Travail dominical : les syndicats avancent en ordre dispersé

 |   |  634  mots
Les syndicats divergent dans leur apporche pour limiter le travail dominical
Les syndicats divergent dans leur apporche pour limiter le travail dominical (Crédits : (c) Wikimédia)
Les syndicats divergent dans leur approche pour limiter le travail du dimanche. Si la CGT réclame une nouvelle loi précédée d'une concertation interprofessionnelle, la CFDT préfère, elle, une négociation limitée aux branches du commerce. FO, pour sa part, prône un moratoire des autorisations d'ouverture en échange d'un renoncement de sa part à contester en justice des ouvertures dominicales.

Sur le travail dominical et nocturne, les syndicats, une fois de plus, avancent en ordre dispersé. Chacun préconise sa méthode pour régler une fois pour toute cette lancinante question. Même si, sur le fond, toutes les organisations se retrouvent pour juger inopérante la loi Mallié de 2009.

 

La CGT veut une concertation interprofessionnelle et une nouvelle loi

Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT veut une nouvelle loi, précédée d'une concertation au niveau interprofessionnel avec les partenaires sociaux. Selon lui, ce problème, relancé par diverses décisions judiciaires, "est une question politique qui doit se traduire par une loi qui définit les règles et les exceptions, et qui les encadre ". Il refuse de traiter les dossiers "individuellement", pour lui, la réponse au problème du travail dominical ou nocturne ne peut être que globale. En effet, pour la CGT, le travail du dimanche dans les magasins de bricolage (ou ailleurs) ou la nuit impacte l'ensemble de la société. Non seulement par exemple, les entreprises de transports qui doivent adapter leur offre mais aussi les politiques sociales puisque le travail de nuit, facteur de pénibilité , représentera à un moment ou un autre, un coût pour l'ensemble de la société.

 

FO prêche pour un moratoire sur les autorisations d'ouverture du dimanche

Pour sa part, FO, la confédération de Jean-Claude Mailly, est sur une autre longueur d'onde. Pour mettre la pression, FO s'engage " à respecter un moratoire" sur les actions judiciaires en cours liées au travail du dimanche en attendant les conclusions du rapport, fin novembre, confié par le gouvernement à Jean-Claude Bailly, ancien président de La Poste. Mais FO pose une condition : que les préfectures gèlent de leur côté les autorisations d'ouverture. Pour la petite histoire, c'est FO qui est à l'origine de l'action judiciaire qui avait abouti à l'interdiction du groupe Bricorama d'ouvrir le dimanche.

Lire aussi: "travail du dimanche, travail de nuit: ce qu'il faut savoir pour comprendre la polémique".

La CFDT penche pour une négociation limitée au commerce

De son côté, la CFDT la joue nettement plus "soft". , Certes, la centrale réaffirme avec force que "l'ouverture des magasins le dimanche doit rester exceptionnelle et donner lieu à des contreparties pour les salariés". Elle considère aussi que la loi Mallié "est inadaptée".

Pour autant, l'organisation de Laurent Berger ne souhaite pas explicitement une nouvelle loi, ni une concertation préalable interprofessionnelle comme le demande Thierry Lepaon pour la CGT. La CFDT préfère que la négociation se cantonne "aux branches du commerce" et qu'elle porte sur "les contreparties apportées aux salariés concernés par le travail du dimanche". Bref, une contestation du principe du travail du dimanche… mais une sorte de résignation dans les faits.

La CFTC, elle, veut placer le problème an amont. Par nature, la centrale d'obédience chrétienne est très attachée au repos dominical. Aussi, elle demande qu'avant " toute dérogation au repos dominical, soit réalisée un étude d'impact portant" notamment sur ; les conséquences sur la vie des salariés et de leur famille ; les répercussions sur le commerce de proximité ; les répercussions concernant l'aménagement du territoire.

Michel Sapin ne ferme pas la porte à  une nouvelle loi

A ce stade, le ministre du Travail Michel Sapin apporte plutôt de l'eau au moulin de la CGT. Certes, le ministre attend aussi les conclusions du rapport Bailly. Mais d'ajouter : " Il nous faut remettre de l'ordre et nous allons le faire par la concertation (…). Ensuite, le gouvernement prendra ses responsabilités. Si le Parlement doit être saisi,  il le sera". C'est donc exactement le souhait formulé par la CGT.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/10/2013 à 16:38 :
Une publication en ligne a dit que le gouvernement français disait qu il nétait pas grave de cracher sur les profs. Pourtant tout le monde juge cela comme immoral? pour le travail c est pareil. Combien déclare la touraine, belle région française alors qu on paye les profs moitié moins qu ailleurs plus le déficit et le pib par tête bas avec la croissance zéro? et c est un bon système ?
a écrit le 05/10/2013 à 16:15 :
La valeur travail et la valeur morale sont défendues par la population française contre la bureaucratie jugée corrompue par la société contre l administration de l Etat. Alors si on attaque la syrie est-ce moral ?
a écrit le 05/10/2013 à 16:15 :
La valeur travail et la valeur morale sont défendues par la population française contre la bureaucratie jugée corrompue par la société contre l administration de l Etat. Alors si on attaque la syrie est-ce moral ?
a écrit le 05/10/2013 à 15:59 :
Boit-on du coca et du mc donald qu on critique pour de la malebouffe et on vend sois-même du fromage gras et moisi. Alors quelle est la définition pour malebouffe ? Pourtant le pib américain est plus important que le pib français, la croissance et l emploi aussi et la pauvreté aussi. Mais c est bien les français qu on lynche au niveau international pour raison de trafic d humains et qui sont mal classés en terme d idh et de compétitivité. Et c est le sud européen qui perd des emplois industriels et qui fait 25% à 50% de chômage chez les jeunes, un vrai jeunicide. Pour la raison de la liberté du travail, les français sont lutte contre l administration. Les grandes entreprises sont américaines, le mittelstand est allemand, le petisme est français,la baudruche fausse humaniste assistée par les américains et les anglais dans le passé, partisans des déroutes munichistes et maginotistes, dans la tête il manque une case, se dégonfle avec le déficit !
a écrit le 05/10/2013 à 14:20 :

Le travail n est pas la seule question, le pouvoir d achat compte alors que les députés touchent 20000 euros, on fait fortune dans le tas et fait les poches des français. On veut attaquer la Syrie, est-ce pour selon ce qu on lit dans la presse pour trafiquer l art, abattre un tyran ou martyriser le peuple syrien ? Pourtant en France l Etat fait suicider les gens sur leur lieu de travail, récemment dans l administration. Il existe des ordres d oppression politique. La population est bien évidemment contre la politique conduite. Qui est le tyran qui opprime ? Celui qui fabrique des pauvres et détruit l économie, prend le pouvoir par le mensonge sur les retraites ? Y a-t-il chantage international pour alimenter les comptes à l étranger de la liste non publiée ? Et les revendications de la cour des comptes pour l histoire de la gabegie, pourquoi ne sont-elles pas appliquées alors qu on a la cantine couteuse et des privilèges ? En terme d IDH nous sommes bien mal classés, pourtant on dépense beaucoup selon ce qui reconnu internationalement trop et mal. Il n y a pas de modèle si ce n est d oppression de la population dont une bonne partie se dit en révolte dans les sondages. C est bien de la crapule politique anti jeune dans les tous les pyas du sud, c est moral ça ? Un Etat qui a subventionné du trafic d enfant et dont les profs ont 4/20 et fument le pétard quand certains s autorisent le viole d enfants ! Les morts par suicides c est pas du même acabit que gazer des terroristes. C est qui le terroriste, le patron qui ment et ne paye pas sa TVA ou le riche évadé ?
Réponse de le 07/10/2013 à 19:01 :
pour les sucides d enfants j ai apris aujourdhui qu ils y avais 10509 su
cides d enfants en 2010 ? au lieu de s interesse au 2000 mort sur les routes pour mieux nous pieger avec leurs radars
s LE GOUVERNEMENT FERAIS MIEUX DE S INTERESSE AU MAL ETRE DES ENFANTS FRANCAIS QUI SE SUCIDE 10509 enfants C EST UNE ECATONBE NATIONALE QUE FAIS L EDUCATION NATIONNALE CONTRE CE FEINOMENE CASTATROFIQUE????????
a écrit le 05/10/2013 à 13:46 :

Crapule antijeune du sud européen ! C est l indignation ! On sabote le travail ! On fait disparaitre les chômeurs par des fourberies, première préoccupation des français, de qui se moque-t-on ? Et à qui au niveau international on donne des leçons ? A-t-on l intention d alimenter les comptes à l étranger alors qu on est repris par la justice dont le budget est considéré nul par les français ? Il faudrait un réseau pour trouver un travail ?
Nos sanglots seront longs!
a écrit le 05/10/2013 à 13:25 :

Les français sont pour la RESISTANCE contre l Etat et l ouverture illégale des magasins selon les sondages publiés? On croit rêver, le gouvernement est contre l emploi et contre l industrie ! Alors vive le maquis ! 7000 euros pour le distributeur de papiers de l assemblée. Combien la cantine de la présidence qui n est pas payée?
a écrit le 05/10/2013 à 12:58 :
Peut-on qualifier la France de pays industrialisé ? L automobile est un secteur industriel, les français sont-ils condamnés par l Etat à la voiture à 5000 euros ? Ainsi Peugeot ferme une usine, le dirigeant a-t-il été menacé ? On parle du PIB on oublie le PMI. L industrie c est le Mittelstand allemand que nous n avons pas et les traités non appliqués, ça sert à quoi ? On dit qu on est dans l Europe mais on n applique pas les décisions ? Ainsi selon les données de la Banque Mondiale, communément publiées, notre part industrielle dans le PIB est en 2008 de : France 19, Allemagne 28, Lettonie 22, Italie 25, RU 22. Le PIB des pays considérés est Allemagne 3,4 milliards en $ courant, France 2,6, It 2,0, Lettonie 0,3, RU 2,44. Ainsi on pourrait dire que nous sommes moins industriels que la Lettonie. Mais le PIB global du pays est plus faible. Alors le résultat de la production industrielle est dans l ordre Allemagne 0,67 pour RU 0,54 pour Italie 0,5 pour France 0,494. Donc la France est MOINS INDUSTRIALISEE que l Italie, l Angleterre et l Allemagne. Peut-on expliquer pourquoi on compare l économie française et l économie allemande ? nous sommes un pays moins industriel que les autres, c est de l archaïsme de bureauland. Est-il d utilité publique de soutenir l industrie qui permet des hauts salaires sur les bas salaires des services ? Pourquoi la France en refusant l innovation a-t-elle une politique de bas salaires alors qu on parle pouvoir d achat et emploi ? On fait bien dans le social traitre à l industrie et au travail ! On fait dans le pique assiette de mairie et le parasite du travail quand on voit la révolte des salariés pour le travail dominical ! Pas d autre question ! L Europe sud c est des systèmes anti jeunes de la vermine immorale !
a écrit le 05/10/2013 à 11:05 :
LA C F D T A RAISON IL FAUT S A DAPTER A LA SOCIETE .POUR LES JEUNES EDUDIANTs ? NOTAMENT DANS LE COMMERCE ?MAIS PAS TOUS CHANBOULE LA SOCIETE; CAR TRAVAILLE LE DIMANCHE NE RAPPORTE PAS PLUS QU UNE JOURNEE NORMALE ?
; ET QUE SI LE TRAVAIL DU DIMANCHE DEVIENT UNE OBLIGATION ? PERSONNE NE SERAS GAGNENT ???
a écrit le 04/10/2013 à 20:11 :
La fermeture de Sephora la nuit, c'est juste de la jalousie. Rien d'autre. Je travaillais dans un endroit pareille. Quand je travaillais une demi-heure de plus, un collègue me disait que si je ne travaillais pas, un autre aurait pu travailler à ma place. Mais lui travaillais beaucoup plus que moi, mais il travaillais illégalement chez lui. Mais je ne lui ai pas répondu comme ça. Je lui ai dis que j'avais déjà laissé une place de huit heure, à la place où ma femme aurait travaillé, de 8 h et non de 30 mins. Je lui ai dis que je ne travaillais pas comme lui illégalement jusqu'à minuit. C'est la même chose qu'il se passé à Sephora. Tous les ouvriers voulaient travailler. Mais les syndicats les en ont empêché. Or les syndicats, ils l'ont montre sur BFM, ce sont des gros aligators et des cannibales car ils touchent des grandes sommes par des partenariats. Or ils ne partagent pas cette somme avec ceux qui cottisent pour eux.
a écrit le 04/10/2013 à 12:08 :
La question du travail dominical et le soutien au travail contre le gouvernement nous conduit à suggérer une manifestation. On voit des grèves générales en europe pour la question de l austérité et du non fonctionnement de la zone. Le pire est que les jeunes générations sont victimes de la prédation des boomers. C est une destruction de la société humaine, ce à quoi on assiste. Pourquoi ne pas faire une pétition ?
a écrit le 04/10/2013 à 11:57 :
La libéralisation du travail le dimanche par Mario Monti, au 1er janvier 2012, n'a pas été un franc succès. Le décret Salva Italia garantit deux jours de repos tous les quatorze jours, prévoit une majoration salariale de 30 % et un plafond de 25 dimanches par an. Selon un premier bilan de l'organisation patronale Confesercenti, la dérégulation aurait entraîné la fermeture de 32.000 entreprises en dix-huit mois, avec une perte estimée de 90.000 emplois, sans donner le moindre coup de pouce à la consommation, qui a chuté de 6 % à 7 %. Après la révolte fugace des caissières, en octobre 2012, le débat est passé aux oubliettes en Italie, où les supermarchés font ce que bon leur semble dans les grandes villes.Les Echos
a écrit le 04/10/2013 à 11:31 :
On nous dit 80% des français pour le travail le dimanche. Il est logique que les magasins soient ouverts quand les clients peuvent y accède, comme les administrations?Ainsi on voit que la société française est en lutte contre les organisations de l Etat qui manifestement sont contre l emploi. De plus, on déplore une poussée sondagière à l extrême droite qui nous conduit encore à la question de la révolte contre le gouvernement et l incurie en terme d emploi. Allons-nous vers une révolution nationale pour sortir de la zone euro comme le souhaitent 60% des citoyens. C est un système berk!
a écrit le 04/10/2013 à 10:28 :
Question absolument sans arrière pensée : Est-il vrai que, en cas d'ouverture illégale, les astreintes versées par les entreprises vont aux plaignants, à savoir la CGT (ou les syndicats) ? Merci de l'éclairage d'un expert.
Réponse de le 04/10/2013 à 13:57 :
non
a écrit le 04/10/2013 à 8:43 :
Avec l'expert de la poste et les centrales syndicales, le dossier va progresser moins vite que nos impôts taxes et promesses diverses démenties dès le lendemain... Pour le travail du dimanche il devrait être réservé en priorité aux étudiants et aux demandeurs d'emplois, le dimanche n'étant pas un lundi, la journée devrait être payée double et non pas avec des majorations à la 'tête du client' . Enfin l'obligation serait pour les salariés qui optent pour le dimanche d'avoir deux jours de congés consécutifs par semaine.
a écrit le 04/10/2013 à 7:20 :
Il est totalement anormal que le syndicat procommuniste se retrouve central sur untel sujet. Ce syndicat est une scorie des années staliniennes d'après guerre (celle de 39/45 contre les nazis), il n'a plus de légitimité à notre époque.
Réponse de le 04/10/2013 à 11:07 :
Les élections professionnelles qui ont eu lieu en décembre 2012 dans les très petites entreprises (TPE) et employés à domicile ,une première en France, se sont soldées par une nette avance de la CGT, arrivée en tête avec 29,54 % des voix, suivie par la CFDT (19,26 %) et FO (15,25 %). L'UNSA s'est positionnée en quatrième position avec 7,35 %, suivie par la CFTC (6,53 %) et Solidaires (4,75 %).La CFE-CGC, qui participait au seul collège cadre, a obtenu 26,9 % des voix dans ce collège
Le résultat de cette élection a été agrégé à ceux obtenus dans les plus grandes entreprises pour dresser en 2013 la liste des syndicats représentatifs pour les quatre prochaines années. Pour être représentatif au niveau national, un syndicat doit obtenir au total 8 % des voix chez les salariés des grandes entreprises et des TPE.
( réforme de la représentativité de 2008)
Réponse de le 04/10/2013 à 11:30 :
Ce que vous appelez "représentatifs" correspond à quel pourcentage de salariés (pas de votants, parce que les pourcentages de militants ne veulent rien dire) ?? Quel est le nombre d'adhérents à jour de cotisation dans les TPE ?? Et ca représente quel nano-pourcentage des salariés ?? Vous avez une étrange idée de la représentativité !! Il leur faudrait un peu de modestie, aux syndicats ! Et pourtant, ca ne les Gene pas d'intervenir dans des entreprises où ils ne sont même pas présents !!!
Réponse de le 04/10/2013 à 12:00 :
Les elections professionnelles sont ouvertes à tous les salariés concernés et pas qu'aux adherents des syndicats.
a écrit le 04/10/2013 à 5:34 :
Ces syndicalistes, si peu représentatifs du personnel, ont-ils un jour travaillé un dimanche ou en nocturne ? Je dirais même ont-ils un jour travaillé ? Pour rien au monde ils ne lâcheraient leur place de syndicaliste, autrement dit de planqué ! Souvent pour compléter leur "travail" de syndicaliste, ils font de la POLITQUE et le tout réuni fait qu'on ne les voit JAMAIS sur les lieux de travail ! ? Ces gens-là pour représenter les salariés ?!
a écrit le 04/10/2013 à 2:12 :
Qu on nous publie les salaires des délégués et leurs horaires de travail. Les 7000 euros des distributeurs de feuilles de l assemblée qui l accepte ?
a écrit le 04/10/2013 à 2:10 :
Des français sont pincés au niveau international pour trafic d organes. Ce n est pas la première fois alors qu il existait du trafic d enfant. Ne pourrait-on en terme éducatif apprendre que la nécrophilie n est pas un mode de développement économique ? Quand aux droits ils ne sont pas appliqués. Alors on crée des emplois de fossoyeur de l humanité ? On autorise les millions aux singes et le parasitisme du travail dans le public qui glande en faisant faire son travail par les autres et pourtant y a des pauvres?
a écrit le 04/10/2013 à 1:12 :
Avec les syndicats non représentatifs nous inventerons les emplois pipi pour les pauvres qu on laisse dans le métro sans logement comme 90% des étudiants se plaignent de la cherté des logements et du fait qu il n y a pas d allocations avant 25 ans et qu on appellerait cela social alors que la croissance sociale est nulle et qu on joue au PMU au lieu de faire du pmi technologiquement parlant nul et sur le déficit social par rapport à l Allemagne qui se traduit par la désapprobation sur la question du travail avec des emplois bidons non correspondants et qu on a fait des emplois caca et pourquoi pas des emplois pipi alors que normal inf est classée 65ème internationalement. Allons-nous supprimer l export et fermer les frontières ? Les emplois de bureaux sont imposés sans choix à nos diplômés sans rapport aux qualifications alors qu il n existe pas de croissance et qu on change de métier si on veut pour des questions de pression qui rendent malade ! si le bonsoir à 16h permet à certains d aller dans les magasins, aux US si on supprime les emplois publics on sait qui paye, ici, on supprime la prod ! Pourquoi après le doublement, ne pas quadrupler l administration en espadrille à la mode sud et chômage pour permettre aux français d y accéder au lieu d être obligés de prendre des jours et d aller au travail en état de maladie de façon imposée alors que le président chinois dit la France paresseuse sur une croissance nulle qui plombe la zone alors qu ils font des excédents et de la croissance nous faisons l inverse.
a écrit le 04/10/2013 à 1:08 :
Je bosse en auto-école et 80% de notre clientèle est scolarisée... quid de la possibilité d'ouvrir aux horaires et les jours où ils ne sont pas à l'école !!!???
Réponse de le 04/10/2013 à 13:45 :
Ah mais c'est complique votre affaire. Parce que l'etudiant pour financer ses etudes il faut qu'il puisse aller bosser le dimanche chez les bricolos...la semaine en fac, le WE chez Casto.....comme creneau pour vos lecons de conduite il vous reste la nuit....
a écrit le 04/10/2013 à 0:17 :
Nini et toto font de l économie. Dominique n aurait pas fait son travail ? On a fait les moto caca, et pourquoi pas des entreprises sociales sans profit pipi. On fait bien des pousseurs de feuilles alors pourquoi ne pas employer nos diplômés à la pollution des sites ou bien à l export ?
a écrit le 04/10/2013 à 0:06 :
On dit goujat faucon, gabegie et pour quoi pas vraicon comme on dit vraiment ? Parle-t-on des poilus ou bien des poilées ? Sous louis 16, à la faillite de l Etat, les templiers ont été brûlés et les comptes pillés. La croissance c est pour 2030 ? vous parlez cumul des mandats, c est les mandats postaux ? Vous parlez du travail dominical, c est que dominique n y a pas droit ? c est pas clair !
Réponse de le 04/10/2013 à 10:30 :
Euh...les templiers, Louis XVI...je ne suis pas sur !
a écrit le 03/10/2013 à 22:25 :
Les employés de la grande distribution devant comme de la chair à canon, et les syndicats qui sont loin derrière pour compter les points, ah ces syndicats qui représentent si bien les ouvriers c'est beau la France
a écrit le 03/10/2013 à 21:53 :
Ordre dispersé... mais pas un a pensé à laisser la liberté des salariés à négocier directement avec leur employeur ! Pas un a pensé à demander que les contrats des travailleurs du dimanche soient distinct des autres : comme ca, pas de risque de "non volontaires", puisque le contrat sera exclusif .... non non! Le maitre mot, c'est interdire !! LA méthode, c'est créer des usines à gaz !
Réponse de le 03/10/2013 à 23:36 :
Pas de risques de "non volontaires"????
La difference avec tout les commentateurs c'est que moi je connais le monde de la grande distrib j'y ai bosse comme directeur de magasin pendant 15ans dont 1 le dimanche matin. Et je peux vous affirmer que les ecerveles de chez Sephora et les "bricoleurs du dimanche" ne sont pas du tout representatif des salariés du commerce. Allez faire un stage dans un magasin et vous verrait comme il est t facile de trouver des "volontaires". Donc pour les contrats dits "volontaires" distinct des autres vous donnerez la methode à mes anciens collegues..La verite c'est qu'on a affaire à une sacre bande d'hypocrite dans la population francaise. tous prets à travailler le dimanche...mais qui ont des palpitations des que leur patrons leur demande d'effectuer des heures le samedi. Et c'est pas un problème de droite ou de gauche, de statut sociale, je frequente de par ma nouvel activite pas mal de patrons et je peux vous assurer que tous ne sont pas favorables à l'ouverture des magasins le dimanche. En revanche j'ai dans mon entourage proche un couple au RSA depuis des années qui trouve tout à fait normal que la caissière mère de famille aille au boulot le dimanche. C'est pas beau ca....
Réponse de le 04/10/2013 à 1:06 :
Ben moi, je travaille le samedi depuis 2 ans, j'ai échangé contre un jour de repos le lundi. Avant le lundi, je bossais de 9h à 19h. Le samedi, je bosse de 9h à 19h... et je gagne le même salaire : heureusement que les syndicats ne sont pas venus s'en méler ! Quand à vos amis patrons, qui ne souhaitent pas ouvrir le dimanche...libre à eux, je ne souhaite rien imposer aux autres, moi ! Mais l'étudiant qui veut bosser le w-ends, il fait comment si les magasins ferment le dimanche !???
Réponse de le 04/10/2013 à 11:35 :
Erratum : maintenant je travaille le samedi de 9h à 16h ... et je gagne le même salaire pour 3h de travail en moins !
a écrit le 03/10/2013 à 21:17 :
Il faut quand meme avoir la foi pour representer les employes dans ce secteur d'activite, c'est presque un sacerdoce, Un boulot ininteressant, un salaire de misère, des horaires très contraignants....et ils en redemandent le dimanche !!! On a beau savoir qu'on est pas en presence d'intellectuels(les bacs pros sont consideres comme des tetes pensantes ...) le manque de lucidite de ces salariés est ....stupefiant.
Réponse de le 04/10/2013 à 0:20 :
Rassurez-vous camarade : les délégués syndicaux ne sont pas au même niveau d'avantages et de rémunérations que les "bourrins" dont vous vous moquez allègrement !! Décidemment, mon opinion qu'en général, un patron respecte mieux ses salariés que le délégué syndical en puissance que vous êtes, se trouve confirmé par votre commentaire!
Réponse de le 04/10/2013 à 12:24 :
@ boss alors le manque de lucidité de ces salarié est stupéfiant, ah bon pour moi ce sont le manque de lucidité des syndicats qui travaille aux service de la personne qui poussent aux personnes de travailler le dimanche qui est stupéfiant de bêtise si une personne qui fait ce genre d'emploi veut gagner un peut plus sur son salaire même basé sur un volontariat on ne parle pas de compensation pour ces gens, alors vôtre commentaire est vraiment hors sujet, bon si on fermait les hôpitaux, les hôtels, les bars, les restaurants le dimanche j'ai beaucoup plus de respect pour un patron qui demande à ses employés de bosser le dimanche car le manque à gagner serait trop important et le dimanche sincèrement un grande majorité de français aime flâner dans les grands magasins.
Réponse de le 04/10/2013 à 13:31 :
flâner dans les grands magasins le dimanche,
le summum du néant
a écrit le 03/10/2013 à 20:13 :
CGT, FO, CFDT & autres, tous ensemble que représentent-ils, peu de monde alors laissez les employés et ouvriers de choisir leurs destins, un bon accord et écrit avec une direction vaut mieux que ces syndicats qui veulent immiscer dans des secteurs ou il ne sont guère représentés
a écrit le 03/10/2013 à 20:05 :
Une future nouvelle loi pondue par des illetrés! Vive les usines à gaz...françaises! Bizarre, dans ce qui entoure la France, ça ne pose pas de problème, il y a eu une analyse de la part des gouvernants, un échange d'avis des parties concernées et le résultat fut trouvé RAPIDEMENT. Peut-être que ces résultats ne sont pas parfaits, mais cela n'a pas nécessité : 1)des actions de contestation syndicale 2)des sociétés outrepassant les "lois" 3)des lois cernant la couleur des chaussettes des acheteurs le dimanche... Enfin, que voulez-vous, on a les politichiens & syndicons qu'on mérite... Bonne chance pour 2014...
a écrit le 03/10/2013 à 20:03 :
"Travail dominical: les syndicats avancent en ordre dispersé"
Et ces fameux syndicats ils représentent combien de salariés chez Castorama et Leroy Merlin?.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :