Chômage : le gouvernement ne s'attend pas à un miracle en mai

Le nombre de chômeurs sans emploi en mai est publié ce jeudi. Déplorant un manque de croissance, le gouvernement mise, au mieux, sur une stabilisation.

3 mn

François Rebsamen, le ministre du Travail, s'attend au mieux à une stabilisation du nombre de chômeurs cette année. (Photo : Reuters)
François Rebsamen, le ministre du Travail, s'attend au mieux à une stabilisation du nombre de chômeurs cette année. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

Après le record de 3,364 millions atteint fin avril, Pôle emploi révèlera ce jeudi à 18h00 le nombre de chômeurs sans activité inscrits sur ses listes en mai, alors que l'Insee table sur une poursuite de la hausse du chômage cette année.

Objectif revu à la baisse

Le mois dernier, le gouvernement avait subi un nouveau coup dur après la débâcle des municipales, avec l'annonce d'une hausse de 14.800 demandeurs d'emploi en catégorie A (sans aucune activité) en métropole.

Depuis l'élection de François Hollande en mai 2012, environ 440.000 nouveaux demandeurs d'emploi sans activité ont poussé la porte de Pôle emploi.

Échaudé par l'échec de "l'inversion de la courbe du chômage" promise par le chef de l'Etat pour fin 2013, le ministre du Travail, François Rebsamen, s'est lui fixé l'objectif de ramener leur nombre "le plus près possible des trois millions" d'ici à la fin du quinquennat. François Hollande a lui-même estimé début mai qu'il n'aurait pas la crédibilité nécessaire pour briguer un second mandat si le chômage ne baissait pas avant 2017.

Pas assez de croissance

Mardi, avant la publication des prévisions de l'Insee, François Rebsamen s'est montré "très prudent", engageant les esprits à ne pas s'attendre à une embellie en 2014. Michel Sapin, le ministre des Finances, a carrément mis les pieds dans le plat ce matin au micro de RTL :

 "Le premier trimestre de cette année a été plat, trop plat, il est rare que cela fasse évoluer le chômage dans le bon sens."

Alors que le taux de chômage était de 9,7% en métropole au premier trimestre (10,1% avec l'outre-mer), François Rebsamen a modestement dit espérer une "stabilisation" cette année sous le seuil des 10%, avant une éventuelle diminution l'an prochain. Quelques heures plus tard, l'Institut de la statistique annonçait prévoir une légère hausse du chômage (+0,1 point) d'ici à la fin de l'année, en même temps qu'il douchait les espoirs du gouvernement en matière de croissance, en tablant sur seulement 0,7% là où l'exécutif espère 1%.

Doutes sur l'efficacité du pacte de responsabilité

Pour lutter, le gouvernement mise avant tout sur le pacte de responsabilité, en plus de son arsenal d'emplois aidés qu'il vient de consolider avec une rallonge de 45.000 emplois d'avenir pour les jeunes pas ou peu diplômés.

L'exécutif compte sur les 30 milliards d'allégements du coût du travail du pacte (20 milliards de crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi et 10 milliards d'exonérations de cotisations patronales) pour créer jusqu'à 500.000 emplois à l'horizon 2017.

La rapporteure générale du Budget à l'Assemblée, Valérie Rabault, est elle beaucoup moins optimiste. Dans son rapport sur le projet de loi de finances rectificative rendu public ce week-end, elle estime que le pacte pourrait créer au mieux 190.000 nouveaux emplois d'ici la fin du quinquennat.

Selon elle, les calculs du gouvernement font abstraction de l'impact récessif des 50 milliards d'euros d'économies, qui "pourraient entraîner la suppression de 250.000 emplois à horizon 2017". Un argument balayé par le ministre des Finances Michel Sapin, qui dénonce "des calculs en chambre", trop théoriques.

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 55
à écrit le 08/07/2014 à 19:17
Signaler
Le miracle c'est que Valls puisse encore valser. Du balai

à écrit le 27/06/2014 à 13:52
Signaler
"Chômage : le gouvernement ne s'attend pas à un miracle en mai" Ah bon??? On ne s'en était pas aperçu.....Parce que vous croyez qu'ils allaient faire quelque chose??? À la poubelle tout ça, et définitivement!!!!

à écrit le 27/06/2014 à 8:40
Signaler
"Travail, pas de miracle à l'horizon !"

à écrit le 27/06/2014 à 6:51
Signaler
Pour réduire le chomage et retrouver de la croissance, il faut financer les retraites par une taxe sur l'énergie, mais tout le monde est contre; pauvre France.

à écrit le 27/06/2014 à 6:41
Signaler
Il faut de toute urgence appliquer les conclusions de la note n°6 du conseil d'analyse économique.

à écrit le 26/06/2014 à 16:57
Signaler
L'INCOMPETENCE au pouvoir n'arrive à aucun résultatéconomique et les gouvernants s'en étonnent alors que leur poche sont pleines de nos taxes et impots. Ils ne peuvent plus motiver personne au développement économique, tout juste à la stagflation car...

le 26/06/2014 à 18:02
Signaler
et plus il y a de taxes moins nous aurons de croissance.

le 27/06/2014 à 6:23
Signaler
Tant que dans le pays, les entreprises privé et publique réduiront leurs effectif, le chômage augmentera. Et comme les autoentrepreneurs, beaucoup font faillite en créant leur entreprise, ça va pas s'arranger.

le 27/06/2014 à 6:45
Signaler
Ce n'est pas le niveau des taxes mais la base d'application: il faut taxer la consommation au lieu de la production;

à écrit le 26/06/2014 à 16:55
Signaler
Il y en a marre de ces clodos de la politique qui croient nous enfumer avec des chiffres bidon de chez bidon et qui de surcroît vivent grassement dans les palais de la République à nos frais. A quand un 1789 bis ?

le 27/06/2014 à 6:27
Signaler
Pas pour tout de suite. Quand on voit l'impacte des grèves (ex: SNCF il y a 1 semaine) et surtout de l'impopularité alors que ceux qui râlaient contre ces grèves vont bientôt râler contre l'augmentation des tarifs sans se rendre compte qu'une des con...

à écrit le 26/06/2014 à 16:31
Signaler
"permier trimestre plat" comme l'encephallogramme des membres du gouvernement

à écrit le 26/06/2014 à 16:07
Signaler
quand t on demande des personnes pour faire la plonge ou desservir dans un resto avec 5 ans d expérience faut pas s étonner que personne ne trouve du boulot

le 27/06/2014 à 6:30
Signaler
Quand on propose a un ingénieur un salaire de BAC+2, il l'accepte alors pourquoi ne pas demander toujours plus de qualifications? Il y a tellement de chômeur que le patron peut proposer ce qu'il veux, si une personne ne veux pas il y a en 10 qui atte...

à écrit le 26/06/2014 à 15:59
Signaler
La courbe du chômage qui devait descendre selon Hollande, notre prévisionniste national en 2013, remonte en permanence, les chocs de compétitivité et réformes fiscales annoncées ne verront jamais le jour : voilà pourquoi plus personne en France ne cr...

à écrit le 26/06/2014 à 15:58
Signaler
Pour consoler les français ?

le 27/06/2014 à 6:31
Signaler
Mais non; une augmentation du seuil minimal pour y avoir droit !

à écrit le 26/06/2014 à 15:57
Signaler
Mais l'aversion point son nez chez les électeurs.

à écrit le 26/06/2014 à 15:11
Signaler
D'ici la fin de l'année ,le pacte de responsabilité fera baisser fortement le chomage.certains secteurs risquent alors d'avoir du mal a recruter.les prévisions de croissance du gouvernement risquent meme d'etre dépassées!

le 26/06/2014 à 15:52
Signaler
HAHAHA!!!HAHAHAHA!!HAHA!!!! merci, j'en avais besoin

le 26/06/2014 à 16:29
Signaler
j'imprime votre post afin de pouvoir vous le ressortir à la fin de l'année

le 26/06/2014 à 17:03
Signaler
On finira par embaucher les élus ps dans le privé... Trop fort, élu ps meilleur que Bigard.

le 26/06/2014 à 18:08
Signaler
@élu ps: si ça continue, il faudra pas se vanter d'être un élu ps car les Français risques de ne pas attendre les élections et leurs demander des comptes directement dans la rue, cela va mal se passer.

le 26/06/2014 à 19:00
Signaler
Personne ne croit plus aux conneries socialistes en France : réveillez-vous un peu , enfin !!

le 27/06/2014 à 8:46
Signaler
a élu PS trop drôle , décidément vous me faites bien rire avec votre pacte .. cela ne va pas créer d'emploi juste donner un peu d'air aux entreprises concernées vu la frilosité des banques , mais sur l'emploi c'est pas parce qu'on donne qu'on crée .....

à écrit le 26/06/2014 à 14:04
Signaler
Qui s'attend à un miracle ? Chiche, qu'il se déclare !

le 27/06/2014 à 6:39
Signaler
Le miracle, c'est d'accepter d'augmenter le prix de l'énergie pour réduire le cout du travail, mais seriez-vous d'accord?

à écrit le 26/06/2014 à 13:11
Signaler
La récession mondiale continue ses ravages. Nous pourrons remercier les US pour les déluges mondiaux qu'ils ont engendré...

à écrit le 26/06/2014 à 13:06
Signaler
ça sent vraiment vraiment mauvais !!!

le 26/06/2014 à 13:14
Signaler
Mais non, Nain. C'est la suite logique d'un 1929 qui est amorti par les planches à billets, c'est tout. C'est Sorros qui a dit en début 2009 qu'il aurait mieux valu que le système s'écroule d'un coup, histoire que les populations ne puissent pas trop...

à écrit le 26/06/2014 à 12:56
Signaler
si si y'aura une nouvelle baisse de la hausse ! c'est un début !

le 26/06/2014 à 14:19
Signaler
et un renversement de l'amorce du "retournement" dans la voie choisie

à écrit le 26/06/2014 à 12:40
Signaler
"François Hollande a lui-même estimé début mai qu'il n'aurait pas la crédibilité nécessaire pour briguer un second mandat si le chômage ne baissait pas avant 2017." ... ah bah merde alors je savais qu'on reconnaissait les cons à ce qu'ils osent tout ...

à écrit le 26/06/2014 à 12:15
Signaler
Le pacte de responsabilte risque de ne pas se reveler efficace. Pour cause, chaque creation d'emploi couterait entre 60000 et 157000 Euros.

à écrit le 26/06/2014 à 11:58
Signaler
L'immobilier est trop cher. Cela repousse les primo accédants à la propriété. Les salaires des jeunes et de beaucoup d'employés sont trop faibles pour se loger. La taxation à tout va de l'automobiliste retarde là encore les jeunes générations à ac...

le 26/06/2014 à 12:13
Signaler
votez pour Fillon il va supprimer l'isf et augmenter la tva.

à écrit le 26/06/2014 à 11:34
Signaler
pourtant on a l'euro et on fait partie de l'union européenne à la différence de la Norvège et de la Suisse.

à écrit le 26/06/2014 à 10:51
Signaler
pour faire baisser le chomage il faut faire des reformes douloureuses comme une baisse des salaires pour pouvoir exporter mais les français ne veulent pas voir la réalité en face. Nous sommes en concurrence avec le reste du monde : il faut se réveill...

le 26/06/2014 à 11:33
Signaler
Baisse des salaires,vous n'y pensez pas:si nous baissons les salaires de nos grands patrons ,ils vont s'exiler a l'étranger.

à écrit le 26/06/2014 à 10:21
Signaler
Faut pas se décourager hollande a réussi a créer un emploie celui d'isabelle ianetta il n'est pas si mauvais que cela

le 26/06/2014 à 12:11
Signaler
C'est Nathalie Ianetta, et c'est pour étoffer son tableau de chasse ... Un vrai tombeur, ce françois ...

à écrit le 26/06/2014 à 10:15
Signaler
"Le gouvernement mise, au mieux...." il parie comme à la roulette ? C'est perdu d'avance. Plus sérieusement le gouvernement ne sait plus quoi faire bien entendu dans la mesure ou l'on considère que, à part de belles promesses, il a déjà fait quelque...

à écrit le 26/06/2014 à 10:13
Signaler
Quand on augmente les charges sociales les impots la tva les taxes il ne faut pas sortir de science po pour que le chomage explose et entraine la ruine des entreprises et des commerces .

à écrit le 26/06/2014 à 10:10
Signaler
avec hollande 1 millions de chomeurs en plus , 5 ans de perdue.

à écrit le 26/06/2014 à 10:07
Signaler
IL NE FAUT PAS REVER il faut de la confiance pour embaucher mais on ne sait toujours pas cequ'il y aura dans le pacte de responsabilité ,,,,?????tous les jours on annonce des cadeaux fiscaux sans son financement .de plus hier nouvelles taxes trans...

à écrit le 26/06/2014 à 9:55
Signaler
Tu parles ! c'était connu d'avance! pas besoin d'avoir fait l'école des nuls "l' ENA " !!

à écrit le 26/06/2014 à 9:52
Signaler
il faut acheter français pour faire baisser le chomage c'est la seule solution !

à écrit le 26/06/2014 à 9:36
Signaler
a ce jour aucune mesure sérieuse courageuse pour en sortir il faudra couper dans les privilèges tôt ou tard

le 26/06/2014 à 9:53
Signaler
on commence par vous.

le 26/06/2014 à 9:57
Signaler
ce sera JAMAIS ! économies sur TOUT, oui! en ce qui concernera le peuple, mais EUX , aucunement ! faut être un peu lucide et réaliste , Léonn !

à écrit le 26/06/2014 à 9:34
Signaler
Les français ne s'attendent pas à un miracle avec ce gouvernement

le 26/06/2014 à 18:08
Signaler
les entreprises quitteront la FRANCE et les gouvernants s'exileront aussi et nous laisseront ds la m---e.

le 26/06/2014 à 18:22
Signaler
...La Grèce...La Grèce......

à écrit le 26/06/2014 à 9:09
Signaler
Socialisme et croissance, oulà en voilà un paradoxe. Quand on récolte plus d'impôt que prévu, ils appellent ça une cagnotte. Il faut donc la dépenser pour créer de la croissance, sauf que bizarrement les cagnottes elles n'arrivent pas si souvent. La...

à écrit le 26/06/2014 à 8:54
Signaler
celui là il vient de découvrir l'eau chaude; enfin lui au moins est à l'abri financièrement (il paye l'ISF) et puis malgré son incompétence prouvée hélas depuis plus de deux ans, il est pote d'hollande, donc......les amis de mes amis....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.