Les députés PS veulent le dégel des pensions d'invalidité et des aides au logement

 |   |  447  mots
Nous avons acté le fait que nous déposerions un amendement demandant le dégel des indemnités sur l'invalidité et les accidents du travail et les maladies professionnelles, a déclaré le président du groupe PS, Bruno Le Roux.
"Nous avons acté le fait que nous déposerions un amendement demandant le dégel des indemnités sur l'invalidité et les accidents du travail et les maladies professionnelles", a déclaré le président du groupe PS, Bruno Le Roux. (Crédits : Reuters)
Les députés socialistes sont tombés d'accord mardi sur des amendements à apporter aux textes budgétaires concernant la Sécurité sociale. Parmi eux, le dégel des pensions d'invalidité et des allocations logement.

Des changements in-extremis. Les députés PS se sont mis d'accord pour demander des modifications à apporter au budget rectificatif de la Sécurité sociale pour 2014 (PLFSSR), présenté mercredi en Conseil des ministres. Ceux de 2014 comme de 2015 doivent en effet entériner le gel de certaines prestations sociales.

"Nous avons acté (...) le fait que nous déposerions un amendement demandant le dégel des indemnités sur l'invalidité et les accidents du travail et les maladies professionnelles", a déclaré le président du groupe PS, Bruno Le Roux, lors d'une conférence de presse.

S'entendre avec le gouvernement

Il a été "également décidé de déposer un amendement et de continuer la discussion avec le gouvernement - puisque là nous n'avons pas trouvé un terrain d'accord - sur le dégel des aides au logement au 1er octobre 2014", a-t-il ajouté.

Lors de leur réunion mardi matin en présence du Premier ministre Manuel Valls, les députés PS se sont accordés sur ces amendements qui seront portés par leur groupe dans les débats.

"Ce sont des avancées importantes", a salué auprès de l'AFP, l'élu des Hauts-de-Seine Jean-Marc Germain, un des "frondeurs" contestant la ligne économique du gouvernement, également porte-parole du groupe PS pour les projets de budgets de la Sécu.

Un retard dans les modifications

En raison d'une faille décelée par le Conseil d'Etat et révélée lundi, le gouvernement ne pouvait intégrer dès le PLFSSR le gel des pensions invalidité/accidents du travail. Mais il voulait l'intégrer dans le PLFSS pour 2015, qui doit être présenté à la rentrée.

Le gel des aides au logement, qui auraient dû être revalorisées le 1er octobre 2014, figure en revanche dans le budget rectificatif.

Des députés PS travaillaient depuis quelques temps avec le gouvernement pour étudier notamment des "aménagements sur l'entrée dans la taxe d'habitation", comme l'avait indiqué mi-mai le secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert.

Mardi matin, le groupe PS a "validé" le principe de la revalorisation des retraites de base inférieures à 1.200 euros, un geste annoncé fin avril par M. Valls, alors que les pensions supérieures ne seront pas revalorisées au 1er octobre (300 millions d'euros d'économies).

"Pour les retraites complémentaires, il y a un accord entre les partenaires sociaux gérant l'Agirc et l'Arcco et il n'appartient pas au Parlement de revenir dessus", contrairement aux souhaits de certains, a précisé M. Le Roux.

Les députés PS ont pour le reste validé les grandes lignes du projet de loi de finances rectificative (PLFR) et du PLFSSR.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/06/2014 à 20:53 :
Et les cas sociaux???? On les mets quand au boulot ceux là. L'économie irai bien mieux et on arrêterai de taper toujours sur les mêmes. Marre de payer pour un pays d'assistés
a écrit le 17/06/2014 à 17:45 :
par experience de proprietaire j'ai vu code secu pendant un an une personne incarcerée touche l'allocation logement ??????vu aussi femme parent (faux) isole n'a jamais pendant trois ans habité son logement integralement paye par la secu ??,

voir aussi rapport cours des comptes de ce jour (comment va t on financer ce cadeau ???

et BRUXELLESS PLUS CREDIBLE S4IL LAISSE FAIRE ,,,,,

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :