Après la déroute des européennes, le gouvernement face aux (mauvais ? ) chiffres du chômage

 |   |  690  mots
Fin mars, malgré une quasi stabilisation, le nombre de chômeurs sans activité avait atteint un nouveau record: 3.349.300 en métropole
Fin mars, malgré une quasi stabilisation, le nombre de chômeurs sans activité avait atteint un nouveau record: 3.349.300 en métropole (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Selon l'Unedic, il ne faut pas attendre de baisse dans l'immédiat. La publication des chiffres officiels est attendue ce mercredi à 18h.

Trois jours après la déroute de la majorité aux européennes, que le ministre du Travail, François Rebsamen, attribue notamment au "ras-le-bol" des chômeurs, l'exécutif va affronter un exercice délicat mercredi à 18h: la publication du nombre d'inscrits à Pôle emploi fin avril.

Le Front national (24,85%) a remporté dimanche une victoire historique, devançant largement l'UMP (20,80%). De son côté, le PS est arrivé troisième (13,98%), enregistrant son plus mauvais score à ce scrutin.

Nouveau record fin mars

"Beaucoup de chômeurs ont émis un vote de ras-le-bol, de protestation", a estimé lundi François Rebsamen, en marge de la visite d'une agence Pôle emploi à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). Pour y répondre, "il faut aller plus vite, plus fort, il n'y a pas d'autres priorités que l'emploi."

Fin mars, malgré une quasi stabilisation, le nombre de chômeurs sans activité avait atteint un nouveau record: 3.349.300 en métropole. Pôle emploi avait alors enregistré 1.600 nouveaux inscrits dans la catégorie A (sans aucune activité) et 11.700 en incluant ceux qui exerçaient une petite activité.

Pas de baisse dans l'immédiat

Et selon l'Unédic, il ne faut pas attendre de baisse dans l'immédiat. Dans ses prévisions publiées la semaine dernière, l'organisme qui gère l'assurance chômage table sur une poursuite de la hausse, mais à un rythme ralenti, avec 103.200 demandeurs d'emploi sans activité supplémentaires en 2014 et 60.000 en 2015.

François Rebsamen affiche malgré tout son optimiste:

"On va y arriver, j'en suis sûr, je suis confiant même si ça ne se fait pas du jour au lendemain avec une baguette magique."

Si la situation s'est améliorée fin mars pour les moins de 25 ans (-0,8% sur un mois, -2,6% sur un an), elle a continué de s'aggraver pour les plus de 50 ans: +1% sur un mois, +11,8% sur un an.

Aussi, le gouvernement, qui a jusqu'à présent mis l'accent sur le chômage des jeunes, doit-il présenter d'ici la mi-juin un plan pour l'emploi des seniors. "L'alternance sera comprise dedans mais il y aura aussi des mesures que Pôle emploi devra mettre en oeuvre pour faciliter l'accueil, l'accompagnement, le suivi des seniors", a dévoilé François Rebsamen.

Tous âges confondus, l'exécutif mise sur le pacte de responsabilité, et ses 30 milliards d'euros de crédits d'impôt (CICE) et d'exonérations de cotisations patronales, pour créer jusqu'à 500.000 emplois à l'horizon 2017.

Pas de création d'emplois sans croissance du PIB

Mais le ministre du Travail a concédé à la mi-mai qu'une croissance nulle ne permettrait pas de créer des emplois, après que l'Insee eut annoncé une stabilité du PIB au premier trimestre alors que Bercy tablait sur une croissance de 0,1%.

"Une fois qu'on a mis en place tous les dispositifs de lutte pour l'emploi, après il faut la croissance, c'est vrai", a-t-il admis.

Malgré les chiffres du premier trimestre, le gouvernement a maintenu ses prévisions de croissance pour 2014 (1%) et pour 2015 (1,7%). Les économistes estiment en général que l'économie crée des emplois à partir d'une croissance moyenne annuelle de 1,5%.

De son côté, l'OCDE ne prévoit pas de baisse du chômage en métropole avant "fin 2015", tandis que la Commission européenne table, Outre-mer inclus, sur une hausse en 2014 et une baisse en 2015.

A plus long terme, François Rebsamen s'est fixé l'objectif de ramener le nombre de chômeurs sans activité "le plus près possible des trois millions" d'ici la fin du quinquennat de François Hollande en mai 2017.

Pas de baisse depuis octobre 2013

La baisse du chômage est "mon obsession, mon combat", a pour sa part déclaré début mai le président, estimant qu'il n'aurait pas la crédibilité nécessaire pour briguer un deuxième mandat si le chômage ne baissait pas d'ici 2017. Lundi, François Hollande a réaffirmé que:

"La priorité, c'est la croissance, c'est l'emploi, c'est l'investissement".

Depuis son élection en mai 2012, près de 425.000 nouveaux demandeurs d'emploi sans activité ont poussé la porte de Pôle emploi. L'établissement n'a plus enregistré de baisse des inscriptions depuis octobre 2013.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/05/2014 à 8:18 :
Mauvais, oui très mauvais les chiffres! on ne peut entrtenir à grands frais des bras cassés au gouvernement, et faire que le pays aille mieux....
a écrit le 29/05/2014 à 8:01 :
De déroute en déroute voici le travail de ce Président et de ces gouvernements depuis deux ans. Ils sont incapables de satisfaire les français, ils restent une seule solution la démission du locataire de l'Elysée et qu'il retourne dans sa Corrèze garder les bovins
a écrit le 29/05/2014 à 7:34 :
pas etonnant , les emplois crées aujourd'hui sont massivement du CDD , là aussi la crise est passée par là et aussi une économie en flux tendu , on va pas investir pour apres demain si demain on voit moins de clients .. créer des emplois les politiques eux ne se rendent pas compte .. de plus le chômage de longue durée explose .. logique plus la crise dure , moins les plus agés et les moins formés ont une chance de retrouver un emploi durable .. faudrait qu'on sorte une boite a outils plus .. moderne et sortant de l'ena
a écrit le 28/05/2014 à 21:39 :
Après la déconfiture des socialistes aux municipales voici aujourd’hui la décomposition des deux grands partis en France l’UMP et le PS au profit du Front National qui est le principal vainqueur des élections européennes. La politique en France va très mal. Elle est malade parce qu’elle a refusé de se faire soigner. En effet à gauche comme à droite nous sommes devant des politiciens qui s’entredéchirent et s’occupent plus de leurs carrières et de leurs intérêts personnels que des problèmes qui rongent profondément la France. Le score mémorable du FN ne signifie pas que les Français donnent crédit aux thèses extrémistes, cela ne veut absolument pas dire qu’il y a 25% de fachos en France. Tous les experts et les statistiques le démontrent affirment que le taux réel des vrais partisans du FN varie entre 5 et 8% au maximum. Ce pourcentage de 25% constitue plutôt un mouvement de contestation et de protestation à l’encontre de la politique du gouvernement et contre l’impuissance des politiciens de tous bords de résoudre divers problèmes : économie/finances, corruption, sécurité, perméabilité des frontières et immigration. C’est aussi et surtout un rejet de « l’Europe fédérale » avec son pouvoir central que l’on nous sert sans vergogne à Bruxelles depuis le traité de Maastricht. Si au départ l’on avait « bien » expliqué aux Européens qu’ils avaient le choix entre deux Europe (Europe des Nations et Europe fédérale) ils auraient sans aucun doute opté pour « l’Europe des Nations ».
Réponse de le 28/05/2014 à 22:39 :
bien vu votre exposé , je dirai tres juste
Réponse de le 29/05/2014 à 8:00 :
Je pense pas que ce soit la raison de score du FN
Les français en ont marre de la clique politique qui ment sans arrêt ne réforme rien et ne change finalement rien
Si l Europe était plus solidaire et un peu plus fédéral avec une harmonisation fiscale ça donnerai plus envie de la soutenir
Il faut mettre fin au bazar des Google amazon qui joue avec l Irlande et le Luxembourg pour ne pas payer d impôt
Sinon l Europe va disparaître
a écrit le 28/05/2014 à 18:01 :
14800 demandeurs d'emplois supplémentaires (+0.4 %) pour le mois d'avril. Source BFM-TV, 18h00.
a écrit le 28/05/2014 à 16:36 :
Hollande est un incapable.
a écrit le 28/05/2014 à 16:26 :
Les chiffres du chômage !
Les chiffres du chômage !
Les chiffres du chômage !
Vite !
Très vite !
...
YOUOOUUUUUUPPPPPPIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!
a écrit le 28/05/2014 à 16:15 :
oui pourquoi le gouvernement s'entete a continuer dans le meme chemin le chomage montera encore et encore . M.Hollande au vu des élections devrait demissionner ce serait plus SAGE et RESPONSABLE.
Réponse de le 28/05/2014 à 22:53 :
il ne le fera PAS! n'a pas la carrure!
Réponse de le 29/05/2014 à 8:20 :
n'est pas De Gaulle, qui veut !! quand on pense que tous ces sagoins se recommandent de lui MDR
a écrit le 28/05/2014 à 15:20 :
François Rebsamen: c'est sûr son passage a la LCR va l'aider a comprendre les problemes des entreprises en matiere de creation d'emploi.
Réponse de le 28/05/2014 à 16:29 :
pfffff
a écrit le 28/05/2014 à 13:43 :
Investisseurs etrangers!!! Venez investir en France! La France, pays des 35h, des infrastructures viellissantes et des syndicats qui vous traineront aux prud'homme si vous renvoyez un copain. La France, pays ou les charges salariales et patronales sont superieur aux salaires. Si vous avez la mauvaise idee de faire du profit, noubliez pas de payer les 33.33% !!! L'electricite pas cher? credit imot recherche?C'est du passe, maintenant c'est la taxe a 75% supportee par les entreprises et l'ecotaxe. Youhou !! Vivement la baisse du chomage.
a écrit le 28/05/2014 à 13:38 :
normalement les chiffres du chômage arrivent vers le 22/23 du mois .... là ça arrive juse après les élections, comme les perquisitions à l'UMP, des dates bien choisies!
Réponse de le 28/05/2014 à 14:03 :
eh! oui! Marine aurait fait dans ce cas mini 35 %, maisr rien de perdu! les Français commencent bien à piger, ça fait plaisir !
a écrit le 28/05/2014 à 13:05 :
Ça risque de mal finir !!
Quand on voit le discours minable de hollande sur ces priorités après la débâcle des européennes qui peut y croire une seconde
Le bateau coule le capitaine est neuneu et les matelots regardent ailleurs
Réponse de le 28/05/2014 à 13:40 :
" ça risque de mal finir ... ! "ça fait longtemps qu'on le pense, mais apparemment, on ne voit rien venir, c'est triste de dire ça, mais les Français sont rudement patients" !
Réponse de le 28/05/2014 à 22:33 :
car le jour ou ca va craquer quel malheur d'en arriver là ! le gouvernement essaie de se montrer aveugle hélas !
a écrit le 28/05/2014 à 12:35 :
Il faut un 1.5% de croissance du PIB pour une baisse du chômage. Au vu des prévisions surréalistes du gouvernement, une économie atone et des messages négatifs envoyés à l'étranger/investisseurs; autant dire que la courbe ne va pas s'inverser de si tôt.
a écrit le 28/05/2014 à 12:35 :
Il se passe des choses graves dans notre ville , des milices cette nuit pour faire le travail des crs ce matin, plusieurs municipalites du calaisis sont passes fn sous une etiquette ump
Réponse de le 28/05/2014 à 14:12 :
il y en a qui commencent à ouvrir les yeux....
a écrit le 28/05/2014 à 12:32 :
Droite ou gauche ou n'importe qui, à part à baisser les salaires au niveau cambodgien, ne pourront donner du travail dans un monde évoluant autour de l'augmentation des robots; Une nouvelle organisation sociale va devoir se faire jour l'accouchement sera certainement long voire très dur.
a écrit le 28/05/2014 à 12:17 :
Et l'inversion de la courbe, le retournement,,,???
a écrit le 28/05/2014 à 12:15 :
L'UMP et le PS ont de la chance : les Européennes ont eu lieu trois avant l'annonce des chiffres du chômage du mois d'avril, publiés ce 28 mai. Sinon, ils se seraient pris une branlée encore plus monumentale.
François Hollande, après ses tirades "Moi président je", sa tribune "L'Europe que je veux" nous a fait le coup lundi de son analyse du scrutin "Je suis européen" , toujours utilisant "JE" au mépris des Français. "Européen", comme si ce n'était pas bien de voter FN. Ce qui n'est pas bien, Hollande, c'est de laisser les frontières ouvertes, et de vouloir engager une réforme territoriale sans réflexion poussée, sans consulter les Français. Pour rappel, les Français ont rejeté le traité de Lisbonne, il a été voté par les parlementeurs, et Hollande n'a rien fait pour l'annuler. Alors HOLLANDE, tu n'as aucune légitimité désormais. Dégage.
Réponse de le 28/05/2014 à 15:32 :
et encore, l'UMP et le PS ont aussi bénéficié de l'avantage de la sortie du scandale UMP Copé après le scrutin...
a écrit le 28/05/2014 à 11:55 :
le chômage ne baissera pas , autant se leurrer , ce qui est rassurant quelque part c'est que cela concerne toute l'Europe et que bientôt les allemands vont aussi connaitre une forte envolée durable .. la crise n'est pas finie elle franchie une nouvelle étape qui risque d'être socialement très musclée pour les démagogues qu'ils soient au pouvoir ou pas et quelles solutions miracles vont'ils sortir de leurs chapeaux ? , on a tout utilisé depuis 40 ans et cela ne marche pas .. la politique de l'offre est un échec sauf au US ou ils font actuellement la politique de la demande .. mais si toute l'Europe fait de l'offre avec la chine et le reste du monde .. alors on risque d'en avoir des chômeurs
a écrit le 28/05/2014 à 11:42 :
seul les fonctionnaires et les personnels des entreprises publiques sont a l abris faite vos choix
a écrit le 28/05/2014 à 11:40 :
Trop d'illusion pour nos jeunes.
Il faut une nouvelle réorientation au niveau éducatif de notre système national.
Il y en aurait 820.000 emploies non pourvu en france, selon une étude du Conseil d'orientation pour l'emploi (COE) .
le COE chiffre à au moins 400.000 le nombre de tentatives de recrutement abandonnées chaque année en France.
Pourquoi?
Réponse de le 28/05/2014 à 11:57 :
sur les emplois non pourvus , ils sont payés combien ? 460 euro par mois ? , ils sont pour 24H ou 48 maxi ? , ils sont dans des conditions de travail très dure qu'un français bien lambda n'accepterait jamais de faire dans de telles conditions ? , avec aussi un leger mais alors leger foulage de gueule envers le chômeur qui serait un imbécile .??
Réponse de le 28/05/2014 à 13:37 :
ouais, vous êtes allés vous rendre compte un peu ce que c'est comme job? je vais vous le dire : des boulots difficiles, payés avec des cacahuètes, vous savez ce que l'on donne aux chimpanzés, des jobs avec lesquels on ne PEUT VIVRE! vous comprenez ça? une misère, c'est payé! et vous voudriez qu'on aille se crever pour ça? si ça vous intéresse, allez y donc....peso, je parle en connaissance de cause, bâtments, aides à la personne(parlons en !! ), restauration, charmant ! on ne pair plus les gens, maintenant, on leur donne l'aumône!!
Réponse de le 28/05/2014 à 16:29 :
Savez-vous de quels emplois sous-payés, vous parlez :

- télévendeur en centre d’appels : amplitude horaire de travail de 10 heures, mise en concurrence permanente avec les autres par des messages d’alerte colorés sur écran, consommation ouverte de drogue ou d’anxiolytiques à la pause, demande d’explications sur des appels enregistrés négatifs choisis par la hiérarchie, mobbing
- conditionneur à la chaine de produits : sous-effectif, matériel ancien, racisme anti-blanc, encadrement direct par des personnes illettrées, surveillance vidéo, violence physique et verbal, temps travaillé à la discrétion de l’encadrement direct, mouchardage, chronométrage des tâches à effectuer
- soudeur : perte progressive de la vision, bruit, chaleur, danger permanents
- aidant à domicile : nettoyer notamment le rectum de personnes âgées
- travailleur agricole : sous une température de 30/35° sans ombre, par une cadence rapide
- commercial en produits financiers/assurances : les français sont des nantis en ce moment (c’est bien connu), objectifs et pression intenables

Vous êtes toujours intéressé afin d’occuper ces postes payés entre 800 et 900 € à 30 km de votre domicile sans transport en commun ?
Réponse de le 28/05/2014 à 17:48 :
tout bonnement", de l'esclavage ! voilà, où nous en sommes arrivés.
a écrit le 28/05/2014 à 10:52 :
C est quand le changement et les réformes ???
Notre nouveau ministre du travail aurait sa place en Algérie c est pitoyable
Réponse de le 28/05/2014 à 13:59 :
Par contre votre commentaire nous illumine tous de votre intelligence.... C'est quand la fin des plaintes systématique de tous ces gens qui veulent de belles routes, de belles écoles, des soins de santé efficace et tout ça sans payer d'impôts ? Les vrais assistés ne sont pas ceux vous croyez. Et vous en faites parti.
a écrit le 28/05/2014 à 10:44 :
Deux amis se rencontrent :
- Alors tu n'as toujours pas trouvé de travail ? Tu es encore au chômage ?
- Ah ! Ne m'en parle pas ! On m'a proposé un boulot à Vire et un mois après, ils m'ont viré. Puis on m'en a proposé un autre à Limoges et deux semaines après ils m'ont limogé. Ensuite, j'en ai trouvé un à Lourdes : trois semaines après, j'étais lourdé.
Alors quand on m'a proposé un nouveau boulot à Castres...
Réponse de le 28/05/2014 à 22:42 :
ca fait du bien en cette periode un peu d'humour : bravo -
Réponse de le 28/05/2014 à 22:56 :
merci pour ce commentaire plein d'humour, c'est plaisant vu l'ambiance plus que morose de partout !
a écrit le 28/05/2014 à 10:34 :
Quand je vois que les pages de nos journaux sont envahies d'annonces concernant les liquidations des artisans de proximités, faudrait être fou pour croire que les chiffres du chômage seront bons ... Et que cela est dû à la mondialisation ...
Réponse de le 28/05/2014 à 11:32 :
Effectivement, dans ma région je n'entends parler que de fermetures de sites , de dégraissage de salariés et d'artisans qui déposent le bilan alors comment croire à une baisse du chômage dans les prochains mois.
Réponse de le 28/05/2014 à 12:19 :
Non, les commerces de proximité qui ferment c'est essentiellement dû aux grandes surfaces de banlieue et aux sites marchands sur internet, qui eux se portent excellemment bien, merci. Rien à voir avec la mondialisation ou l'Europe, ce sont les français eux mêmes qui scient la branche sur laquelle ils étaient trop confortablement assis.
Réponse de le 28/05/2014 à 13:42 :
On a fait une Europe avec des écarts de salaires minimal de 1 à 4, des écarts d'impôts incroyables entre la France et l'Irlande par exemple, des réglementations différentes ... Les romains il y a 2000 ans savaient que dans une écluse avant d'ouvrir les portes il faut avoir le même niveau des 2 cotés ... sinon c'est la déferlante, c'est ce qui arrive, on fait la "grande moyenne" à la baisse entre la France et la Roumanie, ça risque de secouer!
Réponse de le 28/05/2014 à 18:24 :
Non, les annonces légales concernent surtout des maçons, serrureriers, carreleurs, c'est-à-dire des métiers manuels parce qu'il n'y a plus de demandes.
Les grandes surfaces en banlieue ne sont pas concernées.
Quant à la mondialisation, on est bien d'accord, rien à voir, mais pas pour les mêmes raisons...
a écrit le 28/05/2014 à 9:50 :
Droite ou gauche, la baisse du chômage est illusoire dans les conditions actuelles.
La mondialisation qui a servi les intérêts des grands groupes est une catastrophe pour les entreprises moyennes et petites. N'en déplaise à Montebourg, nous ne réindustrialiserons jamais, ou tout le moins jamais au niveau de ce que ce fût dans les 30 "glorieuses".
Nous sommes contraints par la mondialisation et dans l'impossibilité d'en sortir. Les emplois, la compétitivité, la croissance sont des objectifs que nous ne pouvons plus atteindre, ailleurs on fera systématiquement moins cher. Ajoutons que nous importons une grande partie de notre énergie et de nos matières premières.
La mondialisation, c'est le nivellement par le bas, SAUF pour la minorité qui profite de ce nivellement et qui en voudra toujours plus. Le Monde depuis Reagan et Thatcher est néo-libéral, anglo-américain, tant que nous accepterons de jouer leur jeu nous perdrons.
Nous allons donc perdre encore longtemps. Pour gagner une guerre, il faut des moyens et avoir le courage d'attaquer sur le terrain de l'adversaire, même s'il paraît beaucoup plus fort. La démonstration ne vient-elle pas d'être faite par le FN? Je ne partage absolument pas leurs idées, mais le FAIT est qu'ils remportent des victoires.
a écrit le 28/05/2014 à 9:41 :
Il est notoire que les chiffres sont faux.l'anpe passe plus de temps a essayer de radier un maximum de chômeurs pour répondre à la pression des statistiques. Le financement de formation "qualifiante" payée une misère fait également partie de ce processus. La solution serait de laisser les entreprises former, et pas de deverser des millions a des formateur s privés qui sont incompetents concernant les demandes du marché, et brandissent constamment un miroir aux alouettes à une population en détresse.combien ne prennent même pas la peine de s' inscrire sachant que c'est peine perdue ? Combien tombent dans le système socialiste de l'assistanat, plus rémunérateur que la filière anpe/formation/recherche vaine d'emploi chez des employeurs frileux assommés de taxes en tout genre ?
Réponse de le 28/05/2014 à 11:51 :
coté formations qui sont détournés de leurs priorités réelles pour financer on ne sait trop quoi en réalité , l'assistanat pour payer des bas salaires via le contribuable a hauteur des cotisations payées par le dit contribuable , la bonne idée , ensuite on préférera des gens au noir ou encore des gens d'ailleurs qui sont pas regardant sur des abus .. quand aux vrais chômeurs qui galerent eux avec 5 ans de crise et les chaises musicales et les pressions .. c'est le titanic sans la musique
Réponse de le 28/05/2014 à 14:07 :
+ UN !
a écrit le 28/05/2014 à 9:28 :
Rebsamen manque un de crédibilité pour commenter la courbe du chomage qui finira nécessairement par s'inverser. C’est un sénateur qui n’a jamais rien su faire d’autre qu’afficher une tendre affection pour François Hollande, ce qui lui a valu son poste actuel au Ministère du Travail dans lequel il excelle, justement, à baratiner gentiment le journaliste.
a écrit le 28/05/2014 à 8:54 :
L'ombre de la récession plane sur la France et paralyse les esprits malgré de vaines exhortations à faire croire que la crise est derrière nous ce qui est un mensonge de plus.
Comment déclencher un sursaut quand l'état décourage toute initiative, toutes formes de profit par une fiscalité exubérante ? On récolte ce que l'on sème.
Réponse de le 29/05/2014 à 8:23 :
ce qui nous attend, c'est la Misère......
a écrit le 28/05/2014 à 8:42 :
lol il a decourage tt le monde... l'heure est au desinvestissement ( ca, ca prend du temps!!!!) , ca reduit les inegalites dans la prise de risque.... le reste suit ! ;-))))))))))))))
Réponse de le 28/05/2014 à 10:06 :
Quand ce sont les fonctionnaires qui créent les entreprises, la réussite est immédiate et la reprise puissante !
a écrit le 28/05/2014 à 8:41 :
Comme beaucoup d'administration publique Pôle emploi est une machine d'une inefficacité redoutable sauf à payer et entretenir des agents pour servir de décoration dans les agences. Toute cette dépense publique inutile devrait être distribuer aux entreprises et salariés du privé qui eux créent de la richesse et de la croissance. De plus, les agences d'intérim et cabinet de recrutement du secteur marchand assument largement et pleinement ce rôle avec plus d'efficacité.
Réponse de le 28/05/2014 à 9:09 :
Il est vrai que le libre marché et le privé connaissent des succès impressionnants...

Triste idéologue
Réponse de le 28/05/2014 à 9:18 :
C est la stricte vérité !!!!le pole emploi ne m a jamais trouvé un emploi c plutot grace a nos démarches individuelles qu on arrivent a retrouver un emploi en interim !!!!!le pole emploi est BON A MASQUER ET BIDOUILLER LES CHIFFRES !!!!!!!!
a écrit le 28/05/2014 à 8:22 :
Pour aller "plus vite et plus fort" il n'y a guère d'autre moyen que de déporter intégralement les charges vers l'impôt (TVA pour la retraite et l'assurance chômage, CSG pour la solidarité) voire de subventionner le SMIC par l'impôt négatif (via une allocation universelle par exemple).
Réponse de le 28/05/2014 à 9:09 :
Vite Théophile!! Rentre vite, les portes du Kolkhoze vont fermer pour la nuit!! On rêve!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :