Lepaon face à la direction élargie de la CGT

 |   |  256  mots
Thierry Lepaon a promis à la Commission exécutive mardi la transparence complète sur l'ensemble des brûlants dossiers qui le concernent.
Thierry Lepaon a promis à la Commission exécutive mardi "la transparence complète" sur l'ensemble des brûlants dossiers qui le concernent. (Crédits : reuters.com)
Le secrétaire général du syndicat doit convaincre mardi 9 décembre les 56 membres de la Commission exécutive de l'opportunité de le maintenir à son poste, malgré les récentes révélations de la presse sur son train de vie.

Deuxième jour J pour Thierry Lepaon. Maintenu vendredi 5 décembre par le bureau confédéral à la tête de la CGT malgré les récentes révélations de la presse sur son train de vie, le numéro un du syndicat doit affronter mardi 9 décembre les 56 membres de la Commission exécutive, la direction élargie du syndicat qui se retrouve dans la matinée au siège de la centrale.

Il essayera de les convaincre -comme il avait réussi à le faire vendredi avec les patrons des grandes fédérations- du risque d'une "guerre des chefs" en cas de départ précipité et d'un enlisement de la CGT en l'absence de leader.

 Promesse de transparence

Thierry Lepaon a promis à la Commission exécutive mardi "la transparence complète" sur l'ensemble des brûlants dossiers qui le concernent: importantes dépenses dans son appartement de fonction ainsi que dans son bureau et indemnités de départ pour une valeur de 31.000 euros lorsqu'il a quitté la CGT Basse-Normandie. Un rapport financier doit être présenté et des propositions seront avancées pour "améliorer les procédures financières dans la CGT".

Les 56 membres de la commission exécutive pourront en conclusion soit convoquer le Comité confédéral national (CCN), "parlement" de la CGT et seule instance à pouvoir révoquer le numéro un, soit se contenter d'une réunion des dirigeants dans un cadre plus informel, avant le 16 décembre, comme le souhaite le secrétaire général.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/12/2014 à 20:18 :
Qui a parlé du 4X4 ?
a écrit le 09/12/2014 à 11:46 :
le défenseurs des fonctionnaires est courageux MAIS il aura eu moins de chance que son prédécesseur
a écrit le 09/12/2014 à 11:31 :
Un appartement de fonction entièrement refait selon ses caprices (il avait été refait à neuf quelques mois plus tôt!), un bureau refait à neuf, une retraite-casquette (ça fait plus populaire que dire retraite-chapeau...mais c'est pareil!) ... il ne lui manque que des stocks-options sur les profits de la CGT !!!
a écrit le 09/12/2014 à 11:13 :
Lepaon n'a pas demerite il a bien fait la roue.
Réponse de le 10/12/2014 à 11:09 :
il devient victime maintenant , très fort .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :