraient se ressaisir, arrêter de l'ouvrir bêtement, se mettre au travail, garder le moral. Seul le coq crie les pieds dans la merde. Et le coq est l'emblème français. Les jeunes peinent à trouver du travail. C'est vrai mais il existe en France des tas d'allocations. Ailleurs c'est marche ou crève, alors soyons reconnaissant à ce pays au lieu de toujours critiquer.
a écrit le 20/07/2013 à 14:41 :
Parce qu'ils sont pris en étau dans le piège constitutionnel de leur propre utopie.
a écrit le 18/07/2013 à 21:22 :
Le patriotisme est un sentiment partagé d'appartenance à un même pays, la patrie, sentiment qui en renforce l'unité sur la base de valeurs communes. Il conduit à ressentir de l'amour et de la fierté pour sa patrie. Le patriote est prêt à se dévouer ou à se battre pour elle afin d'en défendre les intérêts.

Pour le soldat, le patriotisme est le sens moral qui le pousse à combattre pour défendre son pays, plutôt qu'à céder aux attaques de l'ennemi.
Ils ne chantent pas que vous pouvez acheter et belle, mais parce qu'il est frablique en france
Réponse de le 20/07/2013 à 14:43 :
Pourquoi voir des ennemis partout pour exister ?
a écrit le 18/07/2013 à 16:25 :
Dès le Moyen-Âge, les français sont entrés dans la dépression. Avant leur vie était plus simple et sans préoccupation. Ils payaient les impôts et cultivaient la terre. Ainsi finissait leur vie. Ils n'avaient pas à se préoccuper du reste. Mais la sorcellerie a surgi. A l'antiquité, il y avait la guerre entre l'Empire et le peuple à cause des impôts. Mais après la venue de la sorcellerie, c'est entre le peuple qu'il y a eu des dérangements. Les sorciers faisaient des choses affreuses, que le peuple n'appréciait pas. Ils prenaient le pouvoir, mais les gens se sont opposés. Beaucoup de gens sont morts à cause de leur atrocités. A cause des sorciers qui prenaient leur place, les médecins se sont révoltés eux aussi. Comment ça s'est terminé après tout le monde le sait. Après il y eu la Guerre de Cent Ans un peu avant la fin d Moyen-Âge (1380-1453). Après la venu de la monarchie, les français ont encore plus déprimé. Le mode de vie a changé. Les impôts n'allaient pas seulement au roi mais aussi aux prêtres. Le peuple avait aussi d'autre obligation. Les histoires disent, que les familles aient ou non les moyens, on les obligeait à acheter des marchandises, du sel, par exemple. Si une famille avait besoin de 500 g de sel pour la semaine, les prêtres les obligeait à acheter 2 kg. Les français ont commencé à être mécontents. Les paysans ont abandonné leurs champs et leur activité agricole, car certaines fois le climat ayant endommagé les récoltes, ils étaient quand même obligé des payer les taxes. Le mécontentement a pris le contrôle dans le corps des habitants. Après il y a eu les colonisations des Anglais, du Pays-Bas, des allemands... et la France est tombé derrière. Ils était fatigués de la guerre. Pour cette raison, ils ont commencé à être malheureux. 1/5
a écrit le 18/07/2013 à 9:45 :
Y a des gens qui rament
Surtout des jeunes qui aimeraient bien trouver du travail
Mais la qualité de vie en France me paraît satisfaisante en fonction du niveau culturel de chacun
Mais il me semble que le socialisme comme partout ou il sévit ,nous fait régresser et chuter notre qualité de vie
a écrit le 17/07/2013 à 22:45 :
"Il y a une espèce de honte d'être heureux à la vue de certaines misères" Victor Hugo.
Ils sont peut-être aussi malheureux parce que la minorité qui à beaucoup d'argent qui les exploite et les spolie leur a fait croire que le peu d'argent qu'ils gagneront durement.... faisait le bonheur..la véritable richesse est-elle dans l'argent ou bien dans le bonheur ???
a écrit le 17/07/2013 à 20:20 :
En général j'ai tendance voir même plus le dis le si sympa churchill comme je suis handicapé et que j'ai un revenu mensuel de 880 euros, je ne devrais pas me plaindre, mais je suis divorcé donc considéré comme seul, et quand je tombe malade les médicaments ont une franchise de 0,50 cts d'euro je pense que c'est le cas pour les autres, mais cette chère sécu car j'ai perdu ma vitale (cela arrive à tout le monde même aux gens valide, dernièrement j'ai passé une radio qui m'à coûté 92 euros + 5 séances de kiné qui vont me coûter un max, comme je paye une franchise comme les autres de 0,50 cts d'euro comme tout le monde, je pense sincèrement arrêter les séances de kiné car je ne pourrais pas suivre même avec une bonne mutuelle à arrêtez mes séances de kiné pour pouvoir continuer à vivre simplement comme un handicapé qui se bourre de médocs pour la douleurs car j'ai tellement de médocs à prendre que je dois continuer à prendre pour ma vie, je pense que Hollande ne veut pas être au courant de ça, il à d'autres chats à fouetter comme résoudre la crise mais il à trop tendance à nous oubliez comme tout ces prédécésseurs, et ça je donnerais tout pour ne plus être une personne handicapé à jalouser les gens qui vivent au smic.
Réponse de le 18/07/2013 à 7:12 :
Oui, mais à un moment, il faut te rendre compte que tu nous coutes cher. Nous n'avons plus les moyens de subvenir à tes besoins... A un moment, il faut faire des choix.
Réponse de le 18/07/2013 à 9:01 :
@ Michel je n'ai jamais lu un article aussi ridicule que ça, à croire que si je suis devenu handicapé, je me suis réveillé un matin et je me suis dit pourquoi tu va te crevez au boulot tombe malade et finis handicapé, BIEN SUR ...... commentaire le plus stupide que j'ai entendu de certains internautes touché 880 euro et si je passe en commission de reconnaissance de travailleur handicapé et si on me dis que je vais bien, j'ai 50 ans je ne possède plus le permis car la sécurité sociale me l'a retiré car j'étais un conducteur dangereux à cause de mon épileptie, j'ai bossé depuis l'âge de ma rentrée à l'école, selon vous on ne doit pas naître handicapé ou à voir un handicap, mais selon vous je devrais ne plus exister d'exister, en plus l'autre michel vous me tutoyer on à pas élever les cochons ensemble, allez bosser et ramenez une infime partie de vôtre minable salaire, vous oubliez les étrangers on ne pèsent pas lourd devant l'un deux et là c'est vous qui l'avez choisit en votant tour à tour Sarkozy et Hollande, vous croyez que c'est amusant de rien foutre, je préférerais bosser comme une personne normale que de m'assomer de cacher qui me perce l'estomac mais là je n'ai pas le choix.
a écrit le 17/07/2013 à 15:00 :
J'aime bien répondre n'importe quoi aux sondeurs... en plus, ça fait parler les journalistes !
Réponse de le 17/07/2013 à 15:33 :
Pourtant si chacun respectait davantage le travail des autres...
a écrit le 17/07/2013 à 14:57 :
Quittez la France pour aller là où il fait bon vivre : Connaissez-vous la république du vanuatu ? On y parle l'anglais, mais aussi le français. La-bas pas d'impôt, pas de stress...La vie est trop courte, rejoignez notre communauté de Français...A bientôt
Réponse de le 17/07/2013 à 15:56 :
J'en ai entendu parler. Tout quitter est risqué, mais j'avoue que je suis de plus en plus tenté à trouver l'eden.
Réponse de le 18/07/2013 à 7:13 :
Patience, ça va venir.
Réponse de le 19/07/2013 à 20:07 :
@ j'aimerai bien
Risqué
Si vous attendez de n'avoir plus rien a perdre
vous n'allez pas faire grand chose dans la vie.
Réponse de le 20/07/2013 à 14:49 :
Tous à Vanuatu !
a écrit le 17/07/2013 à 14:25 :
Pourquoi les Français sont pessimistes ? Mais simplement parce qu'ils ont tout, qu'on les a habitués à ne pas se prendre en main, à prendre sans donner, à attendre que ça vienne d'en haut, à se sentir victime. Et en sens l'avenir ne pourra être qu'une régression d'acquis. De même que l'on voit rarement des manifs de miséreux, mais plus souvent des manifs de privilégiés, c'est ceux qui ont tout à perdre qui s'expriment de la façon la plus véhémente. C'est humain.
Pourtant, ouvrez les yeux ! Vivre avec des crédits sur le dos, sans certitude professionnelle, sans visibilité sur l'avenir de ses enfants, sans perspective de retraite, c'est le lot commun de 90% des habitants de cette planète ! Et eux seraient plus optimistes ? Gagner des miettes de nos fameux acquis les feraient déjà rêver. Bande d'enfants gâtés !
Réponse de le 17/07/2013 à 14:41 :
+1 @Relativiste ..
a écrit le 17/07/2013 à 13:58 :
C'est parce que le bonheur socialiste c'est un gros bluff sociétal... comme le mariage homosexuel pour tous....
a écrit le 17/07/2013 à 13:57 :
Prenez un peu de recul, il y a 2 raisons principales qui expliquent cet état de faits : 1) raison interne : nos élites sont NULLES, à commencer par nos politiques qui ne savent répondre aux problèmes qu'en créant des taxes ou en mettant des radars sur les routes, et nous conduisent peu à peu vers le fond du gouffre, donc rien à espérer, 2) raison externe : la crise de 2008 dans laquelle nous pataugeons toujours a été causée par une dé-régularisation et donc un dévoiement du Capitalisme. A l'époque on nous a expliqué qu'il fallait sauver les Banques, mais qu'en échange on allait changer les règles pour que çà ne se reproduise plus. Aujourd'hui, la Finance a été sauvée (sur le dos des populations à qui on a transféré les dettes), ... et tous les changements de règles sont vigoureusement (et avec succès) combattus par les lobbys Financiers. Rien à espérer jusqu'à la prochaine crise. Pire que çà, la relance n'arrivant toujours pas, on nous explique qu'il faut absolument aller chercher la croissance, c'est à dire pousser encore plus loin ce modèle totalement à bout de souffle, quitte à faire les pires conneries imaginables, comme l'exploitation du gaz de schiste par exemple. La différence entre les Français et les Autres, c'est que les Français s'en rendent compte, les autres s'en fichent, pourvu qu'ils avancent. Aux USA, la majorité des gens perçoivent le gaz de schiste ou les OGM avant tout comme des facteurs favorisant la croissance, quels que puissent en être les inconvénients. En Europe et particulièrement en France, on les perçoit surtout comme des sources d'emmerdements pas possible qui ne résoudront en rien la crise, voir qui ne font que prolonger le système vers une prochaine phase de cette crise. Et comme ils ne voient personne pour leur proposer sérieusement d'autres solutions ...
Réponse de le 17/07/2013 à 18:01 :
tout à fait d'accord
a écrit le 17/07/2013 à 13:41 :
Terre d accueil et de libertes...pour les etrangers...Les Francais ne peuvent rien entreprendre avec une adm omnipresente, des assurances partout des impots pour financer des politiques affairistes et un etat trop gras etc etc....on ne peut pas respirer....ca attaque le cerveau
a écrit le 17/07/2013 à 12:54 :
J'ai décidé d'être heureux par ce que c'est bon pour la santé
Voltaire.
Essayez, vous verrez vous vous sentirez beaucoup mieux. Je doute que la centaine de commentaire tous plus noirs les uns que les autres émane réellement de personnes au bord du gouffre.
Au championnat du pessimisme, les Français sont vraiment indétrônables. Même les afghans et les Syriens sont plus optimistes et plus heureux que nous.
a écrit le 17/07/2013 à 11:47 :
Pour ma part, je ne suis pas malheureux mais en colère. Tant d'étapes ratées depuis tant d'années alors que le potentiel France est fort. Le pire est que, malgré la méthode Coué en cours, nous ne sommes qu'au début des vrais ennuis. Et que j'attends donc avec intérêt que les "malheureux" deviennent "fâchés".
Réponse de le 17/07/2013 à 12:40 :
C'est ce que beaucoup voudraient....mais ça a l'air de se faire bougrement attendre, la "réaction" !...
Réponse de le 17/07/2013 à 13:04 :
on a raté déjà 10 ans sous NS, maintenant, il faut les rattraper déjà, c'est pire!
a écrit le 17/07/2013 à 11:15 :
"Les Français ne font pas le métier qu'ils auraient aimé faire" ah ca c est certains, illustrons le propos en partant des "metiers manuels" combien d années l educations nationale et une certaine population bien pensante ont dénigré ces metiers???? Combien de vocation de menuisier, ebeniste, feronnier.... brisé par le fameux "passe ton bac les metiers manuels ce n est pas pour les gens douées et intelligents" Situation qui perdure encore quand un prof demande a un eleve "Qu est ce qui a fait que tu as echoué en CAP?" ca en dit long...
Si on pousse plus avant apres le bac combien de vocation brisés par des numérus clausus abherant: Eliminé de PCEM1 avec plus de 15 de moyenne, alors qu aujourd hui on parle de desert medicaux, qu on manque de pediatres, d anesthesiste, de geriatres, de gynecolgue.... combien de ces brillant etudiant qui avaient la vocation on a poussé sciement vers la sortie.... Combien aujourd hui font des metiers qu ils n aiment pas de facon juste alimentaire???? Eh bien perso je fait parti de ceux la...... c est meme pire pour cotoyer encore certain camarade de promo, qui sont dans le meme esprit, apres avoir sacrifier des années de lycée et de fac a bosser presque 7/7J sans compter nos heures, on etait prevenu certe un adage bien connu en medecine dit bien que les 2 premieres années le temps libres sera sacrifier sur le bucher du concours, vu "la recompense" que l on en a eu, aujourd hui on se contente d etre "bon" sans plus......Point de Zele....comment le pourrait on en faisant un taf juste alimentaire...
"40% des Français ont une formation qui n'a rien à voir avec leur profession". La encore l education a une enorme part de responsabilite: les profs ne connaissent rien au milieu professionnel, tout comme les fameux conseillers d orientation.... donc on envoie des eleves dans des secteurs sans debouchés (Staps, Histoire-geo.....) professionnels suffisant pour absorber le nombre de diplomés et ils ne tiennent aucune comptes des vocations exprimées..... Le systeme educatif Francais est MALADE, voir mourrant... on donne le bac a 86% de la population mais ce bac ne vaut plus rien, on envoie des milliers de lycéens en Fac sans les avoir "preparer" a la liberte qu offre la fac>>> Tu passe d un systeme encadre ou l appel est fait chaque jour, ou toute absence doit etre justifiee a un systeme ou "l etudiant fait ce qu il veut", il vient ou pas, il bosse ou pas... c est son probleme.........
Réponse de le 17/07/2013 à 11:52 :
@ Désabusé C'est tout à fait cela, vous avez très bien décrit la "situation", malheureusement ! + 1000000 !
Réponse de le 17/07/2013 à 14:06 :
@ Désabusé : +1. Dans les années 70, le numerus clausus en PCEM1 était autour de 8600 admis en 2ème année, il est descendu jusqu'à 3500 sur la période 1988/2002. Il était bien plus facile d'être médecin dans les années 60/70 et toute une génération d'étudiant a vu des vocations brisées. Résultats dus à un corporatisme du milieu médical, avec pour conséquence manque de médecins français dans les hôpitaux et embauche de médecins étrangers. Ce phénomène d'injustice de certains concours a fortement joué pour l'agrégation et le Capes où suivant les années le nombre de place était divisé par 2.
Réponse de le 17/07/2013 à 14:21 :
@Désabusé

"La encore l education a une enorme part de responsabilite: les profs ne connaissent rien au milieu professionnel, tout comme les fameux conseillers d orientation.... donc on envoie des eleves dans des secteurs sans debouchés (Staps, Histoire-geo.....) professionnels suffisant pour absorber le nombre de diplomés et ils ne tiennent aucune comptes des vocations exprimées..... " La dessus je suis totalement d'accord avec vous, il n'y a rien à redire par contre sur "Le systeme educatif Francais est MALADE, voir mourrant... on donne le bac a 86% de la population mais ce bac ne vaut plus rien, on envoie des milliers de lycéens en Fac sans les avoir "preparer" a la liberte qu offre la fac>>> Tu passe d un systeme encadre ou l appel est fait chaque jour, ou toute absence doit etre justifiee a un systeme ou "l etudiant fait ce qu il veut", il vient ou pas, il bosse ou pas... c est son probleme......... " La préparation à la liberté et à l'autonomie relève plus de l'éducation donné par les parents. Les profs ne peuvent rien si un élève ne sait être autonome et a de mauvais résultats à la fac. C'est aux parents de réagir et de suivre leurs enfants. Pour avoir était deux ans en cours sans "suivi des profs" et bien une phrase qui m'a été apprise par mes parents m'a peut être sauvé mes études "quand on sait s'amuser, on sait travailler"
Réponse de le 17/07/2013 à 16:02 :
Cher Hugo, quand les parents vivent à Orleans et que leur enfant etudie a Tours ou Nantes comment peuvent ils surveiller???? Certain "enfants" ne sont pas encore mature a 18 ans, a fortiori quand il n en ont que 17 au sortir du bac. De plus au jour d aujourd'hui les parents souvent travaillent jusqu a 18, 19 ou 20H, donc soit leurs enfants restent à l etude soit ils se dérouille tout seul... Donc non je ne peut etre d accord avec vous, sur le point precis de l organisation du travail c est au lycée de le preparer et ce des la premiere en donnant peu a peu plus de place aux exposés, a la recherche perso..... Certain pays le fond déjà. La ou les prof n ont pas de role a jouer, malgré le fait qu on essaye de leur faire faire, c est sur inculquer les bonnes manieres, le respect de l instituteur et des professeurs....
Réponse de le 17/07/2013 à 16:24 :
@bubu tout a fait, j ai echoué (j ai toujours pris ca pour un echec perso) en PCEM1 avec une moyenne générale de 15.987, classé 85eme... ils n en prenaient que 82 pour ma seconde PCEM1....j avais a peine 18 ans la seconde fois, apres un parcours au Lycée plus qu honorable BAC S option Math et Physique pour etre sur, mention tres bien.... On voulait m envoyer en Dentaire, voulais pas etre dentiste voulais etre pediatre.... Le pire c est qu'aprés ca pour te remotiver comme je l ai dit..... au final par facilité j ai fait des etudes avec beaucoup de maths, sans conviction, sans bosser plus que ca.... et meme si j ai eu mon DUT avec mention, dans les 10 premiers ca reste a mon sens un echec, tout comme ma carriere professionnelle... et je ne suis pas le seul, j ai vu des amis, des cousins brisés de la meme maniere.... un voulait etre ebeniste, ses parents poussé par le corps educatif l ont poussé jusqu au bac, il bosse dans l informatique sans passion.... Enseigner ce n est definitivement pas que faire rentrer des savoirs dans la tete des "enfants" c est aussi s interresser a leur passion, a leur vocation....Aurais je ete un mauvais medecin car je n avais pas 16 de moyenne???? Cet informaticien aurait il moins bien reussi si on l avait laisser etre ebeniste????? C est en cela que notre systeme est malade, trop axé sur une selection par les math, sur la norme du Bac++++, sur l empilement de savoirs....
a écrit le 17/07/2013 à 10:14 :
Pessimisme ou réalisme???
Réponse de le 17/07/2013 à 11:55 :
Je pencherai pour "grand réalisme" !
a écrit le 17/07/2013 à 10:08 :
Il faudra bien un jour que nous réalisions que le plein emploi (un taux chômage de l'ordre de 5%) dans les pays dits avancés n'est plus possible. Le taux de chômage ne peut qu'augmenter il faut de moins en moins de monde pour produire de plus en plus de richesses, on atteint les limites du système.

En France il y a aujourd'hui plus de 5 millions de demandeurs d'emploi pour 500 000 offres d'emplois (170 000 via Pole Emploi) ... booster les chômeurs, les former, les aguerrir pour les entretiens d'embauche, et aussi les stigmatiser ne changera rien au fait qu'il n'y a de toutes façon pas de boulot pour 4,5million de personnes.

Ce n'est pas une crise, c'est une mutation profonde du monde qui s'opère, nous en percevons quelques symptômes (chômage, augmentation des inégalités, impact écologique...).

Que faire ?
--> ?uvrer pour un meilleur partage de l'emploi et des richesses
--> ?uvrer pour faire en sorte que chaque individu puisse avoir sa place dans notre société
--> ?uvrer pour préserver la planète
--> faire pression sur nos élus pour qu'ils prennent des risques et proposent des mesures novatrices - vraie refonte du système fiscal particulièrement injuste en France (particuliers et entreprises), revenu maximum admissible, taxe carbonne/eco taxe, revenu inconditionnel de base ...
--> signer l'Initiative européenne sur le revenu de base - http://basicincome2013.eu/ubi/fr/
--> ne pas ou ne plus jouer au loto
Réponse de le 17/07/2013 à 11:11 :
Mettre le SMIC dans les régions en sous-emploi chronique au même barème qu'à Paris n'aide pas soutenir l'emploi... Pas plus que de verser des aides à des personnes qui n'ont pas et n'auront jamais l'intention de rechercher du travail...
Réponse de le 17/07/2013 à 11:26 :
le plein emploi est illusoire dans un pays comme la france. Au moins 5% de français n'ont pas envie de travailler. Mais il existe encore des pays industrialisés où le plein emploi existe: 5% de chômage en Allemagne, encore moins au Canada (qui recherche même de la ain d'oeuvre à l'étranger), un chômage minime en australie...
a écrit le 17/07/2013 à 9:38 :
Vivre dans une colonie US ne semble pas nous réussir, peut être serait il temps de demander notre indépendance!
Réponse de le 17/07/2013 à 11:04 :
Une colonie US ? Disons plutôt que les français regrettent le bon vieux temps où il y avait des colonies pour nous permettre d'assurer notre train de vie sans chercher à être productifs. C'est vrai que les "soutiers" de l'économie ne sont pas devant chez soi et qu'ils n'ont pas la même couleur de peau c'est plus facile pour beaucoup de nos concitoyens. Laisser les US là où ils sont et assumer vos choix de société
Réponse de le 17/07/2013 à 11:12 :
On pourrait essayer le soviétisme... ou le modèle cubain... voire le coréen... nord, pas sud !
Réponse de le 18/07/2013 à 8:16 :
Faudrait vous réveiller car avec leur système les ""Ricains"" (leur dollar !) vivent un peu sur le Dos de tous ceux qui bossent ! Mais on peut aimer !
a écrit le 17/07/2013 à 9:27 :
Il y a évidemment d'autres facteurs !!! Dans les sondages ( il faudrait d'ailleurs voir plus précisément les questions posées ), les Français se déclarent individuellement satisfaits, mais ils n'ont pas confiance dans leur collectif. Entre autres, la défaillance des élites (politiques, mais dirigeantes d'une manière générale) les affecte et le matraquage médiatique de nouvelles grossièrement négatives n'arrange rien !!! Pour le reste, dans l'ensemble, ils survivent a peu près dans la crise actuelle, mais de grâce ne nous parlez pas de la nostalgie de Louis XIV, c'est un pur fantasme médiatique. Tout le monde s'en fiche actuellement !!!
a écrit le 17/07/2013 à 9:16 :
dans "les français " il y a donc aussi les patrons français .mais pourquoi donc sont-ils si malheureux ??
a écrit le 17/07/2013 à 9:06 :
Les Français sont pessimistes parce qu'ils ne savent pas se débarrasser du poison collectiviste et pétainiste qui intoxique la France;
Réponse de le 18/07/2013 à 20:46 :
@ Zek mais pétain est mort depuis + d'un demi-siècle je ne vois pas ou vous voulez en venir, pour vôtre gouverne nous sommes en 2013 sous Hollande qui à remplacé Sarkozy et qu'à tout les coups dans moins de quatre ans à coup sur il va revenir à la tête de l'état
a écrit le 17/07/2013 à 9:05 :
Quand on apprend que les 55 millaidaires Français ont leurs fortune qui a progressées de 25% l'année dernière..........on comprend que ceux qui en prennent plein dans les dents toute l'année n'aient pas le moral..........Pourvu qu'ils continuent de s'abrutir devant tf1, à croire qu'on peut devenir riche en jouant au loto et à se gaver d'antidepresseur...
Réponse de le 17/07/2013 à 11:13 :
Pour arriver à monter de telles fortunes, un certain nombre de personnes ont eu des idées géniales et se sont remuées considérablement sans attendre du socialisme une assistance permanente...
Réponse de le 17/07/2013 à 11:23 :
on ne parle pas d'un phénomène très inquiétant: le suicide des chefs d'entreprise. Ils s'élèvent à une moyenne de 1.5 par jour. Alors vous voyez les plus malheureux ne sont pas forcément ceux qu'on croit. un suicide chez france telecom fait la une des journaux mais on n'ébruite surtout pas la suicide des patrons : entreprises en difficultés, licenciements des salariés, absence de salaire pour certains patrons...
Réponse de le 17/07/2013 à 12:02 :
Certains ont peut-être eu des idées géniales, soit, mais beaucoup d'autres ont hérités des affaires de papa, ou maman, sans en fiche une rame, et je suis tout à fait d'accord avec Sophie que certaines fortunes progressent (des riches, il en fait, mais qu'il y aient autant de différence, n'est pas normal !) alors que les ouvriers encaissent une misère, et cela de plus/plus, ça n'interpelle personne, ça? eh! bien, chapeau !! on est pas prêts de sortir de la m..de !!
Réponse de le 17/07/2013 à 12:02 :
PERTINENT + UN !
Réponse de le 17/07/2013 à 12:24 :
En effet à quelques exceptions prêt, la plupart sont des héritiers.
Par ailleurs une idée géniale ou un sacré coup de chance veut elle dire que son auteur vaille des millions de fois plus que vous et moi ?
Gandhi, Mandela, Jésus, Einstein étaient dans leur domaine des génies autrement plus utiles que ces génies, auraient-il été plus géniaux si on leur avaient donné des milliards ? Évidement non.
Rien, absolument rien ne peut justifier tant d'inégalité, si ce n'est la stupidité et la vacuité de notre bien triste "civilisation".
a écrit le 17/07/2013 à 8:36 :
mais c'est pourtant smple .les Français sont sans perspectives ,sans espoir et quand ils pensenr en avoir un peu ,is sont vite deçus .Les Français ont la classe politique la plus nulle ,obsedée par sa reelection ,focalisée sur la jouissance du pouvoir ...nous sommes assez proches tous camps confondus d'une gestion communiste ou l'etat ne laisse respirer ni l'economie, ni le citoyen sommé de s'emerveiller d'un systême Français que les politiques par clientelisme ont devoyé .Oui ,les Français ne sont pas heureux mais pas encore assez en colére pour que ça change et les politiques s'en contentent .Attention ,la caracteristique francaise c'est que quand ça péte c'est du sérieux et les gnomes feraient bien de s'en souvenir !
Réponse de le 17/07/2013 à 8:55 :
c'est exact !+++++++
Réponse de le 17/07/2013 à 10:40 :
J'avais un post censuré qui disait à peu près la même chose que vous: aucune perspective pour les jeunes en France; classe politique nulle, Etat, envahissant et confiscatoire sous prétexte d'être protecteur; nivellement par le bas de l'éducation nationale, et des rémunérations, le tout allié à une sainte horreur de la réussite, de l'argent gagné en mouillant sa chemise, et plus généralement du TRAVAIL, de l'esprit d'entreprendre et des valeurs qui vont avec.
a écrit le 17/07/2013 à 7:39 :
Depuis quand "les français" est une catégorie socio-professionnelle pertinente pour des études sociologiques ?

On parle du député ? du chomeur en milieu rural ? de la famille recomposée ? de la célibatante du tertiaire hystéro-consumériste ? de l'ingénieur en industrie lourde ? du fonctionnaire ? l'agent de service de première génération ?

Ras-le-bol de ce psychologisme bougilbouga qui confond tout et surtout n'importe quoi.

Autant lire l'horoscope a ce niveau
Réponse de le 17/07/2013 à 8:06 :
"Les Français", svp !
Réponse de le 17/07/2013 à 11:26 :
On ne parle pas ici d'une catégorie socio-professionnelle particulière mais des Français comme d'un ensemble. Car, qu'on se le dise, 1 vote = 1 voix, que tu sois député ou chômeur en milieu rural. (jusqu'à preuve du contraire)
Réponse de le 18/07/2013 à 16:12 :
Comment peut-on simplement penser qu'il y ait des préocupations communes entre les Français alors que ce terme recoupe une myriade de situations différentes ? La peur du déclassement ne concerne que les classes moyennes et moyenne sup', la peur du chomage les classes inf majoritairement (et moins les fonctionnaires) etc etc. Il faut réfléchir plus finement. Il n'y a aucune homogénéité, ni sociologique, ni économiques sous le terme les Français. Et on ne parle ici pas d'Histoire ou de Langue, mais bien d'économie
a écrit le 17/07/2013 à 7:36 :
Ayant pas mal vécu à l'étranger, une caractéristique des Français en comparaison des pays où j'ai travaillé ou habité est leur esprit critique surdéveloppé. La société et la nature humaine étant loin d'être parfaites (la nôtre n'est de loin pas la pire), il est assez logique en étant critique de voir plutôt en noir qu'en rose, d'où ce pessimisme ambiant qui nous fait voir le verre à moitié vide plutôt qu'à moitié plein, alors que nous sommes parmi les plus gâtés comme souligné par d'autres commentateurs. Nos politiques (tous et pas un pour rattraper l'autre) ne font de plus absolument rien pour changer cet état d'esprit, à croire que ça fait partie de leur fonds de commerce.
a écrit le 17/07/2013 à 7:32 :
Je ne comprends pas, la gauche avait proclamé le Ministère du Temps Libre à l'époque de F. MItterand. C'est significatif sur le message prioritaire à faire passer dans les esprits, donc maintenant les Français devraient être comblés vu le nombre de chômeurs. Quant à notre excellente Education nationale, 40% des français ont une formation qui ne correspond pas à leur emploi. Il n'y a pas à dire, on a le meilleur des systèmes éducatifs qui nous ruine en plus? Pas grave,donnons donc des primes aux enseignants pour les remercier de leur efficacité.
Réponse de le 17/07/2013 à 10:20 :
Bien que je sois d'accord avec vous, je voudrais juste rappeler que les parents sont aussi là pour orienter leurs enfants. Malheureusement beaucoup de parents pousse leurs enfants dans des filières dites d'élites (bac S ou ES) alors que ceux ci sont plus intéresser par les sciences techniques, humaines ou alors le monde professionnel. J'ai eu la chance d'avoir des parents compréhensif (bac pro, bts, licence, master) et en s'en donnant les moyens je peux vous assurer qu'on peut réussir pour les plus sceptiques.
a écrit le 17/07/2013 à 7:21 :
Les français sont trop gatés,c'est pour cela qu'ils sont malheureux!Trop de vacances,trop de protection sociale,trop de soins gratuits(y compris la chirurgie esthétique),trop de crédits pour s'offrir le superflu,des retraites trop confortables,le bac accordé a tous sans effort!C'est normal ,quand vous avez tout ,vous vous ennuyez...
Réponse de le 17/07/2013 à 7:41 :
L homo sapiens sapiens coiffé d un béret vient de découvrir que bosser est un moyen de subsistance : il s imaginait que pour subvenir à ses moyens il suffisait de taxer les plus riches mais hélas les riches sont partis.
Réponse de le 17/07/2013 à 8:11 :
" Les Français" ! svp vous avez un sacré culot de dire que les Français sont trop gâtés! allez dire cela aux "petits vieux avec une très maigre retraite! allez dire cela aux couples avec enfants, désespérés ayant perdus leur boulot, et il y en a ! allez dire cela à la jeunesse sans avenir qui désespère......mais, évidemment, si l'on regarde avec régression devant soi, si l'on regarde les pays d'Afrique où autres qui vivent dans une misère noire, alors oui, nous sommes "trop gâtés !! Est ilbon de regarder toujours "derrière"? ça ne permet pas d'avancer ! le saviez vous?...
a écrit le 17/07/2013 à 7:05 :
Le peur de perdre son emploi ET DE NE PAS EN RETROUVER, craintes pour l'avenir de ses enfants (hors des grandes écoles, point de salut), angoisse de vivre dans un pays qui devient de plus en plus musulman?Comme dit le gars qui tombe du 50è étage en passant devant le 40è :"jusqu'ici tout va bien"?
Réponse de le 17/07/2013 à 8:13 :
vous avez très bien résumé, en oubliant quelques autres raisons, mais l'essentiel EST LA ! + 1000 !
a écrit le 17/07/2013 à 5:53 :
"Pourquoi les Français se sentent-ils si malheureux?" === Parce que François est un incompris, malgré ses " La crise est derrière nous, la reprise est là, la courbe du chômage se redressera fin 2013" ! Mais pet-être ne parle t-on plus la même langue dans ce pays ?
a écrit le 17/07/2013 à 4:41 :
L'ONU dénombre 5 000 morts par mois dans le conflit syrien est il on le morale
a écrit le 17/07/2013 à 4:07 :
En tant qu'élu, je ne vois que des avantages. C'est une belle carrière qui s'ouvre. Ma famille est comblée. Il faut pas tomber dans la sinistrose mais au contraire faire preuve d'optimisme. On ne le dira jamais assez.
Réponse de le 17/07/2013 à 7:01 :
je comprends bien, en tant qu'élu vous ne foutrez rien et vous vivrez sur notre travail !! bien sûr la vie est belle : belle voiture, belle secrétaire, jet privé etc.... le tout payé par les gens qui se lèvent et bossent toute la journée pour vous engraisser vous et votre famille.
peut-être un jour comprendrez-vous : QU'IL Y EN A MARRE de ces inutiles rentiers qui fichent en l'air nos entreprises et nos familles !!!!
Réponse de le 17/07/2013 à 7:24 :
elu Ump heureusement qu'on est la pour vous trouver du boulot, ce serait pour vous le caniveau
a écrit le 16/07/2013 à 22:59 :
français,,,,,,,, française?????????et tout le reste
a écrit le 16/07/2013 à 20:57 :
Parce que les Français sont jacobins, attendent à peu près tout de l'État providence alors que nous vivons dans un monde globalisé et libérale économiquement.
a écrit le 16/07/2013 à 19:51 :
NORMAL,gestion socialo.
Réponse de le 16/07/2013 à 20:28 :
... dans de bonnes boites privées !
Réponse de le 16/07/2013 à 21:30 :
D'autres pays sont aussi avec une culture socialiste et sont pour autant plus heureux que les français.
Réponse de le 16/07/2013 à 22:54 :
@ lemans: la faible mobilité professionnelle des Français date depuis des dizaines d'années, rien à voir avec les socialos...
Réponse de le 16/07/2013 à 23:29 :
Même la Suede a baissé de 10 points ses depenses de l"Etrat
a écrit le 16/07/2013 à 19:46 :
En lisant tous ces commentaires, avec un mélange de vérités et de partis pris, cela n'explique pas pourquoi les français verraient les choses de façon plus négatives que d'autres peuples, dont certains dans une situation à priori bien plus sombre.
Il y a un point dans l'article qui est interessant, c'est le fait que par beaucoup n'ont pas une activité (je parle de ceux qui en ont une, evidemment) dans laquelle ils se réalisent... et que la peur de perdre ce "gagne-pain" les fige dans cette insatisfaction. ... c'est à la fois très compréhensible, compte-tenu de la difficulté de trouver ou retrouver un emploi, autant pour les jeunes que pour les seniors, mais aussi très frustrant.
Ayant vécu -et travaillé- un certain temps aux EtatsUnis, je peux faire certaines comparaisons, et dire que la vie n'est pas rose pour tous là non plus (il y a aussi des impôts et taxes, faire sa vie n'est pas évident, et de nombreuses choses sont plus onéreuses qu'ici, ne serait-ce que le coût des études par exemple, les délocalisations existent tout autant que chez nous, les retraites sont celles que chacun se fait ...)... et malgré tout, il y règne un esprit différent, plus optimiste, plus propice à "se lancer".
Je ne ferai pas une démontration complete du pourquoi du comment, mais j'ai tout de même quelques éléments qui peuvent l'expliquer, sans ordre de priorité:
1- l'argent est beaucoup moins "tabou" qu'ici, et réussir n'est pas une honte.
2- le marché du travail est plus libre, avec ses inconvénients (vous pouvez vous faire virer dans la journée), et ses avantages (l'employeur sachant qu'il peut se débarasser de vous rapidement si vous ne faites pas ou plus l'affaire hésite moins à vous recruter, et du coup il est plus facile aussi de retrouver un job)
3- les individus hésitent moins à changer d'activité, de région, s'ils espèrent trouver mieux ailleurs.
4- le sens du "business" -risquer de l'argent pour en gagner- est plus développé, et les idées nouvelles acceptées, voire recherchées.
....
Je ne dis pas que c'est mieux, ou moins bien, il y a aussi un tas d'autres problèmes, mais je pense que la sensation de liberté est plus grande, et l'optimisme ne peut qu'y gagner.
Réponse de le 16/07/2013 à 20:10 :
Sensation de liberté, c'est bien, mais comment faire quand on perd son job, que son conjoint travaille, qu'on a des enfants, une maison (même modeste) sur le "dos", pour accepter un travail, situé à l'autre bout de la France, ou ailleurs?....vous savez comment ça fini, dans les 3/4 des cas....séparation, divorce et chacun des partenaires se retrouvera encore plus dans la misère.....eh! oui, pessimiste, c'est mon point faible, je suis Français.....!
Réponse de le 16/07/2013 à 22:59 :
@ Kendal: +1, j'ai aussi travaillé pour des sociétés US de télécoms et j'ai été surpris de voir les employés (ingénieurs) payés en fin de semaine avec une enveloppe. Les gens n'hésitent pas d'aller de la côte est au Texas ou en Californie pour changer d'employeur ou au sein de la même entreprise.
Réponse de le 17/07/2013 à 8:15 :
lorsque l'on est célibataire endurci, peut être comme vous, évidemment tout est facile pour jouer les globbe trotters !
a écrit le 16/07/2013 à 19:25 :
on est sous le regime de petain sous la coupelle de l'allemagne on a perdu la guerre economique ,wall est pres a faire un carnage en cas se resistance
Réponse de le 16/07/2013 à 20:17 :
+1
a écrit le 16/07/2013 à 19:17 :
Rien ne va , tout augmente toujours, on compte toujours un peu plus chaque jour, pas de travail à l'horizon...la vie est très compliquée, on est pressées pire que des citrons, alors que les politiques ne connaissent pas ce que nous endurons, c'est facile de parler dans ce cas : les Français sont pessimistes! ", ils ne le seraient à moins , s'ils étaient à notre place ! l'âge de la retraite est toujours plus reculée, on en a marre, marre de cette ambiance qui règne à présent dans les entreprises, marre d'avoir une retraite peau de chagrin après avoir travaillé toute une vie, on en a assez de toujours compter en se demandant si on va y arriver, car par la force des choses, demain sera encore moins beau...les jeunes sont sacrifiés, les vieux doivent travailler jusqu'à ce qu'ils y laissent leur santé, ainsi ils ne toucheront pas la sacro sainte "retraite, dont les politiques eux, bénéficieront sans avoir beaucoup travaillé...injustices, maffia, sales affaires sont mises à jour tandis que le peuple souffre..que vont devenir nos enfants? certains ne veulent même plus en faire...alors que d'autres ne tiennent pas compte du grave contexte pour leurs progénitures......les entreprises se desespèrent, nos têtes pensantes s'en vont chercher ailleurs ce qu'ils espèrent......on nous prend pour des c..ns, on le sait mais on se résigne...on nous blablate des paroles pour nous enfumer... on voit bien qu'aucun pays ne va bien actuellement, on vit sur le fil du rasoir, beaucoup de pression, de sress..le chômage détruit de plus /plus de couples désemparés......oui, nous sommes pessimistes, il y a de quoi...mais notre LUCIDITE n'a pas de prise sur le danger qui vient
Réponse de le 16/07/2013 à 19:35 :
la 5eme republique ecrase le peuple reagir impossible l'armee de metier est a la solde du pouvoir idem crs
Réponse de le 17/07/2013 à 8:17 :
+ UN
Réponse de le 17/07/2013 à 9:13 :
Bonne analyse d'une situation qui n'a cessé de se dégrader depuis 40 ans.. Il n'y a pas de fumée sans feu, et ce que l'on vit aujourd'hui est bien le résultat d'un manque d'anticipation des changements majeurs tels que la mondialisation. Il suffit de regarder l'évolution historique de la croissance, dans les années 60: 5% de croissance, années 70 : 4%, années 80 : 3% années 90: 2% année 2000: 1%; années 2010 : 0% et 2020 : ce sera -1% ou -2% ?!..La gauche comme la droite se renvoient la balle, bref, personne n'est responsable du déclin ce qui arrange tout le monde politique , au détriment du peuple qui continue de saigner et d'être pris pour un mouton idiot et obéissant...Commençons par supprimer cette monarchie républicaine auto proclamée au profit d'experts rémunérés selon les résultats atteints et non selon une étiquette. Dans une entreprise privée, les salariés sont jugés et donc rémunérés selon les résultats atteints ou pas, pourquoi pas les politiques ??. C'est pas grand chose, mais ça permettra de remettre les pendules à l'heure, croyez moi !!! "Egalité" c'est une valeur qui figure au centre d'une certaine devise, enfin, il me semble l'avoir aperçue pas mal de fois en France...

Réponse de le 17/07/2013 à 12:09 :
Bien défini + 1 les politiques rémunérés selon leurs actions? ce serait juste, mais croyez vous à ce moment là, qu'ils se rempliraient les poches grassement? rémunérés au mérite", je vous suis !
Réponse de le 17/07/2013 à 12:11 :
POURTANT GOUVERNER C'EST PREVOIR, NON????????trop occupés ces politiques à penser à leur carrière, se goinfrer, ils ne peuvent tout faire, ces malheureux ! "
a écrit le 16/07/2013 à 19:06 :
Parce que on a jamais ete aussi mal gouverne
Réponse de le 16/07/2013 à 22:56 :
Et parce qu'on nous refile le boulot de ceux qui partent sans perspective d'avancement et avec un gel de salaire depuis plus de 3 ans.
a écrit le 16/07/2013 à 18:59 :
La France a tout faux et la faute de base s'appelle le mepris dans lequel les citoyens sont tenus.
L'outil principal ? La legislation, nous sommes menés par une armée de législateurs qui n'ont pas compris qu'il n'existe pas de loi fonsamentalement intelligente tant qu'elle touche la grande majorité des citoyens alors qu'elle ne vise que quelques excès.
Le bras armé ? l'administration de plus en plus lourd, pas au service du citoyen.
La communication ? celle de la langue de bois au service des communicants, pas des citoyens, le tout conforté par une utilisation faux cul (et très peu scientifique) des statistiques .
Le résultat ? L'écoeurement général (pas le pessimisme en premier lieu) vis à vis d'un état indigne de toute confiance
a écrit le 16/07/2013 à 18:57 :
1- Baissez les impôts
2- Imposez les profiteurs de tout genre
3- Calcul et cotisations de retraite identiques pour tous
4- Virez du territoire les non républicains (genre "la religion passe avant la République)

Réponse de le 16/07/2013 à 22:35 :
Je vois, un vrai démocrate!
Réponse de le 17/07/2013 à 7:05 :
Il a pourtant raison !
Réponse de le 17/07/2013 à 7:26 :
baisser les impôts : peut-être est-ce la première fois que vous en payez : vous verrez on s'y habitue !
imposez les profiteurs : le profiteur est que chacun est toujours un profiteur de quelque chose
calcul et cotisation de retraites...: c'est de la politique pure, donc c'est le plus fort qui gagne !!
virez du territoire les non républicains : là, problème, car les non républicains sont plutôt les plus entreprenants et ceux qui créent des emplois, car ce sont ceux qui se foutent largement de la politique et qui cherchent à créer leur activité. Si vous virez ceux-là, alors on sera encore plus mal barrés !!!
a écrit le 16/07/2013 à 18:48 :
Et quand on approche de la retraite, on se demande si l'on a bossé pour rien. Avec une réforme tous les 2 à 3 ans qui augmente la durée de travail et à la clé une diminution de ce que l'on était en droit d'attendre.
Réponse de le 16/07/2013 à 18:57 :
+ 1
Réponse de le 16/07/2013 à 19:19 :
++++++
Réponse de le 17/07/2013 à 7:08 :
en réalité, qui dit retraite dit ne compter que sur l'Etat. La retraite il faut se la faire au moins en créant une activité que l'on puisse transmettre à ses enfants. Le problème est que les français attentent TOUT de l'Etat et de là, vient la jalousie de celui qui s'est pris en main !!!
Réponse de le 17/07/2013 à 8:21 :
il n'est point question de jalousie, soyez sérieux ! vous avez vu les émoluments de nos chers politiques, qui ne font pas grand chose et ont des retraites de nabab, rien qu'en ayant fait 4 ou 5 ans? et vous trouvez que celui qui se lance actuellement est à envier? il est acculé avec toutes ces taxes et impôts! vous avez vu le nombre de fermetures journalières de PME? vous qui avez tant de courage, et ne comptez pas sur "l'état", eh! bien, bonne continuation !
Réponse de le 17/07/2013 à 8:28 :
La retraite, faut se la faire" avec quel fric? on est préssurés, on prend les ronds où, svp? en fondant une entreprise???ah! elle est bien bonne, surtout par les temps qui courent, on fera vite faillite! s'est arrivé il y a peu à un pote, courageux, bosseur et tout...il a mis la clé sous la porte et pourtant il s'est défoncé! alors, fonder une "activité", comme vous le préconisez.....
Réponse de le 17/07/2013 à 8:45 :
C'est tout à fait vrai + UN !
a écrit le 16/07/2013 à 18:45 :
On se sent surtout malheureux en voyant la feuille d'impôts qui crève le plafond d'une année sur l'autre et lorsque l'on regarde par qui et comment on est gouverné on a des raisons d'afficher son pessimisme. Car demain sera pire qu'aujourd'hui.
a écrit le 16/07/2013 à 18:44 :
Ils se sentent malheureux et seul ...car la France est le dernier gouvernement aux mains des socialistes a existé en Europe...
Réponse de le 16/07/2013 à 18:58 :
C'est sûr qu'avec ces voyous au gouvernement, quand on est un travailleur, on a de quoi être dégoutté. Tout va aux fonctionnaires et aux assistés, nos impôts augment pour leur bien être
Réponse de le 16/07/2013 à 23:08 :
+1
Réponse de le 17/07/2013 à 8:39 :
oui, ils n'augmentent pas pour améliorer la vie du pays, mais BIEN pour améliorer à chaque fois le "bien être des politicards et assistés " ! + 100
Réponse de le 17/07/2013 à 8:57 :
+ 1
Réponse de le 17/07/2013 à 11:51 :
JE SUIS TOUT A FAIS D'ACCORD SI NOUS DIMINUONS LES AVANTAGES POUR LES ETRANGERS QUI VIENNENT EN FRANCE POUR PROFITER DE LA SECU LA CMU LE RSA LA CAF LE CHOMAGE LA RETRAITE MEME SI ILS N'ONT JAMAIS TRAVAILLE EN FRANCE ET ENSUITE ILS DENIGRE LA FRANCE ETC.. NOUS AURIONS PEUT ETRE MOINS DE DEFICIT AU LIEU DE TAXER LES TRAVAILLEURS J'ESPERE QUE TOUT CELA CESSERA TRES PROCHAINEMENT SINON C'EST LA CATASTROPHE
a écrit le 16/07/2013 à 18:40 :
avec une education nationale et une intelligensia journalistique et politique qui nient ou minimisent la valeur des activités économiques et de l'argent en pénalisant ceux qui réussissent et donc qui en gagnent , il n'est pas étonnant qu'ils soient mal à l'aise dans ce monde d'aujourd'hui qui , a part les fonctionnaires, est basé uniquement sur ça , et ce quoiqu'en disent les politiques ....
a écrit le 16/07/2013 à 18:32 :
Pour que je devienne optimiste c'est simple on me dit que la dette baisse de 2% par an pendant 5 ans,alors là je dis champagne pour Hollande.Car derrière cela il y a le corollaire économique qui va avec. Mais nous sommes dans le rêve complet,nous sommes dans la spirale de l'euro,qui nous entraîne dans le précipice.On attends l'élection d'Angela comme la venue du Messie.Le Messie a mon avis va reprendre son glaive vengeur et va siffler la fin de la récré.Plus les choses se tendent dans la zone euro et moins nous auront de marge de manoeuvre,en mot c'est une voie sans issue.C'est pas ce qui se passe en France qui pose problème,c'est la commission qui dicte matin midi et soir ses directives,quelque soit le pays et les difficultés associées sans discernement.Les Français sont lucides avant tout le contenu du titre n'est pas significatif.
a écrit le 16/07/2013 à 18:31 :
Peut-être sont-ils tout simplement plus réalistes que les autres?? Apres tout quelles sont les échappatoires?
a écrit le 16/07/2013 à 18:27 :
Les Français aiment savoir où ils vont, les hommes politiques français sont par volonté incapables de leur donner les vraies réponses. On arrive de fait à une perte de convictions et un grand délabrement moral. Quand va t-on leur dire la vérité ? Chirac n'a pas osé, Mitterrand pas davantage, les deux autres encore moins...Si, ça ira mieux demain, avec ça !
a écrit le 16/07/2013 à 18:16 :
Caliméro Mulder en connait un rayon sur le sujet.
Réponse de le 16/07/2013 à 19:20 :
mais mon très chère churchill en plus de bien connaitre le sujet je pourrais donner des cours j'en suis fatigué rien que de répondre à super-churchill
Réponse de le 16/07/2013 à 20:00 :
Bois un coup, ça va passer...
Réponse de le 16/07/2013 à 22:16 :
@ churchill que me conseille-tu une verveine, un thé, ou un whisky tu sais j'ai une préférence pour le JackDaniel ou un chivas, tu sais j'ai un ami d'enfance aux états-unis là tu verrais le nombre d'assistés sont multiplié par 10 000 le pire c'est que j'ai eu la chance d'y allez, tu sais on est pas si mal que ça en France, bonne soirée
Réponse de le 16/07/2013 à 22:57 :
Bonne soirée.
Réponse de le 17/07/2013 à 16:33 :
@ en fin de compte il est sympa Churchill.
a écrit le 16/07/2013 à 18:12 :
Perte de pouvoir d'achat, augmentation d'impôts et charges (électricité, gaz, ...) emplois précaires, entreprises qui délocalisent, industries qui ferment les portes donc hausse du chômage et on pourrait continuer cet inventaire à la prévert, je ne vois pas pourquoi un tel pessimisme c'est vraiment incompréhensible, j'en reste coi , perplexe, bouche bée. Vous auriez pas un indice ?
a écrit le 16/07/2013 à 18:08 :
Les Français ont oublié pourquoi ils travaillent. Il ne faut pas qu'ils oublient que dans beaucoup d'entreprises, le personnel est réduit. La perte d'un salarié expérimenté peut coûter très cher, et ce salarié a donc un moyen de pression énorme. Lorsque je l'ai compris, j'ai envoyé ma hiérarchie promener suite à des abus, puis j'ai cherché ouvertement un autre employeur. Finalement, mon entreprise m'a foutu la paix et on m'a proposer une promotion pour que je reste ;) Il ne faut pas se sous-estimer et se laisser endormir par le système qui est conçu pour cela. Celui qui a le plus à perdre, c'est le patron. Quand on l'a compris, on vit beaucoup plus sereinement. Il faut juste avoir le courage un jour de montrer les dents. C'est rien comparé à ceux qui se sont sacrifiés pour nous dans le passé.
a écrit le 16/07/2013 à 18:06 :
Le travail c'est la santé, mais ne rien faire, c'est la conserver", et l'on peut voir cela à l'oeuvre de visu......cadres et ouvriers: longévité différente....quelqu'un (une), qui n'a pas fichu grand chose de sa vie, se fait plus vieux dans pas mal de cas que celui (ou celle) qui s'est crevé (e) eu boulot..eh oui !
Réponse de le 16/07/2013 à 19:10 :
les français ont l'histoire courte, qu'il voyage un peu et il reviendront aux nid douillé qu'est la france.
Un seul bémol, j'aimerai juste qu'il regarde leur feuille de paye pour comprendre les 100 euros par mois qui sont utilisé et que l'état leur prend pour les alloc et autre facilité offerte pour la société.
Je rappelle a tous que dans un pays aussi libérale que la france que la moitié de votre salaire est versé à la communauté et nul part dans le monde cela existe ....Donc pour cela j'aimerai que ce versement ce fasse non pas l'employeur mais plutôt par le salarié et la je crois qu'on serait tous joyeux de faire un chèque de la moitié de notre salaire à la communauté et enfin les français serait heureux de travailler ...
Réponse de le 16/07/2013 à 23:18 :
tout a fait d'accord,
quelle joie de subventionner ,les profiteur qui ne sont en France que pour les acquis sociaux !

Dans nul autre état au monde vous n'aurez autant d'avantages si attendez de recevoir la manne ,versez par ceux qui travaillent.
Par contre si vous voulez travaillez ,passez votre chemin de nombreux pays vous seront reconnaissant de votre contribution à la richesse produite.
Réponse de le 17/07/2013 à 8:42 :
...et des "acquis sociaux", n'arrêtent pas de rentrer chez nous ! vous n"avez pas fini!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :