"Pas un seul ministre n'investit dans une entreprise ! " Stanislas de Bentzmann (CroissancePlus)

 |   |  468  mots
Stanislas Bentzmann (c) Croissance Plus
Stanislas Bentzmann (c) Croissance Plus (Crédits : DR)
Le nouveau patron de CroissancePlus, Stanislas de Bentzmann, Pdg de Devotean, après une passe d'armes avec la ministre Sylvia Pinel, donne son point de vue sur la situation économique.

Sera-t-il le nouveau visage des "pigeons" s'ils venaient à reprendre de la voix ? Stanislas de Bentzmann, PDG de Devoteam, a pris la suite d'Olivier Duha à la tête de CroissancePlus. Ce mardi, il débattait avec - ou plutôt «contre » - Sylvia Pinel, la ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme sur le thème "propager le succès". Qui a vite dévié sur un règlement de comptes contre la pression fiscale et le gouvernement. Auprès de La Tribune, il concède un bon point à l'équipe Ayrault… mais s'empresse de le tempérer.

Le débat qui vient de se clore était houleux. Pourquoi un tel sentiment de ne pas être écouté?

Le gouvernement est sur sa logique macro-économique et il n'y a pas de compréhension fine de ce qui fait la richesse d'une entreprise. On voit qu'il y a un divorce complet avec le monde de l'entreprise. 

Il est beaucoup question ici du "marasme", du "pessimisme" français… Pour faire mentir ce constat, vous pouvez dire quelque chose de positif sur l'action du gouvernement ?

La création du PEA-PME, une des propositions que CroissancePlus poussait depuis longtemps. Elle n'atteint pas le niveau que l'on attendait évidemment mais c'est une très bonne décision. Il faut pousser l'épargne vers les entreprises parce que c'est ça qui crée de l'emploi. Les entreprises ont besoin de travail et de capital pour se développer, et pour qu'il y ait de l'emploi, il faut drainer l'épargne. Quand on voit les patrimoines des ministres… il n'y en a pas un seul qui investit dans une entreprise ! C'est très symptomatique pour des entrepreneurs de voir que l'élite du pays n'investit pas dans l'entreprise.

Si vous étiez professeur à l'école de l'entrepreneur proposée par Fleur Pellerin (la ministre de l'Economie numérique), quelle serait votre première leçon ?

Le premier message fort serait de dire qu'il est possible d'être un entrepreneur en France. Certains créeront de grandes entreprises comme Essilor, d'autres plus petites… mais on peut. Mais, c'est difficile, et nous réclamons des mesures pour que cela le soit moins… Dans les banlieues, dans des quartiers où il y a très peu d'emplois, vous n'avez pas les armes, vous n'avez pas les codes, mais vous pouvez réussir, et être reconnu. Et cela devient une grande et belle aventure!

A lire aussi

>> Au Medef, Sylvia Pinel subit les foudres de patrons excédés

>> Pierre Moscovici tend la main au Medef... qui n'a pas l'intention de la lacher

>> Les entrepreneurs cherchent la recette pour bien transmettre leur société

>> "Avec un taux de chômage élevé, c'est une bonne idée d'encourager nos jeunes à voyager" (Jean Charest)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2013 à 0:42 :
Conflits d'intérêts, délits d'initiés...
Une autre connerie à proposer ?...
a écrit le 30/08/2013 à 18:25 :
Lorsqu'on a entendu les revendications de"pigeons" et les propos moyenâgeux du patron du Medef, investir dans une entreprise, en tant que particulier, relève de l'inconscience.





a écrit le 30/08/2013 à 17:23 :
Il faut complétement revoir la légitimité de l'ENA. C'est l'énarchie !!! il suffit de regarder la constitution du gouvernement ainsi que des conseillers pour se rendre compte qu'aucun d'entre eux n'a exercé dans une entreprise. C'est une spécificité bien française. A contrario, beaucoup d'apparatchiks.
Tout cela nous conduit à des gouvernements successifs qui sont incapables de faire preuve d'innovation et qui s'enferment dans des visions macro économiques.
Tous nuls !!!!
Réponse de le 30/08/2013 à 18:19 :
bien d'accord, cette école est à supprimer pour remplacer la formationpar des écoles ordinaires de la vraie vie : ingénieurs, gestionnaires... comment se fait il qu'il faille une école pour pouvoir s'adapter aux méandres et complexité infinie de notre administration ??? quand à l'atat d'esprit, voir le livre de saby, promotion ubu, c'est crasses immondes entre copains, fayotage auprès des chefs et clonage de la structure, tout ça pour être bien classé et pantoufler à vie à bercy, préfectures...se foutent complétement du peuple et de ce qu'il faudrait faire, de plus n'ont jamais rien géré, aucune compétence de gestion la plus élémentaire : l'école de l'inadaptation à la vraie vie qui nous met une chape de plomb d'incompétents et profiteurs,
a écrit le 30/08/2013 à 17:22 :
"Quand on voit les patrimoines des ministres? il n'y en a pas un seul qui investit dans une entreprise !"
Cette affirmation est fausse puisque Pierre Moscovici a un compte titres, Fleur Pellerin a un (petit) investissement en non coté, Laurent Fabius a des parts de FCPI. La plupart a des contrats d'assurance vie multisupports (mais dont on ignore l'allocation). De toute façon il ne faut pas se leurrer, le patrimoine des ministres ressemble à celui des français, beaucoup de pierre, un peu d'assurance vie et d'épargne réglementée, pas beaucoup de placements risqués. Je ne crois pas que les patrimoines des ministres du précédent gouvernement soient très différents !
Réponse de le 30/08/2013 à 17:59 :
Mr Moscovici a déclaré 200.000 euros de patrimoine... On se moque de qui? Une carrière en politique avec les salaires que l'on sait et seulement 200.000 euros! Intéressant que la plupart des ténors du parti socialiste ne paient pas l'ISF! Facile de prendre des positions dogmatiques sur la fiscalité quand on est pas concernes.
Réponse de le 30/08/2013 à 18:22 :
d'accord DG, les députés et sénateurs ont respectivement 120 000 et 140 000e par an !!! non fiscalisés !!! aucun contrôle d'utilisation, certains se sont achetés un bien immobilier !! une vraie république bananière, comment voulez vous qu'ils aient le courage de s'attaquer aux régimes spéciaux et toute la gabegie publique quand ils sont les premiers à détourner l'argent public à leurs fins persos !!! et aucun pour supprimer ces caisses noires !!!
Réponse de le 30/08/2013 à 21:25 :
nom de dieu c est genial ces quelques lignes bravo encore bravo mais tous ces pantins politiciens n ont aucun amour propre ...surtout ne touchons pas a nos privileges et plumons les français ...ils sont assez cons pour ne pas reagir !!!!!!!!!! encore bravo
Réponse de le 31/08/2013 à 12:41 :
à cam37 : il faut dire et rabacher ces faits etd'autres, car on nous endors dans des discussions à la marge pour oublier l'essentiel. personne ne pose la question à JMY au nom de quoi il maintient le srégimes spéciaux : coûts 20 milliards par an + 1 milliard en gestion, au nom de quoi les sénateurs sont autorisés à se voter une retraite exceptionnelle en mettant à gauche 1,5 milliards et en interdisant à la cour des comptes de venir les auditer, au nom de quoi on refuse de s'attaquer à la mauvaise dépense publique qui nous ruine et tue l'emploi en impôts et taxes ??? on les paye pour être clean et gérer les problèmes : c'est tout l'inverse, il se servent, font du marketing politicien de caniveau uniquement pour être ré-élus et on repart comme en 14 !!! rien à voir avec les vrais politiques des pays nordiques : des pros de la gestion et de la décision !! comme si vous payiez un plombier et qu'ils vous dégrade votre salle d'eau, mais vous êtes obligés de payer et repayer et chaque fois c'est pire, des fuites (de pognon)....le monde à l'envers, on est revenu à la monarchie, on n'est que des manants pour ces monarques !!
a écrit le 30/08/2013 à 16:45 :
Une entreprise!!!!! Encore faudrait-il qu'ils sachent ce que c'est...?????
a écrit le 30/08/2013 à 15:48 :
Pour les crétins qui ont voté socialiste, vous vous attendiez à quoi avec des équipes de bras cassés?.
Donner le pouvoir à des gens dogmatiques qui n'ont jamais travaillé de leur vie, qui ne savent même pas changer un joint de robinet, et dont le principal souci est leurs revenus et leurs conforts matériel.
Regardez le socialiste Duron pas moins de 28 mandats et plus de 55 000 euros de revenus par mois (non imposable), sans compter les secrétaires, les chauffeurs, les maitres de maison, ect...
Et tout ça pour aucun résultat!.
Elle n'est pas belle la vie des socialos?.
Réponse de le 30/08/2013 à 16:34 :
ils savent eux changer un joint de robinet ??? (savent ils seulement qu'il y a des joints sur un robinet ?). les socialistes ne sont malheureusement pas les seuls à vivre la vie de chateau sur notre dos
Réponse de le 30/08/2013 à 16:40 :
Il ne fallait que Sarkozy passe, et beaucoup pensait qu'avec Hollande cela ne pourrait pas être pire. Mais c'est pire ...
Réponse de le 30/08/2013 à 17:00 :
Monsieur DURON, député maire socialiste de sa ville est un homme de qualité avec beaucoup de classe et de charisme.Il reste néanmoins vrai que les magnifiques projets engagés pour sa communeauté d'agglomération, vont plomber durablement les finances de la ville. C'est à la fin du bal qu'on paie les musiciens.
Réponse de le 30/08/2013 à 17:07 :
N Sarkozy était un homme d'Etat dont la prestation a été minée par le bling-bling provocateur, ses riches amitiés et quelques actions et relations douteuses. F Hollande est plutôt un bon gars comme on dit chez nous, assez honnete, à l'idéologie discutable certes, mais surtout à une place dont il n'a pas les qualités nécessaires et requises
Réponse de le 30/08/2013 à 18:06 :
Ça pour toucher des rétro commissions et tremper dans des scandales d'état comme la forfaiture, il doit s'y connaître !
a écrit le 30/08/2013 à 15:03 :
les ministres n'investissent pas dans les entreprises. ils viennent tous de la fonction publique ou quasi ; et leur modèle de référence c'est l''administration !! la vraie vie, ils ne la connaissent q'un théorie. de plus ils sont totalement isolés dans leur fonction de ministre : conseillers, chauffeurs, assistantes... ils ne font plus rien eux-mêmes; n'attendent plus nulle part, circulent avec des motards et des sirènes, passent aux feux rouges... pourquoi cela, ils ne peuvent pas attendre comme tout le monde. cela devient insupportable et ce d'autant plus qu'ils n'ont aucun résultats !!
Réponse de le 30/08/2013 à 18:26 :
100% d'accord, on est gouvernés par des martiens, des gens qui n'ont aucun courage, qui fuient les vraies questions et ne veulent surtout pas s'attaquer à la gabegie publique, ils ne savent que dépenser, gaspiller, recruter, aucune compétence d?entreprise qu'ils couleraient en qq mois !! il nous faut des politiques à la suédoise, humbles (pas nos monarques), pragmatiques, volontaires, réactifs, effiaces.... et le srésultats sont en cohérence, un monde public amaigri, plus de fonctionnaires, plus de services pour moins de dépenses, des solutions de grand bon sens.. le jour et la nuit !!! coment sortir de cette dictature politico-administrative ?
Réponse de le 30/08/2013 à 19:07 :
à des martiens, le diagnostic est excact et dramatique, la classe politique et administrative détruit l'énorme potentiel de la france depuis plusieurs décennies, la gabegie publique est à la hauteur du potentiel sacrifié - rien à voir effectivement avec les gouvernements nordiques !! à part via une dictature militaire pour remettre le pays sur les rais, je ne voie pas de solutions, la descente aux enfers se poursuit !!
a écrit le 30/08/2013 à 14:26 :
Fabius étant une exception,

J'ai effectivement en son temps fait le tour des "déclarations de patrimoine des ministres".
A l'exception de Fabius ceux qui ont investi l'ont fait dans des valeurs spéculatives en particulier dans l'immobilier. Aucun autre n'a investi dans l'économie et encore moins dans l'économie de main d'oeuvre.
C'est déjà mieux que le candidat Jospin qui avait déclaré photos à l'appui, n'avoir pu investir en tout et pour tout que dans une Renault décapotable de plus de cinq ans.
C'est à la fois symptomatique et grave.
De deux choses l'une , soit ces "déclarations "sont exactes et nos ministres sont des trous sans fond, soit elles sont mensongères et nous sommes menés par de fieffés menteurs.
Réponse de le 30/08/2013 à 18:32 :
@VD 69
Tout le monde n'a pas le même rapport à l'argent et il est vrai que c'est un problème pour beaucoup de socialistes. C'est d'ailleurs tout à leur honneur à tel point que les Français ne s'y sont pas trompé, ils ont voté Hollande plutôt que $arkozy de Nagy Bocsa dont on connaît l'appétit pour l'argent, le bling-bling, la fréquentation des "friqués"... les noms sont sur la place publique.
Réponse de le 31/08/2013 à 12:59 :
pas tout à fait d'accord avec JB38 : les socialos sont complétement schizos, ils se gavent de dogmes, principes, idées naives, déclarations de bonne sintentions pour se donner bonne conscience et ensuite ils font tout le contraire, ils sont aussi avides d'argent (cf les caisses noires des députés et sénateurs, 120ke et 140ke par an chacun, pas un pour dénoncer et arréter, les détournements, procés..). je préfère les gens qui sont cohérents même si je ne partage pas les mêmes opinions, mais il n'y a pas plus faux et pas plus fourbe qu'un socialo à cause de cette skizo permanente, on ne sait jamais quelle sera la réalité après les vagues déclarations. cf les entreprises : ils ont la haine contre ce monde qu'ils ne connaissent pas (mais qui créé la richesse) et mouscouvichy lit son papier pour dire que la croissance va passer par les entreprises, traduction : annonce médiatique mais ils vont trinquer !!
a écrit le 30/08/2013 à 14:04 :
Nul ne peut dire dans quoi investissent les ministres. L'épisode de divulgation des patrimoines personnels restera dans l'histoire comme le plus grand mépris des électeurs et représente bien la manière dont les politiques considèrent les citoyens. Sachant que un ministre gagne en moyenne 30000 euros net par mois dont de nombreuses indemnités non taxables, prétendre qu'on a quelques milliers d'euros sur son compte courant et un patrimoine de quelques centaines de milliers d'euros sans être propriétaire de son logement, est juste une aberration. Évidemment aucun journaliste pour challenger ces déclarations... Les socialistes ont probablement comme à leur habitude jouer sur les mots ie déclaration du patrimoine sujet à l'ISF ie exclus ?uvres d'art, SCI et comptes non déclarés? Sur le plan de la politique gouvernementale, le modèle auquel les socialistes rêve serait une élite politique qui pense et décide, une armée de fonctionnaires ou travailleurs protégés qui exécutent et qui reste dans les rangs en échange de quelques privilèges et un réseau de petits barons locaux qui se chargent de collecter l'impôt et de s'assurer le vote des sujets. Il y a bien des dérives de certains barons qui pensent faire partie de la court mais leurs fastes sont justes dissimulés. Tout cela pour dire que les gens qui nous gouvernent ne s'intéressent juste pas au monde de l'entreprise. Ils n'ont aucune experience de ce monde, n'en n'ont pas la connaissance et ne peuvent pas le contrôler. Ce monde n'a donc pas d'intérêt. Rien ne changera tant que ces élites auto proclamées auront accès à des postes avec des responsabilités qui les dépassent.
a écrit le 30/08/2013 à 13:53 :
Quand les élus ont un intérêt personnel dans une entreprise, cela finit généralement mal. Il y a eu plusieurs exemples récent (de Marseille à Hénin Beaumont). Quand vous investissez dans un projet, vous avez tendance naturellement à l'"accompagner" dans la mesure de vos moyens pour réduire votre risque et augmenter votre probabilité de succès. A ce stade, je préfère que les ministres n'aient pas de participation directe importante dans le privé: le service public deviendrait d'autant moins crédible.
a écrit le 30/08/2013 à 13:35 :
Quand on lit les déclarations de patrimoine de nos élus, on constate avec dépit que leur patrimoine est composé à 95% d'immobilier (investissement improductif) et qu'ils ont à coeur de démontrer qu'ils ne possèdent aucune action ou aucun support d'investissement productif. Notre Flanby Ier étant le premier de cette liste.
a écrit le 30/08/2013 à 12:59 :
Cela fait longtemps que je le dis...meme chose pour les deputes...faites ce que je dis pas ce que je fais...devise des politiques
a écrit le 30/08/2013 à 11:31 :
Encore un pauvre muti millionnaire écrasé par les impôts. Ce type a racheté une boite qui en 18 ans a fait plus que quadrupler sa valeur, par acquisition de concurrents et partenaires, et environ la moitié de son bénéfice est réalisé en France. De quoi se plaint t'il ? D'autant plus qu'en ce moment c'est le marché français qui tient son business, ses affaires en Europe étant en chute de 10% sur le dernier trimestre. Alors manque de fric?
Le marché regorge de liquidités, les banques ont de l'agent à ne plus savoir quoi en faire et la bourse a pris 15% ces 12 derniers mois . Il va falloir qu'il se fasse une raison, tout le monde ne peut pas être Bernard Tapie... et ce n'est pas moi qui vais le regretter. Des ministres, il en a déjà un au conseil de surveillance (Michel Bon), ca ne suffit doc pas a son bonheur?
Réponse de le 30/08/2013 à 11:52 :
@pov' chou : Votre post aurait pu être excellent par son ton sarcastique et décalé ! Malheureusement, je crais que vous ne parliez qu'au 1er degré...
Le sujet n'est pas de savoir quel bénéfice personnel a pu faire Stanislas de Bentzmann (et encore heureux qu'en prenant des risques quand on engage son patrimoine, on en retire des bénéfices, sinon la France deviendrait l'URSS de Staline...) en développant Devotean.
Le sujet est de savoir comment faire pour que les initiatives personnelles de création d'entreprise génèrent le plus de conséquences en termes d'emplois et sur le plan social.
Cela passe d'une part et encore une fois par le maintien des perspectives d'enrichissement personnel mais aussi - et surtout ! - par une baisse des charges des entreprises pour permettre que les bénéfices soient réinvestis en emplois...
Mais ça, je ne suis pas sûr que ce soit dans le ton du bruit de fond économique dans lequel baigne la population française. Il est beaucoup plus facile de dire "salauds de patrons !" plutôt que d'accepter que ces personnes prennent plus de risques que le salarié moyen (et à plus forte raison que le fonctionnaire moyen...) et doivent en retirer des avantages... à condition que leur entreprise survive et se développe, ce qui n'est pas toujours le cas.
Mais ça, on ne parle jamais des entrepreneurs qui se plantent et qui se retrouvent à poil...
Réponse de le 30/08/2013 à 12:39 :
@chicago: il en faut plus comme vous!
Réponse de le 30/08/2013 à 13:07 :
Vous avez tout à fait raison. J'espère que Hollande va continuer à augmenter les impots comme cela les gens comme pov' chou comprendront enfin ce que c'est un pays sans entrepreneurs. On part déjà tous à l'étranger. Personnellement, je pars avec mes salariés (eux aussi tres content de partir: meilleur qualité de vie et meilleur salaire). C'était ca ou je mettais la clé sous la porte car les charges ne me permettaient pas de me payer correctement (pour le travail et le risque fourni). Pour l'état, c'est 500 000 ? de moins en impot et taxe. Et je ne suis pas le seul surtout quand on entend des types comme pov' chou qui ne comprenne rien à une entreprise.
Réponse de le 30/08/2013 à 13:44 :
CHICAGO résume bien ce que je pense, POV'CHOU est dans les choux
Réponse de le 30/08/2013 à 14:25 :
@ Chicago;
au lendemain des élections 06/2012 chute de 6% des investissements industriels, on connait la suite....
Réponse de le 30/08/2013 à 14:37 :
@ Chicago : Ben oui, toute la question est de savoir comment on transforme les bénéfices en emplois. 70 milliards annuellement sont dépensés par l'état en aides diverses et exonérations de charges patronales, ce qui soit dit au passage, plombe salement les comptes de la nation. Combien de chômeurs en moins? Il faut aussi comprendre d'où parle SDB. Il a fait sa fortune en rachetant des entreprises un peu partout en Europe et en les agglomérant... A votre avis combien de jobs ont disparu dans l'opération? Autre question, est ce que s'il avait bénéficié d'une main d??uvre gratuite, il aurait embauché plus de personnes que ce que son activité le permet? A l'évidence, non. Tout ce qu'il aurait pu faire c'est prendre des part de marché à des concurrents qui auraient payé leur salariés. Les aurait t'il payé plus chers? A votre avis? S'il demande des baisses de charges, c'est pour booster les bénéfices, pas pour payer plus de salaires que nécessaire (c'est à dire soit le minimum légal, soit juste ce qu'il faut pour recruter des cadres pas trop cons).
Vous êtes très amusant avec le couplet qui concerne les "risques" encourus par les patrons. SDB ne risque absolument ni sa retraite ni son niveau de vie. Même si sa boite déposait le bilan en laissant 5500 salariés sur le carreau, il conserverait le très solide patrimoine qu'il possède déjà, sans compter la valeur de revente à la pièce des différentes entités du groupe. Bref, il pourrait continuer à vivre très confortablement jusqu'à la fin de sa vie et laisser un joli magot a ses enfants.
Dépassons néanmoins son cas personnel, d'autant plus que je suis d'accord avec lui sur la plupart des points. Le gouvernement a effectivement agit pour recentrer l'épargne sur les PEA, notamment envers les PME-TPE. Il a augmenté le fiscalité en la concentrant sur les ménages les plus aisés, ce qui est à la fois plus juste et plus efficace qu'en tondant des moutons déjà pelés par le chômage et ma modération salariale. Il va aussi faire contribuer les grosses boites qui pratiquent l'évasion en laissant aux PME et TPE le soin de payer pour elles, ce qui permettra, du moins on peut l'espérer, de diminuer les charges pour toutes.Bref, globalement du bon. Reste le cas de Mme Pinel, qui effectivement n'a rien compris à pas grand chose et qui devrait en urgence prendre une gérance de baraque à frite pour se remettre les idées en place.
a écrit le 30/08/2013 à 10:56 :
Enfin !
Aucun journaliste n'avait interpellé les ministres et le premier d'entre eux a l'issue des publications de patrimoines... Des rentiers de gauche...
Un résumé de tout : je fais des théories mais moi je construit dans mon coin l'on petit pécule, désole moi cela me rappelle les années 40...
Oui au delà de tous les mots ils devraient par exemple ne serait-ce que mettre 10 000 euros chacun dans un FCPI et/ou ce futur PEA/PME...
À quand un journaliste assez courageux qui nous sortirait un "J'accuse" ???

a écrit le 30/08/2013 à 10:47 :
les français n'ont rien compris.Nous ministres,ne pouvons pas investir,ni dans la bourse et
non plus dans l'industrie.Tot ou tard,nous allons tout ruiner et détruire....Nous avons aussi des
familles et enfants à nourrir,alors pourquoi prendre des risques inutiles.....Demandez les id....
et imb.... du CAC-Medef,etc.etc. eux sont les angeliques qui n'ont rien compris!!!
a écrit le 30/08/2013 à 8:48 :
D'un autre côté, investir dans une entreprise pour un ministre, c'est créer des conflits d'intérêt.
Réponse de le 30/08/2013 à 9:49 :
La gestion sous mandat, ça existe aussi !
Réponse de le 30/08/2013 à 10:34 :
Et plus simplement un simple fonds d'investissement!
Réponse de le 30/08/2013 à 13:09 :
D'un autre coté, c'est plus rentable de le faire gérer sur un compte à l'étranger. Bizarrement, pour des gens qui gagnent 7000? par mois et avec tous leurs avantges, ils n'ont pas 1000? de coté sur une livret A.
Réponse de le 30/08/2013 à 13:36 :
Il y a mieux, Christine Lagarde Ministre de l'Economie qui se fait prêter de l'argent d'Oseo investit auprès du fils du patron d'Oseo DROINtitude et LAGARDDEtitude ... y a pas conflits d'intérêts !
a écrit le 30/08/2013 à 8:20 :
Pourquoi faire des investissements à risques lorsqu'il est possible de faire carrière au frais du contribuable, en étant faiblement imposé et en vivant sur notes de frais, tout en ayant une retraite assurée à plus de 10 000 euros/mois ?
Réponse de le 30/08/2013 à 8:38 :
Votre réponse est partagée par les français qui se pose les bonnes questions sans polémique, que les journalistes leur demande pourquoi ils ont peut être une réponse de technocrate à nous donner
Réponse de le 30/08/2013 à 8:57 :
et logement de fonction!!!!
a écrit le 30/08/2013 à 8:12 :
depuis la fin des année RPR puis UMP PS

ils y a que de nouvelles taxes et impots

je remarque que pour nous petit actionnaire c est tres dure mais notre épargne n est elle pas les emplois de demains
a écrit le 30/08/2013 à 7:30 :
En revanche, ils savent parfaitement taxer outrageusement les dividendes reversés par l'entreprise ...
a écrit le 29/08/2013 à 23:33 :
DES COMPTES EN SUISSE ...c'est risqué aussi .............SI nous.aidons des gens qui voterons pour nous !! pourrait-on en tirer quelque chose ???
Réponse de le 30/08/2013 à 10:47 :
@jules: il vaut mieux avoir un compte en suisse qu'un contentieux :) Quoique les 2 ne sont pas incompatibles.
a écrit le 29/08/2013 à 23:27 :
Un petit coup de main pour vous indiquer qui sont les principaux actionnaires de la société (privée) qui gère le parc de radars automatiques ?...
a écrit le 29/08/2013 à 22:15 :
Il ne s'agit pas d'un divorce entre la gente politique et l'industrie, il n'y a jamais eu de mariage ! Nos politiques ne sont que des donneurs de leçons apprissent sur les bancs de l'école (Ena & Co) et ils pensent détenir la vérité. Ceci est pitoyable et montre, depuis 40 ans, sa non efficacité. Malgré tout, les Français continuent à leur faire confiance et là, je ne comprends pas.
Réponse de le 30/08/2013 à 9:47 :
On vote pour qui on nous présente. Quand on a le choix entre 2 brêles et qu'on est citoyen, que faire ?
Réponse de le 30/08/2013 à 10:05 :
Rien ne vous oblige à voter pour les brêles en question dès le premier tour et en votant blanc vous faites votre devoir de citoyen. Quand on voit qu'il y a plus de 10 candidat par poste de député et que les principaux partis mafieux nationaux récoltent plus de 90% des suffrages, on est en droit de se poser des questions sur les moutons qui se sont déplacés.
Réponse de le 30/08/2013 à 10:22 :
+1, c'est tout le drame de ces 40 dernieres annees. Une preselection de candidats politiques qui ont tous plus ou moins fait de la social democratie. La France est le pays qui se targue d'avoir l'offre politique la plus large, c'est completement faut de l'extreme droite a l'extreme gauche tout le monde prone du social avant tout a des degres divers et pour des clienteles differentes. Les clivages sont ailleurs vis a vis de l'Europe, la securite, les problemes de societes. Aucune offre politique veritablement liberale. A l'inverse dans d'autres pays Europeens et non Europeens c'est dans l'ofrre liberale qu'il y a diversite. Car il ya une multitude de variantes possibles en fonction des circonstances et des priorites. On est dans une nasse qu'on nous fait prendre pour le summum de la democratie.
Réponse de le 30/08/2013 à 11:40 :
il faut revoir le nombre (réduite de moitié il n'y aura plus de problème de cumul des mandats) et la représentativité aux deux assemblées, qu'elles soient calquées sur le scrutin du 1er tour des élections présidentielles, là on aura une vrai représentativité du peuple, et les technocrates vont se défoncer pour faire tourner la France de peur de finir aux oubliettes, comme les entreprises et les salariés qui se défoncent tous les jours pour manger (l'état rackettant dès le 10 de chaque mois tous les contribuables imposés ou non)
a écrit le 29/08/2013 à 21:04 :
En finalité, c'est une fois de plus validé...! les socialistes improductifs payé par nos impôts , n'ont jamais eut une vision économique de la France...., les boulets que sont les syndicats et les moutons du peuple de gauche ...même combat disent 'ils ! Hélas, plus ils veulent prendre aux riches ...plus tout le monde s'appauvri... !
Réponse de le 29/08/2013 à 21:37 :
Cela n'a rien à voir avec les socialistes. Dans le précédent gouvernement c'était pareil. Il n'y a qu'à voir le patrimoine publié de Sarko. Pas de trace d'un sou investi en bourse. En France, la culture de fond , c'est la pierre, l'assurance vie, le livret A. Pas de trace de la culture du risque et tout cela encouragé par l'état depuis des lustres à travers les impositions favorisant ce comportement. Les mots "actions", "actionnaires", "dividendes" sont malheureusement pour le Français moyen des gros mots. Ceci dit, les très grosses entreprises avec les salaires délirants des dirigeants y contribuent beaucoup à cette mauvaise image.
Réponse de le 29/08/2013 à 22:31 :
Vous avez entièrement raison. Ce n'est pas un problème uniquement de notre gauche. Le mal est beaucoup plus profond car ancré dans notre société qui attend tout d'un état protecteur. Je pense honnêtement que notre pays est devenu indirigeable et irréformable et que c'est lui qui fera sauter l'Europe et non les pays du sud qui eux savent se réformer !
Réponse de le 29/08/2013 à 23:26 :
@pipolino et J Lapin +1 ( pas un seul entrepreneur parmi les 38 ministres , manque de confiance totale )
Réponse de le 30/08/2013 à 5:59 :
Pour investir il faut comprendre ce qu'est l'entreprise, pour investir il faut des circuits courts, pour investir il faut que l'entrepreneur passe une partie de son temps à expliquer son entreprise sur le plan financier mais également sur le plan du développement, pour investir il faut un lien fort entre le partenaire financier quel qu'il soit et l'entrepreneur. La manne des finances dormantes soit en bas de laine soit dans les épargnes étatiques liv A et autres, plusieurs centaines de milliards, ne sortiront pas de ce circuit si l'entrepreneur n'est pas capable d'aller les chercher et pour cela le MEDEF mais également les CCI, tout ce qui tourne dans ou autour de l'ENTREPRISE, en sont responsables car incapable de donner à cette population qui a de la marge d'épargne, le goût d'investir. Les entrepreneurs sont très critiques vis à vis du politique, peu importe la couleur mais demande à celui-ci de faire son job. M. de Bentzmann vous avez un VRAI challenge entrepreneurial celui de ne pas mendier auprès du politique mais d'inciter les entrepreneurs à aller chercher leurs besoins, aurez vous ce courage??? ou préférez vous mendier et faire vivoter ou délocaliser des Entreprises
Réponse de le 30/08/2013 à 6:47 :
Les commentaires de l'umpiste de service sont toujours hilarants : son parti est tellement mal géré qu'il doit faire la manche auprès du petit militant et le tout petit personnage qui était à sa tête a réussi à endetter le pays de 500 milliards de plus avec sa relance foireuse de 2008, (tout en inventant 23 nouveaux impôts et taxes) ! Continuez à nous divertir mon bon pipolino, vous êtes trop drôle !!!
Réponse de le 30/08/2013 à 7:30 :
En quoi ceux du gaucho de la cellule riposte seraient plus pertinents. Si on veut discuter gestion de l'état depuis 30 ans, Ok. Vous écrivez 500 Mds de dette et c'est vrai, mais il ne faut pas oublier qu'il y a eu une crise sans précédent pendant le quinquennat, hormis 1929 qui a failli mettre toutes les économies à terre, crise qui fait passer l'actuelle pour anecdotique. La preuve, à part certains états de l'UE du sud dont maintenant nous venons d'intégrer, la croissance avec à la clé une vraie baisse de chômage, est repartie un peu partout. Chez nous la dette continue à gonfler(36 Mds sur 3mois, faites la calcul sur 5 ans..), malgré un matraquage fiscal sans précédent. Vous évoquez une relance foireuse, mais en 2010 et 2011, la France a connu des croissances de 1.4% et 1.7%. Sur cette relance fin 2008, Aubry critiquait bien sur le plan du gouvernement, elle voulait un plan de relance de plus de 100Mds et citait l'exemple du socialiste à la mode en Europe, Zapatero. Quand on connaît la suite, on se dit que la France a eu chaud. Tout cela est dans la même ligne que ce qui s'était passé en 1981 avec une "bonne" relance kéneysienne, à contre courant des autres états, ce qui nous avait valu 3 dévaluations et un plan de rigueur en 1983, avec une ponction de 2 pts de PIB(dixit Attali), dans la poche du contribuable. Alors, comme comique, pipolino a trouvé son maitre.
Réponse de le 30/08/2013 à 8:07 :
Dans l'esprit étriqué du petit rentier UMPiste, quand on adhère pas à sa clique, on est forcément un "gauchiste de service" : encore raté ! Figurez-vous que je revoterai à droite quand la droite sera capable de mettre autre chose à sa tête qu'un clan de pieds nickelés ! Quant au triste bilan du nab', il suffit par exemple de se rappeler que le chômage augmente depuis 27 mois consécutifs...
Réponse de le 30/08/2013 à 9:27 :
L'échange est intéressant car être contre ou critiquer une couleur veut dire que l'on est pour l'autre camp aussi médiocre. Il est tant que certains français dont seul la vision est idéologique donc aveugle changent ce n'est ni la droite actuelle dans toutes ses variantes ni la gauche et ses variantes, dont certaines comme le Front de Gauche sont assez // au FN de droite, sont capables d'avoir une vision économique de notre pays dans le concert mondial et ce n'est pas notre "petit" pays qui va changer la donne mondiale, un discours de nos Pieds Nickelés des inutiles assemblées pas audible en France alors hors de nos frontières!!!!!!!. La droite mot sans valeur économique ni la gauche sans plus de valeur qui vont changer la donne avec des partis étriqués et des élus plus moutons que nos belles bêtes.
Réponse de le 30/08/2013 à 9:47 :
Il faut reconnaître que ce problème de culture éco touche une partie majoritaire de l'UMP, mais il touche 99 % de la gauche. Il faut être soi même un gauchiste pour ne pas le reconnaître. Les résultats de l'UMP ces dernières années ont été extrêmement médiocres, mais c'est la catastrophe depuis 1 an avec Hollande. Tous les observateurs étrangers hallucinent sur sa mollesse, son manque d'ambition et ses petits calculs politiques à courte vue. Même le SPD allemand en a fait un paria ! Obama refuse de le rencontrer ! C'est juste incroyable. D'ailleurs le creusement de la dette a été plus fort cette année que sur la moyenne des 5 années de Sarkozy qui lui s'est traversé la crise. Alors oui, Sarkozy n'a pas été bon... mais si certains ne peuvent pas la ramener, ce sont les socialistes.
Réponse de le 30/08/2013 à 10:08 :
Arrêtez avec les excuses à Sarkozy : 1) la crise de 2008 était financière et il a réussi avec sa politique de gribouille à la transformer en crise économique profonde tout en endettant le pays de 500 milliards supplémentaires 2) avant même la crise il a fait n'importe quoi avec son paquet fiscal et en ne maîtrisant pas les déficits ...
Réponse de le 30/08/2013 à 10:12 :
@@jjmiller . Quand on ne sert pas la soupe au PS, on est obligatoirement un rentier à l'esprit étriqué, on voit que certains clichés ont du mal à disparaître. Je ne suis pas rentier, je suis jusque quelqu'un qui peut encore réfléchir, n'étant pas atteint par cette maladie sournoise, appelée anti-sarkozisme primaire qui détruit nos fonctions cognitives. Peut être que si vous pouvez encore vous acheter un iphone avec un système bancaire solide, peut être et là je m'avance que le "pieds nickelés" y sont pour quelque chose. Pour parler du chômage, il avait baissé sous la droite fin 2011, 1er semestre 2011, quand la France a fait 1% de croissance au premier trimestre. Mais avec Hollande, la moyenne depuis 15 mois est de 26500 chômeurs / mois.
Réponse de le 30/08/2013 à 15:24 :
Vos éléments de langage sont les mêmes que ceux qu'ânonnent la dream team (Estrosi, Morano, Balkany, lefevre) De toutes façons, vu les casseroles qu'il a aux fesses, votre petit chéri qui a bien contribué à ruiner les français et les entreprises ne reviendra jamais ! Et en 2017 il n'y aura même plus de dictateur pour financer ...
Réponse de le 30/08/2013 à 18:23 :
Les vôtres sont ceux ressassés sans cesse pendant 5 ans par les caciques du PS. Je ne sais pas si les Français étaient ruinés, mais là avec la potion indigeste de hausses d'impôts, taxes, prélèvements, il y en a beaucoup qui là, commencent à se demander si ils ne sont pas les dindons de la farce. Dernièrement beaucoup d'entreprise ont distribué à leur salariés la prime "Sarkozy" sur les dividendes, c'est pas grand chose, mais il faut en profiter, car non soumise à prélèvements, elle risque de disparaître car le vilain Sapin, qui vient de s'apercevoir que lui et ses acolytes, avaient oublié de supprimer cette mesure pour les salariés a promis pour l'année prochaine d'en revoir le principe.
a écrit le 29/08/2013 à 20:38 :
qu'ils n'investissent pas dans l'entreprise, pas fous. La planque est la suite de leurs formations.
Réponse de le 30/08/2013 à 8:09 :
Nul ne peut dire dans quoi investissent les ministres. L'épisode de divulgation des patrimoines personnels restera dans l'histoire comme le plus grand mépris des électeurs et représente bien la manière dont les politiques considèrent les citoyens. Sachant que un ministre gagne en moyenne 30000 euros net par mois dont de nombreuses indemnités non taxables, prétendre qu'on a quelques milliers d'euros sur son compte courant et un patrimoine de quelques centaines de milliers d'euros sans être propriétaire de son logement, est juste une aberration. Évidemment aucun journaliste pour challenger ces déclarations... Les socialistes ont probablement comme à leur habitude jouer sur les mots ie déclaration du patrimoine sujet à l'ISF ie exclus ?uvres d'art, SCI et comptes non déclarés?
Sur le plan de la politique gouvernementale, le modèle auquel les socialistes rêve serait une élite politique qui pense et décide, une armée de fonctionnaires ou travailleurs protégés qui exécutent et qui reste dans les rangs en échange de quelques privilèges et un réseau de petits barons locaux qui se chargent de collecter l'impôt et de s'assurer le vote des sujets. Il y a bien des dérives de certains barons qui pensent faire partie de la court mais leurs fastes sont justes dissimulés. Tout cela pour dire que les gens qui nous gouvernent ne s'intéressent juste pas au monde de l'entreprise. Ils n'en aucune experience de ce monde, n'en n'ont pas la connaissance et ne peuvent pas le contrôler. Ce monde n'a donc pas d'intérêt. Rien ne changera tant que ces élites auto proclamées auront accès à des postes avec des responsabilités qui les dépassent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :