Hollande cherche les clés pour relancer l'investissement

 |   |  610  mots
Le 15 septembre se tiendront à Bercy les Assises du financement de l’investissement et de l’innovation.
Le 15 septembre se tiendront à Bercy les Assises du financement de l’investissement et de l’innovation. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le 15 septembre se tiendront à Bercy les Assises du financement de l'investissement et de l'innovation. François Hollande clôturera l’événement. Des annonces sont espérées pour relancer un investissement en panne. En juillet, la France a accusé un déficit commercial de 5,5 milliards d'euros.

C'est une urgence de plus pour le gouvernement : relancer l'investissement des entreprises. Après avoir reculé de 0,6% en 2013, l'investissement des entreprises devait augmenter de 4% cette année. Telles étaient les anticipations des chefs d'entreprises en début d'année. Depuis, les carnets de commande n'étant pas assez étoffés, l'investissement recule, de 0,7% au premier trimestre et de 0,8% au second, faisant de la consommation des ménages l'unique moteur de la croissance française.

Un investissement en panne depuis le début de l'année

Cette panne est d'autant plus inquiétante que l'économie française est déjà menacée d'obsolescence. Dévoilé en novembre 2012, le rapport Gallois regrettait ses retards dans le domaine de la robotisation. La France ne compterait que 34.500 robots industriels, avec une moyenne d'âge élevée, contre 62.000 en Italie et 157.000 en Allemagne.

Pour le gouvernement, plus qu'une urgence, relancer l'investissement est même devenu un casse-tête. Car, sans investissement, notamment dans des processus et technologiques innovants, l'économie française devrait avoir toutes les mêmes peines du monde à restaurer sa compétitivité. Symbole des difficultés de l'industrie tricolore face à la concurrence internationale, le déficit commercial s'est élevé à 5,5 milliards d'euros en juillet selon les Douanes. Un déficit à comparer aux 22,2 milliards d'excédent dégagés par l'Allemagne sur la même période.

Le gouvernement a de l'imagination

Plusieurs mesures ont d'ores et déjà ont été lancées par l'exécutif. Dans la foulée du rapport Gallois, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a créé le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE). Mais les premiers versements viennent seulement d'être effectués. Il faudra donc attendre un peu pour que l'on sache réellement à quoi servira ce crédit d'impôt. A investir ? Il faudrait que les carnets de commande soient bien étoffés. A embaucher ? La réponse est la même. Il y a fort à parier qu'une partie des entreprises ayant réclamé le CICE utilisent le dispositif pour soulager leur trésorerie.

Le gouvernement a également lancé le crédit d'impôt innovation (CII). Réservé aux PME qui emploient moins de 250 salariés et qui affichent moins de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires, il donne droit à un remboursement égal à 20 % des sommes dépensées, contre 30 % dans le cas du crédit impôt recherche (CIR), dans la limite de 80.000 euros par entreprise. Mais parce qu'il a fallu attendre un an avant la parution des décrets d'application, sa notoriété auprès des chefs d'entreprises reste faible. En attendant que les allègements de cotisations contenues dans le pacte de responsabilité produisent leurs effets, que les nouveaux contrats d'assurance-vie euro-croissance et euro-génération drainent l'épargne des Français vers la sphère économique, le gouvernement a décidé de muscler son dispositif de soutien à l'investissement des entreprises.

Plusieurs pistes à l'étude

Le 15 septembre se tiendront à Bercy les Assises du financement de l'investissement et de l'innovation. Quatre tables-rondes se tiendront, organisées par Emmanuel Macron, la ministre de l'Economie et par Michel Sapin, le ministre des Finances. Plusieurs pistes seront étudiées. Selon nos informations, le tandem de Bercy réfléchit notamment au développement de la titrisation des créances aux PME et aux ETI qui est encore balbutiante. Orienter davantage les placements des caisses de retraite et l'épargne salariale vers les entreprises sera également étudié. De nouveaux programmes d'investissements de la Caisse des dépôts devraient être annoncés.

Des annonces seront-elles faites dès la fin des ces Assises ? Le discours de clôture de François Hollande sera très attendu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2014 à 10:59 :
Qu'il commence à virer les sénateurs et la moitié des députés et il pourra redistribuer aux TPE et aux PME qui sont le moteur de la croissance !
a écrit le 10/09/2014 à 22:29 :
Et si on jouait à qui suis-je: je suis le plus grand mytho de la république. On fait dans l'entreprise 50% pipo?
Et que dire de la bulle? Le but est-il de faire éclater la société, c'est une guerre au genre humain: je détruit l'humanité et je m'enrichis!
C'est Nosfératu à l'oeuvre!
A quand la taxe à l'air? On a 50% de diplômés au chômage et on paye 60% de fonctionnaires à faire grève à wallis et futuna, c'est quoi la justice et le mérite?
c'est une chierie totale ce système! On fait dans la pédophilie à l'école!
L'investissement, on est morts de rire! Il parait qu'on a un déficit de 400 milliards d'investissement!
a écrit le 10/09/2014 à 21:14 :
La solution pour retrouver la confiance des investisseurs, ne pas faire ce qui a été fait depuis 2012. Les investisseurs qui sont insultés, les entrepreneurs qui sont fiscalement brimés et les travailleurs qui sont découragés de travailler.
a écrit le 10/09/2014 à 19:07 :
Les Clefs il les a perdus il doit se rendre au service des objets trouvés rue des morillons PARIS XV° pour voir si un honnête français les a déposés
a écrit le 10/09/2014 à 18:47 :
c'est un Etat bourreau: on paye des gens à gratter le papier, à bavasser et à dire des contre vérités et on refuse de subventionner les diplômés français!
C'est ubuesque du genre libéral social à 57%... c'est quoi la défintion?
a écrit le 10/09/2014 à 18:41 :
On a fait chasser des millions de français de ce pays... c'est pour cause d'exfiltration ou bien de persécutions politiques?

Les dirigeants associés à certains politiques auraient des évasions fiscales.

Mais pour les impôts, on annonce des hausses, alors qu'il y aurait 85% de mécontents.

Alors on subventionne le terrorisme et le chaos économique? Et pour le chômage, pourquoi ne pas faire 5 millions de retraites?
a écrit le 10/09/2014 à 18:07 :
La politique c'est la fête sur le territoire, on fait de la drogue et on appelle cela une relance. C'est l'Etat d'incurie et de nuisance!
Avec 50% d'abstentions, pourquoi ne pas faire une pétition?
a écrit le 10/09/2014 à 17:19 :
La france nourrit le terrorisme. de nombreux terroristes d'irak qui sont bombardés pour tortures viennent de ce pays et on les y fait entrer! ce sont des organismes subventionnés de l'état avec caution politique de certains partis... alors si on parle investissement on fait dans le zéro d'investissement, mais dans le gratte papier! c'est un zéro de croissance... un régime nul! a quand la course d'énargots en sauce à l'ail?
a écrit le 10/09/2014 à 17:08 :
On joue à l'empereur des jobards du monde? Au roi du sud européen?
A l'humanisme de grosse commission!
bumf economy: le modèle sur le papier mais la langue de bois à la brejnev... vive les abstentionistes!
a écrit le 10/09/2014 à 16:54 :
Pendant que les français se suicident, on a un taux double de nos voisins, la bureaucratie tentaculaire se gave à ne rien faire...
a écrit le 10/09/2014 à 16:43 :
En France on parle fort, mais on dit beaucoup de bétises!
on fait dans la lanterne rouge de la croissance et de l'emploi, la pôle position de la nullité en terme de compétitivité,
6 lignes de blablas, de parjure politiques et de normes...
blacula le vampire social!
Pour le vote fn on rase les collabos de l'euro et de la demande?
a écrit le 10/09/2014 à 16:38 :
le rasoir en place publique aux traitres de la demande!
a écrit le 10/09/2014 à 16:29 :
A 50% d'abstention, pourquoi ne pas faire un mouvement protestataire?
a écrit le 10/09/2014 à 16:15 :
on joue au petit fuhreur anti français? ils payent pas leurs loyers!
c'est un système fasciste! c'est un hold up, on pille le pays!
c'est un régime aux mains d'une clique de pirates!
a écrit le 10/09/2014 à 16:10 :
Dans l'Europe piong yang, le bureaucrate règne et la population souffre... c'est le vampirisme d'Etat ainsi la croissance est nulle.
Nosféreratu et dracula à l'oeuvre... pour torturer la population européenne.
A 50% d'abstention, on a de la marge en terme de révolte avec 85% de mécontents...
C'est conland l'absurdité économique qui fait baisser le niveau de vie.
L'Etat n'investit pas!
a écrit le 10/09/2014 à 15:07 :
Il peut se creuser la tête, il ne trouvera rien..!
a écrit le 10/09/2014 à 11:11 :
Dites lui que ces clefs se trouvent dans la casier juste à côté des clefs du "champ de tir" !!!
Réponse de le 10/09/2014 à 13:51 :
il les trouvera dans une pochette surprise chez la boulangère en bas de chez sa sauterelle he he ;-)
a écrit le 10/09/2014 à 10:55 :
Mais non il ne peut pas y arriver, car il faudrait aller contre les intérêts de l'employeur de M. MACRON et depuis le départ de M. De GAULLE ce banquier fait la politique de la France en fonction de ses intérêts. Hollande n'a pas les épaules pour combattre le vrai fléau de la France.
a écrit le 10/09/2014 à 10:49 :
Investir en France, c'est pour pouvoir mieux licencier de façon souterraine (intérim, sous-traitance), mais surtout pas créer des emplois pricipalement quand la boîte est à la limite de l'explosion démographique (exemple passage de 49 à 50).
Quand à chercher de nouveaux débouchés, de nouveaux clients, on vit sur soi-même en économisant sou à sou comme un vulgaire épicier de campagne.
Le seul investissement intelligent c'est d'investir dans l'humain et des lieux qui n'incitent pas à papillonner de boîte en boîte genre usine à la campagne.
a écrit le 10/09/2014 à 9:14 :
Ces soit-disant politiciens de gauche n'ont pas encore compris qu'en augmentant les impôts comme ils l'ont fait, ils on détruit l'economie du pays! Alors ils s'apprêtent à rechercher des expédients ridicules qui ne feront rien !
Réponse de le 10/09/2014 à 11:02 :
Vous avez raison il faudrait faire payer ceux qui se sont enrichis pendant les années de crise. N'oublions pas les 600 milliards de dette contractées de 2007/2012, n'oublions pas que N.S a essayé de créer un fond au Luxembourg aprés sa défaite, pour favoriser l'évasion fiscale. Cet homme serait il l'avenir de la France? NON comme Hollande. désolé pas de solution à vous proposer
Réponse de le 10/09/2014 à 11:48 :
Et nous en sommes à près de 400 milliards pour les deux dernières années, sans même le choc d'une crise extrêmement brutale qui a secoué le monde entier!
Et il reste encore plus de 2 ans pour en faire 5!
Ceci dit, ce n'est pas en décourageant l'entreprise et en appauvrissant les particuliers que l'on pourra relever le pays! Et le confiance n'est plus la, avec une fiscalité changeante sans arrêt et une instabilité démentielle dans les propositions.
a écrit le 10/09/2014 à 9:09 :
Un pacte de....
Réponse de le 10/09/2014 à 10:29 :
cela montre comment François Hollande et le Parti Socialiste considèrent les entreprises en pactisant avec elles.
a écrit le 10/09/2014 à 8:53 :
comme ça, on relance la croissance.
En effet, dans un premier temps on diminue la demande (déjà exsangue) par une ponction supplémentaire de 20 milliards sur les Français puis on investit pour augmenter les capacités de production déjà en surcapacités pour satisfaire une demande moindre.
C'est le b.a.-ba de l'économie !
Réponse de le 11/09/2014 à 13:43 :
Le b.a.-ba de l'économie est de ne pas oublier que la France n’est plus seul au monde. Si nous sommes en sur capacités de production c’est que notre production n’est plus adaptée aux besoins français et mondiaux (conception, qualité, prix, image…). Et aujourd’hui, toute augmentation de la consommation part directement en achat de produit à l’étranger, c’est de la délocalisation, directement à l’étranger, de nos richesse. Voilà pourquoi la dette de la France augmente. Le mieux est l’inverse, la France produit (travaille) pour ses besoins est le vend aussi à l’étranger, mais là il reste beaucoup à faire…
a écrit le 10/09/2014 à 8:38 :
Il peut toujours se la creuser, il y a longtemps qu'elle est vide.
Réponse de le 10/09/2014 à 8:44 :
Oui nous sommes d'accord, c'est le vide absolut, mais pas que Hollande, la tête de Valls est fort creuse également.
a écrit le 10/09/2014 à 8:09 :
Qu'il ne compte pas sur moi je suis frontalier je fais toute les courses en Allemagne, en plus j'étais en vacances en Espagne, j'ai fait le plein ma remorque était chargée,
Réponse de le 10/09/2014 à 11:06 :
Bel exemple. En plus de la crise économique, il y a une gave crise de moralité. La lecture du procés de Bordeau 1953) relatif aux assassins d'ORADOUR S/GLANE m'a permis de comprendre certaines attitudes.
Réponse de le 10/09/2014 à 16:19 :
Bel exemple. En plus de la crise économique, il y a une gave crise de moralité.
a écrit le 10/09/2014 à 7:24 :
Les commandes dans la plupart des entreprises en France sont basses. Dans ce contexte déprimé, les entreprises ne cherchent pas à investir mais à réduire leur personnel et leurs moyens de production. Donc à "désinvestir".
Réponse de le 10/09/2014 à 7:35 :
la courbe du chômage n'est pas prête de se réduire!!
a écrit le 10/09/2014 à 6:54 :
Notre journaliste Fabien de l'humours car a dernière phrase ne manque pas de piquant " Le discours de clôture de François Hollande sera très attendu" il seulement oublié nous dire attendu par qui? Il aurait du ajouter si discours et annonces il y aura un manque la date de mise d' application .Je comprends Fabien il a besoin de communiquer et de manger.
a écrit le 10/09/2014 à 1:07 :
Ce fonctionnaire politicien socialiste de profession est profondément incapable de comprendre la vie de l'investisseur entrepreneur. Il méprise trop, par idéologie et ignorance, le chef d'entreprise. Il n'y a plus rien à espérer. Plutôt émigrer...
Réponse de le 10/09/2014 à 7:36 :
VITE!!!!!!!!
a écrit le 10/09/2014 à 0:25 :
le gouvernement socialo énarchique a imposé le capital a des taux records en occident tellement delirant que l investissement est stoppé
alors pour compenser,plutot que de revenir sur le dogme qui tue, ils vont devoir creer d eniemes niches qui percera les poches de l Etat ..
et ca dure depuis 30 ans un cercle infernal
le socialisme est en train de tuer ce pays
Réponse de le 10/09/2014 à 1:44 :
c'est pas les impots qui font fuir les entreprises de france, c'est surtout que les roumains coutent moins cher à employer.
Réponse de le 10/09/2014 à 7:30 :
payons les Français CORRECTEMENT, pour qu'ils puissent vivre de leur travail, et vous verrez si on a besoin des roumains "qui coûtent moins cher" !! mais ce serait fort étonnant que cela arrive !!!!!!!!
a écrit le 09/09/2014 à 23:03 :
Faut pas etre ronchon par prince mais l'intervension de l'Etat dans la politique industrielle si cela avaeint donne des resultats cela se saurait : En dehors du parc nucleaire, ne je vois que des bides (plan calcul, plan machine outil) ou au mieux des resultats tres en deca des attentes (exportation centrales nucleaires, TGV.., rafales.); Meme le CIR - qui coute une blinde- n'a pas cree de reprise de la R&D en France. Ce plan de 34 (SIC) projets c'est de la comm.
a écrit le 09/09/2014 à 20:22 :
Notre president se rend au irak pour proposer une action militaire au sol moyennant une transaction de creer des usines automobiles dans le but de delocaliser l'ensemble de la profession, il ne veut plus eponger les dettes de la filiere, idem pour l'agroalimentaire
Réponse de le 10/09/2014 à 0:49 :
parce qu'il y a un président ?? et on ne m'a rien dit !!!!! les cachotiers !!!!
a écrit le 09/09/2014 à 20:07 :
et dire que comme un idiot, je paye mes loyers et mes impôts...je n ai rien compris à la nouvelle France...
Réponse de le 09/09/2014 à 23:57 :
ils ont de la chance les pourris s'en sortent bien n'est-ce pas!!! MAIS QUE FAIT DONC LA J U S T I C E ???????????????????????????? elle ferme les yeux.
Réponse de le 10/09/2014 à 7:33 :
bah! un député que vous connaissez n'a pas payé ses loyers et impôts, alors, pourquoi s'en faire??? ! il souffre d'une "phobie administrative"! ah!ah!ah! et il veut s'occuper de la France??? que de bras cassés, seigneur, comment voulez vous que l'on s'en sorte?? scandaleux!
a écrit le 09/09/2014 à 19:47 :
Le 15 septembre se tiendront à Bercy les Assises du financement de l'investissement et de l'innovation.
Comme d'habitudes, les stagiaires amateurs très peu éclairés, plutôt embrouillés, désordonnés, APPROXIMATIFS, dont certains et certaines sont proches de la gériatrie car atteints de cécité, de surdité et de dégénérescence cérébrale, faux experts AUTOPROCLAMéS de Bpi innovation ex Oseo ex Anvar vont abreuver des auditoires incultes sortis des fausses grandes écoles
Réponse de le 10/09/2014 à 8:47 :
Nul doute qu'ils vont festoyer, champagne, petits fours d'un grand maître patissier le matin, grands plats mitonnés d'un célèbre cuisinier à midi, champagne, toasts le soir etc etc ... la fête au retour des grandes vacances d'été avant les grandes vacances d'hivers, puis celles de Pâques ...
a écrit le 09/09/2014 à 19:20 :
La relance sans encres pour imprimer ne peut avoir lieu .
a écrit le 09/09/2014 à 17:12 :
Son ami Harlem n'a pas des rustines en rab. Il a bien été 1er secrétaire du PS avant de devenir emploi fictif ministériel.
Réponse de le 09/09/2014 à 18:27 :
... c'est harlem !
Réponse de le 09/09/2014 à 23:59 :
percevoir sans travailler hihi :))
a écrit le 09/09/2014 à 16:43 :
l'état change en permanence les règles du jeux ... alors pas crédible ! courage fuyons !!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 09/09/2014 à 18:42 :
Montre l'exemple ... ;-)
Réponse de le 09/09/2014 à 19:28 :
....... je suis en partance !!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 09/09/2014 à 23:08 :
Salut, bon débarras.
a écrit le 09/09/2014 à 16:34 :
François... tu sais quoi ... chat échaudé craint l'eau froide !
a écrit le 09/09/2014 à 16:11 :
Si Macron ne trouve pas la solution, NKM aura ainsi la possibilité d'appliquer les propositions du rapport du comité de Perthuis.
a écrit le 09/09/2014 à 15:58 :
Le gouvernement a surtout de l'imagination pour augmenter les taxes et les impots, et les depenses.
Pour le reste il y a longtemps qu'ils ne sont plus credibles.
a écrit le 09/09/2014 à 15:38 :
Nationalisons Gandrange et Florange aussi.
Et hop, une petite annonce par Ségolène de 100 000 emplois verts à prendre et zou, les esprits sont heureux.
a écrit le 09/09/2014 à 15:31 :
Il ne fera jamais ce qu'il faut car ça consisterait à faire sauter tout ce que la gauche impose à la France depuis 40 ans. En plus faudrait faire sauter le statut des fonctionnaires. Selon l'indice Markit d'août, en prévision de croissance, la France est la dernière du monde. Les USA sont premiers. Le socialisme est un DESASTRE.
Réponse de le 09/09/2014 à 18:42 :
Les USA sont premiers aussi en distribution de food-stamps : 50 millions de personnes.
Réponse de le 09/09/2014 à 23:10 :
ou voyez vous du socialisme, vous ?
a écrit le 09/09/2014 à 14:36 :
M. st Geources nous indique la voie, lier le pacte de responsabilité avec la transition énergétique: la contrepartie du pacte de responsabilité est l'augmentation du prix de l'énergie; c'est bon pour beaucoup de choses.
Réponse de le 09/09/2014 à 21:44 :
CA SUFFIT, L'ENERGIE EST DEJA SURTAXEE
Réponse de le 09/09/2014 à 23:11 :
L'énergie est trop bon marché, tout le monde le sait. La clé est dans l'efficacité.
a écrit le 09/09/2014 à 14:36 :
il suffit de réserver le pacte de responsabilité aux entreprises qui investissent.il faut taxer les autres
Réponse de le 09/09/2014 à 14:43 :
Ne vous inquiétez elles sont toutes déjà très taxées , le pronostique vital est engagée pour toutes....belle réussite du dogmatisme...
Réponse de le 09/09/2014 à 17:19 :
Cela n'engage que vous, heureusement que beaucoup de sociétés fonctionnent très bien, malheureusement on en parle moins que les autres.
Réponse de le 09/09/2014 à 23:09 :
"élu PS" est il un vrai élu du PS? Ses commentaires sont à chaque fois des perches délirantes pour qu'on verse des tonneaux de fiel sur ses suggestions consistant systématiquement à taxer. C'est à croire qu'ils sont écrits par un troll de droite qui a envie qu'on en rajoute toute la journée au sujet du PS...
a écrit le 09/09/2014 à 14:20 :
C'est encore phénoménal... Quelqu'un pourrait me citer un pays où tu trouves encore de l'investissement, toi..?? Y'a qu'ici qu'on ne se rend pas compte de la mondialisation avec son effet crise, ou..? Pour investir, faut que les gens aient des revenus, soit diminuer le chômage. Donc, il n'y aura pas de remontée quelconque d'investissement sur la planète. C'est tout.
a écrit le 09/09/2014 à 14:09 :
Baisse de la fiscalité en générale et en particulier sur le capital qui est l'un des moteurs de l'innovation, favoriser le capital humain via l'éducation...
Tout le contraire de ce que Mr Hollande fait.
A cela s'ajoute une baisse drastique des dépenses publiques, en particulier chez les hauts fonctionnaires !
a écrit le 09/09/2014 à 13:59 :
Pourquoi investir en France ? parce que si ca marche on vous tond en vous traitant de sale riche, de voleurs, Si ca marche c'est pour votre pomme. Ailleurs ils comprennent l'économie et ses notions de base, et pratiquent le pragmatisme et non l'idéologie. Mais maintenant la confiance est cassée, et il faudrait vraiment un changement des mentalités pour que je prenne de nouveau des risques en France. Bonne journée
Réponse de le 09/09/2014 à 18:09 :
d'accord.C'est pareil pour moi.
Bonne journée également.
Réponse de le 09/09/2014 à 23:13 :
N'importe quoi. La France est un des premiers pays d'accueil des IDE par exemple. Avec tous les trous dans la raquette, la fiscalité y est loin d'être confiscatoire.
Réponse de le 10/09/2014 à 10:47 :
Dites moi voir? Comment d'entreprise avez vous créer, combien de risques avez vous pris ? Vous avez bien appris votre discours de technocrate. mais sachez cependant que lorsque vous n'aurez plus d'entrepreneurs/ patrons qui veulent prendre des risques, l'état sera par terre.. Et la si vous voulez pas crever de faim, faudra vous débrouillez seul, et vous découvrirez la vrai vie de ceux qui veulent avancer ( enfin plus maintenant. On va faire comme tout le monde pour être un bon socialiste. On va profiter du système...)
a écrit le 09/09/2014 à 13:23 :
La solution consiste à financer les retraites par une taxe sur l'énergie; surtout, ne le dite à personne.
Réponse de le 09/09/2014 à 14:04 :
Merci de vous abstenir les écolos gocho qui ne pensent qu'à taxer
Réponse de le 09/09/2014 à 18:29 :
Qu'on finance plutôt les retraites en tapant dans les successions : Ca évitera aux entreprises et aux jeunes partant les poches vides de financer les successions des enfants de retraités aisés!
a écrit le 09/09/2014 à 13:12 :
Fermez la fonction publique !
Réponse de le 09/09/2014 à 14:22 :
Très juste. Et installer des péages sur chaque route. Même celle devant chez vous.
Réponse de le 09/09/2014 à 23:13 :
et vous payerez votre chimiothérapie ?
Bonne idée.
a écrit le 09/09/2014 à 13:07 :
relancez l'investissement MAIS finan ces par des économies
Ex SUPPRIMEZ LE SENAT !!!!!!!!! LA MOITIE DES deputes PERSONNES ne s'en apercevra mais nou aurons une belle somme pour financer des logements par ex
a écrit le 09/09/2014 à 13:05 :
la planche à billet !
Il s'agira alors d'argent nouveau qui apportera un supplément de croissance.
Les transferts divers sont inefficaces car ils ne sont que des jeux à somme nulle.
a écrit le 09/09/2014 à 13:03 :
suite: tout ça est expliqué dans la note n°6 du conseil d'analyse du premier ministre, page 12.
a écrit le 09/09/2014 à 13:01 :
Pour investir, il faut faire un calcul qui permet de comparer le cout du travail et le prix de l'énergie. Ce calcul montre que la rentabilité s'améliore quand le cout du travail diminue et que le prix de l'énergie augmente dans la même proportion, à niveau constant.
a écrit le 09/09/2014 à 12:57 :
Pour décider un investissement, il faut faire un calcul qui tient compte de la comparaison entre cout du travail et prix de l'énergie; il faut réduire le cout du travail et jusqu'à un certain seuil, le transfert des charges sociales sur le pri de l'énergie donne une solution favorable.
Réponse de le 09/09/2014 à 21:42 :
CA SUFFIT, L'ENERGIE EST DEJA SURTAXEE
a écrit le 09/09/2014 à 12:43 :
Tout le monde est d'accord, mission impossible, trop de dégâts causés par les 2 premières années.....la suite va être très difficile, on va s'enfoncer dans la crise de plus en plus...
a écrit le 09/09/2014 à 12:35 :
J'ai hâte de lire le prochain livre de Jacques Attali.
Comme il n'a pas eu un maroquin ministériel le malchanceux.
a écrit le 09/09/2014 à 12:30 :
il suffit d'insulter les chefs d'entreprises et les investisseurs, les menacer de nationalisations, et leur proposer alternativement de faire plein d'investissements pas rentables dans des entreprises d'avenir: sncm, etc.... ou ils pourront tout perdre apres avoir finance les emplois des syndicalistes
a écrit le 09/09/2014 à 12:26 :
Je crois que pour hollande tout est perdu et surtout la confiance
Il a trop menti trop tergiverser personne n écoute plus ces mots sont vide
L investissement repartira quand on aura un cap clair avec un chef clair

a écrit le 09/09/2014 à 12:19 :
Il faut attendre la pluie ! C'est sa seule spécialité "se mouiller" MAIS sous la pluie.
DIMINUER TOUS LES IMPÔTS PEUT ÊTRE
DIMINUER LE NOMBRE DE FONCTIONNAIRES PEUT ÊTRE
DIMINUER LE NOMBRE DE DÉPUTÉS ET SÉNATEURS PEUT ÊTRE
DIMINUER LE COUT DE L’ÉTAT PEUT ÊTRE .....
Cherche mon petit gars tu vas trouvé peut être avant 2017 PEUT ÊTRE ???
Mais tu auras SUREMENT ruiné la France
a écrit le 09/09/2014 à 12:00 :
L'Etat français a cassé la confiance des acteurs économiques: dès qu'on croit s'en sortir quelque part, l'Etat arrive et tond les oeufs. L'investissement repartira quand on pourra être convaincu que le poids de l'Etat ne sera plus en croissance perpétuelle et qu'il commence à maigrir.
a écrit le 09/09/2014 à 11:42 :
Les clés elles sont dans la trousse à outils...
Réponse de le 09/09/2014 à 11:55 :
Francesco tu m'a volé mon idée!!! plus mille!!!!!mais il a perdu la caisse a outils!!!!!
a écrit le 09/09/2014 à 11:28 :
Sa démission !
Réponse de le 09/09/2014 à 11:38 :
En prélable, se passer de l'incompétence notoire en renvoyant Valls dans son pays natal à Barcelone
Réponse de le 10/09/2014 à 8:07 :
Notre toréador d'opérette personne n'en veut même pas les taureaux dans l'arène.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :