Soitec brille grâce à la taxation des exportations de panneaux solaires chinois

 |   |  358  mots
La décision de la Commission européenne de taxer les panneaux solaires venus de Chine profite à Soitec: le titre s'envole de 4%
La décision de la Commission européenne de taxer les panneaux solaires venus de Chine profite à Soitec: le titre s'envole de 4% (Crédits : AFP)
Soitec gagne 4% à l'ouverture, grâce à la décision de la commission européenne de taxer les importations de panneaux solaires chinois. Une bonne nouvelle pour le spécialiste du silicium sur isolant, qui avait accusé une perte record de 209,5 millions d'euros en 2012...

La volonté de la commission européenne de taxer provisoirement les importations de panneaux solaires chinois afin de se protéger de pratiques relevant du dumping profite à Soitec. Alors que la Commission européenne accuse Pékin de vendre ses panneaux solaires à un prix trop bas et décide en conséquence d'imposer des droits sur les panneaux fabriqués en Chine, Soitec (SOI.FR), s'envole en bourse de 4% pour se négocier à 3,13 euros.

Après avoir grimpé de près de 3% la veille, les volumes de transaction restent nourris, avec déjà plus d'un million de titres échangées depuis l'ouverture de la Bourse, à comparer aux 1,15 millions de titres échangés hier sur la séance. Après plusieurs années de pertes, le fabricant de composants pour les industries électronique et photovoltaïque vise un doublement de taille et un retour à la rentabilité à l'horizon 2015. Pour rappel, le spécialiste du silicium sur isolant a accusé une perte nette record de 209,5 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 262,9 millions.

Arkeon estime ainsi que les revenus générés par les secteurs de la mobilité (tablettes, smartphones) compenseront en grande partie la faiblesse persistante de la demande en ordinateurs personnels, et souligne les perspectives offertes par la montée en puissance du groupe dans l'énergie solaire dans les 18 à 24 prochains mois. Un optimisme à relativiser, Soitec ayant convenu que l'envol de la demande en smartphones et tablettes ne suffirait toujours pas à compenser la chute de la demande en ordinateurs portables.

Kepler Cheuvreux estime pour sa part que "le groupe devrait continuer de générer des pertes dans les trois prochaines années". De l'avis des analystes, la croissance viendra de la division solaire. Grâce aux contrats déjà signés, l'activité va engranger ses premiers revenus significatifs, et permettre à Soitec de s'inscrire en très forte croissance cette année. Pour les analystes, le chiffre d'affaires du groupe bondira de 70% en 2013-2014. Mais il faudra sans doute attendre l'exercice suivant pour que la division atteigne l'équilibre.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours du titre Soitec en direct

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :