"Parfois, j'ai l'impression que c'est pas Bernard Tapie mais Ben Laden qu'on cherche " (Tapie)

 |   |  568  mots
Dans un entretien accordé aux Echos, Bernard Tapie affirme avoir en face de lui l'appareil d'Etat, un Etat socialiste qui, au nom de la justice et de la morale, bafoue en toute conscience les principes élémentaires du droit.
Dans un entretien accordé aux Echos, Bernard Tapie affirme avoir en face de lui "l'appareil d'Etat, un Etat socialiste qui, au nom de la justice et de la morale, bafoue en toute conscience les principes élémentaires du droit." (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Dans un entretien accordé aux Echos, l'homme d'affaires est revenu sur les allégations de Valeurs actuelles concernant le "cabinet noir" de l'Elysée, ou encore la ristourne du fisc de plusieurs dizaines de millions d'euros dont il aurait bénéficié grâce à Eric Woerth, selon Libération. Sans langue de bois.

Bernard Tapie est un cogneur qui a pour habitude de rendre coup pour coup. Dans un entretien accordé à nos confrères des Echos, l'homme d'affaires est revenu sur les allégations de Valeurs actuelles concernant le cabinet noir de l'Elysée, ou encore la ristourne du fisc dont il aurait pu bénéficier grâce à Eric Woerth, selon Libération. Et l'ancien patron d'Adidas ne met pas d'eau dans son vin.

  • La ristourne fiscale de Woerth ? " J'ai donc payé 7 millions d'euros d'impôts en trop"

Il y a dix jours, le quotidien Libération a affirmé que l'ex-ministre du Budget, Eric Woerth, aurait fait une fleur fiscale à l'homme d'affaires, d'un montant compris entre 53 et 83 millions d'euros, dans le cadre de l'arbitrage Adidas.

Ce à quoi Bernard Tapie répond que :

Les impôts liés à l'arbitrage ont été payés sur la base imposée par l'administration fiscale et contrôlés au plus haut niveau de Bercy (...) Qu'avaient-dit ces experts mandatés (les représentants du cabinet d'avocats Francis Lefebvre) non pas par moi mais par les liquidateurs ? Que mes indemnités n'étaient pas assimilables à des dommages et intérêts. Elles ne pouvaient donc pas relever de l'impôt sur les sociétés mais de la fiscalité sur les plus-values (...) J'ai donc payé 7 millions d'euros en trop.

  •  Claude Guéant : "Il s'y connaît en fiscalité comme moi en numismatique"

Concernant le coup de main que lui aurait donné l'ancien ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, lorsque celui-ci était secrétaire général de l'Elysée via l'organisation de plusieurs réunions en vue de s'assurer que l'arbitrage rendu dans le cadre de l'affaire Adidas lui soit favorable, Bernard Tapie rétorque que :

Claude Guéant (...) s'y connaît en fiscalité comme moi en numismatique. Quand il était secrétaire général de l'Elysée, s'il est intervenu, cela ne pouvait pas être pour influencer la décision de Bercy.

Pour rappel, Claude Guéant est mis en examen dans cette affaire "pour escroquerie en bande organisée".

  • Le "cabinet noir" de l'Elysée : "S'ils avaient trouvé quoi que ce soit, rassurez-vous, ça aurait fait la Une de certains journaux"

Interrogé sur les allégations de Valeurs actuelles qui a prétendu la semaine dernière qu'à l'Elysée, un cabinet noir avait été mis sur pied afin d'accomplir des recherches illégales pouvant mettre directement en cause Nicolas Sarkozy, notamment dans l'affaire Tapie. Ce dernier a affirmé que :

S'ils avaient trouvé quoi que ce soit, rassurez-vous, ça aurait fait la une de certains journaux. Que la gauche cherche à nuire à Nicolas Sarkozy, je n'ai pas attendu cette information pour m'en rendre compte.

  • "Parfois, j'ai l'impression que c'est pas Bernard Tapie mais Ben Laden qu'on cherche"

Concernant ses chances d'obtenir justice, l'homme d'affaires estime qu'elles sont toujours bonnes, même s'il affirme avoir en face de lui "l'appareil d'Etat, un Etat socialiste qui, au nom de la justice et de la morale, bafoue en toute conscience les principes élémentaires du droit."

S'étonnant des moyen mis en oeuvre dans cette affaire, il conclut en confiant que :

Parfois j'ai l'impression que c'est pas Bernard Tapie, mais Ben Laden qu'on cherche.

A lire aussi :

>> Affaire Tapie : deux lettres renforcent les soupçons d'escroquerie 

>> Tapie et son avocat mis en examen "pour escroquerie en bande organisée": à qui le tour?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2014 à 19:17 :
M. Vacquin Main basse sur les vivants" FayardLes M¨¦lanchon & Co nous expliquent que les dirigeants du CAC sont une caste ultra-ferm¨¦e d¡¯¨¦narques et polytechniciens qui ne font confiance qu¡¯¨¤ ceux qui sont sortis de ces m¨ºmes ¨¦coles.
a écrit le 07/01/2014 à 16:45 :
sans s¡¯assurer au pr¨¦alable que leurs infrastructures sont pr¨ºtes ¨¤ relever le d¨¦fi. Avant de s¡¯engager, En bref, vos vid¨¦os sont limit¨¦es ¨¤ 2 minutes avec cette version d¨¦mo.Dans ses nouvelles fonctions de planneur strat¨¦gique en agence, 40 ans.3 millions de dollars en hausse de 39% pour un r¨¦sultat net de 4,Signalons que Kayak exploite une d¨¦clinaison fran?La nouvelle version ainsi cr¨¦¨¦e pourra ¨ºtre grav¨¦e sur un DVD double couche, DVDFab limite son usage ¨¤ 30 jours.ts peuvent ¨ºtre consid¨¦rables d¨¨s lors que des secrets industriels s¨¦vaporent via Internet. restriction de d¨¦livrance de visas¡­Quiz : (Credit photo : Shutterstock. une application permettant de situer des offres d¡¯emplois dans un espace donn¨¦ en utilisant cette technique.Vid¨¦o de pr¨¦sentation de lapplication IKEA.39%.
a écrit le 05/11/2013 à 10:27 :
En faire un symbole des dérives précédentes et surtout ne pas l'adouber. NANAR s'est enrichi essentiellement sur le dos du contribuable , il ne faut jamais l'oublier car c'est en partie ce qui explique la fronde actuelle vis à vis du pouvoir.
a écrit le 05/11/2013 à 10:27 :
En faire un symbole des dérives précédentes et surtout ne pas l'adouber. NANAR s'est enrichi essentiellement sur le dos du contribuable , il ne faut jamais l'oublier car c'est en partie ce qui explique la fronde actuelle vis à vis du pouvoir.
a écrit le 04/11/2013 à 19:57 :
Il faut reprendre à nanard ce qu'il a pris, à la justice de jouer, comme robin des bois rançonnaient les riches pour redonner aux pauvres...
a écrit le 04/11/2013 à 18:51 :
au violon, sur un air de violon.
car nous avons un expert,caméléon
Il faut faire un exemple avec ce détrousseur..,éon
a écrit le 04/11/2013 à 17:19 :
MERCI AU GOUVERNEMENT HOLLANDE
AU LIEU DE PAYER 400 MILLIONS D EURO ON VA PAYER 4 MILLIARDS
COOL
LOL
Réponse de le 04/11/2013 à 17:57 :
Expliquez-vous......vous devez savoir quelque chose.....!
Réponse de le 04/11/2013 à 18:33 :
Il croit que la justice européenne est aussi corrompue que le tribunal arbitral qui a donné du pognon public au gros Nanard ...
a écrit le 04/11/2013 à 17:11 :
Note confidentielle aux autorités françaises : Il faut confisquer tout de suite le jet de ce marchand de Tapie. On se sait jamais avec ces uluberlus se réclamant de Ben Laden.
a écrit le 04/11/2013 à 15:14 :
Combien de perte d'emplois à cause de cet individu????
Combien de journalistes maltraités?????
combien coûte à la nation ce soi-disant ACTEUR économique????
a écrit le 04/11/2013 à 14:31 :
toujours ce besoin de tenir le devant de la scène...... maintenant en victime..... nous savons tous que BT est un excellent communiquant..... (devrait donner des cours à Hollande....!!!) mais maintenant occupez vous de votre famille.....(comme Mme le souhaite...semble-t-il....??? ; à moins que cela soit aussi de la comm....!!!???)
a écrit le 04/11/2013 à 14:15 :
Franchement, il y a un intérêt à solliciter les explications de B Tapie comme utiles à la manifestation de la vérité ? Qu'il dise la vérité, ou non, qui peut encore croire cet homme ? Le mieux est d'attendre que la justice passe, si elle passe un jour et la vraie, pas celle des arbitrages sur mesure. Une fois cela fait, on saura s'il avait raison ou tort.
a écrit le 04/11/2013 à 14:15 :
Franchement, il y a un intérêt à solliciter les explications de B Tapie comme utiles à la manifestation de la vérité ? Qu'il dise la vérité, ou non, qui peut encore croire cet homme ? Le mieux est d'attendre que la justice passe, si elle passe un jour et la vraie, pas celle des arbitrages sur mesure. Une fois cela fait, on saura s'il avait raison ou tort.
a écrit le 04/11/2013 à 13:37 :
C est le roi du bonnetot´,maintenant au gnouf
,!!degage toi aussi!!
a écrit le 04/11/2013 à 13:27 :
Bernard s'il y avait une écotaxe sur l'enfumage, avec toi il n'y aurait plus aucune dette dans le monde depuis longtemps ;o))
a écrit le 04/11/2013 à 12:52 :
Eh, Nanard, calmos, commence pas à jouer les victimes. T'as manœuvré pendant des années pour bricoler ton "arbitrage' et maintenant tu t'étonnes qu'on te cherche des poux ? Et puis n'oublie pas que c'est un pouvoir "socialiste" qui t'a fait ministre, hein, alors tu nous la joue en bé-mol, OK ?
a écrit le 04/11/2013 à 12:52 :
Eh, Nanard, calmos, commence pas à jouer les victimes. T'as manœuvré pendant des années pour bricoler ton "arbitrage' et maintenant tu t'étonnes qu'on te cherche des poux ? Et puis n'oublie pas que c'est un pouvoir "socialiste" qui t'a fait ministre, hein, alors tu nous la joue en bé-mol, OK ?
a écrit le 04/11/2013 à 12:13 :
M. Tapie; vous avez bien vécu, vous en avez profité, vous avez été privilégié, pistonné, soutenu, protégé... STOP et retour à la réalité pour vous! Allez, balancez des noms sur l'époque Sarkozy SVP
a écrit le 04/11/2013 à 12:07 :
Son analyse n'est pas fausse; dommage pour lui (mais pas pour les français) que les pouvoirs publics aient le juste devoir de s'attaquer aux responsables, quelle que soit la forme de terrorisme !
a écrit le 04/11/2013 à 12:05 :
Allez nanard!, ne sois pas pingre!, crache au bassinet.
a écrit le 04/11/2013 à 11:12 :
Comme son pote Nico, Nanard est le spécialiste de l'auto victimisation alors que les "escrocs en bande organisée" ont réussi à lui faire verser le record du monde du préjudice moral avec 45 millions d'euros (soit 1000 a 1500 fois plus que le justiciable moyen)
Réponse de le 04/11/2013 à 11:23 :
completement d'accord
il est comme sarko celui la
grande gueule et c tout

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :