Le déficit budgétaire français s'est réduit de 3 milliards d'euros en mars

 |   |  299  mots
Côté dépenses (budget général et prélèvements sur recettes), elles sont en baisse de 1,5 milliard d'euros par rapport à fin mars 2013, revenant à 88,7 milliards d'euros contre 90,2 milliards l'année précédente.
Côté dépenses (budget général et prélèvements sur recettes), elles sont en baisse de 1,5 milliard d'euros par rapport à fin mars 2013, revenant à 88,7 milliards d'euros contre 90,2 milliards l'année précédente. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le solde général d'exécution au 31 mars s'est établi à -28 milliards d'euros, contre -31 milliards à la fin mars 2013, a précisé Bercy dans un communiqué.

Du progrès. Le déficit budgétaire français s'est réduit de 3 milliards d'euros à fin mars par rapport à la situation d'il y a un an grâce à de meilleures recettes, a annoncé vendredi le ministère des Finances et des Comptes publics.

Pas de quoi crier victoire

Le solde général d'exécution au 31 mars s'est établi à -28 milliards d'euros, contre -31 milliards à la fin mars 2013, a précisé Bercy dans un communiqué. Les recettes du budget général s'élevaient à 73,7 milliards d'euros au 31 mars, contre 69,6 un an auparavant, soit une augmentation de 4,1 milliards.

Mais, selon Bercy, "cette évolution positive reste cependant encore peu significative en ce début de gestion". Elle résulte "en partie" d'un "effet calendaire" lié à la fusion des avis d'imposition de l'impôt sur le revenu et de contributions sociales. Le produit des recettes non fiscales à fin mars est proche du niveau observé à la même date en 2013.

Des dépenses en baisse

Côté dépenses (budget général et prélèvements sur recettes), elles sont en baisse de 1,5 milliard d'euros par rapport à fin mars 2013, revenant à 88,7 milliards d'euros contre 90,2 milliards l'année précédente.

Le ministère précise en outre que la France a versé 1,5 milliard au titre du nouveau programme des investissements d'avenir, une dépense exceptionnelle.

Déduction faite des dépenses exceptionnelles (investissement d'avenir en 2014, banque européenne d'investissement en 2013), le montant des dépenses au 31 mars "ressort en diminution de 1,4 milliard d'euros par rapport au 31 mars 2013", a précisé le ministère.

Le solde des comptes spéciaux s'est établi à -13 milliards d'euros à fin mars contre -10,4 milliards à fin mars 2013, ajoute Bercy, qui a relativisé cette dégradation en affirmant que ce solde "n'est pas significatif à ce stade de l'année".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/05/2014 à 0:03 :
Les RECETTES doivent toujours dépasser les DEPENSES: autrement ce sont des impots
pour les générations futures
Réponse de le 12/05/2014 à 20:27 :
Si on appliquait ce principe à la branche vieillesse de la sécurité sociale? Ha... trop d'électeurs concernés! Si on cessait de subventionner l'immobilier pour maintenir les prix au profit des mêmes générations et des banques? Ha... trop d'électeurs concernés!
a écrit le 09/05/2014 à 20:23 :
On va pouvoir recaser quelques anciens ministres et secrétaires d'état sur des postes bidons dans divers organismes de l'état.
Pourquoi ne pas passer à 677 députés aussi ?
a écrit le 09/05/2014 à 20:20 :
Sur le dos des travailleurs bien entendu.
Réponse de le 10/05/2014 à 13:18 :
Non mais sérieux !?! Petit rappel : cela fait près de 30 ans qu'on lutte d'arrache pied contre le déficit budgétaire. Vous ne pouvez pas vous réjouir un peu des (très) rares bonnes nouvelles dans ce domaine ?
a écrit le 09/05/2014 à 17:36 :
Le DEFICIT serait de près de 30 milliards, c'est une question de périmètre, comme en maths. Mais pour payer des impôts il faut savoir calculer, de nos jours c'est pas évident... Le riche évadé a-t-il fait sa déclaration, concernant le raz-le-bol on est en pause fiscale? Alors bons impôts et bon chômage vu le budget, combien le chômage, 3, 6 ou bien 9 millions? L'Europe nous ferait des chômeurs par millions jusqu'à fin 2015? N'oublions pas la part des actifs 56% dans la population et la moitié des gens qui touchent des revenus de l'Etat. La baisse des dépenses, c'est la baisse des prestations sociales ou bien la réforme des institutions, puisqu'on parle suppression de régions? Et 25% de fonx contre 15 en Europe, seulement, on fait du non pourvu, il y aurait 500 000 emplois et la moitié des profs de maths! On joue au sud en bons cigalons ou bien on fait sécession d'une Europe jugée trop bureaucratique et inefficace en terme d'emploi et de croissance? L'Europe coupable, bien sûr, alors aux Européennes on fait le procès de l'Europe, de l'euro ou bien de l'idiot du village? Le curées rouge, question de genre, rendrait les gens paresseux ce qui fait entre 25 et 50% des jeunes sans accès à la vie active, 60% en Grèce... on joue au petit papées, retraité boomer gérontocrate anti jeune? Et combien de diplômés en France, 50% qui ne valent rien sauf un CDD 3 mois? Tout va bien, nous sommes bons dans la crise... rendons la permanente!

On n'aurait pas le niveau, de quel niveau on parle, les IDH, la croissance, ou des PROFS DE MATHS? Ne ferait-on pas de la déchéance sociale par sous-qualification, emploi alimentaire et les postes ne sont pas pourvus pour cause de maltraitrance? On fait des sudoku en cours de maths? Il y aurait 50% des directeures d'écoles qui seraient tapés, c'est de la tête ou bien c'est des tocards ou bien c'est une question de genre? La maîtrise des chiffres ne serait pas acquise, la faute à qui? On fait une faute de maux social, un employé coût social, une casse sociale et par la casse industrielle on relance l'automobile? Et la guerre de 40 relance les 30 glorieuses... on crie victoire et on commémore? On est dans les tremblements de Lourdes ou bien des gourdes et les détonations de bordeaux, c'est des feux d'artifice en acier ou le big bang économique, social et termitorial? On aurait un Etat autonome, hors contrôle en terme d'obésité, le gras tuerait le muscle, qui taxe l'EBE et pourquoi pas une taxe au bête et un coup de tampon aux initiatives: on crée une commission pour l'attractivité, simplifier les régions, supprimer les cantines coûteuses? A quoi sert l'équation du second degré, à faire des ingénieurs d'Etat sur le carreau? On n'est pas dans la botte alors on n'a pas droit au travail, malgré des études dans le maquis éducatif? On fait des polis techniciens, des bureaux vides pour cause départ des fauteuils et des polit bureaux qui auraient des bottes, qui botteraient les ménages et qui pourtant ne sont pas prix nobel, et on dynamite la société avec le Maréchal Fauche dans l'euro fort, alors les nouvelles du front de 14 sous les bombes de l'austérité et de la précarité sont-elles bonnes?

On parle d'Altom, alors du balais l'entrepreneur d'Etat? C'est fait exprès, comme les banques toxiques, ex entreprises d'Etat qui font des factures, l'ETAT instituteur du social protège l'entreprise, on parle libération du logement, c'est pour les calendes grècques? Et la relance des cours par QE, c'est les cours de tennis pour cause de relance de l'économie des loisirs ou bien c'est pour engraisser les banques ? Paris et le désert industriel, on altomise la croissance? Je fusionne, je vire! On fait dans l'industrie à pédales en sous-investissement chronique et flambent les chômeurs à pole-emploi et on glande dans les bureaux polit subventionnés? Et la haute technologie, combien d'essais ratés pour Ariane? On n'est pas chez les magnacs du café, mais on fait la coupe du monde de la loose en terme de croissance, on crée l'emploi à 2,5%, je flambe la France dans les dépenses et je fait fortune et chute le moral des ménages, pouvoir d'achat et consommation en berne! 23 milliards de niches, on se trompe de cible!

On entend dire VIRAGE: baisse des impôts, cadeaux de 30 milliards aux entreprises, réforme territoriale, gel des salaires du public, on vire de bord? Il ne se passe rien... midi épandu sur la plaine, pour cause de coucaracha, on joue à Gaston avec un sombre mexicain qui ronfle sous son cactus? Et que fait Fantasio, il joue au général Alcazar avec un gros cigare dans le maquis de la Pédalière? On entend dire que les rouge-gorges seraient déboussolés... on perd le Nord, direction le Sud après un demi tour-droite? Alors on dératise le rouge-gorge au ddt ou bien on supprime les téléphones ou on restaure le filaire des PTT?

L'EUROPE c'est la paix n'oublions pas le chômage!!! On fait dans la normite sociale, l'étatite sévère, la régulite aïgue avec de grands corps malades? L'Etat instituteur du social, c'est à voir: déremboursements et commission des œufs qui ordonne la destruction de la production agricole, on passe de 3ème mondial à 5ème, on décrète la diminution des éleveurs de moutons, alors pas de magneau à table? A quand la prochaine charrette de chômeurs et de foyers fauchés? L'UE COUPABLE! Pourquoi ne pas monter sur nos grands chevaux et sabrer les dépenses du monstre bureaucratique, arquaïque et citoyennivore? De quel idiot fait-on le procès, les commissaires européens? On met des ânes bombardés dans les banques et les conseils et on fait péter le tas avec une grosse bulle? On comprend pas bien, le cumul des mandats, c'est les conseils d'administrations ou les mandats postaux? On parle suppression des doublons du 1000 feuilles, c'est les papiers en double exemplaires?

Ne ferait-on pas une petite DIVERGENCE avec notre voisin et un léger disfonctionnement des institutions, la relance par la casse? Alors y aura-t-il une claque et une clique virée aux européennes, c'est terminé à Thermidor on nettoyeur du nom de Léon à l'Europe? On a mis la population française sous les miradors de l'Etat, esclave du petit financier et du gratte-papier son acolyte à pantoufler dans les conseils et grosses commissions et autres cabinets en Europe usine à gaz, croissance molle et euro fort, à espérer une croissance miracle pour 2017 et la réforme des régions en 2025, faméliques lions affamés derrière des fils de fer sans liberté du travail... elle est belle l'Europe! Avons-nous une bonne constitution? Nous sommes en crise: réforme de la Constitution, relance conjoncturelle, mais pas des structures, relance par le déficit et dévaluation de 80%!! On est des bons, croissance à la Française! Question de genre à Mr le commercial, pour relancer la croissance, s'il vous plait, pardon, faut-il adresser un courrier pour la gracieuse requête de coups de tampon aux initiatives entrepreneuriales et subventions en trois exemplaires plutôt à Mr le Grand Commis colbertiste ou bien à Madame la Marquise?
a écrit le 09/05/2014 à 11:33 :
Je ne suis pas fin mathématicien… Tout comme vous amis journaliste.
Néanmoins, j’ose espérer qu’avant de publier des articles que vous recevez, vous vérifiez au moins que ce qui est écrit est cohérent !

Alors, en 2013 : 90.2 milliards de dépenses et 69.6 de recette : Ce qui fait un solde négatif de 20.6 milliards.
En 2014 : 88.7 milliards de dépenses et 73.7 de recette : solde négatif de 15 milliards.

Nous avons 4.1 milliards de recette supplémentaire, et malgré une baisse des dépenses de 1.5 milliards, il y a une réduction du déficit de 3 milliards ?

Alors, soit vous ne donnez pas toutes les informations, et donc, l’article ne sert à rien. Soit des milliards disparaissent comme par enchantement, et là, c’est notre niveau de corruption qu’il faut drastiquement revoir !
Réponse de le 09/05/2014 à 14:09 :
Merci. Vous m’ôtez les mots de la bouche. même moi qui suis pourtant d'une nullité crasse en math j’avais relevé ce problème d’arithmétique élémentaire!
Réponse de le 09/05/2014 à 16:09 :
dès que les chiffres économiques redeviennent positifs,on commence a douter,a soupçonner et a ergoter.c'est terriblement français!il faut au contraire feter cette cascade d'excellentes nouvelles économiques!
Réponse de le 09/05/2014 à 17:10 :
Je suis de l'avis de testatio. Même si le déficit global reste le même (une amélioration de 3 milliards), les calculs donnés par la TRIBUNE sont faux quelque part.
Réponse de le 09/05/2014 à 22:58 :
Vous oubliez de prendre en compte les soldes des comptes spéciaux et le fond de concours... allez sur www.performance-publique.gouv.fr..... vous verrez que la tribune ne se plante pas.
Réponse de le 10/05/2014 à 2:06 :
Le déficit budgétaire de la France en 2013 est de 84 milliards d'€.
Et pour 2014 le compteur indique déjà un déficit de 51,7 milliards d'€.
a écrit le 09/05/2014 à 11:25 :
à lire les titres " la finance est loin d'être maîtrisée" " où en sont les finances en France?"
aujourd'hui comme sorti d'un chapeau ;voilà des milliards qui apparaissent .Pour moi c'est encore de la com à deux balles .
a écrit le 09/05/2014 à 10:52 :
Je veux bien que le RU s'en sorte mieux que nous mais je rappelle que le déficit public a été en 2013 de 6,1 % contre 4,3 % chez nous. La dette représente plus de 90 % du PIB comme chez nous. La croissance est une croissance à crédit puisque la consommation augmente alors que les salaires baissent. Tôt ou tard cette bulle spéculative devra exploser.
a écrit le 09/05/2014 à 10:41 :
Pourquoi le modèle anglais serait-il complètement à suivre? une dette énorme, une devise chahutable à tout moment sans mécanisme européen de défense,...
par contre la flexibilité anglaise est attractive: on peut enchainer plusieurs petits boulots, contrats de travail liés à la rentabilité de l'entreprise,...
Il reste que l'Allemagne est aussi attractive: capacité d'exportation, équilibre budgétaide,...
Arrêtons de chercher le modèle idéal, et prenons de bon ce qui existe chez les uns et les autres.
a écrit le 09/05/2014 à 10:23 :
Chouette! je viens de lire un article dans le Telegraph et il semblerait que nos voisins aient plus de réactivité que nous car la croissance du pib serait sur une tendance de +1.2% sur le second trimestre, soit presque 5% en rythme annuel....et si la GB avait raison et nous tort? La GB s'en sort mieux que nous depuis plus de 20 ans alors il serait temps de revoir notre modèle économique qui hélas ,est associé avec dette et chômage et déficits. Certes la GB a un déficit de son commerce bien supérieur au nôtre, tout comme les USA et le Japon depuis peu mais la GB croît toujours plus que nous, non? Sans remettre en cause l'euro, il serait temps de voir ce qui fonctionne ailleurs car visiblement le modèle à suivre est celui de al GB et non celui de notre voisin allemand.
Réponse de le 09/05/2014 à 10:37 :
Le PIB n'est pas le seul indicateur : s'il suffisait de copier ceux dont le PIB est élevé copions la Chine : on divise le SMIC par 10, les congés payés par 5, le nombre de pages du droit du travail par 100 (chiffres au hasard) et on aura une croissance élevée grâce à nos exportations
Réponse de le 09/05/2014 à 10:45 :
Il faut quand même préciser que la GB a connu une récession beaucoup plus sévère que la France après 2008, et que sa croissance actuelle est pour partie un rattrapage de ce qui a été perdu auparavant. Par ailleurs le pays bénéficie d'une souplesse budgétaire due à son indépendance monétaire (déficit encore très supérieur à la France, autorisé par le soutien de la Banque d'Angleterre) qui lui permet de réformer plus vite que nous (les bonnes réformes structurelles coûtent toujours de l'argent, au début).
Réponse de le 09/05/2014 à 11:39 :
La croissance du PIB devient le plus mauvais indicateur qui soit. Les Etats-Unis (les européens devraient suivre bientôt) viennent d’incorporer dans le calcul de leur PIB, l’innovation et la recherche.
On dit qu’il faut environ 1.5 point de croissance pour créer des emplois… mais avec leur nouveau calcul, les Etats-Unis ont plutôt besoin de 4/4.5%. Ils ont donc une croissance de 3/4% (qu’on envie énormément), mais ils continuent de détruire des emplois. (Assez paradoxal) !
La richesse par habitant me semble être un indicateur plus juste… même si actuellement, son mode de calcul est un peu borderline.
Réponse de le 09/05/2014 à 17:07 :
@ OUI, je vous rappelle que les salaires sont plus élevés en GB.....bien plus élevés! Je vous rappelle que sur une base 100 la GB est @ 110 après une dévaluation de plus de 20%......de la monnaie nationale.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :