Le FN proclame son entrée au Sénat

 |   |  615  mots
Quelque 87.000 grands électeurs sont appelés à voter aux élections sénatoriales.
Quelque 87.000 grands électeurs sont appelés à voter aux élections sénatoriales. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
David Rachline dans le Var et Stéphane Ravier dans les Bouches-du-Rhône seraient élus selon le Front national. Les premiers résultats des élections sénatoriale ce dimanche indiquent par ailleurs un recul - prévu - de la gauche.

"C'est une Bérézina". C'est ainsi qu'un sénateur a qualifié les résultats partiels des élections sénatoriales tombés ce 28 septembre à la mi-journée. Grande gagnante des élections municipales de mars, la droite devrait en toute logique retrouver la majorité au sein de la Chambre haute lors de ce scrutin qui concerne la moitié des 348 sièges. L'essentiel des 87.000 grands électeurs appelés à voter sont en effet des conseillers municipaux.

Le Front national annonce son entrée, pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, au Sénat avec deux élus, David Rachline dans le Var et Stéphane Ravier dans les Bouches-du-Rhône.

"C'est une grande victoire pour le FN, une victoire absolument historique, c'est la première fois que nous rentrons au Sénat et de belle manière, avec deux sénateurs qui rentrent", s'est félicitée Marine Le Pen.

Plusieurs élus à droite dès le premier tour

Dans le fief de François Hollande, la Corrèze, le PS perdrait un au moins des deux sièges qu'il détenait, selon deux sources concordantes évoquées par l'AFP.

En Corse du Sud, jusqu'à présent détenue par le radical de gauche Nicolas Alfonsi qui ne se représentait pas, l'UMP Jean-Jacques Panunzi, président du Conseil général, a été élu avec 86,4% des voix. Dans le Territoire de Belfort l'UMP Cédric Perrin qui a été élu. L'ancien ministre de François Mitterrand Jean-Pierre Chevénement, ne s'y représentait pas non plus.

Le PS a également perdu ses deux sièges en Haute-Saône, dont l'un était détenu par le vice-président de la commission des lois qui se représentait, Jean-Pierre Michel. Les deux sièges ont été remportés par les UMP Michel Raison et Alain Joyandet. Dans la Mayenne, Elisabeth Doineau (UDI) qui a été élue au premier tour avec 65% des voix, succédant au centriste Jean Arthuis.

Par ailleurs, dans la Vienne, l'ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin, candidat à la présidence du Sénat, a été réélu avec 59,6 % des voix. Son collègue UMP Alain Fouché est également élu. L'ancien ministre du budget François Baroin s'est lui fait élire dans l'Aube, dont il est député depuis 2012. Il devra démissionner de l'Assemblée nationale.

Les sièges des Ardennes, de Wallis et Futuna et du Cher restent détenus par l'UMP. Dans l'Indre, un siège sur les deux remis en jeu a été conservé par Louis Pinton (UMP). Le deuxième siège sera pourvu au deuxième tour. EnMayenne, c'est Elisabeth Doineau (UDI) qui prend la place de Jean Arthuis, qui avait démissionné suite à son élection au Parlement européen. L'UDI conserve aussi le siège du Cantal, suite à la réélection de Pierre Jarlier.

La gauche conserve l'Ariège

En revanche, Dans l'Ariège, le candidat socialiste Alain Duran conserve un siège pour la gauche. Il succède à Jean-Pierre Bel, le président sortant du Sénat qui a décidé de se retirer de la vie politique. Alain Duran a obtenu 61,64% des voix des grands électeurs, devançant nettement le candidat UMP, Jean-Marc Salvaing, (11,47%), arrivé en deuxième position, et les cinq autres prétendants.

Les résultats à la mi-journée portent sur le premier tour dans les départements qui n'élisent qu'un ou deux sénateurs et où le vote se déroule au scrutin majoritaire. Dans les 23 départements les plus peuplés, comprenant au moins trois sénateurs, le scrutin, qui se déroule à la représentation proportionnelle, a commencé à 09h00 et sera clos à 15h00.

(article créé le 28/09/2014 à 14:00,  dernière mise à jour à 17:47)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/09/2014 à 14:45 :
Une institution qui a vécu et dépassé commencerait à être grand temps que le peuple réfléchisse ! du moins à mon avis , l'économie du pays n'est pas extensible et encore moins maintenant .
a écrit le 29/09/2014 à 14:22 :
David Rachline, il a fait quoi ce monsieur à part de la politique,
a écrit le 29/09/2014 à 12:01 :
Intéressant comment certains sénateurs se font élire, voir Guérini etc. Un bon coup de ménage dans cette institution et une réduction du nombre de sénateurs et des frais s'avèrent indispensables. Le FN ne crachera pas dans la soupe comme en Europe où leurs élus ne fichent rien.
a écrit le 29/09/2014 à 8:19 :
je proposerai le contraire...tous en taule et ineligible...mieux vaut une aventure qu une situation pourrie...
a écrit le 29/09/2014 à 8:18 :
On va voir si les elus du FN denoncent le scandale du train de vie du senat dans son ensemble...1 md €/an ...pour rien ...si faire plaisir à des copains...
Réponse de le 29/09/2014 à 9:58 :
@ fre Tu penses qu'ils vont le dénoncer, la sarl LE PEN se remplit les poches depuis si longtemps pour zéro résultat, non c'est trop bon, définitivement trop bon ! Jean Marie le dit ouvertement, qu'il tient là sa martingale!
Réponse de le 29/09/2014 à 11:18 :
Le FN reverse intégralement les salaires de leurs élus à la Sarl LE PEN, c'est bien connu. Qu'est ce qu'il ne faut pas lire.
Réponse de le 29/09/2014 à 11:49 :
@@luciole C'est bien ça, papa LE PEN, maman, la bonne et ...les autres , soit la SARL LE PEN tiennent là leur martingale, c'est si...confortable.. et vous voudriez que ça change ?? Le FN est bien le parti de pseudo opposition qui flirte avec les slogans sans jamais entamer un débat de fond, comme UMPS et pour que rien ne change !!
a écrit le 29/09/2014 à 8:05 :
on s'achemine vers une fusion ps ump pour faire barrage a l'aventurisme.une amnistie globale du monde politique pourrait relancer la refondation qui est aujourd'hui polluée par les affaires judiciaires
Réponse de le 29/09/2014 à 8:19 :
je proposerai le contraire...tous en taule et ineligible...mieux vaut une aventure qu une situation pourrie...
a écrit le 29/09/2014 à 7:18 :
C'est dur, dur, mais "ça vient"......ENFIN...!
a écrit le 29/09/2014 à 6:52 :
Ce sera long, car évidemment, on fait tout pour les contrer, mais les Français commencent à réfléchir sur eux, et c'est tant mieux.
a écrit le 28/09/2014 à 21:10 :
Le FN pour que rien ne change, dans l'attente d'un consensus à 28 pour une hypothétique sortie de l'Union qui ne viendra mathématiquement jamais, le FN reste un leurre mis en place par le système pour que rien ne change et pour ...abuser ses électeurs...
Réponse de le 28/09/2014 à 21:27 :
Le système FN permet à la SARL LE PEN de cachetonner, déjà pas rien! Marrant comme ils ont évincé tous les cadres de l'équipe dirigeante au bénéfice de la famille!
Réponse de le 29/09/2014 à 6:50 :
parlez toujours, il n'en sortira rien! vous devez, vous aussi, avoir peur pour vos miches! ils progresserons malgré tous les bâtons dans les roues!
Réponse de le 29/09/2014 à 7:11 :
C'est quoi l'UPR ?
Réponse de le 29/09/2014 à 9:54 :
@Inconnu au.. UPR ? C'est celui celui qui n'abuse pas ses électeurs.
@@élios, des menaces ? Vous confirmez donc que FN est un parti réellement fascisant, nous le savions déjà..
Réponse de le 29/09/2014 à 11:20 :
Alors, vous n'avez aucune chance d'arriver au pouvoir.
Réponse de le 29/09/2014 à 11:53 :
@@Albert On n'arrive plus par le mensonge entretenu, décillez vos petits yeux, le programme FN est une imposture absolue qui abuse son électorat, MLP souque à gauche, à droite et...n' évoque jamais l'article 50, quel dommage...
a écrit le 28/09/2014 à 20:43 :
La moindre des choses, quand on a plus de 25 %....pour l'instant! 2017, va faire mal àcertains!!!
a écrit le 28/09/2014 à 20:14 :
ca va faire mal en 2017...
Réponse de le 29/09/2014 à 7:19 :
Un ras le bol incommensurable de la droite, gauche / gauche droite ! MARRE!!!! et on nous RESSERVIRA , encore et encore les mêmes co.....ries! c'est pas croyable!
a écrit le 28/09/2014 à 19:02 :
Enfin on a une représentation au Senat ! La France se reveille
Réponse de le 28/09/2014 à 19:26 :
On pourra ainsi voir s'ils seront plus ou moins présents au sénat que les autres.
Réponse de le 28/09/2014 à 20:10 :
c'est sur que de voir les jeunots Larcher et Raffarin briguer la présidence du Sénat, ca vous plait. Ne changeons rien n'est ce pas, car tout va soi bien en France depuis 30 ans.... N'est ce pas ?
a écrit le 28/09/2014 à 18:21 :
En Haute-Saône, l'une des figures du Sénat, Jean-Pierre Michel, qui avait défendu au Palais du Luxembourg la loi sur le mariage homosexuel est battu .
Réponse de le 28/09/2014 à 18:30 :
ça lui fait perdre 14000 euros par mois...
a écrit le 28/09/2014 à 18:06 :
Quoi de plus normal ! Il était temps. Petit à petit, l'oiseau fait son nid. La future élection présidentielle risque d'être une grosse surprise pour tous ces politiciens sans aucune compétence
Réponse de le 28/09/2014 à 20:44 :
de votre avis !
a écrit le 28/09/2014 à 17:44 :
GAUCHE/DROITE.......DROITE/GAUCHE ! Y EN A MARRE...!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 28/09/2014 à 18:01 :
Tout à fait de votre avis. Espérons que la présidentielle à venir les enverras pointer à Pôle Emploi, ça leur fera voir ce qu'est la vraie vie !!!
a écrit le 28/09/2014 à 16:13 :
Tu parles si on s'en tape remplacement de glands par des marrons !
a écrit le 28/09/2014 à 15:28 :
C'est bien le problème du système électoral français, on ne vote pas pour faire progresser les idées et l'économie du pays, mais contre l'autre !!! Hier Sarko, aujourd'hui Hollande et demain un autre. Il faut revoir le système :-)
Réponse de le 28/09/2014 à 17:48 :
avec des égos de m....de, on ne peut arriver qu'à ça! personne, un jour, reconnaitra que pour le bien du pays et de son peuple, cette idée, même si elle n'est pas de lui, est tout de même une BONNE idée, jamais, on ne verra cela, sont tous trop occupés à se faire ré-élire,c'est tout! au ras des paquerettes, ils sont tous, et c'est ça qui nous gouverne !! quelle misère !!
a écrit le 28/09/2014 à 15:03 :
"C'est une Bérézina"? Et bien ce n'est pas fini!
IN COM PE TENTS!
Réponse de le 28/09/2014 à 18:32 :
facile !!
Dans un contexte difficile qui perdure depuis le precédent president nous attendions quoi? le messie
Retombons sur terre de droite de gauche du centre ou des extrèmes il faudra se seerer la ceinture On ne peut plus vivre à crédit
Réponse de le 28/09/2014 à 21:45 :
si les paradis fiscaux n'existaient pas , on ne vivrait pas à crédit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :