Déficit, croissance... Bruxelles tempère (un peu) les ardeurs de Paris

 |   |  319  mots
Le ministre des Finances, Michel Sapin, défend le plan français à Bruxelles à partir de ce lundi. (Photo : Reuters)
Le ministre des Finances, Michel Sapin, défend le plan français à Bruxelles à partir de ce lundi. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
La Commission européenne publie ce lundi ses prévisions de croissance et de déficit. Pour la France, l'objectif de déficit à 3% du PIB en 2015 serait manqué de peu, et la croissance atteindrait 1,5%.

François Hollande et Michel Sapin pressentent de nettes améliorations pour l'économie française. La Commission européenne se montre légèrement moins enthousiaste. Ses prévisions de croissance et de déficit en zone euro publiées ce lundi se révèlent, pour la France en particulier, un peu plus pessimistes que les prévisions françaises, bien que de nettes améliorations soient anticipées. 

  • Déficit: un objectif manqué de peu

La Commission européenne prévoit un déficit à 3,4% du PIB en 2015, soit 0,6 points de plus que les 2,8% visés par Paris. Un objectif qui devait lui permettre de respecter le traité de Maastricht. La Commission européenne tablait sur un ratio dette/PIB de 3,9%. 

Après le remaniement ministériel en avril, le ministre des Finances, Michel Sapin avait indiqué que la France avait obtenu une "baisse de rythme" pour sa réduction de déficit, tout en niant fermement l'abandon de l'objectif de 3% en 2015. 

L'an dernier le déficit public du pays a atteint 4,3% du PIB l'an dernier au lieu des 4,1% attendus. Paris vise les 3,6% dès cette année. 

>> Le gouvernement parie sur la croissance et les économies pour rassurer Bruxelles

  • Croissance: 1,5% en 2015

Concernant la croissance, la Commission table sur 1% de hausse du PIB cette année et 1,5% l'an prochain, soit 0,2 points de moins que la prévision du gouvernement français. A titre de comparaison, le PIB a progressé de 0,3% en 2013. 

C'est avec ces chiffres en main ainsi que le plan d'économies de 50 milliards d'euros validé avec peine par les députés que le ministre des Finances, Michel Sapin, devra discuter à partir de ce lundi à Bruxelles, dans le cadre d'une réunion avec ses homologues européens. 

>> Michel Sapin à Bruxelles pour défendre le plan français

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/05/2014 à 16:03 :
c'est dur pour le petit peuple, des salaires qui stagnent, la rigueur pour tous sauf pour les dirigeants qui continuent de s'octroyer de juteuses rémunérations ....
a écrit le 06/05/2014 à 14:44 :
achetez français pour améliorer les chiffres pour Bruxelles!!!!!!
a écrit le 06/05/2014 à 10:51 :
Chez les Sapin tout va bien madame vient de passer un sejour a Maurice dans un hotel a 2000 euros la nuit !
a écrit le 06/05/2014 à 9:55 :
il faut dire aussi que l'Europe commence a connaitre la mauvaise foi des gouvernements français de gauche ou de droite , de toujours promettre et de remettre a demain ce qu'ils peuvent faire aujourd'hui , bref cette fois ils ne lâchent pas des yeux le gouvernement français qui essaie encore d'amadouer l'UE .. drôle et pathétique comme ambiance
a écrit le 06/05/2014 à 8:58 :
L'Europe chicane pour 0,5% sur un objectif de déficit et elle est incapable d'imposer une taxe de 0,1% sur les transactions financières...
a écrit le 06/05/2014 à 8:29 :
Au pouvoir depuis 40 ans en France, le PS et l' UMP ont offert aux Français : déficit publics abyssaux, explosion de la dette nationale, désindustrialisation, chomage de masse (5 millions de chomeurs en 2013), paupérisation de la population, politique d'analphabétisation et négationnisme, corruption, politique d'immigration de masse, de naturalisation et d'insécurité. Donc c'est sûr, on peut avoir confiance en eux !
Réponse de le 06/05/2014 à 9:02 :
@Ah ces démagos du PS et de l' UMP
Vous pensez donc que l'extrême droite aurait mieux fait? Je doute que fassiez plus confiance à l'extrême gauche...
Réponse de le 06/05/2014 à 11:16 :
Ce serait bien que ceux qui bossent pour la propagande Fhaine sur les réseaux s'identifient clairement. A moins qu'ils aient honte.
a écrit le 06/05/2014 à 7:13 :
Meme Bruxelles le dit...et quand je pense qu ils ont dit oui à l entree de la grece...je frissonne...
a écrit le 06/05/2014 à 1:04 :
Je soutiens a 1000 % les propos de CQFD (voir ci- dessous )
a écrit le 05/05/2014 à 22:07 :
Couacs, Couacs, Couacs, Couacs...que des bêtises dans ce gouvernement. C'est un scandale !
a écrit le 05/05/2014 à 18:48 :
la Commission européenne veut rétablir l'esclavage mais les français refusent cette "réforme structurelle". allez comprendre. les français ne veulent pas vivre dans la mondialisation
Réponse de le 06/05/2014 à 4:06 :
C'est faux, simplement la catégorie la plus conservatrice (FN ou Melanchon). heureusement que Bruxelles nous rappelle qu'il ne faut pas dépenser ce que l'on n'a pas ! le bon sens populaire n'appartient pas qu'aux peuples !
Réponse de le 06/05/2014 à 9:56 :
La commission europénne étant composée de 21 membres de droite sur 27 , elle n'allait quand même pas valider les chiffres d'un gouvernement socialiste , son but étant de décredibiliser au maximum ce gouvernement jusqu'àu retour de la droite au pouvoir.
a écrit le 05/05/2014 à 18:38 :
Bruxelles est une machine à ruiner les pays européens. Il est temps de s'en débarrasser.
Réponse de le 06/05/2014 à 4:13 :
Pour moi il est simplement temps de changer de mentalité en France, d'arrêter d'accuser les autres d'être responsables de nos propres faiblesses. D'accepter que notre modèle de société n'est pas la référence et n'est pas recherche, que la médiocrité ne doit pas être érigée en modèle. Enfin de savoir jouer avec les règles. L'Europe est une idée aussi belle que notre devise, sachons en profiter et le faire perdurer.
Réponse de le 06/05/2014 à 9:14 :
@Cafeine
L'Europe est une belle idée pour les idées des droites européennes, une Europe soumise au lobbies et ouverte aux idées néo-libérales (dois-je préciser Anglo-saxonnes?). L'Europe est verrouillée, pour s'en échapper, il faudra casser la porte.
a écrit le 05/05/2014 à 18:36 :
Les prévisions à la madame Soleil des "experts" de Bruxelles ou du FMI, on sait ce que ça donne ! Comment croire une seconde qu'avec un plan de 50 milliards d'Euros, on va créer de la croissance et des emplois ? Que font-ils ces mêmes "experts" du multiplicateur de Keynes qui pourtant a validé par le résultat qu'ils s'étaient largement trompés en Grèce, en Irlande, en Espagne, au Portugal, en Italie... enfin, partout où ces plans de réduction du déficit public ont été appliqués ?

On nous dit que le pacte de responsabilité va créer des emplois, mais personne n'y croit ! Tout le monde s'attend à ce que les entreprises refassent leurs marges. Encore une fois, on fait des promesses qui ne seront pas tenues. Rappelez-vous les "L'Europe, ce sera la prospérité et le plein emploi". Quels sont les faits aujourd'hui ? C'est cela qu'il faut regarder, ce sont les faits qui sanctionnent les politiques choisies. N'écoutez pas tous ces politiciens ou technocrates à mille lieues du quotidien des travailleurs. Informez-vous vraiment sur les institutions européennes et où se situe réellement le pouvoir, développez votre esprit critique. Sans cela, point de salut.
a écrit le 05/05/2014 à 17:50 :
On ne maîtrise pas les déficits parce qu'on ne veut pas asservir les dépenses aux recettes en structurant les recettes correctement : des redevances pour financer les services avec des budgets annexes réellement managés et des grands impôts à taux fixes (TVA et CSG) redistribués au prorata de points pour les transferts...
a écrit le 05/05/2014 à 17:23 :
a voir tous les commentaires on a l'impression que tous les politiques sont nuls ,de tous bords.et si les français se remettaient en question?ils s'apercevraient qu'il est impossible de mettre en place une politique cohérente si le peuple assisté ne produit pas un MINIMUM d'efforts!
Réponse de le 06/05/2014 à 8:30 :
oui, tous le politiques sont nuls, et ne pensent qu'à préserver leurs avantages
Réponse de le 06/05/2014 à 9:19 :
@ xcv
Présentez-vous et montrez de quoi vous êtes capable.
a écrit le 05/05/2014 à 17:12 :
Quand on pense à M. SAPIN qui jouait les gros bras lors de sa nomination à Bercy en menaçant Bruxelles de ses foudres tout çà pour aller en catimini se faire sermonner par la Commission Européenne !!! Ce gouvernement est le roi du double discours et prend les Français pour des imbéciles mais le plus grave c'est qu'il décrédibilise voire ridiculise la France !
a écrit le 05/05/2014 à 17:11 :
Erreur, le plan d'économie de le 50 milliards n'a pas été validé par le parlement ... Il y a simplement eu un vote de confiance du nouveau premier ministre ! on a très peu de détail pour le moment et il faut s'attendre à des contestations, des tractations et du lâcher de lest à chacun des votes des points du plan en son heure. Il est donc peu probable que les 50 milliards survivent à tout cela. Il a déjà lâché 5 milliards en quelques semaines ...
a écrit le 05/05/2014 à 17:07 :
le peuple est las de la rigueur et veut être entendu ! quand le peuple vote il n'est pas entendu : voyez le traité de Lisbonne - les riches aussi doivent participer à la rigueur et faire aussi des efforts ; le petit peuple veut survivre tout simplement et constate les abus et gâchis des mieux lotis....à quand un meilleur partage et des efforts de chacun ?
a écrit le 05/05/2014 à 16:31 :
Bon maintenant on sait que toutes les prévisions du gouvernement sont bidons, alors que fait la commission européenne pour dire à la France que ça suffit et qu il faut faire de vraies réformes au lieu d augmenter les impôts. LES FRANÇAIS veulent DES réformes pour sortir du trou mais le gouvernement ne fait rien dans ce sens depuis 2 ans , COURAGE
Réponse de le 05/05/2014 à 18:41 :
si on a tout privatisé, plein de gens sont en stage et cdd, on a l'euro, on est sous tutelle de Bruxelles, les entreprises sont plus puissante que les pays, on ne peut plus vivre avec un smic. les réformes ont été faites pendant 30 ans.
Réponse de le 06/05/2014 à 9:18 :
@Carlier
Il faut AUGMENTER les impôts des riches qui n'ont fait que baisser depuis 30 ans.
Ils en paient 2 fois moins que dans les années 80...
a écrit le 05/05/2014 à 16:07 :
Pourquoi aucun gouvernants ne fait comprendre aux français que c'est déjà l'Europe qui pilotent tous les pays ?
Concernant nos gournants français, il faut bien dire que plus personnes ne comprend rien à ce qu'ils disent car chacun contredit l'autre et le Président lui meme fait des discours auxquels seul lui croit comprendre quelque chose. Nous sommes en passe de devenir le plus mauvais pays d'Europe si ce n'est déjà fait au vu de la crédibilité que peut avoir la France avec un président qui ne sait pas ce qu'il dit.
Réponse de le 05/05/2014 à 18:00 :
Mais chacun sait que c'est Hollande qui dicte ses ordres au monde entier.... Enfin c'est ce qu'il voudrait que l'on croit!
Réponse de le 05/05/2014 à 18:43 :
c'est pas l'Europe, c'est l'Allemagne qui commande en France. L'Europe est une couverture
a écrit le 05/05/2014 à 15:52 :
Qu'ils le veuillent ou non, le chômage plafonnera et la courbe s'inversera. N'importe quel imbécile est en mesure de le dire sans risque de se tromper. Le tout est de savoir quand. Compter sur la méthode Coué est parfaitement insuffisant d'autant que le gouvernement nous joue la partition de trompettes depuis deux ans. Hollande, lors des entretiens pré-électoraux, nous avait même dit qu'il avait pris la mesure de la crise dont il niait l'existence deux semaines avant. Nous ne prendrons au sérieux ces politicards que quand ils nous prendrons au sérieux. En premier lieu, quand ils donneront l'exemple de la rigueur pour eux mêmes et leurs copains, mais j'ai cru comprendre que ce ne serait pas avant 2017... Curieux, non ? Je crains que l'opposition ne soit pas plus courageuse et qu'elle se défile quand elle viendra aux affaires et qu'elle devra réformer l'empilement administratif, faire disparaître les départements, forcer les communes à se concentrer, diminuer de la moitié les parlementaires, au besoin faire disparaître le Sénat, assemblée inutile sauf pour reloger les copains, abolir ce privilège extravagant de l'emploi à vie des fonctionnaires, mettre fin sans délai aux scandaleux régimes spéciaux, payer normalement les employés des assemblées nationales dont les rémunérations et les congés sont des insultes aux travailleurs du privé, etc..
a écrit le 05/05/2014 à 15:39 :
Bruxelles commence de nous les briser menues
a écrit le 05/05/2014 à 15:03 :
je me marre avec ces socialeux qui nous "gouvernent" tellement marre mais marre. Dégage bande de bras cassé!
a écrit le 05/05/2014 à 14:37 :
Tout cela s'ajoute, au conseil constitutionnel, à la cour des comptes....même dans une Tpe , ces amateurs auraient sautés depuis bien longtemps. Pas une déclaration qui ne soit contredite par une instance. Comment s'étonner ensuite de l'absentéisme aux élections, du rejet des politiques...Arrêtez la méthode Coué, il n'y a pas que des béotiens en France, vous vous adressez à des gens qui peuvent réfléchir, avoir l'esprit critique...en tout cas arrêtez ce déclaratif inutile et abêtissant.
a écrit le 05/05/2014 à 13:33 :
depuis 1870 la France ramasse des déculottées . Il y a bien un défaut atavique dans notre gouvernance . Un seul chemin : faire le GRAND ménage !
Réponse de le 05/05/2014 à 14:12 :
Des déculottées, la France en ramasse de deux types: 1. les éventuelles, toujours liées à la Commission Européenne et à la BCE ; et les périodiques, celles-ci en venant de la Court Européenne des Droits de l'Homme. Et nous, branchés sur le rugby et le foot, nous filons entre les gouttes...
Réponse de le 05/05/2014 à 14:34 :
On ne peut plus faire le grand ménage en France, le délabrement de notre économie ça ne date pas d'aujourd'hui. Avec l'UE, zone euro et les prêts à des économies en faillite (Grèce, Portugal...) la France a perdu son autonomie à gérer ses propres finances. On s'imbrique de plus en plus dans ce tunnel dont on ne verra peut-être jamais le bout.
a écrit le 05/05/2014 à 13:29 :
Des économies ?

L'UE coute a la France 7 milliards par an NET. (une fois les sois disant "aides" européennes retranchées, qui n'est sont pas puisque l'argent redistribué provient de nos impôts).

L'article 50 du TUE permet a n’importe quel état de sortir de l'UE a n'importe quel moment. qu'est-ce qu'on attends ?

L' UPR se présente aux européennes. A bon entendeur.
Réponse de le 05/05/2014 à 14:43 :
+1000. A part l'UPR (UPR.FR) point de salut. Dommage que les médias prennent le soin de cacher ce parti aux français. Comme disait Coluche "on ne dit pas toute la vérité à la télé, y a trop de gens qui regardent".
a écrit le 05/05/2014 à 13:26 :
Berlin n' a pas à nous dicter notre politique !
Réponse de le 05/05/2014 à 15:57 :
Ce n'est pas Berlin qui nous dicte notre politique mais c'est Berlin entre autres qui nous rappelle que la France est mal gérée depuis des décennies et que la monnaie commune ne peut vivre avec des états laxistes. Ce n'est pas Bruxelles qui est la cause de nos problèmes, c'est nous. Bruxelles n'est que le thermomètre et ce n'est pas en insultant le thermomètre qu'on règle nos propres problèmes
Réponse de le 05/05/2014 à 17:46 :
Alors réglons-les sans aller voir Bruxelles...
Réponse de le 05/05/2014 à 18:45 :
il n'ont qu'à garder leur monnaie de singe à Bruxelles.
a écrit le 05/05/2014 à 13:05 :
hollande en tête n'arrête pas de mentir
ce sont des incapables qui ont nié la crise avant de se la prendre de plein fouet avec leur programme débile
votons contre ces incapables le 25 Mai prochain aux Européennes !
a écrit le 05/05/2014 à 12:34 :
plan valls: gros cout de rabot. Zero reforme de structre
Réponse de le 05/05/2014 à 12:57 :
fillon gros coups de taxettes en tout genre ( la mieux celle pique nique) en tout genre, emprunts et emprunts, et zéro réforme de structure
Réponse de le 05/05/2014 à 13:00 :
Ben c'est sur qu'en vous lisant on se dit qu'il faut d'urgence réformer d'urgence l'éducation nationale.
Réponse de le 05/05/2014 à 17:32 :
Vous êtes rigolos avec vos réformes de structure, quand un politique honnête essaye d'en faire il se fait déboulonner tout de suite avec 1 million de personnes dans les rues. Combien d'élus de droite n'ont-ils pas défendu leur tribunal chéri au moment de la réforme de la justice ? Pour qu'il y ait une réforme de structure en France il faut un changement de régime ou une guerre (voir effectivement 1789 ou 1945).
a écrit le 05/05/2014 à 12:21 :
Il ne s'agit surtout, comme économies, que des ponctions supplémentaires pour les contribuables! Ce gouvernement ne fait aucune réforme réelle et continue ses dépenses.
a écrit le 05/05/2014 à 12:19 :
il faut supprimer les fonctionnaires bruxellois payés par le contribuable français. On fera des économies. Bruxelles a des comptes à rendre aux français sur l'euro, le non au réferendum et beaucoup de promesses non tenues
a écrit le 05/05/2014 à 12:09 :
Il ne s'agit nullement d'économie, ce gouvernement freine les dépenses mais ne réforme rien sur le fond. Il ne touche pas aux dépenses publiques, ni celles des collectivités locales qui vont s’empresser d'augmenter les impôts afin de pallier à la réduction des subventions de l'État. Pour le reste, la consommation et les rentrées de TVA seront décevantes et la dette va continuer d'augmenter.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :