"L'UE est totalement inefficace sur la question de la croissance" (Montebourg)

 |   |  528  mots
Invité sur France Inter mardi, Arnaud Montebourg a félicité le choix de Manuel Valls et d'un gouvernement de combat.
Invité sur France Inter mardi, Arnaud Montebourg a félicité le choix de Manuel Valls et d'un "gouvernement de combat". (Crédits : AFP)
Le ministre sortant du Redressement productif a plaidé mardi pour une réorientation de l'Europe. Une ambition que le gouvernement de Manuel Valls saura mener à bien, estime-t-il.

Le ministre sortant du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a fait mardi sur France Inter ses offres de services au nouveau Premier ministre français, Manuel Valls, tout en plaidant pour une "réorientation" de l'Union européenne, qu'il juge "totalement inefficace sur la question de la croissance".

Un discours en ligne avec l'allocution télévisuelle de François Hollande, qui a exprimé la veille son intention d'obtenir l'indulgence de la Commission sur les déficits publics.

"Valls et moi ne sommes pas des eurobéats"

S'il a admis avoir eu dans le passé des désaccords avec le ministre sortant de l'Intérieur, notamment lors des primaires du PS pour l'élection présidentielle de 2012, il a aussi dit avoir avec lui des points communs, notamment sur les sujets touchants à l'Union européenne.

"Manuels Valls a défendu le 'non' au traité constitutionnel européen en 2005", a-t-il rappelé. "Il y a un point que nous partageons, c'est d'être eurocritiques et certainement pas eurobéats".

"Je crois que nous avons la possibilité de réussir, réussir à réorienter l'Europe, parce que pour le moment c'est l'Europe qui nous réoriente dans un sens d'austérité, dans un sens dogmatique", a-t-il ajouté. "Or nous avons besoin de pragmatisme et de faire évoluer les idées de la Commission (européenne)".

"La question de la réorientation de l'Europe est sur la table"

Ces déclarations se placent dans la ligne ébauchée par François Hollande lundi soir. Lors de son allocution télévisée, le chef de l'État a en effet exprimé son intention d'obtenir une nouvelle fois l'indulgence de la Commission vis-à-vis de déficits publics, que la France n'est pas parvenue à ce jour à contenir dans les limites promises.

"Le gouvernement aura aussi à convaincre l'Europe que cette contribution de la France à la compétitivité, à la croissance, doit être prise en compte dans le respect de nos engagements", a martelé le Président. "Car (...) renforcer l'économie française, c'est la meilleure façon de réorienter l'Europe."

Et Montebourg de renchérir mardi matin. "Il n'y a pas la France contre l'Europe car nous sommes copropriétaire de l'Europe. Mais l'Union européenne est totalement inefficace sur la question de la croissance". Pour lui, la "question de la réorientation est sur la table et le président l'a posée en termes assez lisibles et crus."

Urgence énergétique face au gaz de schiste américain

Le ministre du Redressement Productif en a profité pour évoquer un dossier qui lui tient à coeur : celui du gaz de schiste. "Le commissaire (européen à la Concurrence Joaquin) Almunia prépare une réforme durcissant l'accès à l'énergie, ce qui va en augmenter le prix. C'est une nouvelle preuve de l'incompétence de la Commission", a-t-il critiqué.

"Avec les gaz de schiste américains, nous allons subir une nouvelle vague de délocalisations parce que notre énergie est trop chère. Il y a un nouveau pays low-cost qui est en train de naître, les Etats-Unis", a-t-il ajouté. Et de conclure : "Si l'Europe ne prend pas ses responsabilités, nous allons à la catastrophe".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2014 à 17:42 :
Quand tous les pays européens vivent au dessus de leurs moyens comment aller vers la croissance...le moindre dixième de point de croissance servant à boucher des trous avant de profiter à la production de richesse....Réveillez-vous et sortez de vos idées fixes monsieur Montebourg !
a écrit le 05/04/2014 à 9:54 :
L'Europe n'est pas le problème en soit . Le problème c est le niveau de l'Euro . C est dramatique et personne ne fait rien . 1,20 dollars c est le maximum qui peuvent supporter des pays comme la France ou l'Italie .
Associé à une baisse des charges en France ( financé par baisse des depenses et supression sur 3 ans des niches fiscales ) , c est le retour de la croissance et de l emploi et la fin des problème . Mais clientélisme , manque de courage et calcul politique oblige...on va continuer les mesurettes et s enfoncer jusqu au déclassement definitif .
a écrit le 02/04/2014 à 14:05 :
"Manuels Valls a défendu le 'non' au traité constitutionnel européen en 2005", a-t-il rappelé. "Il y a un point que nous partageons, c'est d'être eurocritiques et certainement pas eurobéats".
qui s'en souvient ??????
a écrit le 02/04/2014 à 14:02 :
à bruxrelles aux européennes , oils vont se prendre une gifle pire qu'hollande aux municipales , car c'est l'incompréhension pour les peuples
a écrit le 02/04/2014 à 7:22 :
@modérateur : pourquoi ne publiez-vous systématiquement pas mes commentaires...? (qui semblent pourtant obéir aux règles de la net-attitude)
Réponse de le 02/04/2014 à 12:11 :
Parce que le modérateur, il ne doit pas penser qu'à vous !
a écrit le 01/04/2014 à 21:41 :
C'est exact et la France est encore plus nulle... Il faut aussi comparer la taille de la population active du secteur productif pour comparer le chômage... On fauche les foyers à tour de bras! Mais en Allemagne le chômage est de moitié plus faible... On fait de l'ostalgie?
Réponse de le 02/04/2014 à 12:15 :
Si vous contestez les raisonnements simplistes, il ne faut pas que vous en proposiez un encore plus simpliste : il faut bien préciser comment vous calculez le taux de chomage, comment vous prenez en compte les temps partiels ou emplouis précaires... etc. etc. Après cette analyse plus sérieuse, vos commentaires n'ont plus aucun sens !
a écrit le 01/04/2014 à 14:05 :
Rectificatif: le gouvernement français est totalement inefficace sur la question de la croissance!!!! la politique pratiquée en Europe est la même de celle faite par les gouvernements européens à commencer par celui de la France!!!!
a écrit le 01/04/2014 à 13:47 :
ce monsieur est mal place pour donner des lecons combien a t il fait partir d'entreprises au debut de son mandat et SA LOI FLORANGE HEUREUSEMENT SENCUREE.SA son idee de nationnaliser les mines etc
a écrit le 01/04/2014 à 13:44 :
Bonjour,

Une Europe non démocratique, régit par des technocrates non-élus, qui marche pour et par les lobbies, et qui appauvrit les peuples qui la compose.
Cela fait des décennies qu'ils nous promettent une "autre Europe"...si c'était possible, nous ne serions pas encore là à en discuter. stop !

Il est pour moi hors de question que je vote FN aux européennes . Le seul parti qui aura peut être ma voix c'est l'UPR de Francois Assileneau...pour sortir de cette machine a briser les peuples qu'est l'UE.
Réponse de le 01/04/2014 à 14:01 :
parce que le fonctionnement de la France sous la gauche comme sous la droite est différent?? il n'y a pas ni lobbies bancaire, pharmaceutiques, ni syndicats aux financements occultes, ni régimes spéciaux,etc....J'aime bien qu'on fasse la leçon sur l'Europe (largement méritée) mais j'aime encore plus quand on commence par balayer devant sa porte!!!! Pour pouvoir faire la leçon, mieux vaut être irréprochable ce qui est loin d'être le cas!!!!
Réponse de le 01/04/2014 à 18:07 :
Je suis d'accord avec boaf. L'Europe sert trop souvent d'excuse, mais cela est justement une raison de plus pour s'en débarrasser. Alors on pourra se relever les manches et faire le ménage... On saura pourquoi, et pour qui, on fait des sacrifices, et qui sont les vendu.
Réponse de le 02/04/2014 à 12:19 :
Si il est vrai qu'en se limitant à la France, des améliorations sont certainement souhaitables, en parlant de la politique Européenne (a laquelle la France est soumise), on s'attaque aux fondamentaux économiques... donc, c'est bien par la qu'il faut commencer.
a écrit le 01/04/2014 à 12:29 :
L'Europe est une sensue pour la France , c'est un véritable cadeau empoisonné . La France paye pour que les pays pauvre de l'Europe , dans certain pays d'Europe des grandes routes sont réalisé , non à sa charge , alors d'où peut il provenir cette argent si ce n'est le notre ?!

Comment est il possible d'aligner des pays riches avec des pays pauvre , cela est impossible .

Il faut que la France sortent de cette europe car il y en a plus que ras le bol , la France coulent depuis qu'il y a cette europe . D'autres pays aussi veulent en sortir !
a écrit le 01/04/2014 à 12:17 :
""L'UE est totalement inefficace sur la question de la croissance" (Montebourg)"
-> C'est normal M. MONTEBOURG, la croissance n'est pas de la compétence de l'UE.
Tout au plus peut-elle l'entraver, à la façon française.
a écrit le 01/04/2014 à 11:55 :
l'euro est trop fort et le principal responsable de la hausse du chomage avec l'austérité.
Réponse de le 02/04/2014 à 14:07 :
C'est aussi l'Allemagne car c'est pour elle que l'euro est fort tant pis pour les autres partenaires ! égoisme de nos voisins oblige !!
a écrit le 01/04/2014 à 11:55 :
l'euro est trop fort et le principal responsable de la hausse du chomage avec l'austérité.
a écrit le 01/04/2014 à 11:51 :
c'est bien pour ça qu'il faut en sortir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :