Contrôle renforcé des chômeurs : le PS a-t-il raison de changer d'avis ?

 |   |  588  mots
Selon Xavier Timbeau, chef de service à l'OFCE, Cela va avoir un effet sur les statistiques du nombre de chômeurs inscrits. Car ceux qui n'ont pas fait de démarche seront radiés. Le nombre de demandeurs d'emplois va donc diminuer pendant un mois ou deux. Mais cela ne va pas résorber le chômage de masse.
Selon Xavier Timbeau, chef de service à l'OFCE, "Cela va avoir un effet sur les statistiques du nombre de chômeurs inscrits. Car ceux qui n'ont pas fait de démarche seront radiés. Le nombre de demandeurs d'emplois va donc diminuer pendant un mois ou deux". Mais cela ne va pas résorber le chômage de masse. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Parti socialiste a décidé d'adopter une politique drastique à l'égard des demandeurs d'emploi, alors qu'il dénonçait une telle méthode en 2008. Ce choix est-il judicieux, voire nécessaire pour faciliter le retour à l'emploi ? Entretien avec Eudoxe Denis, directeur des études à l'Institut de l'Entreprise et Xavier Timbeau, chef de service à l'OFCE.

"Je pense qu'il faut renforcer les contrôles". Le ministre du Travail a demandé mardi 2 septembre à Pôle Emploi de faire montre de plus de rigueur à l'égard de ses inscrits. S'il est depuis quelque peu revenu sur ses propos en précisant qu'il ne s'agissait en aucun cas de "stigmatiser les chômeurs", François Rebsamen prend toutefois un virage que le parti Socialiste dénonçait lui-même en 2008. Il évoquait alors une politique "nocive". Le gouvernement a-t-il donc raison de vouloir s'engager dans cette voie ?

Pour Eudoxe Denis, directeur des études à l'Institut de l'Entreprise, cela ne fait aucun doute:

"Oui il a raison de le faire."

Ailleurs ce n'est pas "anormal"

Il explique ainsi  qu'à l'étranger, "tous les pays européens ont durci les contreparties des demandeurs d'emploi":

"Au Royaume-Uni, ils ont la politique de workfare la plus avancée. Il existe une continuité politique dans les contraintes imposées indépendamment de la couleur politique au pouvoir. Ainsi, en 2009, Gordon Brown alors Premier ministre, a demandé un test d'aptitude, un examen médical aux personnes qui percevaient une allocation en tant qu'handicapé. Une politique encore durcie par le gouvernement Cameron : les chômeurs de longue durée devant s'engager à rencontrer leur conseiller toutes les semaines".

Eudoxe Denis ajoute ainsi qu'en Allemagne, en Suisse ou en Espagne, la baisse des droits ou la perte de prestations n'est pas du tout vue "comme quelque chose d'anormal".

En France, plus de théorie que de pratique ?

Or, selon lui, "en France, le contrôle existe surtout en théorie". Il explique:

"Selon une étude de l'OCDE concernant les conditions d'éligibilité au chômage réalisée sur 36 pays, la France arrive en 17e position.  Les conditions sont assez souples. En revanche, la France est considérée comme étant plutôt sévère eu égard au contrôle. Par exemple, le suivi mensuel personnel a été abandonné en 2013. Il faut attendre le deuxième refus pour une offre d'emploi raisonnable avant d'être radié. Et seulement 15 jours. On suspend vos droits, mais on n'y met pas fin. Il y a peu de radiations en réalité. Ailleurs, cela vaut dès le premier refus. Au Royaume-Uni, il peut même y avoir jusqu'à six mois de suspension des allocations".

Le contrôle, plus efficace que la sanction

Toujours est-il que selon le directeur d'études du think tank, "contrôler l'effort de recherche a plus d'efficacité que la sanction du refus d'une offre d'emploi", d'après une étude de la Dares publiée en 2013.

Mais pour que cela soit efficace, encore faut-il que "les conditions nécessaires soient réunies", précise Eudoxe Denis. Ainsi prend-il encore l'exemple du Royaume-Uni, faisant valoir que la croissance de 3% y est, de fait, plus propice aux créations d'emplois, qu'une croissance nulle en France:

"Les sanctions sont plus importantes mais l'accompagnement l'est également. Il y a une logique donnant-donnant. Si l'on explique qu'il y a des sanctions, mais qu'il n'y a pas d'emploi ni d'accompagnement [comme en France, ndlr.], alors ça ne marche pas"

Une affirmation que Xavier Timbeau, chef de service à l'OFCE nuance quelque peu. Certes le tournant libéral annoncé par François Rebsamen ne va pas résorber le chômage de masse "involontaire". Toutefois:

"Cela va avoir un effet sur les statistiques du nombre de chômeurs inscrits. Car ceux qui n'ont pas fait de démarche seront radiés. Le nombre de demandeurs d'emplois va donc diminuer pendant un mois ou deux".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2014 à 10:15 :
Mais bien évidemment qu'il faut contrôler les demandeurs (ce qui recouvre au moins deux catégories, ceux qui veulent du travail et ceux qui se contentent d'être indemnisés).
Pourquoi ne pas embaucher et former des demandeurs d'emploi à effectuer des contrôles _approfondis_ sur ceux qui figurent sur les listes depuis plus d'un an ?
Ca permettrait d'écrémer sérieusement, de faire des économies substantielles, et surtout de libérer du temps pour accueillr enfin dignement les gens qui désespèrent de retrouver du travail.
a écrit le 10/09/2014 à 9:20 :
Chic, le nombre de chômeurs va baisser! Une grande victoire pour Hollande! Il suffisait d'y penser....
a écrit le 09/09/2014 à 20:57 :
qu’est ce qu'il faut pas inventer pour faire oublier Thomas Thévenoud après Cahuzac !!!
a écrit le 09/09/2014 à 19:26 :
Donner du travail aux gens il y aura moins de chômeurs
a écrit le 09/09/2014 à 16:58 :
Contrôler plus, oui mais l'essentiel serait de former les chômeurs aux emplois disponibles !
a écrit le 09/09/2014 à 16:13 :
Offre d’emploi ?
Etablissement public à caractère administratif, chargé de l'emploi en France, recherche dans chaque département français 5 inspecteurs (au moins) rattachés à la direction départementale afin de mener des missions investigatrices auprès de ses services : recrutement interne (de complaisance ou pas, vérification de la formation initiale…), qualité des informations données aux usagers et si l’agent y consent (exhaustivité, précision, exactitude), nombre de mention « hors attribution » en réponse aux demandes des usagers dans les courriers et emails des agents, vérification de la connaissance par les agents des circulaires publiés sur le site web de l’établissement, transparence dans l’attribution des marchés publics de la formation professionnelle (rapport cout / efficacité à l’échelon + 6 mois et + 12 mois après le terme de la formation), vérification du caractère réellement vacant des postes à pourvoir dans les offres publiées sur le site web ou dans les salons de recrutement organisés par l’établissement.

Profil : bac + 4 minimum (Sciences Eco, Sciences Po, droit) avec expérience dans l’entreprise notamment le contrôle (qualité, compliance, audit, service juridique, militaire…)

Chiche !
a écrit le 09/09/2014 à 16:05 :
c'est le contribuable qui paye les conséquences des abus. de plus, de qule droit on laisserait en place des abus au moment où on croule de dépense publique et de gaspillages ? les syndicats sont comme d'hab à coté de la plaque, ils prônent les abus car ils en profitent. et il faut s'attaquer à l'énorme gaspillage des 32 milliards de formation professionnelle qui est la source de financement des syndicats, du médef... mais uniquement 2 pour les chomeurs. si d'autres pays s'en sortent c'est qu'ils sont exemplaires et recherche de travail et en formation ....
a écrit le 09/09/2014 à 15:47 :
Une curiosité à pôle emploi.
D'abord on vous conseille de venir le matin car il n'y a personne (ça doit se lever vers midi, lol!).
D'après mon estimation 80% des gens ne sont que pour s'inquiéter de leurs "indemnités" et 20% pour se trouver un taf.
pour moi ça doit être l'inverse, fermeture de pôle emploi à midi ouverture à 6h tous les rendez-vous à 7h comme en usine.
Sinon 1 délégué de pôle emploi dans chaque communauté de communes, ça en éviterait des abus des 2 côtés et créerait de nouveaux emplois car rares sont les agences d'interim et coopératives d'employeurs en campagne.
Réponse de le 09/09/2014 à 22:00 :
@pemmore: le mieux serait d'avoir Pôle Emploi à chaque entrée de zoo de manière à peigner la girafe tout de suite en arrivant ... avant de retourner se coucher :-)
a écrit le 09/09/2014 à 13:44 :
Ok tout le monde veut du mieux mais personne accepte les processus...Je connais malheureusement le problème ,licenciement pour inaptitude au poste cause problème de santé, chômage , évaluation en milieu professionnel , formation obtention du diplôme visé et pour finir toujours sur la liste des demandeurs d'emploi car plus de droits... ça c'est se qui arrive à beaucoup,par contre se que je reproche le plus c'est que des personnes qui n'ont jamais travaillé ont droit à des indemnités et les services sociaux les soutiennent , par contre les personnes séniors quand elles n'ont plus rien ,elles sont dirigées vers des portes garages sans se soucier de leurs état d’âme , c'est comme ça la France...
a écrit le 09/09/2014 à 13:28 :
Nous faire croire que le chômage a diminue ....sans créations emploi ...ils nous prennent vraiment pour des idiots !
a écrit le 09/09/2014 à 13:17 :
Ces élus sont incapables de trouver une solution. Ce foutu marché du travail qui ne se plie pas à leurs imprécations. Cette fichue croissance qui ne revient pas. En même temps, elle a été financée par la dette pendant quarante ans, le temps que les baby boomers se tirent la bourre. Maintenant c'est fini, et ils peuvent constaté l'échec de leur action. Du coup, la bête devient malade et il faut l'abattre faute de trouver les soins.
a écrit le 09/09/2014 à 13:11 :
Notre ministre mr macro est rentre dans une colere noire quand il a appris que les retraites de base cnav etait superieur au smic il propose immediatement une ordonnance la limitation a 850 euros maxi, effet 01 10 14
Réponse de le 09/09/2014 à 16:09 :
intox et provos de "depute ps", totalement faux et manipulateur
a écrit le 09/09/2014 à 12:56 :
Amstrong tu n'es pas pauvre. On voit toutes tes dents!!!! Tralala tsoin tsoin
a écrit le 09/09/2014 à 12:52 :
Le chômage c'est cool !!!!!!
a écrit le 09/09/2014 à 12:21 :
Solution du PS pour redresser le pays : "appauvrir les plus pauvres". Si on pouvait être aussi intolérant envers les abus de biens sociaux qu'envers les chômeurs, je pense que cela rapporterai plus.
a écrit le 09/09/2014 à 12:05 :
Je pense, mais certainement je me trompe, nos politiques de tous bords ont un profile d’enfoirer ! Si je fais les comptes : Prime emploi, chômage, formation professionnelle, RSA, Cmu, coûtent à la nation une quarantaine de milliards sur un budget d’environ 2000 milliards. Si je fais un ratio tous ces ≪fléaux≫ coûtent 2% du budget national ! Ou passe le reste (98%). Ils sont en train de m’expliquer, si on gérait mieux ces 2% la France pourrait redresser son économie ! Et les journalistes accréditent…
a écrit le 09/09/2014 à 11:52 :
M. Rebsamen devrait commencer par faire SON TRAVAIL. Par exemple prendre connaissance du récent rapport de Pôle Emploi sur l'utilité d'une bonne formation et s'en inspirer pour agir.
a écrit le 09/09/2014 à 11:18 :
Ce qui est désolant dans la majorité des commentaires qui est malheureusement à l'image de l'évolution de notre société sclérosée et égoïste, des "braves gens " trompés par l'idéologie libérale s'acharnent sur les plus fiables (ayant peur au passage de se retrouver dans cette situation!) plutôt que de dénoncer les vrais profiteurs du système: ces prétendus technocrates financiers et chef d'entreprise qui souhaitent avoir une main d'oeuvre corvéable à merci pour maximiser leur profit.
Réponse de le 09/09/2014 à 13:00 :
alors si vous êtes si fort creez une entreprise !!!!!!
Réponse de le 09/09/2014 à 16:15 :
@malo je ne vois pas le rapport avec le commentaire?
a écrit le 09/09/2014 à 10:59 :
Arrêter, contrôler n'a jamais permis de créer des emplois
Les contrôles existent, on va jouer sur les statistiques c'est tout
S'il y avait des emplois pour tout le monde ça se saurait
Quels sont les moyens mis sur l'accompagnement et la formation, on préfère mettre des moyens sur le contrôle
De plus, ne pas confondre les annonces du gouvernement et les positions du PS
Le PS n'est pas laxiste mais sait très bien faire la différence entre un travail de fond et les effets d'annonces démagogiques
Ce n'est pas le PS qui a changé, il a toujours défendu l'accompagnement, la formation, la réduction du temps de travail
Sur ces points que la droite refuse, elle a montré son incompétence et son mépris pour les chômeurs, non ce ne sont pas des assistés
Ils ont cotisé, il s'agit d'une assurance que diriez-vous si votre assurance automobile refusait de prendre en charge le coût des réparations
Vous n'avez subit un licenciement et/ou l'enchainement de petits boulots dont le salaire en permet même pas de payer un loyer
a écrit le 09/09/2014 à 8:39 :
François Rebsamen ministre du Travail ferait mieux de mettre tout le monde dans le même panier en contrôlant les agents publics et territoriaux avec leur absentéisme stratosphérique surtout dans l'éducation nationale et collectivité territoriale ou les malades imaginaires sont nombreux. Ainsi que la très très faible productivité, sans tâche de travail ou m'en foutisme, les congés au-dessus du légal, les parlementaires ne participant pas au session de l'assemblée... Contrôle d'urgence au niveau de l'état et fonctionnaires !!!
Réponse de le 09/09/2014 à 9:00 :
exactement pour cette catégorie : culture du résultat, objectif et évaluation plus un bien qu'un mal pour les serviteurs de l'état qui confondent travail et club med idem pour les entreprises publiques ratp 8 semaines de congés, sncf 6 heures de travail par jour et edf avec -32 heures de travail le producteur d'électricité le moins productif d'europe suite à une enquête sur l'augmentation des tarifs en france
Réponse de le 09/09/2014 à 10:39 :
et leur serviteurs à 32 heures et salaires hors normes. Enfin, les étrangers qui se donnent le mot pour venir "profiter" des avantages que donnent la France à tout le monde. Il y a des "passeurs" pour que les étrangers viennent se faire soigner en France avec des faux papiers, il y en a aussi à Pole Emploi. Alors OUI IL FAUT DES CONTRÔLES RIGOUREUX qui ne laissent plus de place au laxisme "administratif" des fonctionnaires que nous payons.
a écrit le 09/09/2014 à 8:32 :
n'oublions pas que quand on favorise les mauvais on PENALISE LES BONS;
DE meme avec les locataires,les depots de bilan,tout simplment la suppression des notes
pour faire plaisir aux cancres,les licenciements conventionnels qui ne sont qu'une chasse aux avantages,l'immigration sociale abisive qui nuit aux vrais immigres etc etc
a écrit le 09/09/2014 à 8:11 :
Les Ministres sont avant tout comptables des destructions massives d'emplois,
et lorsque ...
les Ministres sont inactifs, laxistes et méprisants envers les porteurs de projets qui leur présentent des projets industriels créateurs d'emplois nouveaux nets,
alors
les Ministres se placent de facto dans la catégorie des CASSEURS d'emplois.
Il convient donc de renvoyer dans leurs foyers les ministraillons du gouvernement Valls II.
Rebsamen ne travaille pas, il se comporte comme un commentateur ramier professionnel, et ce n'est pas celà son boulot de ministre dont il dévalorise la fonction.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :