En Espagne, la demande intérieure soutient une accélération de la croissance

 |   |  263  mots
L'Espagne commence enfin à sorir de l'eau: elle vient d'enchaîner trois trimestres de croissance consécutifs
L'Espagne commence enfin à sorir de l'eau: elle vient d'enchaîner trois trimestres de croissance consécutifs (Crédits : reuters.com)
L'économie espagnole confirme son redressement au deuxième trimestre 2014 avec un croissance à 0,5%. Une embellie qui tarde cependant à se répercuter sur le marché de l'emploi.

L'embellie se confirme. Au précédent, la croissance espagnole avait déjà atteint 0,4%, ce qui représentait un record depuis le début de la crise il y a 6 ans. Les nouvelles estimations de la banque centrale d'Espagne - +0,5% au second trimestre - viennent confirmer ces bonnes nouvelles dont le pays avait bien besoin après une cure d'austérité sans précédent.

>> Lire aussi: Espagne : reprise sur les ruines de l'austérité et L'Espagne est-elle en train de sortir de la crise?

Ainsi la prévision de croissance annuelle du PIB établie par la Banque centrale a été relevée à 1,3% pour 2014 et 2% pour 2015 ce qui surpasse les estimations du gouvernement conservateur qui prévoyait respectivement 1,2% et 1,8%.

Rôle clé de la demande intérieure

La Banque centrale espagnole précise:

"Les composantes privées de la demande intérieure - consommation et investissement des entreprises, principalement - ont été les principaux soutiens du PIB au deuxième trimestre (...) Cela a prolongé la tendance qui prévaut depuis le début de la reprise à la mi-2013, marquée par le renforcement progressif de la demande intérieure"

Un chômage toujours très élevé

Ces annonces plutôt positives sont cependant ternies par des chiffres du chômage qui restent pratiquement inchangés avec un taux à 25,93%. L'un des niveaux les plus élevés en Europe, avec la Grèce. Les chiffres de l'emploi du deuxième trimestre doivent être publiés le 24 juillet.

>> lire aussi: Espagne: la baisse du chômage est "absolument insuffisante" pour Mariano Rajoy

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :