Délai, géolocalisation, immatriculation... les pistes pour réguler taxis et VTC

 |   |  549  mots
Parmi les propositions de Thomas Thévenoud pour réguler le marché des taxis : imposer des tarifs forfaitaires fixés à l'avance pour les trajets vers les aéroports. (Photo : Reuters)
Parmi les propositions de Thomas Thévenoud pour réguler le marché des taxis : imposer des tarifs forfaitaires fixés à l'avance pour les trajets vers les aéroports. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Le député chargé de trouver une médiation entre véhicules de tourisme avec chauffeurs et taxis, en plein conflit depuis l'apparition de nouvelles compagnies, rend son rapport ce jeudi.

Taxis contre VTC... Il faut trancher. Thomas Thévenoud a tracé la route. Le médiateur chargé de trouver un compromis pour que les deux activités puissent cohabiter a remis un rapport comprenant 30 propositions ce mardi. Elles "peuvent passer la rampe du Conseil constitutionnel et aussi au niveau européen", a argué le député de Saône-et-Loire. Une proposition de loi sera prochainement déposée à l'Assemblée nationale. Voici les principaux points sur lesquels les parlementaires seront amenés à débattre;

  • Pas d'attente pour les VTC

Point d'achoppement majeur entre taxis et VTC, le délai d'attente a fait l'objet de décisions contradictoires. Faudra-t-il imposer un délai de 15 minutes aux véhicules de tourisme avec chauffeur? Pas pour le député Une telle mesure entraînerait une "rupture d'égalité" et irait à l'encontre du principe de la "liberté des prix", répond Thomas Thévenoud à l'AFP. 

  • La maraude électronique pour les taxis, pas pour les VTC

Il s'agirait de développer la "maraude électronique", autrement dit autoriser les compagnies à proposer des applications géolocalisées afin que les clients puissent ensuite héler le véhicule le plus proche. Un système qui serait interdit pour les VTC. La société américaine Uber propose pourtant ce type de service. 

  • La carte bancaire dans les taxis

Grand sujet de blocage pour une partie des clients: l'absence fréquente de terminaux pour payer la course par carte bancaire dans les taxis. Thomas Thévenoud propose d'en généraliser le principe. 

  • Des taxis plus reconnaissables

Selon le rapport, le taxi doit devenir une "alternative à la voiture individuelle" grâce à des "aménagements urbains adaptés" dans les gares, les aéroports, avec des voies réservées et des stations modernisées. Il recommande aussi de les rendre "plus reconnaissables" par le biais d'une "couleur sobre avec un dispositif d'identification".

  • Protéger les taxis locataires

Le rapport préconise également de protéger les conducteurs de taxis "locataires avec une réforme du statut actuellement très injuste et la distribution de nouvelles licences gratuites incessibles seulement pour les chauffeurs".

  • Tarifs d'aéroport 

Le député prône la création de deux forfaits aéroports en région parisienne, un pour se rendre à Roissy-Charles de Gaulle et l'autre à Orly.

  • Tarifs d'approche

Quant aux tarifs d'approche, il suggère qu'un taxi réservé à l'avance commencerait sa course avec "le tarif minimum de 6,86 euros", a-t-il indiqué sur RMC. 

  •  Des VTC immatriculés

Les VTC, eux, devraient être immatriculés au niveau régional "pour mieux contrôler notamment l'obligation d'assurance", et devraient avoir "une tarification claire et au forfait". Le rapport recommande d'ailleurs d'immatriculer les sociétés de VTC et pas seulement les véhicules. En attendant le vote de la loi, Thomas Thévenoud se déclare favorable au maintien du moratoire décidé récemment sur l'immatriculation de nouveaux VTC.

  • Renforcer les contrôles

Le rapport propose aussi "des contrôles renforcés et facilités", avec davantage de policiers affectés et "disposant de nouveaux moyens de contrôle et de sanctions plus facilement applicables".

______

Pour aller plus loin: 

>> Taxis, VTC, que choisir?

>> Les propositions des VTC et des taxis

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/04/2014 à 16:48 :
Moi j'ai réglé le problème je ne prends jamais de taxis, je préfère les VTC, plus belles voitures et plus propre et moins cher
a écrit le 24/04/2014 à 12:40 :
On ne pourrai pas imposer aux uns et autres, le véhicule électrique?
Réponse de le 24/04/2014 à 13:20 :
Et si on vous imposait la marche à pied?
Réponse de le 24/04/2014 à 17:04 :
Ça vous ferait du bien.
a écrit le 24/04/2014 à 12:20 :
A quand la fin du monopole des taxis subventionnés par la sécurité sociale à travers le transport de patients quittant les établissements hospitaliers?
Réponse de le 24/04/2014 à 16:37 :
Vous vous la chez sur la tête et ça se voit
Réponse de le 24/04/2014 à 19:51 :
Votre commentaire ne sert a rien, ce n'est pas un secret, taxis et autres parasites (ambulances par exemple) se font de veritables rentes sur le dos de la sécu.
a écrit le 24/04/2014 à 11:23 :
Une couleur visible : le noir comme à Londres... Sérieusement ?
Carte bleue pour les taxis ? Cool, ils pourront toujours dire "elle est en panne" ou "plus de papier"
Geolocalisation refusée pour les vtc? Ça c'est une vision à long terme... Personne ne connaissait ca il y a 10ans !
Contrôle technique des véhicules vtc tous les 6 mois et les taxis tous les ans. C'est ce que l'on appelle être à égalité.
Mais le vrai problème que l'on ne rencontre pas avec les vtc : pas de taxis pendant les heures chaudes car une licence = une personne (pour 70% des taxis). Le rapport en dit quoi ?
Les mauvais taxis (quelques uns selon les syndicats, nombreux selon les bauers) qui fraudent l'état et donc nous (via leurs déclarations d'impôt, d'où le refus de cb), qui ont des dacia pour faire du transport à plus de 70€ (et qui ont fait tuer les vtc low cost il y'a quelques années car véhicule trop petit, pas assez puissant et pas confortable). Sans parler de ceux qui refusent les courses (c'est interdit pour de l'intramuros), qui parlent mal (ah le charme français) et qui ne savent pas dire bonjour ou au revoir en anglais (France, le pays le plus visiter au monde). Le rapport en dit quoi ?
Lorsque les taxis nous prennent pour des c..s et que l'Etat protège ces fraudeurs, je me dis que faire de Paris la silicon valley de demain, c'est comme un président avec un casque : il ne voit pas qu'il se fout dans la me...e et le pays avec.
a écrit le 24/04/2014 à 11:06 :
Le choc de simplification, mr Thevenoud en a manifestement oublié le principe même !! Que l'état contrôle la qualité des connaissances géographiques du chauffeur, linguistiques éventuellement, des assurances, des qualités du véhicule. A coté de ca, LIBERTÉ !!! L'état devrait donner un prix maxi, interdire la vente à perte... et Basta ! UN taximètre pour tous qui sert de référence, les mêmes droits pour tous, et une plaque personnelle nominative non transmissible qui rééquilibrera les relations entre chauffeurs indépendants ou "non propriétaire" de leur plaque, au détriment des groupes en quasi monopole !! Perso, taximètre ou pas, à l'étranger, j'exige de connaitre le prix final de la course, et je refuse de payer plus : je comprends que les étrangers aient la même crainte en France ...!!!
Réponse de le 24/04/2014 à 16:39 :
Montez une boîte de taxis avec 9 chauffeurs on vous attend avec impatience.
a écrit le 24/04/2014 à 10:57 :
Mr thevenoud n'arrive à réfléchir QUE par le prisme de l'interventionnisme d'État. Ce qui cause problème aux taxis à la base, c'est le cout prohibitif des plaques. Or, ce n'est même pas l'état qui en bénéficie, mais des oligarques tels le G7, qui revendent une plaque gratuite à d'origine, à prix d'or.
Que l'état revienne au principe de base originel : une plaque sous condition de qualité de véhicules, et de qualité de chauffeur, non transmissible (comme en GB) avec renouvellement tous les 5 ans
Réponse de le 24/04/2014 à 12:24 :
Voila LA seule et unique solution a apporter a ce problème
Réponse de le 24/04/2014 à 16:41 :
Pour vous mr Thevenoud n'a rien compris heureusement vous êtes là pour nous expliquer que ferions nous sans vous et Hop.
Réponse de le 24/04/2014 à 17:03 :
Bonne votre idée de qualité un fonctionnaire dans chaque taxi et on a résolu le problème du chômage. Et Hop
a écrit le 24/04/2014 à 10:45 :
Des taxis mono-couleur . Pourquoi pas ? Mais les français et l'uniformité … Se souvient-on du "succès" de VGE quand il avait voulu que toutes le VP de société aient une bande jaune du pare-
choc avant , à celui de l'arrière en passant par le toit .Tollé ! On aurait vu que du jaune dans les Relais et Châteaux , à commencer par les Porsche des propriétaires .
a écrit le 24/04/2014 à 10:44 :
L'important est maintenant de prendre des décisions qui correspondent aux attentes du client final. En France, le taxi est un luxe pris à défaut d'autre solution. Le client est souvent angoissé de voir le compteur défiler ... il faut en finir.
a écrit le 24/04/2014 à 10:39 :
Faut arrêter avec la géolocalisation qui n'a aucun intérêt. Quand on commande un VTC on se moque de l'endroit où il se trouve parce qu'on sait qu'il viendra très rapidement. Et pour les taxis c'est l'inverse. Il y en a quand même un peu partout, le problème c'est qu'ils ne prennent parfois même pas la peine de s'arrêter quand on les "hèle"!
a écrit le 24/04/2014 à 10:35 :
Interdire la géolocalisation aux VTC ... la gauche vit vraiment au XXI siècle
Réponse de le 24/04/2014 à 11:23 :
Excellent score de ce guignol tout juste sorti de son emballage du moyen age. Encore un qui n'est pas pret de finir de tourner en orbite...
Réponse de le 24/04/2014 à 12:46 :
Il faut aller plus loin dans la modernité version Parti Socialiste : interdire les GPS aux VTC :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :