Les patrons français verraient bien Louis Gallois à Bercy

 |   |  228  mots
L'ancien patron d'EADS a la faveur des dirigeants français pour occuper le poste de Pierre Moscovici
L'ancien patron d'EADS a la faveur des dirigeants français pour occuper le poste de Pierre Moscovici (Crédits : <small>Reuters</small>)
Si le portefeuille du ministère de l’Économie et des Finances devait être réattribué, une majorité de dirigeants français interrogés par le CSA pour la Lettre de l'Expansion aimeraient qu'il soit confié à l'ancien patron d'EADS.

Leur préféré, c'est Louis Gallois. Si un remaniement devait avoir lieu et que Pierre Moscovici quittait son poste au ministère de l'Economie et des finances, un tiers des dirigeants interrogés par le CSA pour la Lettre de l'Expansion aimeraient qu'il soit remplacé par l'ancien patron d'EADS.

Le deuxième choix: Pascal Lamy 

 L'auteur du rapport sur la compétitivité remis en 2012 obtient ainsi davantage de soutiens que d'autres candidats potentiels à ce poste. Il est ainsi préféré à l'ancien directeur général de l'OMC Pascal Lamy (27%) et à Anne Lauvergeon (12%).

Parmi les "vrais" politiques, les "ministrables" recueillent beaucoup moins d'avis favorables. Laurent Fabius serait choisi par 8% des dirigeants. Pour mémoire, le ministre des Affaires étrangères avait participé en mai à une polémique sur la direction de Bercy, jugeant que le ministère manquait d'un "patron". Les autres personnalités citées: Michel Sapin, l'actuel ministre du Travail, Bernard Cazeneuve, chargé du Budget ou encore Manuel Valls, pour l'instant à l'Intérieur, ne récoltent pas plus de 5% d'opinions favorables. Et Dominique Strauss-Kahn, qui a occupé le poste, récolte ...1% des suffrages

"Indécision"

Plus globalement, cette enquête d'opinion reflète une forte défiance des dirigeants à l'égard d'un gouvernement surtout fustigé pour son "indécision".  

Les résultats complets du sondage: 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2013 à 22:54 :
Ce n'est pas forcément une bonne idée de mettre quelqu'un de la société civile sur un poste politique car il est en général aussi peu formé à cela qu'un politique ne l'est pour diriger une entreprise. Ce qu'il faut c'est réorganiser l'administration pour créer des opérateurs dotés de chiffres d'affaires à la tête desquels ont peut mettre des chefs d'entreprise mais avoir au-dessus une régulation politique à faible staff. C'est plus efficace.
Réponse de le 17/12/2013 à 23:37 :
Ouais des énarques qui mettent la France dans le trou depuis 30 ans, ca risque pas de changer a moins que...
a écrit le 17/12/2013 à 19:08 :
Gallois c'est du solide, ca changera de ces professionnels de la langue de bois. Le mieux serait même une place a la tete de l'Etat au moins il aurait les commandes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :