Chômeurs "contrôlés" : des syndicats "abasourdis" et "atterrés"

 |   |  351  mots
Laurent Berger, leader de la CFDT, accuse François Rebsamen, ministre du travail,  d'avoir trouvé comme seule solution pour faire baisser les chiffres du chômage de sanctionner les chômeurs.
Laurent Berger, leader de la CFDT, accuse François Rebsamen, ministre du travail, d'avoir trouvé comme "seule solution" pour faire baisser les chiffres du chômage de "sanctionner les chômeurs". (Crédits : reuters.com)
Force ouvrière, la CGT et la CFDT ont réagi vivement à la demande de François Rebsamen à Pôle Emploi de "renforcer les contrôles" pour vérifier que les chômeurs "cherchent bien un emploi".

Un vent d'indignation souffle du côté des syndicats. La CGT, FO et la CFDT ont reproché au ministre du Travail de "stigmatiser" et "sanctionner" les chômeurs. François Rebsamen avait demandé sur iTélé mardi 2 septembre de renforcer les contrôles et les sanctions à destination des demandeurs d'emploi.

Un "manque de de sérieux" pour la CGT

Du côté de la CGT, Eric Aubin, membre de la direction chargé de l'emploi, a accusé le gouvernement d'avoir trouvé comme "seule solution" pour faire baisser les chiffres du chômage de "sanctionner les chômeurs".

En outre, le représentant syndical estime que le chiffre de 350.000 emplois non pourvus cité par le ministre du Travail ne s'appuie que "sur des projections" qui ne prennent pas en compte "la nature" des emplois en question. Un "manque de sérieux" de la part du gouvernement, selon le cégétiste. Ce dernier a également regretté que le gouvernement reprenne des arguments déjà entendus sous la présidence Sarkozy.

Le ministre "ne nous avait pas habitués à ça", dit FO

"On est assez abasourdi par l'intervention du ministre du Travail et de l'Emploi. Si la politique de l'emploi de notre gouvernement, c'est simplement stigmatiser des chômeurs, franchement, je trouve que c'est assez pathétique", a réagi de son côté Stéphane Lardy, secrétaire général de FO chargé de l'emploi.

Le ministre "ne nous avait pas habitués à ça", a-t-il ajouté. Il accuse le gouvernement de proposer une politique économique et sociale "pauvre".

En outre le Secrétaire général estime que "malheureusement, libéralisme économique va de pair avec autoritarisme social".

La CFDT juge les propos du ministre "scandaleux"

"Je suis atterré", a affirmé Laurent Berger, leader de la CFDT, interrogé dans Talk-Orange Le Figaro qui juge les propos du ministre "scandaleux". Et de renchérir:

"Ma pensée va aux gens que je connais, jeunes et moins jeunes, qui cherchent du boulot désespérément et attendent des responsables politiques et du patronat des solutions en termes d'emploi et se voient stigmatisés."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2014 à 17:09 :
Dernier pays à indemniser à 80 % du salaire pendant 2 ans, certains ne sont pas très pressés, je peux les comprendre, Capital sur M6 a fait un beau reportage avant l'été sur le sujet...
a écrit le 03/09/2014 à 14:52 :
Je vais probablement passer pour un gros facho mais je ne comprends pas où est le problème... sinon dans la tête de quelques cgtistes désoeuvrés.
a écrit le 03/09/2014 à 11:49 :
Bonjour.

J’ai connu le chômage de longue durée. J’ai toujours trouvé un emploi de par moi-même.

J’aurais tant voulu qu’à cette époque des contrôles soient faits.
Les remboursements des frais de trajet et d’hôtel lorsque je devais chercher du travail loin de mon domicile, m’aidaient ; je ne recherchais pas au pied de mon domicile.

Faute de contrôles les vrais chercheurs d’emploi étaient pénalisés et voyaient à cause des fraudeurs ces précieuses aides supprimées.
Il était très courant qu’un faux chercheur d’emploi fasse apposer sur une feuille de papier le tampon de chaque commerçant d’une rue ; c’était là sa preuve de recherche d’emploi.

Un jour un conseiller, c’était l’ANPE, qu’importe l’organisme administratif, m’avait suggéré de faire le tampon d’une entreprise dans le midi et ainsi au frais de Mariane d’aller passer quelques jours au soleil.
Je lui rappelais que je recherchais du travail et que l’agence pour l’emploi n’était pas une agence de voyage.

Une autre fois dans cette même agence, c’était le nouveau directeur qui, cégétiste avait décidé de faire une réunion syndicale dans les locaux de l’agence pendant les heures de travail. Les nombreux demandeurs d’emploi qui avaient rendez-vous ce jour là et dont certains venaient de loin trouvèrent porte close.

Il était temps de reconnaître que tous les demandeurs d’emplois ne sont pas des fumistes.
Supprimez les aides aux profiteurs et aidez davantage ceux qui veulent s’en sortir.

Merci Monsieur Rebsamen .

Eng. LAFERRIERE
a écrit le 03/09/2014 à 11:25 :
pas plus hypocrite que la politique, même syndicalisme politique... tout le monde sait que x chômeurs ne veulent pas travailler, notamment ceux à qui on propose des boulots tellement mauvais...
a écrit le 03/09/2014 à 11:08 :
il semble que ce phrase resume le probleme:

Ma pensée va aux gens que je connais, jeunes et moins jeunes, qui cherchent du boulot désespérément et attendent des responsables politiques et du patronat des solutions en termes d'emploi et se voient stigmatisés.


Si les mec qui cherche du boulot se mettent dans une postion comme se mec explique 'd attendre des responsable politique et du patronat des solutions' ils n'ont rien compris et leur chance de trouver du taff est limiter.

Car pour commencer on a jamais vu des politiciens mettre en place des entreprise, si ils en etaient capable ils viverait au etat unis ou en Grande Bretagne ou dans un environement amical pour l'entrepreneur.

Deuxiement, quand on cherche un taff on essaies de vendre un service, des competences etc... pour convaincre son future employeur que en nous prenant sont organisation va etre plus performante et donc c'est dans sont interet de nous embaucher et nous payer un salaire qui va couvrir un peu plus que ca lui rapporte. Si on lui rapporte nettement plus que le salaire qu on recoit et qu il ne veut pas nous augmenter et bien il est temps de chercher un autre employeurs ou monter sa boite.


Apres si tout le monde est d'accord sur ce point, tout ces gens qui sont planque et payer par ses syndicat non plus lieu d'etre... Donc ces gens sont volontairement anti constructif et prefere que ca soit la mouise car ca permet de justifer leur boulot et leur salaire.
Réponse de le 03/09/2014 à 12:22 :
on en voit aussi, qui sont chômeurs et se baladent en Thailande! vu à la télé, il n'y a pas longtemps....y restent même plusieurs mois...comment font ils, et les contrôles"??? !
a écrit le 03/09/2014 à 10:05 :
Les membres du MEDEF lesydicat des métiers de bouche, les groupements de sociétés de services à la personne, de nettoyage est passent de fausses annonces pour se faire de la publicité gratuite ... oui de la publicité gratuite,
et les cabinets de recrutements font de même, ils multiplient en doublons, triplons quadruplons, les annonces BIDONS pour faire croire qu'ils sont très actifs en recrutement
-
de surcroit, les entreprises du MEDEF UIMM multiplient aussi leurs mandats auprès de multiples recruteurs, ce qui a pour conséquence néfaste de créer un effet loupe multiplicateur pour une même et une seule annonce réelle d'emploi,
-
de toute cette chianlie,
les piètres analystes du piètre Ministre François Rebsamen se font avoir comme des gogos amateurs flémards incapables de comprendre l'enfumage... à moins qu'ils ne le cultivent cet enfumage des fausses annonces emplois non pourvus ?
a écrit le 03/09/2014 à 9:22 :
Normalement, ça fait partie du boulot, comme pour la Sécu, il y a des versements et des abus (10% de fraude des particuliers, le reste ce sont les professionnels).
S'il y a 6% des gens qui ne cherchent pas, ou plus, c'est pas ça qui va inverser la courbe ! Parait que les non chercheurs ne sont pas radiés, leurs prestations sont figées, décalées.
D'après la radio, il y aurait déjà des actions en cours (à l'essai) pour voir si les gens se connectent au site internet PoleEmploi, et saisplus. Un gros problème concerne les formations : des soudeurs, chaudronniers, on en a besoin mais n'en trouve pas assez. Quelle solution ? Ils ne veulent pas bouger (boulot trop loin, trop de frais de carburant, il faut déménager et trouver un boulot au conjoint) ou il n'y en a pas ?
Réponse de le 03/09/2014 à 10:45 :
TRES BONNE ANNALYSSE???
a écrit le 03/09/2014 à 8:42 :
si les chômeurs sont aussi réglos qu'ils le prétendent ,pourquoi devraient-ils craindre les contrôles ?
a écrit le 03/09/2014 à 8:23 :
Les syndicats Français montrent encore une fois de plus leur nuisance et/ou leur incompétence. Tout est démagogie dans ce pays dès que l'on s’attaque à un problème sociétal lié au chômage, à l'immigration ou à l'insécurité. La fraude voilà ce qui marche le mieux puisque tout contrôle est tabou et contraire à l'éthique à la Française. Normal que le bateau coule et je ne sais pas si on aura le temps d’en faire un sous-marin pour sauver l’équipage.
a écrit le 03/09/2014 à 7:44 :
Les destructions massives d'emplois sont à mettre au débit du Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle qui s'avère DE FACTO inutile ;
Comme toutes les inutilités notoires,
il devient évident qu'il faut fermer cette officine nommée "Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle" ;
Monsieur Rebsamen démontre combien ses bavardages sont un poison pour la société civile française, de même que les bavardages des Ministres de ce gouvernement Valls.
L'on se demande bien :
- que font Ségolène ROYALE et autres élus politiques lucides dans ce piètre gouvernement Valls ?
- comment supportent-ils de conserver le sparadrap que Valls leur a collé sur les lèvres et comment ont-ils pu s'auto-anesthésier à ce point là pour cautionner une politique qui dévaste la Nation Française ?
plus fondamental,
- comment ne se rendent-ils pas compte qu'ils vont devoir assumer un énorme échec gouvernemental avec leur budgets ridicules ?
a écrit le 03/09/2014 à 7:04 :
Un chômeur rayé des listes ... reste une personne sans emploi ! Et sans fric ....
Réponse de le 03/09/2014 à 7:42 :
ça va être la saison des pommes...On recherche des cueilleurs. Si vous voulez postuler, mon annonce est à Pole emploi.
Réponse de le 03/09/2014 à 9:23 :
Attention, pas d'escabeaux, c'est dangereux comme instrument.
La pomme, c'est bien le truc qui est sur l'iPhone ? :-)
a écrit le 03/09/2014 à 5:16 :
Quoi de plus normal que de contrôler les chômeurs. Il n'y a rien de choquant à partir du moment ou il y a bien recherche d'emploi. Le problème, c'est que les indemnités chômage sont parfois supérieurs aux salaires proposés pour un emploi, ce qui incite les intéressés à attendre la fin de leurs droits avant de commence toute recherche.
Réponse de le 03/09/2014 à 7:08 :
" à partir du moment ou il y bien recherche d'emploi " Oui mais ça on ne peut le savoir qu'après ....Alors oui c'est " choquant " !
Réponse de le 03/09/2014 à 9:27 :
Un chômeur qui ne se connecte jamais au site ne cherche pas sur le site Pole Emploi (y a tout ? S'ils ne centralisent pas toutes les annonces de la France entière, il ne faut pas s'étonner) mais il y a sans doute d'autres "sources" d'annonces. Comme quoi c'est difficile à estimer.
a écrit le 03/09/2014 à 4:58 :
les syndicat non rien a dire c'est eu qui ont mis le ps au pouvoir
a écrit le 03/09/2014 à 3:14 :
Pendant ce temps personne ne contrôle la présence de nos élus au parlement...
a écrit le 02/09/2014 à 22:13 :
le fisc nous controle bien, les chomeurs pros qui reçoivent de l'argent public peuvent être controlés, les syndicats sont à coté de la plaque.....
a écrit le 02/09/2014 à 20:58 :
ces gens ne représentent pas beaucoup de monde et ne pèsent rien ... Alors leur petite indignation habituelle ... Bof !
a écrit le 02/09/2014 à 20:34 :
Si je ne m'abuse, les allocations chômages sont dégressifs au bout d'un certain temps. Si on commençait par l'inverse, dégressif au début puis augmentation 6 mois avant la fin des droits, peut être que cela bousculerait les gens concernés pour retrouver un travail au plus tôt
a écrit le 02/09/2014 à 20:21 :
Qui va dire merci aux syndicalistes et aux gauchistes qui défendent les voyous qui fraudent l'assurance chômage et qui par conséquent détournent nos impôts ... ?
C'est Marine !
a écrit le 02/09/2014 à 20:10 :
;;et si on envoyait des contrôles en Algérie, pour coincer les descendants qui touchent ENCORE des retraites payées par la France???????les bénéficiaires ayant cassé leur pipe? ce ne serait pas intéressant ça ???????? !!!!!!!!!!!
a écrit le 02/09/2014 à 19:56 :
Il faudra le répéter combien de fois : Il est interdit de stigmatiser même les stigmatiseurs c'est contraire aux principes de la république.
a écrit le 02/09/2014 à 19:29 :
Sacrés hypocrites, ces syndicats. Sont allés à bonne école avec leurs maîtres.
a écrit le 02/09/2014 à 19:19 :
Moi je proposerais d'échanger le Pôle emplois français avec les allemand. Pour avoir résidé là bas avec ma femme au chômage je peux dire qu elle devait accepter n importe quel job à n importe quel salaire même très en dessous du SMIC français après 3 mois de chômage sinon ils sanctionnent avec des reductions de droits. Et ben ça marche, tu fais des petits Jobs jusqu'à trouver un vrai job mais au moins tous les jobs sont pourvus.
Réponse de le 03/09/2014 à 0:24 :
eh! bien ça marche, tu fais des petits jobs ...." heureusement que ta femme n'était pas seule, mon pote, parce que petits jobs ,; ça nourrit pas son homme (ou femme ! ) quand on est seul!
a écrit le 02/09/2014 à 19:12 :
Comment "contrôle" devient stigmatisation ? Tiens mais alors il y aurait des profiteurs au chômage ? Quand on vous contrôle sur la route on vous demandes des papiers et si tout est ok "ciao" ! Que les vrais chômeurs dorment tranquillement il s'agit de choper les milliers de fraudeurs qui profitent évidement de ce système. LA FETE EST FINIE pour beaucoup.
a écrit le 02/09/2014 à 19:02 :
Comme d habitude on ne veut pas contrôler les dépenses sociales.
a écrit le 02/09/2014 à 18:41 :
Les syndicats ont 2 devoirs à accomplir :
1er devoir : organiser des bataillons d'inspections à sélectionner chez les chômeurs séniors expérimentés, pour combattre les abus d'esclaves et la fraude fiscale en France au sein du patronat MEDEF, UIMM, et des métiers de bouche, du nettoyage et des services aux peronnes
2ème devoir : organiser une grève générale pour bouter hors de nuir ce gouvernement Valls composé de profiteurs abuseurs d'argent public.
a écrit le 02/09/2014 à 18:34 :
D'où vient cette impossibilité, dans ce pays, d'aborder les dossiers avec une vision objective?
Un jacobinisme exacerbé, la certitude de la pensée unique? Ce pays dérive tellement que chaque question posée reçois une opprobre définitive.. Ce n'est certainement pas comme ça que l'on va y arriver!!!
a écrit le 02/09/2014 à 18:08 :
La mort sociale avant la mort physique.
Réponse de le 02/09/2014 à 18:22 :
Il n'y a pas marqué "Sanctionner tous les chômeurs", mais "Renforcer les contrôles"
Des profiteurs, il y en a partout ! Alors, arrêtez vos amalgames, en insinuant que 100% des chômeurs sont honnêtes, et que 100% des patrons sont des esclavagistes.
Réponse de le 02/09/2014 à 18:25 :
+ 1
Réponse de le 02/09/2014 à 20:27 :
+2
Réponse de le 03/09/2014 à 7:01 :
Ce ministre a bien parler de sanctions !
Réponse de le 03/09/2014 à 7:11 :
Et les rayer des listes vous appelez ça comment ? Un cadeau ... ?
Réponse de le 03/09/2014 à 7:40 :
Non des économies.
Réponse de le 03/09/2014 à 18:56 :
Je n'ai pas écrit "sanctionner LES chômeurs" mais "sanctionner DES chômeurs", ce qui n'est pas la même chose.
a écrit le 02/09/2014 à 18:05 :
Les pauvres chéris ... En plus de vivre au crochet de la société, ils devraient pouvoir se la couler douce pendant que d'autres travaillent pour les payer fin du mois ... Triste époque. Et la position des syndicalistes ne fait que renforcer l'image de nuisible qu'ils ont aux yeux des courageux qui se lèvent tt les matins pour gagner leur croûte.
Réponse de le 02/09/2014 à 18:25 :
Tous les chômeurs, ne sont pas des fainéants! petite précision.....certains sont dans des situations de désespérance, vous ne semblez pas en connaitre...tant mieux pour vous, qui voyez la vie" en rose".....
a écrit le 02/09/2014 à 18:02 :
MAIS QUAND ON NE SANCTIONNE PAS LES FRAUDEURS ON PENALISE LES BONS ALORS , mr le syndicaliste nous comprenons que vous ne representez plus grand chose au point que vous devriez etre exclu de ce que malheureusement on applle encore PARTENAIRES SOCIAUX
a écrit le 02/09/2014 à 17:54 :
tous les jours des critiques rien de constructible. Ne me vilipendez pas : mais pourquoi que les syndicats n'épauleraient pas Pôle Emploi pour aider les gens à trouver du travail. Quand j'étais jeune 3 propositions d'emploi et puis après plus d'aide, les gens faisaient n'importe quoi pour MANGER
Les grands patrons aussi devraient faire preuve de plus d'imagination
Réponse de le 02/09/2014 à 18:29 :
"les gens faisaient n'importe quoi pour manger".....évidemment, mais ce n'est pas ainsi que l'on se plaira au travail, que l'on s'épanouira", un tant soi peu...on a pas de boulot, ou alors un boulot de MERDE, avec lequel on ne peut même PLUS VIVRE!! vous trouvez cela comment?? !
Réponse de le 02/09/2014 à 19:29 :
Je trouve comment ? que quand on a rien on essaie tout !!!! et l'on ne s'écoute pas
l'épanouissement des sans travails de mon époque, il existait dans la recherche d'un emploi
Réponse de le 02/09/2014 à 20:07 :
même si ce travail vous met dans la merde le 15 du mois, parce que vous êtes payé avec des confettis! ouais, ça encourage! bonne réponse que la vôtre!
Réponse de le 03/09/2014 à 1:10 :
@ Mag "ouais, ça encourage! bonne réponse que la vôtre!"

Et bien nous voilà au coeur du problème. Aujourd'hui, les gens ont besoin d'être "encouragés" (sic) à retrouver un emploi. Mais bon sang, c'est à vous avant tout de vous bouger les fesses, on ne devrait pas avoir à vous encourager, c'est une question d'amour propre; Il y a encore 15 ans, les chômeurs avaient du courage et reprenaient une activité, aujourd'hui on se plaint, on pleure, on se repose sur le système jusqu'au bout "c'est mon droit"... et tout le monde trouve ça "normal". La société n'a plus aucun amour propre, on attend en vivant sur le dos de la collectivité, c'est normal "c'est mon droit". Et bien ces droits nécessitent des devoirs. Est-ce choquant de d'exiger que ses droits soient respectés jusqu'au bout ? A priori pas. Pourquoi vérifier qu'ils soient justement appliqués serait choquant ?
Réponse de le 03/09/2014 à 10:56 :
je me gausse par avance du jour qui surviendra inéluctablement de votre perte d' emploi, revenu, rente ou allocations.. vous serez le premier à venir dire ici et ailleurs le contraire de vos " certitudes " du jour... à enfoncer des portes ouvertes..
a écrit le 02/09/2014 à 17:50 :
@friendly et dijonnais:
Le père de François Rebsamen, Eric Gottfried Rebsamen, a simplement eu le tort de naitre à Stuttgart, le 9 janvier 1917. En 1939, il avait 22 ans. Il n'a donc pas eu vraiment le choix d'entrer, ou non, dans l'armée allemande. Vos ancêtres étaient-ils tous de résistants de la 1ere heure?
Je n'aime pas les socialos, mais vous méritez un superbe point Godwin.
a écrit le 02/09/2014 à 17:29 :
les honnêtes gens n'ont pas à avoir peur des contrôles...
a écrit le 02/09/2014 à 16:58 :
Enfin une bonne résolution car il y en a marre de ces personnes qui ne veulent plus travailler et croyez moi j en connais même plusieurs dans ma belle famille , chômage et maintenant le rsa et avec toute les aides du gouvernement plus de loyer a payer et sinon très peu , banque de france pour ne plus payer les dettes,remise de 450 euros sur les impôts donc plus rien a payer cool la vie et ils sont fier,alors quand on travaille on paye partout ,pas d aide sur rien des qui augmentent alors s il vous plait les syndicalistes vous allez encore perdre des cartes de travailleurs qui eu payent partout et en fin de compte après c être fait taxer par l état et payer leur loyer il leur reste 500 euros par personne et la pas de tollé alors soyer logique il est normale de contrôler car nous on paye et on aimerai savoir ou va notre argent
a écrit le 02/09/2014 à 16:39 :
Les demandeurs d'emploi ont travaillés donc cotisés pour pouvoir bénéficier des allocations ...
Réponse de le 02/09/2014 à 17:19 :
@ France : Vous avez raison, mais ils ont l'obligation de tout faire pour retrouver un emploi, même si celui qu'on leur propose ne correspond pas tout-à-fait à leurs compétences, ou ils doivent faire des stages de reconversion pour se recycler. J'en sais quelque chose, je l'ai fait et me suis reconverti. En tous cas, les chômeurs doivent se prendre par la peau du cou pour s'en sortir. On ne peut que constater que certains usent et abusent du système aux dépends de ceux qui cotisent. Ce sont ceux là qu'il faut pénaliser, et c'est ce que propose Rebsamen. Mais ce n'est pas politiquement correct de le dire. Il fait peur aux électeurs et surtout aux syndicalistes qui entament le chant des vierges effarouchées. Au bal des faux-culs, ces derniers sont des maîtres de ballet.
Réponse de le 03/09/2014 à 0:28 :
c'est évident! à présent faut être POLYVALENT ! faut tout faire, tous les métiers, faut faire des stages à la con etc, etc, CDD, chomdu, ça dépend des offres, du taf de disponible, des kleenex, quoi....!
Réponse de le 03/09/2014 à 3:23 :
@CQFD

Pourquoi stigmatiser les chômeurs tandis que les (trop) nombreux retraités ponctionnent le gros des salaires des actifs? Ne devrait-ils pas eux aussi se prendre par la peau du cou pour s'en sortir sachant que beaucoup sont propriétaires ou auraient pu facilement l'être?
a écrit le 02/09/2014 à 16:38 :
Ils ont demande de voter Holande !!
Et même que certains anciens responsables ont trouve des postes dans des commissions ou autres
Si NS avait fait la moitié de ce que le gouvernement actuel nous impose
Nous serions en grèves tous les jours
Alors oui on peux ne pas être d'accord mais pas uniquement de temps en temps
a écrit le 02/09/2014 à 16:31 :
Tout le monde a la trouille de ces controles. Les choses vont etre intéressantes. Les abus sont dus à qui selon vous ? Immigration, syndicats, taxes et impots orientant vers le travail au noir, etc ... et le travail au noir dans l’administration quand va t il en parler ?
Je ne parle pas des sénateurs et de leurs serviteurs qui travaillent 32 heures avec des avantages à faire palir tous les pauvres dont parlent Hollande.
a écrit le 02/09/2014 à 16:26 :
Ah oui ! Ils ont vraiment peur que les français aient enfin une vision claire de la situation des chômeurs en France.
Ceci signifie que les syndicats appuient fortement le "faux chômage" et que sans doute les quelques faux chômeurs sont eux mêmes syndiqués. Quel B....L !!
a écrit le 02/09/2014 à 16:23 :
et qui contrôle les syndicats???
a écrit le 02/09/2014 à 16:18 :
A partir du moment ou c'est la collectivité qui payent les prestations chômage, il est tout à fait normal que quelques contrôles soient effectués.
Réponse de le 02/09/2014 à 16:40 :
Alors, allons-y contrôlons les « conseillers » de Pôle Sans Emploi, voulez-vous laisser publier des exemples ?…Comment sont-ils recrutés, contrôlés, que font-ils, comment répondent-ils aux demandes des chômeurs ?
Quelque chose a-t-il changé depuis la diffusion sur France 2 de l’émission « Les Infiltrés. Pôle Emploi, mission impossible »

…et les fonds de la formation professionnelle alloués à des organismes « amis » pour des formations bidons, sont-ils toujours hors de contrôle, voulez-vous laisser publier des exemples ?
Réponse de le 02/09/2014 à 16:57 :
Ce ne sont pas les conseillés "pole emploi" qui créent des emplois ils ne peuvent proposer que ce qui est disponible et proposer des formations reconversions sur les métiers ou il y a un besoin.
Réponse de le 02/09/2014 à 17:12 :
100% d'accord avec vous.
Tout le monde trouve logique qu'il soit nécessaire de contrôler les entreprises, il est donc absolument normal qu'on contrôle ceux qui touchent de l'argent public.
Réponse de le 02/09/2014 à 17:21 :
En effet, cela doit être très efficace avec 5,4 millions de personnes inscrites à « Pôle Sans Emploi »!

D’après des chiffres publiés dans la Tribune, 50 % des chomeurs trouvent dans les 6 mois après une formation …pour démissionner dans les 2 mois après leur entrée dans l’entreprise. Très efficace, très rentable et très bien étudié…

Laissons buler le Pole Sans Emploi et sanctionnons les chomeurs !!!
Réponse de le 02/09/2014 à 18:08 :
Est ce Pôle Emplois qui doit trouver un job à un chômeur? Ou est ce ce chômeur qui doit se bouger un minimum pour trouver un job? Des places, il y en a. De la volonté de la part des chômeurs ... j'en doute
Réponse de le 03/09/2014 à 0:30 :
alors pole emploi, ils sont payés à quoi faire????! bader, et être payé, c'est intéressant ça!
a écrit le 02/09/2014 à 16:05 :
Mais qu'est-ce qui est choquant dans le fait de contrôler l'allocation de fonds publics ? C'est le contraire qui est choquant !!!!
a écrit le 02/09/2014 à 15:57 :
Lamentable !!! SARKOZY à son temps avait dit le chômage va baissé. Résultat explosion depuis 2007 du chômage. Hollande n'a fait qu'un copié-collé avec un niveau de demandeur d'emploi stratosphérique en 2014. 3,5 millions de chômeurs déclarés à Pôle Emploi et 7 millions non déclarés mais souhaitant travaillés. Souhaitons que le ministre du Travail, François Rebsamen se fasse viré du gouvernement Valls III et de ses électeurs pour qu'il découvre la dure réalité du chômage... M. Rebsamen ferait mieux de contrôler les députés, sénateurs absents au séances parlementaires ainsi que les 5,5 millions de fonctionnaires à très très faible productivité et à l'absentéisme récurrent qui plombe le déficit de l'état (le deuxième poste de dépense de l'état sont les rémunérations des agents, publics, territoriaux, parlementaires)....
Réponse de le 02/09/2014 à 23:23 :
@LA_MEN_TABLE !!!

BRAVO. Vous avez absolument tout dit en seulement 10 lignes ...
Réponse de le 03/09/2014 à 0:33 :
bien dit! mais peu de Français se révoltent là dessus
a écrit le 02/09/2014 à 15:28 :
Avec 9 millions de chômeurs réels dans ce pays, l'excellent dijonnais va pouvoir se remuer le popotin ce qu'il n'a encore jamais fait...
a écrit le 02/09/2014 à 15:13 :
Des droits, oui, des devoirs, non !!!
Les syndicats sont les fossoyeurs du travail salariés. Ils créent le chômage !
Honte aux syndicats en France
Réponse de le 02/09/2014 à 16:03 :
Emmanuel Macron a oublié de dire qu'il y a trop de syndicats en France. En effet ils ont si peu d'adhérents qu'il y aura bientôt 1 syndicaliste pour 1 syndiqué. Ces syndicalistes si sourcilleux vivent grassement à nos crochets alors qu'ils devraient vivre des cotisations. Des fossoyeurs du privé, voilà ce qu'ils sont. Honte à ces profiteurs.
a écrit le 02/09/2014 à 15:10 :
Lui aussi il prépare les élections même s'il vit grâce aux subventions de l'état et non pas aux cotisations des syndiqués car il n'y en pas assez.
a écrit le 02/09/2014 à 15:08 :
Heureusement que les contrôles commencent et se durcissent car depuis que les gens "se disent chômeurs" il FAUT contrôler à qui est donné l'argent de l'état venant des impôts et taxes que nous payons. Si la distribution d'argent aux faux chômeurs est considéré comme normal par les syndicats il faut leur préciser que nous ne trouvons pas normal qu'ils vivent grâce aux subventions et non pas aux cotisations !
a écrit le 02/09/2014 à 15:02 :
Pour un monsieur dont le papa était suivant la rumeur, apparemment vérifiée, engagé dans les rangs de la Waffen SS, ce genre de discours violent ne m'étonne pas...
Réponse de le 02/09/2014 à 15:29 :
Les dijonnais les avent bien, ce n'est pas une rumeur!
Réponse de le 02/09/2014 à 15:35 :
1 point godwin
Réponse de le 02/09/2014 à 15:38 :
Il n'est pas responsable de sa filiation... Après c'est clair que ce n'est pas en trouvant des boucs émissaire que l'on va régler le problème du chômage
Réponse de le 02/09/2014 à 17:15 :
Bien sur, ce n'est pas en trouvant des boucs émissaires qu'on va faire diminuer le chômage. Mais tout le monde réclame une justice sociale, contrôler les abus éventuels de certains chômeurs en fait partie. Ca va dans les 2 sens.
a écrit le 02/09/2014 à 15:00 :
Ils nous ont mis la pagaille pendant des années en France et maintenant ils pleurent sur l'héritage qu'ils ont crée eux mêmes. Leur seul arme c'est la grève mais jamais le travail.
Comme dit D'Ormesson ils parlent de "journée d'action " pour une grève parce qu'en dehors des grèves il n'y a pas d'action !
a écrit le 02/09/2014 à 14:48 :
Juste une autre confirmation que le "valls2" est bien à droite, c'est tout. Notez, si quelqu'un connait un pays sur terre qui soit "à gauche", qu'il m'envoie un fax. Et donc : bonne crise à tous.!
Réponse de le 02/09/2014 à 15:42 :
Corée du Nord: belle réussite!
Cambodge de polpot: nostalgie à gauche!
Russie de Staline: c'était si bien!!
Chine de Mao: oh oui tous en haillons!
Venezuela : la guerre civile noyée dans les pétrodollars et la corruption
France: faillite totale...

... Encore des idéalistes qui veulent le beurre, l'argent et la crémière sans faire d'efforts???
Réponse de le 02/09/2014 à 16:47 :
@Yvan et au brillant cerveau qui lui a répondu : vous ne le savez peut être pas mais la guerre froide est fini depuis des années et votre définition du socialisme a encore pllus de retard. Déjà vous faites l'amalgame entre communisme et socialisme. Et si vous êtes un minimum curieux et que vous avez lu Karl Marx vous conviendrez que sa vision du communisme a été complétement pervetie par la mégalomanie des tyrans qui disent s'en être inspiré. Mais bon cela fait quelques temps que je lis les commentaires de ce fameux Yvan et si j'en ai bien retenue une chose c'est qu'il ne fallait pas trop lui en demander, le pauvre ne semble pas avoir toutes les neurones nécessaires à une reflexion intelligente et dénuée de démagogie digne d'un pilier de comptoir.
Réponse de le 03/09/2014 à 16:15 :
@pays de gauche

ajoutez Cuba et maintenant la Hollandie mitterrandienne et vous avez la totale
Réponse de le 04/09/2014 à 12:20 :
n'hesitez pas , cuba ou la corée du nord , n'hesitez pas , vous aurez le loisir de crever de faim, le monde merveilleux de la dictature proletariene ..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :