Patrimoine : l'ancienne ministre Benguigui visée par une enquête préliminaire

 |   |  260  mots
Yamina Benguigui a réfuté toute fraude de quelque nature que ce soit ou tout enrichissement personnel. (Photo : Reuters)
Yamina Benguigui a réfuté toute "fraude de quelque nature que ce soit" ou tout "enrichissement personnel". (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
La police judiciaire de Paris se penchera sur les déclarations de patrimoine de l'ancienne ministre de la Francophonie.

Le parquet de Paris a ouvert mercredi une enquête préliminaire sur les déclarations de patrimoine de l'ancienne ministre de la Francophonie Yamina Benguigui, a-t-il annoncé dans un communiqué.

L'enquête répond au "doute sérieux quant à l'exhaustivité, l'exactitude et la sincérité" de ces déclarations exprimé le 31 mars par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique et porté à la connaissance du procureur de la République de Paris.

La Haute Autorité reproche à l'ex-ministre d'avoir omis de déclarer qu'elle était copropriétaire depuis 2005 d'une société anonyme de droit belge, G2, actionnaire à 99% de sa société de production Bandits productions.

Des manquements susceptibles de lourdes peines

Mme Benguigui a vendu ses parts en janvier 2014 pour 430.000 euros. Elle avait indiqué dans un communiqué "n'avoir perçu aucun produit de cette cession compte tenu de l'insuffisance de trésorerie de la société G2".

L'enquête est confiée à l'Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) de la police judiciaire et vise à déterminer si les déclarations de l'ancienne ministre sont bien conformes aux lois sur la transparence de la vie politique de 2011 et 2013. Selon le dernier de ces textes, ces "manquements", s'ils étaient avérés, sont susceptibles d'être punis de trois ans de prison, 45.000 euros d'amende et dix ans d'inéligibilité.

Yamina Benguigui a réfuté toute "fraude de quelque nature que ce soit" ou tout "enrichissement personnel". La maire de Paris, Anne Hidalgo, lui a toutefois demandé de démissionner du Conseil de Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2014 à 16:26 :
J'ai reçu sur facebook ce genre de news, du fn et de l'ump et par email... Et j'en reçois aussi plein de messages du fn ump sur les immigrés et les musulmans. Des fois je verifie que c'est un HOAX (=info mensongère fabriquée) et bien avec hoax buster, je vois plein plein de fausses infos dans ma boite aux lettres, mais personne ne prend le temps de vérifier.
a écrit le 03/04/2014 à 14:37 :
... et dire que Copé n'en voulait pas de cette loi de transparence ! :-))
a écrit le 03/04/2014 à 11:36 :
C'est embarrassant pour beaucoup d'autres plus discrets !
a écrit le 03/04/2014 à 9:32 :
Me BENGUIGUI vous ne risquez rien, l' amende et la prison c'est pour moi. Trop de monde de votre Monde se trouve le doigt dans le pot de confiture.
Ne cherchons pas à comprendre le succés des partis extrêmes et de l' abstention, vous avez là, la finalité du pourquoi
Réponse de le 03/04/2014 à 9:57 :
Tu ne fais pas rire.
Réponse de le 03/04/2014 à 10:04 :
Encore une cultureuse qui vit grassement de subventions publiques et donne des leçons de "justice sociale" en pratiquant l'évasion fiscale...
Réponse de le 03/04/2014 à 10:59 :
+ UN

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :