Conjoncture : les indicateurs restent dans le rouge

 |  | 725 mots
Lecture 4 min.
Les Français fréquentent de moins en moins les restaurants et les brasseries constate le Synhorcat
Les Français fréquentent de moins en moins les restaurants et les brasseries constate le Synhorcat (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Selon plusieurs enquêtes de conjoncture dévoilées ce lundi, l'activité s'est ralentie au deuxième trimestre. Aucune amélioration de la conjoncture n'est attendue pour le moment.

Les enquêtes de conjoncture publiées la semaine dernière étaient moroses. Celles dévoilées ce lundi ne le sont guère davantage.

Ainsi, dans le commerce et l'artisanat, la morosité est de mise. " Les résultats de la dernière enquête UPA / I+C portant sur la conjoncture et l'emploi dans l'artisanat et le commerce de proximité au premier semestre 2014 ne révèlent pas d'amélioration, ni sur le plan de la conjoncture ni sur le front de l'emploi. Seules 19% de ces entreprises ont embauché sur l'ensemble du premier semestre, en stagnation par rapport à 2013. Les entreprises de proximité qui ont créé plus de 100.000 entreprises et 600.000 emplois supplémentaires au cours des dix années qui ont précédé la crise de 2008, ont accusé une baisse de 1,5% de leur chiffre d'affaires au deuxième trimestre ", constate l'Union professionnelle artisanale (UPA) qui n'anticipe aucun retournement de l'activité cet été.

Le Pacte de responsabilité, une promesse pour l'instant

Selon cette enquête, près d'un tiers (30%) des chefs d'entreprise de l'artisanat et du commerce de proximité prévoient encore une baisse de chiffre d'affaires au cours du 3ème trimestre, tandis que 18% d'entre eux anticipent au contraire une activité plus soutenue, à commencer par les hôteliers-restaurateurs qui traditionnellement fondent des espoirs sur la période estivale. " Ces chiffres nous rappellent que le pacte de responsabilité n'a encore aucune réalité dans les entreprises et que l'accélération du calendrier de baisse du coût du travail réclamée par l'UPA était totalement justifiée " estime l'organisation patronale. Pour mémoire, le gouvernement estime que le Pacte de responsabilité permettra la création de 200.000 emplois d'ici 2017. Une estimation plusieurs fois contredite.

Dans l'hôtellerie-restauration, la reprise se fait toujours attendre. " Malgré les ponts du mois de mai et une météo clémente, le printemps a été morose dans l'hôtellerie-restauration en France ", selon une synthèse également publiée lundi par le Synhorcat, le syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs. Au deuxième trimestre, l'ensemble du secteur enregistre ainsi un chiffre d'affaires en baisse de 2,5% par rapport au même trimestre l'année précédente, selon l'enquête I+C/Synhorcat.

Baisse de la fréquentation dans les restaurants et les brasseries

Si l'hôtellerie a tiré son épingle du jeu, avec un chiffre d'affaires en hausse de 1% pour les hôtels, et une quasi-stabilisation pour les hôtels-restaurants (-0,5%), les restaurants et les brasseries ont souffert, affichant des baisses respectives de chiffre d'affaires de 4% et 7% sur la période.

" La tendance annuelle demeure orientée à la baisse, de l'ordre de -3% à l'issue du printemps. Pour ce qui concerne la restauration sur le plan national, l'activité est tendue, voire préoccupante. On constate une stabilité relative du nombre de clients mais leurs dépenses subissent de plein fouet la crise du pouvoir d'achat ", avertit Jean-Pierre Chedal, le président des restaurateurs au Synhorcat. Pour la saison estivale, les professionnels restent prudents, misant sur une stabilité de leur activité. En effet, 30% d'entre eux attendent une hausse d'activité dans les prochains mois quand 23% anticipent une baisse.

L'industrie continue de souffrir

Les services ne sont pas les seuls à souffrir. L'enquête trimestrielle de conjoncture dans l'industrie publiée par l'Insee le 23 juillet n'indiquait-elle pas que la compétitivité au deuxième trimestre 2014 restait dégradée sur le marché hors de l'Union européenne et se détériorait sur les marchés nationaux et européens ?

Dans le secteur des biens d'équipement de production, la baisse de l'activité manufacturière est confirmée en juin après un premier décrochage en mai en raison de la détérioration de la conjoncture. " L'affaiblissement de la demande provient à la fois du marché domestique et des marchés export. Et cette situation pourrait bien persister au cours de la période estivale d'autant que les premiers indicateurs de l'activité industrielle française de juillet ne vont pas dans le sens d'une amélioration ", note le Syndicat des machines et technologies de production, le Symop. Interrogés en début d'année par l'Insee, les chefs d'entreprises n'avaient -ils pas prévus d'augmenter de 4% leurs investissements cette année ? A moins que l'activité reparte au second semestre, cette prévision pourrait donc être prochainement révisée à la baisse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/07/2014 à 18:31 :
Et si la règle des 3% de déficit autorisé était devenu obsolète ?
a écrit le 29/07/2014 à 18:27 :
Ces élus et autres dirigeants sont complètement a côté de la plaque !!! Ils devraient sortir un peu et voir tous les magasins qui ferment boutique à cause de charges beaucoup trop élevés pour un chiffre d'affaires en net baisse ! Et pour les ménages français de la classe moyenne même le Lidl est devenu trop cher !! Faut se rendre compte un peu de la réalité au lieu de soutenir coûte que coûte que tout ira bien. Moi maintenant j'attends le Messi et ce sera ni Hollande ni Sarko !!!
a écrit le 29/07/2014 à 13:52 :
Voici peut être une piste pour expliquer ce qui est en train de se passer : J'ai un ami qui fait régulièrement des extras comme serveur dans un golf de la region parisienne, et depuis quelque temps son patron lui donne de moins en moins de missions car il y a de moins en moins de monde au golf, pour la simple rraison que les habitués qui sont des patrons et grands financiers, ont carrément quitté la France !
a écrit le 29/07/2014 à 13:11 :
Qu'est-ce que la justice?
La précarité du travail et le chômage augmentent alors qu'on augmente le nombre de fonctionnaires... Seulement nos chômeurs n'ont pas de foyer possible, de retraite financée par les autres. On tire sur des professions précaires comme les taxis ou les juristes, quid des status?
Quelle sont nos indicateurs? Bâtiment en berne, veut-on loger la population à bon marché comme en Allemagne ou bien réduire la population? On parle désindustrialisation rapide, 8/10 pour une politique de R&D, par exemple on ne fait pas d'ordinateurs. On serait concurrencés par les US. Notre PMI est déprécié de 15%, le PIB stagne hors inflation depuis 2009. On compte 60000 entreprises de moins. La fiscalité sur la production est forte, on parle de 100 milliards. 4500 ETI contre 12000 en Allemagne. Le déficit en est à 49 milliards... On entend dire que la France menace l'Euro... Notre faible croissance plombe la zone.
50% de diplômés au chômage et entre 25 et 50% de jeunes... pourquoi on ne fait pas de croissance ou des plans de départs volontaires alors qu'on compte 90% de CDD pour les embauches?
Dans notre cycle séculaire, la croissance se réduit, 2% de moyenne au XXe siècle, la productivité aussi. Avec les crises de 2000 et 2009, c'est l'hiver de Kondratiev, le précédent hiver c'était les années 30... on voit une poussée d'extrême avec une activité qu'on ne rétablit pas.
Pour les soldes la consommation baisse, comme en 2013, on nous publie le moral des travailleurs est bas, -20% au 2e trimestre pour la construction, 60 000 entreprises de moins l'an dernier.
Notre déficit augmente, on va vers une austérité comme dans le sud... sans redresser la croissance. Notre déficit relance l'importation sans faire d'emplois en France, en particulier 50% de nos échanges sont avec l'Allemagne. On relance les emplois chez nos voisins...
Les dépenses des collectivités ont augmenté de 3,2% en 2013, on ferait des grands projets non rentables type tunnel sous les Alpes?
Nous avons une valeur ajoutée marchande de la sphère productive égale aux 2/3 des Allemands et une sphère administrative plus élevée de 10% du PIB...
on fait du PIB EN CARTON? Pouvez-vous commenter: pendant que les français font des papiers, les Allemands produisent...
a écrit le 29/07/2014 à 11:27 :
A la vue de la photo de l'article, la conjoncture n'est pas mauvaise pour tout le monde .
Je n'ai jamais cela dans mon assiette.
a écrit le 29/07/2014 à 10:39 :
Les rois des plats congelés.
a écrit le 29/07/2014 à 9:59 :
Il faut que l'Etat fasse des économies pour diminuer les prélèvements et faire que nos entreprises baissent leurs prix. Pour l'instant la seule parade que j'ai trouvé pour ne pas trop perdre de pouvoir d'achat, c'est acheter à l'étranger dans les boutiques ou sur internet en direct mais à l'étranger.
Redonnez mois un pouvoir d'achat normal non chargé par l'Etat.
a écrit le 29/07/2014 à 9:57 :
Je suis frontalier, je vais au restaurant en Espagne, je passe ma journée la bas, je fais toutes les corses pour la semaine et je recommence. On vit ainsi un peu mieux et je n'engraisse osa tout le système.
a écrit le 29/07/2014 à 9:36 :
"Les indicateurs sont dans le rouge ..."
Sur la photo, c'est du Bordeau ou du Bourgogne ?
a écrit le 29/07/2014 à 8:21 :
Que les politiciens montrent l'exemple d'économie. C'est en montrant l'exemple par la suppression des avantages tels que appartements de fonction, voitures de fonction et tout autre avantages qu'ils seront pris au sérieux. Ils ont un salaire Non ?
a écrit le 29/07/2014 à 7:51 :
Bah, la conjoncture, la conjoncture!...ça ne va pas si mal que cela ; nous allons accueillir des Chrétiens de Syrie qui sont pourchassés, F H ollande a donné 3 millions d'aides humanitaires pour Gaza, ok, mais en plus 11 MILLIONS D'eur pour Gaza, encore, donc,; qui parle de difficile conjoncture? !!!
Réponse de le 29/07/2014 à 9:07 :
Chrétiens de d'Irak, pardon...
Réponse de le 29/07/2014 à 9:46 :
Vous parlez des chrétiens, d'ailleurs vous ne savez pas d'où ils viennent vois avez oublié de nombreuses populations qui ne sont pas chrétiennes, alors votre commentaire on s'en tape.
Réponse de le 29/07/2014 à 10:29 :
et on les prend où, tous ces ronds?!!!!!!!!!
Réponse de le 29/07/2014 à 10:34 :
si vous vous en tapez, alors que ce com est pour démontrer, que justement, faut croire que nos caisses ne sont "pas si vides que cela", vous n'êtes , du tout obligé de le lire, le commentaire, mon pauvre !
Réponse de le 29/07/2014 à 15:18 :
Les commentaires sont faits pour être lus et ils sont contradictoires, si vous ne supportez pas n'écrivez pas. La formule mon pauvre date des grands parents, merci on a compris.
a écrit le 29/07/2014 à 2:36 :
ils ont étouffé le business; trop tard pour revenir en arrière, le mal est fait
a écrit le 28/07/2014 à 21:58 :
L'industrie continue de s'effondrer ;
il faut bien faire le constat de ce que les Présidents des Régions, des Départements et des grandes Agglomérations sont des plus laxistes, ne répondent pas aux porteurs de projets industriels.
Pour le gouvernement, les réponses sont du niveau zero, 2 lignes de politesse proche du mépris.
Alors comme de surcroît les instruits aux diplômées datés frelatés de l'ex Oseo ex Anvar actuellement BPI sont de la plus grande négligence,
l'on ne peut en aucun cas envisager une reprise.
Le désert industriel se répand sans que bouge une oreille notre fier 1er Ministre de la plus grande incompétence économique, venu d'Espagne ou il est né et de famille casée en Suisse, Cahuzac ne doit pas être bien loin.
a écrit le 28/07/2014 à 20:33 :
C'est quand les soldes au Trésor Public que j'en profite un peu ?
a écrit le 28/07/2014 à 20:12 :
La France en rade ! Moi Président, le changement c'est maintenant !
a écrit le 28/07/2014 à 20:08 :
Bientot, la reprise sera la avec l'allegement des impots pour les classes dite moyenne !!!
Les autres continueront a être étranglé par les impots et taxe en tout genre et l'économie continuera à se casser la gueule... A oui, n'oubliez pas non plus de faire des cadeaux aux tres grande entreprises pour qu'elles continuent à gaver leurs actionnaires et licencier leurs salariés...
a écrit le 28/07/2014 à 20:06 :
J'ai jamais vu un niveau de commentaires aussi nul sur La Tribune .Je pense que ceux qui ont des capacités d'analyses sont partis butiner ailleurs, ce que je vais m'empresser de faire .Les journalistes semblent faire leur boulot mais alors les commentaires ..........
Réponse de le 28/07/2014 à 20:25 :
Il faut bien reconnaître que le votre n'apporte pas non plus d'avancée sur le sujet...
Réponse de le 29/07/2014 à 7:53 :
"on butine", où l'on peut.....
a écrit le 28/07/2014 à 19:59 :
Il y en a qui ont droit aux restaurants gastronomiques, d'autres font leurs courses à Lidl, et mangent Lidl, c'est ça la France, il en faut pour tous les goûts !(et d'autres les restos du coeur et les fins de marchés !! )
a écrit le 28/07/2014 à 19:49 :
Fruits & légumes arrivent d'Espagne à la criée à Paris à 50cts d'euros le kg! voir les marges chopées par les intermédiaires au passage! et les pauvres maraichers français vendent le kg, 2 fois plus cher, trop de charges chez nous, ils ne s'en sortent plus! réunion avec LeFoll, qui trouve cela "anormal", mais depuis le temps, sachant tout cela, que fait-il? que font ils au gouvernement??? ! toujours des paroles, JAMAIS D'ACTES en France !! on s'écoute parler, c'est tout !! on ne s'en sortira jamais avec de tels individus !!
a écrit le 28/07/2014 à 19:24 :
Hollande nous a dit sue tous allait bien !le chômage en baisse ! La croissance en hausse ! Les impôts en baisse ! ... arrêter le ! 2017 vite !
Réponse de le 28/07/2014 à 19:53 :
c est la faute à sarko
Réponse de le 28/07/2014 à 22:58 :
C est surtout la faute a tous ceux qui ont voter hollande les votant bisoursouse ayant pour un sans programme sarko vite
a écrit le 28/07/2014 à 19:19 :
je suis commercial sur la côte dans le sud de la france dans la vente de produits saissonniers. Tous les restaurateurs au bord des plages m'on dit avoir une baisse de 30% de leur CA sur le mois de juillet.
Réponse de le 28/07/2014 à 19:45 :
Au resto dans la même zone à 14:30 on me répond :"monsieur nos cuisines sont éteintes". Alors qu'ils vendent du sous vide... Cherchez l'erreur!
Réponse de le 28/07/2014 à 20:27 :
Vu les prix prohibitifs pratiqués, il n'y a rien d'étonnant vu la conjoncture actuelle.
Réponse de le 29/07/2014 à 9:51 :
Je ne comprends pas que des aillent encore au resto, on bouffe de la mer.., la qualité des produits il n'y en a plus. À Argeles sur mer le LIDL fait fortune les restaurateurs de la plage achètent tout chez eux même le pinard dans des bouteilles en plastique qu'ils revendent cinq euros le quart. Comme tous les soirs on voit des camionnettes faire les poubelles je n'ose imaginer la suie. Pour les contrôles il n'y en a pas.
a écrit le 28/07/2014 à 19:03 :
le gouvernement est bloqué par un patronnat rétrograde et incompétent..il faut taxer lourdement les entreprises qui n'embauchent pas et ne font pas d'investissement.il faut diminuer les aides aux entreprises et les réorienter vers le secteur des collectivités dont l'activité reste dynamique.c'est du bon sens!
Réponse de le 28/07/2014 à 19:28 :
@ élu ps, c'est exactement le contraire qu'il faut faire.Le taux de marge en France est le plus bas d'europe.
Réponse de le 28/07/2014 à 19:29 :
Avec de tels idées on comprend pourquoi le chômage est en exponentiel hausse et une croissance négative .ne pas voter pour vous c est maintenant !
Réponse de le 28/07/2014 à 19:43 :
c'est un troll!
Réponse de le 28/07/2014 à 21:57 :
Élu PS
Votre logiciel de pensée en économie me semble bien bloqué sur le 19ème siècle
Réponse de le 29/07/2014 à 5:35 :
Chiche.
Réponse de le 29/07/2014 à 18:19 :
LOL vous êtes bien un fonctionnaire vous
a écrit le 28/07/2014 à 18:55 :
Oh comme c'est bizarre, pourtant avec 100 milliards d'impôts supplémentaires, des réformes idiotes, des recrutements de fonctionnaires, des dépenses supplémentaires inutiles, et de belles paroles pour le pacte de médiocrité, le pouvoir socialiste a fait tout ce qu'il pouvait, et cela ne marche toujours pas, c'est vraiment à désespérer des Français. La prochaine étape c'est quoi, la Grèce ?
a écrit le 28/07/2014 à 18:31 :
C'est la table de l'Elysee sur la photo? La ou il n'y a pas de crise....,
Réponse de le 28/07/2014 à 19:51 :
ben, tiens ! les meilleurs mets, meilleures viandes, poissons, meilleurs crus, faudrait voir les montants de frais de "bouche", de nos chers "gouvernants !!
Réponse de le 29/07/2014 à 9:54 :
Un reportage à la télé, lors d'un repas avec des convives c'était le caviar à la grande cuillère. Le changement c'est maintenant. Regardez deux photos de Flamby la première lors de sa campagne présidentielle, la seconde maintenant si vous ne voyez pas de différence il vous faut des lunettes danoises à 500 euros comme les siennes bien entendu il faudra ajouter les verres. La crise c'est pour tout le monde sauf pour les bobos de gauche.
a écrit le 28/07/2014 à 18:28 :
Crédit est mort.
a écrit le 28/07/2014 à 18:25 :
Puisque ceux qui font des profits continu d'épargner et de ne pas invertir se sont les gouvernements qui confisqueront l'épargne. La situation n'est pas mauvaise pour tous ...
a écrit le 28/07/2014 à 18:17 :
Je propose à François de concevoir un "compte pénibilité" pour entreprendre !!!!!! sic!... et un compte facilité pour les fonctionnaires !
a écrit le 28/07/2014 à 18:15 :
Merci Hollande pour ta politique: la reprise est la!!
Tu as réussi à enfoncer les français et à détruire l'industrie! En si peu de temps, chapeau l'artiste!
Réponse de le 28/07/2014 à 18:17 :
Il a déclaré qu'il fallait le juger sur son bilan ... Je crois qu'on n'aura pas besoin d'attendre 2017 pour voir les résultats ...
Réponse de le 28/07/2014 à 18:27 :
"Paul emploi" .... 1ere entreprise de France !
Réponse de le 28/07/2014 à 19:52 :
bilan?? NUL NUL et RENUL !!!
a écrit le 28/07/2014 à 17:39 :
'" l'industrie continue de souffrir"...comme tout le reste, ainsi que les Français !!
Réponse de le 28/07/2014 à 18:26 :
Pas tous les français ... Sauf les politiciens ...
Réponse de le 29/07/2014 à 7:57 :
vous avez entièrement raison! aucun problème pour eux, la mauvaise conjoncture, eux, ne connaissent pas !
a écrit le 28/07/2014 à 17:29 :
Les resto son étonnés de la baisse de la clientèle et de sa dépense, mais ne devaient-ils pas, ne pas augmenter leurs prix et embaucher, avec le cadeau fiscal fait par le gouvernement "sarko" !!!
Réponse de le 28/07/2014 à 17:56 :
Cadeau supprimé par Hollande! Et tant pis pour ceux qui avaient déjà embauché.
Réponse de le 29/07/2014 à 10:56 :
@ robert
le cadeau a peut-etre été supprimé, mais les prix on continué d'augmenter !!! je le constate
a écrit le 28/07/2014 à 17:20 :
ha .... la réalité dépasse la fiction !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 28/07/2014 à 17:15 :
Pas pour tout le monde,en tout pas pour ceux sur la photo,ça plane pour eux, belle viande qui fait envie ,moi c'est des pates depuis que l'urssaf ,le rsi, e la caisse e retraite ont encaissés leurs chèques.
a écrit le 28/07/2014 à 16:54 :
Dans ma ville, beaucoup de commerçants, restaurateurs, etc.. se plaignent du manque de clientèle. Du jamais vu, et bien des étudiants n'arrivent même pas à trouver un job pour l'été.C'est aussi la première fois que je vois cela. L'avenir me parait bien sombre et personnellement, je m'inquiète.
Réponse de le 28/07/2014 à 17:41 :
il y a de quoi! on va finir comme la Grèce.....
a écrit le 28/07/2014 à 16:45 :
Et les fonctionnaires souffrent ils ou sont ils toujours plus nombreux!
cela manque dans cette analyse!
Réponse de le 28/07/2014 à 17:01 :
le problème n est pas les fonctionnaires mais leurs statuts .......une remise a plat s impose .....cette catégorie figent le pays
a écrit le 28/07/2014 à 16:40 :
Ca serait tellement simple de financer les retraites par une taxe sur l'énergie. Si on le faisait, on se dirait: mais pourquoi ne l'avons-nous pas fait plus tot!
Réponse de le 28/07/2014 à 17:29 :
Et qui c'est qui va payer cette taxe ? Ben ceux qui ne consommeront plus pas ailleurs.... C'est comme les impôts... On en voit le résultat ...
Réponse de le 28/07/2014 à 20:31 :
Moi en tant que retraité EDF, je suis pourtant d'accord pour que les autres paient plus de taxes si je veux garder mes avantages.
a écrit le 28/07/2014 à 16:18 :
il suffit d'avoir du courage et proposer un plan libéral en supprimant les h, la em semaine de congés, fin du CDI, privatisation de la sécu !
Réponse de le 28/07/2014 à 17:08 :
ouh génial ! Pourquoi personne ne le met en place ? C'est pourtant la solution miracle, directement inspirée d'un grand cerveau.
Pouvez vous nous faire un benchmark des sécus privées par exemple ? A savoir combien coûte t'elle aux USA par exemple ? Et est elle efficace ?
a écrit le 28/07/2014 à 15:47 :
"La reprise est la".........
Réponse de le 28/07/2014 à 17:42 :
la rentrée va être "HOT"... !!
a écrit le 28/07/2014 à 15:39 :
Et le miracle du REDÉMARRAGE econpmique se prouira surtout si l'état fait des économies. Il n'y a pas besoin d'être très intelligent pour le comprendre ! Tout est paralysé à cause des impôts et taxes
Réponse de le 28/07/2014 à 16:45 :
il faut surtout que les patrons se mettent au boulot et que l'on tape dur sur les évadés fiscaux ainsi que sur les escrocs à L’URSSAF et TVA .
Réponse de le 28/07/2014 à 17:21 :
Pourquoi le patron doit il se mettre au boulot quand on lui pique tout ? il fait les 35h comme ses employés,la pause café,la pause cigarette,il a autant de droits que ses salariés,il n'est pas le larbin de service
Réponse de le 28/07/2014 à 17:26 :
"Il faut que les patrons se mettent au boulôt"... Vous travaillez dans quel ministère ?
C'est sûr que si on doit vous attendre, on n'est pas sorti de l'auberge !
Réponse de le 28/07/2014 à 18:26 :
crésus ,vive les évadés fiscaux ,eux ils agissent ,ce sont des meneurs d'hommes en général et si ils partent c'est que le bateau sombre .Les bons anticipent toujours .
Moi ce qui me gêne c'est que le "François des français" puisse toucher une retraite de président à vie.
a écrit le 28/07/2014 à 15:28 :
Comment acheter Français alors que l'on ne fait plus rien en France !!!!!
Réponse de le 28/07/2014 à 17:44 :
la France, est en déclin et c'est très, très inquiétant!
a écrit le 28/07/2014 à 15:01 :
les français doivent comprendre qu'ils doivent acheter des produits fabriqués en France ou de marques françaises. Il vaut mieux acheter une voiture française moins chère et aussi fiable qu'une voiture allemande.
Réponse de le 28/07/2014 à 15:11 :
Mais oui, mais oui ... Pas la peine de répêter ça à l'infini sur les différents articles ...
Les voitures françaises moins chères ne sont pas fabriquées en France...
Réponse de le 28/07/2014 à 15:14 :
Ils ont qu'a être concurentiels
Réponse de le 28/07/2014 à 15:26 :
Comme français, je vois surtout que mon porte-monnaie est de plus en plus plat , et que je n'ai plus besoin de réfléchir pour ne pas acheter .
Réponse de le 28/07/2014 à 16:43 :
Ceci dit il vaut mieux acheter Toyota qui produit en France, que Renault, qui a largement délocalisé sa production. Acheter "marque française" n'est pas forcément avantageux pour l'économie française. Ça s'appelle la mondialisation.
Réponse de le 28/07/2014 à 16:59 :
Tout à fait exact. Beaucoup de marques françaises sont produites à l'étranger. Le soi-disant "made in France" est une arnaque pour les "moutons français" qui eux, sont bien "made in France". Ouvrons donc un peu plus nos yeux ! On nous prend pour "des billes"
Réponse de le 28/07/2014 à 17:46 :
on n'a pas les pépettes! comment il faut le dire!! mais, c'est toujours la même rengaine avec" MADE IN FRANCE"! comprend rien !
Réponse de le 28/07/2014 à 20:36 :
Achetez des patates françaises.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :