PIB français : la prévision de croissance de 1% en 2014 "peut parfaitement être atteinte"

 |   |  523  mots
Le  ministre des Finances Michel Sapin a encore réaffirmé sa conviction concernant les objectifs macroéconomiques du gouvernement lors d'une conférence de presse.
Le ministre des Finances Michel Sapin a encore réaffirmé sa conviction concernant les objectifs macroéconomiques du gouvernement lors d'une conférence de presse. (Crédits : reuters.com)
Le ministre des Finances se montre plus confiant que le Haut Conseil des Finances publiques.

La confiance reste de mise du côté de Bercy. Faisant allusion au Pacte de responsabilité et à la politique offensive de la Banque centrale européenne, le ministre des Finances Michel Sapin a encore réaffirmé sa conviction concernant les objectifs macroéconomiques du gouvernement lors d'une conférence de presse mercredi :

"La prévision de 1% peut parfaitement être atteinte grâce à (...) deux moteurs qui s'allument"

>> Sapin pressent une "amélioration profonde" de l'économie

 Le Haut conseil des Finances en doute

Une certaine assurance qui tranche avec les doutes émis par le Haut conseil des Finances publiques. L'organisme indépendant consultatif a en effet jugé mercredi "moins probable" d'arriver à ce chiffre au vu des derniers indicateurs:

"Avec une croissance nulle au 1e trimestre et un acquis de croissance de 0,3%, la prévision de croissance de 1,0% pour l'année 2014 suppose une forte accélération de l'activité à partir du 2e trimestre. Cette accélération n'apparaît pas dans les indicateurs conjoncturels, ce qui rend l'atteinte de l'objectif de croissance en 2014 moins probable".

Par "acquis de croissance", il entend la croissance qui serait observée sur l'ensemble de l'année si l'activité restait au niveau du 1er trimestre. Cet acquis dépend non seulement de la croissance constatée au 1er trimestre, mais également de celle des trois trimestres précédents.

Une reprise plus lente qu'escompté

Dans cet avis relatif aux projets de lois de finances rectificative et de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014, le Haut conseil précise en outre que la reprise économique est moins forte que prévu pour les "principaux pays avancés":

"La reprise de l'économie mondiale, qui joue un rôle essentiel dans le scénario du gouvernement, est plus lente qu'escompté. En particulier, la croissance des principaux pays avancés a été, au 1er trimestre de 2014, en deçà des attentes, notamment aux Etats-Unis et dans la zone euro. La France est par ailleurs confrontée à la concurrence renforcée de certains de ses voisins qui ont réalisé des gains de compétitivité importants"

Mais tout espoir n'est pas perdu puisque le conseil estime encore que:

"L'assouplissement supplémentaire de la politique monétaire de la Banque centrale européenne, annoncé le 5 juin, pourrait contribuer progressivement à l'amélioration de l'activité"

>> BCE: à quoi ressemblera un "QE" à l'européenne ?

Réduction d'un milliard d'impôts

Par ailleurs, notons que Michel Sapin a présenté mercredi en conseil des ministres un projet de collectif budgétaire gravant dans le marbre une réduction d'impôts de plus d'un milliard d'euros en faveur des ménages modestes, conjuguée à la poursuite de la réduction du déficit public.

Ce collectif est séparé en deux textes pour des raisons juridiques: le premier, le projet de loi de finances rectificatif (PLFR) a été adopté mercredi par le conseil des ministres et le second, le projet de loi de finances rectificatif de la sécurité sociale (PLFRSS) le sera la semaine prochaine.

------------------------

>> Pour aller plus loin :  1,8 million de ménages modestes ne paieront plus d'impôt sur le revenu

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/06/2014 à 9:27 :
Quand on entend les réponses faites par MM.Eckert et Sapin aux questions posées hier à l'AN sur le pacte de responsabilisé il y a vraiment de quoi être très inquiet, seuls ces deux ministres sont surs de leurs chiffres, de leurs prévisions : rien. Même à l'AN ils ne trouvent pas d'obstacle pour mettre ces socialistes en difficultés la gouvernance PS et ses alliés continuent à nous mener dans un marasme inéluctable mais qui va nous sortir de cette nullité actuelle ?
a écrit le 12/06/2014 à 8:14 :
al France et les Français s’appauvrissent , car avec 0 croissance depuis 7 ans et ce baby boom qui dure depuis autant, on devrait avoir une croissance de plus de 2% l'an, là des miettes! la France devrait faire moins de gosses, digne d'une république babanière
a écrit le 11/06/2014 à 23:11 :
Trop c'est trop !!! Jamais on n'aura entendu un ministre de l'emploi devenu ministre des finances parler autant et faire aussi peu... Qui va lui fermer son clapet, à celui-là ? FAITES LE TAIRE !
a écrit le 11/06/2014 à 17:42 :
c'est curieux ce besoin chez SAPIN de faire des prévisions qui ne se réalisent jamais
a écrit le 11/06/2014 à 16:41 :
Sapin c' est comme Hollande, des prévisions sur le taux de chômage, sur les prévisions de croissance, sur l' Etat du pays toutes fausses en définitive : ce ne sont pas des politiques fiables et sérieux mais des bricoleurs du système en train de couler à pic !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :