Aucune amélioration du chômage à attendre au premier semestre 2015

Selon les dernières projections de l'Insee, le taux de chômage en France métropolitaine grimperait à 10,2% fin juin 2015. Les créations d'emplois attendues (18.000) seraient nettement insuffisantes pour absorber la progression de la population active.
Jean-Christophe Chanut

3 mn

La France ne créera pas assez d'emplois au premier semestre 2015 pour absorber la progression de la population active.
La France ne créera pas assez d'emplois au premier semestre 2015 pour absorber la progression de la population active. (Crédits : reuters.com)

L'inversion de la courbe du chômage ne sera pas encore pour le premier semestre 2015 si l'on en croit la dernière note de conjoncture de l'Insee. Au contraire, la situation risque, une fois encore, de se se dégrader.

Alors que le taux de chômage devrait avoisiner les 9,9% en France métropolitaine à la fin de cette année, ce taux grimperait à 10,2% à la fin juin 2015 et même à 10,6% en tenant compte des DOM. Bien entendu, ce mauvais résultat est dû à la conjoncture morose mais aussi, problème spécifique à la France, à la croissance soutenue de la population active.

La population active progresserait de 64.000 personnes au premier semestre...

Pour 2014,  l'Insee estime que, in fine, la population active française aura augmenté de 145.000 personnes en 2014. Ce qui signifie qu'il aurait fallu créer au moins 145.000 emplois pour que le chômage ne progresse pas. Et cette tendance se poursuivrait au premier semestre 2015 avec une nouvelle augmentation de la population active de 64.000 personnes sur les six premiers mois de l'année. Or, l'Insee table, tous secteurs confondus, sur une très faible progression de l'emploi au premier semestre 2015 avec 18.000 postes supplémentaires. Un nombre nettement insuffisant, donc, pour absorber le surcroît de population active.

...  pour seulement 18.000 emplois créés

Au chapitre de l'emploi, dans le détail, l'Insee table donc sur une situation toujours dégradée... mais moins que les années précédentes. En 2013, l'emploi marchand avait diminué de 69.000 postes. En 2014, les pertes d'emplois devraient être à peu près du même niveau (-77.000). A noter que l'Institut estime que les conséquences du ralentissement de l'activité sur l'emploi ont  été en partie compensées par l'effet de la montée en charge du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE).

A cet égard, toujours selon l'Insee, le CICE permettrait d'enrichir la croissance en emplois de 15.000 postes par trimestre depuis le second semestre 2013.

Par secteur, l'emploi dans le tertiaire marchand, y compris l'intérim, progresserait de 22.000 postes au premier semestre 2015. En revanche, l'emploi industriel baisserait de nouveau sur les six premiers mois de l'année prochaine (- 12.000) après avoir reculé de 20.000 postes au second semestre 2014.

Il en va de même dans la construction où l'emploi salarié décroît presque continuellement depuis 2008. Ce serait encore le cas au premier semestre 2015 avec 22.000 postes perdus, après 27.000 disparus au second semestre 2014.

La rustine des contrats aidés

Dans ce contexte, pour parer au plus pressé, le gouvernement a décidé de continuer de mettre le paquet sur les contrats aidés dans le secteur non marchand. Ainsi, l'emploi non marchand, après avoir augmenté de 58.000 postes en 2014, continuerait, mais de façon ralentie, à augmenter sur les six premiers mois de l'année 205 (+ 19.000 emplois). Cette progression sera donc essentiellement due aux emplois aidés. Il y en auraient 19.000 de plus au premier semestre 2015 après, déjà, une progression de 9.000 au second semestre 2014. L'Insee note que, au total, 380.000 personnes ont bénéficié d'un contrat aidé dans le secteur non marchand en 2014.

La situation globale n'est donc pas fameuse. Et encore, cela aurait pu être pire. En effet, selon l'Insee, à compter du premier trimestre 2015, les mesures cumulées du CICE et des nouveaux allègements de cotisations sociales patronales vont permettre d'enrichir la croissance de 20.000 emplois par trimestre. Pour autant, la fameuse inversion de la courbe du chômage ne se produira pas avant 2016. Au mieux.

Jean-Christophe Chanut

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 39
à écrit le 21/12/2014 à 0:59
Signaler
Voila l'Europe bourreau.... les fonctionnaires rentiers exploitent la population et volent le retraites et les emplois.

à écrit le 21/12/2014 à 0:51
Signaler
A quand un mouvement Podémos à 28% pour protester contre l'Europe du chômage? L'administration n'est pas capable de pourvoir au non pourvu... alors qu'on nous dit que des gens ne payent pas d'impôts...

à écrit le 21/12/2014 à 0:40
Signaler
Cette Europe est cinglée, ce n'est pas une ZMO, c'est une usine à gaz avec des désaxés subventionnés qui prônent la violence. On prend le jeunes pour cible. A quand 5 millions de retraités? On nos publie le suicide français... alors sommes-nous fous...

à écrit le 20/12/2014 à 22:59
Signaler
mais attendez, attendez, n'y avait-il pas un grand manitou au nom de Montebourg qui avait promis monts et merveilles si l'euro est à 1,20 USD? Ben, on y est depuis un moment, mais on n'attend plus rien de Montebourg. Hasard?? Et la belle promesse al...

à écrit le 20/12/2014 à 14:16
Signaler
Vous avez raison il faut acheter des pates Lustucru : elles sont fabriquées en France.

à écrit le 20/12/2014 à 14:12
Signaler
il faut acheter français pour faire baisser le chômage.

à écrit le 20/12/2014 à 12:08
Signaler
Merci M. Hollande et oublions vite fait les éternels râleurs qui continueront de ronchonner même quand on leur donne de bonnes nouvelles. C'est Sarko qui doit enrager... Allez, je vais prendre ma carte du PS pour la première fois, ma famille égalemen...

à écrit le 20/12/2014 à 11:05
Signaler
il est possible de revenir à la prospérité si on traite les vrais problèmes de la france. et nos politiques et administrations sont les seuls responsables en France de nos tristes records : - record de dépense publique et d'effectifs à 35h (max, 42...

le 20/12/2014 à 23:09
Signaler
je suis entièrement de votre avis, nous avons une caste politique et une administration (qui s'est donné une structure à son goût) qui sont une véritable tare pour la France et incapables de nous accompagner au XXIème siècle en matière économique. Pe...

à écrit le 20/12/2014 à 10:37
Signaler
il ne peut y avoir aucune reprise ni amélioration du chômage temps que les ménages et les entreprises resteront les plus asphyxies d'europe en impôts et charges. on ne peut pas demander à un coureur de gagner si on lui a mis un sac de 30kg de caillo...

à écrit le 20/12/2014 à 9:30
Signaler
Madame, Monsieur, Merci à vous qui lirez ces quelques lignes. La France est en crise dit-on, à tel point qu'un jeune adulte de trente ans n'a jamais entendu autre chose, aujourd'hui, dans l'écho médiatique. Pourtant, bon an mal an, le niveau de v...

le 20/12/2014 à 10:53
Signaler
c'est vrai que la france est le pays du pessimisme, mais il faut aussi être réaliste, nos politiques sabotent complétement la création de richesse des entreprises en les plombant d'impots, de charges, de contraintes (11 000 articles du code du travai...

à écrit le 19/12/2014 à 16:41
Signaler
Il n'y aura aucune amélioration sur le chômage. Cela ne dépend pas des politiques. Mais plus généralement du système de la société moderne qui fonctionne grâce à de plus en plus d'automatismes. Une multitude de taches sont fait sans les hommes, sans ...

le 20/12/2014 à 11:00
Signaler
dire que les politiques ne peuvent rien est un non sens, car nos politiques au contraire sont responsables en France de nos tristes records : - record de dépense publique et d'effectifs - records de gaspillages publics par dizaines de milliards, 20...

le 20/12/2014 à 11:27
Signaler
Oui c'est une évidence...mais malheureusement peu partagée encore. La part des salaires dans la valeur ajoutée ne cesse de diminuer...par ailleurs la croissance existe bien mais elle est physique et non plus financière. Ce qui faisait la croissance c...

à écrit le 19/12/2014 à 15:21
Signaler
La question n'est pas "Est-ce que le chômage va augmenter ou baisser ?" car nous savons par avance qu'il va se multiplier. La concentration des entreprises et l'évolution de la IT va faire de ravages. La question est "Que faisons-nous pour ne pas exc...

le 20/12/2014 à 11:33
Signaler
Votre salaire permanent s'appelle l'allocation universelle (ou le revenu de base) qui est une doctrine parfaitement connue de beaucoup de gens (plutôt des économistes ou des ingénieurs car ce n'est pas encore très populaire). Il consiste de fait à re...

le 20/12/2014 à 22:39
Signaler
Et vous créez une entreprise, vous, dans ces conditions ??? ... moi, je revends la mienne et vous adresse mon relevé d'identité bancaire...!

à écrit le 19/12/2014 à 14:55
Signaler
dans la structure économique mondiale ,tout est orienté vers la suppression d'emploi humain,"cher", pour les remplacer par des automatismes ,des systèmes numériques, le dernier en date sont les drones qui tuent à distances ,violent l'intimité de to...

le 19/12/2014 à 16:46
Signaler
Très bon résumé de la situation qui est bien plus globale que Française. .Malheureusement cet état de fait est caché par les castes dirigeantes

à écrit le 19/12/2014 à 13:26
Signaler
LES PROMESSES SONT FAITES POUR CEUX QUI VEULENT BIEN LES CROIRE ET NOS HOMMES POLITIQUE EN VIVE BIEN GRASSEMENT???

à écrit le 19/12/2014 à 11:03
Signaler
Excepté sur la planète Terre à cause d'un manque de justice sociale, de phobie administrative, de comptes en Suisse et de fausses factures. Hollande ne l'avait pas vu venir alors sa promesse aux sans dents a été jetée à la poubelle de l'Elysée. Mai...

à écrit le 19/12/2014 à 10:58
Signaler
soyons rassurant ' ni au premier semestre, ni dans les semestres qui suivent' voila, au moins ca donne de la visibilite !!!

à écrit le 19/12/2014 à 10:17
Signaler
Hollande n'espère qu'une chose: 4 ans de misère pour les français, puis en 2017 une moindre misère: il fera alors croire aux benêts qui l'ont élu qu'il a réussi...

le 19/12/2014 à 17:41
Signaler
Il y a bien des benets (souvent les mêmes d'ailleurs) qui ont pu voter Sarko !

le 20/12/2014 à 10:42
Signaler
certes, mais sarko était actif voire hyperactif, le mollasson ne fait rien, il dépense et recrute, de quoi couler n'importe quelle pme si elle gérait de même... pire, il continue d'asphixier les ménages et les entreprises d'impôts et charges pour év...

à écrit le 19/12/2014 à 10:10
Signaler
et le deuxième et le premier et le deuxième et le premier et le deuxième ainsi de suite jusqu'au premier semestre de 2017. Et après bye bye les socialeux and co ho ho.²

à écrit le 19/12/2014 à 10:04
Signaler
Il faudrait peut être réfléchir à ce qu'est un emploi : le paiement d'une Somme, en échange d'un service !! Toutes les autres contraintes sont dissuasives ! Achèteriez vous une voiture si, dès lors que vous en êtes propriétaire, vous seriez obligé d'...

le 19/12/2014 à 13:13
Signaler
Quel est le rapport entre votre commentaire et l'article ?? Merci pour votre très bonne définition du terme "emploi".

le 19/12/2014 à 22:47
Signaler
C'est pareil quand un employeur offr un salaire contre un travail : l'état lui met tout un t'as de contraintes en plus, qui dissuade d'investir dans l'emploi !!!

le 20/12/2014 à 11:40
Signaler
Non je comprends ce que dit pensée. Il faut maintenant distinguer clairement le prix (ou le coût) du travail qui suit le marché...et oblige à constater que le prix de marché du travail faiblement qualifié ne permet plus de fournir un salaire autorisa...

à écrit le 19/12/2014 à 9:52
Signaler
Les 'sans dents' vident leur épargne pour payer leurs factures et aider leurs enfants où petits enfants aux chômages alors la croissance même pas en rêve...

à écrit le 19/12/2014 à 9:49
Signaler
Les entreprises qui arrivent à gagner de l'argent, ce sont celles qui n'ont pas besoin de salariés, qui sous traitent leurs emplois (sous-traitants, intérim, ...), ou qui délocalisent !!! Soit on se plaint d'une réalité comme certains se plaignent d...

à écrit le 19/12/2014 à 9:48
Signaler
Mais vous êtes des défaitistes à La Tribune (:P) ! Ca fait 18 mois que le père François et son Sapin vous disent que la reprise est là, que "ça frémit", que "le plus dur est passé" ! Et vous ne les croyez pas ? Ah, j'oubliais les bonnes nouvelles pou...

à écrit le 19/12/2014 à 9:44
Signaler
Etonnant que vous ne croyez pas aux notes de l'INSEE, les impots baissent le pouvoir d'achat va augmenter. Pas de hausse sur les produits alimentaires. Avec cela sans pouvoir d'achat ni baisse du chomage on va augmenter le PIB au 1 er semestre de 0...

à écrit le 19/12/2014 à 9:39
Signaler
Vous avez besoin d'une baby-sitter pour garder votre enfant le mercredi ap midi : - vous lui demandez de venir voir une fois ce que vous attendez d'aller : le gouvernement vous impose de rémunérer la stagiaire, lui offrir le repas ou tickets resto !...

à écrit le 19/12/2014 à 9:33
Signaler
Ceux qui votent avec un tel cynisme les taxes et impôts pour les autres mais surtout pas pour eux-mêmes (indemnités non-imposables) ne peuvent pas comprendre les sans dents écrasés de taxes et de charges. Dans ces conditions, la seule croissance po...

à écrit le 19/12/2014 à 9:24
Signaler
Hollande avec ses 70 milliards d'impots et de taxes supplémentaires a réussi à stopper durablement la consommation des ménages car il n'est tout simplement pas possible de dépenser l'argent que Hollande nous a pris (lui et les politiques professionne...

à écrit le 19/12/2014 à 9:12
Signaler
En tous cas François Hollande à réussi à inverser la courbe du nombre de fonctionnaires, il est reparti à la hausse !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.