Le Medef se saisit du cas de la "retraite chapeau" de Philippe Varin (PSA)

 |   |  229  mots
Le Haut Comité de gouvernement d'entreprise institué par le code Afep-Medef a annoncé qu'il se saisissait du dispositif de retraite supplémentaire de Philippe Varin.
Le Haut Comité de gouvernement d'entreprise institué par le code Afep-Medef a annoncé qu'il se saisissait du dispositif de retraite supplémentaire de Philippe Varin. (Crédits : reuters.com)
Le Haut-Comité de gouvernement d'entreprise, instance déontologique autonome du patronat français, "est en cours d'auto-saisine" à propos de Philippe Varin, patron sortant du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën, a indiqué le Medef mercredi.

Alors que PSA Peugeot Citroën vient de démentir l'information selon laquelle son Président du Directoire touchera une retraite chapeau de 21 millions d'euros, le Medef a décidé d'intervenir. Le Haut Comité de gouvernement d'entreprise institué par le code Afep-Medef a en effet annoncé qu'il se saisissait du dispositif de retraite supplémentaire de Philippe Varin.

Ce Haut-Comité est présidée par Denis Ranque, président du conseil d'administration d'EADS, et compte six autres personnalités dont des chefs d'entreprises mais aussi des personnalités qualifiées (universitaire, avocat...).

L'instance créée en octobre peut s'il le faut "s'auto-saisir"

Pour rappel, les règles de cette instance, créée en octobre à la suite de la révision du code Afep-Medef de gouvernement des entreprises, prévoient qu'elle puisse s'auto-saisir "lorsqu'une société n'applique pas une recommandation sans explication suffisante". Interrogé par l'AFP, le Medef n'a pas donné davantage d'explication.

Si une société décide de ne pas suivre une de ses recommandations, elle doit en rendre compte dans son rapport annuel et préciser les raisons qui ont présidé à ce choix.

De son côté, dans un communiqué diffusé mercredi PSA Peugeot Citroën rappelait que "le régime de retraite d'entreprise du Groupe, conforme aux recommandations du Code de gouvernement d'entreprise Afep-Medef, a été approuvé par l'Assemblée Générale des actionnaires".

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/11/2013 à 11:21 :
Une instance déontologique autonome !! Rien que ça ! Il est vrai que les fêtes de fin d'année approchent et croire au père Noël patronal va de soi !
a écrit le 27/11/2013 à 21:19 :
Une société du CAC 40 oú l'état à plus de 20% des actions vient de faire voter une retraite chapeau pour ses principaux dirigeants : safran.
Monsieur l'état actionnaire un peu de cohérence .
a écrit le 27/11/2013 à 19:28 :
M. le Premier ministre au lieu de nous enfumer avec son affaire politico politicienne sur l'impotaxe devrait lui aussi se saisir du scandale des retraites et autre avantages des incompétents de la classe politique. A la différence du Medef le politique est un voyou et chez les voyous on refuse de modifier ce qui rapporte gros pour peu d'efficacité et de travail. alors surtout pas de leçon de M. Montebourg et M. Moscovici très très mal placés pour faire de la morale.
a écrit le 27/11/2013 à 17:30 :
Ahahaha......on se marre énormément ......!
a écrit le 27/11/2013 à 16:22 :
Des retraités chapeau d u. Tel montant inadmissible et en plus pour un chef d entreprise qui a échoué c est inadmissible , parole de chef d entreprise de PME
Réponse de le 27/11/2013 à 17:47 :
Vous inquiétez pas, L'Etat se charge de le dépouiller avec les impôts
a écrit le 27/11/2013 à 16:02 :
Le poisson pourrit par la tête .....la Medef devrait faire plus attention à maintenir un minimum d'exemplarité s'il veut être mieux considéré ....
a écrit le 27/11/2013 à 15:25 :
Leçon de morale du MEDEF : Touchons aux retraites des salariés mais ne touchons pas du tout à nos retraites chapeau ...
a écrit le 27/11/2013 à 15:17 :
n'était-il pas question d'un code de déontologie cher à la précédente patronne du medef ?
a écrit le 27/11/2013 à 14:37 :
Au moins il pourra s'acheter une Rolls Royce
a écrit le 27/11/2013 à 14:35 :
Bel exemple d'hypocrisie d'un patron qui n'as plus de moral ni d'humanité envers tout ses employés pour lui même et l'entreprise PEUGEOT qu'il à mis dans le rouge.
Comment de nos jours peut-on accepter de tel "retraite chapeau" alors que pendant ce temps ses employés se meurent.
J'aurais honte de me regarder dans un miroir à sa place et d'être un de ses enfants ou petits enfants.
Des patrons comme ça devraient finir en prison tout simplement.
Il es temps que le peuple Français agissent comme à la révolution et se révoltent !!!!
a écrit le 27/11/2013 à 14:33 :
L'auto-saisine, c'est pas mal comme trompe c......n à jouer entre soi.
a écrit le 27/11/2013 à 13:43 :
Les hypocrites sortent du bois...patrons, syndicats, politiques nous rejouent la même musique à chaque fois. Rien ne change et ne changera dans l'avenir.
Réponse de le 27/11/2013 à 20:02 :
Exact ! Ils mangent tous dans la même gamelle
a écrit le 27/11/2013 à 13:17 :
Scandaleux, ce PDG n'a pas prouvé qu'il était bon gestionnaire bien au contraire. Les salariés sont mal payés et auront des retraites de l'ordre de 1600 E en moyenne. Complètement immoral
a écrit le 27/11/2013 à 12:58 :
Quel est le sens des retraites chapeau? Différer des rémunérations! Qui est lésé par ce système? L'état, au titre de l'IR diffèré lui aussi et diminué. Qui ne comprend rien aux rémunérations des dirigeants? Tous, à commencer par les actionnaires. Alors, il faut remercier la sagesse des Suisses et interdire ce type de rémunération. Les députes feraient mieux de s'y consacrer au lieu de s'occuper des putes..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :