La dette publique française proche des 2.000 milliards d'euros

 |   |  204  mots
Outre la dette de l'État, la dette publique au sens de Maastricht inclut celles des administrations de sécurité sociale (216,3 milliards fin mars), des administrations publiques locales (180,2 milliards) et des organismes divers d'administration centrale (12,2 milliards). (Photo : Reuters)
Outre la dette de l'État, la dette publique au sens de Maastricht inclut celles des administrations de sécurité sociale (216,3 milliards fin mars), des administrations publiques locales (180,2 milliards) et des organismes divers d'administration centrale (12,2 milliards). (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
La dette publique française atteignait 1.985,9 milliards fin mars, soit 93,6% du PIB, selon les statistiques publiées lundi par l'Insee

Bientôt les 2.000 milliards d'euros. La dette publique de la France a augmenté de 45,5 milliards d'euros au premier trimestre pour atteindre 1.985,9 milliards fin mars, soit 93,6% du PIB, selon les statistiques publiées lundi par l'Insee. Le ratio de dette sur PIB a ainsi augmenté de 1,8 point par rapport à fin 2013.

Sur le trimestre, la dette de l'État a augmenté de 43,3 milliards d'euros pour s'élever à 1.577,3 milliards, précise l'Insee dans un communiqué.

>> Lire : Sept pays de la zone euro dépasseront les 100% de dette publique cette année

Dette des administrations publiques locales en baisse

Outre la dette de l'État, la dette publique au sens de Maastricht inclut celles des administrations de sécurité sociale (216,3 milliards fin mars), des administrations publiques locales (180,2 milliards, en baisse de 2,1 milliards) et des organismes divers d'administration centrale (12,2 milliards).

La dette nette des administrations publiques s'élevait à 1.790,2 milliards d'euros fin mars, soit 84,4% du PIB, contre 83,9% fin 2013, en progression de 17,2 milliards sur trois mois, ajoute l'Insee. 

Selon l'Insee, "l'écart de 28,3 milliards entre cette progression et l'augmentation de 45,5 milliards de la dette brute traduit principalement la forte croissance de la trésorerie de l'État (+25,8 milliards) et, dans une moindre mesure, celle des administrations de sécurité sociale (+1,3 milliard)".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/10/2014 à 15:45 :
La vraie dette est sans doute du double mais il y a une omerta sur ce sujet, taux d'interêt obligent, mais tôt ou tard la vérité éclatera et l'on découvrira que la France et la Grèce sont dans la même situation
a écrit le 01/07/2014 à 12:42 :
Hollande va-t-il battre le record de Sarko ?? 600 Milliards d'euros en 5 ans ...!!!!
a écrit le 01/07/2014 à 11:19 :
les allemands payeront
a écrit le 01/07/2014 à 10:53 :
Nous sommes sous surveillance, de Bruxelles, on ferait dans le travail dissimulé, et la relance par les activités illicites. Et que dire de Bruxelles qui fait trafiquer les comptes de la Grèce? On appelle cela démocratie... c'est à voir.
a écrit le 01/07/2014 à 10:51 :
On fait dans l'austérité, l'Europe usine à gaz! On fait dans le chômagiste de masse! Le boomer looser à carrière canapé qui exclut 50% des diplômés français. On se paye une retraite à 50 ans au budget et on empêche les salariés précaires d'accéder à la vie active! On socialise les pertes, on fait des bules et en Espagne on saisit les logements et on pousse les citoyens au suicide! On appelle cela le développement, la civilisation!
a écrit le 01/07/2014 à 10:47 :
On nous annonce une baisse de la production et une austérité en perspectives, vu le déficit, des baisses de retraites, hausses du chômage, l'euthanasie de la croissance en monnaie forte par la normite maladive de la bureaucratie a de l'avenir! Et pour la relance de la r&d, on fait dans l'industrie à pédales et les droits fictifs?
a écrit le 01/07/2014 à 9:15 :
ça sent vraiment vraiment mauvais!
a écrit le 01/07/2014 à 9:12 :
LE JOUR OU LES DETENDEURS DE LA DETTE FERMERONT LE ROBINET POUR POUR POSSER LEURS CONDITIONS ILS SERONT LES MAITRES DU MONDE? ET AUJOUDHUI LES PLUS GROSSE BANQUES SONT CHINOISSE ???
a écrit le 01/07/2014 à 8:34 :
une solution, demander à la génération de mal élevé qui est devenus senior de payer un impôts pour rembourser en partie cette dette provenant de leur années d'insouciance, de gaspillage et autres allocs en tout genre! allez à la caisse la génération oisifs et mal élevée
Réponse de le 01/07/2014 à 12:40 :
cette génération vous propose de réviser votre orthographe...!!!
a écrit le 01/07/2014 à 7:29 :
Merci aux politiques professionnels UMP et PS qui dirigent la France depuis 40 ans. Force est de constater que leur situation personnelle évolue dans le sens inverse de celle de la France qui ne cesse de s'appauvrir. Nos politiques professionnels sont richissimes, des bourgeois millionnaires qui continuent de s'enrichir tout en votant des hausses d'impots aux Français et en nous déclarant qu' "il être généreux et savoir partager". A quand la banqueroute des Français ?
a écrit le 01/07/2014 à 7:17 :
Nous n'avons pas d'autres solutions, nous retraités, que de nous expatrier si l'on veut garder le peu qu'il nous reste. Plus nous payons, plus la dette augmente.
Réponse de le 01/07/2014 à 10:23 :
Non, absolument pas. Nos enfants et petits enfants auront encore plus de difficultés si nous les privons de ce que nous consommons en biens, services et impôts.Et ...on n'a jamais vu un coffre-fort suivre un corbillard!
Réponse de le 02/07/2014 à 1:08 :
"Plus nous payons, plus la dette augmente. " : Disent-ils en se battant pour des pensions indexées sur l'inflation et non sur les salaires de leurs petits enfants. Vous espérez juste conserver l'argent acquis en votant pour cette dette (Robiens, Scellier, APL intégrable à vos rentes, bonus écologiques, etc.) au profit de vos propres enfants en laissant la dette aux enfants des autres.
a écrit le 30/06/2014 à 23:48 :
enfin si la dette augmente aussi , c'est que la croissance économique est atone comme ailleurs en europe , donc pas étonnant qu'on ai ce résultat , madame merkel veut mettre tout le monde au pain sec , on récoltera donc que des dettes et une croissance virtuelle et en W
Réponse de le 01/07/2014 à 6:35 :
Avons nous d autres choix ? Car ne pas rembourser revient à laisser le problème à nos enfants !
Réponse de le 01/07/2014 à 10:27 :
Il est vital, de distinguer la "croissance à crédit" de la croissance résultant d'une augmentation de la production LOCALE de biens et services. On ne s'enrichit pas en augmentant l'argent de poche de ses enfants!
a écrit le 30/06/2014 à 20:44 :
En dollar ça fait pas beaucoup..... demandons à BNP de jouer la dette Française sur les marchés pétrole en dollar et on achète la rue de la paix et on met 4 hôtel et Hop, ya plus ...
a écrit le 30/06/2014 à 20:30 :
La nouvelle génération va morfler fort...
a écrit le 30/06/2014 à 20:23 :
Mieux que le MH370, la France décroche et voit les abysses s'approcher sans espoir de retour. This is the end, my friend...Apocalypse Now
a écrit le 30/06/2014 à 15:33 :
c'est en parlant fort qu'on devient haut parleur
a écrit le 30/06/2014 à 14:02 :
société caca pipi tata capitaliste !
a écrit le 30/06/2014 à 13:53 :
on ira tous au paradis on ira la la la
Réponse de le 01/07/2014 à 2:46 :
Au paradidala darladirladada
a écrit le 30/06/2014 à 13:44 :
Il faut quand même noter que les choses vont commencer à aller mieux en 2015 dans la majorité des pays européens selon les données publiées par la Tribune entre autres sur le lien cité : "Sept pays de la zone euro dépasseront les 100% de dette publique cette année"
Réponse de le 30/06/2014 à 21:10 :
Pour la dette privé c'est pas grave... puisque c'est privé, c'est forcément bon... Menfin
a écrit le 30/06/2014 à 13:42 :
Les politiques laissent maintenant une situation complètement dégradée, irrécupérable et sont grassement payés pour un résultat calamiteux. Merci la gauche, merci la droite et merci le centre. ! Merci Mitterrand, merci Chirac, merci Sarkozy, et merci Hollande qui devait sauver la France en 2012 !!
Réponse de le 30/06/2014 à 19:23 :
Le centre n'a pas été au pouvoir depuis 1981. Difficile de lui imputer la responsabilité de la dette. Quant au candidat du centre aux présidentielles cela a été le premier a s'alarmer de la dette, avant même la crise de 2007 et celui qui avait le programme le plus ambitieux sur la dette (réduction) en 2012.
a écrit le 30/06/2014 à 13:41 :
prenez pas le métro prenez le pouvoir !
a écrit le 30/06/2014 à 13:28 :
puisque nous avons un président normal!
a écrit le 30/06/2014 à 13:23 :
il parait que le gouvernement va organiser un pot géant pour fêter ça !
a écrit le 30/06/2014 à 13:09 :
ça sent vraiment vraiment mauvais !!!
a écrit le 30/06/2014 à 12:55 :
2002 : 800 milliards de dettes publiques
2012 après 10 ans de gouvernement de droite : 1800 milliards
2014 : 2000 milliards
Aussi nul les uns que les autres !!!
Réponse de le 30/06/2014 à 13:40 :
où est le problème ? la france vit avec une dette depuis des décennies! le pays a-t-il fait faillite ? Non! et les USA qui ont une dette 5 ou 6 fois plus importante que la notre ont-ils explosé; sont-ils au bord de la révolution ? ? NON; alors vivons avec notre dette sans s'alarmer toutes les heures !!!
Réponse de le 30/06/2014 à 14:01 :
censure qund tu nous tiens ! allez je tente à nouveau ma chance !

où est le probème ? la france vit avec un dette depuis des décennies! a-t-on fait faillite pour autant ? et les USA qui ont une dette 5 à 6 fois plus importante que la notre, ont ils explosé; sont-ils au bord de la révolution ? NON alors vivons avec notre dette sans nous alarmer toutes les heures !!!

(commentaire censuré 2 fois en quelques minutes)
Réponse de le 30/06/2014 à 23:12 :
Pourquoi parler de dette? Qui est le préteur ?
Réponse de le 30/06/2014 à 23:45 :
le vrai soucis de la dette c'est surtout qui la détient en fait , les italiens et japonais ne risquent pas grand chose , la dette du japon est beaucoup plus énorme que la france , mais les japonais détiennent leurs dettes comme les italiens , par contre les français depuis quelques années , eux dépendent de plus en plus de l'extérieur et cela peut nous mener comme la grece ou d'autres si la part augmente encore ..
a écrit le 30/06/2014 à 12:41 :
Les banques devront rembourser l'arnaque qui a été mis en place grâce aux politiciens (loi rothschild de 1973 et article 123 du traité de lisbonne 2005) pour asphyxier artificiellement les pays et les mettre sous tutelle bancaire.
a écrit le 30/06/2014 à 12:35 :
test
a écrit le 30/06/2014 à 12:04 :
A défaut de mieux, un moindre mal consisterait à "nationaliser" la dette française.
C'est à dire, faire en sorte qu'elle soit détenue à 100% par des français (institutions, entreprises, particuliers...).
Llà, au moins, l'Etat injecterait chaque année entre 30 et 40 milliards dans l'économie française, au lieu d'engraisser les organismes étrangers.
Soit 2 points de PIB!
Réponse de le 30/06/2014 à 23:47 :
euh cela existe déjà , cela s'appelle les assurances vies , donc rien de neuf là dedans , par contre taxer ces revenus là est dangereux car les nationaux placent leur argent dans du livret A et non plus dans de la dette ..
a écrit le 30/06/2014 à 11:54 :
il faut lutter contre l'optimisation fiscale !
a écrit le 30/06/2014 à 11:18 :
Les administrations publiques en doublon ou sans utilité, nombre de fonctionnaires publiques, territoriaux trop nombreux ou sans tâches de travail, éducation nationale en faillite, entreprises publiques ruineuses sncf, efd dont les agents sont les moins productifs de l'U.E. dans le secteur de l'énergie, etc, etc, etc, Tant que l'on s'attaquera pas au véritable cancer de notre économie la France restera une grande malade de l'Europe... voir agonisera définitivement.
a écrit le 30/06/2014 à 11:10 :
Mon commentaire ne semble pas passé, donc je le retape:
N'est-ce pas un problème qui tourne en rond? : la dette française est à plus de 75% détenue par des fonds étrangers, et dans ceux-là les fonds japonais sont en majorité; hors les Japonais sont eux-même fortement endettés.... donc qui va un jour rembourser? et dans quel ordre de créanciers ce serait?...
a écrit le 30/06/2014 à 11:02 :
Cet article fait un constat: L’état est endetté. La plupart des économistes font un consensus pour dire que les dettes sont une nécessite, c'est d'ailleurs pourquoi presque tous les états du monde sont endettés.

Notre Etat a toujours été endetté et cela n'a rien de nouveau, donc à quoi sert cet article ? Simplement à vous faire tirer des conclusions erronés d'après ce que j'ai vu dans les commentaires précédent.
La fonction publique est déjà en pleine réforme si si!
Les fonctionnaire sont une nécessité car si l’intérêt général et les services publics appartenaient au privé, les principes d'égalité seraient bafoués au profit des plus fortunés et l’intérêt général est rarement compatible avec le profit recherché par le privé. En gros la privatisation vous priverait de nombreux services et en plus ça couterait plus cher !

Conclusion: cette article est inutile, au mieux c'est encore un moyen détourné de critiquer le gouvernement et les fonctionnaire.
Réponse de le 30/06/2014 à 12:15 :
Tout cela est très bien, mais on paie chaque année pratiquement 50 milliards uniquement pour rembourser les intérêts de la dette (et non la dette). La dette est très bien pour ceux qui touchent ces énormes sommes, mais surement pas pour les peuples. Notre état n'a pas toujours été endetté, mais depuis 1973 ou l'état est obligé de passer par les banques privé pour emprunter. Et la dette ne fait que grossir (pour le plus grand bonheur de certain). Cela ressemble à une martingale ! Et étonnamment, avant cela ne posait pas problème, c'est pour cela que moi je dis que tout cela a été fait délibérément !
Réponse de le 30/06/2014 à 14:51 :
+ 1000
Réponse de le 30/06/2014 à 15:23 :
candide a raison
Réponse de le 02/07/2014 à 1:14 :
"Tout cela est très bien, mais on paie chaque année pratiquement 50 milliards uniquement pour rembourser les intérêts de la dette (et non la dette). " : On lâche combien pour maintenir les prix de l'immobilier entre les APL, les Scellier, les Duflot avec les magnifiques résultats qu'on connait?
"La dette est très bien pour ceux qui touchent ces énormes sommes, mais surement pas pour les peuples." : Quelle catégorie de la population a vu ces revenus flambés ces dernières années? Les infirmières? Les profs? Non : Les plus de 65 ans détenant l'immobilier subventionné!
Qu'ils cessent de demander plus de précarité pour les jeunes (fonctionnaires remplacés par des CDD) afin d'échapper aux taxes sur leur enrichissement sans cause!
a écrit le 30/06/2014 à 10:57 :
Pas d'inquiétudes si la France tombe l'Europe est kaput.Bonne journée Angela.
a écrit le 30/06/2014 à 10:40 :
Et moi qui pensais qu'avec les mesures mises en place par les socialistes en 2012, la machine allait repartir, et faire fondre la dette.
Me serais-je trompé?
Réponse de le 30/06/2014 à 12:20 :
Mon bon sens me laisse à penser qu'ils entrainent encore plus la France que prévu vers une économie atone et les conséquences que nous connaissons . Leur problème majeur leur idéologie . Une catastrophe pour la France .
a écrit le 30/06/2014 à 10:36 :
François devrait déposer le bilan. Sœur Ségolène et Arnaud Montebourg, le ministre du redressement, n'auront pas réussi. Le bateau continue à couler, l'eau a monté et franchi toutes les cloisons étanches.
a écrit le 30/06/2014 à 10:24 :
N'est-ce pas un problème qui tourne en vase clos? notre dette est détenue à 75% par des fonds étrangers; là-dedans les fonds japonais sont pour une grande part... mais les Japonais eux-mêmes sont endettés... qui va donc un jour rembourser? et dans quel ordre ce serait?...
a écrit le 30/06/2014 à 10:20 :
Ce qui est tragique c'est qu'on augmente toujours les impôts sans jamais rembouser et au contraire en continant à emprunter. Combien de temps cela va-t-il durer ? Nos politicastres sont des nuls au profit de leur carriérisme
a écrit le 30/06/2014 à 10:16 :
Le moment est venu pour que nos chères agences de notation américaines augmentent la note de la France. Quel cirque !....
a écrit le 30/06/2014 à 10:15 :
SAns réforme profonde de l'état, c'est à dire de diminution de ses couts, le sujet restera entier. Les impots et taxes étouffent l'économie, les fonctionnaires allourdissent son fonctionnement, les politiques ne savent pas la gérer. Il est temps de renouveller les personnes et les modèles de fonctionnement et PAR PITIE SANS LES SYNDICATS qui ont participé à la ruine rampante de la France.
Réponse de le 30/06/2014 à 10:41 :
Aucune chance, personne n'en a le courage.
Attendons donc la tutelle du FMI et le dépecage des plus beaux bijoux du pays.
a écrit le 30/06/2014 à 10:12 :
Avec le nouveau pib ( drogue - prostitution et trafic en tout genre estimé au doigt mouillé à x %... ).
Ne doutons pas une seconde que cela va s' effondrer dans un fracas d' enfer ( le japon, les us en premier, suivit de l' europe etc.. )
a écrit le 30/06/2014 à 10:07 :
N'est-il pas venu le temps de réduire considérablement et le nombre de parlementaires et le montant de leurs rémunérations. ,,,,????
Réponse de le 30/06/2014 à 10:15 :
si on compare avec la democratie americaine on ne devrait avoir que 20 senateurs et 50 deputés, à mon avis c'est bien assez, et on peux diviser par 10 le nombre de mairs et supprimer les conseils generaux
Réponse de le 30/06/2014 à 10:38 :
Et il faut continuer à le rappeler. Nombre de fois où je l'ai postée cette évidence si jamais un parlementaire passait par là. Mais non.
a écrit le 30/06/2014 à 10:00 :
le gouvernement doit faire la réforme fiscale promise pendant la campagne électorale pour atténuer la dette et promouvoir une réforme fiscale à l'échelle de l'Europe.
Car la dette profite à certains.
Réponse de le 30/06/2014 à 10:43 :
Mais elle a été faite la réforme!!
La taxe à 75%, la fin de la défiscalisation des heures sup, la taxation du capital au même niveau que le travail, la fiscalisation des mutuelles, la baisse de la franchise pour les héritages, le retour de l'ancien barème de l'ISF...
Avec un assez beau succès que le monde nous envie!
Réponse de le 30/06/2014 à 12:28 :
Elle a été faite et en plus ...à la hussarde .
Réponse de le 02/07/2014 à 1:19 :
Ca allait tellement mieux quand on expliquait aux ouvriers qu'ils larguaient 150 000 euros tous les dix ans à chacun de leurs enfants, qu'on faisait des chèques aux milliardaires, qu'on aidait papi à acheter de l'immobilier, qu'on aidait des gens à embaucher un jardinier ou une femme de ménage.
1 million de chômeur supplémentaire, 1800 milliards d'euro de dette, des villes accessibles aux seuls héritiers, etc.
Les points positifs? Les hordes d'agences immobilière qui ont remplacé les entreprises classiques? La hausse de 100% du marché du camping car? Le tourisme au Portugal et au Maroc?
a écrit le 30/06/2014 à 9:41 :
23 milliards de trésorerie en plus, de quoi se sentir riche à peu de frais. Vive l'Etat socialiste!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :