UMP : NKM veut vendre le siège, acheté 40 millions d'euros

 |   |  276  mots
L'UMP avait dépensé 21 millions d'euros pour réhabiliter son siège de la rue de Vaugirard. (Photo : Reuters)
L'UMP avait dépensé 21 millions d'euros pour réhabiliter son siège de la rue de Vaugirard. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Nathalie Kosciusko-Morizet a appelé à "retrouver l'ADN de l'UMP" en privilégiant une alliance avec le centre et en vendant le nouveau siège, depuis 2011, qui "rappelle de mauvais souvenirs". Il avait coûté 40 millions d'euros.

La présidente du groupe UMP au Conseil de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet dit souhaiter un changement de nom et la vente du siège de l'UMP, dans une interview au Parisien/Aujourd'hui en France publié mardi, avant un bureau politique à haut risque.

"Je suis favorable à des actes symboliques forts comme le changement de nom de l'UMP. Je souhaite aussi que l'on vende notre siège, rue de Vaugirard. Il est froid, glacial, à présent il rappelle de mauvais souvenirs, et nous avons de toute façon besoin d'argent."

Habité par l'UMP depuis fin 2011, ce siège a coûté 40 millions d'euros au parti de droite, qui a dépensé plus dans la réhabilitation de cet ancien garage de 5.500 m² (21 millions d'euros) que lors de son achat (19 millions d'euros). La formation politique a dû s'endetter en contractant un prêt immobilier à hauteur de 35 millions d'euros sur 14 ans, écrivait alors Le Parisien

Privilégier l'alliance avec le centre

La députée de l'Essonne appelle également à "retrouver l'ADN de l'UMP, c'est à dire privilégier l'alliance entre la droite et le centre pour une alternative majoritaire et une alternative gagnante".

"Nous n'avons plus le droit à l'erreur. Il faut tourner la page et ne pas laisser l'UMP aux mains de ceux qui l'ont abîmée."

Déstabilisée par le scandale de l'affaire Bygmalion, l'UMP est en proie à une véritable guerre des chefs, depuis la démission de Jean-François Copé. Un bureau politique doit fixer ce mardi la date du prochain congrès et désigner une direction intérimaire, assurée jusqu'ici par trois anciens Premiers ministres, Jean-Pierre Raffarin, Alain Juppé et François Fillon. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/06/2014 à 22:39 :
C'est hallucinant de voir cette "valeur de siège" alors que ces ministres, membre des assemblé sont censé gagner moins de 20 000 euros/mois... 40 000 000 / 20 000 sa fait beaucoup de mois non...
a écrit le 10/06/2014 à 17:14 :
que cette ump degage Marine est la pour la relève malgré
le vieux radoteur !!
a écrit le 10/06/2014 à 17:12 :
Si on reprend les mêmes et on recommence avec un nom de parti différent et une adresse différente, ça change quoi? J'ai cotisé à l'UMP et j'ai voté deux fois pour Sarkozy. Ca suffit, le maquillage et le retour de l'homme prodige.
Si vous voulez reconstruire un parti, faites-le avec des jeunes, du sang neuf et une vision car les politiciens de métier on n'y croit plus. Pas de vision, pas d'éthique, pas de crédibilité!
a écrit le 10/06/2014 à 16:08 :
le seul responsable de la crise à l'ump c'est l'ambition: ils cherchent tous à se placer au lieu de faire le travail normal de l'opposition. Avec un minimum de solidarité l'affaire bygmalion ne serait qu'un peu de poils à gratter sans plus et NKM serait à la mairie de Paris.
a écrit le 10/06/2014 à 14:00 :
Balkanie est pret a l'acheter
a écrit le 10/06/2014 à 13:59 :
Oui l'ump le vend au quatar 100 millions mais en fait ils le paye 80 et donnent 20 millions en liquide ect ect ...
a écrit le 10/06/2014 à 13:14 :
NKM est intelligente ce qui la distingue de nombre de politiques . Elle ne soutient pas Sarkosy mais l' unité du parti. Elle sait très bien que Sarko est out . L'alliance avec
S. Goulard et M. De Sarnez est jouable contre la tentation de voir Bayrou tiré le centre vers la droite du PS ( SFIO bis ) !
a écrit le 10/06/2014 à 12:36 :
Une conduite assez cohérente de la part de nkm , mise a part qu elle continue a soutenir Sarkozy qui comme chacun sait est Un des responsables de la situation actuelle de l UMP.
Réponse de le 10/06/2014 à 15:02 :
attendez avant d'affirmer
a écrit le 10/06/2014 à 11:15 :
Céder le siège social c'est en effet une urgence pour les finances d'un parti devenu mégalo en termes de dépenses.
Changer de nom, ce sera nécessaire quand une ligne politique d'intérêt général aura été trouvée et que l'extrême droite décomplexée du parti aura été virée.
a écrit le 10/06/2014 à 10:00 :
Nouveau nom....? P.M.U ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :